143
Commentaires

Xavier Gorce : "Le Monde se trompe" en s'excusant

Le Monde s'excuse suite à la publication d'un dessin de Xavier Gorce jugé déplacé vis-à-vis des victimes d'inceste et des personnes transgenres. Le dessinateur, lui, répond que personne n'a compris son propos : il assure qu'il voulait moquer Finkielkraut qui, sur LCI, a suggéré qu'un beau-père ne pouvait être incestueux. Il annonce ensuite cesser sa collaboration avec Le Monde.

Commentaires préférés des abonnés

J'ai l'impression que Gorce se moque un peu du monde quand il dit que son dessin visait Finkielkraut. Et ses dessins sur les gilets jaunes, est-ce que c'était pour parodier ceux qui dénigraient les gilets jaunes ? Au passage, "Le Monde", à l'époque, (...)

Ben moins je le trouve drôle ce dessin et j'avais compris le lien avec Finkielkraut. Que des gens s'insurgent parce qu'ils se sont sentis blessés, bon, pourquoi pas. Je ne suis pas transgenre et je n'ai pas été victime d'inceste donc je ne peux pas c(...)

J’avais compris sur un autre dessin que ce garçon est plutôt du côté conservateur et je ne suis en rien étonné du contenu de sa dernière œuvre. En revanche, qu’il vienne se défendre en invoquant une caricature du discours de Finkelkraut, il me sidère(...)

Derniers commentaires

Quand Xavier Gorce se faisait le petit factotum de la bourgeoisie autoritaire en insultant, dessin après dessin, les Gilets Jaunes, et en appelant à leur éradication physique, l'émoi était moins grand. Pourtant, les pauvres et les prolétaires, c'est 30% de la population. Les "abusés" et les trans, c'est combien? 0,01% de la population? Les médias mettent en avant des anecdotes: 687 faits antisémites en France dont 151 "actions" (dégradations, vols, violences physiques), et c'est la déchainement médiatique pendant 6 mois. 1440 faits "racistes et xénophobes (dont 170 "actions") et le nazisme est à nos portes... Par contre, quand ce chieur d'encre ou Luc Ferry, qui ne peut pas vivre avec 4000€ par mois, appellent à l'élimination des gilets jaunes, le buzz fait 3 jours et puis s'en va. Les appels au pogrom c'est comme les chasseurs: il y a les bons et les mauvais...


Par contre la pauvrophobie revendiquée, la haine du gueux, de celui qui fait des fautes d'orthographe, ça va. Il y a entre 10 et 15.000 morts des effets de la précarité en France chaque année. Les ouvriers vivent moins vieux que les cadres, ont plus d'accidents du travail et de maladies professionnelles.


Les effets de la pauvrophobie sont plus massifs et plus graves que les effets de l'antisémitisme, l'islamophobie, la transphobie et l'homophobie réunis. Il serait temps de reprendre un peu le sens des priorités, et d'arrêter de focaliser sur des extrêmes minorités pour prendre en main les urgences!

Famille composée

(Le chanteur masqué)


Le jour où j’ai épousé ma femme

Elle avait eu de son premier lit

Une fille à l’œil de flamme

De laquelle mon père s’est épris


Mon père étant veuf mais très tendre

Avec ma belle-fille, il se marie

Ça fait que mon père devient mon gendre

Et me voilà le beau-père de papa


Un peu plus tard moi-même je deviens père

D’un garçon qui de ma fille est le petit frère

Et puisqu’il est le beau-frère de papa

Il devient mon oncle et en plus de ça


Accouchant d’un gars la femme de mon père

S’est retrouvée mère à la fois

De mon petit-fils et de mon frère

Puisqu’il était le fils de papa


Alors le fils de ma fille c’est bien clair

Est devenu le petit-fils de ma femme

Et vu qu’en plus c’était mon frère

Ma femme est devenue ma grand-mère


Me voilà moi tous petit-fils de la femme

Dont je suis toujours le mari

C’est à la suite de toutes ces sauteries

Que je suis devenu mon propre grand-père


Le militantisme bien senti ne laisse aucune place à l'humour qui relativise. Relativiser, c'est commencer un début d'explication et expliquer c'est pardonner. L'heure n'est pas au pardon mais à la curée.

Ce dessin n'est pas seulement anti transgenres et insultant pour les victimes d'inceste, il fait l'impasse voire déforme un aspect du récit de Camille Kouchner. C'est bien UN adolescent qui a été violé, pas une créature "abusée" comme dans le dessin... 

Or l'on constate qu'il est encore plus difficile pour les hommes de parler d'abus, de viols, de violences subies que pour les femmes, qu'elles soient incestueuses ou pas. Autrement dit, il n'y a pas que le collectif Nous Toutes qui devrait dénoncer ce dessin... Vraiment un grand merci à ce dessinateur pour son départ volontaire, le Monde ira bien mieux sans lui !

Si on s'en tient à la définition de la caricature : représentation qui, par la déformation, l'exagération de détails, tend à ridiculiser le modèle, ce dessin de Gorce n'en est  pas une, mais le reflet d'une réalité.



Je ne connaissais pas les autres dessins de Gorce et n'avait donc pas d'à priori. Je le comprends effectivement comme une critique de ceux qui veulent jouer sur les mots pour minimiser sur un sujet grave qui reste un abus sur un mineur par quelqu'un ayant une autorité. La tendance à se dire choqué de façon régulière mène à diminuer la porté du choc exprimé. L'appel à la censure m'inquiète toujours, soit ça va à l'encontre de la loi et c'est comdamnable/né, soit ça ne l'est pas. On a le droit de dire que c'est mauvais et pourquoi on pense que ça l'est, c'est aussi ça la liberté d'expression. Je n'ai pas envie que d'autres, parce qu'ils crient plus fort sur twitter ou ailleurs, décident de ce que je vais pouvoir lire ou voir et ce que je dois en penser. J'ai depuis recherché des dessins de Gorce et je n'apprécie pas son traitement des Gilets jaunes par exemple. Pour autant, la réaction du monde me parait disproportionnée ou répond à un désaccord plus ancien sur la ligne éditoriale. Charlie aurait pu publier ce dessin et ne se serait surement pas excusé.

Je ne connaissais pas les autres dessins de Gorce et n'

Au fait, Finkielkraut a-t-il contesté la notion d’inceste beau-père / beau-fils, dans le cas d’Olivier Duhamel ?

Car France TV n’a pas retrouvé cet aspect dans l’interview de LCI.


Le philosophe avait relativisé la notion d'inceste dans l'affaire Duhamel, car la victime était "un adolescent", ce qui n'est, selon lui, "pas la même chose" qu'un enfant. Le philosophe aurait également, selon Arrêt sur images, interrogé la notion d'inceste dans l'affaire Duhamel, car le mis en cause est le beau-père de la victime et non son père.

L'extrait toujours disponible en ligne sur le site de LCI ne permet pas de confirmer cette partie des propos d'Alain Finkielkraut, qui servent de justification à Xavier Gorce


Serait-ce une invention de Gorce ?

J'arrête de lire la presse et me contente des tweets dorénavant, puisque cela a l'air d'être le plus important.

Pourquoi Xavier Gorce n'a pas fourni le décodeur avec son dessin pour que l'on comprenne qu'il se moquait de Finkielkraut ? A penser que l'on est d'une extrême intelligence et que tous les autres, ou presque, sont des abrutis, on finit par se ridiculiser. Pour ma part il y a bien longtemps que je ne fais plus très attention à Finkielkraut.

Par ailleurs, j'aimerais que Xavier Gorce nous explique où était le décalage dans ses dessins sur les Gilets Jaunes.


Tiens, c'est marrant, je suis allé regarder les commentaire d'un article précédent de Pauline Bock, sur les licenciements de Sébastien Thoen et Stéphane Guy de Canal+, soit un vrai cas de censure bien corsé, qui touche notamment un humoriste pour un sketch qui met dans le mille. 13 petits commentaires, contre plus de 80 ici, essentiellement pour  plaindre ce vieux réac' de Gorce parce qu'il a juste été désavoué pour un dessin raté (parce que quand tu dois expliquer ton dessin, c'est mauvais signe en général...).

Changez rien les gens, vous êtes des champions.

Ouin oui j'ai fait un dessin de merde et le journal qui l'a publié a dit que c'était effectivement un dessin de merde. C'est vraiment le totalitarisme ces gens qui utilisent leur liberté d'expression pour dire que je fais des dessins de merde. Je vais aller dire sur ASI, Le Point, France Inter et mon compte twitter (liste non définitive) que je suis censuré et que je ne peux plus rien dire et que je boude et que je si c'est comme ça je quitte le Monde qui n'a même pas dépublié mon dessin de merde.

Je n'en peux plus de ces censures. Si les dessins de Gorce sont mauvais, qu'il soit viré pour ça, mais pas pour avoir "choqué des lecteurs" ou pour "relativisation de la gravité de..." Mais où va-t-on ? 

La justification de Monnot est nulle. Le dessin de presse est par nature caricatural, moqueur, provocateur. Il peut choquer et on trouvera toujours des gens choqués sur tous les sujets.

Je note que s'agissant de l'Islam, on peut choquer, pas de problème, mais là non.

Le problème ne doit jamais être le sujet, mais la liberté de s'exprimer sur ce sujet. Si cette expression contrevient aux lois, la justice tranchera, mais en attendant, liberté d'expression !

Il a bien fait de partir.

Bon, je connais très peu les dessins de Xavier Gorce.  J'en ai vu qqfois dans des revues dans les salles d'attente. Je ne me souviens pas s'ils m'ont fait rire ou pas. Je me souviens juste avoir remarqué son style épuré que je trouvais bien.

Pour ce dessin, c'est bien sûr le texte qui compte. Et l'ironie qui va avec. Je n'avais pas entendu parler des propos de Finkelkraut. Je me suis uniquement et basiquement concentré sur le texte qui démontre jusqu'à l'absurde la complexité des familles dans le XXI° siècle. Et j'ai trouvé que ça frappait bien.

Par contre, je suis sidéré par les réactions négatives des lecteurs et des courants féministes, que je soutiens par ailleurs.  Les caricatures sont faites aussi pour dénoncer les travers de la société. Il me semble que Gorce ne justifie pas l'inceste dans ce dessin. Il tourne simplement en dérision les familles recomposées actuelles.

Bon, c'est ma vision simpliste...


Ce que je ne comprends pas et qui n'est pas clarifié par votre article, c'est ce qui s'est passé au Monde.

Pourquoi ont-ils publié ce dessin, dont ils disent maintenant "qu'il n'aurait pas dû être publié" ? 

Comment l'avaient-ils compris dans un premier temps ?

Et qu'est-ce qui les a fait changer d'avis ?

Personnellement, je ne trouve pas ce dessin drôle, et la référence à Finkielkraut m'a échappée. 

Mais je trouve choquant de "lâcher" ce dessinateur sans expliquer la première décision (publier) et la seconde (renier).


Gorce a raison.  On ne va bientôt plus pouvoir réfléchir tant le discours sera mâché prêt à avaler. Il a bien fait de partir , on se croirait aux USA. Triste France.

Moi, j'attends le résultat du procès intenté pour discrimination par un "transgenre" à la Fédération de Force Athlétique, à laquelle il appartient, pour lui avoir refusé la participation à une compétition féminine de force athlétique.


Si j'ai bien compris, une légalement femme - génétiquement mâle - porte plainte pour discrimination parce qu'on lui refuse de concourir avec des légalement femmes ET génétiquement femelles dans une compétition où les résultats dépendent uniquement de la force physique déployée.

Waouh! Belle empoignade en perspective!


Je sens venir une belle augmentation de nœuds au cerveau avec toutes les conséquences psychiatriques qui en découlent.

MDR :-)

Personnellement je trouve très fin ce dessin et comprends absolument l'idée complexe qui en émane. Notre monde aseptisé devient de plus l'ennemi du sens critique et de la caricature. Être Charlie est un état d'être  et non pas un état du paraitre

Pour ma part je n'ai pas du tout saisi le sens "Finkelkrutch" du dessin. Et du coup je l'ai trouvé assez nul. Avec l'explication je ne le trouve pas top, mais un peu rigolo tout de même. C'est dommage on aurait pu le laisser s'expliquer, lui aurait pu s'excuser, et on aurait eu moins de tension dans l'air non ? Au lieu de ça on a encore une tension autour du dessin de presse, la liberté d'expression, etc... On en avait pas besoin. 

« Il peut y avoir des dessins mauvais, ça arrive. Il y a aussi des gens qui ne comprennent pas, d’autres qui n’ont pas de second degré, je n’y peux rien. » 


« Si les rédactions ne résistent pas à la pression des réseaux sociaux, que ce soit pour des raisons d’image ou par peur des campagnes de dénigrement aux implications économiques, elles peuvent être tentées de faire table rase des choses jugées incorrectes ou offensantes comme peut parfois l’être le dessin de presse. C’est ce même phénomène qui a conduit le “New York Times” à renoncer aux caricatures pour ne plus avoir à affronter de situations difficiles… » 


Xavier GORCE  (20-01-21)

Le mal être et l'impuissance des gens face à la pédocriminalité poussent à chercher et à bannir tout coupable, même dans le doute, même dans l'humour, à défaut d'avoir de vrais coupables, libre par prescription de la loi. 

Ce dessin ne montre que l'absurdité de certains a essayer de justifier leur comportement criminel dans la complexité de la famille et de la sexualité de chacun.

Le journal aurait du couvrir et assumer ce qu'il publie, non fait par facilité et peur d'être lynché ou pris pour une incitation à l'inceste...

Faut reconnaître que ce n'était pas très gentil de dénoncer Alain Finkielkraut avec une telle virulence !

Avez-vous enquêté pour savoir si Finkie a contacté la rédaction du Monde pour s'en plaindre ?

Ce que je trouve révoltant dans ce dessin, c'est qu'on dessine des manchots et qu'on les appelle des pingouins. Je trouve cela particulièrement spéciste.

Le dessin de presse devient compliqué .... voir impossible !!! pleurons sur l'humour et la dérision....

Ce qui me choque vraiment, c'est que gorce a pour une fois fait un dessin drôle. Grand mal lui en a pris, visiblement. 

Cette polémique m’étonne dans la mesure où j’avais compris les intentions du dessin de Xavier Gorce. Il me semble qu’avec ce dessin, il se moque cruellement (très très cruellement)  de Finkelkraut. Certains commentateurs nous disent que le dessin de Xavier Gorce n’est pas drôle. Je n’ai pas le sentiment que Gorce ait jamais cherché à être « drôle » dans aucun de ses dessins. Il est sans doute plus intéressé par l’exploitation des failles des discours, d’où qu’ils viennent, et des situations absurdes auxquelles elles peuvent conduire.

Par ailleurs, je n’ai pas compris qui est le rédacteur (ou qui sont les rédacteurs) de cet article. 

Ce dessinateur n'a aucun talent. Epouvantable qu'il figure en cette place. Xavier Gorce se veut un dessinateur absurde mais il navigue à peine au niveau de l'ouverture d'une boîte d'allumettes. C'est du dessin  fainéant. Rien à voir avec l'immense Chaval, qui avec une deux figurines bouleversait le silence. (mais idem ou pas loin pour Plantu,  dont Siné disait qu'il n'avait aucun "trait", c'est à dire aucun style) 


Quand au journal le Monde, l'influence grandissante de la féministe- genre -miroir- aux- alouettes - Caroline de Haas - qui coatche les cadres du journal, produit ses effets : un déversoir de haine face aux hommes en permanence, 3 articles / jour au plus bas mot pour vanter la subitilité, la logique d'une   obligation totale de combat contre on ne sait plus quel moulin à vent. Ce qui aide à remplir les "trous" de l'information sociale  non traitée. 


Sur l'inceste ils en sont en 10 jours à 42 articles. (5 sur les acidents du travail sur une année  , quelques dizaines de grèves actuellement et  aucun article dessus).

 L'inceste par ailleurs doit s'envisager sous toutes ses composantes.

La bonne solution serait pour Le Monde de publier  un cahier spécifique ou une édition à la seule destination du public féministe. On pourrait respirer.


Au Monde, onze directrices et directeurs adjoints forment  l’équipe dirigée par Caroline Monnot (nommée depuis peu)  de quoi s'amuser encore un moment..


Entre les évangélistes du marxisme (Marx a dit..) dont les publications ânonnent sur tout et partout à la gauche de la gauche, se croyant  scientifiques, ( ils ne sont que dans les sciences occultes) au point de devenir (ou de rester) boboïste à vie, appelée la mouvance " Kamarade on est mal".  "Animal on est mal" chantait Manset. Que diable..et ce n'est pas demain qu'il perdra sa queue le diable.

J'oubliais les "figés" de l'encyclopédie des nuisances, situationnistes nostalgiques. La nostalgie fait vivre il est vrai. 


Il n'est pas question de nier, bien entendu, l'absolue obligation de l'égalité femme/homme qui reste fondamentale. Il faut aussi s'interroger la condition,   en France,  des femmes de confession musulmane. 


Il faut tout autant luttter férocement pour résoudre la violence faite aux femmes (ou aux hommes par des femmes qui progresse) et mettre au point des lieux dédiés (psychanalyste, psychologues, pédiatres , juges spécialisés) etc.. mais surtout pas de policiers-  pour libérer la parole sous un maximum  d'accompagnement et pour autoriser une vie normale aux victimes ( ressources, logement, protection écoute etc..) . Obliger comme pour les mineurs à l'anonymat des personnes, quand la presse cite des cas précis, tant qu'un jugement n'a pas été prononcé. (que l'on ne me fasse pas dire que je compare mineur et femme) 

Personnellement, j'avais aussi compris le dessin de Gorce suivant le sens qu'il voulait lui donner. Coup de bol, si je puis dire. Parce qu'il n'est pas question d'intelligence mais d'angle de lecture. Il aurait simplement pu le reconnaître, on n'est pas dans sa tête... Maintenant, espérons qu'il gardera ça dans un petit coin de son cerveau et qu'il s'arrachera un peu plus pour trouver une façon d'exprimer sa vanne/son propos sans blesser des personnes auxquelles justement il(on) ne pense pas. Ici, en l'occurrence, trouver une filiation abracadabrante sans identifier un coupable d'inceste avec une personne transgenre, ils sont déjà assez "servis" en étiquettes pourries quotidiennement....

Heureusement, il reste Charlie Hebdo.

il s'est bien plante sur ce coup et il aurait du admettre a minima que ca n’était pas drôle , sa condescendance  ne lui fait pas honneur, quand on est reac il faut assumer. Cela dit je dirais qu'il se heurte a la réalité de quasi tous ceux qui font son métier et je ne comprends pas bien le ton qu'utilise  @si dans cet article , son auteur aurait il lui aussi été vexe par les propos de Gorce en retour ?  Gardez un peu de hauteur dans vos analyses.


en attendant les pingouins me font rire meme si il faut faire le tri vu que ses dessins vont du bien senti au franchement méprisant. 


Je ne vais pas faire un commentaire sur le sens pour le moins obscure de ce dessin de Gorce, encore moins sur les  explications lunaires de l'auteur (quand on doit expliquer un dessin, c'est un peu comme devoir expliquer une blague ; ce n'est jamais bon signe, et ça devrait plonger son auteur dans une profonde remise en question ; visiblement, ce n'est pas le cas ... Passons.)

Je ne voudrais pas non plus relancer un célèbre même qui s'est produit pendant une émission d'ASI, mais qu'est-ce qui, dans le dessin, vous permet d'affirmer qu'il "représente une jeune femelle pingouin" ? Vrai question.

Auraiis-je été abusé,  si je pensais qu'un pseudo-dessinateur, d'un journal, qui était , le siècle dernier,  un prétendu journal  de  référence, était plus proche de la connerie  que de l'humour ,


Devrais-je m'excuser de penser qu'il n'a aucun talent ?

Ce qui m'étonne, c'est que Gorce ait accepté de vous fournir des explications.

Il ne se doutait pas que vous alliez le démentir ? il ne connait pas @si ?

Je me suis toujours demandé s'il savait dessiner et s'il était parfois drôle. 

Le dessin alternatif est bien plus drôle.

J’avais compris sur un autre dessin que ce garçon est plutôt du côté conservateur et je ne suis en rien étonné du contenu de sa dernière œuvre. En revanche, qu’il vienne se défendre en invoquant une caricature du discours de Finkelkraut, il me sidère, tant il n’y a rien dans sa composition permettant à celle ou celui qui la regarde de faire le rapprochement. Bref, un gros brin de malhonnêteté chez ce garçon pas très recommandable, du coup.

Bon, c'est vrai que ce dessin est vraiment en dessous de tout. Mais le ton de l'article en mode règlement de compte, je ne sais pas si c'est vraiment nécessaire. J'ai l'impression que les articles d'ASI subissent de plus en plus une sorte de twitterisation. C'est peut-être comme ça qu'on se fait remarquer aujourd'hui...

Ben moins je le trouve drôle ce dessin et j'avais compris le lien avec Finkielkraut. Que des gens s'insurgent parce qu'ils se sont sentis blessés, bon, pourquoi pas. Je ne suis pas transgenre et je n'ai pas été victime d'inceste donc je ne peux pas comprendre et encore moins juger leur indignation. Mais s'il faut se censurer pour pas choquer une partie de la population, on va vite restreindre le périmètre des vannes.

J'ai l'impression que Gorce se moque un peu du monde quand il dit que son dessin visait Finkielkraut. Et ses dessins sur les gilets jaunes, est-ce que c'était pour parodier ceux qui dénigraient les gilets jaunes ? Au passage, "Le Monde", à l'époque, n'a pas semblé trouver ambigus ces dessins et n'a pas jugé bon de s'excuser auprès de ses lecteurs pour ce qui pouvait passer pour du mépris social.
https://nantes.indymedia.org/articles/44503

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.