177
Commentaires

Thinkerview, la chaîne YouTube qui aime les Russes (et vice-versa)

Le mystérieux intervieweur de la chaîne YouTube a vu cette semaine son identité révélée sur Twitter. Ainsi que sa participation à une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, à laquelle étaient notamment présents plusieurs collaborateurs de RT (Russia Today), ou le blogueur des "Crises". De quoi alimenter les soupçons de connivence de Thinkerview avec Poutine ? "Sky" a répondu à Arrêt sur images.

Commentaires préférés des abonnés

C'est un étrange article qui s'intitule "THINKERVIEW, LA CHAÎNE YOUTUBE QUI AIME LES RUSSES (ET VICE-VERSA)" (c'est une affirmation), et qui conclue que, finalement, c'est surtout que les invités étrangers qui acceptent de venir sont plutôt pro-russe(...)

Il serait pro-Russe, et alors ? Il y a bien des pro-Américains, des pro-Allemands, des pro-Israéliens, des pro-Européens, des pro-Occidentaux, etc., qui professent sur les chaînes mainstream - ce qui ne semble poser problème à personne.


Nous sommes da(...)

Tout ça pour ça ?? Moi je vois surtout la qualité des entretiens, avec le temps long, et des "relances" non de clash mais argumentées... Bref Conesa/levallois, Gaccio ou Mélenchon : passionant !

Derniers commentaires

Je trouve cet article scandaleux. J'aimais Arrêts sur Images pour la diversité des opinions présentées. Thinkerview est du même accabit. Asi serait-il jaloux du succès de Thinkerview? ASI se rangerait-il maintenant parmi les media mainstream? J'envisage sérieusement mon désabonnement... Bravo Thinkerview... Un soutien à 100%.

Je suis une gauchiste engagée dans plusieurs organisations syndicales et politiques, ce que j'entend sur Thinkerview m'intéresse et me permets de me faire une opinion. Je suis beaucoup mais beaucoup plus choquée par les médias et la presse générale française qui font sans filtre la propagande gouvernematale voire manipulent les événements. D'ailleurs non seulement je ne leurs fait aucune confiance mais je ne les prend quasiment jamais comme référence informatives. Je continuerais a suivre thinkerview.

Cet article met mal à l'aise, c'est vrai. Ce n'est pas franc du collier alors que c'est ce qu'on attend d'un média comme Arrêts sur images. Déjà le nom sur la petite affiche de la photo de l'ambassade de Russie était illisible sauf si on savait à l'avance quoi lire. En plus Conspiracy Watch n'a montré que les photos de l'ambassade où l'interviewer est vu de dos etc. .Et c'est Arrêt sur images qui va fouiller sur le net pour trouver une photo de face. Arrêt sur image va largement plus loin que Conspiracy Watch dans l'outing. On dirait qu'ASI prolonge, seconde CWatch. Mais pourquoi ? (mis à part de déclencher des commentaires, de faire le buzz... D'accord avec les autres asinautes sur le titre putaclic pourri).

 Perso, j'avais bien vu que Sky parle parfois des russes etc. mais je n'ai jamais regardé aucune interview de russes sur la chaine. Un asinaute s'est amusé à compter dans un précédent commentaire et recense quelques interviews de russes, moins d'une dizaine, (6 à 7) sur des centaines d'interviews. Donc des invités globalement de gauche effectivement et quelques-uns de droite ou d'extreme-droite. Perso, les interviews les moins intéressants ce sont ceux des personnages avec des grands titres qui travaillent dans je ne sais quels think tanks  assez  conformistes, proches de lignes officielles etc. (Caroline Galacteros et consorts). 

Thinkerview est un média novateur par le format, les invités et la conduite des interviews.  On peut simplement regretter l'infantilisme d'ado attardé de l'interviewer. 


En revanche, la qualité, la diversité et la profondeur des interviews sont remarquables, on pourrait d'ailleurs se poser la question symétrique, pourquoi ne voit on pas ces invités passionnants sur les médias généralistes ? 


Consipracy watch , en revanche, ne serait-ce que par ses zélateurs ressemble plutôt à un énième média d'influence de commande dont les buts semblent être de conforter les "circulistes" (ya rien à voir) et satisfaire toute forme de doxa en place. Dormez tranquille brave gens, le guet veille. Avec un solide parti pris   néo conservateur.


si souhaiter 

On y est, ArretSurImages joue le caniche de ConspiracyWatch (ou sinon, s'il ne le fait pas exprès, alors c'est encore plus inquiétant, ça voudrait dire qu'ASI ne s'embête plus à lire entre les lignes alors que c'est censé être sa spécialité). 


A notre époque plus que jamais, faire l'apologie de la police de la pensée, c'est une faute grave impardonnable. 


J'ai honte maintenant d'avoir payé 4€/mois à ASI, je viens de me désabonner. 

Cet argent ira désormais au Tipee de Thinkerview, ou sinon à d'autres publications bien plus méritantes...  


Chasseur de « conspis »
Le Monde diplomatique 

                           

Il se présente pompeusement comme « politologue de formation », « directeur de Conspiracy Watch, l’observatoire du conspirationnisme » et « membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès ». Adoubé par le ministère de l’éducation nationale, qui le met à l’honneur dans sa ressource en ligne « Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes », Rudy Reichstadt n’a pourtant rien d’un chercheur. Et son site relève davantage du blog collectif que d’un quelconque « observatoire ».

Lassé de lire des extravagances sur Internet, le jeune homme fonde en 2007 Conspiracy Watch. Son acharnement à traquer les conspirationnistes de tous poils lui gagne la sympathie de l’historien Pierre-André Taguieff et de Bernard-Henri Lévy, lequel lui ouvre les portes de sa revue La Règle du jeu. Célébré par Caroline Fourest comme un « éclaireur », il s’impose dans les médias en tant qu’expert ès théories du complot. Il multiplie les entretiens et les tribunes dans Le Monde, Libération, Le Parisien, etc. Quand les universitaires Gérald Bronner et Pierre-André Taguieff ne sont pas libres, c’est lui qu’on invite pour commenter les dernières élucubrations sur tel ou tel attentat.

Rudy Reichstadt n’aime pas les critiques. Pour s’y être essayé, Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), s’est vu accusé de « banaliser » les théories du complot antijuives. Il n’aime pas non plus ce qui lui paraît trop à gauche : le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn, accusé de « liens avec la mouvance conspirationniste » ; le sociologue et vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies Jean Ziegler, qui aurait un « tropisme conspirationniste » ; M. Jean-Luc Mélenchon, dont les conceptions de politique étrangère rejoindraient « les obsessions conspirationnistes martelées depuis des années par des médias iraniens et russes » ; ou l’économiste et philosophe Frédéric Lordon, qui parviendrait « à dépasser la question décidément gênante du complotisme par plus de complotisme ensemble ».


Benoît Bréville

https://www.monde-diplomatique.fr/mav/158/BREVILLE/58491

Les bras m'en tombent... parce que, bon... moi, étrangement, j'étais convaincu que Thinkerview était un ancêtre du Média (de gauche quoi... ah oui, de gauche). C'est encore plus étrange que le cher journaliste d'@si ait justement évité de faire un article parfaitement anglé sur Thinkerview, réceptacle incontournable des grandes images de LA GAUCHE ! La Russie ? Oui, y'a cinq ou six... allons, sept entretiens autour le la Russie... sur des centaines d'entretiens... ah ben oui, sur des centaines, pas compliqué de compter. 


Je ne comprend pas. Sky a reçu, rendez-vous compte de ce "prisme" dissimulé mais tellement sournois quand on ne regarde pas avec précision (le "prisme" horrible de l'importance de LA GAUCHE souvent teinté d'écologie dans l'équipe de Thinkerview, bien évidemment !) 


- Costa Gavras,

- Pierre Larroutourou, (plusieurs fois)

- Vikash Dhorasso,

- Arnaud Montebourg,

- Bruno Gaccio,

- Jean Ziegler, 

- Jean-Luc Mélanchon,

- Edwy Plenel,

- Monique Pinçon-Charlot,

- Bernard Stiegler, (plusieurs fois)

- Aymeric Caron,

- Juan Branco,

- Alain Damasio,

- François Bégaudeau,

- Yanis Varoufakis,

- Vincent Cespedès,

- Denis Robert, (plusieurs fois)

- Alexandre Langlois,

- Jérémy Férrari,

- Emmanuel Todd,

- Tancrède Ramonet,

- Pablo Servigne, (2 fois)

- Isabelle Attard,

- Edgar Morin,

- Aurélien Barrau,

- François Rufin,

- Fabrice Arfi,

- Alain Denault,

- Isabelle Saporta,

- Bernard Friot,

- Aude Lancelin,

- Etienne Chouard,

- Philippe Pascot,

- Vincent Mignerot,

- Guillaume Meurice.......


... Bref, je m'arrête à la dernière années, voire 18 mois, et puis y'en a certains, peut-être, dont la spécialité professionnelle technique n'abordait pas les angle politiques dans l'interview. Allez savoir !


Je tombe donc des nues après cette recension (un peu à la louche, d'un coup d'oeil récapitulatif sur leur site) d'autant de gauchistes "limites" présents sur ce plateau ! Mettons les "pro-russes" dans un plateau de la balance... et cette liste (incomplète, bien sûr) dans l'autre plateau de l'évaluation journalistique remarquable planté par @si...


Pffff... c'est pas fastoche. 


Ou alors... ! Ou alors, tous les invités de cette liste sont fous d'avoir OSé se rendre sur ce plateau Thinkerview sans se rendre compte du "bain russe" dans lequel ils se faisaient tremper sans en avoir conscience ? Pauvres fous ! Suivons de près l'admirable travail d'@si et de ses amis de Conspiracy Ouatche pour voir clairement tout ce que ce site étrange recouvre comme arrières pensées...

Wow arretsurimages qui passe de l'autre bord, celui de la police de la pensée, reprenant les thèses de ConspiracyWatch et de bloggeurs antifas écervelés. Dire que je payais pour y avoir accès ! Bon, c'était une expérience de presque une année, je me désabonne, y'a bien d'autres publications (moins chers en plus) qui ne font pas l'impardonnable. Je préfère envoyer mes sous à Caitlin Johnstone, par exemple. Allez salut, bande de traitres.

Pourquoi lit-on la presse ?


Pour s'informer ou pour se conforter ? Si c'est pour se conforter dans le sens de "la pensée unique" la grande presse mainstream suffit. On y trouve toujours les mêmes points de vues, les mêmes invités. Ah les plateaux télé et ses experts.... 


Thinkerview offre la possibilité d'entendre d'autre voix. Daniel Shneidermann, Hubert Védrine sur Thinkerview seraient-ils pro-russes ?


Quand on déplore la concentration de la presse détenue par quelques milliardaires on devrait se féliciter de la diversité. Et bien non bloc contre bloc, les voix dissidentes à la lanterne. Cet article est ridicule !

Le mec se retrouve entouré du gratin de l'extreme-droite français; et se pose aucune question? c'est ce qui se passe quand on veut tout dépolitiser et "parler avec tout le monde". on tombe dans toutes les embuscades; et on accorde des tribunes de plusieurs heures à des fafs notoires. En restant charitable c'est de la grande naïveté.


 "Quand j'ai interrogé Artem Studennikov, il m'a dit que quand il voyait deux hommes s'embrasser, il tournait la tête. Je lui ai alors demandé s'il faisait la même chose avec les femmes, il a dit non."


wouahou quelle impertinence; qu'est ce que tu lui as mis, c'est sur qu'il va pas s'en remettre.


(et j'approuve pas spécialement conspiracy watch ni ses méthodes en l’occurrence)

C'est vrai que ce n'est pas du tout important, en ce début de XXIieme siècle, de savoir ce que pensent les milieux dirigeants de la seconde puissance militaire mondiale. Ni d'avoir une idée de leur vision du Monde.

Thinkerview est une chaine d'utilité publique. L'interviewer est un peu bourrin mais je pense que sa démarche est sincère.


Les invités représentent des visions très diverses de notre société, même si le courant majoritaire sur les médias mainstream est peu représenté. Je ne le déplore pas... Il sont surreprésentés sur les autres médias et sont trop souvent plus dans la communication que dans l'explication. Je préfère voir des ambassadeurs, un directeur de la NEF ou un président d'ANTICOR, pour n'en citer que quelques uns.


Les interview sont très longues. Les invités peuvent expliquer leur point de vue de façon assez approfondie, ce qui  permet donc de se forger sa propre idée.


Comme beaucoup d'autres lecteurs, j'ai un peu de mal à saisir l'angle de cet article d'ASI.  Quel crédit on peut porter à ce M. Reichstadt, une personne qui, selon moi, est toujours plus du coté de la diffamation que dans celui de l'information.

Il y a tromperie sur la marchandise. Mis à part une photo, l'information essentielle qui fait le titre est absente. On ne connaît l'identité de ce fameux Sky après la lecture de tout l'article. Faîtes un peu plus court la prochaine fois. Retwetter aurait peut-être suffi ?

Je pense que les questions qui se soulèvent au sujet de l'identité de Sky sont inhérentes au fait qu'il réclame son anonymat dans une position qui ne semble à priori par critique pour sa sécurité.


- Si il réclame l'anonymat pour sa sécurité, pourquoi rencontrer des personnes qui le voient? Que dit il de si subversif pour que l'on ne connaisse pas son identité? Se poser la question de ses liens est intéressant, car Sky lui même se targue fréquemment de faire partie d'une communauté puissante, possédant une force de frappe réelle, d'avoir plus d'informateurs dans tous les pays du monde que la plupart de ses invités. Cela est relève peut être de l'egotrip tendance géopolitique à la sauce Kanye West? Ou peut être est ce réel?



- Si il réclame son anonymat pour se faire le représentant sans corps d'une "communauté", à la manière des Camille des ZAD, cela laisse donc légitime la question de savoir de quelle communauté est il le porte voix?


En ce qui concerne sa ligne et ses positions, elles semblent assez claires et ne posent pas plus de pb que  n’importe quel autre positionnement politique. L'avantage avec Sky c'est que la finesse n'est pas sont fort, il  y va avec des gros sabots et semble pas mal obstiné par quelques lectures et/ou découvertes politiques. Cela rend son positionnement très clair: une ligne malthusianiste, anti obsession atlantiste, décliniste (à la sauce tout le monde est incompétent et/ou pourri en france sauf moi), anti europe (à minima telle qu'elle est aujourd'hui). Il s'avère qu'elle est sur certains aspects alignée avec une position "dite "pro russe".


En fait Sky n'est pas forcément pro russe.

Sky c'est Piotre Stepanovitch des Démons de Dostoïevski: un nihiliste révolutionnaire, ami des puissants, à la tête d'une armée révolutionnaire souterraine factice. Sky est donc Russe, démonstration terminée lol ;)


donc en résumé un type pas Russophobe invite des russes qui acceptent de venir. Et en retour il se fait inviter par des Russes.  Vé, on se sent mieux après une telle enquête, on en as appris de belles , ou pas !
Ce qui est intéressant à mon sens n'est pas avec qui fricote "sky", mais le fait que dans les interview que Thinkerview réalise les invités puissent développer un raisonnement dans toute sa longueur et sa complexité, et sans être interrompu au bout de 10 secondes par un abruti avec un mégaphone par exemple.


Oui Thinkerview invite et laisse parler des gens dont les idées me sont insupportables : mais je leur sait gré de les laisser justement les développer de manière pleine et entière ce qui me permet d'être tout à fait certain que c'est une idée que je déteste, ou pas. 

"Alors, pro-russe, Thinkerview ? Il semble surtout que les représentant russes et leurs médias soient pour l'instant les seuls représentants étrangers à voir l'intérêt de se rendre sur une chaîne YouTube pour promouvoir, devant des dizaines de milliers de spectateurs et pendant parfois plus de 2 heures, leur vision du monde. "
Tiens, je ne savais pas que Paul Watson était un représentant russe.
Sinon on s'en fout de Sky, on regarde la chaine parce que les personnes interviewées ont le temps de s'exprimer.

Très alambiqué comme article. Un soutien franc aurait été dans la ligne de critique des medias et d’ouverture à de nouveau médias, au temps long permettant de s’exprimer (évitant les travers que dénonçait Bourdieu).

je constate la contradiction flagrante du journaliste quand après avoir (cru) démontré la relation vis à vis des russes montrant plusieurs invitations proches dans le temps, ce journaliste introduit le paragraphe suivant par « Ce tropisme pro-russe de l'animateur de Thinkerview n'est pas nouveau.».
Or en fin d’article on voit cette conclusion « Alors, pro-russe, Thinkerview ? Il semble surtout que les représentant russes et leurs médias soient pour l'instant les seuls représentants étrangers à voir l'intérêt de se rendre sur une chaîne YouTube pour promouvoir, devant des dizaines de milliers de spectateurs et pendant parfois plus de 2 heures, leur vision du monde.»


Bref faut trancher. Soit vous acceptez les arguments de Sky (invités acceptant, demande du public qui veut entendre les voix et versions qui sont totalement bannies des chaînes d’informations, ouvrir la réflexion etc) ...


De plus je peux vous donner matière à relativiser la fiabilité de conspiracyWatch. Son fonctionnement marche sur un l’algorithme de type :  X a croisé Z, Z a participé à un concert où A était présent, A avait participé à une table ronde avec un B qui 5 ans plus tard a viré extrême droite, et pour Rudy-conspi cela signifie que X est d’extrême droite (car il y a une liaison avec B) par relations interposées et fils tenus même quand certains intervenants dans la chaîne disent que non (d’autres assument clairement).

D’ailleurs ASI à failli se perdre dans ce type de liaisons à longue durée (on peut tirer sur le câble, ça fait spaghetti comme on dit dans mon métier sur les câbles dans un datacenter). 

En tout cas, sans aucun « tropisme pro-russe » je serai allé à cette invitation par curiosité. Quand on s’intéresse aux relations internationales et à la géopolitique, connaître la réalité est le bon choix (comme fermer notre ambassade en Syrie était le pire choix à faire). 

j'aime bien l'émission parce que  l'invité a le temps de s'exprimer en longueur sans être interrompu. Quelque part ca me rappelle les premières émissions d'@si sur le web quand le temps n'était pas un facteur et que DS laissait s'exprimer ses invités.


Sky est un interviewer  moyen qui passe du coq a l'âne sans arrêt et dont la pertinence et la cohérence des questions laisse parfois à désirer, l'interview prend  un peu une tournure café du commerce. Il se montre a l'occasion un peu condescendant et semble avoir une obsession/fascination pour les services secrets  et le hacking un peu enfantine... gentillement complotiste. Et pour parler un peu plus familièrement "il se la pete un peu".


Donc : le format super, les invités y a du très bon comme du moins bon mais c'est toujours une bonne surprise de découvrir de nouvelles têtes et de confronter un peu les points de vue. 

L'interviewer honnêtement j'accroche pas et je pense que beaucoup pourraient faire bien mieux.  Mais au final c'est son carnet d'adresse  qui lui a permit de démarrer le concept et d'en faire un succès  médiatique ,  on ne peut que lui être reconnaissant de proposer ces interviews gratuitement. 

Pro russe  ?  on s'en fout un peu en fait, ca n'est pas comme si sky  était dur à "lire" , après quelques interviews on sait d'où il parle. 


Je passe sur le titre putaclic de cet article qui est presque une institution a @si ( je n'adhère pas  mais il faut bien vendre).....

C'est pas comme s'il s'en cachait vraiment. Pour une chaine d'info ignorer les Russes, ca serait un peu ridicule aussi, depuis une dizaine d'annees, ils sont tres actifs sur leurs frontieres et aussi a l'exterieur. Avec le rechauffement climatique, ils profitent de la fonte des glaces, ils ont beaucoup de ressources de naturelles, de fortes connexions avec les chinois. Il y a les fermes a troll, le hacking, l'armement.... Si etre media mainstream, c'est dire : il ne faut pas parler des russes parce que "Fake News", c'est un peu stupide et, ecouter ce qu'a dire ou ce que ne dit pas un invite russe, c'est interessant.
Apres c'est une question aussi de representation (il y a eu bcp de russes interviewe) si vraiment aucune autre ambassade ne veut leur accorder une interview c'est bien dommage.


Apres c'est comme tout media, il ne faut pas vivre au travers d'un seul prisme et je ne pense pas que Thinkerview contredirait cela. (un petit sillogisme, regarder Thinkerview et etre abonne a Arret Sur Images signifie qu'Arret Sur Images est pro-russe ? :P)

Thinkerview pro-russe, effectivement, ce n'est pas une révélation



Par contre, cet article nous apprend qu'il est un grand comique: "Je pense que ma communauté aime entendre le point de vue russe, passé sous mes fourches caudines." 


L'interviewer le plus plat du monde, le type qui apporte zéro contradiction à qui que ce soit, bref l'interviewer-carpette par excellence, ce type parle de "rourche caudines". On va dire que sa langue a fourché. Comparé à lui, même David Pujadas est un pitbull, c'est dire...


Cela dit, quand il invite quelqu'un d'honnête et intéressant, l'interview en vaut la peine. Quand, par contre, c'est quelqu'un de malhonnête ou d'intéressé (comme les multiples invités pro-Poutine), mieux vaut arrêter direct Thinkerview.



Sur le forum de ce site j'ai dejà vu des bonnes grosses branlées suite à un article à la con...mais là, mon gars Tony,  tu viens d'exploser les compteurs! 

Et c'est bien fait!

J'ai lu le titre.

J'ai lu la chronique.


J'ai tenté de comprendre de quoi il s'agit.

En vain.

Donc je vais encore finir la journée en ignorant sans doute un truc totalement tout à fait essentiel à la vie de tous ceux dont j'ai envie qu'ils vivent le mieux possible.


Faut que j'apprenne à lire.


Pendant ce temps là , un oeil est encore tombé samedi !

En fait , "a-t-on encore le droit de nourrir une opinion personnelle , ou doit on obligatoirement souscrire au panel de propositions d'opinions dites admissibles , tolérées ou en vogue ?" bref "doit on utiliser son cerveau ou se laisser bercer ?"

j'ai entendu à plusieurs reprises dans les médias main-stream que JL Mélenchon était un soutien de V. Poutine et de son régime. Or il n'est pas dans la liste des invités et on n'en parle pas par ailleurs..

On m'aurait donc induit en erreur? Serait-il donc concevable que des journalistes ignorent la réalité ou la falsifient intentionnellement pour lui nuire?

j'ai peine à y croire.  Hihihi!

Coquille dans le dernier paragraphe  "Il semble surtout que les représentant russes", représentants au pluriel

De ce que je peux lire sur ce forum, il etait deja evident, pour ceux qui suivaient regulierement thinkerview, que Sky  avait une orientation pro-russe dans ses interviews.

Conspiracy watch vient juste, de facon degeulasse, valider un peu plus cette hypothese.

Olivier Berruyer est evidemment a mettre dans le meme panier.

Mais au final ca ne change rien pour moi, je continuerai a regarder certaines interview de thinkerview et a ne jamais lire le moindre article provenant des Crises (sauf si je veux avoir ma dose poutinolatrie.).


RASPUTIN - Vladimir Putin - Love The Way You Move

Moi j'en ai ma claque de ce Reichstadt et de son Conspiracy Machin qui n'est qu'un outil de propagande aux ordres de sa Majesté. Franchement sous ses airs de lutte contre la désinformation, on se rend bien compte de la malhonnêteté de ce site. Qui mettra en cause un site qui s'appelle Conspiracy Watch ? Le grand public doit savoir...

Par curiosité, qq1 aurait la liste des participants à cette réunion, et surtout qu'elles ont été les thèmes abordés ?

Bon article et surtout bonne conclusion : 


"Alors, pro-russe, Thinkerview ? Il semble surtout que les représentant russes et leurs médias soient pour l'instant les seuls représentants étrangers à voir l'intérêt de se rendre sur une chaîne YouTube pour promouvoir, devant des dizaines de milliers de spectateurs et pendant parfois plus de 2 heures, leur vision du monde."


Ca résume bien la situation je trouve. La plupart des personnages médiatiques français sont à la ramasse de ce point de vue. Principalement du à la consanguinité du milieu politico-médiatique qui fait qu'ils sont bien installé dans leur média de masse ; ils ne ressentent pas le besoin d'aller voir ailleurs pour faire passer leur message.


Concernant Thinkerview, dans les vidéos que j'ai vu je n'ai pas noté de tropisme particulier en dehors du fait d'aimer se sentir borderline avec le monde des hackers. Ca donne parfois l'impression d'un interviewer qui se sent/croit "dangereux" au sens d'être transgressif et avoir le bras long (peut-être est-ce le cas d'ailleurs, je ne sais pas).

Reste que le format des interviews, le ton, les thèmes abordés, mais aussi la diversité des interviewés et la méthode collaborative qu'ils semblent avoir, font que c'est une excellente chaîne que je recommande vivement.


J'ai bien aimé d'ailleurs l'interview de DS qui ne trouvait pas les questions dangereuses du tout alors que l'interviewer semblait insinuer qu'il le mettait mal à l'aise. Chacun appréciera selon son point de vue, mais sur ce plan j'ai trouvé l'échange intéressant.




Concernant conspiracy watch : il parle de Thinkerview comme d'une chaîne controversée.
Parlerait-il ainsi de TF1, BFMTV, C8, etc. ? Le certificat de non-controverse consiste-t-il à être dans les petits papiers du pouvoir ? Car je n'ai pas l'impression que Thinkerview ait plus de défaut que ces chaînes qui mentent ou déforment la réalité à longueur de journée.

Sérieux, ConspiracyWatch alias Rudy Reichstadt est considéré comme une source fiable ?

Je sais bien que Tony Le Pennec a une tendance certaine à écrire des articles de meublage, mais là c'est le pompon...

Et le titre, magnifique ! Juste une question, ça sert à quoi de faire des titres (et des articles) pute à clic sur un site sans publicité ?

Rudy Reichstadt... ? L'expert de la Fondation Jean-Jaurès la coterie de la droite libérale du PS ?

Encore du grand Tony Le Pennec, ça fait des amalgames, c'est putaclic et au final on n'est sûr de rien de toutes façon c'était juste pour foutre la merde.

Virez ce sale type @si, c'est pénible de se taper régulièrement ses articles confusionnistes qui ne mènent à rien.

Il aurait fait fureur sous l'occupation le petit Rudy...

J'aimerais bien un article sur Conspiracy Watch.

Dans le genre organisation bourrée de biais et tout sauf neutre...

J'ai encore en travers de la gorge leur "étude" sur le conspirationnisme en France avec leur questionnaire à peine orienté.

Mouais... beaucoup de bruit pour rien.

Il me semble que Conspiracy Watch est tout aussi "controversé". Perso je regarde Thinkerview, ok Obertone et quelques autres ca piquait grave mais j'ai juste pas maté. L'interviewer n'est pas toujours à la hauteur de ses invités, parfois les invités enfilent les lieux communs mais ca change de la télé mainstream.

Drôle d'article.... Thinkerview offre des interviews ou la parole des invités peut se déployer. Ce média offre a entendre sur la complexité du monde, je ne saurais m'en plaindre. A première écoute, cette prétendue hypothèse de média pro russe agité surtout la paranoïa de certains.

En résumé, Thinker View ne pratique aucune activité illégale en France. 

Sky est pro-russe d'une façon assez étonnante. Il n'est pas seulement favorable à la politique étrangère actuelle de la Russie ou juste d'accord avec la politique menée par les dirigeants russes actuels. Ce serait du pro-russisme classique, une forme de position politique avec laquelle on peut être d'accord ou pas mais assez peu surprenante dans sa forme.


Non, Sky est pro-russe un peu comme on est pro-homéopathie. Totalement, viscéralement, sans réserve. D'ailleurs il aime bien dire "le russe est comme ceci" ou "le russe pense comme cela". C'est très étrange. On dirait qu'il parle de petits organismes assez simples pour être qualifiés globalement sans exception. Comme si on disait, par exemple, "l'amibe aime le fromage" (je n'en sais rien, je ne connais pas bien les amibes, mais vous voyez l'idée). Comme si les citoyens russes étaient tous pareils, des sortes de Stormtroopers.


Pour vous en convaincre vous pouvez, par exemple, regarder la fin de son entretien avec Frédéric Pierucci, ex-cadre d'Alsthom emprisonné aux Etats-Unis dans le cadre de l'opération de mainmise sur l'entreprise par General Electrics. La conversation roule sur les mérites comparés des différentes catégories de co-détenus que Pierucci a rencontrés. Et Sky de s'écrier "le russe est fiable !", "le russe est fidèle !" ou je ne sais plus trop quoi du même genre. Vraiment étonnant.


Vous pouvez aussi regarder le reste de l'entretien, par la même occasion, c'est intéressant.

Article inutile , jalousie !!! Les longues interwiews sont intéressantes , bien menées , pluralistes .Rien à reprocher. Pourquoi  ce genre d article , qu attendez vous ? Encore un peu d anti russie primaire .J eregarde aussi RT en français et l info  y est plus pluraliste que chez  nos cacquarantistes macroniens.

Décue de arrêt sur images qui me déçoit .Vais je continuer à payer mon abonnement ? Resaisissez vous bordel !!!

Tout ça pour ça ?? Moi je vois surtout la qualité des entretiens, avec le temps long, et des "relances" non de clash mais argumentées... Bref Conesa/levallois, Gaccio ou Mélenchon : passionant !

Il n'y à que ceux qui ne connaissent pas Thinkerview qui seront surpris de la présence de Sky (quand quelqu'un revendique l'anonymat c'est un droit il faudrait le respecter) dans ces événements. Pour avoir vu une bonne partie des entretiens, la vision de Sky sur la Russie est problématique en soi et ça se voit rien que par ses questions. Pas de questionnement sur la guerre en Crimée, en Géorgie ni en Syrie. Pourtant il y aurait à dire sur la stratégie russe qur ces points.

Tenter de dégager une ligne idéologique à travers quelques invités sur tout leurs entretiens reste assez faible. Va-t-on accuser Le Média d'avoir inviter Etienne Chouard aussi ? Ils ont invité Obertone, qui a vu l'interview ? L'interviewer tente de toujours contrer ses arguments. Pareil pour Kémi Zeba. Avant de vouloir faire un prixès d'intentions à une chaîne d'interview REGARDEZ LES ENTRETIENS. 

Je reprends la critique qui a été faite plus haut. Le titre attire par une promesse de révélation pour aboutir à une conclusion faite à la va vite. C'est ni plus ni moins un propos prudent après avoir balancer un grand nombre d'éléments se voulant par leur énumération accablant. 

Franchement par rapport à la qualité de ce média c'est décevant.


C'est quoi ce titre racoleur, je croyait payer pour du vrai journalisme, pas pour des articles à la paris-match / gala.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ils me semblent moins pro-russe que "révisionnistes". Attention, ne me lynchez pas tout de suite svp, j'entends ce mot au sens qui était le siens entre 1871 et 1914. Il s'agi(ssai)t de personnes aspirant à la remise en cause de l'Ordre en place tant sur le plan économique (capitalisme) que politique interne (interne) que géopolitique (traité de Francfort). Cela faisait pas mal de monde et des gens assez éloignés les uns des autres mais qui ont pu se retrouver un moment unis dans un combat commun, le boulangisme ( ici encore ne me lynchez pas, le Boulangisme ne s'est pas classé à droite sur le champs). 

Logiquement, Les gens de thinkerview se trouvent des atomes crochus avec d'autres révisionnistes, tant internes qu'externe comme on a pu voir d'ancien communard et des  royalistes unis dans la mouvance boulangiste.  

Que la Russie puisse avoir une stratégie de séduction, ça dit surtout quelque chose sur l'état de nos "démocraties" à nous (#UtiliseLesGuillemetsCommeLaPresse).


Thinkerview n'invite pas que des personnes dont ils partagent les opinions (bien qu'en l'occurrence, je les crois effectivement assez fans des russes). Il n'y a qu'à voir le fait qu'ils aient invité Laurent Alexandre (en démarrant l'interview en le traitant de c***ard prétentieux) alors qu'ils se moquent de lui dès que leurs autres invité·e·s leur en laisse l'occasion.


Je suis surtout déçu que Sky n'ait pas de réponse sur les réserves russes de pétrole. Ces derniers entretiennent un flou artistique sur cette question, qui va de « les réserves sont vides » à « il en reste encore pour 50 ans ».


Mais oui, j'ai vu passer ce tweet de Conspiracy Watch, assez minable, et qui ne surprendra que celles et ceux qui ne connaissent Thinkerview que de très loin.

La question en filigrane serait : est-ce qu’il défend des idées trop à droite ? (dont le propriétaire de ce site est particulièrement sensible).

C'est un étrange article qui s'intitule "THINKERVIEW, LA CHAÎNE YOUTUBE QUI AIME LES RUSSES (ET VICE-VERSA)" (c'est une affirmation), et qui conclue que, finalement, c'est surtout que les invités étrangers qui acceptent de venir sont plutôt pro-russe (ça contredit un peu l'affirmation). Tout ça pour en arriver là? Alors soit le titre est fait pour sonder les ASInautes sur leur position vis à vis de thinkerview et les faire réagir, soit il est carrément mal écrit.

"FM Sergey Lavrov met with members of the French civil society "  quel humour !

Il serait pro-Russe, et alors ? Il y a bien des pro-Américains, des pro-Allemands, des pro-Israéliens, des pro-Européens, des pro-Occidentaux, etc., qui professent sur les chaînes mainstream - ce qui ne semble poser problème à personne.


Nous sommes dans une société qui revendique dans les paroles la différence culturelle, mais qui ne tolère que les cultures compatibles avec notre idéologie.


Si l'on ne peut se dire pro-Russe dans un pays démocratique, ce pays est-il vraiment démocratique ?

Thinkerview ne me parait pas plus pro-russe qu'ASI ou son patron.

Rapporter les faits et gestes légaux d'une personne qui a le droit de garder son identité pour elle, ce n'est pas dénoncer une conspiration, puisque conspiration, il n'y a pas. Alors quoi, "Conspiracy Watch" ?
Georgelin, Lallement... ne sont pas les seuls suppôts du pouvoir à se révéler comme tels.

Je n'ai envie de poser qu'une question à Rudy Reichstadt : "c'est interdit ?".

Parce que la tournure de son post s'apparente à la dénonciation d'une action illicite.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.