179
Commentaires

Philippe Verdier, chef du service météo : un climato-sceptique à France TV ?

Mais qui est Philippe Verdier, qui publiait jeudi 1er octobre un livre sur la "religion" du climat et contre le "discours alarmiste" sur le réchauffement climatique et les "incertitudes" qui l'entourent, à deux mois de la Conférence climat de Paris (Cop21) ? Son visage vous est sûrement familier : il s'agit du chef du service météo de France Télévision (et présentateur sur France 2) en personne. Un livre, édité chez Ring, sulfureuse maison d'édition proche de l'extrême-droite, et précédé par un discours promotionnel climato-sceptique. Des qualificatifs que l'intéressé réfute... mais dont il peine à se démarquer tant son (double) discours, sur la responsabilité humaine dans le réchauffement, est confus.

Derniers commentaires

Je crois me rappeler avoir vu, dans un documentaire de Pierre Carles, Bourdieu expliquer qu'il n'avait pas été content de l'émission d'arrêt sur images à laquelle il avait participé et mettre comme condition à sa participation à une nouvelle émission le fait qu'il soit tout seul, sans contradicteur. Si je me souviens bien DS refusait d'accepter cette condition en lui opposant le principe sacré de la contradiction.

Je crois que cette émission d'hier avec Edouard Louis (fils spirituel de Bourdieu) est la victoire posthume de Bourdieu sur DS qui a finalement renoncé à toute contradiction pour laisser les propos les plus prétentieux et suffisants et injurieux être énoncés comme des évidences...
Bha philippe verdier sera evincé de toute façon pour malpensance c'est ça la liberté d'expression, après son livre est peut être nul , truffé d'erreur peu importe tant que ce n'est pas de la diffamation il a le droit de s'exprimer enfin pour moi en tout cas, après on a pas tous la même notion de la liberté d'expression ^^
https://www.change.org/p/remy-pfimlin-pr%C3%A9sident-de-france-t%C3%A9l%C3%A9visions-pour-que-philippe-verdier-soit-confirm%C3%A9-dans-son-emploi-%C3%A0-france-t%C3%A9l%C3%A9visions

Adressée à Delphine Ernotte, président de France Télévisions.

Pour que Philippe Verdier soit confirmé dans son emploi à France Télévisions

Collectif des climato-réalistes

Philippe Verdier, journaliste responsable du service météorologique de France Télévisions, est menacé dans son emploi et sa carrière pour avoir publié un livre critique sur la question du climat. Bien que se défendant de tout climatoscepticisme, il pointe dans son ouvrage de nombreux errements dans les politiques menées et le fonctionnement d’institutions telles que le GIEC, devenu l’instrument d'une lutte idéologique parfaitement étrangère à la science.

L’origine de son livre n’est autre qu’une tentative récente et explicite de mise au pas de la presse météorologique française faite par Laurent Fabius. Ce dernier, ministre français des affaires étrangères, est aussi le futur président de la COP21, la conférence internationale sur le climat qui commencera fin novembre à Paris.

Sous le slogan « Je suis Charlie », la France et le monde se sont dressés en janvier pour défendre la liberté d’expression face à l'obscurantisme. Le temps est venu de nous mobiliser à nouveau. Le Collectif des climato-réalistes appelle à signer la présente pétition indépendamment de toute opinion sur la question du climat.
Le scientifique " a" une conscience. En tant que représentant des climato-cyniques, je m'autorise à contester la légitimité scientifique de ce verbe " avoir" appliqué à la conscience. " Science sans conscience" n'est certes que ruine de l'âme, mais la science jamais n'a prouvé l'existence de l'âme. Et je doute même qu'elle puisse jamais apporter la preuve de sa propre existence.
J'ai adoré les maths...pour le plaisir.
Puis, je m'en suis méfié pour leur utilisation "satanique".

Je ne comprends toujours pas comment, un homme ou femme, scientifiques,
puissent imaginer et inventer des processus qui bloquent INTENTIONNELLEMENT les données d'autres modèles afin de détruire des VRAIS résultats (VW)
puissent inventer des ruptures, à venir, programmées dans le temps, de leur propres inventions (obsolescence programmée)...Mon invention est magnifique mais je vais te la détruire à x...(I'am god!)

N'est-ce pas une négation de la science?
N'est-ce pas une allégeance de la science à la finance?
N'est-ce pas une perversion psychologique?

Le scientifique a-t-il une conscience?
Si Verdier pense que la Terre est plate c'est son problème. S'il ne veut pas endosser la responsabilité des déchets produit par sa génération : CO2 etc, c'est son égoisme. En tous les cas, les déchets sont là et s'entassent...dans l'humus, dans la mer et et dans l'atmosphère
Pas pour Micheld, qui semble cultiver (avec quelles motivations ?) une mauvaise foi un peu provocatrice, mais pour ceux qui cherchent des réponses de qualité à ces questions, ces liens:

http://leclimatchange.fr/questions-reponses/
http://www.climat-en-questions.fr/

Un peu de temps consacré à la lecture peut se révéler bénéfique.
Je ne connais rien de ce Philippe Verdier et de ses accointances soupçonnées avec l'extrême droite.
A vrai dire, je m'en fous.
Le scepticisme devrait être de toute façon plutôt encouragé dans un monde ou les "dogmes" ont remplacé le raisonnement.
Dogme de l'Euro, dogme du caractère "naturel" du libéralisme, dogme de la non compatibilité de l'islam avec nos "valeurs" républicaines et enfin dogme du réchauffement climatique. Dogme qu'il est impossible de remettre en cause sans être taxé de vendu aux lobbies, complotiste ou d'extrême droite....
J'invite tout à chacun, et plus particulièrement @si, à s'interroger sur cet ostracisme généralisé.
J'invite également tout à chacun, et plus particulièrement @si, a considérer le Giec pour ce qu'il est : une organisation politique (Groupe" Intergouvernemental") issue de l'ONU. Ce n'est en rien une organisation scientifique mais, ni plus ni moins, que l'équivalent pour le climat de l'OMS, par exemple - Vous vous souvenez ? L’organisme qui monté de toute pièce la panique du H1N1 sur des bases soi-disant scientifiques et qui préconisait que le monde entier se vaccine contre une grippe qui allait faire des centaines de millions de morts...!
Cela n'éveille pas quelques doutes chez vous... ?
Si l'on cherche un peu, il existe plein de publications très sérieuses qui ont mis à jour les méthodes très éloignées de la rigueur scientifique du Giec. Certaines viennent même de l'intérieur, de personnes ayant participé à ses travaux.
Il existe également des tas de travaux, dont la rigueur scientifique ne peut être mis en cause, qui mettent en doute le caractère anthropique des changements climatiques.
Sans me prononcer sur ce débat qui dépasse mes compétences, je constate juste que l'histoire du climat sur terre est fait d'une succession de réchauffements et de refroidissements plus ou moins importants, dans des cycles plus ou moins longs et dont les manifestations récentes sont le réchauffement général de l'an mil et la mini ère glacière du XVIIème siècle. Dans ce contexte, je ne vois pas bien pourquoi le climat, qui a été en constante évolution depuis que la terre est apparue, devrait se figer aujourd’hui…
Enfin, il me semble pour le coup vraiment ridicule, et pas du tout crédible, de nous faire croire qu'en diminuant simplement nos rejets de CO2, nous aurions le pouvoir de changer le cours d'un phénomène aussi complexe, et à ce jour inexpliqué, que le climat. Quand bien même en serions-nous la cause.
Cela me parait tout à fait présomptueux, en même temps très naïf et finalement assez symptomatique de l'époque de penser que l'homme aurait un tel pouvoir...
De même qu'@si a fait un travail intéressant de déconstruction du dogme de l'Euro, je renouvelle mon invitation, déjà faite dans le forum, à effectuer le même travail sur le dogme du réchauffement climatique et de son caractère anthropique délivré par le Giec et à éviter de tomber dans le mouvement mainstream du dénigrement systématique des personnes qui participent à un débat qui n'a aucune raison d'être clos.
Une enquête exhaustive de mon site préféré sur le sujet s'impose.
Ben quoi? Le réchauffement climatique va "nous" permettre de bronzer dès mars et jusqu'en octobre, de "nous" enrichir avec plus de touristes toute l'année (pas à la neige, dommage, mais zauront qu'à faire du patin à roulettes), de manger des fraises en janvier et des figues en décembre. Ça va même profiter à "nos" SDF qui auront moins froid l'hiver et à "nos" pauvres qui dépenseront moins pour se chauffer.
C'est bête, ça va attirer plus de réfugiés (climatiques), mais on aura qu'à les parquer aux confins de l'Europe ou à défaut derrière la ligne Maginot.

J'ai entendu le monsieur ce matin sur France Inter, et ça m'a tout de suite frappé qu'il avait une vision bien franco-française.. et bien anecdotique, mais surtout très lacunaire du climat.
Fébrilité à l'approche de la COP 21.

Même si on risque fort de voir la montagne accoucher d'une souris, ce qui va se discuter à la COP 21 est hautement important:
Important pour tempérer les secousses que la vie sur Terre va devoir encaisser, et avec elle le mode de vie des humains, car pour la Biosphère, une évolution aussi rapide du climat n'est pas une bonne nouvelle.
Important pour le changement de paradigme économique et de civilisation qu'implique toute prise en compte sérieuse du problème, car sauf pour une minorité désormais disqualifiée, la part humaine dans les causes du changement climatique est avérée.

Cette question a de très lourdes implications politiques et il est donc idiot de vouloir disqualifier tel ou tel intervenant en prétendant qu'il est "politisé" . Par contre il est pertinent de faire savoir dans quelles parties de l'échiquier politique on cherche à brouiller les débats et on refuse dans les faits de tirer les conséquences du problème soulevé par l'anthropocène. Leurs raisons sont variables mais leur erreur est commune.

Il est donc peut-être normal que les débats se crispent, et peut-être paradoxalement faudrait-il voir là le signe d'une prise de conscience plus forte. Les positions indignes du magazine Valeurs Actuelles, le pseudo anticonformisme de Philippe Verdier, la vigilance redoublée d'@sI, ... et aussi le fait que la discussion sur ce forum soit si lamentablement pourrie par quelques infiltrés, c'est le réveil du débat.

Le consensus actuel sur la question climatique n'est pas un politiquement correct de plus contre lequel il serait héroïque de ferrailler, c'est la reconnaissance (enfin) par un début de majorité de vérités longues à acquérir (notamment parce que comme le disait Al Gore, elles "dérangent" ). Les arguments sérieux et convaincants sont dans des livres de gens sérieux et qualifiés relayés par des éditeurs sérieux (Jean Jouzel, Sylvestre Huet, Naomi Oreskes entre autres). Que ceux qui ont vraiment envie de comprendre prennent (si ce n'est déjà fait) le temps de lire quelques ouvrages bien choisis.

Quand on aura (espérons-le malgré tout) réussi à opérer sérieusement le basculement vers une civilisation en meilleur équilibre avec la biosphère, quand les défenseurs des climato-sceptiques se rendront compte à leur tour que la vie sobre qui va avec n'est pas un malheur total et comporte pas mal de bons côtés, que les emplois perdus dans certains secteurs industriels peuvent être compensés par d'autres ailleurs, qu'il est en tous points meilleur de ne plus être dépendants des pays producteurs de pétrole, on arrivera peut-être à faire baisser la température sur ce forum.

Est-ce que ça ne vaut pas le coup d'y croire et d'essayer?
Je ne comprends pas quel est l’intérêt d'un complot mondial pour expliquer que l'homme est responsable du réchauffement climatique.

Les juifs ont ils investis dans les énergies renouvelables ?
C'est quoi ces nominations à des postes de dirigeants de l'information ( ici météo) de personne d'extrême-droite ?

On nous prépare un coup d'État médiatique ou c'est pour mieux préparer l'opinion à un futur gouvernement d'extrême-droite ?

Cela ne sent vraiment pas bon, est-ce voulu par le gouvernement fauxcialiste et l'oligarchie financière qui le dirige ?
“Je ne suis pas un journaliste de gauche : je ne dénonce jamais personne.”
Guy Debord.
Le teaser de Verdier ne laisse aucun doute sur le contenu de son bouquin.

"nous sommes otages d’un scandale planétaire sur le réchauffement climatique. Une machine de guerre destinée à nous maintenir dans la peur (...) des conflits d'intérêt, de la corruption, des scandales sexuels (...) des politiques qui ne servent que leur image et leur soif de pouvoir (...) face à toutes ces forces, je ne suis rien (...) mais j'ai décidé de parler"

A défaut de véritable révélation, cette bande-annonce annonce tout un programme: une vision du monde où, seul contre tous, un obscur mais pur journaliste, après des années de travail opiniâtre et secret, rompt enfin le silence et affronte la conjuration des intérêts mondiaux, clergé pourri , scientifiques corrompus, politicards véreux, affairistes vénéneux...
De Dantec à Obertone, Ring n'a jamais reculé devant le mauvais goût au premier degré, c'est même son fonds de commerce. Leur truc, c'est le thriller de série B, avec des effets spéciaux et de la musique de science-fiction
Vu le teaser qui laisse dans l'ombre le contenu du bouquin et vu le blog qui considère le réchauffement comme un FAIT associé aux gaz à effet de serre. Mais c'était il y a 6 ans alors que Hulot envisageait d'être le candidat des Verts et que DSK devait devenir président socialiste. Le règne de Sarkozy avait 2 ans! Je ne me souviens pas si c'était avant ou après Vercingétorix.
Un détail en cherchant ce que pouvait bien raconter le monsieur : son livre était annoncé par le Figaro dès juillet, en mentionnant l'éditeur, en diffusant une vidéo de teaser et sous le titre "Philippe Verdier s'attaque aux lobbies".

Sinon, dans un blog plus ou moins à l'abandon, il fut un temps où il faisait la liste de catastrophes naturelles qu'on eut pu associer à une intensification des phénomènes météo.
L'article de Vincent Coquaz fait bien ressortir le flou dans les interviews du présentateur télé. On sent le malaise de l'employé dont la cote d'amour risque de pâtir d'une prise de position personnelle. Dans le débat j'observe une confusion entre le métier de présentateur télé et celui de chercheur scientifique.La spécialité de Mr Verdier est, paraît-il, "droit du développement durable"...Qu'est-ce que c'est? Il faudrait par ailleurs faire droit aux intervenants qui demandent une réfutation des arguments de Mr Verdier.Même si c'est fastidieux c'est nécessaire pour éviter le reproche de clouer au pilori médiatique plutôt que débattre. J'aimerai savoir comment Mr Verdier explique la disparition des grands glaciers par exemple.
Une chatte n'y retrouverai pas ces petits dans tout ce verbiage.
Entre les racistes (Canal +) et les climatosceptique , étonnant qu'on ai été aussi nombreux aux différents Alternatiba ... Les Français résistent vraiment bien au bourrage de crâne , et c'est ça qui a chaque fois a déclenché une guerre, notre résistance au idées bourgeoise . Par exemple : Celle d'Algérie alors que les Français avaient voté l'indépendance ...

Les media (ici aussi) véhiculent un message (qu'ils ont eux même créé: exemple , les Roms sont un probléme) , ils le ressassent , et finissent par dire que se sont les Français qui sont comme ça ... Bientôt ce seront les pequeneau qui seront responsable du changement climatique , surtout pas les décideurs, les bourgeois, les chefs d'entreprises, la financiarisation ... p'être même les gosses, c'est vrai ça ce sont les meilleurs bouc émissaires .
Tout comme Evora.

Cet article est une caricature de ce qu'est le débat scientifique mené par un inculte de gauche.

Comprenez bien : en aucun cas je ne dis que les uns ou les autres ont raison ou tort sur ce sujet.
Mais diaboliser un camp me parait très dangereux, et me conduit une fois de plus a vraiment avoir peur du fascisme des petits journaleux de gauche qui veulent se faire remarquer.
Accuser Philippe Verdier d'être proche des réseaux d'extrême droite parce qu'il remet en cause le dogme et l'obscurantisme autour du climat, c'est lui donner quelque part raison dans son analyse. Et je pense à vrai dire qu'il a raison quand on voit que ses arguments et son investigation ne sont même pas discutés ; on le clout au pilori par principe et non en réfutant ses arguments. L'obscurantisme se cache souvent là où on ne l'attend pas et cette campagne de pulvérisation de cette personne pour son livre en est le parfait exemple.
Bonjour
Dès que je vois écrit valeurs actuelles sur un papier, il va direct dans la cuvette des toilettes. Abattre des arbres pour ce genre de torchon, c'est une honte.
Ring, un "éditeur d'avant-garde"? Verdier est journaliste à France 2 et il ignore les allégeances de la maison qui édite son bouquin? Il se fout du monde!
Ring, c'est Obertone, le promoteur français de la justice et de la police privées.
Ring, c'est Valeurs actuelles, l'organe de l'Opus Dei, lobby dont le rêve est de dézinguer l'Etat.
http://multimedia.opusdei.org/pr/doc/110811-valeurs_actuelles-l_opus_dei.pdf

Que Verdier dégage du service public, il pourra toujours prendre à une assurance à Fidelis, l'"assureur éthique"
http://lesalonbeige.blogs.com/files/fidelis-sant%C3%A9.pdf
Il va connaitre en changement d’affectation, voir d’employeur, à mon sens...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.