142
Commentaires

Tentes de migrants : derrière le cutter

Commentaires préférés des abonnés

demander à des sous fifres certainement payés au lance-pierre de "s'occuper" de gens plus misérables qu'eux ça évite de se salir les mains


on délègue le sale boulot pour dire "ce n'est pas ma faute s'ils bossent comme des sagouins et sans aucune human(...)

"Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l'Histoire est la leçon la plus importante que l'Histoire nous enseigne. "

Aldous Huxley

« Sauf qu'à se focaliser sur le geste de la lacération, on en oublie ce qui est peut-être l'essentiel : la chaîne de commandement de ce geste. »

L’essentiel est surtout ce qui se passe en amont : la destruction des Etats qui ne servent pas nos intérêt(...)

Derniers commentaires

La lacération, mesure humiliante ou pas ? Didier Leschi plaide pour le côté pratique. Mais alors pourquoi licencier la personne (info à vérifier vu que la source est Darmanin) :

https://www.sudouest.fr/international/crise-des-migrants/evacuation-de-camps-de-migrants-la-personne-qui-lacerait-des-tentes-a-ete-licenciee-affirme-darmanin-7262692.php


C'est du style a la Milgram , ils étaient pas nombreux a se rebeller hein? Je n'ai toujours pas tranché si on doit en vouloir aux lâches , par contre a ceux qui appliquent la loi sans réfléchir , là  ça mérite des coups de rangers dans la gueule ! Mais faut dire que la saloperie est bien ficelée , tu refuse , la boite t'embauche plus et tu pourras pas prétendre a un autre boulot parce qu'indiscipliné et du coup tes gamins devront allés aux restau du coeur et les banques piqueront ta baraque pourrie des mines ,avec jardin ,au milieu des barres HLM .Après t'as une autre solution , tu secoues  un bourgeois jusqu'a ce qu'il pleuve du pognon de ses poches ! Ou tu vends de la came aux fils de bourgeois .Après je suis pas sur de cette deuxième solution , la came risque de bouffer leurs cervelles et on risque d'avoir des bourgeois encore plus cons , style Enthoven, ou Bruni... Ca se discute ...court terme , long terme ...Après la question c'est , est e que ça fait de nous des gens aussi pourris que les bourgeois ? Qu'est ce que tu en pense Enthoven?

Il faut un vrai courage de la part de DS pour admettre sans chercher d'excuse qu'il a laissé filer l'occasion d'un recadrage aussi imparable que pertinent. Surtout en face d'un intervenant dont la suffisance était particulièrement irritante... Sincèrement je trouve cette autocritique exemplaire.

Je vous invite à revisionner le film "I comme Icare", et particulièrement toute l'expérience du Pr Naggara (1h05 -> 1h26).

"C'étaient les ordres !" expression bien connue ...

De "l'inhumanité" ordinaire...

" Les monstres existent, mais ils sont trop peu nombreux pour être vraiment dangereux ; ceux qui sont plus dangereux, ce sont les hommes ordinaires, les fonctionnaires prêts à croire et à obeir sans discuter " ( P. Levi : se questo è un uomo)

une certaine fierté de voir ma prose dans le matinaute, je pensais pas dire des trucs intelligents moi :p je pensais surtout dire des trucs provocs, un peu comme a mon habitude ^^

Chacun sait que ces tentes se déploient sur l'emplacement choisi simplement en les y jetant, et que donc elles se replient en trois temps trois mouvements: les lacérer ne vise que leur réutilisation éventuelle! il est grand temps que le HCR prenne en charge ces êtres humains qui n'ont pas vocation à mourir de froid et/ou de noyade, mais de leur délivrer des documents provisoires d'identité s'ils n'en ont pas et de les transporter là où ils veulent aller! Les anglais en laissent pourrir dans des camps de concentration en attendant de consentir à les confier à l'une ou l'autre entreprise qui a urgemment besoin de main-d’œuvre, à moins qu'ils préfèrent l'inflation a l'approvisionnement des rayons des magasins!? il se trouve dans ces prisons des médecins et des architectes...et pendant ce temps l'extrême droite prolifère...

Sarkozy: "je vais passer les banlieues au Karcher"


Macron: "je vais passer les tentes au cutter"


@Daniel Scheidermann: svp, évitez de parler de "migrants", merci. Réfugiés, ou même (immigrés) clandestins, est meilleur. comme je le disais sur un autre fil de discussion:


De fait, utiliser un participe présent "migrant" plutôt qu'un participe passé "immigré" est une manière de dire que la migration est toujours "en cours", et donc, pour reprendre une formulation que je déteste mais qui est très souvent employée par les médias et le pouvoir, qu'ils n'ont pas "vocation à rester en France".




Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

j'ai du mal sur ce coup a cautionner la comparaison., peut etre a commencer par le fait que cette  fameuse excuse de la chaine de commandement et de simple executant c'est la ligne de defense d'eichman largement battue en breche par l'accusation ensuite. 


Bonjour, merci pour la chronique et merci pour l'émission de vendredi, qui m'a beaucoup instruit. 


Une petite note au passage : étrange de (ne) vous voir (qu')ironiser quatre jours après sur un propos qui s'est tenu en plateau. Si les arguments D. Leschi ne vous ont pas convaincu (c'est aussi mon cas), il fallait le lui dire en face. Si vous revenez à la charge trois jours après, peut-être proposez-nous quelque chose de plus substantiel que de l'ironie, vu que vous avez eu le temps. Je trouve pas ça très fair-play, cette impression que parce qu'il ne pense pas comme vous (voire nous), il mérite son petit tacle sans pouvoir répondre. Vous ne faites pas ça d'habitude.  


A propos de la chronique, je suis aussi un peu perplexe. Cette idée de la dilution des responsabilités sur une chaîne, de l'inexistence du grand méchant sadique,  je la comprends, oui c'est, horresco referens, la banalité du mal. Néanmoins ça se manie avec prudence, parce qu'appliquée aux ravages du système capitaliste par exemple, ca se termine assez vite par "notre ennemi n'a pas de visage, c'est le monde de la finance" (copyright F. Hollande). Ben si, il y a des visages. Pas des visages sadiques, pas des visages psychopathes, mais les visages précis de ceux qui acceptent les responsabilités de la chaine de commandement dans laquelle ils grimpent. Je me fiche que E. Macron, G. Darmanin, M. Schiappa pensent dans leur petit cœur d'humain. J'imagine bien qu'il n'apprennent pas à leur enfants à crever les tentes des pauvres. Mais ils prennent des positions publiques, ils sollicitent nos suffrages, ils veulent la gloire s'ils réussissent, le prix à payer c'est d'avoir la responsabilité quand ils échouent, et pas de la diluer dans la chaine de commandement (même si, bien sûr, il est légitime de savoir si un responsable de police n'a pas pété un plomb, cf les violences policières pour lesquelles les policiers méritent d'être traduits en justice et ne le sont que trop rarement). Ou alors, ce que vous venez d'écrire est un viatique pour pour déresponsabiliser le gouvernement, et j'imagine que ce n'est pas votre but. 

« Sauf qu'à se focaliser sur le geste de la lacération, on en oublie ce qui est peut-être l'essentiel : la chaîne de commandement de ce geste. »

L’essentiel est surtout ce qui se passe en amont : la destruction des Etats qui ne servent pas nos intérêts, le pillage des ressources des pays les plus démunis, le cynisme de responsables politiques qui exploitent sans vergogne le thème de l’immigration.

Migrer est souvent un déchirement.

Pendant ce temps-là, on continue notre petit commerce  de vente d’armes avec des pays exemplaires comme l’Arabie Saoudite, l’Egypte et j’en passe.

Pour aller plus loin sur ce qui se passe du coté de Calais :

https://basta.media/Calais-traque-des-exiles-naufrage-Manche-harcelement-policier

https://basta.media/Traversee-de-la-Manche-refugies-afghans-syriens-kurdes-Calais-Auberge-des-migrants


La boue sortie des bouches tordues aux commissures  déformées n’est que la résultante d’un enchaînement de croyances plus ou moins ingurgitées, mal digérées, souillées par inadvertance, par l’interprétation maligne d’un neurone déviant...donnant ainsi à cette boue la blancheur immaculée d’une évidente vérité.


Fastoche !  Ce n’est jamais moi le responsable. J’ai été manipulé à l’insu de mon plein gré.


Nous vivons une époque formidable d’irresponsabilité.

Dans  l'article de Françoise Degeois dans "Nos lendemains" tout est dit sur les commentaires suite au meeting zemmoroide. Tout ou presque. Ce matin encore Martichou et Newman jugaient le meeting de Z réussi parce que comme dit F.Degeois, les lumières, les micros, le prompteur  fonctionnaient et le candidat fachoide savait parler sans bégayer.

Certains ont même  considéré que Z se " recentrait" car il se defendait d'être raciste et  misogyne. 

F. Degeois s'étonne et s'indigne mais ne va pas jusqu'au bout de son interrogation, celle de la connivence des medias des milliardaires avec les idées d'extrême droite. Inquiétant.  


"Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l'Histoire est la leçon la plus importante que l'Histoire nous enseigne. "

Aldous Huxley

je ne suis d'accord avec DS que sur un seul point : faire effectuer ce boulot par un sous-traitant est tout à fait anormal. L'Etat devrait se charger lui-même en propre de ce genre de choses.


pour le reste, c'est le réel qui entre en jeu : ce n'est pas fait dans un esprit du style "ces salauds de migrants, on va leur en faire baver". c'est juste que démanteler des camps de migrants, ça veut dire ce que ça veut dire : évacuer, y compris le matériel.  et pour ce faire, l'utilisation de cutters rend plus pratique et plus rapide le boulot pour les exécutants.

demander à des sous fifres certainement payés au lance-pierre de "s'occuper" de gens plus misérables qu'eux ça évite de se salir les mains


on délègue le sale boulot pour dire "ce n'est pas ma faute s'ils bossent comme des sagouins et sans aucune humanité les pauvres "


c'est vieux comme le monde ça 


j'ai revu récemment "les neiges du kilimandjaro" de Guédiguian ( le ken loach français ) ça parle de ça en quelque sorte : opposer les misères

Une auto-censure ou un aveuglement d'autant plus affligeant pour quelqu'un qui tente d'expliquer ce qui s'est passé en Allemagne dans les années 30. La preuve qu'il est toujours plus facile de faire l'histoire que de la vivre. une des raisons pour lesquelles certains peuvent nier le travail des historiens sans que les corrections soient efficaces. Et une preuve de plus que l'humain a du mal à s'améliorer en profondeur.

Je rappelle qu'un pessimiste est un optimiste qui sait...

La " banalité du mal " .....

Un point Godwin largement mérité pour DS ce matin!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.