Les matinales à (l’extrême) droite toute
article Vidéo

Les matinales à (l’extrême) droite toute

Réservé à nos abonné.e.s
La gauche et le centre ont littéralement disparu des radios généralistes ce matin 15 septembre 2021. Dans les quatre émissions matinales de RTL, France Inter, Europe 1 et RMC, de 7 h 30 à 9 h, on avait le choix entre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le candidat aux primaires LR Eric Ciotti, l’essayiste réactionnaire Alain Finkielkraut, et l’éditorialiste-presque-candidat d’extrême droite Éric Zemmour. Ce dernier a par ailleurs été cité dans toutes les interviews. Montage et récit.

En deux semaines, les médias ont procuré une telle exposition médiatique à Éric Zemmour, de reportages en interviews, qu'il est passé de 3 à 10 % d'intentions de vote dans les sondages. Loin de s'interroger, les radios ont manifestement décidé de doubler la mise. Comment ? En l'invitant de manière ininterrompue pour évoquer son livre-manifeste politique, et en mettant au centre du débat ses préoccupations. Débat qui a viré tellement à droite que ce 15 septembre, les matinales proposaient à leurs auditeurs des interviewés allant de la droite dure à l'extrême droite la plus affirmée.

Premier invité, à 7 h 40 sur RTL, le ministre de l'Intérieur qui trouvait Marine Le Pen "un peu molle". Face à Alba Ventura et Yves Calvi, peu féroces dans leur...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.