153
Commentaires

Manifs "anti-pass" ou "antivax" ? Les médias naviguent à vue

De gauche ou de droite, vaccinés ou pas, "antivax" ou non, venant de toute la France, primo-manifestants ou habitués des cortèges, Gilets jaunes ou Patriotes... Les profils hétéroclites des opposants au pass sanitaire désarçonnent les médias. ASI a analysé les compte-rendus de manifs et interviewé les journalistes qui étaient sur le pavé.

Commentaires préférés des abonnés

Et on ne connaît toujours pas la raison pour laquelle les flics échappent à la vaccination obligatoire. Chaque fois que quelqu'un pose la question, aucune réponse n'est apportée.

Et les raisons pour lesquelles le personnel soignant rechigne à se faire(...)

Il y a existe faillite morale des grands médias. Ca passe par un besoin de nommer, de lâcher des mots,  pour simplifier, pour vendre.

Les médias sont fous des mots qui infantilisent les citoyen.nes, surtout ceux que leur glisse le pouvoir. Ils le(...)

Je trouve que sur le sujet cette une récente de libé est très causante :


- elle laisse entendre que les vaccinés ne pourraient pas être "anti-pass"

- elle laisse entendre que se faire vacciner est nécessairement une prise de position "pro vaccination" (...)

Derniers commentaires

Je suis vacciné et je passe partout. Elle est vraiment conne La Dictature !

L'un des pires amalgames se trouve étonnamment dans un dessin de LARA en page 4 du canard enchainé du 28 juillet intitulé "convergences".  

Deux personnes se parlent. L'un (portant une étoile de david)dit ' Je ne suis pas antivax, je suis anti passe sanitaire'. L'autre répond ' c'est comme moi, je ne suis pas antisémite je suis antisioniste'

L'auteur cite deux cas d'amalgames courants en laissant penser que lui même ne fait pas la difference . Le titre montre bien son ironie par rapport au fait qu'on puisse diffencier ces opinions.


On ne serait pas surpris de voir ça dans Charlie Hebdo. Mais dans Le Canard... atterrant


En fait, le Covid, c’est la troisième guerre mondiale. Nous sommes en train de vivre la troisième guerre mondiale.

"par proximité entre les deux mots ou par maladresse intellectuelle". Quelle indulgence de qualifier la malhonnêteté de maladresse. Malhonnêteté pour au choix, vendre l'information, ou soutenir le gouvernement, ou les deux.

Je me pose toujours la même question. Qui va licencier les patrons de bars, restos,... qui ne sont pas vaccinés. Des policiers non vaccinés peut être?

Juste, je le redis, quand on pense qu'il n'y a même pas trois semaines, on songeait seulement à partir en vacances.

"la gauche se "bouche le nez" de peur de se voir associée au complotisme et à l'antisémitisme présent dans certains cortèges."

Vraiment vous êtes sûrs du mot là ? Parce que dans l'article du lien le mot antisémitisme n'est pas employé à propos des cortèges ou des manifestants. De plus, le port de l'étoile jaune est idiot et maladroit on est d'accord, mais en quoi est-ce de l'antisémitisme ? C'est vous qui le dites ou bien vous le faites dire au Monde ?

Attention parce que ce mot comme le mot complotisme sert très souvent à disqualifier la révolte sociale, considérant les manifestants comme idiots, influençables, peu instruits. L'incompréhension devant un mouvement sans leaders ressemble un peu à de la condescendance. Comment pourraient-ils descendre dans la rue de leur propre chef, c'est bien connu les citoyens n'ont pas de libre arbitre. 

Alors, y a-t-il des éléments qui attestent que certains cortèges sont antisémites ?

Dans l'article de Pauline Bock, il est dit "Igor Sahiri, l'un des journalistes de BFM agressés lors d'un rassemblement à Paris devant le Sénat jeudi 22 juillet" ;

Sur ce sujet je vous conseille de lire la rubrique de Théophraste R. sur le site du Grand soir...https://www.legrandsoir.info/

Et aucun journaliste pour écouter 8 mn du discours de Melenchon à l'assemblée nationale le,25 juillet (gratis sur YouTube en plus), juste pour essayer de comprendre ce qu'est une prise de position'politique.

Il'avait raison LA REPUBLIQUE C'EST LUI !

Il y a une omerta complète sur une profession qui accueille pourtant du public, pendant plusieurs dizaines de minutes à chaque fois et dans l'espace le plus exigu qui soit : l'habitacle d'une voiture.

Je veux parler des chauffeurs de taxi. 

Le roitelet, sa cour et ses laquais auraient-ils peur de cette profession capable de se mobiliser pour paralyser une ville plus efficacement qu'une manif de Gilets Jaunes et cela sans subir la matraque et les gaz (sinon d'échappement)  ?

Je trouve que sur le sujet cette une récente de libé est très causante :


- elle laisse entendre que les vaccinés ne pourraient pas être "anti-pass"

- elle laisse entendre que se faire vacciner est nécessairement une prise de position "pro vaccination" (pro pass ?)

Dans le genre « présupposés grossiers ».

Et on ne connaît toujours pas la raison pour laquelle les flics échappent à la vaccination obligatoire. Chaque fois que quelqu'un pose la question, aucune réponse n'est apportée.

Et les raisons pour lesquelles le personnel soignant rechigne à se faire vacciner, alors qu'il est en première ligne ?

Y a-t-il un journaliste dans les médias qui fasse son travail ?

le personnel soignant s'explique pour peu qu'on lui donne la possibilité de le faire ...

(ce n'est pas un vaccin, mais une thérapie-génie, la phase 3 n'est pas terminée ...) ça vaut ce que ça vaut, mais ce n'est pas un caprice


concernant les policiers, c'est effectivement étonnant puisqu'ils interviennent souvent aux cotés des pompiers pour qui la vaccination  est obligatoire ( alors  que la profession s'est prononcée contre l'obligation )


Dernière chose, être contre l'obligation, ce n'est pas être contre la vaccination; et être contre cette vaccination, ce n'est pas non plus être contre les vaccins... d'où la complexité de la situation

être contre cette vaccination, ce n'est pas non plus être contre les vaccins...


Bien d'accord avec vous, Peut-être que les gens qui ne se font pas vacciner contre la Covid ne sont pas forcément des illuminés ou des obscurantistes ou les deux à la fois.

Peut-être qu'ils font juste partie de ces gens qui ne se précipitent pas sur une boîte d’antibiotiques à chaque fois qu’ils éternuent, sur une boîte d’antalgiques au moindre bobo, sur une boîte de psychotropes au premier coup de mou.

Peut-être que ce ne sont pas des gens qui ont peur du vaccin, mais des gens qui n’ont pas peur de la Covid...

voyez même moi je fais des raccourcis en parlant des "contre cette vaccination",; il ne faudrait pas oublier ceux qui ne sont pas contre mais qui s'interrogent de cette unique option généralisée par coercition


comme quoi la simplification est difficile à éviter .


;-)



Merci pour ces esquisses de réponses.

A titre personnel, je suis vacciné, mais je suis contre l'obligation de le faire et encore plus contre le passe sanitaire qui m'est absolument odieux. J'habite à l'étranger et je ne séjournerai pas en France tant que cette mesure ne sera pas levée. Et si j'étais encore résident, je boycotterais tous les lieux où il faut montrer ce document et plus encore une pièce d'identité.

Assez d'accord avec vous

je ne sais pas dans quel pays vous êtes, mais pour être allé à 2 reprises  en Espagne les 8 derniers mois; je dois dire qu'en comparaison les français sont particulièrement stressés par le covid


Alors que la situation en Espagne est sensiblement la même; avec des pics dans certaines régions à certains moments, les Espagnols continuent à vivre quasi normalement. 

Magasins ouverts ( sans des rayonnages interdits comme ce fut le cas en France ) couvre feu restreint ( province de Valence en tout cas ) mais surtout une ambiance générale sereine et non suspicieuse ou clivante d'après mon ressenti et surtout le témoignages des français qui y vivent à l'année et qui peuvent comparer

Le pouvoir et les éduqué.es, ceux qui font semblant de croire à la mondialisation et à l'UE, sont stressés, c'est vrai. Pas le peuple, qui subit les effets autoritaires et antisociaux de la "politique" sanitaire.

Le "peuple" c'est par exemple cette GJ de l'article MDP qui a économisé 6000 € pour aller en vacance en martinique avec sa famille ou qui envisage de s'acheter une grange ?

Je n’ai pas compris ces acronymes.

"gilet jaune" et "médiapart" je suppose.

De manière générale, quand on parle d'une masse sociale, on ne peu pas utiliser un exemple sans montrer en quoi il est représentatif de cette masse sociale, vu qu'il y a toujours des personnes extrêmes par rapport à une norme.

C'est assez documenté que la répression policière depuis le début du Covid c'est avant tout abattue sur les classes populaires et que c'est sur elles que les contraintes pèsent le plus lourd, c'est aussi elles qui sont les moins vaccinées (volontairement, mais aussi involontairement (temps disponible, répartition des centres de vaccinations...) ).
On sait aussi que le soutiens au pass sanitaire et à la politique du gouvernement est d'autant plus fort que les revenus et le patrimoine sont élevées. (Ce qui se recoupe pas mal aussi avec le niveau de diplôme)

Oui je répondais ça surtout pour taquiner car sa référence au peuple m'a fait penser à Maisto (cf l'émission d'@si). Chacun voit dans le "peuple" ce qui l'arrange.


Par contre sur ce que vous dites sur la difficulté d'accéder aux centres de vaccination je veux bien des exemples concrets car je ne suis pas convaincu de ça.

C'est surtout pour les zones rurales, mais c'est bel et bien là que se trouve la plupare des classes pop. Après, les vaccinodrômes sont mis en place avec principalement les moyens locaux (hopitaux, mairie...) et ces moyens sont très inégalement réparties sur le territoire. Après, si j'ai vu circuler des choses, je n'ai pas de données précise à vous donner maintenant, et on ne trouve pas facilement de carte des vaccinodrôme. Si vous trouvez des données là dessus, je suis intéressé.

Je n'ai pas de donnée non mais je n'ai pas vu d'exemple précis me laissant penser qu'il y a un problème d'accessibilité donc il y a un risque que ce ne soit qu'une émanation d'un discours politique. Quand j'ai voulu prendre rendez-vous j'avais le choix entre 5 ou 6 centres de vaccinations à 30/40kms de chez moi environ, certains en villes, d'autres dans des villages (j'ai fait ça dans un petit village de quelques centaines d'habitants).

J'ai eu plusieurs témoignages d'anonyme, autant dire pas grand chose de probant, mais le grand déséquilibre de la carte vaccinal alors qu'on avait largement assez de volontaire à ce stade de la vaccination vas plutôt dans le sens de la crédibilité de ces témoignages.

Il peut aussi y avoir une défiance vaccinale et un sentiment de ne pas être concerné (par exemple dans les régions où la population est plus jeune, dans les régions où il n'y a pas eu beaucoup de covid, etc.), il faudrait voir si ça se croise avec les déséquilibres.

Il y a évidement plusieurs causes concomitantes, mais l'approche libértarienne, anti-masque, correspond plutôt avant tout à un profil de gens plutôt aisées.

On peut mettre Philippot dans ce lot ?

choix à 30-40 km de chez vous. Vous appelez ça un choix? Et ceux qui maîtrisent mal internet...ceux qui travaillent et que l'employeur n'a pas autorisé à s'absenter ?Vous avez posé un jour de congé? Donc vous n'avez pas de données mais vous jugez au pifomètre. J'ai même entendu sur France Inter, qui n'est pas un radio anti gouvernementale,  un reportage sur les difficultés rencontrées en Seine Saint Denis.

"choix à 30-40 km de chez vous. Vous appelez ça un choix?"


J'habite à la campagne, quand j'étais gosse on faisait 30 kms pour faire les courses. Si quelqu'un en zone rurale trouve que 30 kms c'est trop pour se faire vacciner, c'est qu'il se fiche du monde à mon avis. Bien sûr ce n'est pas parfait comme pour les citadins qui ont des transports en commun mais ce n'est pas ce que j'appellerais un vrai frein.


"Et ceux qui maîtrisent mal internet"


Vous appelez votre médecin qui vous donne le n° de téléphone des centres de vaccinations.


"...ceux qui travaillent et que l'employeur n'a pas autorisé à s'absenter ? Vous avez posé un jour de congé?"


Bah oui, comme pour quand vous attendez un colis de la poste ou qu'un technicien doit passer chez vous réparer un truc. Certes c'est pas parfait, mais ce n'est pas un obstacle.



Mes réponses partent du principe que les personnes sont des adultes (puisque visiblement il y a une envie de ne pas être infantilisé dans l'air)

Si quelqu'un en zone rurale trouve que 30 kms c'est trop pour se faire vacciner, c'est qu'il se fiche du monde à mon avis. 
L'exemple que j'ai vu passer c'est 1h30 de trajet pour Moulin.

Vous appelez votre médecin qui vous donne le n° de téléphone des centres de vaccinations.

Je peu vous dire que ce n'était pas possible pour le mien, c'était docolib ou rien.

Pour ma première dose, j'ai fait 3h de trajet à l'aller, 1h30 d'attente dans le vaccinodrome et 2h30 de trajet retour. 


30km, c'est en effet insurmontable 

Pour quelqu'un de classe moyenne, voir moyenne sup, comme vous et qui est très formé en science dure, donc très convaincu, je ne suis pas surpris, mais vous avez bien conscience de ne pas du tout être la norme sociale?

vous avez bien conscience de ne pas du tout être la norme sociale? 


J'ai conscience de ça depuis mes 6 ans.

Nous sommes d'accord, mais dans cette conversation nous parlons bel et bien d'échelle sociale, c'est celle-là qui est pertinente.

"Je peu vous dire que ce n'était pas possible pour le mien, c'était docolib ou rien."


Je vous dirais bien de changer de médecin mais sinon vous pouvez contacter un autre médecin, une mairie, la CPAM, un hôpital, une association si vous en avez, etc. Les trucs habituels en fait.

(Ou un voisin qui a internet mais je vous réponds en tenant compte du principe que c'est l'Etat qui doit vous renseigner donc je redirige vers ses différentes structures locales)

Je parlais du centre de vaccination, pas du médecin, désolé pour la confusion. Pour moi, passer par doctolib n'a pas posé problème, ça m'a juste agacé de devoir passer par une entreprise privée pour un truc pareil, mais je sais que je ne suis pas tous le monde.

Ah oui étrange ça et peut-être pas régulier, je me demande

Honettement, je doute que la mairie de Saint-Nazaire ce soit mise hors la loi, ça me semble bien être la norme nationale.

3 Allée de Berlin 93320 Les Pavillons-sous-Bois


Blindé de créneaux libres, jusqu'à 21h25 (ex : ce mercredi 21h25 le plus tard créneau)

"Donc vous n'avez pas de données mais vous jugez au pifomètre. "

Non en fait j'ai des données qui tendent à montrer que c'est facile de prendre rdv ; les données que je n'ai pas c'est celles qui vont dans le sens de difficultés d'accès à la vaccination. C'est pour ça que je demandais à ceux qui mettent ça en avant de m'en donner.

Depuis deux mois je suis sur la liste d'attente de mon toubib, j'ai jamais eu de nouvelles...

Bon, je l'ai pas attendu, mais ne voulant pas m'inscrire sur doctolib, parallèlement je suis passée par le CCAS qui l'a fait pour moi. 


Et non c'est pas tout simple, ça a finalement pris un mois parce qu'on m'avait annulé par erreur le premier rdv (par sms doctolib).

Du coup ils m'ont appelée du centre de vaccination pour pas perdre la dose (et j'étais pas la seule erreur ce jour-là !), mais à la campagne il me fallait une demi-heure de route, alors juste avant la fermeture (à 17h20) ça l'faisait pas...


Alors je leur ai dit de me mettre sur leur liste s'ils ont un créneau et quinze jours après ils m'ont appelée le matin pour la fin d'après-midi. 

Et ainsi j'avais enfin leur numéro de téléphone - qu'il avait été impossible d'obtenir avant - et ça m'a permis d'ajuster mieux le second rdv avec eux directement.


Pour dire qu'avec leur connerie de doctolib, non ça facilite pas vraiment et donc en tout ça a mis deux mois là pour la vaccination complète. 


Alors je plains les gens qui voulaient bien se faire vacciner, mais qui ayant des contraintes de boulot remettaient ça à plus tard, et qui commencent le parcours que maintenant...


Et autour de moi il y en a d'autres qui n'étaient pas forcément contre - mais pas plus pressés que ça dans notre brousse isolée - et qui à présent se braquent à cause de cette géniale idée du pouvoir de faire du chantage (de l'obligation déguisée)... 

"Et autour de moi il y en a d'autres qui n'étaient pas forcément contre - mais pas plus pressés que ça dans notre brousse isolée"


Oui c'est à mon avis ce que pensaient la plupart des gens qui n'étaient pas vaccinés au moment de l'annonce. Ca bien plus qu'une histoire de supposées difficultés.


Concernant vos déboires, je n'ai pas compris le passage sur l'annulation du 1er rendez-vous : si j'ai bien compris doctolib a envoyé par erreur un sms d'annulation pour un rdv qui n'était pas réellement annulé.

J'imagine que vous n'avez pas pu appeler le centre car vous n'aviez pas le n°, mais le CCAS n'a pas pu vous le donner ? (ou n'était-il pas trouvable via l'annuaire ? car j'imagine que vous aviez l'adresse où aller vous faire piquer).

Note : si vous avez reçu un SMS doctolib il semblerait que le CCAS vous a "inscrite" à votre place (en tout cas ils ont votre n°).

Il suffit d'une inscription sur doctolib, vous pouvez prendre rdv pour vos proches via une seule et même inscription semble-t-il, c'est ce que faisait le CCAS pour les gens qui ne peuvent ou ne veulent pas passer par internet.


Par contre le CCAS voulait un numéro mobile parce que doctolib devait envoyer la confirmation par sms. 

Dans le quart d'heure après je reçois le sms d'annulation*, donc j'ai rappelé le CCAS tout de suite et la dame m'a dit que juste après moi le centre de vaccination avait appelé pour leur dire d'arrêter de prendre des rdv pour les gens, mais elle ne savait pas pourquoi. 


Du coup j'ai dit laissez tomber, tant pis, je vais attendre la liste d'attente du Toubib qui devait recevoir du Moderna... ben, j'attends encore...


Mais quand je suis allée en ville j'ai quand-même cherché le centre pour prendre rdv sur place, sauf qu'il était déjà fermé et il n'y avait pas de numéro de téléphone sur le portail, vraiment ça n'aide pas...

Et comme c'était dans une ancienne école on risquait pas de le trouver dans l'annuaire.


* Mais le centre de vaccination n'avait pas d'explication pour les bugs d'annulations de la part de doctolib.

Haha oui soit la liste d'attente est très longue soit votre médecin vous a oublié je le crains.

Pour le n° il y a toujours l'option mairie à essayer car j'imagine qu'ils sont en contact direct avec les centres locaux (je dis ça si d'autres personnes lisent et auraient le même genre de mésaventure).

Une soixantaine début juin... j'ai pas rappelé, juste pour voir, mais depuis le temps je pense aussi que c'est la cerbère du toubib qu'a pas noté, c'est pas possible autrement. 


En effet la mairie du village avait géré pour les plus vieux, et les avait contactés en amont, contrairement à la grande ville de ma mère (dans un département dense et taux d'incidence élevés) qui n'a jamais prévenu ses vieux.

Est-il possible que votre médecin ait eu l'info de votre vaccination (un peu comme quand on fait une prise de sang et qu'on envoie une copie des résultats au médecin) ? auquel cas il n'aurait pas cru bon de vous rappeler ?

En fait les médecins traitants ont la possibilité d’obtenir sur demande la liste de leurs patients vaccinés ou non. Peut-être que celui de Christina est déjà au courant qu’elle est vaccinée.

D’où son silence.

Le centre de vaccination n'a pas demandé le nom de mon médecin traitant et comme c'est pas lui qui m'a adressé je ne vois pas pourquoi il en aurait eu la notification.


Mais c'est pas compliqué, je vais demander où c'en est cette affaire de liste d'attente. 

Ce ne sont pas les classes pop qui ont le plus souffert du Covid et cela avant la vaccination ?

Comment ne pas justifier l'augmentation de la repression policiere contre ces classes par le fait que justement ce sont les classes les plus sensibles ?

Ceux qui ont souffert, oui, mais pas ceux qui furent les plus contaminées et propagateurs, ça, étude à l'appuie, ce sont les plus riches. Autrement dit ce sont ces derniers qui ont été les moins rigoureux et respectueux des lois, et en état de droit c'est donc eux qui devraient concentrer la répression.

Par contre, je ne vois pas en quoi les plus pauvres devrais concentrer la répression "pour leur bien", pour faire une analogie, ce serait une approche très étrange de coller des heurs de colles en plus aux élèves qui sont simplement en difficultés, ça ne résous rien, bien au contraire.

Parceque vous ne comparez pas les bonnes population.

J'ai eu la flemme de chercher dans l'etude initiale mais ce resume ici devrait suffir:


-Ainsi, les auteurs de cette étude relevaient que "les personnes habitant un logement exigu ou surpeuplé" était "2,5 fois plus nombreuses à avoir été positives au Covid-19". De même, la proportion de tests positifs était plus haute "chez les personnes immigrées nées hors de l'Europe que chez les personnes non immigrées". Les chercheurs expliquaient ce phénomène par des "conditions de vie moins favorables dans lesquelles une partie d'entre elles vivent". 


-Comprendre par là que les personnes les plus contaminées se trouvaient chez les plus pauvres … et les plus riches ! 10% des Français les plus aisés ont eu deux fois plus de risque de contracter le coronavirus par rapport aux classes moyennes.  


Conclusion

la séroprévalence est plus élevée aux deux extrêmes de la distribution des niveaux de vie". Comprendre par là que les personnes les plus contaminées se trouvaient chez les plus pauvres … et les plus riches ! 


Donc c'est faux de dire que ce sont les plus riches qui ont contamine les classes pop. 


Les plus riches ont ete moins rigoureux meme si ils en avaient les moyens. Les classes pop ont ete moins rigoureux en partie parceque c'etait plus difficile pour eux.


Dans les faits le virus s'en contrefout et la conclusion a ete des effets bien plus devastateurs dans les classes pop.

La raison est que toutes les classes d'ages sont melanges dans les quartiers pop dans des environnement etroits. Alors que les classes riches ne contaminent que tres peu leurs personnes fragiles. 


Comment il fallait gerer pour preserver le plus possible les classes pop, difficile a dire sachant que depuis le debut on sait que dans la tres grande majorite ce sont les plus jeunes qui servent de facteurs de transmission vers les plus ages. 


Des sanctions et renvois sont pourtant mis aux eleves pertubateurs pour preserver le reste de la classe.

Si l'eleve est trop en difficulte ca ne lui sert a rien mais pour le collectif des autres eleves ca a un cote tres benefique.

Donc suivant par quels yeux ont regarde ca resout le probleme.

Donc c'est faux de dire que ce sont les plus riches qui ont contamine les classes pop.    
Les riches bougent et voyages beaucoup plus, là où les pauvres restes très localisé, donc pour la dynamique générale, ça se débat.

Parceque vous ne comparez pas les bonnes population. 
Je maintiens que je compare les bonnes, mais j'y reviens juste en dessous.

Des sanctions et renvois sont pourtant mis aux eleves pertubateurs pour preserver le reste de la classe. 
Vous parlez l'élèves perturbateurs, pas d'élèves en difficultés, il s'agit donc de sanctionner ceux qui ont enfreint la règle commune, pas ceux qui la suivent autant que les autres mais ont des problèmes qui ne viennent pas d'eux, comme un logement exigu ou un illettrisme fonctionnel. Et c'est pour ça que parler des contaminations beaucoup plus forte chez les 10 pourcents les plus riches a du sens, car, comme vous l'avez dit, ils en avaient les moyens, eux.

Dans les faits le virus s'en contrefout et la conclusion a ete des effets bien plus devastateurs dans les classes pop. 

Le virus s'en contrefout, mais la société non. Des sanctions injustes diminue l'autorité et la respectabilité des entités qui les émettent, et une démocratie, contrairement à un État policier, fonctionne avant tout sur le consentement à l'autorité, et si ce consentement s'effondre, sa capacité d'action s'effondre aussi.

Donc suivant par quels yeux ont regarde ca resout le probleme. 
Si on est prêt à mettre les lunettes de l’État policier, oui, par contre c'est une approche qui pose clairement problème pour un État démocratique et qui souhaite ne pas affaiblir son contrat social.

Comment il fallait gerer pour preserver le plus possible les classes pop 

Utiliser la toute puissance de l’État pour mettre à contribution la société au bénéfice des classes pop concernées? C'est le genre d'approche que peu se permettre un État démocratique, surtout en temps de crise, on a un passif historique à ce sujet.

Par contre, aligner très souvent, généralement à l'encontre de la loi, les gens qui sont surcontaminées à cause de leurs logements exigu dès qu'ils sortent de chez eux, ça me parais d'une logique sanitaire discutable. Et le fait que la violance de l'épidémie ait bien été beaucoup plus violente chez ces gens malgré cette méthode donne des indice sur son efficacité.

Oui enfin les riches ont bougé dans leurs maisons secondaire a la campagne ou en bord de mer, pas a Evry donc l'argument est invalide.


Vous parlez l'élèves perturbateurs, pas d'élèves en difficultés

Oh voyons ça va très très souvent de paire. 


Meme si les raisons sont différentes, le consentement a l'autorité diminue avec la tres grande richesse et la pauvreté. Les contamination du Covid en sont un parfait reflet sauf qu'une des deux population ne possède ni l’éducation ni la richesse pour protéger ses personnes vulnérables.

le contrat social, bis repetita.


"Utiliser la toute puissance de l’État...."

C'est aussi vide qu'un discours de Melenchon contre le pass sanitaire.


Les logements exigus concernent énormément la classe moyenne qui vit dans les centre ville et qui ont bien mieux respecté les règles sanitaires. En y réfléchissant même cette argument de la taille de l'appartement est largement insuffisant. 


En fait il y a tellement de comparaisons possible sans passer par la case infantilisation de l'école.

Par exemple les contrôles policiers de l'alcoolémie a la sortie des boites de nuits.

Ils visent une certaine population dont on sait qu'elle est a risque pour la sanctionner pour son bien et celui des autres usagers.


Dans les quartiers pop, La sanction etait pour moi une partie de la stratégie pour les proteger mais j'ai egalement de tres nombreuses critiques a formuler sur la gestion de la pandemie depuis le debut et jusqu'a aujourdhui.

Oui enfin les riches ont bougé dans leurs maisons secondaire a la campagne ou en bord de mer, pas a Evry donc l'argument est invalide. 
Les riches ont bougés de pays en pays, par exemple en Italie, et de région en région, et c'est loin de s'être limité aux résidence secondaires. Par contre les pauvres ont due continuer leurs boulots, femmes de ménage par exemple, c'est le genre de chose qui crée une chaîne de contacte, et ce n'est pas le pauvre qui en est au sommet.

Oh voyons ça va très très souvent de paire. 
Et, encore plus souvent, ça ne vas pas de paire, et, en l'occurence, ça ne vas pas de paire dans notre analogie.

Meme si les raisons sont différentes, le consentement a l'autorité diminue avec la tres grande richesse et la pauvreté. 
La raison, pour les riches, est que l'autorité ne s'exerce jamais sur eux, je ne vois pas en quoi ça légitime le fait de continuer à ne pas l'exercer.

sauf qu'une des deux population ne possède ni l’éducation ni la richesse pour protéger ses personnes vulnérables. 
Donc leur taper dessus policièrement et judiciairement n'a aucun sens, bis répétita.

"Utiliser la toute puissance de l’État...."

C'est aussi vide qu'un discours de Melenchon contre le pass sanitaire.
Vous avez étudiez les occurences où les démocratie ont fait ce genre de choses pour dire ça? Par exemple la Grande Bretagne et les USA durant la seconde guerre mondiale? Puisque, après tout "nous sommes en guerre". Vous voyez, je suis absolument certain que non... Quelque soit vos discours, vous êtes visiblement bloqué dans la pensée politique de notre époque, hors du néolibéralisme, point de salut. Permettez moi de pensez que vos conditions materielles d'existances ne sont pas étrangères à celà.


Les logements exigus concernent énormément la classe moyenne qui vit dans les centre ville et qui ont bien mieux respecté les règles sanitaires. 
Ha bon, les classes moyennes de centre villes vivent à 4 dans 15 m²? Visiblement vous n'avez aucune idée de ce dont vous parlez.

En y réfléchissant même cette argument de la taille de l'appartement est largement insuffisant. 
Et vos conaissances sur la géographie humaines des habitats sont forcément bien supperieurs à celles des rédacteurs de l'étude d'épicov...

Par exemple les contrôles policiers de l'alcoolémie a la sortie des boites de nuits.

Ils visent une certaine population dont on sait qu'elle est a risque pour la sanctionner pour son bien et celui des autres usagers.
Prenons l'exemple de la route, d'accord, on sait que les riches ont plus d'accident et conduisent de manière plus dangereuse que les pauvres, mais que ces derniers sont plus sanctionné par l'appareil policier et judiciaire, vous allez m'expliquer en quoi ça favorise la protection collective?

Dans les quartiers pop, La sanction etait pour moi une partie de la stratégie pour les proteger 
" sans passer par la case infantilisation " C'est de vous, et juste au dessus, non? Mais il n'y a même pas besoin, cette attitude n'a jamais été projeté comme une méthode de protection, et je ne vois pas au nom de quoi vous sortez ça, les travaux sur le rôle de contrôle sociale de la police s'accumulent depuis des décénies, et c'est une base un peu plus solide que votre intuition.

Vous etes en pleine negation alors que les chiffres montrent clairement les resultats. Les classes pop sont surepresentes dans les contaminations au covid et les deces lies au covid et ce n'est pas lie a un manque d'acces aux soins.


Plus d'autorite envers la classe aisee oui et archi oui.


Donc leur taper dessus policièrement et judiciairement n'a aucun sens,

Ne faire que cela oui, mais c'est une partie de la strategie. Alors apres les sanctions telles qu'elles sont actuellement (financiere) sont extremement mauvaise.


On est en guerre, la bonne blague, a aucun moment la lutte contre l'epidemie n'a ete une guerre malgre les mots utilises.

Me faire passe pour un neoliberalisme hahahaha. Mes conditions materielles.... Hahahaha je pense qu'une bonne majorite du forum possede des meilleurs conditions materielles que moi. Le probleme c'est que vous ne pensez pas en fonction du monde present mais vous creez un imaginaire sur un monde passe.


A 4 dans 15m2... niveau caricature vous etes pas mal. Vous avez oublie de rajouter les rats et les cafards pour une encore meilleur image.

Non pas que ca n'existe pas mais ce n'est en aucun cas representatif des classes populaires.


Non mes connaissances ne sont pas largement superieur a l'etude d'epicov, d'ailleurs a aucun moment ils n'ont dit que c'etait uniquement du aux conditions de logement. 


Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, la prevention routiere doit s'appliquer aussi fortement sur toutes les classes de la population et la dessus je suis favorable a des amendes proportionnelles au niveau de revenu.

Mais vous avez loupe completement le but de la comparaison que j'ai fait pour aller vers ce que vous faites depuis le debut de cette echange, c'est a dire opposer les riches et les pauvres dans une dualites fallacieuse dans laquelle la critique de l'un implique le soutient de l'autre.


La scolarite vient de votre premiere comparaison : 

pour faire une analogie, ce serait une approche très étrange de coller des heurs de colles en plus aux élèves qui sont simplement en difficultés, ça ne résous rien, bien au contraire. 


Evidemment que des travaux s'accumulent sur le control social de la police, mais comme aucun travaux n'existe sur son absence, conclure que la premiere est inutile voir contreproductive me parait fausse.

Pour continuer sur la securite routiere, les faits montrent que ca fonctionne. Les controles policiers ont permis de reduire fortement les accidents de la route, l'intuition.....pitie.

Vous etes en pleine negation alors que les chiffres montrent clairement les resultats. Les classes pop sont surepresentes dans les contaminations au covid et les deces lies au covid et ce n'est pas lie a un manque d'acces aux soins.
Vu que ce n'est pas ce que j'ai dit... Ce dont on parle c'est des comportement à risque, pas du niveau de contamination et de décès, ça c'est établis depuis mon premier message que c'est ceux qui souffrent le plus de la crise.

mais c'est une partie de la strategie 

Vu qu'ils n'ont pas des comportements plus à rique que la moyenne de la population, non, ça transforme les amandes en une taxes sur le fait d'avoir un logement surpeuplé et sur le fait de faire un travail qui ne peu pas être télétravaillable, car généralement physique. J'ai du mal à voir comment vous faites tenir un contract social à partir de là.

On est en guerre, la bonne blague, a aucun moment la lutte contre l'epidemie n'a ete une guerre malgre les mots utilises. 

Pourtant c'est vous qui présentez une mesure exeptionelle, le ciblage d'une population à cause de ses condition matérielle, comme nécéssaire...

Me faire passe pour un neoliberalisme hahahaha. 
Réétudiez le sujet, vous verrez bien que le fait de conditionner les gens du commun par la répression policière "pour leur bien" c'est typique du néolibéralisme, surtous quand on vise les pauvres.

Hahahaha je pense qu'une bonne majorite du forum possede des meilleurs conditions materielles que moi. 
J'ai beau chercher, je ne vois pas d'argument dans cette phrase... Mais, aller, je vous fait un pari, vous êtes dans les 3 déciles du haut, j'en suis absolument certain.

Le probleme c'est que vous ne pensez pas en fonction du monde present mais vous creez un imaginaire sur un monde passe. 
Ou peu-être que j'ai étudié la situation actuelle des revenus, logement, diplômes et patrimoine des français de la société actuelle... Une idée, comme ça... Elle sort d'où votre vision à vous?

A 4 dans 15m2... niveau caricature vous etes pas mal. Vous avez oublie de rajouter les rats et les cafards pour une encore meilleur image. 
Visiblement vous n'avez pas étudié le sujet et vous n'avez aucune idée de ce dont vous parlé, c'est obligé si vous sorter des conneries pareille avec un tel applond. Allez voir les rapports des dernières années de la fondation Abée Pierre sur le sujet, et revenez après.

Non pas que ca n'existe pas mais ce n'est en aucun cas representatif des classes populaires.

Vous comparez depuis le début les deux bout de la chaine, pas les classes populaires, ces dernières dernières représentent la moitiée de la population, 60 pourcent si on compte aussi les plus pauvres. Le rapport épicov parle bel et bien de ces plus pauvres. Et si, c'est parfaitement représentatif d'une part suffisante de ces plus pauvres pour peser dans les chiffres, en l'occurence 4,1 millon de mal logé ça pèse très lourd dans ce décile.

d'ailleurs a aucun moment ils n'ont dit que c'etait uniquement du aux conditions de logement. 

Non, mais ils ont sortis que c'était un facteur discriminant entre les classes les moins aisées et les classes moyennes, et vous étiez entrain de nous dire le contraire.

Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit 
Je ne vous fait rien dire, je ne fait que vous présenter le fonctionnement ordinaire du ciblage policier et ces côté délétaires bien renseigné. Et le ciblage policier sur un autre sujet vous est apparu complètement normal, et ça vous l'avez bien dit.

Mais vous avez loupe completement le but de la comparaison que j'ai fait 
Non, le point de départ de cette conversation c'est cette magnifique phrase de votre part : "Comment ne pas justifier l'augmentation de la repression policiere contre ces classes par le fait que justement ce sont les classes les plus sensibles ? "

c'est a dire opposer les riches et les pauvres dans une dualites fallacieuse dans laquelle la critique de l'un implique le soutient de l'autre. 
Non, l'un n'implique pas l'autre, ce sont juste les fait qui montrent, en fonction de leur situation matérielle que les pauvres n'ont pas de responsabilitées spécifique qui justifieraient une répression, contrairement aux plus riches, et je ne vois pas en quoi c'est falacieux.

La scolarite vient de votre premiere comparaison
Et l'infantilisation était présente avait même ma comparaison, avec votre proposition de réprimer une population pour la protégé, j'ai juste choisie une comparaison adaptée à ce que vous proposiez.

Evidemment que des travaux s'accumulent sur le control social de la police, mais comme aucun travaux n'existe sur son absence 

Le rapport avec la police est étudiée pour toutes les strates de la population, et leur rôle de contrôle sociale ne s'exerce que sur les strates inférieures de la société, donc si, on a des travaux sur des populations sur lesquelles la police ne fait pas de contrôle sociale, les classes moyennes vis à vis desquelles, hors manif, la police ne fait que du travail de police.

Pour continuer sur la securite routiere, les faits montrent que ca fonctionne. 

La méthode qui a fait ses preuves, c'est le travail de police non discriminant, à grande échelle, largement automatisé, pas le ciblage agravée des plus pauvres...

l'intuition.....pitie. 
Ha? Et c'est sur quelle base que vous avez sorti que les classes les plus populaire, à cause de leur éducation pour "protéger leurs personnes vulnérables"?

et ce n'est pas lie a un manque d'acces aux soins. 
Vous avez quelque chose pour soutenir cette affirmation?

PS :
sauf qu'une des deux population ne possède ni l’éducation
Le coeur de l'éducation sur ce sujet, c'est l'hygiène, et on sait que les classes populaires sont beaucoup plus à cheval sur l'hygiène que les classes aisées.

Mon mari et moi nous ne sommes pas vaccinés, mais à part ça c'est tout pareil pour nous. Du coup, nous venons d'annuler nos vacances en France et le propriétaire du gîte que nous avions réservé nous a donné raison, c'est dire...

ce n'est pas un vaccin, mais une thérapie-génie, la phase 3 n'est pas terminée 


dixit les grands professeurs  Lalanne et Bigart

ah non moi j'avais entendu plutôt Bozzo le clown comme souces 


:-)

C'est rigolo la blagounette... mais les gros beauf en questions n'ont pas vraiment tort en parlant de thérapie génique. Lisez plutôt...


Papier super intéressant sur  la Thérapie Génique sur le site de l'Inserm.

Petit extrait de l'article:
"Les médicaments de thérapie génique
...

Les oligonucléotides utilisés (ADN ou ARN

....

 Ces molécules sont administrées sans vecteur viral et leur développement préclinique suit le parcours des médicaments classiques. "


Les fonctionnement des vaccins ARN est dans la case :  "Thérapie génique non intégrative".


En conclusion pour être précis on devrait dire "Vaccin à base de Thérapie Génique non intégrative" pour être précis. 


un autre lien assez claire sur le sujet de la thérapie génique et l'utilisation de l'ARN :

Société française de thérapie cellulaire et génique.

Les sponsor SFTCG sont assez parlants d'ailleurs....


Pour reprendre l'article :


"Les vaccins contre les maladies infectieuses ne sont pas compris dans les médicaments de thérapie génique."


Sinon j'ai trouvé ça (ils parlent entre autre de la transcriptase inverse parfois avancé par ceux qui craignent le vaccin) : https://fr.isopisrael.org.il/vaccin-et-therapie-genique

Société française de thérapie cellulaire et génique. 

"Le transfert de gène consiste à introduire un matériel génétique (sous forme d’ADN ou d’ARN) dans une cellule cible non germinale pour conduire à un effet physiologique souhaité (comme par exemple corriger un gène défectueux, inhiber ou stimuler la synthèse d’une protéine). "


C'est typiquement le mode de fonctionnement de ces vaccins ARN.


La directive "La directive 2009/210/EC du 14 septembre 2009 de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) " n'exclue du champ de médicament de thérapie génique que les vaccins dits  classiques (Non ARN) et pas les Vaccins ARN qui n'existaient pas comme médicaments en 2009...


Encore une fois, ce n'est pas parce que du matériel génétique est delivré dans l'organisme que c'est de la thérapie génique. Dans des vaccins classiques aussi il y a du matériel génétique, ce n'est pas apparu avec les vaccins a ARN.


Et jusqu'à nouvel ordre, l'agence européenne du medicament ne considère pas les vaccins, dans leur globalité, comme de la thérapie genique (la FDA non plus aux USA il me semble). Si ils changent d'avis on en reparlera.


 "La directive 2009/210/EC du 14 septembre 2009 de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) définit les médicaments  de thérapie génique comme : « un médicament biologique qui a les caractéristiques suivantes: (a) il contient une substance active qui contient ou constitue un acide nucléique recombinant administré à des personnes en vue de réguler, de réparer, de remplacer, d’ajouter ou de supprimer une séquence génétique (acide nucléique = ADN ou ARN); (b) son effet thérapeutique, prophylactique ou diagnostique dépend directement de la séquence d’acide nucléique recombinant qu’il contient ou au produit de l’expression génétique de cette séquence ». Les vaccins contre les maladies infectieuses ne sont pas compris dans les médicaments de thérapie génique."



https://www.genomicseducation.hee.nhs.uk/blog/why-mrna-vaccines-arent-gene-therapies/


https://www.forbes.com/sites/brucelee/2021/03/17/covid-19-mrna-vaccines-are-not-gene-therapy-as-some-are-claiming/?sh=6612a0e73d20


https://www.ledauphine.com/sante/2021/07/16/covid-19-non-les-vaccins-ne-sont-pas-des-therapies-geniques



Ce n'est pas parce que des acides nucléiques et des vecteurs viraux sont utilisés qu'il s'agit de thérapie genique (dans ce cas les vaccins classiques en seraient aussi dans puisqu'ils contiennent des acides nucléiques).


Sinon, je ne trouve pas de mention de vaccins dans le lien INSERM que vous donnez, mais que "La thérapie génique consiste à introduire du matériel génétique dans des cellules pour soigner une maladie" (ce qui ne correspond pas à la vaccination qui ne "soigne" pas mais qui entraîne notre système immunitaire). Le second lien de la Société francaise de thérapie cellulaire et genique indique que "Les vaccins contre les maladies infectieuses ne sont pas compris dans les médicaments de thérapie génique."


Donc bon.

Juste pour clarifier certains termes que l'on entend beaucoup dans les médias mais qui ne sont pas forcément expliqués (au cas ou ça interesse des lecteurs):

A partir de la molécule d'ADN (presente dans toutes nos cellules) sont fabriqués des molécules d'ARN, qui elles memes vont produire des protéines. Un gène correspond a un bout de la molecule d'ADN (ou une séquence d'ADN particulière) qui va donc produire une molécule d'ARN qui va ensuite produire une protéine.


Dans le cadre de la thérapie genique, l'idée a la base est de compenser un gène défectueux qui ne produit pas (ou "mal") une certaine protéine (par exemple dans le cas de maladie génétiques) en introduisant une version fonctionnelle du gène défectueux chez la personne. Cela peut notamment se faire par l'intégration du gène fonctionnel (donc de la séquence d'ADN correspondant) dans l'ADN des cellules de la personne afin qu'il puisse produire la molécule d'ARN et donc la protéine désirée. Dans ce cas là, l'ADN des cellules de la personne est modifié artificiellement. Cela peut par contre poser différents problèmes (dus notamment au fait de l'insertion de la nouvelle séquence d'ADN). Par contre, en théorie l'avantage est que une fois la nouvelle séquence d'ADN insérée, elle va se répliquer comme l'ADN de l'organisme hôte et va donc produire de manière stable la protéine sur le long terme (et donc potentiellement guérir la maladie).


En revanche, lorsque l'on utilise de l'ARN plutôt que de l'ADN, celui ci va pouvoir produire la protéine désirée, mais il ne va PAS s'intégrer de manière stable dans les cellules (les molécules d'ARN sont dégradées au cours du temps). On ne modifie donc pas l'ADN en utilisant de l'ARN (il existe des exceptions, par exemple certains virus qui parviennent à produire de l'ADN à partir d'ARN et qui vont intégrer cet ADN dans les cellules).


Dans le cadre de la vaccination par ARN, la molécule d'ARN en question va produire des protéines virales pendant un cours laps de temps, et ces protéines virales vont être reconnues par le système immunitaire. Ceci va permettre au système immunitaire d'acquérir une mémoire et de produire plus d'anticorps (de renforcer sa defense) lorsqu'il rencontrera de nouveau la protéines virales lors d'une éventuelle future infection. Ce n'est donc pas de la thérapie genique.

Cet ARN injecté dans la cellule utilise les capacités de production de cette dernière pour lui faire produire de la protéine (Spike) qui n'est pas produite à l'état naturel par l'homme. Ce qui est une des propriétes d'une thérapie génique.



Pou info un vaccin est considéré comme un médicament biologique pour les vaccins classique. Les ARN ne sont pas biologique mais pas moins médicaments.




Inserm.

"

lipofection : le gène thérapeutique est associé à des lipides cationiques qui favorisent son entrée dans la cellule hôte. Pour des approches ex vivo, 

"

Pour ne prendre que  le Vaccin ARN pfizer c'est typiquement le même fonctionnement.


Après que ce soit une thérapie génique n'en fait pas quelque chose de forcément très risquée ou sans risque.

Même dans le lien que vous mettez il est indiqué que la thérapie génique consiste à:


"-Suppléer un gène « malade »

-Eliminer ou réparer un gène altéré directement dans la cellule

-Modifier l’ARN pour obtenir une protéine fonctionnelle

-Produire des cellules thérapeutiques par thérapie génique

-Utiliser des virus génétiquement modifiés pour tuer des cellules cancéreuses"


Mais aucune mention de la vaccination.


Concernant la lipofection, ceci correspond simplement au mode de délivrance de la molécule (ça pourrait par exemple être via un vecteur viral).



Bref, de toute façon, parler de "thérapie génique" ou "pas thérapie génique" n'apporte pas grand chose, pour moi ça d'hysterise le débat car ça renvoie à un imaginaire associé à l'eugénisme ou au transhumanisme. Si ce qui inquiète les gens c'est de savoir si le vaccin modifie notre génome, la réponse est non. De base, l'ARN ne peut pas s'intègrer dans nos chromosomes, et de plus, il ne rentre même pas dans le noyau des cellules au sein duquel est présent notre ADN. Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas surveiller d'éventuels effets secondaires, mais en ce qui concerne la modification de notre ADN par ce type de vaccins, vous pouvez être tranquille (en plus vous devriez être + inquiet des vaccins





C'est juste de la sémantique en effet. Car ce vaccin ARN utilise bien une des méthode développée pour la thérapie génique afin de faire produire une protéine par injection d'ARN étranger dans une cellule humaine avec un vecteur non biologique. Seule la finalité change pour un vaccin par rapport aux finalités décrites de la TG et qui sont elles toujours susceptibles d'évoluer.
Il faut bien savoir que problème sémantique mis à part cela ne change rien à ce qu'il fait et comment il le fait...

Ok pour l'aspect sémantique, mais je pense qu'un point crucial pour beaucoup de gens qui se posent ces questions c'est de savoir si leur matériel génétique se retrouve modifié par un traitement/thérapie (ce qui est l'idée de base en thérapie genique) ou pas, et ce n'est pas le cas de la vaccination.

Oups il manque la fin. Je voulais dire, je ne vois pas pourquoi il faudrait être plus inquiet d'un vaccin à ARN plutôt que d'un vaccin classique qui utilise de l'ADN ;)

ce n'est pas étonnant, la police est un pouvoir à elle seule. Elle le tient du fait que Macron la considère comme le dernier rempart.

Si on fait l'inventaire des dernières exactions la concernant (rien que cette année 2021), on peut même la comparer aux police des dictatures, maintenant.

Je soupçonne Macron d'avoir avancé la fin du couvre feu face aux répressions violentes non demandée par l'Intérieur des fêtes d'étudiants.

Ils ont créé un monstre.

Il faut revoir le début de "Conan le Barbare", quand son maître, effrayé de sa puissance qu'il sent de moins en moins contrôlable, lui rend sa liberté en plein désert, 

Therapie genique ?

La vaccination n'est pas de la thérapie génique. En gros la thérapie genique a notamment pour but de "compenser" un gène défectueux de l'organisme hôte en y introduisant un gène fonctionnel (ce qui peut se faire via un vecteur viral).

Pour moi c'est à ajouter aux preuves de la thèse : ce pouvoir qui ne tient que par sa police. 


L'exécutif lui passe tout : les lois (sécurité globale), les manifestations contre la justice, les violences contre les manifestants, le racisme, une exemption du pass sanitaire ... Rien n'est de trop pour acheter sa protection.

On la connait très bien. Regardez les routiers qui étaient classés récemment sur la liste des salariés prioritaires à la vaccination puisqu'ils passent leur temps à faire des milliers de kilomètres à travers toute la France. Mais, UN COUP DE BAGUETTE MAGIQUE DE JUPITER, et les voilà exemptés de pass sanitaire. Pourquoi ? Car les routiers peuvent bloquer le pays. Ils ont une FORCE PHYSIQUE à opposer à Macron.

Pourquoi les force de l'ordre, car elles sont le rempart entre Macron et le peuple. Une autre FORCE PHYSIQUE et concrète. Macron s'assoit sur les lois, ils n'a pas peur des traités, des paroles, des leçons de morale, des libertés piétinés... Macron sait qu'il n'a qu'une chose à craindre : la loi du peuple, et il prend donc toutes ses précautions de ce côté-là. 

Votre nouvel avatar, est-ce en rapport avec la très fameuse chanson d'un excellent  humoriste bien connu ?

Je vois à qui vous faites allusion ;) Même pas, juste que J'aime les fleurs. "Vous n'avez pas le monopole des roses" messieurs.

Paroles de non-vaccinés : « Je ne suis plus les infos, ni la télé »

Voilà qui résume ma pratique actuelle d'information d'actualité.

Il y a existe faillite morale des grands médias. Ca passe par un besoin de nommer, de lâcher des mots,  pour simplifier, pour vendre.

Les médias sont fous des mots qui infantilisent les citoyen.nes, surtout ceux que leur glisse le pouvoir. Ils les reprennent et les imposent dans le langage commun : séparatisme, pshitt, abracadabrantesque, sauvageons, tour de vis, ce qui est interdit, ce qui est autorisé...

Ici antivax, antipass, ; tous et toutes réduits à un mot tamponné sur leurs desseins et leur crainte.



Le dernier exemple, vrai témoin du délabrement de la presse , l'utilisation par Blanquer du mot "évincer" dans une annonce officielle pour parler des élèves non-vaccinés en cas de cas de covid déclaré.
Un mot d'une rare violence qui caractérise celle, sourde , de Blanquer : TOUS les médias ont repris le mot sans JAMAIS l'interroger.

Cette presse est morte, en décomposition.


Les sujets changent (taxe carbone, politique de l'offre, réforme des retraites, pass sanitaire), le discours de cette majorité reste : there's no alternative. Au fond pourquoi on s'emmerde avec des institutions démocratiques puisqu'il n'y a jamais d'alternative?


Quand on suite la majorité et qu'on a un peu de mémoire, le discours alternatif existe pourtant au sein même de la majorité des godillots sur tous ces sujets. 


Rien que sur le pass sanitaire, la présidente de la commission des lois tenait des discours que la morale macronienne réprouve à présent. Dans quelle case doit-on mettre Yaël Braun-Pivet : complotiste, gilet jaune, populiste ou antisémite? 

je rejoins ce que dit cette personne.

on devrait être dans la rue pour demander des comptes au pouvoir sur sa gestion calamiteuse; obscurantiste; autoritariste de l'épidémie et les 120 000 morts qu'elle a causé. En l'état la mobilisation se fait sur un mot d'ordre confus; et avec l'extreme-droite et toute la sphère complotiste/antitout avec ses mots d'ordres égoïstes; validistes; antisémites. Il n'y a rien à gagner pour la gauche à se retrouver à leurs  cotés; ça ne fera que grossir leurs rangs. 

Si la gauche s'engage sur ses propres mobilisations; avec des mots d'ordre clairs qui excluent d'emblée l'extreme-droite (par ailleurs on peut aussi parler de la loi séparatisme qui vient d'être voté; dans le genre liberticide et discriminant c'est autrement plus consistant que le pass sanitaire); alors ya peut etre quelque chose à construire; tant pis si ça mobilise moins.

"Le "mouvement aux contours inconnus" a-t-il muté ? Est-ce un variant ? Sera-t-il aussi virulent ? Pris par surprise, les médias tâtonnent."


c'est la chenille qui redémarre sur son deltaplane ! haha


Y'a Blanquer qu'a deja fait sa boulette , il s'est vanté de savoir combien de prof étaient vaccinés , ouais le pass c'est plus ce que c'était...Les Nazis en on rêvés , Macron l'a fait, ouais je sais je sais ....JUste une question l'air de rien , ils sont toujours aussi créatifs qu'avant leur société de contrôle les chinois ?...Allez les sociologues au boulot!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.