72
Commentaires

Tocilizumab : l'emballement était prématuré

En une journée, le 27 avril, les médias se sont enflammés. Et si l'APHP, la structure hospitalière de Paris et Ile-de-France, venait de trouver un traitement pour ralentir le passage en réanimation de patients sévèrement atteints ? En une après-midi, le tocilizumab a débarqué sur tous les sites d'infos et sur les chaînes de télé... le tout sur la base d'un communiqué vague sans aucun donnée précise.

Commentaires préférés des abonnés

comme le remdesivir, peut être que ça marche peut être que non. 

L'essentiel c'est que les marchés soient confiant et que l'action monte.

Et puis comme on force la plèbe à retourner bosser, il ne faudrait pas qu'elle craigne que cette maladie ne p(...)

En lisant l'article, je restais sans voix devant une pharse 


"Compte tenu du contexte de la pandémie, les chercheurs et le promoteur se sont sentis obligés, d'un point de vue éthique, de communiquer ces informations, en attendant l'examen par les(...)

Aux dernières nouvelles, le pangolin, reconnu innocent, demande des dommages et intérêts devant le tribunal (international) pour diffamation. 


Derniers commentaires

Dernières nouvelles, "anticiper la tempête inflammatoire". 


Il semble pourtant que les recherches se précisent, et que la publication serait proche: 


"Ces travaux, qualifiés de « majeurs », vont être tout prochainement publiés dans une prestigieuse revue internationale"

Le Monde n'a pas signalé le fake news?

A noter que l'auteur de l'article de France-Inter vantant sans conditionnel les mérites du Tocilizumab a publié une forme de retour sur expérience: Essais cliniques sur le Covid : trop d’enthousiasme, trop vite ?.

S'il y a bien une chose contre laquelle cette journaliste semble immunisée, c'est l'auto-critique. A aucun moment elle n'évoque la responsabilité des journalistes, ni a fortiori la sienne. La "rigueur" qu'elle exige ne semble s'appliquer qu'à la communauté scientifique et pas à ceux sans qui ces "études" n'auraient aucun écho.

Après la polémique Raoult, ils avaient quand même les moyens de comprendre la différence entre étude publiée, pré-publiée, ou pas d'étude du tout comme dans le cas de l'annonce AP-HP qu'elle s'est faite refourguer. S'ils choisissent de publier quand même c'est leur responsabilité.

Je ne suis pas raoultien mais la différence de traitement entre l'AP-HP(aris) et l'Institut marseillais qu'il dirige est flagrante et révélatrice des automatismes et préjugés de cette profession à la morale si souple.


Naufrage complet pour les tests cliniques.

Des nouvelles de Discovery ?

Cette pandémie semble avoir eu des effets désastreux sur la méthodologie scientifique. Ça promet de jolis cas d'école de "lecture critique d'articles" à proposer aux futurs internes.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Aux dernières nouvelles, le pangolin, reconnu innocent, demande des dommages et intérêts devant le tribunal (international) pour diffamation. 


Exclusivité d'ASI: interview du professeur Didier Zumab, prix Nobel de médecine et responsable de l'essai clinique.


ASI: Professeur, pouvez-vous dire à quel point votre traitement est efficace ?

Pr Zumab: Il est efficace à 200% ! Je l'ai déjà annoncé sur ma chaîne Youtube: maintenant, c'est fin de partie pour le coronavirus ! On n'allait pas se laisser exterminés par une quelconque virus chinois. Croyez-moi, je suis le meilleur infectiologue, virologue et épistémologiste du monde entier, j'ai publié 2000 articles rien c'est dix dernières années, vous pouvez me faire confiance. Le covid-19 sera la maladie la plus facile à traité, ça fera moins de morts que les trottinettes !


ASI: Pourtant, on est à plus de 26 000 morts et ce chiffre est sans doute sous estimé..

Pr Zumab: Écoutez, ce n'est pas une petite grippette qui va nous empêcher d'aller au théâtre, de nous faire la bise, de voter aux élections municipales. Certes, ces 10 000 morts, c'est triste, mais je vous le dis: ça n'aura aucun conséquence sur le taux de mortalité, cette année, on sera en dessous de 2019 !


ASI: 10 000, c'était vos prédictions. On en est déjà à plus de 26 000.

Pr Zumab: Arretez de m'interrompre, vous voulez me faire taire c'est ca ? Vous êtes à la solde des labo pharmaceutiques qui ne veulent pas que les Français puissent se soigner avec un médicament que l'on connaît bien, qui est absolument sans danger et efficace à 100% ! Mon traitement est sacré !


ASI: Justement, pourrait-on avoir les chiffres de votre étude...

Pr Zumab: Cela va peut-être vous paraître contre-intuitif, mais plus une étude reste secrète, plus les résultats sont bons. De toute façon, on est dans une sitation d'urgence, la méthode scientifique c'est bon pour les bureaucrates imbéciles qui ne comprennent rien à la vraie science. D'ailleurs, certains Asinautes sont déjà convaincus: jeanbat propose de donner ce traitement à tout le monde, et Romancière Anglaise dit que mes détracteurs n'ont aucun arguments.



Je me risque à une hypothèse : "un journaliste scientifique", est-ce Nicolas Martin qui avait décryté sur ASI l'interview de Raoult par BFM? Dans ce cas, il n'aurait pas voulu être cité, peut-être n'ayant pas apprécié le torrent de commentaires sur ce forum suite à son intervention ... Après avoir descendu en flèche la méthode, il nous rassure cette fois car selon ses informations ce sont des "gens tout à fait sérieux". Donc on serait censé croire sur parole ASI (et sa source s'il s'agit bien de N. Martin) que : 1. l'équipe de Raoult sont des branques et 2. cette équipe de l'APHP est digne de confiance. En attendant, je me pose de sérieuses questions sur le sérieux de certaines sources d'ASI et donc sur la capacité de mon site d'info préféré à trier et critiquer l'info scientifique...

J'ai lu qu'une étude était en cours sur le lama. Car les camélidés (lamas,alpagas...) ainsi que certains requins sont connus pour produire des anticorps très particuliers.

  Je ne sais pas pourquoi les chercheurs et chercheuses ont préféré prendre les lamas comme sujets d'étude.

 La recherche a commencé en 2016 contre le SRAS et le MERS-Cov mais les épidémies étant arrêtées aucun médicament n'a été développé. Les essais cliniques sur hamsters et souris vont débuter et s'ils sont concluants les essais sur des humains devraient suivre. 

Allez, double ration de végétaux pour Winter (nom de la femelle lama sujet de l'étude).

Comment s'appelle-t-il déjà le directeur de l'APHP ?

"Compte tenu du contexte de la pandémie, les chercheurs et le promoteur se sont sentis obligés, d'un point de vue éthique, de communiquer ces informations, en attendant l'examen par les pairs tout en continuant le suivi plus long de ces patients"


Compte tenu de l’abrutissement médiatique, les chercheurs et le promoteur aurait dû se sentir obligés de se taire en attendant l'examen par les pairs.


Et c'est qui "un journaliste scientifique" ?

En lisant l'article, je restais sans voix devant une pharse 


"Compte tenu du contexte de la pandémie, les chercheurs et le promoteur se sont sentis obligés, d'un point de vue éthique, de communiquer ces informations, en attendant l'examen par les pairs tout en continuant le suivi plus long de ces patients" assure l'APHP  


Je ne sais pas comment on peut considérer comme éthique de balancer sur les réseaux sociaux ou à la presse des résultats non publiés et préliminaires.

Dans cette crise sanitaire, on aura eu un bon nombre d'exemple de chercheurs et d'experts ne respectant pas les bases élémentaires de la communication ou de la vulgarisation scientifique.

Eviter de communiquer sur des résultats non publiés, c'est la base de la base.

comme le remdesivir, peut être que ça marche peut être que non. 

L'essentiel c'est que les marchés soient confiant et que l'action monte.

Et puis comme on force la plèbe à retourner bosser, il ne faudrait pas qu'elle craigne que cette maladie ne puisse pas être guérie facilement.

Lors de la grippe espagnole des hecto litre de rhum on été réquisitionnés par le gouvernement français pour la soigner car le peuple y croyait alors que les scientifique savaient que cela ne faisait rien. 

Le président "de la poudre de perlinpinpin" doit pouvoir compter sur la com' de perlinpinpin et donc des médicaments de perlinpinpin.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.