Anasse Kazib, 122 parrainages, candidat-fantôme à la télé
interview

Anasse Kazib, 122 parrainages, candidat-fantôme à la télé

Le dissident du NPA a pourtant deux fois plus de parrainages que Taubira

Réservé à nos abonné.e.s
L'ancien des "Grandes Gueules" et cheminot Anasse Kazib, 122 parrainages de maires au compteur pour l'élection présidentielle, est absent des télés et radios, et même éliminé des décomptes de candidats par nombre de parrainages. Il nous raconte son invisibilisation médiatique.

Aux Grandes Gueules, il fut de 2018 à 2020 l'un des rares représentants de la gauche dans l'émission d'Olivier Truchot, "taillée sur mesure pour ce débatteur volubile et sans filtre", écrivions-nous en 2020. Cheminot, délégué syndical Sud-Rail à la SNCF, racisé, jeune, marxiste et pas intimidé pour un sou face aux éditorialistes de l'émission diffusée en simultané sur RMC et BFMTV, il avait rapidement trouvé sa place sur ce plateau réservé aux "bons clients". Du moins jusqu'à ce qu'il en soit viré pour n'avoir pas condamné l'interruption d'une des émissions par des manifestants.

Désormais, Anasse Kazib est surtout le candidat de Révolution permanente, média d'un courant du NPA devenu parti politique – toujours doublé d'un média.&nb...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.