Fraudes sociales : la grande foire au n'importe quoi
article

Fraudes sociales : la grande foire au n'importe quoi

Réservé à nos abonné.e.s
84 millions de cartes Vitales actives, 14 milliards d'euros de fraude aux "faux numéros" de sécurité sociale... ces derniers mois, les chiffres catastrophistes sur les fraudes sociales ont circulé dans les médias. Avec tout autant de fact-checkings nécessaires.

La France fraude la Sécu. C'est en tout cas ce que les médias rappellent régulièrement, avec le sujet complexe - et sans fin - de la "fraude sociale" (fraude aux cotisations sociales, aux prestations sociales, etc.). Exemple récent : ce 3 septembre, face à David Pujadas sur LCI, la sénatrice UDI Nathalie Goulet est venue briser le "tabou" de la fraude - mais sans chiffres. Celle qui est en charge, avec la députée LREM Carole Grandjean, d'une mission sur la fraude sociale, a donné une conférence de presse "d'étape", avant la publication fin septembre d'un rapport.

Pour raconter quoi ? "[Vous avez] établi qu'il y avait deux fois plus de carte...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.