151
Commentaires

L'hebdo Marianne se voit-il encore à gauche ?

Marianne est régulièrement accusé de se rapprocher des positions de Valeurs actuelles. Pourtant, la directrice de la rédaction se revendique de gauche. ASI a interviewé des journalistes de la rédaction, d'anciens journalistes fâchés, et Natacha Polony.

Commentaires préférés des abonnés

"Mais on le fait d'une façon qui, à mon avis, est beaucoup plus efficace que de dire : « L'extrême droite, c'est mal, et ceux qui votent pour l'extrême droite sont des méchants » "


Mais contre les écolo et la gauche, bizarrement ils ont(...)

Marianne est le journal des gens d'extrême droite qui se croient encore de gauche.

"La théorie de Marianne, c'est qu'à force d'être obsédés par le sociétal et d'abandonner le social, la gauche a perdu les classes populaires et les ouvriers et les a poussés dans les bras du FN" : Et c'est là que les gens comme Polony sont dange(...)

Derniers commentaires

"un mec paumé influencé par l’extrême droite et l’extrême gauche." : un journaliste qui fait ou dit ce genre de phrase est il encore journaliste ? (ou ..."apolitique"-zémourien?

Mme Polony  "est quelqu’un d’assez conservateur sur les sujets de société. Mais la critique du néolibéralisme est plus prononcée (...) "

On est un peu dans la spectre politique de Mme Le Pen, non ?

J'y ai mis le temps, mais cette expression "Marianne se voit" , elle me rappelle...

https://www.milkmagazine.net/wp-content/uploads/2012/04/BNfilm06-870x730.jpg


Blanche-Neige.

On comprend bien que ce que souhaite Marianne, c’est un front commun au service de l’idée que Marianne se fait de la gauche, une perception incarné principalement par les idées de Natacha Polony.


Marianne revendique l’universalisme mais ne veut  pas comprendre que son référentiel universaliste autocentré date un peu. Est-ce une acceptation du débat à la manière de la gauche que cette fidélité à la « vieille gauche », celle qui a fait la hiérarchisation des luttes et refuse obstinément d'entendre que le peuple de gauche n’accepte plus de s’en laisser compter et qu’il exige que l’on les articulât plutôt  – ces luttes, souvent celles des autres que Natacha Polony et ses semblables trouvent peut-être trop terre-à-terre, culturellement non abouties ?


Mais à ce peuple de gauche Marianne intime : taisez-vous donc ! Que vous sert-il de vouloir votre égalité de Fourmies, tout de suite ? "À fragmenter les luttes, déconstruire et empêcher l’émergence d’un front commun, on fait le jeu du capitalisme." On aimerait tout de même que le personnel de Marianne qui nous vend le doute systématique à longueur d’année en prélève un petit échantillon pour son propre usage. Ce qui pourrait donner des titres du genre : ‘La longue fuite en avant droitière de Marianne’, « L’Autisme de notre rédaction », « Et si le problème de Marianne c’était son entêtement » ?

Natacha Polony, de gauche ?

Natacha Polony, DE GAUCHE ????

AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAAH

La vache merci pour cette tranche de rire...

Il est certain que Marianne n'a pas embrassé le tournant woke comme Arrêt sur images (l'auto-critique ou votre positionnement à ce sujet pourrait être mentionné....)

Peut-être que le problème n'est pas Marianne mais qu'est-ce qu'on entend par gauche?


Le canard refractaire a fait une video indispensable pour comprendre que ce clivage est très flou parce qu'en fait, il correspond à appliquer une valorisation binaire à un ensemble de choix et valeurs disparates. Bref : si votre medecin vous demande où vous avez mal et que vous lui répondez oui.


Peut-etre que si "la gôche" voulait bien arreter de se definir sur sa pureté plutôt que sur des choix précis : quelle place pour l'investissement public, l'energie, le financement, les alliances internationales, l'education, la recherche, l'art et la technologie, ca aurait plus de sens. 


Et je trouve difficile d'accepter de cautionner le procès de Natacha Polony qui n'a jamais caché ses convictions gaullistes sociales qui lui assurent une visibilité mediatique. Pour rappel, le Gaullisme social n'a jamais ete du côté gauche dans quelque critère que ce soit.

Et celle-ci avait meme accepté de se prèter au jeu du proces avec Mr Daniel...

Il faut moins (d')un an pour passer de Mari(an)ne à Marine

Alors je vais passer pour la vieille aigrie style "c'était mieux avant", mais est-il vraiment nécessaire d'inventer en permanence des mots ou des expressions que personne ne comprend!

Tout un paragraphe sur la gauche Woke.... Je suis désolée, je ne sais absolument pas ce que veut dire Woke, et qui plus est, je ne chercherai même pas.

D'ici un an on risque de se retrouver sous Macron 2 ou Le Pen 1, et toute une pseudo gauche se gargarise de mots incompréhensibles.

BRAVO

"la victoire de Mitterrand en 1981 " Le ver n'était-il pas dans le fruit? Pour s'unir et arriver au pouvoir la gauche a eu besoin d'un homme politique comme Mitterrand avec un passé qui aurait été un boulet pour d'autres? 

C'est une interrogation pas un avis. 

abonné dès le premier numéro à l'évènement du jeudi, ancêtre de marianne, j'ai annulé mon abonnement avec les éditoriaux rassis de jacques julliard puis macé scaron

oui, on y frolait valeurs actuelles

Ben faut dire que l'époque est troublée hein ,  quand je relis certain de mes commentaires j'ai l'impression de virer extreme droite , bon je me rassure en me disant que les rouges aussi ont été extrémistes . Le probleme du sociétal  c'est que même des fachos peuvent être pour ces mesures , Philippot par exemple n'a rien contre la sodomie , du coup toutes ces réformettes il apparait clairement que c'est de la poudre aux yeux , et ça permet juste d'assoir le libéralisme , il ya un sacré piège a opposer le souverainisme au libéralisme . Ce qu'il faut chercher c'est une société équilibrée , mais l'équilibre au pays des déséquilibrés , ça tangue ! Et puis c'est plus fatiguant !

A tout ceux qui disent que la menace fachiste n'existe pas et qu'elle est exagérée, je leur dit attention à ce biais cognitif qui consiste à réécrire l'histoire à la vue des évènements connus après. Croyez vous qu'au moment des cagoules dans les années 30 on se doutait qu'il y aurait des partis fachistes et nazis qui feraient ce qu'ils ont fait ? Croyez vous que l'on se doutait et que l'on savait qu'il y allait avoir un génocide et une guerre mondiale à ce moment là ? demandez à ceux qui ont connus la guerre au Liban s'ils se doutaient juste avant et même au début que cela allait arriver et durer aussi longtemps. Alors certes l'histoire n'est jamais la même, mais tout de même, lorsqu'une certaine gauche épouse les thèmes de l'extrème droite, que la droite s'extrèmise, que les médias et les milliardaires derrière soutiennent de manière aussi voyante des idées d'extrème droite et poussent à leur manière l'opinion dans ce sens, on peut dire que tout est prêt pour une catastrophe fachiste. Alors ceux qui pensent que l'extrème droite se contentera des élections, qu'elle gagne ou qu'elle perde, elle se sentira pousser des ailes et pourrait avoir envie de prendre le pouvoir quoi qu'il arrive. Ecoutez le discours de certains policiers qui ont dit qu'à un moment il fallait passer outre la constitution pour rétablir l'ordre, vous allez voir que bientôt ils trouveront aussi que les droits de l'homme ne sont plus applicables.

L'obsession raciste de Marianne range ce triste torchon à l'extrême-droite, et depuis bien longtemps. Bien avant l'arrivée de Polony, leurs ennemis étaient déjà pêle-mêle les délinquants en général, les jeunes issus de l'immigration, l'islam etc. C'est ce journal qui a décomplexé le racisme de gauche, avec Chevènement. Espérons que le titre tombe finalement dans l'oubli qu'il mérite.

"... j'estime que les questions économiques sont majeures." Avec de tels amis, la gauche n'a pas besoin d'ennemi.

Moutonnier dans les choix des sujets, seul le putaclic du titrage permet encore à Marianne de se démarquer.

Des centaines d'infos qui pourraient être traitées chaque jour, et pourtant, comme toujours, 5 à 10 sujets max sortent par semaine, repris en boucle par toute la masse média, chacun se prétextant traiter différemment que son voisin...

Triste, vraiment...

C'est bien d'avoir mentionné le mercato de Marie-Estelle Pech en provenance du Figaro.
Elle me fait beaucoup penser à une certaine Natasha Polony, sur les angles et le fond, quand celle-ci était journaliste éducation au ...Figaro
Son blog éduc transpirait de manière décomplexée la réaction et une forme d'incompétence assez marquée sur le sujet.
(beaucoup, mais vraiment beaucoup d'éditorialisation, pour très peu d'infos réelles, dans leurs papiers à toutes les deux).

Ah ! "se voir à gauche"...  Là on rentre dans une question existentielle pour ASI et ses affidés :  SE VOIR.

Se voir de gauche, se voir comme le juste, se voir comme le seul légitime, se voir sur son piédestal en éclaireur des peuples, se voir en civilisateur pour le bien des barbares qui s'ignorent eux-mêmes, se voir en héros missionné pour sauver les gens d'eux-mêmes...

Tout est là : dans l'apparence, dans le monde des idéologies. Ces prétendus parangon de gauche se vivent comme une aristocratie intellectuelle, un cercle fermé et dédaigneux, donneur de leçons et de châtiments. Gare à ceux qui "franchissent la ligne" de leur domaine pour en sortir et voir ce qu'il y a vraiment dehors, comme on ne sortait pas des pays d'extrême-gauche tels Cuba ou la Corée du Nord.

Merci pour cette enquête approfondie . Natacha Polony n'a jamais caché qu' elle était   souverainiste plus ou moins  de gauche ( proche des idées de Chevènement et de Philippe Seguin ) ,attachée  à la République , à la laïcité et assez antieuropéenne et antimondilaisation. C'était la ligne du Mariannne des origines ( face aux " bobos" du Nouvel observateur , nous allons proposer une ligne plus populaire et plus souverainiste) Natacha Polony a accentué ces traits.

Débat Polony vs. Bégaudeau :

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bref , ça déconstruit , mais à quand la reconstruction ?

Mais bien sûr que Marianne est de gauche. De cette gauche raciste et colonialiste qu'Aimé Césaire fustigeait.

Souvenez vous de Jules Ferry : "Il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. "

Souvenez vous de la gauche votant à l'unanimité (PCF compris) les pleins pouvoir en Algérie, en sachant très bien que cela impliquait la généralisation des viols des tortures et des massacres, et s'en moquant éperdument.

Souvenez vous de cette gauche qui défile pour la liberté d'expression de Charlie Hebdo tout en faisant arrêter des enfants d'école primaire sur dénonciation de leurs instituteurs.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je ne me reconnais vraiment pas dans ce genre d'interrogations. 

Marianne est-il de gauche ou de droite? Partage t-il certains points de vue avec Zemmour? Je m'en fiche. Présente t-il ses points de vue de manière solidement argumentée, de manière à en faire des éléments constructifs du débat public et de la réflexion de chacun? Là, la question m'intéresse. (Je me sens... comment dire... un peu décalée à ASI)

L'analyse du champ du débat médiatique c'est aussi une part du job d'ASI.

Présente t-il ses points de vue de manière solidement argumentée, de manière à en faire des éléments constructifs du débat public et de la réflexion de chacun? 
Il y a du très bon et du très nul. Quand ça parle de "woke", "intersectionel" ou de "décolonialisme",(etc.) en général c'est très nul.

Je pense que pour ça on peut se faire sa propre opinion (la mienne : les Unes et les articles "éditorialisés" de Marianne sont dignes du Point, c'est à dire racoleurs, manipulateurs et très clairement d'extrême-droite, ils assimilent immigration et délinquance, islam et terrorisme, etc. N'étant pas abonné je ne sais pas si à côté de ça il y a des articles de fond)


En gros c'est évident pour tous les gens de la gauche radicale que Marianne est un torchon islamophobe, c'est pas forcément la peine d'y revenir. C'est plus intéressant de chercher à retracer comment c'est arrivé, et de demander aux journalistes de la rédaction si ils considèrent que la ligne a changé. 

La question n'est pas Marianne est-il de gauche ou de droite, car je pense que cette question elle est vite répondue, mais Marianne se voit-il encore de gauche. Je trouve la question bien posée et l'article bien travaillé.


Quant aux idioties du genre ni de gauche ni de droite, et sa variante redondante et de gauche et de droite, on sait ce que ça cache. Le vieux le Pen disait déjà qu'il était socialement de gauche et économiquement de droite, et il faut avoir 5 ans d'âge mental pour ne pas y voir une contradiction dans les termes. Cet argument de vente éculé a encore été utilisé par Macron et on a bien vu qu'il peut marcher si le VRP est propre sur lui.

Tout à fait dans l'air du temps, ou le confusionnisme qui alimente le poujadisme ambiant vise à enlever toute grille de lecture politisée et s'appuie sur le vide culturel abyssal qui s'installe. Genre moi je prend ce qui me parait logique j'y crois !  Sans aucun recul ni contexte. Ex. Les noirs et les arabes sont ceux qui sont les plus délinquants, dixit Zemmour, il peut parfaitement argumenter logiquement ce propos et vous le trouverez sans doute séduisant, sans avoir les autres données sociales, contextuelles, économiques, géographiques,  ni savoir d'où il sort son information, ni s'il parle de français présents depuis longtemps, depuis toujours .... Misère de la philosophie comme dirait Proudhon

Toute tentative de mettre au moins temporairement entre parenthèses les grilles de lecture droite / gauche fait donc de nous des confusionnistes poujadistes... Moi je vois dans cette impossibilité de se passer de ces cases binaires pour penser, justement, un appauvrissement de la pensée. Une calcification de l

une calcification de la pensée.  Je manque d'air.

La grille de lecture gauche/droite est certes réductrice, mais ce que vous faites n'est pas enrichir l'analyse, mais en nier une part. Si on veut comprendre la politique plus dans le détail, il ne faut pas refuser la grille de lecture gauche/droite, mais en ajouter d'autres, regarder aussi le problème sous un autre angle. Nier la latéralisation gauche droite est une calcification de la pensée.



Je serais quand même curieux de comprendre ce que vous entendez par gauche et droite, en dehors de la situation géographique à l'assemblée nationale ? Certes la droite libérale d'aujoud'hui est la gauche d'hier (face aux royalistes et aux nationalistes), mais j'ose espéré que vous ne pensez pas que par exemple le PS est à gauche ?

Vous me demandez si x est selon moi à gauche ou pas... Mais j'essaie justement de dire que j'essaie de penser EN DEHORS des cadres gauche / droite!

Vous essayez de penser, en politique bien sûr,  dans quels cadres ?

J'essaie de penser hors cadres, même si ma sensibilité est clairement à gauche.  Je sens que mes références de gauche ont tendance à systématiser ma pensée, et j'essaie régulièrement de les mettre entre parenthèses pour penser sans elles. Difficile surtout quand on a été élevé dans un pays (la france) où la pensée est si étroitement cadrée en politique (ayant bcp voyagé, j'ai noté que les choses étaient svt plus souples ailleurs: il y est plus facile de se demander si une idée politique est bonne sans immédiatement se demander si elle fait partie du camps du Bien (la gauche, of course) ou du Mal.

Ne pas prendre en compte le cadre ce n'est pas du tout la même chose que de penser hors cadre.

L'idée c'est que les idées se place dans des systèmes de pensés, agencer enssembles des idées incohérentes entres elles peu facilement avoir tendances à se combattres et à s'anuler et à rendre la pensée et la politique entière inopérente.

La question de penser si une idée "est bonne", c'est aussi se poser la question de savoir si elle est cohérente et oppérente avec le reste du système de pensé, c'est à ça que sa sert de se poser la question de si elle est de gauche ou pas. En général, si une idée est associée à un courant de pensée, c'est que c'est avec les autres idées de ce courants de pensée qu'elle est cohérente.
C'est sur que les courants de pensées évoluent, bien sure, mais il faut être prudent quand une pensée viens d'ailleur et bien vérifier si elle peu s'agencer et ce qu'il faut modifier pour ça sans rendre le total inopérant.

du camps du Bien 
Il faut arrêter avec cette réthorique, tout les groupes militants pense être moral et avoir raison selon leur perception, donc tous les groupes pensent être "le camp du bien".

j'ai noté que les choses étaient svt plus souples ailleurs: 
Connaissant les affrontements politiques dans d'autres pays, je ne suis pas convaincu. Où alors on fait comme en Italie et on finie uniquement avec des néolibéraux et une quasi disparition de la pensée de gauche. Vous pensez à quels pays?

Ex. Les noirs et les arabes sont ceux qui sont les plus délinquants, dixit Zemmour, il peut parfaitement argumenter logiquement ce propos et vous le trouverez sans doute séduisant, sans avoir les autres données sociales, contextuelles, économiques, géographiques,  ni savoir d'où il sort son information, ni s'il parle de français présents depuis longtemps, depuis toujours ....


Le probleme c'est qu'en rejetant la premiere information, vous ne pouvez plus ensuite parlez des autres donnees sociales et laissez a Zemmour ce ce terrain de jeux.


C'est pourtant le biais que nous subissons en ce moment y compris dans les journaux qui se croient de gauche, comme Marianne par exemple. Quand ils disent la gauche ne s'est pas assez interessé à la sécurité, en réalité (cette gauche qui est au centre - centre droit  aujourd'hui) ils ne se sont pas interessés à la question sociale du tout depuis des décennies y compris lorsqu'ils étaient au pouvoir. Les salaires, les conditions de travail, les accidents du travail. la délinquance n'est pas pire qu'avant, voire même la société est moins violente, même Darmanin ne peut s'appuyer sur les chiffres pour argumenter sa dérive sécuritaire, puisqu'il fait appel à son boucher charcutier. Mais si au lieu de prélever un crime parmi beaucoup d'autre et le commenter à longueur de journée (sur 70 homicides par mois pourquoi parler de l'assassinat du policier ou du responsable d'un centre d'accueil d'immigré ?) ils parlaient des 500 et quelques accidents du travail mortels par an et de pourquoi on n'arrive pas à avoir des stats claires et pourquoi dans de nombreuses professions dont la Police il y a autant de suicides, plus que de tués en service, ben le paysage et les questions politiques changeraient du tout au tout.

juste quelques petites choses ;

- marianne et le PS de Hollande n'ont pas grand chose a voir.


-La violence et la delinquence de la societe sont tres difficile a mesurer et j'ai de plus en de mal avec les phrases a l'emporte piece la dessus dans un sens comme dans l'autre.

Par exemple si je me fait voler mon velo ou insulter dans la rue je ne vais pas porter plainte alors que c'etait de la violence. Le traffic de drogue et sa consommation sont ils de la delinquance ?


- Les sursuicides reussit de la police par rapport a la population generale s'explique beaucoup par le fait que c'est une profession d'homme en "age de se suicider".

Le flingue sert de faciliter d'acces vers une mort efficace et rapide.


-Les choix editoriaux individuels ne sont pas un probleme tant que ca, le probleme c'est la manque de diversite. La tele et la radio fournissent tous la meme information.


Fermer les yeux sur la delinquance amene par l'immigration est pour moi aussi embetant que de direque cette delinquance est  seulement du a l'immigration.

Le PS est plus à droite que Marianne depuis bien des années. Qui a fait la loi travail ?Qui a libéralisé le marché économique .... 

La violence n'est pas difficile à mesurer, mais c'est la perception que l'on en a et le seuil de tolerance qui a changé. C'est un fait la société est moins violente qu'il y a 100 ans et le niveau baisse encore. Mais bon si pour vous une insulte c'est violent .... ben c'est sur on parle pas de la même chose.

Ce qui a augmenté c'est le fait d'exposer plus qu'avant les faits de violence exisant et juste avant l'election de Bush junior la violence avait augmentée de 700% ... à la TV.

Le mythe de l'immigration qui amène de la violence ..... c'est là que l'on voit à quel point les esprits sont gangrénés par les discours et la réthorique de l'extrème droite. On parle de quoi exactement de français qui sont là depuis plusieurs générations, parfois plus que ceux qui les critique et qui sont basanés ? Ou des immigrés à proprement parler ? Jamais je ne vois évoquer la question sous l'angle social et économique, si c'est l'emir du Qatar on veut bien son argent, mais si c'est un français faisant partie du lupen proletariat c'est un sale étranger ? Les espagnols et les italiens ont reçus le même accueil et avant eux les bretons et les auvergnats qui venaient à Paris ..... 

Du coup on peut dire que marianne est a gauche du PS qui est a gauche de macron qui est a gauche des republicains.

Ca commence a faire pas mal de virages a gauche la.


L'immigration economique (la principale) amene des gens pauvres.

Il y a un fort lien causal entre pauvrete et delinquance.

Il y a un encore plus fort lien causal entre absence d'education parentale et delinquance.

Regardez les Traore, 1 pere completement absent avec plusieurs femmes, et de nombreux enfants. Faut pas s'etonner apres si certains de ses enfants finissent mal. Un cas d'ecole meme.

Vous rajouter a ces enfants qui grandissent en france  des modeles/opportunites dans la cite d'argent facile et rapide et paf ils tombent dans la delinquence bien plus facilement que le commun des francais.


Comme on dit maintenant, l'intersectionnalite de l'immigration africaine fait que celle-ci genere pas mal de delinquences et de violences. L'immigration asiatique du fait de la forte presence parentale pose bien moins de problemes de violences.


Il n'y a rien de genetique ni d'immuable mais dans la situation dans laquelle est la France , l'immigration africaine apporte pas mal de delinquence.

Pourquoi dirait on que Marianne est à gauche du PS ? ils sont à droite, avec une toute petite appétence sociale, mais à droite point barre. Le PS il y a 20ans déjà s'était bien éloigné des couches populaires, cela n'a jamais été un parti de masse de toute façon mais un partie de notables comme les autres, je me rappelle des jeunesses socialistes qui, disaient ils, se déguisaient en ouvrier pour aller coller des affiches, c'est vous dire si l'éloignement était déjà bien profond.

Je constate avec satisfaction qu'en débattant un tant soit peu sur le fond, vous reconnaissez que le problème dit de la délinquance lié à l'immigration serait du selon vous à la pauvreté .... on avance, c'est pas encore tout à fait ça mais je crois qu'en proposant des débats avec d'autres angles de vue, avec des données factuelles, vous en viendrez à la conclusion que l'immigration (au sens des personnes qui sont d'un autre pays et qui viennent chez nous) n'est qu'une infime partie du sujet. Avec un peu plus de discussion, nous en viendrons peut être à discuter des conditions d'exploitation de nos concitoyens, en particulier des plus démunis et de l'exploitation honteuse faite par les patrons des immigrés et des personnes des quartiers défavorisées. Peut être en viendrons nous à échanger sur les autoentrepreneurs qui exonère les patrons des charges sociales et de leur participation au pot commun des salariés. Ces derniers sont exploités honteusement sous prétexte d'indépendance, la remise en cause des droits sociaux est très profonde. 

Ces problèmes sociaux sont à mon sens bien plus grave que le mythe de l'extrème droite de l'insécurité lié à l'immigration, dont les délits ne représentent "que" 15% de l'ensemble des délits et seulement 6% des homicides. Si nous sommes rationnels nous devrions nous préoccuper plus des délits commis par les français que par les étrangers, non ? Mais là n'est pas le problème le plus grave de notre société.

Ah au fait et pour finir, on met l'accent sur les suicides dans la police, mais a t'on regardé s'il y a plus de suicides dans d'autres professions ? et pourtant ils ne sont pas armés ? Le secteur de la santé est bien plus touché que le policiers, mais eux on en parle jamais. On peut toujours les applaudir ça coute rien  ....

Et puis pouquoi ne parle t'on pas des 20000 personnes par an qui meurent dans des accidents domestiques ?

Le secteur de la sante etant pas mal compose de femmes, on peut supposer que les tentatives de suicides sont plus nombreuses que chez les policiers mais que celles ci n'abouttissent pas.


Prendre des medicaments est moins radical qu'une balle dans la tete,

Vous avez peut être eu la bonne idée de regarder les chiffres avant de distiller votre "ressenti" ? Parce que ce ne sont pas des tentatives mais des suicides dont je vous parle. Ils sont plus important dans le secteur de la santé que dans la police. Votre histoire de femmes qui prennent des médicaments me laisse perplexe

Fermer les yeux sur la delinquance amene par l'immigration est pour moi aussi embetant que de direque cette delinquance est  seulement du a l'immigration. 

On remarque que la délinquance s'instale aux marges d'une société, qu'elle explose avec les inégalitées (l'exemple du XIXème sciècle ou de l'Amérique du sud aujourd'hui est éclairant à ce sujet).
Les immigrées s'instalent aux marges de sociétées.

Vous n'avez pas l'impression de confondre corellation et causalité?

Natacha Polony est sans doute d'abord une girouette opportuniste, qui use et abuse du buzz.

Comme je n'ai jamais lu Marianne, le commentaire est aisé.


Cependant, à lire l'article et surtout à contempler les photos de Une qui l'illustrent, on acquiert la conviction que Marianne est de gauche comme un vendeur d'aspirateurs est convaincu que ses clients sont perspicaces, clairvoyants et tout et tout. 


Il faut vendre du papier à qui veut l'acheter. Le cœur de cible c'est le bobo à compte en banque.


Et le bobo à compte en banque est de gauche comme Boris Vian était snob..

Sous Jean-Francois Kahn, c'était avant tout l'organe officiel du Bayrouisme. Il était sympa à lire de 2006-2008, au pic du sarkozysme triomphant : l'un des rares opposants à argumenter un tantinet. Mais de la à parler d'un journal de gauche....C'est qu'on a glisse à droite ^_^



"La théorie de Marianne, c'est qu'à force d'être obsédés par le sociétal et d'abandonner le social, la gauche a perdu les classes populaires et les ouvriers et les a poussés dans les bras du FN" : Et c'est là que les gens comme Polony sont dangereux. Vous voyez comme la vérité et le mensonge sont habilement liés dans cette phrase ? Que les classes populaires et les ouvriers aient été déçus parce que la "gauche" (PS/EELV et même souvent PCF) ont abandonné le social, c'est très clair. Mais pourquoi est-ce que ces classes populaires seraient opposées aux combats sociétaux ? La moitié d'entre eux sont des femmes, on y trouve beaucoup de gens racialisés, Noirs, Arabes, il y a la même proportions d'homosexuels que dans le reste de la société. Cette idée, que l'extrême-droite (tiens tiens...) présente comme une évidence, n'a justement rien d'évident. Une véritable évidence est de dire qu'il n'y a aucune contradiction entre le combat pour la justice sociale et celui contre les discriminations.

Est-ce qu'il y a une menace de coup d'état fasciste en France aujourd'hui ? Je pense que non, et pour une raison très simple : l'élection présidentielle (désormais la seule élection qui compte) aura lieu dans moins d'un an, et tous les fascistes espèrent plus ou moins ouvertement que Le Pen sera élue. Ils pensent tout simplement arriver au pouvoir par un moyen moins coûteux que le putsch.


Mais si elle n'est pas élue, il faudra reparler de ce risque de coup d'état, et là, les choses seront très différentes. J'ai dans l'idée que les fascistes ont tellement pris la confiance (et non sans raison, vues les courbettes que tout le monde leur fait, dans les médias comme dans le monde politique) qu'ils n'accepteront pas que le peuple leur dise "non". Pas très démocratique ? On parle de fascistes, là, vous espériez quoi ?

Merci pour ce décodage parce que avec Polony personnellement je n'

possédait un exemplaire de Mein Kampf  et un drapeau sovietique.

Marianne est le journal des gens d'extrême droite qui se croient encore de gauche.

"Mais on le fait d'une façon qui, à mon avis, est beaucoup plus efficace que de dire : « L'extrême droite, c'est mal, et ceux qui votent pour l'extrême droite sont des méchants » "


Mais contre les écolo et la gauche, bizarrement ils ont fait le choix inverse en adoptant des postures caricaturales.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.