73
Commentaires

Poitiers et son aérodrome : mini-décision, maxi-réactions

Le conseil municipal de Poitiers retire sa petite subvention à l'aérodrome local et c'est l'émeute éditoriale et politique. Un nouvel épisode de la série "les maires EELV énervent l'éditocratie".

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 31 fois

Une maladresse, quelle maladresse? Si un élu écologiste n'a pas le droit de considérer que subventionner l'aviation c'est pas terrible, on en décidément foutu. Si on veut affronter la crise écologique, il faudra des décisions beaucoup plus impactante(...)

Pour qu'une "mini-décision" provoque de "maxi-réactions" il faut s'y mettre à plusieurs et sortir les bombardiers médiatiques. Comme expliqué dans l'émission du 26 mars dernier, voyez le travail d'Olivier TRUCHOT (journaliste RMC/BFMTV) sur Twitter :


(...)

Approuvé 15 fois

Non, c'est une politique de LREM d'aller chercher la moindre petite phrases et de l'étaler avec l'aide de médias complices. Vous devriez vous immuniser un peu aux éléments de com de la macronie.

Derniers commentaires

Je me demande pourquoi l'élue n'a pas proposé en lieu et place une subvention pour des activités de vol à voile qui coutent en moyenne deux fois moins chers que les vols sur ULM et avions et sont évidemment autrement plus écolos. Ainsi le rêve d'Isard est ici respecté et l'apprentissage pour des jeunes est loin d'être inintéressant au regard des notions de météo et physique.

Avec 4000€ de subvention, on paye au mieux 50h de vol, ou on retape environ 40 vélos pour des gamins.

Que vaut-il mieux faire?

C'est ce que je pensais aussi.

4k€, pour un aérodrome, certes c'est toujours 4k€ mais ce n'est pas grand chose. 

Pour une bibliothèque, une ludothèque, ou des petites assos, c'est juste gigantesque...

Les Verts ont de grandes qualités : la maire écolo  généreuse avec l'Islam à Strasbourg 2,563 millions d'euros de subvention, et la maire écolo de Poitiers radin suppression  d'une subvention  8.000 euros annuels versés à l'aéroclub du Poitou.


Un point commun? à Strasbourg on guette les nuages de l'éternel, à Poitiers on ne veut plus de nuages.


Sont forts ces écocolos!! Enfin de l'audace.

Les rêves des enfants de nantis.

Combien coûte une heure de leçon de pilotage ?

Les riches ne lâcheront rien de leur confort et de leurs loisirs. Il faudra le leur arracher.


Je ne comprends pas le twitt de Mélenchon. Tout ce que je sais, c'est qu'il est à fond pour l'exploration spatiale. C'est sa marotte. Lui, il rêve que des Français soient envoyés sur Mars (c'est écrit en toutes lettres dans le programme de la RFI). Ou comment claquer un pognon de dingue dans des projets absurdes, comme si pourrir notre planète n'était déjà pas suffisant.

Tout ça pour 4000e? Vraiment petite joueuse, elle devrait s'inspirer de Laurent Waukiez, comment il a détourné pour ses potes par millions, d'ailleurs, ça intéresserait quelqu'un d'enquêter en profondeur sur lui? J'habite sa région, et je sature vraiment...

Bon ben reste plus qu'à suivre ses déplacements officiels ou privés ... l'a pas intérêt à prise sur un siège d'avion la dame !

 

A propos de rêves et de l'écologie, le mien est que mes enfants, petits enfants etc n'aient pas une centrale atomique (je sais on dit nucléaire , c'est plus fun mais j'aime bien atomique justement ) qui leur pète à la gueule , que les mers restent à peu près où elles sont, que la faune ne soit pas constituée surtout d'images d'archives, que l'air l'eau et le sol cessent d'être  empoisonnés par exemple.


Les rêves, c'est fantastique quand on est un enfant et qu'on voudrait voler, c'est vrai.

Eduquer son enfant et fabriquer avec lui un cerf-volant, c'est bien aussi, non ? surtout dans ce monde qui craque de partout.


Les rêves des adultes sont souvent des rêves qui singent "la vie des riches" - je n'y porte pas de jugement-  et ils les présentent aux enfants comme encore atteignables. Beaucoup ne sont que des des rêves de consommation, forcément.


et puis la maire de Poitiers dit à peu près : il s'agit de responsabilité vis à vis de l'argent public ... compte tenu que la diminution de la subvention ne menace pas la survie de l'association, nous considérons que l'argent public ne doit plus financer des sports reposant sur les énergies fossiles

Position qui bien que concernant avant tout les habitants de Poitiers me parait tout à fait défendable.



Mais quelle bande de crétins ! Mais bien sûr qu'il faut changer ces "rêves" que l'on assigne aux enfants. Ces "rêves" qui n'ont rien de naturel mais qui sont forgés par le système capitaliste dans lequel nous vivons, système qui nous manipule en nous en faisant miroiter leur réalisation, à ses conditions bien sûr.


Et pourquoi un enfant ne pourrait pas assouvir son rêve de voler en observant les papillons et en les accompagnant par la pensée dans leur lente déambulation aérienne plutôt qu'en pilotant un avion qui participe, par la pollution qu'il génère, à la disparition des dits papillons ???

Mais je suppose que rêvasser en regardant les papillons, ça ne génère pas assez de PIB au bénéfice des bourgeois pour être acceptable.


Il faut d'urgence reprendre le contrôle de nos imaginaires, pour reprendre le contrôle de nos vies.

Et surtout pour que cesse notre course effrénée à la satisfaction consumériste et marchandisée de nos moindres envies, sans la moindre attention aux conséquences.

Sympathique revue de tweets une nouvelle fois

Le tweet "cryptique" de Mélenchon aurait mérité un qualificatif plus approprié. Personnellement, je trouve la formule bien trouvée, avec une double critique. 


La première à destination de Moncond'huy, car la politique est là pour la définition et l'application de la loi, qui circonscrit les actions des individus sans circonscrire leur liberté de conscience.


La seconde, bien plus acerbe, à destination de la meute qui s'est jetée sur elle. Car les rêves dangereux, nous devrons toujours être libres de les faire. Mais si la loi n'est pas là pour nous empêcher de concrétiser les rêves dangereux, alors nous finirons comme Icare.

LREM craint les écologistes pour 2022 ?

Pourquoi ne pas mener une politique écologiste pour leur prendre des voix ?

Ah non, ils préfèrent les caricaturer et les diaboliser et adopter une politique de doite (extrême ?) pour prendre des voix à la droite.

Au moins, c'est clair.

En parlant d'écologie et de propagande pour la contrer, un autre sujet qui pourrait intéresser @si.

La phrase est réellement maladroite, et illustre à minimum qu'elle se fiche un peu de l'aérien. Sinon elle aurait pu être plus précise dans son propos en ciblant précisément l'aérien reposant sur l'énergie fossile. L'absence de nuance révèle donc plus un manque d'intérêt pour le sujet qu'une velléité sur les gosses. Ca c'est commun à tous les politiques sur plein de sujets (macron et le porno, la droite et les jeux vidéo, etc.)


Une fois qu'on a dit ça, reste l'hystérie médiatique. Le fait de relever la phrase n'est pas en soi un problème. Macron avait aussi eu le droit à son petit moment quand il a dit que le jeunes devaient avoir envie d'être milliardaire. Ce qui est un problème c'est que les réactions dans les médias appuient sur l'indignation et le danger fasciste, à grand renforts de termes comme "khmers verts".

Moi, ce qui me fait rêver, ce sont les 7 + 4 Milliards qui sont donnés à Air France.


De quoi faire voler quelques rêveurs. 


Est-ce du vol ?


Cela représente, par exemple plus que le Budget annuel de la Justice en France  ( 8 Milliards )


Nous remercions Not' Président ( Que Dieu l'aide pour son brevet de Pilote,  et, pour qu'il puisse continuer à voler )


 

Jen pense que la petite phrase sur les rêves d’enfant à toute son importance. Il ya quelques temps, je ne sais plus quelle bourgeoise avait déclaré « qu’il fallait bien qu’il y ait des gens qui puissent se payer une île déserte pour faire rêver » pour justifier les inégalités.


Il est effectivement temps de reprendre la main sur nos rêves aussi, pour qu’ils ne soient pas juste le moyen des dominants de justifier la situation.


Entendons-nous bien : le vol fera sûrement toujours partie de nos rêves, mais il ya bien des façons de l’accomplir (en parapente ou en planeur par exemple).


La « petite » phrase de cette élue est bien moins anodine qu’on peut le croire, et le ramdam qu’elle provoque est pour moi révélateur, au moins en partie de cette volonté de masquer cette réflexion sur le rêve.


Nos éditocrates sont les meilleurs adeptes de l’écran de fumée.

Merci Madame La Maire d'oser. C'est à petit pas. Une phrase maladroite sur les rêves, et alors ? Tous ces menteurs qui vous font la morale, c'est pour pouvoir voler en avion tranquilles... et faire envie aux enfants. Eux sont rodés à la langue de bois... pas vous, ou pas autant, tant mieux

Détourner l'attention sur la moindre petite phrase pour faire oublier tout ce qu'ils font 


Comme augmenter les prestations familiales de 1 pour 1000 : la personne seule au RSA percevra 56 centimes de plus et restera en dessous des 500 € : 497,50 parce qu'ils retirent 67,84 € à tous ceux qui ont une aide au logement


si on polémique sans raison c'est qu'on cache autre chose

Le chapitre 1er du code des collectivités territoriales s'intitule : "Principe de libre administration".


Article L1111-1 : " Les communes .... s'administrent librement par des conseils élus".


Article L1111-2 : " Les communes ... règlent par leurs délibérations les affaires de leur compétence"



Et, on a beau poursuivre la lecture du Code, on ne trouve nulle part l'obligation , pour les communes, d'obtenir l'autorisation, le visa, le consentement, l'assentiment ou l'approbation des éditorialistes patentés.



Vous mentionnez dans le bashing ambiant, le tweet de JL Mélenchon, je le trouve plutôt rigolo car ce n'est pas la décision du maire qui est critiquée, elle est justifiée et parfaitement légitime, cependant  je pense qu'en parlant de "rêve d'enfant" Mme la Maire  a été un peu maladroite d'où le tweet de JLM un brin ironique et amusant. Mais en effet cela ne méritait pas tout ce vacarme médiatique dénigrant sur les mesures prises par les maires écolos. C'est juste de la politique politicienne orchestrée par les macronistes.

Con bendit égal à lui-même ! 


https://twitter.com/BalanceTonMedia/status/1378989828428206080?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1378989828428206080%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fd-30739214474184729484.ampproject.net%2F2103240330002%2Fframe.html


Pour qu'une "mini-décision" provoque de "maxi-réactions" il faut s'y mettre à plusieurs et sortir les bombardiers médiatiques. Comme expliqué dans l'émission du 26 mars dernier, voyez le travail d'Olivier TRUCHOT (journaliste RMC/BFMTV) sur Twitter :


le vendredi 2 avril il donne la réponse .... à la question posée dans son émission le lundi suivant !


Tweet du vendredi 02/04 : L’art de marquer contre son camp #EELV 

https://twitter.com/Olivier_Truchot/status/1378279765073870849


Tweet du 05/04 : #DEBATGG - « L’aérien ne doit plus faire partie des rêves des enfants » : La maire #EELV de Poitiers vous choque-t-elle ?   

https://twitter.com/GG_RMC?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Eauthor


Et toujours ces questions faussement innocentes : "la maire de Poitiers vous choque-t-elle ?" On aurait pu aborder le  même thème en posant la question : la maire de Poitiers est-elle courageuse ? La maire de Poitiers vous fait-elle réfléchir ? La maire de Poitiers : enfin une élue cohérente ? La maire de Poitiers : enfin une élue du XXIe siècle ? Etc. 

Il faut que  l'argent de la subvention soit attribué  à de l'eco-pâturage dans les quartiers populaires alors Saint Exupéry  devrait être bien honoré.  Le petit Prince se foutait bien de l'avion, ce qu'il voulait c'est qu'on lui dessiné un mouton.

Merci pour tout ces détails. 


Mais mouais. Je partage l'idée de freiner le développement de l'aérien. N'empêche que cette phrase sur la prise en validation municipale des rêves était très bête sur le fond et assez prétentieuse, qu'elle a été prononcée en conscience pour donner de la profondeur politique à la décision, et que la maire a beau jeu de plaider les "propos sortis de leur contexte", l'élément de langage le plus essoré qui soit et qui, d'habitude, sait susciter les sarcasmes d'@si. L'article est très instructif, mais il est aussi hémiplégique : vous ne vous interrogez pas sur la stratégie de com' de cette maire. Or se mêler des rêves d'autrui (même si c'est probablement plus ridicule que choquant), c'est marquer les esprits avec une image... qui aurait mérité un arrêt. Ne garder que l'angle de la surréaction bourrine de la droite et des anti-écolos ne vous fait pas sortir de votre zone de confort, disons. L'article sur les maires écolos qui font des petit coups d'éclats pour tenter de capter docilement l'attention de la société du Spectacle en s'aplatissant devant elle reste à lire ici. 

Le niveau politique de LREM est quand même scandaleux. Maintenant leur programme politique c'est les rêves de gosses. Vu le niveau de leur représentants, peut-être on s'en sortirait mieux avec des gosses mais on pourrait aussi penser à élever le niveau.

"Le conseil municipal (...)  retire sa petite subvention". D’après mes informations, elle est divisée par 2, pas retirée.


Pourquoi pas. 

Mais de là à dire que TOUS les écologistes sont stupides ou maladroits alors qu’il ne s’agit que d’une maladresse d’une seule personne... 

Désastreux.


Ici un sapin là des repas "écolosvagétariens" on a échappé aux repas ecolovégétaux".

Ailleurs on ne sait plus.


Des erreurs de jeunesse, encore que,  il faudrait creuser. Mais c'est une mode à gauche, MDame Puslso s'est joyeusement emmêlée les méninges dans le tricot, et a même su-ren-chérit se faisant des noeuds dans la pelotte de laine, excellent Pénélope.


Tous de bonne bonne foi ,

 Toutes de bonne foi. 


Des ados.  Mais là à Poitiers... au pays de  Jeanne d'Arc.. 

C'est très méchant. Madame le maire ne sera pas brûlée vive, on a un peu progressé, un peu. depuis ; je suis furax. 


Tout môme, je faisais des cerfs-volants, j'essayais, en m'inspirant  des images du catalogue Manufrance,. Je coupais de branches grosses comme mes petits bras, puis  je découpais les draps de mon lit, je ficelais le tout, m'échappait sur la colline pas loin, et je courais et je courais...et..

 le cerf volant n'a jamais volé. 

Et à chaque drap découpé.. une raclée.


Est venu un instituteur remplaçant dans le village.  Il pratiquait ce que l'on appelle l'aéromodélisme. Du balsa collé, recouvert de papier japon transparent, on apercevait le squelette du planeur au travers, et il lançait le tout, et le vol durait, durait..il m'invitait à regarder. Et on recommençait, lui lançait ce drôle d'oiseau silencieux, et moi je regardais son geste qui libérait l'oiseau..

Il a sauvé mon enfance. Il m'a sauvé la vie. J'en ai fait ma vie.


Je n'en dirai pas plus,


Il me lisait un truc qui m'apparaissait un peu illusoire, une histoire dans un désert, (j'étais plein de désert )un  renard, une panne moteur, un petit Prince..


Et d'autres contes. Il me fît aimer la littérature. 


Il me fît rêver. 


Alors Madame le Maire, un instant, un instant seulement je vous ai détesté.

A propos de la chronique de F. Says, que j'avais justement écoutée ce matin, je ne l'avais pas interprétée ainsi (il verrait la décision d'un mauvais oeil). 

Pour la 2e partie (le "mélange" élu.e/militant.e), cela peut s'interpréter de différentes manières, mais je complète par contre la 1re partie, qui ne prends pas le même sens je trouve si on a la suite : 


Bien sûr, ce raisonnement d'hostilité à l'aviation fait l'impasse sur les transformations technologiques à venir, qui vont souvent plus vite qu'on ne l'imagine.  

Néanmoins, l'avion à hydrogène n'est pas pour demain : sa conception pose encore d'énormes problèmes de sécurité et de stockage.

En attendant, il n'est donc pas absurde qu'une municipalité applique sa doctrine, sa vision du monde, fasse ce pour quoi elle a été élue. Après tout, elle l'a emporté en juin dernier, cela s'appelle même la démocratie.  

Ce qui nuit aux élus EELV, ce ne sont pas tant les décisions qu'ils prennent, que les commentaires stupides qu'ils croient bon d'ajouter.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.