88
Commentaires

Palestiniens : une solution "humaine"

Commentaires préférés des abonnés

Il n'y a pas si longtemps, on se glosait de Trump et de sa « post-vérité ».


Un quinquennat et demi de Macron , et voilà que le RN est dans l'arc réoublicain, tandis que LFI est un repaire l'antisémites…


Une belle histoire de paille et de poutre !

(...)

j'attends chaque fois avec impatience votre commentaire "à la fois idiot et loufoque", Et je ne suis jamais déçue ...

Derniers commentaires

Malheureusement, il ne faut rien attendre d’une alternance politique en Israël : les opposants ‘modérés’ à Netanyaou, c’est Gantz et Galant, qui a admis publiquement son intention genocidaire : pas d’eau pas de nourriture pour ces animaux de palestiniens !!

Les corbeaux en chemise noire qui dirigent Israël doivent être stoppés de force par tous les moyens, et Israël doit être mis au ban des nations jusqu’au démantèlement de son appareil d’état genocidaire.

Une visite forcée du camp d’extermination qu’est Gaza ferait du bien à 90% des fonctionnaires, des soldats et des journalistes israéliens !

Cette "Emigration volontaire" des Palestiniens souhaité par le gouvernement israelien, me fait plus penser à l'American Colonisation Society qui voulait dégager les noirs americain libres en Afrique et qui a conduit à la création du Libéria.


Lier Juif avec Hitler c'est bien souvent juste clinquant.

"L'armée la plus morale du monde"

https://nitter.net/caissesdegreve/status/1744096238327235064


"Les Palestiniens sont tellement déshumanisés que les Israéliens ne peuvent pas se mettre à leur place. L'occupation, l'apartheid, ne fonctionne pas sans déshumanisation, c'est la clé. Tant que cela ne changera pas, rien ne changera."

Gideon Levy

https://nitter.net/caissesdegreve/status/1743976455023763679


Archive INA 1982, l'annonce au 20h des massacres de Sabra et Chatila 

https://nitter.net/_fil_rouge/status/1743925605807059318

Ah ! L’homme humain !

En quoi consiste son “humanitéˮ ? Depuis les Grecs (Aristote) et leur définition de l’homme comme “animal raisonnableˮ, à l’homme dit moderne dont l’humanité se définirait par la science (le savoir) et la technologie (le savoir-faire), en passant par l’homme chrétien dont l’humanité découlait de la parcelle divine en lui, j’ai l’impression que l’on ne sait toujours pas en quoi consisterait l’humanité de l’homme.


Définir l’homme, comme la philosophie occidentale a essayé de le faire, c’est le mettre dans une catégorie dont on détermine les caractéristiques qui la distinguent d’autres catégories (mammifères, non humains). On n'imagine pas un instant que celui qui s’adonne à une telle définition retienne des caractéristiques autres que les siennes propres, sous peine de ne pas lui-même entrer dans ladite catégorie. Du coup, on peut se demander si l’homme est un ou multiple ! Est son humanité, est-elle une ou multiple ?


On peut aussi considérer que l’humanité moderne est une humanité juridique, résultat d’un consensus international (ONU) sur les droits qui détermineraient l’humanité. Mais, comme disent les tenants de l’extrême droite, "on a dit droits de l’homme, pas droits des Juifs, ni des Musulmans, ni des Noirs, ni des femmes, etc." Qui serait alors garant du respect des droits humains de l’homme ? Que l'on se souvienne de la discussion sur l’humanité des Amérindiens et des Noirs lors de la controverse de Valladolide, de nombreux discours sur l’animalité ou la barbarie des non-européens… L’humanité de l’homme reste en question, en tout cas, si on tient à la définir.


Que l’on considère que ce qui différencie l’homme des autres êtres vivants c’est la raison (rationalité), la conscience de soi (réflexion), ou le savoir et la technologie (intelligence*), la morale et l’éthique semblent être les enfants pauvres de cette conception. Alors, à quelle humanité le ministre israélien qui considère que la déportation des Gazaouis vers la RDC serait un acte d’humanité fait-il allusion ? À l’humanité juridique ? Ça fait un bail qu’Israël ne respecte pas les résolutions de l’ONU basées sur cette humanité. Alors, son humanité à lui, c'est laquelle ? À noter que pour moi, comme autre caractéristique qui distingue l’homme des autres êtres vivants, c'est qu’il est, à ma connaissance, le seul à pratiquer le massacre intraspécifique proportionnellement au développement de son savoir technologique.


Pour finir, le programme Welcom Corps de Joe Biden est peut-être une aubaine pour ledit ministre israélien : Israël peut déporter les Gazaouis vers les États-Unis, « le "Welcome corps" s’adresse à tous les réfugiés quel que soit leur pays d’origine. À condition toutefois que leur pays soit en guerre, en conflit ». C’est bien le cas de Gaza. Mais quelle humanité de Joe Biden !


*Définition de l'intelligence selon Jean-François Richard dans Encyclopédie Universalis CD-Rom 2022 : « Dans la tradition occidentale, l’homme s’est toujours considéré comme un entre-deux participant de deux règnes (l’ange et la bête), mais, comme sa parenté avec le divin est moins manifeste que son appartenance au règne animal, il s’est constamment efforcé de dégager ce qui le distingue de l’animal et ce qui le rapproche de la divinité. C’est dans ce contexte que s’est développée la notion d’intelligence, conçue comme fonction spécifique de l’homme. Il en résulte que, par rapport à l’animal et aux fonctions qui le caractérisent, l’intelligence a été définie par différence, tandis que vis-à-vis de la divinité, l’intelligence a été définie par ressemblance ».

A continuer comme ça, je me demande si ce n'est pas pour ces pauvres israéliens qu'on va finir par discuter de déportation comme solution plus humaine.

Vous me direz qu'on a le gouvernement qu'on mérite; nous aussi...

Israël intensifie sa campagne de déplacement forcé à Gaza et cible les centres hébergeant des réfugiés https://www.france-palestine.org/Israel-intensifie-sa-campagne-de-deplacement-force-a-Gaza-et-cible-les-centres

On ne peut pas dire que ce déplacement n'est pas rendu obligé. Les faits sont documentés, qu'attendent nos gouvernants et médias pour ouvrir les yeux et agir ?

Il est vraisemblable  que Nethanyahou  et ses ministres extrémistes seront battus aux prochaines élections . les déclarations des ministres extrémistes  ne sont guère que des propos de propagande.

« Votre solution, monsieur ?

Ne me poussez pas à bout. Ne m’obligez pas à vous dire ce que vous devriez savoir, monsieur. Si TU ne réclames pas l’homme qui est en face de toi, comment veux-tu que je suppose que tu réclames l’homme qui est en toi ?

Si tu ne veux pas l’homme qui est en face de toi, comment croirai-je à l’homme qui est peut-être en toi ?

Si TU n’exiges pas l’homme, si TU ne sacrifies pas l’homme qui est en toi pour que l’homme qui est sur cette terre soit plus qu’un corps, plus qu’un Mohammed, par quel tour de passe-passe faudra-t-il que j’acquière la certitude que, toi aussi, tu es digne de mon amour ? »

Frantz FANON Pour la révolution africaine - Le colonisé en question.

"Je note une coïncidence dans l’emploi d'un mot, rien de plus."  Ben voyons !

Merçi de mettre en phrases la colére qui m'etouffe ces jours derniers ! 

gvir veut dire en Yiddish "riche, nanti" ou "notable"

mais depuis que cet abruti fait parler de lui, le mot est honteux dans mon esprit et j'use le mot "reykh" d'origine germanique ou une autre échappatoire


c'est épouvantable de voir la réalité venir s'immiscer dans une langue qu'on pense intouchable

mais je ne suis pas comme Daniel Schneidermann, je ne bute pas que sur un mot. Je vois la réalité, j'entends les paroles, je vois les ruines, les visages et d'autres visages, d'autres photos viennent s'interposer. Et c'est une honte qui s'empare de moi

Cette honte qui fait que depuis quelques semaines, nous n'osons plus nous saluer avec ce monsieur que j'ai l'habitude de rencontrer le samedi, et avec qui nous avons toujours échangé la salutation d'usage, et ce détournement "fortuit" de nos regards

l’œil qui poursuit Caïn



L'histoire ne  se reproduit jamais dans sa forme, mais dans son principe oui.

Le capitalisme lorsqu'il est en crise à besoin de bouc émissaire.

Dans les années 30, c'étaient les juifs, aujourd'hui ce sont les musulmans.

Dans les élevages industriels, pour se donner bonne conscience, on donne parfois aux pauvres cochons un petit jouet pour qu'ils ne s'ennuient pas trop dans un espace si réduit. 

Voilà encore une" solution humaine "

Quand on voit ce que le médias arrivent à rendre "acceptable" ou du moins "envisageable" de nos jours, c'est vraiment terrifiant. Franchement, je ne vois pas comment on va pouvoir s'en sortir.

J'apprécie l'article. Mais ça fait quand même point Godwin en un coup.... Qu'en penserai Guillaume Meurice ;)

J'ai bien peur que les gesticulations de l'extrême droite israélienne sur le futur de la bande de Gaza aient pour fonction de faire oublier le présent.

Or le présent c'est le génocide par la faim et la maladie.

Au-delà de la simple coïncidence de mots, il y a la recherche de justification de l'injustifiable, qui se termine souvent par l'utilisation de termes comme "solution humaine" ou "mort par compassion" (Aktion T4)...

Oui, on peut imaginer et mettre en oeuvre les pires atrocités, exécuter à marche forcée un génocide ou un nettoyage ethnique, l'art du cynisme consiste à faire une sorte de petit pas en arrière en concédant une faveur aux victimes, et d'appeler ça un traitement "humain". 

Le bourreau qui accorde une dernière cigarette au condamné, c'est quand même plus humain ! On la cagoule sur la tête pour la chaise électrique aussi. 

On ne soupçonnait pas tant de pudeur et d'humanisme chez les assassins. 

tout sujet est pour DS une occasion de faire référence au nazisme. hier Roussel = Doriot,  aujourd'hui l'ED israélienne, demain la recette de la compote de pommes?

cette histoire de déportation au Congo, c'est à la fois idiot et loufoque mais les médias - et aussi ASI et les asinautes - adorent jouer à se faire peur.

« Un peuple sûr de lui et dominateur » disait déjà De Gaulle il y a 60ans.

L’inaction des occidentaux, leur hypocrisie et leur lâcheté autorisent les israéliens à se conduire comme les pires barbares.

https://mondediplo.com/2024/01/01editorial  Ukraine et Gaza : deux poids, deux mesures



Essayons de comprendre ce qui passe par la tête de ces sinistres personnages..


Contexte : la guerre actuelle contre les palestiniens de Gaza (et aussi de Cisjordanie mais dans une moindre mesure)

Premier temps : on fait savoir que la guerre continuera tant que le Hamas ne sera pas définitivement détruit. Mais... comment en être jamais sûr ? Alors ça peut continuer des jours, des semaines, des mois voire des années.

Deuxième temps : on laisse fuiter ce genre de propositions parfaitement absurde... initialement car...

Troisième temps : la guerre dure et dure et dure... et la population continue a en faire les frais, jour après jour, mort après mort.

Quatrième temps : puisque la guerre ne peut que se prolonger et qu'il n'est pas possible de laisser les gazaouis continuer de mourir par centaines et milliers alors il va bien falloir les "évacuer" et comme 1) on ne pourra pas les laisser revenir (parce qu'on en sait jamais, le Hamas reviendra aussi puisque tout palestinien est un possible soutien et même un terroriste du Hamas) et 2) personne, au risque de se faire traiter d'antisémite, n'osera aller à l'encontre d'Israël pour forcer son gouvernement à cesser les hostilités, il faudra bien comprendre sous cet euphémisme un exil définitif, une déportation. Mais pour des raisons bien humanitaires, n'est-ce pas ?


Voilà les alternatives que le gouvernement israélien veut mettre entre les mains de la "communauté internationale" (comprendre : les USA) : vous nous lâchez, vous assistez au massacre des gazaouis ou vous acceptez leur expulsion.

La première est politiquement et stratégiquement inenvisageable pour des USA et une Europe au mieux incapables de quoique ce soit d'autre que brasser de l'air en opposition à Israël depuis des décennies. La seconde est éthiquement et politiquement intenable (quoique... vu le niveau de xénophobie actuel...). Reste la troisième... absurde jusqu'à ce qu'on ait éliminé toutes les autres.

Il n'y a pas si longtemps, on se glosait de Trump et de sa « post-vérité ».


Un quinquennat et demi de Macron , et voilà que le RN est dans l'arc réoublicain, tandis que LFI est un repaire l'antisémites…


Une belle histoire de paille et de poutre !

Je ne pense pas qu'il faut accorder une grande importance à cet adjectif. Tous les dictateurs, toutes les pires ordures ont toujours présentés leurs actions comme justes, nécessaires, humaines. Encore en ce moment, Poutine affirme que la déportation d'enfants Ukrainiens et le lavage de cerveaux pour aller les faire combattre dans sa guerre inutile est une action "humaine".


Personne ne va dire: "je suis un salaud et ce que je fais est mal". 



En attendant, il semble qu'au moins pour le moment, le plan "pour l'après guerre" ne prévoit ni déportation de Palestiniens, ni colonies israéliennes dans la bande de Gaza. Les plus extrémistes des Israéliens n'ont donc pas eu gain de cause. Même si ce n'est probablement que partie remise, et que ces mêmes projets ressortiront des cartons la prochaine fois.



A propos d'euphémismes, si les journalistes osaient être un peu plus explicites avec leurs "heures noires de l'histoire"... Oui, ça "rappelle" quoi exactement ? On peut préciser ? On pourrait le dire ? On a le droit ? Sinon au nom de quoi ?


Il y a un non-dit collectif criminel, dans le genre "on sait mais on sait pas".

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.