Au Monde, le blues du web
article

Au Monde, le blues du web

Réservé à nos abonné.e.s
Dans une lettre adressée à la direction du journal, 45 journalistes du Monde se plaignent de la rigidité de la chefferie concernant le web. Les idées de la base, déplorent-ils, se noient dans une foule de réunions, et seuls les projets venant d'en haut se concrétisent. Ils ont ensuite été soutenus par un communiqué interne de la Société des rédacteurs, car l'inquiétude du web est aussi celle du papier.

C'est une lettre au ton assez dur qu'a reçu la direction du Monde jeudi 5 mars de la part d'une quarantaine de journalistes de sa rédaction, et qu'Arrêt sur images s'est procurée. A rebours de l'impression que pourrait donner la création, par le journal, d'un format innovant d'enquêtes vidéo, les journalistes estiment que les projets proposés par la base du service web ne sont pas suffisamment pris en compte par la direction. "De la rédaction web aux services et pôles à forte dimension numérique, un constat s’impose : toutes les idées, remarques, suggestions et projets qui n’émanent pas de notre direction sont aujourd’hui voués aux oubliettes", regrettent les signataires. La direction, indiquent les 45 journalistes (du service web...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.