150
Commentaires

Macron : un vaccin d'intérêt public ?

Commentaires préférés des abonnés

La faille, Médiapart l'explique dans un article de janvier, mis en lien dans l'article d'hier.

Voici l'extrait: 

"Concrètement, le système permet le suivi de la campagne de vaccination en enregistrant toutes les consultations, les numéros de lots (...)

"En même temps " que Macron et sa bande soient des menteurs, est-ce vraiment un scoop ?

m'estimai-je, en citoyen, en électeur, mieux éclairé sur la décision politique, du fait de le savoir ? Personnellement, en l'état, ma réponse est oui. 


La réponse est oui, car comme expliqué plus tôt dans le papier " il a menti sur sa date d(...)

Derniers commentaires

Macron a eu le Covid, donc aucune raison d'être vacciné rapidement.

End of the story ...

Et si le 13 juillet était la date de la deuxième dose ? Ca correspond à peu près au délai demandé après le 31 mai ? 

Mediapart a-t-il précisé de quelle dose il s'agissait ? 

Dans le prolongement, question naïve, pourquoi cette info n'a, à ce jour, pas été repris par les principaux médias ?

J'ai bien une idée. (info pas vérifiée, autocensure, presses muselées, vacances, piscine, choix éditorial (non je déconne)).

Molto bene Tartufo !!!

c'est evident: Macron doit demissioner avant de rendre des comptes à la justice pour mise en danger d'autrui", "fraude".  Le prefet lallemand a coupé des mains pour bien moins que ca.  

Vu la traçabilité incroyablement précise des habilitations du système informatique de l'assurance maladie (je parle en connaissance de cause) j'ai vraiment peur pour la personne à l'origine de la fuite SI cette dernière est interne ce qui n'est qu'une hypothèse.

"la question revient à décider si l'information d'ordre privé, ainsi révélée par des moyens frauduleux, est suffisamment "d'intérêt public" pour justifier cette fraude. "


La question se poserait si Macron avait tenu a garder confidentiel son statut vaccinal. Or il a balancé un Tweet le 31/5 : "Vacciné !"


L'information sur son statut vaccinal n'est plus "d'ordre privé".


Que Macron ait menti, n'est pas vraiment une info. Le scoop ce serait de révéler ce qu'il y avait dans la seringue !

ma première réaction à cet article a été de hausser les épaules et de dire "quoi faire de cet info?"; mais bon ça va encore alimenter la machine complotiste; et d'autre part c'est incompréhensible; à part l'erreur "de bonne foi" (il s'est fait vacciné en Mai; son certificat a été édité plus tard pour je ne sais quel raison); pourquoi il aurait attendu juillet pour se faire vacciner pour de vrai; pas le temps? pas l'envie? Ce qu'on peut comprendre; c'est un tweet de com mensonger; et un "oups ce serait bien que je sois vacciné pour de vrai quand même ça ferait mauvais genre de pas avoir de pass sanitaire"; même si on lui demandera probablement jamais.

beaucoup plus grave; pourquoi cette faille informatique n'est toujours pas reglée?

La vie privée devient publique, la vie publique devient privée.

Un peu surpris, Daniel.

Les faits rapportés au début de l'article sont au conditionnel : "il aurait été vacciné...", "il aurait menti", "dans le cas où en effet Emmanuel Macron n'aurait été vacciné que le 13 juillet".


Vous vous interrogez ensuite : "la question revient à décider si l'information d'ordre privé, ainsi révélée par des moyens frauduleux, est suffisamment 'd'intérêt public' pour justifier cette fraude."

Or à mon sens, la question prioritaire est d'abord de savoir si c'est réellement une information... Où sont passés vos conditionnels ?


Enfin, vous posez en conclusion : "ma réponse est oui ", je m'estime, "en citoyen, en électeur, mieux éclairé sur la décision politique". Rideau. La messe est dite. On est passé à l'inconditionnel.


Voilà ce que, de votre part, je ne m'explique pas. J'ai raté quelque chose ?

La mienne aussi : OUI ! Le p'tit préz' raconte "portnawak" (hommage à notre chère Bysonne) depuis qu'il est élu...

Et, détail révélateur (mais très personnel) : pendant que le mail envoyé par D.S. s'ouvrait, j'ai d'abord lu "MACRON, UN VENIN D'INTERET PUBLIC"... presque déçue quand j'ai pu lire "vaccin" ! Mais significatif ! Pour moi, Macron empoisonne tout ce qu'il touche... Le p'tit mec doit démissionner, grandir... et puis on verra ! Couché... petit menteur ! 


Enregistrer quelqu'un a son insu , ne peut pas être  une preuve parce que la personne peut se vanter en privé .Par contre dans le cas présent on a juste la démonstration que Jupiter est invincible et un menteur , mais tout ça on le savait , est ce que ça aura convaincu un libéral que ce type est une truffe ? Y'a de grande chance que non , vu que les libéraux ce qui les caractérises c'est qu'ils n'ont pas de figure , alors ce n'est peut être pas libéraux , c'est peut être Neo libéraux , enfin vous avez compris l'idée .

L’Élysée évoque une "erreur".

En politique, un mensonge s'appelle une erreur.

S'il a menti sur ce point, mais alors il ment sur beaucoup d'autres. Lesquels, alors?

Bon, les enfants, on se vaccine quand-même, hein ! Non, non, mais faut pas..., Non ? Non, mais y compte pas, Macron ! hein... oui ? Non, mais on s'en fout, qu'il mente ! Ou que.. que... oui, d'accord, il ne donne pas l'exemple, c'est vrai.. Mais... Attendez... Non, oui, vous en avez marre d'être traité de complotiste par Ma... oui, non, d'accord... c'est... pas sérieux.
 Ok,
Mais on se vaccine, hein, sérieux :)

Certains esprits malveillants vont penser qu'il s'est fait piquer...


  ( en train de mentir )

Et si tout cela n'était qu'une supercherie de plus ?

Vous croyez vraiment qu'ils ne savaient pas que l'on pouvait consulter les données de "vaccination ARNm" ?


Non franchement ?


La tendance aujourd'hui, à prendre pour des cons ce gouvernement est particulièrement fâcheux. Elle égard, elle (certes il y a en a) empeche de voir ce que cela cache alors même que si on reflechi un temps soit peu (beaucoup pour certains), leurs multiples décisions chaotiques pratiquées depuis 2017 on réellement du sens. C'est qu'il est bon d'entrevoir voir accepter même si ce qui nous vient à l'esprit paraît à ce point inimaginable.


Franchement ? Vous croyez vraiment que ce type avec toutes les informations dont il dispose, s'est fait injecter un produit ARNm dans le sang 😁


Fort instructif, merci.

Le président n'a pas lu ce billet  du 10 juillet !

https://www.lemonde.fr/blog/huet/2021/07/10/obligation-vaccinale-et-les-elus/


Ah Mediapart, toujours à chercher l'aiguille dans la botte de foin

faute morale inexcusable si les faits sont avérés, ca va de nouveau donner du grain a moudre aux antivax......

Bah, le plus vraisemblable c'est qu'il a bien été vacciné le jour dit mais qu'ils n'aient pas daigné suivre la procédure administrative. Quand il s'est agit de mettre en place le pass sanitaire, ils ont régularisé en mode panique. L'information c'est que Brigitte, elle, se promène avec sa carte vitale.

Il me semble que si vous présentez votre pass, en bidouillant un peu on obtient plus d’infos que ce qui est vendu aux béotiens.

Aucune surprise et no panic, il ne se piquera pas 1 fois de trop aux soupes à Arnm.

Une partie de moi voit en cela un indice (supplémentaire) du côté antivax (ou du moins méfianvax) de Macron. Une autre partie de moi se dit que c'est gros quand même. Mais ce qui est tout aussi louche c'est le fait que l'Elysée ne donne pas les documents permettant de dissiper les doutes.


L'enquête de MDP ne précise pas s'il a pu contacter la personne piqueuse (ce n'est pas indiqué sur la fiche peut-être) ou des témoins.


Espérons (sans trop d'espoir) que les médias mainstream vont faire de la mousse, suffisamment pour que l'Elysée soit obligé de répondre.


Comme l'anthroposophie, comme les déclarations chelou de Brigitte Macron à la TV suite à l'incendie de Notre dame, et autres bizarreries, je garde ça dans ma boîte à indices. 


C'est quoi déjà le n° de la Miviludes ?

Communiqué du petit Gabriel

"Examinons à froid le 31 mai et le 13 juillet ou 3105 et 1307. Il est on ne peut plus évident qu'il y a eu une inversion entre le 1 et le 3  et qu'un 05 mal formé peut devenir très vite un 07. 

Peut-on donc reprocher à notre président d'avoir par anticipation, osée, certes,  dévoilé (ce qui par les temps qui courent est extrêmement courageux de se part) la date de la piqûre. 

Quant à Amélie que je ne connais pas, quelle bavarde.!"


  Reste la possibilité d'une vaccination qui n'aurait pas été enregistrée dans le fichier immédiatement...


  Il a eu le Covid en fin  décembre 2020  et 6 mois plus tard il se fait vacciner  ....



 

La faille, Médiapart l'explique dans un article de janvier, mis en lien dans l'article d'hier.

Voici l'extrait: 

"Concrètement, le système permet le suivi de la campagne de vaccination en enregistrant toutes les consultations, les numéros de lots utilisés, les dates et lieux des injections, le nom du praticien, etc. Pour ce faire, les vaccinateurs doivent s’identifier sur le portail de la Cnam avec leur carte de professionnel de santé (CPS ou e-CPS) pour enregistrer chaque acte, pour lequel ils sont ensuite remboursés.

Mais, une fois à l’intérieur du système, ils peuvent aussi accéder au dossier de n’importe quel patient sans autorisation particulière, ainsi que nous avons pu le vérifier. Pour cela, il leur suffit de renseigner le numéro de Sécurité sociale de la personne concernée, un numéro que l’on peut reconstituer facilement à partir des données d’état civil. Des applications accessibles à tous permettent même de générer ces numéros automatiquement.

Dès lors, un professionnel de santé peut consulter la fiche d’un proche, d’un voisin ou même d’une personnalité publique, et accéder à ses données de vaccination sans être son médecin traitant ni recueillir son consentement."

Et le "tour" est joué...

On ne peut donc pas dire que Mediapart ait avancé masqué... 

D'autre part, l'article parlant de cette faille date de janvier. Nous sommes fin août et elle existe toujours...

Je repense à mon parcours au vaccinodrome avant-hier: toutes les personnes assises derrière les ordinateurs à entrer nos données à la chaine, éditant nos passes sanitaires en flux tendu sont des soignants/médecins/infirmiers? J'en doute... Ont-elles été prêté un serment quelconque sur la confidentialité des données auxquelles elles ont donc accès? ....

"été" à supprimer....

merci pour cette explication édifiante !

"Un numéro qu'on peut reconstituer facilement..."


Il y a un hic : faut avoir le numéro d'ordre (les 3 chiffres avant la clé), donc l'extrait d'acte de naissance du préz, on trouve ça où ? Pas sur son wikipedia en tout cas.


Et pour tous ceux qui ont quatre chiffres sur leur acte de naissance, eh bien ils n'ont pas de réponse (c'est mon cas) :


"Il peut arriver que certaines localités (plutôt grandes ou disposant de grandes maternités) aient plus de 1000 naissances d'enfants de même sexe dans le mois et dans ce cas, l'INSEE attribue un code commune surnuméraire non retrouvé par ce logiciel. "

(clic droit)

Ah ça, je ne sais pas! Mais je ne suis pas journaliste de Médiapart, ni très à l'aise avec la recherche sur internet. J'imagine que ça ne doit pas être très sorcier pour celui qui se débrouille ou qui sait où demander.

Ça ne fait jamais que 999 possibilités, soit une demi-poussière de paille en informatique. 


À 10 gugusses connectés sur un même compte de vaccinateur (qui peut-être ne tient même pas compte des IP de connexion) ça fait 99,9 possibilités à tester par tête de pipe.


Et cela sans même envisager un script pour tester automatiquement en une fraction de seconde toutes les combinaisons. Je ne pense pas que les praticiens utilisateurs aient à saisir un captcha à chaque consultation de dossier. 


D'autant que dans le cadre des vaccinodromes on peut imaginer une grande permissivité sur l'utilisation d'un seul compte pour plusieurs utilisateurs (par exemple un seul médecin/infirmier responsable qui donne ses identifiants à plusieurs subalternes)


En effet, vu comme ça...

(je ne suis pas pro en informatique, ni en maths faut dire :)

Pour mon vaccinodrôme, je peu vous donner la réponse, il s'agissait d'employés municipaux.

merci pour intégration article Médiapart .

Devons-nous avoir accès à des fichiers secrets pour savoir que la qualité première  d'un homme politique est de mentir ....,?

Remarquez , "président de la république" ou "ministre" ne font pas partie de ces professions pour lesquelles un passe sanitaire est exigée. Dommage. 


Ca serait marrant que les journalistes, en direct, contrôlent le passe sanitaire des ministres qui viennent s'exprimer à l'antenne. Après tout, quelle meilleure façon de convaincre la population que de montrer l'exemple ? Mais non, les contrôles, les restrictions, c'est pour la plèbe, comme toujours.

"En même temps " que Macron et sa bande soient des menteurs, est-ce vraiment un scoop ?

A mon avis ( éclairé ) , Not' Président ( que Dieu lui épargne une nouvelle claque ) s'est trompé, à l'insu de son plein gré.


Pourtant, il est majeur et vacciné ( enfin, peut-être ... )

m'estimai-je, en citoyen, en électeur, mieux éclairé sur la décision politique, du fait de le savoir ? Personnellement, en l'état, ma réponse est oui. 


La réponse est oui, car comme expliqué plus tôt dans le papier " il a menti sur sa date de vaccination"


Et pour un donneur de leçons dont le discours du 12 juillet était d'une violence inouïe; ça la fou mal !


Le fait de savoir comment Mediapart a eu l'info ? ( hacker, complicité interne d'un citoyen excédé par ces mensonges, soudoiement etc... ) n'est effectivement que secondaire

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.