187
Commentaires

"On peut faire de la politique sans se mettre en scène"

Depuis quelques semaines, est apparue une nouvelle figure dans le cercle enchanté du journalisme politique : Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts. Excellent score d'Europe Ecologie aux Européennes, candidature aux régionales en Île-de-France, l'ont propulsée dans le club des dirigeants politiques régulièrement invités dans les émissions qui comptent et qui figurent dans les sondages de popularité. Ils sont censés avoir un avis sur tout, et on guette avec gourmandise les gaffes et les faux pas.

Derniers commentaires

Bonjour,
Contrairement à ce que véhiculent les médias au travers de mécanismes réducteurs induits par l'effet du buzz (les politiques au tami de Yann Barthès- DS- Libé ) ou de la-petite-phrase-qui-tue (le mâtin Frédéric Lefebvre), Claude A. possède une réflexion à l'image de ses travaux scientifiques : exigeante et complexe. De ce fait, il n'entre pas dans les cases, les formats habituels octroyés gracieusement par la télé (@si : Mélanchon et ... son verbe). Pourtant, même si beaucoup pourraient être en désaccord avec son argumentation, il mériterait, à mon humble sens, ne serait-ce que par souci d'équité ou d'équilibre intellectuel, un @si afin que soient décryptés, d'une part, son discours politique dans les médias sur le réchauffement climatique, et, d'autre part, sa thèse réelle dans toutes les nuances que nécessitent ce sujet.
Je crois que, plongée dans un flou des plus brumeux, la distinction entre ces deux parts, subit une inquiétante décroissance, elle...
Bien à vous.
Cécile Duflot parle d'@rrêt sur images et en particulier du forum (dans la deuxième vidéo) dans l'émission de David Abiker :
Rue89
Avant de voir l'émission,j'aimais pas le personnage. J'avoue avoir changé d'avis.Elle m'a convaincue et je ne regrette pas mon vote aux européennes.
Bonjour,

Pour des raisons personnelles, je vais quitter @rrêt sur images et laisser ma place de webmaster à Pierre Schneidermann qui s'occupait (et qui s'occupera toujours) jusqu'à présent de la relation avec les abonnés. Je voulais vous remercier tous de ces presques deux ans passés en votre compagnie, des bons rapports que j'ai pu entretenir avec la plupart d'entres vous, de votre sagesse, de votre capacité à discuter et argumenter même face à vos pires ennemis idéologiques. Je voulais aussi vous dire que j'étais désolé d'avoir dû utiliser, parfois, la pointe de mes ciseaux pour retailler dans vos discussions quand elles se transformaient en pugilat. Je vous demande donc de faire un bon accueil à Pierre et merci encore de votre soutien à @rrêt sur images, c'est grace à vous que ça marche, longue vie à @si. Après avoir travaillé sur le Bigbangblog, puis sur la création du site d'@si, je passe de l'autre coté de la barrière ce soir et je rejoins les rangs des "simples" @sinautes.

Un grand merci encore,

Amicalement

Thomas Scotto - (ex)Webmaster @si

(Un petit message qui va peut-être faire plaisir à certain(e)s. :-))
Bonjour,

Lorsque Cécile Duflot fait référence à un exercice de négociation dans lequel des participants peuvent trahir d'autres participants, il s'agit fort probablement du concept économique de la théorie des jeux, développée par l'économiste John Nash (dont la vie fut portée à l'écran par Hollywood "A Beautiful Mind". Plus spécifiquement, on utilise en économie le concept du jeu du "dilemme du prisonnier". Le résultat de de jeu (l'équilibre de Nash) est le suivant. Si les joueurs n'ont pas la possibilité de communiquer entre eux, il est rationnel de ne pas coopérer et "trahir" l'autre. Avec ce concept, on peut expliquer la stabilité des cartels,la course à l'armement entre l'URSS et les USA, et la dynamique des prix de l'essence dans les stations-services.

Donc, rien d'étonnant à ce que Mme Duflot ait travailler sur ce concept lors d'une formation en négociation.

Fred, économiste au Canada
Personne n'a remarqué le lapsus ? 62 min 30
"jouer avec les limites savoir où on va comment on perd..."
C. Duflot a l'air de bien maitriser les sujets. Peu de langue de bois à mon goût...
Je vais me permettre un petite critique certes directe mais pas méchante, juste mon ressenti après avoir essayé de regarder cette émission jusqu'au bout ;)

Autant je trouve @SI excellent sur certains sujets, autant je vous trouve nuls quand il s'agit des politiques.
Ca vire au people, et souvent ils vous emmènent là où ils veulent aller : les discours creux et la séduction. Mme Duflot est bien gentille, elle passe une partie de l'émission à expliquer qu'il faut aller au fond des choses sans jamais y mettre les pieds !

Jean
A propos de politique et de mise en scène:

Hier soir, peu avant minuit, lors de la revue de presse du lendemain, Thierry Dujon (BFM) a interrogé Joffrin pourquoi Frédéric Miterrand, un ministre en exercice fait de la publicité pour/dans son canard!
Pour sa défense, Joffrin dit que ce n'est pas la première fois, d'autres ministres en exercice auraient déjà posé pour Libé.
Je n'ai pas trouvé lesquels.......
On est à 40 mn de cette émission et on s'ennuie! Vous nous faites une émission à la Mireille Dumas. La personnalité, le frigo et la ligne de métro de Cécile , on s'en fout. De plus ce reportage internet date quelque peu et vous qui vous moquiez du réchauffé de France2... Faites la parler de politique écologique. Merci!
Elle est belle, elle est nature, elle parle bien même sans mediamachin.. on ne peut rêver mieux pour un partie politique.
Le verts on aime, faut être con pour ne pas aimer, c'est comme si on aimait pas la musique.
Une émission qui fleur bon la grosse com' politique sans OGM, sans medimachin, et comme c'est BIO c'est politiquement correct, c'est peut-être pas voulu mais c'est dans ce créneau que DS s'est engouffré avec délectation.
Juste une question qui il me semble aurait du être posée : pourquoi Nicolas Hulot ne s'est pas engagé en politique ?

++
Le charisme d'une huitre, elle veut nous faire gober ça?
Du charisme, elle en a à revendre. Du vrai, du bio, pas du charisme
artificiel fabriqué en cours de com ou en media training.
Et de toutes façons, les huitres c'est bon
Enfin un peu d'air frais dans ce monde formaté : sincérité, naturel, pas de phrase apprise par coeur, pas de texte lu. La conviction suffit à opérer comme charme
Intéressante émission, coup de projo sur une étonnante Cécile Duflot qui montre quand même une sacrée maîtrise de sa parole.
C'est vrai qu'on peut aussi retrouver une certaine similitude avec Besancenot, voire Delmas.
À suivre sur le long terme.

Sinon, j'ai une petite question concernant Anne-Sophie (qu'est-ce qu'elle est sympa...) :
N'intervient-elle plus que dans les émissions (où je la trouve pour le moment un peu sous-employée, si je puis me permettre) ou aurons-nous encore le plaisir de lire ses chroniques, parce que, normalement et si je compte bien, une a déjà sauté, non ?
"On peut faire de la politique"...?

Ce que j'ai du mal à avaler, même quand c'est Cécile Duflot qui l'expose, c'est le fait de coopérer avec le gouvernement, enfin on ne sait pas avec qui?, avec le gouvernement? Avec Nicolas Sarkozy disons. D'aller vers lui pour qu'il adopte vos idées, qu'il exauce vos vœux, c'est étrange. C'est comme le signe d'un parti politique au dessus des autres, dispensé de se positionner. Un parti qui défend une cause qui balaye tout de l'histoire de France, et surtout de ses traditions de pouvoirs et contre-pouvoirs qui assurent un semblant de démocratie. Peut-être que je me trompe, qu'elle est reçue dans un cadre normal du protocole du chef d'état, mais la manière dont c'est présenté.., on dirait le personnage de Berling dans le film "ridicule", prêt à toutes les compromissions de la cour pour qu'on assèche ses marais nauséabonds qui tuent. C'est pénible à la fin. Le choix de servir de verrou à l'opposition (un peu comme Laguillier à certaines élections, non?), (même si c'est en toute innocence) finit par ressembler à s'y méprendre au choix de servir la majorité.
Peut-être que les écologistes pensent qu'une meilleure répartition des richesses est nuisible pour la planète? C'est mieux mille personnes qui ne peuvent pas acheter de voiture, tant pis si ils ne partent pas en vacances et ne trouvent pas de boulot à cause de ça, et une seule qui a l'équivalent des mille salaires car elle n'achètera jamais mille voitures ou en tout cas ne les conduira pas toutes en même temps?
La voix des écologistes qui chantent la résignation des masses plus que l'entrave des grosses industries, vous ne l'entendez pas en arrière fond? C'est mes acouphènes?
Effectivement, très bien cette émission.... pourquoi cette émission, non..cette invitée, qui jure un peu dans le landernau politico-journalistique parisien.
De la répartie, connaissance des sujets, bon point pour moucher certains bouffons médiatiques et télévisuels, mais le sujet n'est pas là, ça c'est un petit plus.
Merci surtout à cette émission de pouvoir donne le temps aux invités de parler , d'argumenter, d'exposer leurs convictions et leurs combats.
Mais cela ne suffit pas , pour moi , d'être la bonne copine , la voisine sympa, la mère de famille (fatiquée), l'èpouse, etc.....ce n'est pas un discours politique, car cela est aussi une utilisation politique d'une image , au même titre que les enfants et la femme de X ou Y qui est très ympa car il fait bien le boeuf bourguignon, mais à côté de ça , une heure auparavant a refusé le droit d'asile à une étudiant d'une dictature sanguinaire.
Ne nous égarons pas , c'est l'acte politique qui compte et non pas l'acte privé, car pas définition je ne suis pas censé le connaître.
Mais je souhaite à Cécile Duflot du courage, de l'honnêteté politique.....(dur , dur!),.....pour la suite de sa "carrière politique".
J'aimerais avoir l'avis de DS sur ce qu'il pense aprés cette émission de Cécile Duflot :
Est-elle sincère, fraiche et naturelle ou bien est-elle une super pro comme Besancenot par exemple (discours et rythme d'élocution parfois identique)?

Merci de la réponse pour nous pauvres citoyens que l'on manipule à longueur de journée.
Juste merci parce que c'est une émission qui me permet d'évaluer les progrès que nous les écologistes avons fait dans la société. Par rapport à l'objectif qui est la société écologiste on est encore loin de la victoire, mais une émission d'ASI, cinq ans après mon premier mail (et mon inscription au forum) me plaignant que les écologistes sont boycottés par les journalistes, c'est déjà très bien. Je me rends compte qu'on nous prend suffisamment au sérieux à présent pour nous craindre (et susciter l'opposition voire la haine). Je suis contente autant du niveau des questions que du fait que jamais dans une émission d'ASI on ait autant entendu parler une femme (sauf peut être celle sur les Noirs d'AK). Je regrette seulement qu'on ait pas été plus offensif avec Duflot : n'ayez pas peur de plus la secouer à l'avenir, après être passé par les Verts, il y a aucun débat qui ne peut lui faire peur ! Merci
Autre chose à noter, Cecile Duflot a utilisé l'argument du pragmatisme pour justifier ses actions curieuses comme celle de soutenir la taxe carbone de N. Sarkozy. A mes yeux c'est une rhétorique assez habile.

Elle nous explique qu'elle voulait peser sur les décisions plutôt que d'attendre 2012, expliquant que peser sur les décisions c'est mieux que rien.

Bilan de l'opération rhétorique ?

Elle justifie sa comprommission contre un gain ( peser sur les décisions )
Elle rend ringards tous ceux ( à gauche ) qui se sont opposé à cette réforme de N.Sarkozy ( ils attendent 2012 donc ce sont des gens passifs, pas très volontaires, dogmatiques, tandis qu'elle elle agit tout de suite elle est active, elle est volontaire, pragmatique ).

Alors que pourtant concrètement, ce gain elle ne l'a évidemment pas obtenu, elle n'a pas pesé sur les décisions, et le bilan final c'est qu'évidemment il ne reste que la comprommission.

Par sa rhétorique elle dissimule un bilan peu glorieux, une compromission, et fait passer pour ringards ses concurrents alors qu'ils avaient raison. Habile non ?

Peut-on faire de la politique sans se mettre en scène ? Je ne sais pas ... Et sans rhétorique ?
Pourquoi pas mais Il faut laisser murir le fruit certain traitement peuvent énormément influencer
Le passage sur le séminaire de jeunes leaders politiques m'a intrigué...
Vous avez lié l'article de France Info qui nous donne un peu plus d'explications : séminaire financé et organisé par l'Institut Aspen.
Sur leur site, on trouve la liste des lauréats du séminaire de 2009 qui comporte 20 noms. Le nom de Cécile Duflot n'apparaît pas dans cette liste de young political leaders. Par ailleurs, France Info parle de 22 noms. Bizarre.

[mode polémique ON]
Les 2 absents semblent être Cécile Duflot et son partenaire de jeu UMP, qui n'ont pas trahis leurs précédents accords pour maximiser le profit du marché pétrolier. Dommage, pour cela vous n'êtes donc pas lauréats de la promo 2009... Vous n'êtes donc pas officiellement des néo-cons.
[mode polémique OFF]

Il existe d'autre séminaire de ce type comme ceux que propose la Fondation French-American. La promo 2009 de young leader compte par exemple les cadres de l'information Audrey Pulvar ou Alexandre Bompard (Europe 1) et de gentils capitalistes de Total, BNP Paribas, AREVA...

[mode polémique ON]
Quand on regarde les membres de la gouvernance de Apsen et ceux de la Fondation French-American, on n'est même pas surpris de trouver de grands dirigeants (GDF Suez, EADS, Accor, Total...), des banquiers (BNP Paribas, Caisse des Depôts et Consignations, Banque Mondiale...) ou des politiques (Commission européenne, Conseil d’Etat, sénateurs, conseillers généraux...)
Un lien rapide peut être fait entre ces 2 organismes : on retrouve Aspen France dans les ressources de la Fondation French-American
L'élite et ces cercles de pouvoir existent, c'est une évidence. Croire qu'ils financent des formations de young leader pour aider les futurs dirigeants à servir au mieux les intérêts du peuple et à anticiper les problèmes futurs pour le bien de tous, est, tout simplement, ridicule !
[mode polémique OFF]
A lire certains commentaires (trop nombreux et parfois même trop copieux à mon goût) j'ai l'impression de ne pas avoir regardé la même émissions qu'une bonne partie des forumeurs.
Pour ma part, j'ai compris que Cécile Duflot était invitée pour tenter de réfléchir et d'élucider une question asienne qui pourrait se formuler ainsi : "Comment fait-on quand on passe d'un relatif anonymat médiatique à une intense surexposition, ceci en quelques mois ?" De cette question principale découlent sans doute des questions annexes mais pour l'essentiel, la responsable nationale des Verts n'était pas là pour "vendre" sa soupe aux légumes verts. Voilà pour le fond. Quant à la forme, oui c'est frais, oui ça semble de qualité bio, oui ça fait plutôt du bien par où ça passe. Oui ça donne envie de suivre pour en savoir plus.
D'où nombre de commentaires qui me semblent passablement hors sujet.


PS : à ceux qui préfèrent l'Homme à la Nature, je voudrais faire remarquer rapidement et simplement que ce qui philosophiquement s'oppose à la Nature, c'est la Culture, pas l'Homme. Lui, pour exister en tant qu'humain, se doit de produire de la culture dans son rapport à la nature. L'écologie, c'est la science de l'équilibre entre ces deux pôles Nature/Culture. Et ça passe par l'Homme. Tout le reste n'est que dérive et/ou délire et c'est évidemment à combattre.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Autant l'invitée était intéressante à découvrir, autant l'émission est navrante dans la mesure où elle ne fait qu'aborder des questions secondaires sans "toucher" le fond du sujet (dont s'occupe l'invité).
Cecile Duflot a du bien s'ennuyer à toujours devoir s'expliquer sur des broutilles.

J'imagine que aborder l'écologie autrement que par des sujets anecdotiques est devenu impossible aux journalistes y compris à ASI: "ben oui, hein, on est journalistes, on n'y connait rien en écologie ! ..."

Alors on préfère commenter des pubs (faut que je regarde l'émission d'ASI pour voir des pubs maintenant !), misère.

Finalement je crois que je préfère "la ligne jaune" désormais, au moins on n'hésite pas à parler de quelque chose d'autre que les nano-événements médiatiques parisiens.
Peut-être eût-il mieux valu une émission d'@si où l'on aurait parlé des sectes en France (la Scientologie et les erreurs d'Etat la concernant) que de la braguette de Daniel Schneidermann au milieu Duflot de paroles.
Waouh, une telle franchise dans la politique, c'est rare. Décidément, les verts ont vraiment changé. Après Cohn-Bendit, Cécile dufflot ne manque pas de charisme( et en plus elle est charmante). C'est une politicienne qui me semble sincère, avec des projets, ne donnant pas de croches-pieds(très important ça). Elle rayonne(et je pèse mes mots) car elle crédibilise la politique. La sincérité des propos, les solutions proposées, des ambitions et des projets et une stratégie médiatique qui persuade, convainc et fait passer les idées. C'est décidé, je passe chez les Verts.
Bonne émission, suffisante pour bien découvrir.

Mais, je suis restée sur ma faim, parce que ce qui m'intéressait, c'était de savoir si cette Dufflo-là étalit la soeur d'Esther Dufflo, la prof au Mit, spécialiste d'évaluation et qui est intervenue au Collège de France pour des conf absolument époustouflantes. J'aurais bien voulu le savoir, Anne-Sophie, vous n'auriez pas trouvé l'info par hasard sur internet ?, ce qui m'éviterait d'avoir à chercher.


http://anthropia.blogg.org
J'aurais aimé qu'on se pose la question dans l'emission si c'était vraiment le rôle d'un responsable politique que de jouer sur la séduction plutôt que sur la raison pour faire adhérer les gens à son discours plutôt que cette histoire de mise en scène, car de toute évidence, cette non mise en scène est tout autant destinée à séduire les gens que les mise en scène, et en ce sens qu'est ce que cela apporte de plus ?

Il faut se rendre compte d'une chose essensielle, toutes ces questions tournent finalement autour de la question de la démocratie, et nous voyons bien, avec ce type de politiciens, qu'au lieu d'être dans un système démocratique où le peuple décide et où ses représentants mettent en oeuvre la volonté générale, nous sommes aujourd'hui dans un système qui a extrêmement dérivé, où nous n'élisons plus des représentants mais des personnes qui vont nous diriger, et dans ce but il n'est pas nécessaire de convaincre les gens en en appellant à leur raison ( ce qui est difficile et éprouvant ) mais il suffit de les séduire ... Et finalement il n'y a pas besoin de se prendre la tête sur les histoires de programmes car une fois au pouvoir ils appliqueront bien ce qu'ils veulent, même si cela est contraire à la volonté du peuple. Voilà le système dans lequel nous sommes aujourd'hui, un système que l'on peut qualifier difficilement de démocratique.
J'attire votre attention: Hier,à villejuif,le président a parlé de greffe de la foi!!!!!!!
Bonne émission, agréable, on apprend des choses, y compris dans les interstices de la discussion.

Je ne suis pas absolument convaincue par la demoiselle, mais elle devrait aller loin.....

Autant je ne partage pas les sentiments anti-écologiques de certains intervenants du forum, parce que je pense qu'il faudra bien en venir là avant une big catastrophe, autant parfois je m'interroge sur le côté spartiate du monde que nous promettent les écolos et qu'ils voudraient bien nous imposer.
Mais ce n'est pas, évidemment, le pire danger qui nous guette. Il sera bien temps de les contrer s'ils voulaient vraiment imposer un monde régressif s'ils arrivaient au pouvoir..
Qu'on retourne la forme sous toutes ses faces, il n'y a que le fond d'important. Et le fond est politique. L'écologie ne peut faire l'économie d'un positionnement sur l'échiquier.

Peut-être qu'en ne regardant que les conséquences, on peut admettre un écologisme et droite. Mais quand on s'attache aux causes, l'écologie ne peut être que de gauche.

Or il faut bien que les Verts se pénètrent d'une chose : jamais à eux seuls ils ne représenteront une alternative crédible et surtout suffisamment forte pour se mettre en alternance avec la droite. Il leur faut obligatoirement s'allier avec toutes les forces de progrès, de la gauche radicale au MoDem, pour renverser la droite-extrème libérale au pouvoir actuellement.

Ce qui me déplaît dans le schéma, c'est la bulle écologiste gonflée artificiellement aux élections européennes. J'espère qu'elle ne leur monte pas trop à la tête, et qu'il sauront raison garder, et surtout le (bon) cap à suivre...
Merci, grâce à vous j'ai découvert cette personnalité qui me redonne un peu confiance en l'avenir de notre vie politique.
D'ailleurs je pense que je n'étais pas la seule à être sous le charme.
Qu'est ce que j'aimerai que les politiques soient tous comme elle!!!! Surtout ne changez pas!!!!!! J'espère qu'elle aura un grand parcours.
Pourvu que les Verts la désigne pour les prochaines présidentielles! Imaginez une femme si fraiche, si franche, si humaine Présidente de la République!!!!!!!!
Merci pour cette émission.
Menée de main de maître quant à moi -- Daniel Schneidermann, en grande forme, pose les questions qu'il faut poser et ne se laisse pas distraire une seule seconde lorsqu'elles sont importantes. Mais se montre infiniment négociable lorsqu'elles ne le sont pas - du beau journalisme, j'en redemande !

:o)

L'une des meilleures émissions d'ASI sur internet.

Quant à madame Duflot, mon sentiment est partagé. C'est une femme charismatique, très jolie et brillante (rien à voir avec notre Bécassine nationale), mais son choix politique - être vert - est un malheureux cul de sac humanitaire... Je conclus de cette émission qu'elle y croit vraiment et dès lors, elle devient moins sympatique. Les verts font passer la nature avant les gens. La vie d'un arbre vaut largement la vie d'un homme. Pour moi, il s'agit-là d'une idée anti-humaniste qui n'aura jamais le moindre accord de ma part. Qu'on y croit vaguement pour monter plus haut, comme Cohn-Bendit, ça va encore. Mais qu'on y croit vraiment, c'est irrecevable...
Pas lu l'ensemble des contrib pour voir si c'est déjà évoqué, mais est-ce que "le petit jeu" évoqué par Cécile Duflot n'a pas un rapport avec le dilemme du prisionnier ? cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Dilemme_du_prisonnier
A propos de cynisme et de cynique : " [...] il y en a pas tellement chez les verts [...] en général il finissent par devenirs des élus socialistes quand ils sont comme ça ". Ben dis donc ! Vlan. Et sans protection, en plus. La gentille-mais-quand-même-méchante finalement.

Quand aux sceptiques (lucides?) du petit matin, j'ai envie de répondre : si c'est de la langue de bois, à défaut d'être original, c'est tellement bien joué que ça mérite quand même qu'on la félicite.
Très bonne émission.
Cécile Duflot a l'air très bavarde et très spontannée. Ca change
.
En revanche, quand elle dit qu'elle se refuse de devenir cynique comme tant d'autres personnalités politiques. Je ne demande qu'à la croire et j'attends de voir. Quand on est rodé à l'exercice politique on a du mal à laisser sa place et à devenir tuteur d'un nouveau venu inexpérimenté.
Bon, MOI J'AI totalement détesté cette émission...
Cécile Duflot est peut-être une petite nouvelle dans le paysage médiatique, il n'empêche qu'elle manie déjà avec brio la langue de bois et la mauvaise foi...

Tout y passe, aussi bien de la part de Duflot que de DS d'ailleurs.
C'est une jeune femme écolo dans ce milieu macho et tout - et la parité, tout ça - donc c'est vachement dur (mais elle sort d'une école de commerce donc c'est vrai que socialement elle part vachement handicapée quand même).
Les grands partis riches, ils ont une armada de communicants et de spécialistes qui font des fiches toutes prêtes à leurs politiques (mais en fait les Verts aussi).
Borloo, il avait pas l'air spécialement bourré (mais en même temps, s'il avait été bourré, elle l'aurait pas dit).
Elle veut pas faire du pipole (mais elle ouvre son frigo aux journalistes quand même).
Les stages de communication media training, propices à se créer son petit réseau connivent, c'est mal et totalement cliché, et en plus ça fait pas assez rebelle (mais en fait c'est pas si mal alors on les fait quand même).
On y mène des jeux dont l'objectif est de trahir (mais en fait on gagne en ne trahissant pas trop quand même).
Le cumul des mandats, elle est totalement contre (mais bon, finalement, elle verra le moment venu si elle cumule ou pas).
Les produits bio, oui c'est un peu de l'esbroufe (mais pas trop quand même).
Le cake aux courgettes (mais si !)...

Cerise sur le gâteau, DS qui la félicite de faire le show avec les duettistes de Ruquier le samedi soir...
Et puis cet incessant bruit de dents qui rayent le parquais...

AU SECOURS !
L'émission elle est super réussie (mais en fait elle est complètement ratée).
Bonsoir

à la 51ème minute, il est question du porte-avions Charles de Gaulle. Il s'agit plutôt du Clemenceau.
Fluctuat nec mergitur
Bon week-end

http://www.mikael-cabon.com/
http://www.lobbycratie.fr/
Caramba !

J'ai dû rater un épisode... Elle parle tout le temps de "fiscalité écologique", la Cécile,

Mais je ne l'ai jamais entendu dire à quelle sauce elle compte me manger dès qu'elle aura chopé l'ombre d'un pouvoir, moi qui ose détenir motos et voitures de très grosses cylindrées !

Sympa la gamine (bien qu'un peu directive quand même) mais pas très claire sur ses véritables objectifs : ambition et appétit ?

S'il est certain que la destruction à laquelle nous soumettons la planète ne peut pas durer longtemps, il est non moins certain que nous pouvons pas tout arrêter d'un seul coup...

En fin de compte il me semble que cette bonne Cécile a beaucoup fait pour se montrer sous son meilleur jour sans prendre la peine d'indiquer ce qu'elle souhaiterait faire dans le cas où elle obtiendrait ce après quoi elle court si fort : le moyen de faire payer les autres !

P.S. : Question subsidiaire, dans un pays où plus de la moitié de l'argent gagné est piqué par l'état peut-on réellement espérer aller plus loin ? Les producteur de lait semblent penser qu'il va falloir cesser de se foutre du monde, et il est bien possible qu'ils aient raison : pendant qu'ils crévent la bouche ouverte et se font piquer ce qu'ils produisent au dessous du prix de revient Sarkozy a augmenté ses domestiques et autres assistants et conseillers de 50% en 2 ans, compte tenu de la pénibilité de leur travail et surtout en considérant que gagner la reconnaissance des loufiats avec le fric du contribuable c'est assez adroit ! Et assez élégant en plus !

***
Bonsoir,

C'est bizarre, je n'arrive pas à la croire malgré son éloquence et la pertinence de son argumentation. Et puis, c'est irrévocable, Je ne crois plus aux politiciens mais encore et toujours à la politique de la rue. y'a qu'ça d'vrai.
Je ne pus m'empêcher, une nouvelle fois, de livrer cette citation de Voltaire car, étonnante de modernité.
"La politique a sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l’esprit."

D.S. & co caressèrent dans le sens du poil [s]pubien[/s] Cécile D. : Je me serais cru en train de regarder Claire Chazal & co en train d'interviewer un politicien UMP.
En effet, j'attends autre chose que de la propagande (de gauche ou de droite), surtout de vous... quelque chose qui se rapprochait plus d'une réflexion critique, contemporaine, opportune et exigeante de "lémédias-politick"
En somme, et c'est le moins qu'on puisse dire :
Me faut-il payer plus, pour gagner plus, en réflexion?
Avant de dormir, aussi, "Je veux qu'on arrête de me prendre pour un bébé". Alain F. dit, le bien-aimé.

Bien à vous.
[quote=Montagnas]
écoutez la chanson des Fatals Picards sur ce thème ("chasse, pêche et biture" si mes souvenirs sont bons) Tes souvenirs sont bons, excellente référence ;). Et j'adhère sur le fond.

Franchement, je ne connaissais pas Cécile Duflot jusqu'à maintenant. Je veux dire, en dehors du battage médiatique actuel : les verts, la "grosse tête" après les européennes, DCB et tout le reste, et j'ai été ravi d'avoir eu l'occasion, le temps d'une émission de pouvoir me créer ma propre opinion et non avoir à subir celle des autres (sig). Donc le sujet (et par extension l'invité) à plutôt sa place parmi le programme d'@SI... pour ce qui en douterait.

Sinon, quel rafraichissement ! Je trouve ça assez extraordinaire de pouvoir conserver autant d'optimisme (certains diront candeur), de légèreté, de sincérité, bref, une ignorance totale des dogmes moisissant de la com' politique, j'ai vraiment l'impression, pour une fois de ne pas être pris pour un con et, bourdel ! qu'est-ce que ça fait du bien !

Sérieusement. Les jeux de langages douteux, les vieux quiproquo, les raisonnements courts et incomplets, le détournement grotesque des questions, je commençais légèrement à en avoir ma claque. Alors oui, c'est du MOI JE. Oui, des fois c'est maladroit. Mais ça fait tellement ... plaisir de voir de l'énergie et de l'ambition (pas personnel, mais sur le fond de ses propos), et une réelle passion pour ce qu'elle fait. Bref, c'est une respiration dans ce marasme... ce chaos politique ambiant.

Maintenant, je n'agrée pas forcement sur tout le fond... et puis, c'est pas forcement naturel 100% real life "comme dans la vrai vie". Ce coté est bien évidement exploité pour servir sa cause. Mais que voulez vous ?


Ça marche drôlement bien quand même...
J'ai été, je dois le dire, véritablement séduit par l'aspect de spontanéité qui se dégage de Cécile Duflot, tout en ayant un sérieux doute par moment sur cette apparente spontanéité. Sa façon récurrente d'affirmer qu'elle ne voulait pas aller dans telle ou telle émission, qu'elle y avait été malgré elle, paraît un tant soit peu suspect.
Mais à la réflexion, ce n'est pas cette spontanéité qui me semble être l'aspect le plus intéressant de sa personnalité. C'est bien au contraire, le fait qu'elle soit une véritable professionnelle de la politique, au sens noble du terme. Son affirmation qu'elle ne supporte pas l'amateurisme, affirmation que je crois sincère et fondée, force le respect. Lorsqu'un politique parle d'un sujet, il se doit de le maîtriser. Pour tout dire, j'en ai assez de ces politiques qui gouvernent en se fiant davantage aux enquêtes d'opinion qu'à une connaissance réelle et maitrisée des dossiers. Visiblement, Cécile Duflot ne fait pas partie de ces gens-là. Grâce lui en soit rendue. Et je lui souhaite tout le succès possible. en espérant, comme on dit, que les petits cochons ne la mangent pas...
perso j'ai bien aimé

mais c'est pas pour ça que j'écris

désolée je vais raconter ma vie :

hier matin pendant que je prends mon café je zappe sur 3 chaines pour les infos : bfm, fr2 et c+
et surprise les 3 invités politiques ce matin là sont des membres du gouvernement ouaahh 3 sur 3, (pas à la même heure : bfm 8h30, fr2 vers 7h45 et c+ je sais pas)

je ne regarde plus les infos tv (sauf certains matins quand j'ai le temps, très rare car feignasse d'où juste le temps de la douche), la télé est-elle devenue la voix du gouvernement ?

@si pourait-il faire un sondage du nombre de passage des gouvernants dans les médias tv ? (c"est peut-etre déjà fait mais je ne l'ai pas trouvé)

ce message car je suis nulle en net et je ne sais pas où écrire en direct à l'équipe d'@si en direct
Pour leur envoyer un message, c'est tout en bas de la page, la 3e icône nommée "contacts"

mais c'est tout aussi intéressant de nous faire partager la remarque ;-)
Bonjour,
@si pourait-il faire un sondage du nombre de passage des gouvernants dans les médias tv ? (c"est peut-etre déjà fait mais je ne l'ai pas trouvé)
Ce n'est pas ce que vous cherchez mais je pense que vous pourrez trouver des infos sur le site Acrimed qui a fait quelques analyses sur la composition des talk-show "contradictoires" (noter les guillemets) à la TV et sur les radios.
DS est un peu déphasé sur cette émission, il arrive avec des gants de boxeur pour livrer bataille avec un politique. Or ce qu'il a en face n'est pas un politique commun, et l'arsenal utilisé est un peu disproportionné. Ca fait ressortir le travers "classique" affublé aux journalistes, a savoir monter en grappe de petits détails, qu'on va essayer de rendre croustillants si possible.

Petite remarque, depuis un moment vous parlez un peu trop des préoccupations des abonnés/forumeurs/@sinautes ("Ah ca les forumeurs vont pas aimer... ect") c'est assez lourd : ca fait centro-centré sur nous-mêmes et pas très pro des que la vidéo sort du douillet site @si. Surtout qu'on a déjà la certitude (j'ai) que vous êtes religieusement à notre écoute. Cela doit être un poil plus pénible encore pour un non-abonné, j'imagine.

Sinon, malgré ce qu'elle peut dire, Cécile Duflot va devenir une très bonne politique experte de la communication médiatique. Un mélange d'honnêteté intellectuelle et de réponses incisives. En espérant qu'elle garde le plus longtemps possible les pieds sur terre (éternelle rengaine...)

merci de m'avoir fait découvrir cette autre politique intéressante. ca rassure par les temps qui courent
On peut comprendre que C. Duflot n'ait jamais voulu de media-training : elle n'en a définitivement pas besoin...
Contrairement à ceux qui ne savent pas où se positionner, hésitent à afficher leurs convictions, Céline se montre sincère et sans complaisance.
Elle n'a pas oublié d'où elle vient, et elle sait où elle veut nous emmener...

Je crois que mon choix pour les régionales 2010 est fait.
Eh oui, la politique existe encore, vous l'avez rencontrée... ça n'empêche pas les Verts d'avoir leurs travers - et parfois de ressembler aux autres partis - mais il faut espérer qu'il y a chez eux (et d'autres ?) quelque chose qui n'est pas encore complètement pourri au royaume de Danemark.
Excellente émission.

Je ne comprends pas les réactions accusant Cécile Duflot de duplicité. Personnellement, je me félicite de la voir arriver dans l'espace politique français. Pour une fois qu'émerge une jeune femme franche, drôle, déterminée, aux idées et à l'expression limpides...

Ca change de nos habituels vieux (vieilles) croûton(ne)s cyniques et sclérosé(e)s par le politiquement correct !
Juste un point qui n'est pas expliqué : c'est quoi un "média-training" ?
très bonne émission, avec une invitée a la fois charmante et intelligente, parfaitement représentative de ce que j'espère être la politique de demain. Avec des engagements de conviction, et un combat idéologique plus que purement égoïste. C'est très important. Les politiques d'aujourd'hui sont beaucoup trop souvent des gens qui confondent leur obsession du pouvoir et de leur propre visibilité que des idéologues convaincus par ce qu'ils disent. Des Iznogouds a tort et a travers quoi. Et évidemment on se retrouve avec Iznogoud lui-même comme président. Voir des gens comme Cécile Duflot, ca fait vraiment du bien. J'ose croire que la prochaine décennie puisse voir apparaitre une floraison de personnalités comme elle ou Mélanchon, ou même Besancenot même si je suis pas du tout d'accord avec ses idées. Au moins ils rompent avec l'exercice standardisé de la politique, ils montrent leurs tripes, leur engagement. Le jour ou tous les partis seront aux mains de personnes comme eux, là on pourra redécouvrir ce que veut dire le mot DÉBAT.

Sur l'émission elle-même, rien a dire. Les questions ont été pertinentes, les sujets nombreux et variés, l'interview bien menée. Bravo.
Moi, j'ai trouvé ça pas mal ! "Rafraichissant", je dirais. Est-ce le but d'ASI ? Peut-être pas. Mais, de temps en temps, une émission de ce type, c'est appréciable (surtout après la dernière Ligne Jaune...).
j'ai craqué au 25eme "MOI, JE" ... désolé... manque d'entrainement.
Sinon, le reste m'a vraiment paru sans aucun intérêt.
C'est un truc pour les ados, c'est ça ?
'tain, c'est grave…
Je n'arrive plus à écouter les politiques sans penser qu'ils sont aguerris aux plus pointues techniques de communication…
Ils sont pourtant censés nous représenter, mince !

Ici, Cécile Duflot et son discours du "J'étais là un peu contre mon gré. Ou : À l'origine, je ne voulais pas le faire, ni y aller" me désole.

Ne jouez pas la candide.
Ne jouez pas la naturelle dans un monde artificiel.
En somme, ne jouez pas.

Contrairement à moi, madame, vous avez des convictions et du talent pour les défendre.
S'il vous plaît, soyez droite.

Oui, je sais, je rêve…
Mais peut-être nous entend-elle encore.
ArretSurImages.net serait-il devenu le porte-propagande des khmers Verts ?
Plutôt sympa cette petite Cécile Duflot.

Espérons simplement qu'elle ne va pas rapidement se faire mettre au pas par le cercle médiatico-politique (joliment qualifié par Daniel Schneidermann de cercle enchanté ?!?!?) dans lequel elle débarque.

PatriceNoDRM
yeah!

Je ne résiste pas au plaisir de pouvoir être le premier à poster dans un sujet (pour une fois) !
Bon, par contre je n'ai rien à dire d'intéressant...

(désolé)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.