346
Commentaires

"L'extrême droite ne lâche jamais le pouvoir"

Commentaires préférés des abonnés

Le moins pire...? 

Pour ceux qui décident de voter Macron parce qu'il serait moins pire que Le Pen (le type a fait crever des yeux, arracher des mains, briser des cerveaux...): si un jour on avait à voter Marine Le Pen/ Zemmour (ou Marion Marécha(...)

 Rien que le titre ""l'extrême droite ne lâche jamais le pouvoir"" m'emmerde. Parce que les autres lâchent le pouvoir?. Si je vote Macron, je valide la stratégie de tous ceux qui depuis 20 ans nous demandent de voter pour le candidat au second t(...)

Je ne saisis pas l’incompréhension de Daniel Schneidermann face à l’auditeur des Grandes Gueules qui, frustré du résultat du premier tour et d’être appelé à faire barrage tous les 5 ans, annonce vouloir voter MLP pour que « tout le monde mange » (je (...)

Derniers commentaires

Vœu pieu : avoir un représentant de l’extrême-droite était-il possible dans votre configuration de plateau ?

Très délicat et ce représentant ne serait même sans doute pas venu.

Cette émission m’a intéressé (comme beaucoup d’autres évidemment 😉).

Pour une fois, les coupes de parole de Daniel Schneidermann ne m'auront pas agacées ! Surtout celles à l'adresse de Aurélie Trouvé - dont le ton devient très vite agressif -  et qui n'a de cesse de répéter (en boucle même) le discours du "patron" sans aucun recul et sans répondre aux questions, obligeant ainsi DS de la recadrer sans arrêt ! Aucune hauteur , aucune écoute - ne laisse pas parler son voisin de gauche ... bien médiocre prestation pour Madame Trouvé qui semble sous emprise. Serait-elle endoctrinée ??!!!  


J'ai beaucoup apprécié les interventions de Sandrine Rousseau - à mon goût pas assez nombreuses, Merci à Cédric Herrou pour son honnêteté et la clarté de ses propos,  même si je n'oserai pas agir comme lui au 2nd tour ... Les deux autres intervenants n'ont pas eu suffisamment de temps pour déployer leurs points de vues et marquer le débat. 


Merci en tout cas pour cette émission qui, malheureusement ne changera rien à l'état actuel du désespoir dans le lequel nous plonge cette pitoyable campagne électorale

L'interview de Mélenchon ce soir sur BFM ne laisse aucune ambiguïté sur le fait qu'une fois de plus LFI fait une fausse main tendue (puisqu'il s'agit simplement de s'aligner sur LAEC sinon rien).


Malgré cette preuve supplémentaire, on trouvera sûrement encore des gens pour dire que les autres "partis traitres" ont refusé la main tendu de Jonluc. Ce niveau d'aveuglement stratosphérique.


Ah et il a confirmé aussi que "y'a pas eu de vote utile" et considère donc ses 20% comme étant l'adhésion à son programme et le vrai poids politique de LFI.


Boing! Boing!


Vivement juin.

Une méthode efficace pour se débarrasser du problème du choix de 2e tour, pour les non LePeno-zemmouro-ciotistes.


Le 24, regardez un bilan de Macron sur le net. par exemple celui de la blogueuse Tatiana Ventôse. En plusieurs fois. C'est insoutenable.


Placez-vous devant un miroir.

Prononcez distinctement les mots « Avec Le Pen ça peut être pire ».

Observez votre réaction .


Pliés de rire ? Votez Le Pen.

Convulsions ? votez Macron.

Perplexes ? ne votez ni l'un ni l'autre.


Évitez l'abstention, c'est repérable, et quel que soit l'élu, la chasse au dissident repart à fond.

Alliance attend juste le feu vert pour les salles de torture. Et l'équipement, usé.

Bon sang, quand il veut plomber un débat avec ses obsessions qui n'ont d'intérêt que pour les journalistes (ça fait peu de monde, en fait), il est lourd, le Daniel.

La seule question qui fera le résultat du second tour a été posée : est-ce que ce ne sera pas pire de prendre l'extrême droite en 27 qu'en 22 ?

Aurélie Trouvé  a oublié de revenir sur cette question, soit, mais notre journaliste émérite n'a pas relancé, elle n'était pas dans ses questions fétiches de journaliste, pfuitt, adieu la clé du scrutin...

Un débat pour rien, du coup.

Ah si, on a appris que la question du vote personnel, qui mobilise sa passion la moitié de l'émission, à laquelle il faut absolument répondre comme sur n'importe quel plateau mainstream, n'a pas de signification politique.

Comment démentir soi-même son propre discours...

Décidément, entre la lorgnette du journaliste et la vision du citoyen, Il balancera toujours.


Personnellement, étant toujours fâché contre moi-même d'avoir voté chirac en 2002 et d'avoir ainsi contribué à son triomphe, (et in extenso, la destruction de nos acquis), en ayant gobé tous les ridicules arguments qu'on nous servait à cette occasion, je m'en tiendrai comme à mon habitude depuis cette faute, au suivi de cette règle simple: "Pas une voix de la classe ouvrière ne doit aller aux ennemis de la classe ouvrière!"

C'est fait exprès ? Les lecteurs non abonnés n'ont pas accès aux commentaires cette fois-ci. Parce que les commentaires ne sont pas politiquement corrects ?

Les néolibéraux non plus ! Je ne sais plus quel historien a dit que le capitalisme appréciait le consensus mais que, si ses intérêts étaient sérieusement menacés (ie. les intérêts de la classe dominante), ils n'hésiterait pas à basculer dans le facisme. Ajoutez la crise climatique et on se dirige droit vers une éco-dictature (attention au contresens sur ce mot, il ne s'agit pas d'une dictature écologique, mais de l'usage d'arguments de crise écologique pourt justifier la disparition des libertés).

Aurélie Trouvé mauvaise. Elle a vite pris le pli de la mauvaise foi sauce FI. Et elle a passé son temps à couper le sociologue qui avait le malheur de dire des choses n'allant pas dans son sens

N'arrivant pas clairement à distinguer les 2 candidats, je mettrai les 2 bulletins dans l'enveloppe.

Pénible cette émission.


Trouvé a une ligne cohérente mais elle manque encore vraiment d'éloquence.


Rousseau est à l'ouest, quand on est à gauche on attend rien de Macron, on le combat.


Tout ce petit monde veut marginaliser l'auditeur de sud radio, c'est plus confortable. DS veut penser que le gars est seul. Il veut penser que Le Pen peut passer. Il veut penser que Le Pen peut avoir une majorité.


Heureusement Herrou apporte un peu d'air. 


Laissez les gens choisir. Leur dire de mettre un bulletin Macron c'est juste le meilleur moyen de les dégoûter à vie des partis politiques.


On atteint les limites de la chimio et à continuer comme ça on va juste crever en rampant.

Je ne comprends pas le vote Le Pen au 2ème tour de la part d'électeurs de gauche au 1er. C'est une décision aberrante qui ignore les conséquences incontrôlables d'une victoire Le Pen et les fondements de l'extrême droite. Rien ne n'explique sinon une colère aveugle et un raisonnement déficient. Pour rester poli...

pas d'autocritique de la gauche qui a épousé la politique dictée par le medef, y compris sur les sans papiers, et melenchon a appelé a voter Hollande sans regretter une seule fois cet acte  ! pitoyables gauche gouvernementale, tenue en laisse par l'état et ses sbires . ILs n'ont d'autre perspective que de "conseiller" ou supplier Macron.  Ras le bol des ces jésuiter candidats a la gestion des affaires de la bourgeoisie? Voir le debat roux de bazieux Melenchon. Eclairant le paluchage mutuel...

Emission qu'il fallait faire, mais qui me laisse sur ma faim... 

Aurelie Trouvé, que j'apprécie par ailleurs, n'a pas été à son avantage. Réponses confuses, et parfois brouillonnes. 

Je trouve que le rôle des Médias mainstream a été très sous-estimé dans les réflexions et ce n'est pas vous à Arrêt sur Image que je vais l'apprendre puisque vous avez déjà démontré la fabrication de Z sur les chaines Bolloré par exemple. C'est ainsi que je comprends aussi la prise de position de l'auditeur de RMC.

Enfin, dommage que nous n'ayons pas entendu Sandrine Rousseau donner son point de vue quant aux lettres adressées aux trois autres parties de gauche (NPA, PC et EE-LV). Elle, si proche de Mélenchon et des Insoumis avait des choses à dire j'imagine. A moins qu'elle est délibérément zappé la question ou pas eu le temps d'y répondre. Je pense que les prochains échanges au sein d'EE-LV vont être tendus.

Enfin Daniel, vous m'étonnez encore. Je crois qu'il ne reste plus que vous pour continuer à penser que le PS est encore de gauche. Allez tournez la page, bon sang ou parlez-en à un psy.

Cdlt

En nombre de voix (chiffres du premier tour) : 

Macron+ Pécresse+ (Macron-partis en vacances sans états d'âme car ils savaient qu'il serait au 2 d tour) + droite qui n'avait aucun risque à voter ceci-celà pour se faire plaisir suffisamment supérieur à  Lepen+zem, qui ont peu de réserves de voix.


Vous allez finir par mobiliser je sais pas qui avec vos appels à voter Macron, les gens.


Moi je suis ok avec mes impôts et tout, je ne vote donc pour aucun de ces 2 détourneurs d´argent.


Je décline toute responsabilité quand au résultat.


Il y a des responsables, pas moi. 10 mars transmission au parquet, entre deux tour un vague article sur Lepen avec les autorités européennes, si ça se trouve c'est dans un journal suisse, en plus.


Avouez que la même personne, qui ne s'appellerait pas Lepen, vu ses talents d'oratrice, sa pauvreté de pensée, son absence de charisme, elle ferait un score genre Valérie Pécresse. Ses électeurs votent pour le logo qu'est le nom de son père.

Une recomposition politique s'annonce évidemment. A gauche, elle se fera sur pro libéral et antiliberal

Le PS comme l'a démontré Hollande est libéral. 

Les verts seront divisé sur la question et éclatera sans doute.


"le rhinocéros et le castor" ça ressemble à une fable de La Fontaine

Au sujet des législatives, au delà de la colère de la plupart des militants de la FI de s'être fait insulter,  diffamer, il se pose un pb politique de fond.

D'abord il faut rappeler qu'avant le 1er tour les chefferies des appareils  PS PC et EELV que je ne confond pas avec la base,  n'ont jamais répondu aux proposition d'accord pour les législatives émanant de la FI car leur stratégie était claire : enjamber les présidentielles qu'ils considéraient comme perdues et en faire une sorte de primaire d'où se dégageait un rapport de force qui servirait de base à des accords pour les législatives en excluant la FI. 

Leur stratégie était d'ailleurs tout à fait transparente. Elle a échoué.

Pour le PS , c'est le PS lui-même qui a réglé la question puisqu'Hidalgo et Delga ont martelé pendant toute la camoagne que la FI était HORS DE LA RÉPUBLIQUE et qu'elles ne pourraient JAMAIS travailler avec JLM. 

Ce serait tout fait irrespectueux vis-à-vis de leur électorat de proposer aujourd'hui un accord avec des gens dont ils ont expliqué pendant toute la campagne qu'ils étaient infréquentables presque pire que le RN.

Ce serait tout aussi irrespectueux  de la part de la FI vis-à-vis de ses militants de proposer un tel accord.

En ce qui me concerne lorsque je prends une torgniole sur la joue droite je ne suis pas du genre à tendre la joue gauche.

Reste Jadot et Roussel qui faisaient partie du tiercé et dont la stratégie était de nous taper dessus pour récupérer des voix.

Il me semble juste normal qu'ils expliquent à leurs électeurs et à ceux de la FI pourquoi nous passons du statut de pestiférés à fréquentables 

En ce qui me concerne c'est un minimum.

Et surtout c'est ce genre de pratique qui a détourné bon nombre d'electeurs des urnes.

La position de Cedric Herroux est tout à fait respectable. C'est la positon classique de l'extrême gauche. Ce n'est que par le combat et uniquement par le combat que les dominés s'en sortiront.

Avec Le Pen au pouvoir le combat se terminera probablement en guerre civile et ce n'est vraiment pas ce que je souhaite pour la jeunesse de ce pays.

Petit détail annexe : j'ai la sensation qu'il n'est pas impossible que Sandrine Rousseau ait voté pour Mélenchon... La manière qu'elle a (chaque fois) de répondre "pour l'écologie" lui permet, dans cette hypothèse, à la fois de ne pas l'avouer tout en disant une vérité conceptuelle. Formulation qui passerait un détecteur de mensonge, à peine retorse car jouant sciemment sur un mot ambigu ^^

Cédric Herrou, je pense comme vous, je vais m abstenir.

dimanche peut être dernier jour libre, et je vais me l accorder car la suite sera pénible.

Amusant (non c'est triste en vrai) la petite musique de la FI qui voudrait être hégémonique. Très drôle qu'on ne l'ai jamais entendue a propos de EELV. Au contraire, je me rappelle après les européennes Le Monde Libé etc se réjouissaient de ce nouveau leadership sans jamais évoquer un risque d'hégémonie dangereuse.

Au contraire il y a tout un story-telling sur la FI qui ne voudrait pas l'union. Bien sur c'est complètement infondé, et c'est criant quand on suivi un minimum les élections intermédiaires. Les EELV se comportant alors systématiquement comme les leaders naturels, donnant de nombreuses listes d'union de la gauche retapissées en victoires d'EELV au niveau national après l'élection. Pas de risque hégémonique évoqué a l'époque...


J'ai une explication a cela, EELV a une sociologie bourgeoise dans ses électeurs et ses membres, il est donc considéré comme normal que EELV ait l'hégémonie.

Il est assez stupéfiant de passer sous silence (pudique ?)  le fait qu'il y a une certain nombre de votants pour Mélenchon, qui vont aller voter MLP. La classe des journalistes, y compris à ASI pense qu'en n'en parlant pas, on va éviter de donner des mauvaises idées au" bon peuple" ? il est très bien dit dans les commentaires, que avant le premier tour, on fait du buzz sur l’extrême droite et après on fait un tir de barrage sur MLP. Après le 2eme tour, si MLP est élue, la classe politique et tous, je dis bien tous le journalistes vont dire que c'est des cons qui ont mal votés, comme en 2005. Ces postures en 3 phases discréditent la profession. Si l'on fait une analyse rationnelle du bilan de Macron, on peut dire qu'il est d’extrême droite (extrême centre). L'élection MLP sera une occasion d'une désorganisation monumentale du personnel politique et de la haute administration pour au-moins 2-3 ans. ca sera toujours ça de gagné (enfin de pas trop perdre, car avec Macron, on en est sur !). Il faut jouer avec le temps. C'est ce que dit assez bien Herrou.

Merci beaucoup pour cette émission ; gros regret qu'à la fin Aurélie Trouvé ne réponde pas à la question : dans quelle mesure est-il légitime de prendre le résultat du premier tour comme base de répartition des candidatures pour les législatives, compte tenu de la proportion qui semble significative de votes pour Mélenchon qui ne sont pas des votes de ferme conviction ? 

Gros regret que Daniel Schneidermann n'ait donc pas relancé sur ce point précis, mais c'est vrai que l'objection n'était pas évidente à formuler. Je tiens à la reprendre cependant : politiquement, il y a quelque chose d'un peu malhonnête à dire que les 22% justifient un pro rata de répartition des circonscriptions, car les 22% ne peuvent pas être considérés comme étant un vote sincère. 

Je reconnais que le concept de vote "sincère" est délicat mais en l'occurrence, on sait quelle importance spécifique a pris le vote "efficace" dans ce premier tour. 

Je précise d'où je parle : membre du PC, sympathisant de Mélenchon, défavorable à la candidature Roussel (bien que je pense qu'en définitive elle ait apporté plus de voix à Mélenchon qu'elle ne lui en a enlevé).

Croire que Macron puisse prendre un engagement fort, et qu'il s'y tienne c'est être sous substance.

On ne peut pas raisonner comme s'il était inéluctable que l'extrême droite passe un jour, dans 5 ans, dans 10 ans...Beaucoup de personnes votent pour Marine Le Pen en s'imaginanant à tort que leur pouvoir d'achat et leur niveau de vie va s'améliorer. Nous venons de vivre le Covid et actuellement la guerre en Ukraine qui a de lourdes conséquenses. Nous ignorons ce que sera plus tard la situation.

Ceux qui attendent une réaction font un pari dangereux. D'une part parcequ'elle ne pourra plus s'exprimer(voire les pouvoirs que Marine Lepen veut donner aux policiers), d'autre part parce que quoi qu'on veuille, la gauche reste minoritaire dans le pays. De plus, les français ne sont pas tous prrêts à se mobiliser pour les libertés, je l'ai constaté lors des manifs contre les moi libertaires.

Il est dommage que Jérémie Moualek n’ait pas pu mieux développer plus son propos. C’est peut-être parce qu’il était très pertinent en fin d’émission que la représentante LFI s’est empressée de rendre le débat confus. Il a pourtant appuyé là où cela faisait mal:

- en début de débat, Aurélie Trouvé se plaint que Zemmour ait été monté par les sondages sans vouloir voir que Mélenchon a lui même été monté par ces mêmes sondages (Cédric Herrou en est même un exemple dans l’émission)

- derrière , quand Jérémie Moualek pointe du doigt que ces 22% ne sont pas un vote d’adhésion, Aurélie nous fait une réponse confuse. Pourtant, les lettres et l’attitude de LFI montre qu’ils prennent ces voix pour eux. C’est le parti qui prétend ne plus faire de calculs politiques qui en fait le plus.

Encore une fois, ils prétendent comprendre le peuple et n’arrivent toujours pas à saisir pourquoi certains ont voté pour eux. Ils sont en train de Corbyniser la gauche: ils ont réussi à perdre contre Johnson quand même, donc ici ils perdront contre un équivalent.

L'instanciation cartésienne (sans l’apoplexie que la chose mérite de provoquer) que ce sont les « basanés » qui sont les plus en danger me semble être une clé de compréhension de ce qui se joue dans le risque d’accession de l’extrême droite à la présidence.


Certes, les « basanés » vont s’en prendre plein la figure au propre comme au figuré mais ils s’en prennent tellement déjà qu’ils ont sans doute (du moins sont-ils fondés à le croire) formés quelques résistances, un peu comme les virus contraignent nos organismes à produire des anticorps.


Que l’on ne s’y trompe pas. Les « basanés » sont bien conscients que leur intégrité physique est menacée. Mais ils sentent également qu’ils n’ont pas d’autre choix que de faire face maintenant pour qu’éventuellement un autre destin puisse être possible pour leur descendance. Menés, à leur corps et esprit défendant au pied du mur, ils entendent affronter la catastrophe debout !


Au demeurant, ces « basanés » sont descendant d’anciens colonisés et actuels néo-colonisés. Ce que l’on ne dit pas assez c’est que le programme de l’extrême droite à l’échelle de la France c’est celui que le capitalisme applique depuis toujours à l’échelle de la planète avec pour résultat, la domination, l’exploitation, le mépris et l’élimination physique pour les « basanés ».


Mais le véritable point aveugle dans cette histoire, c’est le fait que l’estime de soi de tous les autres - non-basanés au sens politique - soit tombé si bas (à supposer qu’il ait jamais existé) qu’il leur est possible d’imaginer la victoire de l’extrême droite sans envisager d’entrer immédiatement en résistance y compris physiquement. Ne serait-ce pas cette imperceptible permissivité qui permet aux idées de l’extrême droite d’infuser lentement mais surement ?


Pour le dire d’une autre manière : l’Europe semble avoir découvert l’abjection de la mise en œuvre du programme d’extermination nazie après que de semblables procédés ait été employé longtemps ailleurs, lors de la colonisation et de manière plus spécifique encore dans l’élimination du peuple Hereros pas les officiers allemands. La France du vint-unième siècle attendra-t-elle de voir la poursuite de l’extermination des « basanés » se prolonger par l’épuration d’autres composantes moins « basanées » mais moins « souchées » ou de mœurs peut droit(ièr)es pour se rendre compte de l’abomination ?


Ce qui est en jeux c’est un nouveau triomphe de la déshumanisation dont les leviers et les freins ont toujours été dans les mains des non-basanés. L’extermination des « basanés » sur le sol français cette fois-ci ne serait qu’une conséquence collatérale !  Il me semble que c’est cela que nous devrions garder à l’esprit dans ces heures graves.

surprise du comportement de DS. Au lieu d'analyser il empêche à plusieurs reprises A. Trouvé, S. Rousseau et C. Herrou de développer leurs arguments. Il semble obnubilé par une seule chose : surtout voter Macron pour "faire barrage..." Un peu de recul est pourtant nécessaire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui nous amène à la situation présente

Je ne saisis pas l’incompréhension de Daniel Schneidermann face à l’auditeur des Grandes Gueules qui, frustré du résultat du premier tour et d’être appelé à faire barrage tous les 5 ans, annonce vouloir voter MLP pour que « tout le monde mange » (je crois qu’il dit ça comme ça?).


Il n’y a pas besoin d’être complotiste pour s’étonner de la différence de traitement de MLP avant le 10 avril et depuis le 10 avril, et s’agacer de ses conséquences sur les résultats. 


Avant le 10 avril, les médias ont participé activement à la normalisation / banalisation des idées de Marine Le Pen. Avant le 10 avril, les médias ont contribué à construire une hégémonie culturelle centrée autour des idées d’E-D de rejet des immigrés et des fidèles d’une religion.

Avant le 10 avril, Marine Le Pen était une gentille éleveuse de chats célibataire dans les Hauts-de-Seine. 

Avant le 10 avril, l’ennemi de la République à abattre, c’était l’islamogauchisme, le wokisme, l’indigénisme. 


Depuis le 10 avril,  les médias ont redécouvert Marine Le Pen, la dangerosité de ses idées et de son programme. 

Depuis le 10 avril, les journalistes ont ressorti de sa boite le terme disqualifiant d’Extrême-Droite.

Depuis le 10 avril, il y a un implicite derrière chaque question que j’entends sur France Inter, France 5, Arte, d’une candidature d’emblée disqualifiée d’un point de vue moral ou technique (inconstitutionnel, incompétence de la candidate)

Depuis le 10 avril, le scandale McKinsey a disparu, les violences policières (contre le mouvement étudiant à Paris, contre les militants altermondialistes à Strasbourg pendant le meeting de Macron) sont mises sous le boisseau. 


Je sais bien qu’il ne s’agit pas d’une co-production médiatique organisée et consciente, mais l’effet qu’on perçoit en tant que citoyen, c’est pourtant celui d’une mauvaise farce bourgeoise, qui présente au premier tour à des électeurs un faux choix comme un choix comme les autres pour, une fois passé le second tour, laisser un personnage sortir de dessous de la table, hilare, nous révéler toute la supercherie. 


Alors je comprends tout à fait que des citoyens, même de gauche, contre leurs intérêts, contre leurs valeurs, aient envie d’une manière ou d’une autre, d’envoyer valdinguer tout ce décor. Car, derrière cette mauvaise farce, il y a un déni de démocratie total et insupportable! 

Intéressée par les propos du sociologue au milieu de l'émission (un peu déçue par le reste, pas inintéressant, mais rien de nouveau j'ai trouvé par rapport à ce que l'on se dit toutes et tous depuis les résultats). On en arrive de plus en plus à ne plus exprimer un vote d'opinion, mais un vote selon des stratégies et ce 2e tour en est un nouvel archétype. J'aimerais de plus savoir, mais je ne vois pas comment cela serait possible, quelle est la part du rôle des sondages dans les voix du 1er tour (des ami.es pro-Mélenchon ont voté Macron pour s'assurer qu'il n'y ait pas un Mélenchon/Le Pen au 2e tour qui aurait pu faire gagner l'extreme droite, cela devient ridicule). 

Je pense m'abstenir au 2e tour (sans être sure du tout qeu ce n'est pas une connerie, j'ai comme beaucoup, très peur d'une victoire de l'extrême droite) mais je ne veux pas faire un nième vote de stratégie, ici l'abstention est paradoxalement une manière d'exprimer mon opinion.

Il faut sans attendre mettre cette vidéo en accès libre !

Finalement je ne finirai pas l'écoute de ce "débat"..... Pénible!!!

S. Rousseau croit au père Noel: "il faut que Macron donne des gages" MDR 


Et de toute façon, tout le monde sait bien que cela dépendra des derniers sondages avant le vote. Si un sondage donne 50/50, c'est là que certains vont sûrement bouger.

Bonjour,

Un petit exemple pour prouver qu'il n'est pas besoin d'être étiqueté extrême droite pour faire une politique d'extrême droite:


"Le Royaume-Uni a validé, jeudi 14 avril, un plan pour « externaliser » les demandes d’asile des exilés arrivant par la mer ou par camion, en les plaçant dans des centres situés au Rwanda. Des dizaines de milliers de personnes pourraient être concernées dans les années à venir."


https://www.mediapart.fr/journal/international/140422/le-royaume-uni-pret-envoyer-ses-demandeurs-d-asile-au-rwanda


Boris Johnson n'est pas d'extrême droite pourtant. 


Quelque soit le résultat le 24 avril, n'oubliez pas de faire le plein.


"L'Europe prépare à contrecœur un embargo sur le pétrole russe

Les autorités préparent une interdiction progressive des importations de produits pétroliers russes, mais la mesure ne sera pas présentée avant le second tour des élections françaises, au plus tôt"
.

(The New York Times)

petit jeu: qui propose... ??? 


- faire reculer l’islam radical 

- investir pour garantir le droit à la vie tranquille, avec davantage de policiers et de gendarmes sur la voie publique

- pour vivre durablement en France, maîtriser notre langue et connaître notre culture.

- Créer une « force des frontières » pour renforcer nos frontières nationales.

- Poursuivre la refonte de l’organisation de l’asile et du droit au séjour pour décider beaucoup plus rapidement qui est éligible et expulser plus efficacement ceux qui ne le sont pas

- Titres de long séjour seulement pour ceux qui réussissent un examen de français et s’insèrent professionnellement.

- Expulsion des étrangers qui troublent l’ordre public

- Pour les mineurs délinquants, la possibilité d’un encadrement par des militaires

- Une privation de droits civiques pour ceux qui s’en prennent aux dépositaires de l’autorité publique

- fermeture des associations et des mosquées radicales, des écoles clandestines, de l’expulsion de prêcheurs radicalisés, du contrôle des financements étrangers

- objectif de 2% de notre PIB en dépenses militaires


alors? 

Il existe une autre possibilité pour les électeurs : donner son vote à un étranger vivant en France.

Il y a un site pour le faire.

J’ai pensé le faire pour une abonnée d’ASI Allemande mais je pense que, le cas échéant, je ne pourrai pas mettre un bulletin d’un des deux candidats pas candides, carnivores, casseurs. 🤮

"L'extrême droite ne lâche jamais le pouvoir"


Faux ! Les contre exemples ne manquent pas, à commencer par les franquistes ou Pinochet.


Comment espérer aider les gens à sortir de ce piège diabolique, si on commence par réécrire l'Histoire.


Le message de Philippe Poutou :

Deuxième partie de la phrase de Gandhi que nos gens propres sur eux ont vite occultée car cacan prout....quand la dignité de l'homme est en jeu, je préconise la violence.


Y sommes-nous arrivés, dans le monde, en France, en Corée du Nord...?


Serons-nous toujours das cette offrande sacrificielle pour nous faire fermer nos gueules.

Puisque pâques est: agnus dei.


Etrange quand même que DS n'esquisse pas l'ombre d'une remise en cause quand on parle du danger de Zemmour monté en épingle dans les médias et qui a fait paradoxalement rendre MLP sympathique


Parce qu'on en a bouffé du Zemmour sur @si durant des mois; c'était en fait un jeu de billard à 3 bandes. Et pour un site de critique des médias, être tombé dans le panneau aussi facilement ça  pose quand même question 

Alors je ne sais pas si l'extreme droite ne lache jamais le pouvoir , ce que je sais par contre , c'est qu'aux états unis ils sont dirigées par un vieux sénile tout comme l'a été l'Algérie pendant des décennies .Une espèce de marionnette qui traduit bien ce qu'est le monde libéral.Et il n'y a pas besoin que le représentant de cette engeance soit sénile pour qu'il soit servil auprès du fric , regardez notre pantin a nous qui a placé son fric bien en sécurité loin de la plèbe qui en avait après .Ce n'est pas l'extreme droite le probleme , ce sont les bourgeois ,leur avarice , leur égoïsme , leur prétention . Et Marine Lepen n'est rien d'autre qu'une bourgeoise .Et vous savez pourquoi elle va etre élue ? C'est parce que les médias , tous les médias ne lui donne pas son vrai nom , tout simplement! Et vous ne lui donnez pas son vrai nom parce que vous vous pensez comme des bourgeois et vous avez l'impression de vous taper dessus en prononçant ce mot , ce mot sale , dégoutant , dégueulasse .Oui le bourgeois est dégueulasse , sale , dégoutant , mais j'ai une bonne nouvelle , ça se soigne ! Faites le vous meme , n'attendez pas que l'on vous administre un remède de cheval! Et le PS n'est pas le remède , ni le Macronisme , ce ne sont que des placebos ....Voilà voilà ....

49-3 

Etat d'urgence terroriste

Etat d'urgence sanitaire

ConseilS de defense

QRcode, credit social

Arrestations preventives

Septenat renouvelable 



macron a mis en pratique pendant 5 ans les intentions que l'on pretait à l'extreme droite en 2017. 

donc ce coup ci , fort de 5 ans d'experience, je ne m'abstiendrai pas et je compte faire barrage à Narine


https://twitter.com/NaphtalineLeBon/status/1514277699354861570?s=20&t=sDef8p6715RBUneFmubfyA

toute la stratégie électorale de Macron a consisté à se retrouver face à M Le Pen au second tour. Cette stratégie a été soutenue, alimentée par l'ensemble des médias et par une bonne partie de la gauche (PS, EELV et PCF) qui a accepté de tomber dans ce piège. Réduire la politique à un choix électoraliste, binaire, sans perspective d'en sortir voilà à quoi nous mènent les partisans du barrage. Ils ne font pas confiance aux classes populaires, à leurs capacités de se défendre en dehors des périodes électorales. Si Marine le Pen constitue un danger fasciste alors la réponse se trouve dans la rue, sur les lieux de travail, pas dans les urnes. Le fascisme (analysé par de nombreux intellectuels marxistes) consiste à mobiliser les secteurs de la petite bourgeoisie désespérée pour les dresser contre la classe ouvrière et ses organisations. Avant d'arriver au pouvoir "démocratiquement" les troupes d'Hitler ou de Mussolini s'étaient rendues maîtresses de la rue. Nous n'en sommes pas là (pas encore) en France. Nous sommes face à une version particulièrement réactionnaire et autoritaire du pouvoir capitaliste. Les mots ont un sens et il faudrait que les plumitifs cessent d'agiter l'épouvantail fasciste avec comme seule fin une position platement électoraliste. Le vote Macron contre Le Pen divise notre propre camp, dépolitise notre propre camp.

Je trouve la position de DS assez méprisante vis à vis de l'intervenant de RMC qui dit qu'il va voter Le Pen. Il dit la trouver incohérente, c'est tout juste s'il ne le traite pas de zinzin. Pourquoi n'ose-t-il pas dire pas la même chose à Cédric Hérou, qu'il a en face et qui dit qu'il va s'abstenir ? Étant donné que l'abstention de gauche est également profitable à Le Pen (c'est très facile à démontrer).
Sur le fond, ce vote (ou ce non vote) pour "faire turbuler le système" me semble d'autant plus dangereux que nous ne sommes pas dans une situation révolutionnaire avec une gauche (y compris la gauche molle) à seulement 30 %, une extrême droite à plus de 32 % et une droite à plus de 35 %. Je suis surpris que Cédric Hérou n'imagine pas que la situation de ceux qu'il défend sera encore pire avec Le Pen et ses nervis au pouvoir.

Je vais certainement bientôt mettre fin à mon abonnement. Le créateur d'ASI m'agace de plus en plus. Un média engagé doit donner une consigne de vote pour le bien commun (un média est un contrepouvoir, comme un parti politique d'opposition). Je ne comprends pas sa critique d'Alain Bompart qui ne donne pas de consigne précise, alors que lui agit de même (je rappelle ma position : un média se doit d'influencer comme un parti).

Au sujet de l'abstention ... qu'est ce qui différencie un député ou sénateur d'un simple citoyen ? Dans un cas l'abstention est "tolérable" (alors qu'on y vote ou confirme des lois) , dans l'autre elle est "immorale" ou "infâme" (alors que nous ne votons que pour des noms) , pourquoi cette différence de traitement ?

A force d'en jouer ...

une émission entière avec que des représentants des différents partis de gauche essayant de débattre de leur stratégie éléctorale sans s'engueuler ? waaaaaaaaaw !!! mais j'aurais teeellement aimé qu'on aie une émission comme ça avant le premier tour, déjà !


bon vous allez me dire, il y a eu celle sur la PP, mais...... soyons d'accord on n'y parlait que d'un sous marin de macron pour torpiller nos chances, de se mettre d'accord sur un programme, a l'epoque, non ? c'aurait été interressant d'avoir... ne serait-ce que le debrief sur cette fameuse PP une fois la manoeuvre éventée ?

pour avoir vérifié, non, les lettres ne sont pas identiques. le passage que, précisément, vous avez lu a l'antenne, est absent du courrier envoyé au NPA. J'aurais trouvé surprenant que ce soit le cas.

C'est marrant, c'est une des rares fois où j'ai été d'accord avec la quasi totalité des analyses (sauf à la fin quand ils commencent à se mettre sur la gueule).


Je diverge quand même sur quelques conclusions. 


D'abord, l'extrême-droite de Macron sera toujours plus facile à combattre que celle de Le Pen. Ça tient en partie à l'histoire des droites : les nationalistes ne rejoindront jamais les libéraux, furent-ils autoritaires et racistes dans les faits. 

Et comme cela a été rappelé sur le plateau, la police et l'armée sont gangrenées par l'extrême-droite nationaliste. Vu le niveau de violence qu'ils se permettent actuellement, je ne veux pas imaginer le déferlement en cas de présidence Le Pen. Donc l'ampleur de la révolte souhaitée par Cédric Herrou me paraît peu probable. Rappelons également que la bourgeoisie légitimiste se rangera sans sourciller derrière Le Pen (les bourgeois libéraux préféreront toujours les bourgeois fachos aux prolos), après avoir sécurisé sa fortune et quelques mesures programmatiques. Elle aurait donc une bonne partie de l'appareil d'État (j'imagine qu'il y aura tout de même des résistances), la violence légitime, des milices, des réseaux médiatiques (Bolloré, l'audiovisuel public), des soutiens financiers... Ça pue du cul, faut pas voter pour elle, m'est avis.


Par contre, je reste convaincu de la non-nécessité de voter Macron; et ce notamment en regardant les chiffres. D'ailleurs si quelqu'un peut me répondre sur ce point... En 2017, au 1e tour EM recueille 8,7M de voix et MLP 7,7M (total EXD 10,1M) ; au 2d tour EM 20,7 et MLP 10,7. Et cette année au premier tour on a 9,8 pour EM contre 8,1 pour MLP (total EXD 12,4). Je n'arrive pas à imagine Le Pen à plus de 15 voire 16M de voix, si elle mobilise comme jamais, si des millions d'électrices et électeurs réagissent comme l'auditeur de RMC. Compte tenu des appels explicites au vote pour lui de la part de nombreuses.x candidat.es issu.es de partis de "l'ancien monde", dont les électorats sont relativement disciplinés et encore prompts au vote barrage, je n'imagine pas non-plus Macron descendre en dessous de 16M.


Donc perso, pas une voix pour Le Pen, pas une voie pour Macron : abstention.

Daniel, c'est pas bien les citations tronquées : « Nous croyons que vous devez vous expliquer [de vos attaques contre nous] devant les électeurs, qui ont cru à vos propos, afin qu’ils puissent être convaincus de se rassembler avec nous » 

Bref , à l'issue de ce deuxième tour... nous aurons des résistant.es prenant le maquis , et les grenouilles s'ébouillantant lentement sur l'échelle en hurlant "j'ai fait barrage". Pour moi ce sera piscine puis randonnée dans le maquis s'il le faut !

Qu'est ce que vous attendez de lui ?" Ben rien , pourquoi ?

"on a tellement espérer..." euh , non non ! Les "réalistes" savaient les dés pipés.

Curieux cette insistance à  demander aux uns et aux autres de se déclarer pour la suite et gagner ainsi leur brevet de castor républicain.

Le vote Macron est le vote de gens  "qui vont bien" ( pas de problèmes de fins de mois et d'environnement "cosmopolite" comme disent les agents immobiliers).

Pour l'électeur FI du 10 avril la situation est aussi confortable que dormir sur une planche à clous :

tu votes blanc, c'est voter  Le Pen

tu  t"abstiens ...idem

alors vote Macron en essayant de ne pas vomir et en étant conscient que ce type se fout complètement de ta gueule.

Bon, on peut souscrire. Pas moi.

Le moins pire...? 

Pour ceux qui décident de voter Macron parce qu'il serait moins pire que Le Pen (le type a fait crever des yeux, arracher des mains, briser des cerveaux...): si un jour on avait à voter Marine Le Pen/ Zemmour (ou Marion Maréchal), vous appelleriez donc à voter Le Pen parce qu'elle est quand même moins pire que les deux autres ?


La question n'est pas celle du moins pire, mais de ce qui est admissible et de ce qui ne l'est pas. Les violences policières sans cadre ni limite (pensée pour M. Chouviat, et les gilets jaunes mutilés),  la défense systématique des flics les plus pourris, le conseil de défense sanitaire secret avec macKinsey aux commandes, la casse systématique des services publics et l'horreur en vue pour l'école, le rapt des richesses au profit d'un petit groupe de copains/coquins, la main mise sur les medias, l'esclavagisme "moderne",  le travail ou le chômage de misère jusqu'à la mort, etc etc... C'est inadmissible, point barre, il n'y a pas du pire et du moins pire. Ni l'un ni l'autre!


Macron vous a prévenu, son programme ne se cache même plus, vous savez ce qui viendra avec lui et il vous a aussi prévenu qu'il considèrerait que les votes pour lui seraient des votes d'adhésion, vous serez comptables de la chanson qui sera servie à toute opposition: qu'elle est une menace pour la démocratie et aime les dictatures, et hop, suppression des droits civiques (c'est écrit dans le programme du petit monsieur), et en cas de récidive: en tôle (les gilets jaunes y sont déjà passés)! 


Les communistes ayant "roussellé", surtout eux, sont directement responsables de ce massacre de tout espoir, comme ceux qui voteront Macron seront directement responsables des dérives fascisantes et violentes de l'extrême libéralisme de Macron.

Abstention, et militer pour imposer une cohabition avec les législatives, et 3e tour social dans la rue, c'est la seule voie honorable possible.

Quand on est non-vacciné(e) et qu'on a subi le pass sanitaire et le pass vaccinal (interdiction de faire ses courses, d'aller au cinéma, au théâtre, d'entrer dans une bibliothèque), on a du mal à voir en quoi l'Etat de droit (et notamment l’égalité des sujets de droit)  a été préservé sous Macron 

Y en a-til un, candidat, moins pire que l'autre?

Stop avant la 15ème minute

Josephr


En tant qu'électrice, je trouve très intéressant qu'il y ait un débat sur ce qui m'occupe l'esprit actuellement, cela m'aide à mieux réfléchir, et ce genre de débat ne se développe pas dans les médias mainstream.


Même si je dois dire que je ne suis guère plus avancée à la fin de cette émission, cela fait du bien d'en entendre parler d'une manière réfléchie et rationnelle, comme le faisaient les intervenants.

Merci


Finalement la réaction de l'auditeur de RMC et celle de C Heroux se rejoignent un peu. Ne vaut il pas mieux une facho au pouvoir maintenant que dans 5 ou 10 ans , quand les forces manqueront pour lutter contre l'extrême droite. 

Ça fait quand même 20 ans  qu'on nous demande de faire barrage aux fachos avec qui les medias ont été fort complaisants , avec qui beaucoup de politiques , de Sarkozy à Macron en passant par Valls, ont repris les thèmes sécuritaires notamment (ne pas oublier les mutilés par la police de Darmanin et de Macron ). Qui se rejoignent tous sur la même idéologie néolibérale. 

Et on nous redemande encore de jouer les pompiers , dans le seul but de maintenir en place un système inique au service de quelques uns.

Que nous restent ils comme perspectives ? Législatives, mouvement social ? Avouer qu'il y a de quoi provoquer la colère et même la rage .

Merci pour cette émission. je reste très très sceptique quand aller comme depuis les 30 dernières années faire ce barrage à l'extrême droite. Comment cette soupe peut elle encore être servie quand elle a commencée dans les années 80 et nous suit depuis lors? Qui est plus responsable de cet état entre les différents gouvernements qui se suivent avec des politiques de plus en plus libérales et destructrices de l'Etat et les électeurs qui n'ont en fait aucun choix? Si des gens vote RN c'est qu'on leur rabâche que leur vote à du poids. Et bien oui, certains se veulent faiseur de roi. Mais à quel point ce sera pire quand le dernier gouvernement a montré en 5 ans? Un ministre de l'Intérieur qui pourrait être reconduit par Le Pen. Un ministre de l'Education qui a sa place au près de LePen. Des Préfets qui font des actes illégaux, qui sont condamnés, mais qui restent en place. Des manifestants qui sont morts ou mutilés. Un gouvernement qui a montré qu'il peut diriger par ordonnances durant de nombreux mois. Donc pour moi le responsable de cette situation reste Macron, ce résultat est son oeuvre, il veut bénéficier de la même soupe de barrage face a l'extrême. C'est un pompier pyromane qui gangrène l'Etat et le rend inefficient en le siphonnant de l'intérieur. 

Dommage que Sandrine Rousseau ne ne soit pas exprimée sur le contenu de la lettre transmise à EELV par l'Union populaire, j'aurais aimé l'entendre.

Par ailleurs toujours agréable d'entendre Cedric Herrou.

Merci pour cette émission.

Je ne supporte plus que Daniel Schneidermann coupe la parole à ses invités mille fois par émission, et que ses invités aient tant de mal à développer leur argumentation alors que je suis cette émission pour les écouter et par pour écouter Daniel Schneidermann.

Comme Cédric Herrou "même pas peur". Moi qui dis pic que pendre des sondages car ils influencent l'opinion  pour une fois je vais m'en servir. Dans la zone grise d erreurs 53 %  Macron 47% La Le Pen, je vote sans coup férir Macron. Au delà de 53 % je m'abstiens et mon rêve (car j'en ai un) c est d avoir un tôt d abstention à  65 %, ça aurait de la gueule...

 Rien que le titre ""l'extrême droite ne lâche jamais le pouvoir"" m'emmerde. Parce que les autres lâchent le pouvoir?. Si je vote Macron, je valide la stratégie de tous ceux qui depuis 20 ans nous demandent de voter pour le candidat au second tour contre le front national pour nous dépecer progressivement de tous nos droits. Nous avons déjà un état autoritaire. Je ne voterai pas Macron, j’étais dans la rue au moment des gilets jaunes, de la réforme de la retraite, de l'hôpital, etc...  Je serais encore dans la rue, quel que soit l'élu du second tour. Le barrage, c'était au premier tour qu'il fallait le faire.

Quel plaisir de vous entendre Cédric Herrou, et quel satisfaction de vous entendre prendre la même décision que moi concernant le 2eme tour ! Je vous respecte car vous ne faites pas de démagogie, vous agissez ! Kika

Mais du coup Macron qui lâche pas le pouvoir, il est d’extrême-droite ou pas ? 🤔

Elle m'a l'air bien équilibrée cette émission !


Que des ingénieurs es-barrage 


;-)


bon, je la regarderai quand même... au cas où...

et, ces lettres, elles sont publiques ? On peut les lire ? (je ne les trouve pas)


Punchy, cette émission (j'ai dû baisser le son, haha)! Et très bonne. Je regrette un peu que le sociologue n'est pas pu développer sa pensée plus avant face aux autres invités pour la plupart remontés comme des coucous suisses (ce que je comprends fort bien au demeurant!!). à creuser individuellement, donc...

Je suis majeur,vacciner,et, n'ai jamais  supporter pas que l'on me donne des consignes.

Je suis un citoyen libre.

Cette émission étant d'utilité publique, pourriez-vous considérer la mettre en accès libre AVANT jeudi prochain ? Merci !

J'aimerais bien que Macron reconnaisse les violences policières commises pendant son quinquennat : c'est pas dans la poche...

Enfin pour ça il faudrait que des journalistes lui posent la question : c'est pas dans la poche non plus...

Je ne regarderai que parce qu’il y a Cédric Herrou, dont la démarche m’avait intrigué.


Et en aucun cas à cause du mot d’ordre qui ne dit pas son nom : « Ne décidez rien avant de l'avoir vue. »

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.