Pizzas Buitoni : l'AFP étouffe les révélations de Radio France
article Vidéo

Pizzas Buitoni : l'AFP étouffe les révélations de Radio France

Les informations connues à propos de l'état de l'usine Buitoni de Caudry, dont les pizzas contaminées ont tué deux enfants, ont été enrichies samedi 10 septembre, lorsque Radio France révèle des témoignages inédits de salariés du site industriel de la filiale de Nestlé. On apprend notamment que le nettoyage, autrefois confié à une entreprise spécialisée, était réalisé depuis 2015, sur un temps plus court, par les salariés de la chaîne de production après une formation courte au nettoyage. Mais à part le Courrier Picard et TF1, qui centrent leurs reprises sur les révélations de Radio France, tous les autres médias piochent dans le fil AFP pour publier des articles… mettant d'abord en avant la défense de Buitoni auprès de l'agence de presse, alors même que cette contre-communication confirme certains éléments de l'enquête menée pendant plusieurs mois par les journalistes Laetitia Cherel et Antoine Comte – qui nous ont raconté les coulisses de leur travail. 

Ce n'est pas vraiment la première fois que l'AFP procède de cette manière lors de la publication d'enquêtes explosives, comme nous l'avions écrit à propos des révélations de Disclose sur les avions de chasse Rafale. Sollicitée par ASI, l'agence de presse nous a répondu que "l'AFP a cité l'enquête de France Inter, et elle a sollicité une réaction de Nestlé. Elle a rédigé une dépêche selon ses règles habituelles de rigueur et d'impartialité, en mettant en valeur les éléments d'information qui étaient nouveaux et qui ne figuraient pas déjà dans ses dépêches précédentes." Mais en évoquant ses "dépêches précédentes", elle ne parlait pas, contrairement à ce que nous supposions dans  cette vidéo (issue de notre émission en direct sur Twitch, Proxy), à d'autres versions de ses dépêches du 10 septembre (deux dépêches que nous avons pu consulter après le tournage furent envoyées ce jour-là, toutes deux mettant largement en avant la défense de l'industriel). Elle évoquait des dépêches publiées les mois précédents, semblant indiquer que l'agence n'a pas considéré que Radio France apportait de nouvelles informations.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

AFP

Féminicide, chronologie d'une incompréhension médiatique

"Toutes les rédactions se sont fourvoyées sur l’emploi du terme féminicide"

"Lobby LGBT" : un terme d'extrême droite sur France Télévisions

"Deux de nos visages ont utilisé cette expression donc, oui, le sujet est pris avec sérieux"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.