31
Commentaires

Bienvenue sur FachoTube

Derrière le tuto anti-gauchiste de Papacito, tout un aréopage d'influenceurs néofascistes sévit sur Youtube. Leur rôle : être aux avant-postes de la conversion idéologique, quitte à aller chercher le sympathisant jusque chez des youtubeurs apolitiques.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 20 fois

les fachos sont souvent un peu pathétiques et clownesques. ça les rend pas moins dangereux.

Excellent article, à une réserve près (déjà soulevée par quelqu'un d'ailleurs, il me semble, à propos de la récente émission sur le même sujet) : 


> Passez une après-midi sur le FafTube, et vous aurez rapidement l'impression de croiser les mêm(...)

Excellent texte très synthétique.

Mais franchement, ils me font plus pitié qu'ils ne me font peur.


Eux-mêmes sont terrifiés par les femmes, la diversité, la liberté individuelle, le monde qui vient...

Et ils pensent que les objets phalliques les sauvero(...)

Derniers commentaires

J'adore quand les néogauchistes s'en prennent aux néofascistes: j'ai comme l'impression que les gens de gauche vont encore se sentir obligés de voter à droite...Bienfait pour eux!

Inquiétant de laisser ces vidéos youtube en ligne. On se demande ce que font les robots Google qui n'hésitent pas à censurer des vidéos non dangereuses sur la santé parce qu'elle ne sont pas dans la ligne officielle !  Considérées comme subversives... dangereuses....

Papacito et cie ne serait donc pas ? Je fais plus que douter ! 2 poids 2 mesures ?

Sympa le ton de l'article, c'est un peu ludique à lire. SInon il décrit bien la situation de l’extrême droite sur youtube. Finalement l'affaire de papacito et mélenchon a encore plus propulsé l’extrême droite c'est triste.

Pourquoi le titre a-t-il  changé ?

et un papacito avec une mamancito ça donne quoi?

Il y a une métaphore qui court dans les milieux non-gauchistes : un gauchiste rentre dans un bar tranquille. On le laisse gentiment rentrer, il commence à faire chier tout le monde, se plaint que la déco est réac, que le serveur est noir, refuse de payer et part en insultant les gens. Le lendemain, il revient avec un copain. Même scénario, des emmerdes. Un autre. Encore un autre. Et puis un jour, on arrive à porte du bar qu'on a toujours connu, et on s'aperçoit qu'il est fermé et que la rue est devenue un repaire de toxicos. Moralité : en tant que sauveur autodéclaré de l'humanité, un gauchiste n'a-t-il rien de mieux à foutre qu'aller au bar ?

Perso des gens d'extreme droite j'en connais pas , je connais des gens qui votent Lepen , mais d'extreme droite que nenni .Ce sont des bouffons en roue libre rien d'autre . Ca veut pas dire que Lepen n'est pas d'extreme droite , mais ceux qui votent pour elle sont juste paumés .C'est juste un épouvantail bien utilisé par des politicards véreux qui n'ont rien d'autre a proposer qu'une éventuelle lutte contre l'extreme droite , comme ça ils ne parlent pas de leur programme .

Excellent texte, vraiment.
J'aurais pas été contre un chouia de retour historique plus lointain, en particulier sur l'influence de la phase Soral, Dieudonné et les constellations qui se sont construites autour il y a une dizaine d'années.
C'est pas très différent sur le fond, sur la forme, un peu plus, quoique.
Mais, pour suivre ça de près depuis un (trop) long moment, il y a une filiation très claire dans beaucoup de domaines, malgré les clashs, les différents politiques, les guerres d'ego, etc...

Et il y a des choses importantes à dire sur le côté "entrepreneur de la haine". Parce que ça reste du business, en fait, pour ces gens-là...


"Soyons sérieux. Qui, parmi ceux qui traînent sur le YouTube français, peut sincèrement feindre de découvrir les facéties burnées au sous-texte fasciste de Papacito ?"


ben... moi ! je n'en avais jamais entendu parler... cela dit, je ne traîne pas sur le YouTube français en particulier, et pas à longueur de journée, mais quand même je regarde des trucs assez variés -si politique, plutôt tendance gauch(ist)e, certes-, en tout cas l'algorithme ne me l'a jamais proposé (ou alors j'ai pas fait gaffe) !




J'ai toujours été très surpris de votre ton dans vos articles, souvent très sarcastique et je dois dire que cela fonctionne très bien dans celui-ci. Excellent article.

J’ai ouvert un seul lien de votre chronique - je ne voulais pas aller sur leurs chaînes d‘extrême-droite - celui de The Conversation.


Et je lis :

En parallèle à YouTube, ces influenceurs tirent parti de Telegram et de Signal pour diffuser leurs idées les plus extrêmes sans tomber sous le coup de la loi. Ces réseaux également plébiscités par les réseaux terroristes islamiques, permettent d’échanger des messages de façon cryptée et à un public choisi.


Sait-on si quelqu’un a infiltré ces réseaux pour y lire les messages en question ?, histoire de savoir ce qui y est dit en réalité.

Excellent article, à une réserve près (déjà soulevée par quelqu'un d'ailleurs, il me semble, à propos de la récente émission sur le même sujet) : 


> Passez une après-midi sur le FafTube, et vous aurez rapidement l'impression de croiser les mêmes personnages dans différents scénarios. On s'invite, se réinvite, on fait mumuse dans le même bain. Les influenceurs parlent aux influenceurs.


> Parfois, plusieurs d'entre eux partent en vacances ensemble, plantent un drapeau ou deux sur un sommet enneigé, et filment le tout. Esprit de corps.


> Tout le monde vient téter au sein de la viralité : TVLibertés, trop heureuse de dépoussiérer son public et son image...


Rien de tout ça n'est spécifique au youtube fasciste, ni même de droite. On trouve exactement la même chose chez les youtubers (plus ou moins officiellement) marqués à gauche, qui ont été les premiers à travailler leur regroupement ("on vaut mieut que ça"), qui n'en finissent pas de faire des featuring pour booster leurs audience, qui mettent en scène leur rapprochement (la dernière saison du Vortex se déroule elle aussi  littéralement dans une maison de vacance qu'ils partagent tous), et qui de la même façon ont été récupérés par les médias plus traditionnels qui y ont vu une tentative de doper leur audience jeune (Usul chez Mediapart, Stagirite chez Le Média, Manon Bril ou tout simplement le Vortex entier sur Arte - même si je concède que ces derniers sont moins explicitement de gauche). Peut-être le mélange de youtubeurs "apolitiques" et "clairement politiques" y est-elles moins claire (pas de youtuber clairement politique au Vortex, par exemple), même si des ponts existent (Histony écrit pour Nota Bene).


Je ne suis donc pas sûr, si l'idée est de comprendre les spécificités de l'extrême droite sur youtube pour mieux la combattre, qu'il faille voir là un point singulier dans le fonctionnement de la chose. C'est juste l'histoire classique des youtubeurs célèbres.


"Convertir par le boutade "


La boutade me monte au nez.

Excellent texte très synthétique.

Mais franchement, ils me font plus pitié qu'ils ne me font peur.


Eux-mêmes sont terrifiés par les femmes, la diversité, la liberté individuelle, le monde qui vient...

Et ils pensent que les objets phalliques les sauveront.

Admirable  récit de vieux gamins en manque de repères qui fantasment un passé qui n'a jamais existé.

La métaphore du bar marche aussi pour les forums de discussion.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.