Proxy : pourquoi si peu d'enquêtes sur Student pop et StaffMe ?
En direct
  • Presentation
    Loris Guémart
Réservé à nos abonné.e.s

Cette semaine, on revient sur notre émission traitant de la défaite dans les urnes de la nouvelle constitution issue de la gauche chilienne (2:23). On s'interroge avec Emma Bougerol, autrice d'une récente enquête sur les plateformes de travail qui ubérisent l'intérim – telles que StaffMe et Student pop –, à propos de la bienveillance de certains médias (8:05). On explique pourquoi l'Élysée a publié un étrange communiqué de presse suite à l'échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine (40:47). On questionne le rôle du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) qui a critiqué la description faite par une journaliste du Figaro à propos d'une témoin de son article (49:40). On raconte le pessimisme du journaliste de l'AFP Marlowe Hood, chargé depuis quinze ans de la couverture des enjeux climatiques (1:09:59). On s'attarde sur les vrais-faux magazines parodiques, spécialité de l'éditeur Frédéric Turkolaski, et sur les nombreuses décisions de justices à ce propos (1:31:33). On se demande pourquoi des médias comme Brut ou Explore diffusent des offres d'emploi de "journaliste brand content" alors que les chartes de déontologies interdisent explicitement tout mélange entre journalisme et publicité (1:50:02). Enfin, on découvre les coulisses de l'enquête de la cellule investigation de Radio France concernant l'usine Buitoni dont les pizzas ont tué deux enfants, et on discute de la manière dont l'AFP a relayé la défense de la filiale de Nestlé (2:23:37). Bon visionnage, rendez-vous mardi prochain à partir de 16 h 30 sur notre chaîne Twitch !

Précision

Dans cette émission, je partais du principe que l'AFP, défendant son travail autour des révélations de Radio France sur l'usine Buitoni, avait publié le 10 septembre des dépêches ne comportant pas la défense de Nestlé : c'était faux, l'agence évoquait en réalité des dépêches publiées plusieurs mois auparavant. Plus de détails ici.

AUX SOURCES DE L'ÉMISSION

- Notre émission sur le rejet de la nouvelle constitution sociale, démocratique et écologique du Chili. Notre émission de 2001 sur Jean-Luc Godard.
- L'enquête sur l'ubérisation de l'intérim par Emma Bougerol dans Basta!, deux précédentes enquêtes par France 2 et le Monde. Des contenus journalistiques laudateurs chez BFM Business, 20 Minutes, les Échos, We demain ou la Tribune. Une publicité native de Student pop dans l'Étudiant, une tribune des cofondateurs de StaffMeau Figaro Etudiant, un article du Parisien relayant un sondage commandé par StaffMe, un reportage du journal de TF1 promu par StaffMe. Trois articles de Forbes dont deux sont issus de communiqués de presse de Student pop. Un article flatteur de l'Obs envers ces plateformes en 2018, et une enquête bien plus critique sur Side en 2019. L'interview du journaliste de Libération Gurva Kristanadjaja, spécialiste de l'ubérisation, dans un précédent Proxy.
- Le thread sur Twitter du fondateur de Flint Benoît Raphaël à propos du communiqué de l'Élysée sur l'échange téléphonique Macron-Poutine. Plusieurs dépêches de l'agence de presse d'État russe Tass, une dépêche AFP publiée par le Figaro, une dépêche de Reuters.
- L'avis du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) critique envers un article du Figaro écrit par Madeleine Meteyer, que nous avions reçue dans Proxy il y a quelques mois. Un article du Monde sur la campagne législative d'Édouard Philippe, décrivant le Nord comme "ces terres ravagées par les crises où tout semble se conjuguer au passé".
- Le billet "Watching the world burn" ("Regarder le monde brûler") du journaliste "climat" de l'AFP Marlowe Hood – et sa version traduite en français –, le communiqué de presse de l'AFP annonçant la création du "pôle Planète" en janvier 2022. 
- Le thread sur Twitter du fondateur de Nordpresse Vincent Flibustier à propos du magazine Clooser (à ne pas confondre avec Closer). Les enquêtes menées sur l'éditeur de ces vrais-faux magazines parodiques, Frédéric Truskolaski, en 2009 dans 20 Minutes, en 2013 dans Causette et Rue89, en 2014 dans Puremédias, dans l'Obs et Libération en 2017. Ses marques déposées, de nombreuses procédures judiciaires menées par les groupes de presse dont il s'inspire, ou par des stars mondiales sur lesquelles il a publié des articles, ainsi que l'archive d'un récent fait divers le concernant dans Nice Matin et un article similaire de la Voix du Nord.
- Une offre d'emploi de "journaliste brand content" de Brut, une autre d'Explore Media, la vidéo d'une "journaliste brand content" d'Explore Media, la présentation d'une conférence de Sciences po avec une intervenante elle-même "journaliste brand content", le thread rageur d'une journaliste des Échos.
- L'enquête publiée sur l'usine Buitoni par la cellule investigation de Radio France, la version longue dans l'émission Secrets d'info. Les articles de Mr Mondialisation puis de RMC ayant dévoilé des photos de l'usine, l'enquête de Disclose ayant révélé un rapport d'inspection mettant en cause Nestlé. Des reprises du travail de Radio France dans le Courrier Picard et chez TF1. La dépêche AFP relayant la défense de Nestlé dans le Figaro et 20 Minutes (et chez Franceinfo), une précédente dépêche AFP relayant la défense de Nestlé suite aux révélations de Disclose, un de nos articles portant sur cette habitude de l'agence de presse qui relaie régulièrement les révélations d'autres médias en mettant en avant la défense des mis en cause.

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.