Journalistes scientifiques auteurs de blogs à succès, communicants de l'agence spatiale européenne ou du CERN : à coups d'articles, d'infographies et de dessins animés, ils tentent de faire une place aux sciences "dures" dans les médias.

Publié le 12/11/2015  Alimenté le 16/11/2017
demain tous crétins
enquête du par

Sommes-nous réellement de plus en plus stupides ?

Mobilisant tous nos neurones, on revient sur un documentaire d'Arte

Demain, tous crétins ? Un titre choc pour le documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, diffusé sur Arte samedi 11 novembre, traité ici par Daniel Schneidermann, et qui vise à dénoncer les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur le cerveau humain. Thèse du film : les perturbateurs endocriniens (PE) affectent le fonctionnement de la thyroïde des femmes enceintes. Or, les hormones thyroïdiennes de la mère jouent un rôle important dans le développement du cerveau du foetus. Les PE entraîneraient donc, entre autres, une baisse générale de l'intelligence humaine. Si les liens entre PE, thyroïde et développement du cerveau ne sont pas remis en question, que dit la recherche scientifique sur une éventuelle montée en stupidité de l'humanité ? Mobilisant tous nos neurones, nous avons tenté de comprendre.

"Nous devenons de plus en plus stupides. Ça se passe en ce moment. Ça ne va pas s'arrêter, et on a intérêt à réfléchir à ce qu'on va faire avec ça. Si nous ne faisons rien, la civilisation qui repose sur l'intelligence ira en sens inverse. Et tout laisse penser que c'est déjà en train d'arriver." L'angoissé qui s'exprime à l'écran est Edward Dutton, un anthropologue britannique apparu dans le documentaire Demain, tous crétins ? de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, qui traite des effets des perturbateurs endocriniens sur le cerveau. D'après Dutton, "le quotient intellectuel [dans les pays scandinaves] a augmenté jusqu'au milieu des années 90, et depuis, il baisse année après année".

D'où tire-t-il ces affirmations alarmantes ? Pour le comprendre, il faut d'abord définir exactement le quotient intellectuel. Réputé être la mesure type de l'intellect humain, cet outil a été créé pour mesurer l'intelligence d'un individu donné en comparaison avec le reste de la population. Il ne s'agit donc pas d'un outil de mesure absolu, mais relatif. La conception et l'étalonnage d'un test de QI se font à partir d'un échantillon représentatif de la population. Cet échantillon est soumis au test, et à partir des résultats, on élabore l'échelle en faisant notamment en sorte que la moyenne soit à 100. Autrement dit, l'échelle est construite à partir des résultats de l'échantillon étudié, et pas l'inverse. L'échelle est donc différente selon les pays, et change également dans le temps, à...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le patient "sorti de l'état végétatif"... était mort

(et l'information était planquée dans un article du Parisien)

enquête publié(e) le 04/10/2017 par Robin Andraca

Un patient dans un "état végétatif" qui récupère une conscience minimale grâce à la stimulation d'un nerf ? C'est l'histoire racontée par la plupart des médias français le 25 septembre, en se fondant sur un article publié dans une revue scientifique américaine. Problème : une interview ...

Lyme Sciences et avenir

Maladie de Lyme : la pommade de l'AFP n'était pas miraculeuse

La folle histoire d'une dépêche

enquête publié(e) le 22/12/2016 par Anne-Sophie Jacques

Après l’histoire rocambolesque de cette (fausse) cité maya découverte par un ado québécois relayée par tous les médias (et déconstruite par @si), voici la pommade miracle qui soigne la maladie de Lyme… et finalement n’est pas si miracle. A l’origine de cette méprise, une dépêche ...

Le muesli dangereux pour la santé ? Pas forcément.

Retour sur un emballement autour des céréales

observatoire publié(e) le 14/10/2016 par Anne-Sophie Jacques

Diable ! Manger du muesli serait dangereux pour la santé. C’est en tout cas le message relayé par les radios, journaux et télés le 11 octobre dernier sur la foi d’une étude de Générations futures. Cette association environnementale a trouvé dans le muesli non bio des résidus de ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Exploration spatiale : "Maintenant, la NASA fait des annonces d'annonces"

Assez déçu par le contenu de l'émission (même si je suis heureux qu'on parle de science sur @si). En effet, on semble y ...

Par Djac Baweur
le 04/09/2016

Cité maya : déroute du journalisme scientifique

Non, ce n'est pas la défaite du journalisme scientifique. C'est la défaite des journalistes non-scientifiques. Où trouve-t...

Par Tristan Le Gall
le 12/05/2016

Cité maya : déroute du journalisme scientifique

Excellente idée une émission scientifique. Il faut arrêter de limiter le périmètre de la culture aux seules activités ...

Par Jean-François Armengaud
le 12/05/2016
Tous les forums >