179
Commentaires

Philippe Verdier, chef du service météo : un climato-sceptique à France TV ?

Mais qui est Philippe Verdier, qui publiait jeudi 1er octobre un livre sur la "religion" du climat et contre le "discours alarmiste" sur le réchauffement climatique et les "incertitudes" qui l'entourent, à deux mois de la Conférence climat de Paris (Cop21) ? Son visage vous est sûrement familier : il s'agit du chef du service météo de France Télévision (et présentateur sur France 2) en personne. Un livre, édité chez Ring, sulfureuse maison d'édition proche de l'extrême-droite, et précédé par un discours promotionnel climato-sceptique. Des qualificatifs que l'intéressé réfute... mais dont il peine à se démarquer tant son (double) discours, sur la responsabilité humaine dans le réchauffement, est confus.

Derniers commentaires

Je crois me rappeler avoir vu, dans un documentaire de Pierre Carles, Bourdieu expliquer qu'il n'avait pas été content de l'émission d'arrêt sur images à laquelle il avait participé et mettre comme condition à sa participation à une nouvelle émission le fait qu'il soit tout seul, sans contradicteur. Si je me souviens bien DS refusait d'accepter cette condition en lui opposant le principe sacré de la contradiction.

Je crois que cette émission d'hier avec Edouard Louis (fils spirituel de Bourdieu) est la victoire posthume de Bourdieu sur DS qui a finalement renoncé à toute contradiction pour laisser les propos les plus prétentieux et suffisants et injurieux être énoncés comme des évidences...
Bha philippe verdier sera evincé de toute façon pour malpensance c'est ça la liberté d'expression, après son livre est peut être nul , truffé d'erreur peu importe tant que ce n'est pas de la diffamation il a le droit de s'exprimer enfin pour moi en tout cas, après on a pas tous la même notion de la liberté d'expression ^^
https://www.change.org/p/remy-pfimlin-pr%C3%A9sident-de-france-t%C3%A9l%C3%A9visions-pour-que-philippe-verdier-soit-confirm%C3%A9-dans-son-emploi-%C3%A0-france-t%C3%A9l%C3%A9visions

Adressée à Delphine Ernotte, président de France Télévisions.

Pour que Philippe Verdier soit confirmé dans son emploi à France Télévisions

Collectif des climato-réalistes

Philippe Verdier, journaliste responsable du service météorologique de France Télévisions, est menacé dans son emploi et sa carrière pour avoir publié un livre critique sur la question du climat. Bien que se défendant de tout climatoscepticisme, il pointe dans son ouvrage de nombreux errements dans les politiques menées et le fonctionnement d’institutions telles que le GIEC, devenu l’instrument d'une lutte idéologique parfaitement étrangère à la science.

L’origine de son livre n’est autre qu’une tentative récente et explicite de mise au pas de la presse météorologique française faite par Laurent Fabius. Ce dernier, ministre français des affaires étrangères, est aussi le futur président de la COP21, la conférence internationale sur le climat qui commencera fin novembre à Paris.

Sous le slogan « Je suis Charlie », la France et le monde se sont dressés en janvier pour défendre la liberté d’expression face à l'obscurantisme. Le temps est venu de nous mobiliser à nouveau. Le Collectif des climato-réalistes appelle à signer la présente pétition indépendamment de toute opinion sur la question du climat.
Le scientifique " a" une conscience. En tant que représentant des climato-cyniques, je m'autorise à contester la légitimité scientifique de ce verbe " avoir" appliqué à la conscience. " Science sans conscience" n'est certes que ruine de l'âme, mais la science jamais n'a prouvé l'existence de l'âme. Et je doute même qu'elle puisse jamais apporter la preuve de sa propre existence.
J'ai adoré les maths...pour le plaisir.
Puis, je m'en suis méfié pour leur utilisation "satanique".

Je ne comprends toujours pas comment, un homme ou femme, scientifiques,
puissent imaginer et inventer des processus qui bloquent INTENTIONNELLEMENT les données d'autres modèles afin de détruire des VRAIS résultats (VW)
puissent inventer des ruptures, à venir, programmées dans le temps, de leur propres inventions (obsolescence programmée)...Mon invention est magnifique mais je vais te la détruire à x...(I'am god!)

N'est-ce pas une négation de la science?
N'est-ce pas une allégeance de la science à la finance?
N'est-ce pas une perversion psychologique?

Le scientifique a-t-il une conscience?
Si Verdier pense que la Terre est plate c'est son problème. S'il ne veut pas endosser la responsabilité des déchets produit par sa génération : CO2 etc, c'est son égoisme. En tous les cas, les déchets sont là et s'entassent...dans l'humus, dans la mer et et dans l'atmosphère
Pas pour Micheld, qui semble cultiver (avec quelles motivations ?) une mauvaise foi un peu provocatrice, mais pour ceux qui cherchent des réponses de qualité à ces questions, ces liens:

http://leclimatchange.fr/questions-reponses/
http://www.climat-en-questions.fr/

Un peu de temps consacré à la lecture peut se révéler bénéfique.
Ben oui...
Pour corrober les thèses du GIEC, rien de mieux que de renvoyer sur leur propre site...
Et je serais de mauvaise foi... avec des motivation occultes ?... Bigre.
Je note que le texte vers lequel vous renvoyez, édité donc par le GIEC, ne répond à la contradiction que par des affirmations peu documentées si ce n'est par ses propres sources.
N'ayant, je l'ai dit, aucune compétence pour juger de quoi que ce soit, je demande juste d'ouvrir le débat sereinement, argument contre argument, et non avec des anathèmes.
M'étant fadé la littérature vers laquelle vous renvoyez, je vous invite à mon tour à consulter les nombreux liens vers les conférences ou les publications de chercheurs sérieux et reconnus proposées par de précédants intervenants de ce forum (ou par moi dans ma réponse à ouvreBoite) qui mettent en doute les conclusions du GIEC.
Cela vous permettra, peut-être, d'avoir une idée plus précise de la question et de vous faire votre propre opinion... Au delà des querelles médiatico-folkoriques autour d'un présentateur météo.
http://www.generation-nt.com/rechauffement-climatique-planete-mars-global-surveyor-nasa-recherches-scientifiques-actualite-22676.html

Apparemment pas mal d'astronomes sont en désaccord avec le GIEC, le réchauffement climatique ne se limitant pas à la terre !
oui d'accord , je n'ai jamais dis que ça prouvait quelque chose mais c'est un coîncidence fâcheuse après regarder le réchauffement de chaque planète de système solaire n'est pas forcément aisé , les relevés astronomiques étant plus limités à ce qu'on peut faire sur terre, de plus comparer les panètes telluriques et les planètes gazeuses risque d'être difiicile et venus et mercure étant très proches du soleil , mars est la planète la plus comparable à la terre et elle se réchauffe aussi, les astronomes sont sûrement payés par les pétroliers ^^

De toute façon c'est pas dur tout ce qui va pas dans le sens de votre théorie c'est du hoax des foutaises etc mais visiblement plusieurs centres d'astonomie confirme la chose, en fait la théorie du RCA en dehors du monde de la climatologie bof bof dès qu'un scientifique d'un autre domaine s'y interresse il est dubitatif. Les faisceaux actuels plaident pour que le GIEC fasse erreur, erreur en négligeant l'effet du soleil (confère les travaux de svenmark entre autre), eurreur par rapport aux mesures actuelles des températures et erreur confirmée à demi-mots puisque les prévision sont en très fortes baisse dans leur dernier rapport comme je l'ai déjà dis, données dans la haute atmosphère contradictoires ..., si les observations réelles continuent à invalider la théorie combien de temps vous bous accrocherez à ce consensus ? 10 ans ? 20 ans ? 50 ans ?

Il y a près de 10 ans je pensais déjà que cette théorie était fausse et depuis 10 ans l'argument pour cette théorie n'a fait que faiblir, si les données futures plaident pour d'autres théories on continuera à nier l'intérêt des travaux divergents combien de temps ? 50 ans ? en matière de science ce ne serait pas la première fois, les scientifiques ne sont pas toujours de bonne foi
Je vous rappelle que les astrophysiciens étudient l'ensemble de l'univers. Comme l'univers englobe tout ce qui existe, cela signifie que les astrophysiciens savent tout mieux que tout le monde dans n'importe quel domaine.
" les astrophysiciens étudient l'ensemble de l'univers"
En plus ils nous disent qu'il se refroidit. Le fond diffus cosmologique dans lequel nous baignons tous n'arrête pas de refroidir (-270,424°C).
Ne me faites pas rire, j'ai les lèvres gercées. (Cavanna, après et avant beaucoup d'autres..)
Ah ça, c'est sûr, comparer les planètes telluriques va être compliqué surtout que Vénus a une température au sol d'environ 460°C à cause de l'effet de serre de son atmosphère...

Sinon, pour Svensmark, je n'ai pas creusé mais je suis tombé sur cette critique de 2007 qui montre que l'hypothèse a été considérée de manière normale par les scientifiques et sur des recherches faites par... Berruyer (j'aurais pas cru...) : L’imposture de "l’hypothèse Svensmark".
Ca vaut ce que ça vaut, faudrait vérifier plus précisément ce qu'est devenue l'hypothèse dans le débat scientifique mais pour ma part, je trouve déjà pour le moins cavalier qu'une thèse minoritaire ait donné lieu si rapidement à un bouquin et un "documentaire", court-circuitage des procédures de validation qui permet de toucher rapidement le grand public et qui n'est pas bon signe.
http://wattsupwiththat.com/2014/04/10/more-support-for-svensmarks-cosmic-ray-modulation-of-earths-climate-hypothesis/

Svenmark publie ses travaux documentaires ou pas j'en connais qui affirme des choses dans des documentaires sans avoir publié leur travaux (confère Luc Montagnier et la mémoire de l'eau)
et son hypothèse ne plaisant pas il n'est pas étonnant de voir votre "consensus" se jeter sur lui comme une horde de loups affamés, toujours est il que l'hypothèse ne semble pas morte pour autant
toujours est il que l'hypothèse ne semble pas morte pour autant
Bien sûr que si qu'elle est morte. Lisez ce qu'à écrit Olivier Berruyer, cela suffit à tuer l'hypothèse et a s’interroger sérieusement sur l'honnêteté du gars.
Mais vous avez regardé l'article de Berruyer ?
Il a raison de pointer un truc simple : dès lors que le niveau de rayons cosmiques est modulé par le cycle solaire de 11 ans, on peut facilement comparer les données et quand on met à jour celles de Svensmark, ça donne ce diagramme. En étant généreux, la forme des courbes pouvaient éventuellement coller jusqu'en 2000, mais pour le reste...

Et je n'ai pas bien compris le rapport avec "la mémoire de l'eau". Si c'est censé être une défense de Svensmark, ça tombe plutôt mal puisque là aussi, personne n'y croit dans les milieux scientifiques et qu'il fallait bien un documentaire et la foi des tenants de l'homéopathie pour vouloir y faire croire le grand public (et encore, disons plutôt un public bien spécifique...).

Une remarque aussi : il n'y a sans doute pas moins d'illuminés dans les milieux scientifique que dans d'autres, et ce n'est pas parce qu'un prix Nobel affirme un truc tout seul dans son coin que c'est valable. Puisque vous parliez ailleurs de Futura-sciences, on a eu le cas d'un physicien qu'il a fallut "modérer" parce qu'il développait une théorie semi-délirante de la gravitation, avec prédictions apocalyptiques & co., une théorie dont il semble qu'il soit arrivé à parler dans des colloques. Quand je dis "délirante", c'est que vu les textes qu'il met sur le web, on pourrait voir une vraie paranoïa, au sens clinique (ou alors, une escroquerie visant les milieux Ovni-conspirationnistes...)
Vous faites exprès de ne pas comprendre ce que j'écris pour me faire passer pour un illuminé ^^
Je vais vous décevoir mais:
-je ne crois pas au complot ET du 11 septembre
-je ne crois pas aux illuminatis
-je ne crois pas au complot juif mondial
-je ne crois pas aux eaux miraculeuses
-je ne crois pas en un dieu ou des dieux
-je ne suis pas anti-vaccin par principe
-je ne crois pas en l'homéopathie
-je ne crois pas au créationisme
-je ne crois pas aux chemtrails
etc
Luc montagnier n'a jamais publié ses travaux depuis 10 ans, par contre il affirme des choses dans des documentaires passés entre autre sur france 5, documentaire dans lequel on note une méthodologie douteuse de son expérience d'ailleurs.

Mais j'ai déjà noté sur d'autres forums des contradictions majeures entre la démarche scientifique normale et la théorie de la mémoire de l'eau et ce toutes preuves à l'appuis depuis l'idée d'un thésar de benvenniste à aujourd'hui (en passant par les financements du laboratoire boiron) , de prendre comme postulat que l'homéopathie fonctionnerait et de proposer une théorie expliquant son action, en d'autre terme à échaffauder une théorie pour expliquer un phénomène jamais observé et ensuite à prétendre cette théorie dépmontrée...

En clair la génèse de la théorie de la mémoire de l'eau est déjà douteuse, aucune équipe ne travaille dessus en dehors de Montagnier qui prétends avoir un résultat révolutionnaire mais qui ne le publie pas.

A contrario j'avais noté que la fusion froide qui fait l'objet d'une réprimande bien plus virulente par la communauté scientifique avait une génèse conforme à la démarche scientifique, plusieures équipes travaillant dessus, des preuves semble t il , des organismes sérieux cautionnant la chose (même à demi mot) comme le CERN, la NASA, le DARPA, la NAVY, le MIT....
Toujours est il que les revues scientifiques refusent catégoriquement toutes publications sur ce sujet par principe sans regarder quoi que ce soit depuis qu'une équipe du MIT n'avait pas réussi à reproduire l'expérience en 1989.
La raison invoquée principalement par la communauté scientifique est la suivante:
les théories physiques actuelles n'expliquent pas le phénomène donc la fusion froide ne peut exister.

Bref une inversion totale de la démarche scientifique, bien sûr je ne sais absolument si ces observations sont réelles ou pas, si ça existe ou pas, mais ce que je sais c'est que si c'est vrai alors la communauté scientifique va être ridiculisée à ne pas avoir voulu y regarder de plus près ou pas.

J'ai d'ailleurs refais un petit tour sur le merveilleux forum de futura-science chantre de la bienscéance, de la cordialité, de la liberté d'expression et de la science basée sur les preuves.
J'avais quitté ce forum comme beaucoup d'autres j'imagine depuis longtemps, lors de la crise du H1N1 en 2009 j'avais expliqué comme d'autre toute preuves à l'appuis (chiffre de léthalité officiels de l'invs et d'autre organismes) que c'était une grippette; les réponses des modérateurs que j'ai relus hier sont édifiantes .... insultes, argument d'autorité nous "sommes la science vous êtes des cons" pour défendre la position dominante des médias maus aucun argument, aveuglés ils ne tenaient aucun compte des preuves qu'ils avaient sous le nez ... et puis ben finalement l'idiot que je suis avait raison contre les chantres de la science établie comme ils aiment à se penser (mais qu'ils ne sont pas cela est une certitude)
J'ai alors reposté concernant la fusion froide histoire de faire un petit test (tout au conditionnel je précise)... avalanche d'insultes et de réactions outrées , sommation de mettre des liens de ce que j'avançais , ce que j'ai fais , suppression immédiate de la réponse contenant les liens puis insultes multiples du modérateur en MP (je suis un con sur ma chaise etc ) avec toujours argument d'autorité "moi j'ai des diplômes vous êtes un con" ,moi aussi j'ai des diplômes mais je n'utilise pas l'argument d'autorité seul sans aucun autre ni aucune explication comme eux ! Il s'agit clairement de censure mais pas pour ces gens, non pas pour eux, pour eux censurer les gens qui ne disent pas exactement la même chose qu'eux même n'est pas de la censure, on a clairement pas la même défintion du mot...

Pour anecdote , je m'interresse à l'éléctronique en tant qu'amateur, je n'ai rien appris sur le froum de futura-science... rien de rien, tout sur des blogs indépendants, des sites consacrés au vintage, des cours universitaires sur internet... Ces gens ne répondent à aucune questions et n'utilisent la science que pour gonfler leur égos et justifier leur besoin de cracher sur les autres ... Je connais des sicentifiques, ils ne sont pas comme ça soit ces gens n'en sont pas soit c'est les plus cons chacun dans leur domaine !

Je ne sais pas si svenmark a eu des documentaires faits sur lui et ce n'est pas par leur intermédiaire que j'ai eu vent de ses travaux. Ce que je sais c'est que ses travaux sont publiés, on peut chercher à les reproduire, à en critiquer la méthodes , les résultats ou l'interpétation des résultats et les hypothèses émises.
Donc vous défendez la mémoire de l'eau, la fusion froide, et autres conneries qui n'ont jamais pu apporter la moindre preuve reproductible, et vous vous étonnez de vous prendre des vents dae la part des vrais scientifiques ?

un conseil: la prochaine fois, expliquez que vous avez inventé une machine à mouvement perpétuel. Succès assuré !
Vous le faites vraiment exprès j'ai l'impression , je ne défends pas la théorie de la mémoire de l'eau bien au contraire ! relisez ce que j'ai écris. En revanche la fusion froide je ne la défend pas particulièrement mais je remarque que "la science établie" l'a violemment rejeté et ce avec en fait peu d'argument et bien trop vite à mon avis et qu'avec ce genre de procédé il n'est pas étonnant de voir la science établie se ridiculiser parfois et que peut être si la fusion froide s'avérait vraie ce serait encore un camouflet pour "la science établie" je ne sais pas en quelle langue je m'exprime en chinois probablement.
Oui, vous vous exprimez en chinois. En français, il n'y a pas de "science offcielle", juste la science qui n'a pas besoin d'un quelconque tampon officiel.

Je prends note que vous ne défendez pas la thèse de la mémoire de l'eau, j'avais en effet lu votre message un peu vite. Au moins là dessus nous pouvons être d'accord.

Pour la fusion froide, vous avez du rater un épisode. Les scientifiques n'ont pas rejetté a priori l'idée, ils ont essayé de reproduire l'expérience et personne n'a réussi à obtenir des résultats significatifs. Du coup les scientifiques sont passés à autre chose, après avoir dépensé plusieurs millions.
Bon, ben, j'ai toujours pas compris pourquoi vous aviez parlé de mémoire de l'eau et Montagnier comme si c'était un argument en faveur de Svensmark.

Pour ce qui vous est arrivé sur Futura-sciences, c'est pas grave : si vous n'y trouvez pas votre place, d'autres l'y trouvent (ne serait-ce que pour un problème de dérivation partielle en thermodynamique...) et seront peut-être satisfaits que vous n'y soyez pas pour parler de fusion froide ou de l'innocuité du H1N1 quoi qu'en ait dit les autorités sanitaires à une période où on ne savait pas si ça redonnerait la grippe espagnole (1918-1919, environ 50 millions de morts).
Ceci étant, il est clair que biologistes ou médecin de l'équipe de modération (de mémoire, on avait une médecin) pouvaient être tentés par un discours musclé quand on tombait sur des propos anti-vaccination.

Oui, peut-être ne savez-vous pas qu'on devait faire face régulièrement à des messages de militants anti-vaccination et si pour ma part, j'avais des tendances plus pédagogiques que répressives, je comprenais la ligne "dure" d'un site se sentant une responsabilité morale pour les informations qui s'y trouvaient et les orientations que prenaient les discussions, particulièrement en matière de santé, une responsabilité non seulement par rapport aux dizaines de milliers d'inscrits mais aussi vis-à-vis de ses très officiels parrains.

Pour le reste, bonne chance avec la fusion froide, un truc qui serait une avancée majeure pour l'humanité, ferait de n'importe quel pays une puissance, rendrait milliardaire n'importe quelle boite y parvenant mais dont la communauté scientifique ne voudrait pas entendre parler à cause de... à cause de... euh... ah oui, parce que les scientifiques sont, en gros, bornés (et susceptibles en plus quand ils sont modérateurs, ils s'agacent qu'on les traite de bornés...).

Ah, mais on me dit qu'il y a des gens qui prétendent en faire : fusion-froide.com. Serait-ce une escroquerie ? Combien vont payer pour ça ? Combien paieraient si on laissait dire dans un forum grand public que ça peut marcher ?
Un média de vulgarisation scientifique devrait-il s’en sentir responsable ?
Ho mais de ce que j'ai constaté le forum de futura-science s'est bien vidé ! la rubrique médecine : à peine une réponse par topic en moyenne et à peu près rien de consistant ...
Et en général quelque soit la question (pas seulement la fusion froide ou autre) ils prennent les gens de haut voir les insultent et toujours argument d'autorité etc

Ha oui hier matin 50 connectés sur futura-science à peine (700 000 inscriptions depuis le début du site) à comparer avec d'autres forums ça donne vite une idée...

Et leur rubrique "nos publications" contient aller 5-6 articles sur les 6 dernières années... Bon avant de la ramener avec autant de prétention et de virulence de leur part faudrait au moins qu'ils soient d'un très bon niveau.
Voilà leur comportement 'en particulier celui des modérateurs) a vidé le forum j'y peux rien !
Je ne suis pas là pour faire leur pub d'autant plus que ça fait un moment que je n'y participe plus mais j'ai changé le titre pour qu'on ait, éventuellement, une discussion de fond sur la responsabilité des médias du web dans la diffusion de l'information scientifique.

De manière générale, un site se voulant de vulgarisation scientifique doit-il accepter la diffusion de n'importe quelle idée sur ses pages ? N'y a-t-il pas contradiction à soutenir un discours, le discours scientifique, qui se construit par des contraintes, des contrôles, un long travail de validation, et de l'autre laisser passer n'importe quoi ?

On apprend dans l'émission Le Tube sur Canal qu'avec tout le ramdam fait autour du bouquin de Verdier, un second tirage de 20 000 exemplaires va être fait par l'éditeur. Le business du "doute" se porte bien, presque autant que celui des pseudo-sciences, du roman cosmologique à la Bogdanov, de l'ésotérisme, du maraboutisme pour les nuls etc., et dans tout ça, ils sont nombreux à vouloir le label du "sérieux", le titre de "scientifique" pour accéder aux médias et au public.

Certains penseront que c'est anecdotique, que ce ne sont que des questions abstraites, intellectuelles, mais il y a derrière de vrais effets sociétaux : ayant travaillé sur des éléments d'enquête publique où on doit expliquer aux gens un projet scientifico-industriel (projet expérimental de captation-enfouissement de CO2 notamment), j'ai pu mesurer combien pouvaient peser l'ambiance médiatique, les rumeurs, l'idée vague. A la limite, sur ce genre de situation, les gens ont le réflexe de penser "pourquoi nous demande-t-on notre avis si il n'y a rien de suspect ?", ils se jettent sur tout ce qui parle de risque ou de travaux inutiles et sont d'autant plus portés à y donner du crédit qu'il y a un label "scientifique" affiché.
Quand ça touche les gens de près, qu'on va monter une installation à côté de chez eux ou leur demander de se faire vacciner, qu'il y a un effort à faire, ils apprécient d'avoir une raison de dire non, que ce soit au prétexte d'un risque ou de celui d'une inutilité.

De manière très concrète, à force de vouloir faire le malin en disant qu'on a tout mieux compris que les autres, que les épidémies sont des "gripettes" ou que le climat évolue sans nous, ou à force de dire que tout va bien parce qu'on en a marre d'entendre que tout va mal avec ce que ça implique d'effort, de pression etc., on en vient à des absurdités voire des mises en danger d'autrui.

Après son diagnostic de cancer, Steve Jobs a trouvé plus malin de manger végétarien que de faire une opération qui a finalement eu lieu 9 mois plus tard de manière plus lourde. On ne peut pas dire qu'au final il est mort de sa connerie, mais c'est sûr que ça n'a pas aidé.
Pour le climat, on ne peut pas dire comment évolueront précisément les choses mais si dans 50-100 ans on fait un bilan catastrophique, on pourra dire qui n'a pas aidé à faire les choses qui eurent été nécessaires.

Le bénéfice-risque est moins affaire de "vérité" que de pragmatisme, c'est plus une question d'être raisonnable que rationnel dès lors qu'on est dans de la décision sans information complète. Au nom de la Raison, certaines personnes perdent le sens du raisonnable, doutent pour douter, ne savent pas apprécier l'intérêt d'un gros effort améliorant une “petite” chose, se perdent dans du calcul d'investissement a-moral oublieux de l'humain, un utilitarisme qui ne sait plus que "rien n'est plus utile à l'homme que l'homme" comme disait Spinoza, que si on peut, on doit dépenser des millions pour sauver une vie, au nom de ce qui nous fait humain.

Alors, certes des médias et des militants font de la science (ou de l'anti-science...) spectacle, l'exactitude scientifique ne les intéresse pas vraiment, mais une fois qu'on a dit ça, il reste à regarder ce qu'implique concrètement telle ou telle politique.
Les pluies acides n'ont pas détruit les forêts d'Europe, et est-ce à dire qu'il ne faut pas limiter les rejets de SO2 dans l'atmosphère ? Le H1N1 n'a pas fait des millions de morts et cela signifie-t-il que les morts qu'il a fait ne comptent pour rien ? On ne sait pas quelles seront les conséquences du réchauffement ou le poids exact des gaz à effet de serre, est-ce que ça implique qu'il n'y a pas à se soucier de la qualité de l'air, des émissions industrielles, de la déforestation, de la fonte des glaciers etc. ?

Une fois que tous les plus-malin-que-les-autres ont dit haut et fort que intellectuellement ceci ou cela n'était pas sûr à 100%, que c'était discutable, on attend soit qu'ils en tirent des conséquences pratiques, soit qu'ils aillent dans les milieux académiques, purement intellectuels, pour montrer combien ils sont plus-malin-que-les-autres.
Ho mais j'ai déjà expliqué qu'il n'y avait pas besoin du RCA et de faire du catastrophisme autour de ça pour jusitifer des changements radicaux dans nos productions d'enérgie et notre gestion industrielle.

Si les hydrocarbures ne coûtent pas cher en coût direct combien coûtent ils en terme de dépenses militaires ? de guerres, destructions ? et même les coûts financiers parfois les bulles financières se font sur le prix du baril ... Si on tient compte de tous ces coûts indirects acquérir une indépendance énergétique est une politique à poursuivre écologie ou pas. Centrales à concentration solaire, centrales de pompage turbinage et voiture électriques sont des solutions techniques parfaitement viables, mais les lobby veillent au grain.
A Micheld:
Personnellement je n'ai pas attendu votre message pour prendre connaissance de diverses thèses climatosceptiques (me les fader, comme vous dites si aimablement, je vous retourne le compliment), et comme je suis la question depuis pas mal de temps déjà, et que j'ai aussi d'autres lectures, j'ai arbitré sans honte ni complexes pour le "politiquement correct" ou pour le "dogme", comme il se dit dans ce genre de débats. Seulement voilà, les opinions majoritaires ne sont pas par principe des conformismes irréfléchis, ni les opinions minoritaires la marque d'un courage intellectuel irréprochable ou d'un anticonformisme salutaire. Sur la question du climat, chacun a les cartes en main s'il veut en prendre le temps de s'informeret en l'occurrence, je ne crois pas que le consensus actuel ne se soit dessiné aisément, ni sans réellement bonnes raisons.
Je ne connais rien de ce Philippe Verdier et de ses accointances soupçonnées avec l'extrême droite.
A vrai dire, je m'en fous.
Le scepticisme devrait être de toute façon plutôt encouragé dans un monde ou les "dogmes" ont remplacé le raisonnement.
Dogme de l'Euro, dogme du caractère "naturel" du libéralisme, dogme de la non compatibilité de l'islam avec nos "valeurs" républicaines et enfin dogme du réchauffement climatique. Dogme qu'il est impossible de remettre en cause sans être taxé de vendu aux lobbies, complotiste ou d'extrême droite....
J'invite tout à chacun, et plus particulièrement @si, à s'interroger sur cet ostracisme généralisé.
J'invite également tout à chacun, et plus particulièrement @si, a considérer le Giec pour ce qu'il est : une organisation politique (Groupe" Intergouvernemental") issue de l'ONU. Ce n'est en rien une organisation scientifique mais, ni plus ni moins, que l'équivalent pour le climat de l'OMS, par exemple - Vous vous souvenez ? L’organisme qui monté de toute pièce la panique du H1N1 sur des bases soi-disant scientifiques et qui préconisait que le monde entier se vaccine contre une grippe qui allait faire des centaines de millions de morts...!
Cela n'éveille pas quelques doutes chez vous... ?
Si l'on cherche un peu, il existe plein de publications très sérieuses qui ont mis à jour les méthodes très éloignées de la rigueur scientifique du Giec. Certaines viennent même de l'intérieur, de personnes ayant participé à ses travaux.
Il existe également des tas de travaux, dont la rigueur scientifique ne peut être mis en cause, qui mettent en doute le caractère anthropique des changements climatiques.
Sans me prononcer sur ce débat qui dépasse mes compétences, je constate juste que l'histoire du climat sur terre est fait d'une succession de réchauffements et de refroidissements plus ou moins importants, dans des cycles plus ou moins longs et dont les manifestations récentes sont le réchauffement général de l'an mil et la mini ère glacière du XVIIème siècle. Dans ce contexte, je ne vois pas bien pourquoi le climat, qui a été en constante évolution depuis que la terre est apparue, devrait se figer aujourd’hui…
Enfin, il me semble pour le coup vraiment ridicule, et pas du tout crédible, de nous faire croire qu'en diminuant simplement nos rejets de CO2, nous aurions le pouvoir de changer le cours d'un phénomène aussi complexe, et à ce jour inexpliqué, que le climat. Quand bien même en serions-nous la cause.
Cela me parait tout à fait présomptueux, en même temps très naïf et finalement assez symptomatique de l'époque de penser que l'homme aurait un tel pouvoir...
De même qu'@si a fait un travail intéressant de déconstruction du dogme de l'Euro, je renouvelle mon invitation, déjà faite dans le forum, à effectuer le même travail sur le dogme du réchauffement climatique et de son caractère anthropique délivré par le Giec et à éviter de tomber dans le mouvement mainstream du dénigrement systématique des personnes qui participent à un débat qui n'a aucune raison d'être clos.
Une enquête exhaustive de mon site préféré sur le sujet s'impose.
Ben quoi? Le réchauffement climatique va "nous" permettre de bronzer dès mars et jusqu'en octobre, de "nous" enrichir avec plus de touristes toute l'année (pas à la neige, dommage, mais zauront qu'à faire du patin à roulettes), de manger des fraises en janvier et des figues en décembre. Ça va même profiter à "nos" SDF qui auront moins froid l'hiver et à "nos" pauvres qui dépenseront moins pour se chauffer.
C'est bête, ça va attirer plus de réfugiés (climatiques), mais on aura qu'à les parquer aux confins de l'Europe ou à défaut derrière la ligne Maginot.

J'ai entendu le monsieur ce matin sur France Inter, et ça m'a tout de suite frappé qu'il avait une vision bien franco-française.. et bien anecdotique, mais surtout très lacunaire du climat.
Fébrilité à l'approche de la COP 21.

Même si on risque fort de voir la montagne accoucher d'une souris, ce qui va se discuter à la COP 21 est hautement important:
Important pour tempérer les secousses que la vie sur Terre va devoir encaisser, et avec elle le mode de vie des humains, car pour la Biosphère, une évolution aussi rapide du climat n'est pas une bonne nouvelle.
Important pour le changement de paradigme économique et de civilisation qu'implique toute prise en compte sérieuse du problème, car sauf pour une minorité désormais disqualifiée, la part humaine dans les causes du changement climatique est avérée.

Cette question a de très lourdes implications politiques et il est donc idiot de vouloir disqualifier tel ou tel intervenant en prétendant qu'il est "politisé" . Par contre il est pertinent de faire savoir dans quelles parties de l'échiquier politique on cherche à brouiller les débats et on refuse dans les faits de tirer les conséquences du problème soulevé par l'anthropocène. Leurs raisons sont variables mais leur erreur est commune.

Il est donc peut-être normal que les débats se crispent, et peut-être paradoxalement faudrait-il voir là le signe d'une prise de conscience plus forte. Les positions indignes du magazine Valeurs Actuelles, le pseudo anticonformisme de Philippe Verdier, la vigilance redoublée d'@sI, ... et aussi le fait que la discussion sur ce forum soit si lamentablement pourrie par quelques infiltrés, c'est le réveil du débat.

Le consensus actuel sur la question climatique n'est pas un politiquement correct de plus contre lequel il serait héroïque de ferrailler, c'est la reconnaissance (enfin) par un début de majorité de vérités longues à acquérir (notamment parce que comme le disait Al Gore, elles "dérangent" ). Les arguments sérieux et convaincants sont dans des livres de gens sérieux et qualifiés relayés par des éditeurs sérieux (Jean Jouzel, Sylvestre Huet, Naomi Oreskes entre autres). Que ceux qui ont vraiment envie de comprendre prennent (si ce n'est déjà fait) le temps de lire quelques ouvrages bien choisis.

Quand on aura (espérons-le malgré tout) réussi à opérer sérieusement le basculement vers une civilisation en meilleur équilibre avec la biosphère, quand les défenseurs des climato-sceptiques se rendront compte à leur tour que la vie sobre qui va avec n'est pas un malheur total et comporte pas mal de bons côtés, que les emplois perdus dans certains secteurs industriels peuvent être compensés par d'autres ailleurs, qu'il est en tous points meilleur de ne plus être dépendants des pays producteurs de pétrole, on arrivera peut-être à faire baisser la température sur ce forum.

Est-ce que ça ne vaut pas le coup d'y croire et d'essayer?
Je ne comprends pas quel est l’intérêt d'un complot mondial pour expliquer que l'homme est responsable du réchauffement climatique.

Les juifs ont ils investis dans les énergies renouvelables ?
C'est quoi ces nominations à des postes de dirigeants de l'information ( ici météo) de personne d'extrême-droite ?

On nous prépare un coup d'État médiatique ou c'est pour mieux préparer l'opinion à un futur gouvernement d'extrême-droite ?

Cela ne sent vraiment pas bon, est-ce voulu par le gouvernement fauxcialiste et l'oligarchie financière qui le dirige ?
“Je ne suis pas un journaliste de gauche : je ne dénonce jamais personne.”
Guy Debord.
Le teaser de Verdier ne laisse aucun doute sur le contenu de son bouquin.

"nous sommes otages d’un scandale planétaire sur le réchauffement climatique. Une machine de guerre destinée à nous maintenir dans la peur (...) des conflits d'intérêt, de la corruption, des scandales sexuels (...) des politiques qui ne servent que leur image et leur soif de pouvoir (...) face à toutes ces forces, je ne suis rien (...) mais j'ai décidé de parler"

A défaut de véritable révélation, cette bande-annonce annonce tout un programme: une vision du monde où, seul contre tous, un obscur mais pur journaliste, après des années de travail opiniâtre et secret, rompt enfin le silence et affronte la conjuration des intérêts mondiaux, clergé pourri , scientifiques corrompus, politicards véreux, affairistes vénéneux...
De Dantec à Obertone, Ring n'a jamais reculé devant le mauvais goût au premier degré, c'est même son fonds de commerce. Leur truc, c'est le thriller de série B, avec des effets spéciaux et de la musique de science-fiction
Vu le teaser qui laisse dans l'ombre le contenu du bouquin et vu le blog qui considère le réchauffement comme un FAIT associé aux gaz à effet de serre. Mais c'était il y a 6 ans alors que Hulot envisageait d'être le candidat des Verts et que DSK devait devenir président socialiste. Le règne de Sarkozy avait 2 ans! Je ne me souviens pas si c'était avant ou après Vercingétorix.
Un détail en cherchant ce que pouvait bien raconter le monsieur : son livre était annoncé par le Figaro dès juillet, en mentionnant l'éditeur, en diffusant une vidéo de teaser et sous le titre "Philippe Verdier s'attaque aux lobbies".

Sinon, dans un blog plus ou moins à l'abandon, il fut un temps où il faisait la liste de catastrophes naturelles qu'on eut pu associer à une intensification des phénomènes météo.
L'article de Vincent Coquaz fait bien ressortir le flou dans les interviews du présentateur télé. On sent le malaise de l'employé dont la cote d'amour risque de pâtir d'une prise de position personnelle. Dans le débat j'observe une confusion entre le métier de présentateur télé et celui de chercheur scientifique.La spécialité de Mr Verdier est, paraît-il, "droit du développement durable"...Qu'est-ce que c'est? Il faudrait par ailleurs faire droit aux intervenants qui demandent une réfutation des arguments de Mr Verdier.Même si c'est fastidieux c'est nécessaire pour éviter le reproche de clouer au pilori médiatique plutôt que débattre. J'aimerai savoir comment Mr Verdier explique la disparition des grands glaciers par exemple.
Une chatte n'y retrouverai pas ces petits dans tout ce verbiage.
Entre les racistes (Canal +) et les climatosceptique , étonnant qu'on ai été aussi nombreux aux différents Alternatiba ... Les Français résistent vraiment bien au bourrage de crâne , et c'est ça qui a chaque fois a déclenché une guerre, notre résistance au idées bourgeoise . Par exemple : Celle d'Algérie alors que les Français avaient voté l'indépendance ...

Les media (ici aussi) véhiculent un message (qu'ils ont eux même créé: exemple , les Roms sont un probléme) , ils le ressassent , et finissent par dire que se sont les Français qui sont comme ça ... Bientôt ce seront les pequeneau qui seront responsable du changement climatique , surtout pas les décideurs, les bourgeois, les chefs d'entreprises, la financiarisation ... p'être même les gosses, c'est vrai ça ce sont les meilleurs bouc émissaires .
Tout comme Evora.

Cet article est une caricature de ce qu'est le débat scientifique mené par un inculte de gauche.

Comprenez bien : en aucun cas je ne dis que les uns ou les autres ont raison ou tort sur ce sujet.
Mais diaboliser un camp me parait très dangereux, et me conduit une fois de plus a vraiment avoir peur du fascisme des petits journaleux de gauche qui veulent se faire remarquer.
Accuser Philippe Verdier d'être proche des réseaux d'extrême droite parce qu'il remet en cause le dogme et l'obscurantisme autour du climat, c'est lui donner quelque part raison dans son analyse. Et je pense à vrai dire qu'il a raison quand on voit que ses arguments et son investigation ne sont même pas discutés ; on le clout au pilori par principe et non en réfutant ses arguments. L'obscurantisme se cache souvent là où on ne l'attend pas et cette campagne de pulvérisation de cette personne pour son livre en est le parfait exemple.
Bonjour
Dès que je vois écrit valeurs actuelles sur un papier, il va direct dans la cuvette des toilettes. Abattre des arbres pour ce genre de torchon, c'est une honte.
Ring, un "éditeur d'avant-garde"? Verdier est journaliste à France 2 et il ignore les allégeances de la maison qui édite son bouquin? Il se fout du monde!
Ring, c'est Obertone, le promoteur français de la justice et de la police privées.
Ring, c'est Valeurs actuelles, l'organe de l'Opus Dei, lobby dont le rêve est de dézinguer l'Etat.
http://multimedia.opusdei.org/pr/doc/110811-valeurs_actuelles-l_opus_dei.pdf

Que Verdier dégage du service public, il pourra toujours prendre à une assurance à Fidelis, l'"assureur éthique"
http://lesalonbeige.blogs.com/files/fidelis-sant%C3%A9.pdf
Il va connaitre en changement d’affectation, voir d’employeur, à mon sens...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.