84
Commentaires

Les députés LREM ont obéi "au prêt-à-penser du gouvernement"

Commentaires préférés des abonnés

Contrairement à beaucoup de personnes, je trouve l'émission très bien. Déjà parce qu'il faut savoir penser contre soi même. Exemple, Astrid de Vilaines avec qui (pour l'avoir entendue ailleurs) je suis rarement d'accord mais à qui j'accorde une éthiq(...)

J'allais pas commenter, comme d'habitude (sur 4 ans d'abonnement j'ai du parler 3 fois) mais là les commentaire sont franchement caricaturaux. Il y a un caractère aléatoire dans la pertinence de M. Aphatie (vous me direz mathématiquement il parle tel(...)

Jean Michel Apathie ,invité . Et pourquoi pas Pascal Praud ou BHL ?

Derniers commentaires

Excellente émission, très bons invités ! Bravo Nassira

Emission que j'ai trouvé intéressante. 

Pas de souci particulier à voir des invités different. Même Apathie, chien de garde et ennemi du camp progressiste. Par contre quand il sort des énormités du style (en gros) "la nupes c'est des pro de la politique qui n'ont rien en commun et qui s'allient pour rafler des places", il me semble qu'il est nécessaire que la journaliste le contredise. Certes il y a des vraies divergences entre lfi, ps, eelv, pcf sur des questions importantes (ue, nucléaire) mais globalement ça reste très proche.

Je trouve que le plateau manquait de coloration de gauche, parce que laisser dire oar Apathie que la NUPES ce n’est que des professionnels de la politique, montre bien à quel point ce journaliste ne regarde que le parisianisme des appareils et non pas la liste des candidats. Il y a pléthore de candidats de la société civile et du monde militant et associatif (je suis électeur de la 2eme circonscription du Doubs ou un certain boulanger se présente)

Une petite explication des "difficultés" que j'ai particulièrement avec Jean-Michel Aphatie. J'ai connu personnellement Aphatie en 1986. Il était porte-parole du mouvement étudiant. J'étais pour ma part membre de la coordination nationale. Je l'appréciais beaucoup à l'époque. Il faisait partie des rares étudiants de l'IUT de journalisme à s'être engagé (la plupart étaient journalistes avant d'être étudiants et limitaient leur contribution à la lutte à "faire des compte-rendus pour le journal de l'école). Le premier emploi de journaliste de Jean-Michel Aphatie a été à Politis, puis Libération, qui était de gauche à l'époque (pas la gaugauche frileuse tendance PS comme maintenant). Et puis il n'a cessé de dériver, bouffant à tous les râteliers, pour devenir l'éditocrate omniscient que l'on sait. J'ai la même "difficulté" avec David Assouline, qui était le leader du mouvement étudiant en 1986 et qui aujourd'hui est à la droite du PS, un de ceux qui traitent d'antisémites ceux qui soutiennent les Palestiniens.

S'abonner à un média indépendant pour au final avoir à subir Jean-Michel Apathie franchement, j'ai tenu 15 minutes ! Déjà que votre émission consacrée aux écoles de journalisme de décembre dernier était plutôt foireuse, merci de rester vigilant-e-s et ne nous proposez pas des intervenant-e-s que l'on peut voir sur le Service Public ou LCI : on se passera très bien de leurs commentaires. 


https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-mediateur/mediateur-quand-asi-defend-une-ecole-de-journalisme

Bonjour à tous.tes, comme beaucoup de commentateurs.trices, cette émission m'a laissé perplexe. Je n'ai pas compris le but et les objectifs mais peut-être suis-je passé à côté. Mention spéciale pour la séquence Aphatie, qui sentait bon l'entre-soi (ce qui est le but premier de ASI) et un peu la complaisance. 

Un éditorialiste tel que JM Apathie qui met autant de cœur à défendre l'honneur d'un Jerôme Cahuzac, alors mis en cause par Mediapart pour sa détention alléguée d'un compte bancaire caché (allégations qui s'avéreront vérifiées comme chacun sait), un tel éditorialiste, disais-je, ne peut être foncièrement de droite. Bon, et puis quitte à inviter un ex-représentant de l'aile gauche de la macronie, vous auriez pu ne serait-ce que mentionner les tenants de l'aile droite qui ont tout de même assuré le SAV et fait fonctionner la brosse à reluire sans discontinuer lors de l'examen des textes relatifs aux diverses réformes emblématiques, pendant de longs mois en début et milieu de quinquennat, je pense en particulier à Aurore Bergé et à sa successeuse mielleuse à souhait, Emmanuelle Wargon. 


Concernant la formule soyez fiers d'être des amateurs, pas sûr qu'il y ait matière à écrire un book, il s'agit simplement d'après moi de paroles réconfortantes à usage interne, au pire pourrait-on y voir une injonction à continuer à faire le dos rond lorsque les critiques se font trop pressantes. Comme beaucoup d'entre vous, j'eus trouvé la troïka aux manettes en début du quinquennat (Ferrand, Philippe, Castaner) assez insupportable. Ceci étant, pas mal des formules lapidaires employées par Macron ont été sorties de leur contexte. "Il y a ceux qui ne sont rien" je l'affirme, il n'est pas si incongru de déclamer un truc pareil devant un parterre de start up'pers. Pourquoi ? Parce qu'il est tout aussi facile de sortir d'une start up que d'y rentrer, alors pris de découragement, vous pourriez jeter l'éponge et ainsi rejoindre les rangs de "ceux qui ne sont rien" au sens de dépourvus d'ambition (la pauvreté de ces autres qui n'ambitionnent point de réussir au sein d'une start up n'est aucunement stigmatisée à travers ces propos). 


C'est peine perdue que d'attendre d'un député larem qu'il vote en conscience sauf exception, même en lui mettant le nez dedans plus ou moins habilement, et puis d'ailleurs ce n'est pas le sujet. Le véritable scandale, c'est l'absence flagrante de représentativité de l'assemblée. C'est tout de même ahurissant d'avoir toute latitude pour pouvoir choisir ses équipes sur dossier et de ne sélectionner que des notables, chefs d'entreprise etc. pétris d'idéologie libérale, et de hargne envers les associations et / ou les syndicats.  Au moins, avec la nouvelle troïka rassemblée autour des enjeux écologiques techno jusqu'au bout des ongles, j'ai nommé la Montchalin, la Borne et la Pannier-Runnacher, nous n'aurons pas à assister à ce piteux spectacle de débandade en direct d'un ministre, Nicolas Hulot pour ne pas le citer, saisi d'effroi face au premier représentant des chasseurs qui pointe le bout de son nez dans une salle de réunion!

Dévoilement salutaire

Bel exercice de retournage de veste de Mathieu Orphelin 

Apathie assume de dire un jour une chose et le contraire le lendemain.

Au bout de 22mn, je suis désolé mais Aphatie qui commence à raconter n'importe sur la Nupes, je n'y arrive pas.

J'arrête de regarder, je ne paie pas un abonnement pour entendre le discours calomnieux entendu ailleurs dans les médias de masse.

A tous ceux et celles qui se demandent pourquoi Apathie est là, c'est pourtant annoncé dans l'émission : il a écrit un livre sur le sujet ("Les Amateurs - Les coulisses d'un quinquennat").


Pour le reste, je peux tout à fait comprendre l'agacement à voir ici un éditorialiste toutologue qui occupe déjà l'espace médiatique, mais le degré de fragilité idéologique de ce forum devient quand même assez ridicule : oui, vous avez vu sur arrêt sur image quelqu'un qui n'est pas de gauche, mon dieu vous survivrez. À quel stade d'entresoi pathologique en est-on arrivé pour que vous soyez à ce point blessé/offensé/outré/scandalisé de devoir écouter quelqu'un qui ne pense pas comme vous ? On dirait que votre but est d'incarner à 100% la caricature que la droite s'amuse à faire de la gauche sur les réseaux sociaux...

Même si je trouve qu'Apathie est le moins intéressant des trois durant l'émission, je suis content de le voir questionné dans un cadre de prise de parole calme qui est celui d'@si, avec les questions d'@si, dans une contradiction avec des gens qui ne sont pas forcément de son bord ou de son avis. Rien que pour ça, ça n'a rien à voir avec CNEWS, donc clamer "pour entendre ça on a déjà BFM TV" ça n'a aucun sens.

Ça devait pas être simple de faire cette emission, bien joué ! Et l'amination, pfiu, malgré les invités (intéressants, mais habitués à occuper l'espace), merci c'était chouette à suivre. Si vous vous posiez la question, et que vous avez toujours l'énergie, hésitez pas à continuer =)

...au fait Jean-Mimi ... Bachelet toujours sous-secrétaire à l'ONU ? ...si çà vire à gauche ici...

Guterres sera préposé aux poubelles ou lui accorderez vous un poste plus intéressant ?

Bof aussi. J'attends impatiemment l'explication de Clovis mardi prochain. Lui qui a indiqué mardi dernier la difficulté de produire l'émission de cette semaine (Je parle de Loris Guemard qui dit rapidement dans Proxy #4 qu'il y avait encore 2 sujets possibles et qui nous Aphatait en disant qu'il serait intéressant d'y revenir).

Ah, la sincérité, saint Graal de la politique. Si on est sincère (voir synonymes "droit dans ses bottes", "brut de décoffrage", "être cash", "avoir son franc-parler" ...) alors tout va bien. Oui, mais voilà, on connaît des gens horribles tout à fait sincères. Des gens qui veulent tout à fait sincèrement exterminer ceux qui leur déplaisent, principalement des pauvres, des noirs, des juifs, des arabes ou des homosexuels. Certains, heureusement peu nombreux, déversent leurs horreurs ici-même.


La dame atroce qui pérore sur les 5 euros d'APL est sûrement très sincère mais, en plus d'être une incompétente totale en matière politique, elle est très méchante. Stupidité et méchanceté sont les deux mamelles de ce courant politique mortifère. Notons que Macron, issu de la cuisse de Jupiter, a multiplié pendant son quinquennat les déclarations du même tonneau.

Le sujet de l'émission est bien trouvé, Matthieu Orphelin était le bon invité pour parler des députés aux ordres, Astrid de Villaines était fort intéressante pour son point de vue de "média institutionnel", Jean-Michel Aphatie était un mauvais invité, je trouve qu'il n'a pas apporté d'information pertinente. Je ne sais pas depuis combien de temps les journalistes éditorialistes n'ont pas été invité mais cela ne manquait pas.

Veuillez enregistré la résiliation de mon abonnement. 

Je trouve très bien que Jean-Michel Aphatie ait été invité. Il est éditorialiste, il fait partie des médias, il a sans doute une grosse audience, il a donc parfaitement sa place parmi les invités d'une émission d'analyse critique des médias.

J'ai trouvé l'émission intéressante, même si on n'a pas le scoop du siècle.
Le mot amateurisme me semlble très pondéré, d'autant que perso je ne le considère pas comme forcément péjoratif (il me semble qu'éthymologiqiuement c'est de la même famille qu'aimer). Mais ce qu'on entend surtout c'est du manque de respect (Tu m'enverras ta vidéo), voire de la goujaterie (Si vous commencez à pleurer...)
Ce n'est, à mon avis, pas qu'une histoire de "codes".

Sur la sincérité par rapport à ses propres convictions. Bien sûr qu'il faut toujours défendre ses propres convictions, mais je peux comprendre que parfois on reste silencieux sur un sujet où on n'est pas d'accord avec le groupe dont on fait partie : ça arrive aussi dans la vie personnelle ou professionnelle, et c'est souvent car on sait comment sera utilisé ce désaccord.
JM Apathie en a donné un exemple, puisqu'il affirme que les composantes de la NUPES ne sont d'accord sur rien. Les désaccords sont clairement énoncés dans le programme  sous les rubriques Les points qui seront mis à la sagesse de l’Assemblée et visiblement ça ne constitue pas la majeure partie du programme.

Qu'on fasse participer JM Apathie ... pourquoi pas ... à condition de ne pas en faire une habitude !
Un grand classique, qui me révolte, mais dont JM Apathie n'est pas le seul à user :
- Macron (ou quelqu'autre de droite) a été élu
- Donc les électeurs ont approuvé son programme
  Première manipulation : on peut voter pour quelqu'un afin d'éviter un péril plus grand ... et il me semble que ça se produit beaucoup ces derniers temps.
  De plus, il faut voir avec quel taux de participation.
  Et même si on vote par adhésion, il est peu probable qu'on soit d'accord avec l'intégralité de ce programme.
  De plus, avec le système d'élection majoritaire, ce n'est même pas le programme ou candidat(e) préféré(e) qui est choisi(e) : Condorcet l'avait montré il y a plus de 2 siècles.
- Donc on n'a pas à critiquer ce qu'il fait, puisqu'il applique son programme
  En gros "Tu votes puis tu fermes ta gueule" ... exit le droit de pétition, de manifestation, de grève, voire d'expression publique.
  Non seulement ça réduit la démocratie à sa seule composante représentative, mais ça réduit celle-ci aux seules élections.
  En oubliant, bien sûr, le poids des médias et de l'argent sur la diffusion des idées (cf les livres de Julia Cagé, par exemple)
Dans le même genre, on a "Les élections sont un sondage en vraie grandeur" ... à ceci près que l'échantillon ignore celles et ceux qui n'ont pas voté ou ont voté blanc ou nul, donc un échantillon qui ignore 30,40 voire 50 % de la population étudiée ... pour la représentativité, on fait mieux.


Jean-Michel Aphatie  n' aura pas mis longtemps à prononcer les mors : communautarisme et laïcité.
Même si la conversation n' avait rien à voir. Mais pour taper sur la gauche il n' est plus à cela près.

Jean-Michel Aphatie  profite de l'émission pour dire du mal de la NUPES ;-) Était-ce l'objectif de l'émission ? Pourquoi élever au rang de journaliste ce journaleux ?

Entendre Apathie critiquer le "professionnalisme" politique de Mélenchon, il faut l'entendre pour le croire.

Quel culot, lui qui est un professionnel du journalisme, de l'éditorial, de la chronique, de... tout ce qu'on veut dans le genre ET un spécialiste de la politique politicienne et journalistique.


Une entreprise économique attend et exige de ses employé(e)s de faire montre de "professionnalisme", quel que soit le métier des employés (ce que font très bien des hauts dirigeants, d'ailleurs).

Mais pas en politique, alors même qu'il s'agit de l'avenir d'un pays, d'une nation et, donc, de ses habitant(e)s ?


Macron a valorisé "l'amateurisme" ! Très belle idée. Mais avec quelles conséquences ?

C'est l'absolu contraire du Petit Prince. 


Je ne sais plus à propos de quoi Macron a répondu "l'idée, c'était de faire... mais cela n'a pas marché. Alors on a changé d'idée". Intellectuellement, c'est un gouffre, un puits sans fond. Alors, la politique serait de tester chacune des idées que chaque personne française et ayant un petit quelconque pouvoir, pour voir "si ça marche" ?

Une définition du Larousse : "Caractère de quelqu'un qui pratique une activité en amateur, sans jamais parvenir à la maîtrise du professionnel. Contraire : professionnalisme. Péjoratif. Défaut de quelqu'un qui manque d'application et de sérieux dans ce qu'il fait ; dilettantisme : Détester l'amateurisme dans les études."


Et en 5 ans, ces député(e)s n'ont rien appris ni surtout rien compris à ce qu'est la "politique". Mais en tant qu'élu(e), ilels s'arrogent  une compétence et, surtout, un pouvoir : celui de décider pour les autres. Ça fait bander ?


Une compétence de quoi ?

S'ils avaient de l'intelligence, de la réflexion et de l'esprit et de l'indépendance, les LREM n'auraient pas besoin de "prêts à penser".


Et puis après, pourquoi Apathie, ce spécialiste de l'information et du discours argumenté du politique ?



J'allais pas commenter, comme d'habitude (sur 4 ans d'abonnement j'ai du parler 3 fois) mais là les commentaire sont franchement caricaturaux. Il y a un caractère aléatoire dans la pertinence de M. Aphatie (vous me direz mathématiquement il parle tellement qu'il peut pas toujours tomber à côté) mais j'y vois surtout un grande sincérité. Ce type est sans filtre et direct, il pense radicalement au centre droit et choisi un angle "désabusé" mais il ne varie pas. 

Acceptez que pour une fois les invités ne soient pas tous de gauche svp. Émission sur un thème déjà vu, mais avec des échanges intéressants.  Merci pour les travaux !

je m'étais abonné á arrêt sur images,il y a de nombreuses années pour éviter notamment les élucubrations formatées et partisannes de gens comme J.M Apathie....et voilá que je dois subir ce personnage ,mais cette foisci, en payant...c'est plus "classe" vous me direz, mais je ne suis " maso" ...je pense, que le coeur et la raison brisés,j'en tirerais les conséquences....Bientôt Hanouna ? 

En voyant Apathie sur ASI, je craignais le pire... mais je me suis bien amusée... Assumer l'émotionnel comme marque de fabrique... qui est dans l'amateurisme ??? 

Merci d'avoir invité Orphelin, je lui souhaite de retrouver vite une famille efficace - on a besoin de son expérience !

Apathie est le style de type qui ne sais pas penser par lui même , mais que pour lui même , il fait partie de ces animaux grégaires , qui ne regarde pas où il va mais y va parce celui de devant y va .Et puis de temps en temps il se rend compte d'un truc , il voit le danger .C'est ça qui est perturbant.C'est le comportement d'un opportuniste , d'un type qui ne voit que sont intérêt , mais qui le fait bien ! C'est peut être la raison pour laquelle il a été invité, qui mieux que lui peut comprendre l'opportunisme ? C'est le comportement des députés La rem ,teinté d'incompétence .

C'est pas très intéressant. Aphatie qui finit par amalgamer "parler vrai" = dire des trucs pas nuancés et brut de décoffrage?, avec "sortir des vérités", genre dire tout haut ce que l'on pense tout bas?, dans une sorte de rebond de fin de phrase. Bref "parler vrai" reste une notion floue du début à la fin de son explication. Une sorte d'élément de langage,  un stéréotype. Ses sentences, la politique est comme ça, elle veut des éléments de langage, ça m'insupporte. On veut du mensonge? Non non. Je ne peux plus écoutez ses leçons de sachant, car je sais qu'il se trompe. Mille exemples de mots politiques qui ne sont pas des éléments de langage, qui ne sont pas convenus et qui ont fait de l'effet.

@si est infiltré, s'est fait marabouté. Je ne comprends pas le sens de cette émission.

Contrairement à beaucoup de personnes, je trouve l'émission très bien. Déjà parce qu'il faut savoir penser contre soi même. Exemple, Astrid de Vilaines avec qui (pour l'avoir entendue ailleurs) je suis rarement d'accord mais à qui j'accorde une éthique journalistique. Apathie, plus compliqué.. (comme le souligne Nassira El Moaddem, il vogue au gré de se envies).  Mathieu Orphelin, je lui reconnais une certaine franchise. Bref, une émission sur laquelle je ne me suis pas dit "mhhh oui, oui, ils ont raison" mais sur laquelle j'ai appris un peu comment on pense (en partie, tous n'étaient pas d'affreux macroniste) en face. Et c'est bien ! (d'autant plus que j'ai pas eu à regarder BFM pour le savoir).
Et j'ai trouvé intéressant de revenir sur les plus belles heures du macronisme (dont l'inénarrable Claire O'Petit). Dernier rappel, en 2017 comme aujourd'hui, Macron à validé tous les noms (et la dernière législature il nous a sorti des cas de derrière les fagots...)

J'ai pas été au bout non plus. Apathie: "accabler LREM ne me semble pas une bonne manière..." Bref, aussi ininteressant que ses chroniques. Pourtant le sujet était intéressant, et les deux autres aussi, semble t il.

Et le prêt à penser des abonnés (qui commentent) d'Arrêt sur images ?

Quand est ce qu'on me met un "je désapprouve"  ...

... finalement , je pense que je vais zapper ... cela fait 5 ans qu'on en discute et c'est reparti pour 5 ans encore ... alors , à quoi bon ?

...appeler "manque" l'absence , euphémisation !

"A un moment il faut porter nos convictions..." , un propos qui laisse rêveur , il tendrait à démontrer que lorsqu'on vote pour un député ... les convictions ne sont pas dans le "package" , alors la question est pourquoi "draguer" les voix des électeurs pour ensuite se plier perpétuellement aux dictats de l'Elysée et de Matignon , on sent bien ici que les "promesses" électorales ne sont plus que du marchandising...

Jean-Michel Aphatie!! C'est une froide plaisanterie !?

Est-ce qu'Apathie à débloquer DS sur Twitter ? 🤔

Oui, je commente en meme temps que j'écoute juste pour dire qu'inviter Apathie me rends déjà l'écoute difficile ... 

Jean Michel Apathie ,invité . Et pourquoi pas Pascal Praud ou BHL ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.