Proxy #7 : pourquoi les médias ont peur des samedis d'élection
En direct
  • Presentation
    Loris Guémart
Réservé à nos abonné.e.s

Cette semaine, on se penche sur la vive hostilité exprimée sur le plateau de TPMP envers Sasha du collectif Dernière rénovation (3:00). On examine les deux récits médiatiques autour d'une jeune femme ayant préféré confier sa fille à l'Aide sociale à l'enfance, celui d'une vidéo de Konbini puis d'un article du Figaro dont on parle avec son autrice, Madeleine Meteyer (9:30). On raconte comment le coresponsable du service enquête de Mediapart, Fabrice Arfi, a décidé de s'imposer pour défendre la réputation du site en direct dans les Grandes Gueules (49:30). On parle des reproches de la correspondante des Échos Laura-Maï Gaveriaux envers France 24, ainsi que plus largement des inspirations d'émissions et d'éditorialistes piochées (ou pas) dans le travail des correspondant·es à l'étranger (1:07:50). On se demande pourquoi les photos de la presse française illustrant les interventions télévisées d'Emmanuel Macron prennent soin de représenter leur aspect télévisuel (1:41:00). On parle comme chaque semaine de publicité cachée avec des exemples chez BFM Business, faits d'interviews de stars de la chaîne (1:49:30). On raconte les coulisses de l'article de la journaliste Lina Rhrissi à propos des Français de la gauche révolutionnaire partis combattre Daesh et toujours étroitement surveillés par l'État français plusieurs années après leur retour (2:15:30). On conclut en expliquant pourquoi beaucoup de médias se sont abstenus de publier des articles politiques les samedis ayant précédé des dimanches d'élection, à tort selon le Conseil de déontologie journalistique et de médiation (2:49:00). Bon visionnage, et rendez-vous mardi prochain à partir de 16 h 30 sur notre chaîne Twitch !

Aux sources de l'émission

- Notre émission sur les passages à la télévision des défenseures de l'action contre le dérèglement climatique.
- La vidéo de Konbini à propos de Laury sur YouTube, Facebook et Twitter. L'article du Figaro et le fil Twitter de Madeleine Meteyer au sujet de la jeune femme. 
- Le passage de Fabrice Arfi aux Grandes Gueules en réponse, ce 24 juin, aux allégations fausses de Bruno Pomart, ex-policier et maire de Belflou (Aude), son tweet en réponse aux accusations infondées de Valérie Maupas, membre du Printemps républicain.
- Le fil Twitter de Laura-Maï Gaveriaux déplorant l'inspiration de France 24 à partir de son article dans les Échos. Un autre exemple du Dessous des cartes à partir d'un autre article de la même autrice.
- En 2021, une chronique de Pierre Haski sur France Inter semblant inspirée (ce qu'il conteste fermement) de deux articles du Monde publiés peu avant.
- La récente Une de Libération sur l'intervention d'Emmanuel Macron à la télévision, et moults articles utilisant des illustrations à base de télévision pour symboliser ce type de discours
- Les rubriques publicitaires cachées de BFM Business faites d'interviews des journalistes Nicolas Doze et Stéphane Pedrazzi, quelques exemples de réutilisations sans mention publicitaire par les sociétés concernées, notre article sur "l'opération Volvo" de BFM Business.
- L'article de la journaliste Lina Rhrissi dans StreetPress sur les français partis combattre Daesh. Les articles publiés par le Figaro, BFMTV en 2020 lorsque certains étaient "soupçonnés de préparer un projet violent", ainsi que celui de Mediapart en 2019 (qui avait donné lieu à des critiques qu'on avait rapportées).
- Le fil qu'on a publié sur Twitter juste avant le premier tour des élections législatives, l'article de Daniel Schneidermann qui était potentiellement concerné, l'édito de la rédaction de Mediapart s'indignant d'une tentative de "censure" de la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale en vue de l'élection présidentielle, un article de CheckNews sur les règles théoriques.

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Derrière le succès d'Avisa, la complaisance des "Échos" (et d'autres)

Ces grands médias qui ne font pas le ménage dans leurs tribunes

Triple meurtre à Angers : l'AFP à l'origine d'une fausse info

Non, le suspect n'a pas tué car il était "importuné par la musique" qu'écoutaient ses victimes

Au "Monde", la pub des "partenaires" écrite par des journalistes

Des dizaines d'articles promotionnels chaque année

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.