79
Commentaires

Mélenchon, la citation tronquée et les bulles

Des effets pervers du fact-checking. Rectifier mensonges et intox, c'est très bien.

Derniers commentaires

Marianne au secours de Mélenchon.
Quelques précisions et rectifications utiles.
Hors sujet, mais toujours aucun article sur la Guyane...
ASI fait pire que la presse nationale et la télé qui s'était quand même réveillée quatre jours en retard (pour de nouveau hiberner tout de suite après)...
Mais je vous rappelle qu'on est toujours bloqué (pour la bonne cause) et c'est triste à dire mais je sens qu'au 1er tour on va avoir un pourcentage de Le Pen en Guyane assez immense...
Et Mélenchon n'est pas venu nous voir... il a préféré les Antilles...
Vous êtes bien naïfs, si vous pensez que les "bulles" sont hermétiques.

Les contenus traversent les bulles. C'est mal connaitre la circulation des "informations" sur les réseaux sociaux de croire en l'étanchéité. Sur 25 000 partages, c'est une grosse erreur de croire qu'il ne s'agit que de frontistes convaincus. Monsieur et Madame tout-le-monde ont forcément dans leurs contacts 2 ou 3 sympathisants, ou électeurs potentiels, du FN qui partageront l'info, et eux-même le partageront peut-être à leur amis Facebook, sans réaliser vraiment que ça vient de la fachosphère. Et s'ils ne partagent pas, ils peuvent en parler à la machine à café du boulot ou au bistrot, ou à un repas de famille.

Le FN est estimé à 25%. Vous croyez qu'à ce niveau, les électeurs FN ne fréquentent que d'autres électeurs FN, et ne sont en contact sur la toile qu'avec des frontistes convaincus, enfermés dans leur bulle ?

1/4 de l'électorat, ça veut dire qu'on a forcément tous un collègue, un ami, un parent susceptible de voter FN. Et plus on descend dans les classes sociales, plus la probabilité augmente. Donc l'électeur FN qui partage un contenu a forcément dans ses contacts des proches ou des relations qui ne votent pas FN.

Sortez de votre bulle, Daniel !
Melenchon est toléré par le système parce que son attitude divise le vote populaire.
Idem pour le fn.
Pourtant, de mémoire, le seul moment où le vote des catégories populaires a été victorieux c'est en 2005 avec le soutien du fn et d'une partie de l'appareil du ps et ce malgré l'opposition de la quasi-totalité des média.
Mélenchon augmentant d'une moitié piquée au FN, le nombre de ses électeurs. Quel optimisme !
Vous en connaissez beaucoup, vous, des électeurs potentiels de Le Pen, prêts à voter pour lui ?
Ce que je retiens de leurs bribes de discours glanées au hasard de conversations, c'est essentiellement l'expression de leur racisme, de leur xénophobie, de leur espoir racorni d'une France débarrassée de ses immigrés, rendue aux "vrais Français".
Qu'est ce que Mélenchon a de commun avec eux ?

Réponse à Faab, mal placée.
De toute manière, si on veut ressortir des citations de n'importe quel homme politique qui a un peu "roulé sa bosse" on trouvera toujours de quoi faire.

A mes yeux, l'interview de Mélenchon où il expliquait face caméra, qu'il avait cherché a s'arranger avec Hollande pour truquer les résultats d'élections du PS est bien plus dévastatrice ...
Moi j'dis que Mélenchon ne devrait pas esquiver le parallèle, se mettre en concurrence directe avec le FN plutôt que Fillon ou Macron, dire aux potentiels électeurs FN qui ont d'autres obsessions que la couleur de peau ou l'entretien des clochers, qu'il est une alternative plus crédible que Le Pen.
Etre attentif aux perdants de la mondialisation, il le sera, quitte à fermer des frontières (protectionnisme solidaire), et au moins, il ne sera pas bloqué au 2nd tour de la présidentielle.

A mon avis, il doit y avoir 7-8% de potentiels électeurs FN qui se sont convaincus que Marine n'était pas Jean-Marie pour croire à une réelle protection par l'Etat, la Nation, et qui pourraient voir que Mélenchon est mieux placé pour ça. Le coeur idéologique du FN ne devrait pas être à plus de 15%, les 10% de plus dans les sondages doivent être des indécis et ceux qui désormais s'en foutent, se sont engagé là-dedans et n'écoutent plus guère autre chose.

Mais pour que ça change, il faudrait qu'ils aient un contact simple à la parole de Mélenchon, des signaux forts induisant l'intérêt. Là, la sphère FN reste plutôt entre-elle, entre (auto-)convaincus, elle ne va pas regarder des heures de vidéo France Insoumise, mais on a vu que ça pouvait aller vite avec la patronne de café de Calais qui pensait voter FN et a changé d'avis après l'échange avec Mélenchon à l'Emission Politique (de mémoire, c'était là).
Mélenchon actuellement à 14-15% + 7-8% pris aux FN, ça le place au second tour.
Ben moi ce qui me fascine surtout c'est cette façon de faire "mine de rien", d'y revenir toujours de manière têtue, obstinée! De nous vendre ce vieux bouillon de 11heures!
Même ici à Arrêt sur images!
Allez vlan, un petit dernier pour la route avant de fermer la boutique et de partir en vacances!!
A croire que c'est ça, la ligne éditoriale du site à la fin!
Cette petite musiquette élégante un brin perverse qui tient à nous faire mélanger les "extrêmes", confondre les lignes, assimiler voix populaire avec injonctions populistes!, renvoyer dos à dos Mélenchon, le Pen etc!
Sous prétexte en plus d'aller débusquer les perversités sémantiques, médiatiques, cryptées, des uns et des autres!
Hier c'était déjà "la mélenchosphère", devant renvoyer par des ramifications secrètes, souterraines, inconscientes mais terriblement efficaces à la "fachosphère" bien sûr!
Et voilà bingo! Aujourd'hui, le mot arrive en avanlanche, la fachosphère à laquelle devinez qui se retrouve encore associé!?
J'en peux plus de cette perversité de la vieille socialdemocratiesphère que ce soit dans lestélés ou sur le net!
Pas ici!!
Il y a tant à dire! Le nouveau permis de tuer de la police! Le formatage insidieux de nos vies, le transhumanisme, Bayer-Monsanto, le Tafta-Macron, le procès inaudible de rémi Fraisse, etc etc etc
Je ne crois pas qu'on puisse dire que Fabius évite de prendre une décision, puisque au bout du compte la France a fourni des armes à al Nosra.
Bonjour,
Il parait que la conviction politique est aussi fortement ancrée que la conviction religieuse dans notre cerveau. Alors on pourrait bien poser la question suivante: si l'on apportait auprès d'un croyant la preuve que Dieu n'existe pas, le croirait t-il ?
Les faits étant, à priori, les mêmes pour tout le même, nous devrions en théorie nous entendre sur tout. Or c'est loin d'être le cas. La lecture partiale, volontaire ou pas, parasite notre lecture des évènements.
D'ailleurs ceux qui ont partagé l'article en question sur Facebook auraient pu prendre la peine de lire l'article dans son intégralité et il n'y avait plus de sujet.
Pour votre serviteur, ayant constaté l'ancienneté de l'article, mon absence d’éléments me permettant de contextualiser ce titre, je suis rapidement passé à autre chose.
Mine de rien, alors que Melenchon était « l’accroche », voilà de nouveau le Front National au centre de la chronique et des commentaires, comme il est au centre du débat de cette présidentielle.
Hamon y a consacré l’essentiel de son meeting de Lille. N’a-t-il rien de plus intéressant à débattre ? (suggestions au hasard : la répartition du travail et des richesses, l’économie « soutenable »…etc).
Tous, qui se rallient à Macron, déclarent ainsi faire barrière au FN. N’ont-ils pas d’autre argument que les bons sondages d'EM? (suggestion au hasard : son programme pour redresser la France, ses idées neuves ..etc). Ah zut, je crois que ce n’est pas le bon exemple ;o))
Quand même, à force de parler du loup...
Un peu de Mélenchon, un peu de Le Pen, et rien de consistant à dire là-dessus. Et hop, en vacances ! Ça occupera bien mélancholâtres et mélenchologues, lepen-à-jouïr et lepen-à-haïr, et ça fera toujours du clic pendant l'absence du chef.

Eh, les-qui-sont-pas-chef, vous voulez pas profiter de l'absence du patron pour prendre l'outil de travail en main ?
Je n'avais pas compris la phrase "Sur ces entrefaites, le matinaute s'accorde quelques vacances de printemps. Mais reviendra dès que nécessaire." D'autres m'ont aidé ici par leurs commentaires. J'ai cru que "matinaute" me concernait et je me demandais comment se faisait-il que les agents de sa Majesté soit aussi mal informés :)
Bonnes vacances à vous Daniel Schneidermann, rechargez vous bien car ensuite nous allons encore davantage avoir besoin de vous
Ben il choisit son moment pour partir le Matinaute !

En meme temps, ca se voyait qu'il avait besoin de vacances.
... la possibilité du matinaute de prendre des vacances, surtout en ce moment. On fait comment , nous maintenant ?
Même la citation corrigée est tronquée :

A quoi sert le langage ? à exprimer une pensée. Cette citation non-tronquée permet-elle de comprendre la pensée que Mélenchon a voulu transmettre ? non, du moins pas quand on connait un peu le personnage. (cette citation aurait pu suffire s'il avait s'agit d'un partisan du FN, mais là on ne peut pas comprendre pourquoi il a dit ça).

Il faut arrêter de penser en 140 signes. Le contexte est important :

Il précise ensuite le sens de ses propos de 1991: “Ça voulait dire que les militants et les dirigeants du Front national croient que la politique peut changer le cours des événements et je le crois aussi. Et puis il y d’autres gens qui croient que non, que de toute façon il n’y a qu’une seule possibilité, qu’un seul ordre du monde possible», dit-il autour de la 15e minute de cette vidéo.

@si a trop tendance à balancer des liens dans ses articles en partant du principe qu'on va cliquer sur TOUS les liens (on n'a pas 30 minutes de lecture à consacrer à chaque article...). C'est le boulot des journalistes de synthétiser les infos, et pas de semer les petits cailloux que le lecteur devra suivre.
Mettre des liens : oui. S'abstenir de détailler les infos dans son article car il y a des liens : non.
[quote=@si]La citation peut en tout cas s'inscrire dans la longue tradition des citations boiteuses, à la manière de "Al Nosra fait du bon boulot en Syrie" -citation attribuée à Fabius à la suite, là encore, d'une retranscription ambigüe du Monde (toute l'histoire est là)-, et censée démontrer sa complaisance à l'égard de la branche syrienne d'Al Qaida, alors qu'elle montre surtout le refus absolu de l'ex-ministre de se mouiller dans quelque prise de position que ce soit (nuance mince, j'en conviens, mais nuance).

Et à quoi ça sert qu'on se décarcasse dans les commentaires ? La citation de Fabius est bien problématique, même restituée dans tout son contexte, parce que "ne pas prendre parti", c'est dire "Al Qaeda, pour ou contre ?", c'est à dire en fait déjà être très loin dans le délire (remplacer Al Qaeda par Hitler, les Pédophiles, les Cannibales si on ne comprend pas l'argument).
La citation de Mélenchon, même prise sans son contexte, me semble autrement moins problématique. Le FN est une offre politique identifiable, ce qui n'est pas forcément le cas des autres à l'époque, dont on peinait à voir les différences (voulez vous plus d'Europe et plus de guerre, ou plus de guerre et plus d'Europe ?)
Le plus étonnant, selon moi, ne se trouve pas là. Ce qui est impressionnant, c'est qu'une citation vieille de presque 30 ans puisse invalider pour certains des décennies de combats frontaux contre le front national, justement. Comme si ces quelques mots invalidaient le reste, et cataloguait Mélenchon dans le camps des menteurs.

Au delà de cette simple affaire, il y a une véritable réflexion sur la manière d'appréhender les individus en général, les politiciens en particulier, à mener.
Comme Ervé, je me dis à l'instar de Bobby Lapointe que pour une sonnerie c'est une belle sonnerie

Mais comme François Chevret, je constate aussi que si la politique est d'être présent sur l'espace public le parti de la haine et de la fille du cyclope y sont déversant à des assoiffés de solutions courtes et de phrases faites pour ankyloser l'esprit de quoi les satisfaire. Le poste TSF disait ce matin que la fille du cyclope a été dans tous les départements réunir dans les petites communes jusqu'à 1000 personnes.

A Strasbourg sur les marchés, le parti de la haine n'ose pas se montrer. C'est que dans cette ville qui en a connu d'autre, on se souvient encore du temps où cette politique des discours haineux fut mise en pratique et où la haine se répandit même entre les gens d'une même famille.
"Le pays est assis sur une poudrière de gens qui ne supportent plus la situation actuelle. Ces gens-là veulent du changement, mais nous ne proposons toujours rien ; alors, ils vont voir ailleurs. Le PS a abandonné la politique. Je vais vous dire quelque chose d'affreux : aujourd'hui, le parti qui réhabilite la politique, c'est le Front national."

Fascinant de voir les gens persister dans leurs obsessions ("les extrêmes se rejoignent") comme s'il y avait jamais eu la moindre ambiguïté de JLM vis-à-vis du FN, et alors qu'il fut un temps favorable à l'interdiction du FN : http://www.liberation.fr/france/1997/04/17/jean-luc-melenchon-c-est-le-front-national-qu-il-faut-interdire_202444
C'est moi ou le ton me semble, comme hier, légèrement condescendant envers les "mélenchoniens et mélenchonologues" ?

En ce qui concerne les fausses rumeur, phrases tronqués ou hoax, il faut quelques minutes pour les rependre et des années pour les démontrer fausses, et encore.
Faut-il pour autant ne rien dire pour ne pas en faire un sujet d'actualité qui répandra encore plus la fausse affirmation ?

Chacun croit à ce qu'il veut croire et rien n'y changera sous peine de devoir remettre en cause ses propres convictions, chose difficile voire impossible.
Non mais vous m'inquitez tous la avec vos obssession de recherche de verite...c'est presque du nazisme ce que vois pratiquer.

Quelle horreur ! J'en ai le degout d'une journalope boboide de gauche a la lecture du blog de henry de lesquin
Mardi matin, jour de marché à Richard Lenoir. J'ai regardé en traversant le marché quels militants étaient présents sur le terrain, à faire de la politique. Je n'y suis pas resté 2 heures mais je n'ai vu que les militants d'En Marche et du Front National.
Je viens d'une ville, Vierzon qui a longtemps été une des plus vieilles villes communistes de France. Après guerre, les militants étaient systématiquement à la sorties des usines, dans les cafés pour parler, au stade pour dialoguer. Au dernière élections locales, le Front National a fait un score très important à Vierzon. Car dans les quartiers, au pieds des immeuble, dans les cafés, sur les stades, le Front National à remplacé les militants communistes.

Alors, oui, qu'on le veuille où non, depuis de nombreuses années, le PS a été complètement absent des marchés, des lieux de vie, des lieux d'activité. Le PS découvre aujourd'hui que le terrain est occupé.
Aujourd'hui dans les sondages, c'est ceux qui ont été pendant des années sur le terrain que l'on retrouve en tête. Le travail de terrain a été payant.
C'est je crois ce que dit Mélenchon, phrase tronquée ou pas. Ce qu'il y a d'affreux, c'est que tout le monde le découvre aujourd'hui et sent qu'il est un peu tard pour se réapproprier le terrain.
Ce n'est pas faux, au fond. Face aux gestionnaires, adeptes de la gouvernance et autres pragmatiques, le FN fait de la politique. Après, il y a politique et politique, cf. la première partie de la phrase.

Le rapprochement avec la phrase de Fabius me semble hasardeux.
Le capitaine nous abandonne en pleine tempête ? :-o

Auriez-vous peur que Mélenchon ne soit président d'ici 6 semaines et êtes-vous déjà en train de préparer vos valises pour échapper au goulag pour ne pas l'avoir soutenu depuis le début..? ;-)

.
.
.

Au plaisir de vous lire, j'espère rapidement, en cette période où le décryptage est plus que jamais nécessaire !
Phrase complète ou tronquée, ça reste une énorme connerie.
Et sa justification sur Direct 8, vingt ans plus tard, n'esr pas très convaincante.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.