98
Commentaires

Les danseurs de Jérusalem

Commentaires préférés des abonnés

Qu'en dites-vous, de cette danse et de ces danseurs, grandes consciences juives d'ici et maintenant ? Que dites-vous bergers du troupeau, Horvilleur, Korsia, Yonathan Arfi ?


Pour comprendre leur attitude, rien de tel que de relire le Discours sur le c(...)

Rien à espérer des Israéliens. Seule la force les fera céder.

Mais les US continuent à leur envoyer des armes. L' obsession des européens, c'est les Russes.

Les Palestiniens, ils s'en foutent.

Devant ce silence, cette complicité de ceux qui se prennent (...)

J'ai beau lire, analyser, m'efforcer de comprendre, écouter ceux qui savent mieux que moi, etc, je ne comprendrai jamais - sans doute parce que je m'y refuse - que les héritiers des victimes d'un génocide puisssent, un seul instant, imaginer avoir ac(...)

Derniers commentaires

Thomas, 58 ans, juif par mon père, membre depuis récemment de l'Ujfp que je remercie très chaleureusement de faire entendre la voix des juifs qui font du combat contre le sionisme suprémaciste un devoir moral. 

Merci aussi, tellement merci à la France Insoumise dont je suis militant et à JLM notre Jaurès 

Je suis effondré et sans surprise sur l'effondrement moral des classes dominantes occidentales, chez nous de cet arc républicain qui va de Hollande à Netanyahu. 

Je suis protestant, à de très rares exceptions c'est un silence complice. L'hebdo Réforme n'écoute que Macron et le CRIF

Daniel, j'ai reçu hier un télex du Diplo à propos de l'accusation portée contre des salariés de l'UNRWA et de fait contre l'UNRWA elle-même par les services secrets israéliens. Qu'en pensez-vous?

Pour ceux qui continuent à accorder un quelconque crédit à Emmanuel Todd, voici l'avis d'une vraie chercheuse, spécialiste de la Russie et de l'Ukraine, sur le dernier torchon pondu par Todd. Elle conclut: "Je pourrais continuer et multiplier les exemples de méconnaissance, déformation, manipulation. Je ne vais pas en conclure que l’auteur est un agent du Kremlin. Ce n’est pas mon rayon. Mais puisque l’auteur se dit chercheur, c’est sur ce terrain-là que porte ma lecture. Les chapitres consacrés à la Russie et à l’Ukraine ne respectent aucune norme de rigueur scientifique. On y voit une ignorance totale de la recherche sur le sujet, des arrangements méthodologiques à la limite de la manipulation et des jugements de valeur manifestes. Les défauts des chapitres Russie et Ukraine, on ne les pardonnerait pas à un étudiant de master. "






Bonjour,

Je viens de lire votre chronique et la dernière partie sur la conférence de Wannsee  (solution finale) me remet en mémoire ce que je disais à ma famille et mes amis :Je suis juif non pratiquant, mes enfants se prénomment Sarah et Esther, j’ai fait mon voyage de noce en Israel, j’ai de la famille côté maternelle à Tibériade, Nazareth Elit  et autres villes. Lorsque je regardais des documentaires sur la shoah j’allais voir ma fille Sarah dormir les larmes aux yeux mais depuis une dizaine d’années je ne pleure plus lorsque ces documentaires passent à la télé : j’ai un filtre devant les yeux où je vois des enfants et femmes palestiniennes innocentes mourir qui interférent  avec ces images. Je me suis intéressé  à calculer le taux de morts durant la shoah en la comparant à la population  de 1939 des pays européens coupables d’avoir envoyé à la mort environ six millions de juifs à celui des palestiniens morts en  une centaine de jours à Gaza : je soumets cette interrogation à des experts plus qualifiés que moi car j’ai trouvé un taux à peu prés équivalent .

S'il n'y a pas de civils innocents palestiniens, ALORS il n'y a pas de civils innocents israéliens. Les Israéliens eux-mêmes sont en train de saboter leur storytelling sur le 7 octobre 2023. Mais peut-être n'en ont-ils plus besoin maintenant que le massacre est en cours ? De toutes façons, tout le monde a bien vu que le gouvernement israélien lui-même se torche complètement avec le sort des otages israéliens !

"Faire émigrer volontairement les Palestiniens" : juste au moment où je lui ai mis mon flingue sur la tempe, il a décidé de me donner volontairement son portefeuille et sa montre...

Ce soir  à la-télé, il y avait Shoah, à cause d'Israël, je n'ai pas regardé...

Les danses commencèrent. (…) Il était doux de voir la grande famille française prendre part aux mêmes fêtes, accepter les mêmes lois, marcher vers le même avenir. Le même avenir, non pas ! De sombres pressentiments préoccupaient bien des esprits. Les grands seigneurs placés le plus près du trône n’étaient pas ceux qui disaient le moins haut que le trône penchait sur un abîme. Plus d’un ministre étranger confessait à ses amis les vives inquiétudes de l’Europe, et parlait des efforts tentés par la sagesse des couronnes pour détourner de nous

                                                                              Cet esprit de vertige et d’erreur, 

                                                                              De la chute des rois funeste avant-coureur.

C’est dans ces termes mêmes que l’un d’eux m’exprimait ses alarmes.

Je venais de m’entretenir avec un des membres du cabinet des dangers de la lutte engagée par l’autorité royale. « Nous ne reculerons pas d’une semelle, » m’avait-il dit ; grave parole que peu après j’ai entendu prononcer plus haut. « Eh bien! lui répondis-je, le roi et vous reculerez d’une frontière. » Ce ministre qui du reste ne voyait pas la situation des affaires sans alarmes, est aujourd’hui en Angleterre condamné à la mort civile, et retiré près de son roi prostré.

Ce fut peu après que, passant près de Mgr le duc d’Orléans qui recevait de nombreux compliments sur les magnificences de sa fête, je lui adressai ce mot que les feuilles répétèrent le lendemain. — « C’est une fête toute napolitaine, monseigneur ; nous dansons sur un volcan. »


Narcisse-Achille de Salvandy, Une fête au Palais-Royal, juin 1830

Ce qui me stupéfie le plus, dans cette histoire, c'est ce qui devient de plus en plus évident en arrière-plan de toutes ces abjects évènements, c'est ce que tout cela signifie pour nous, les dominés.

Nous avons vu depuis un certain temps déjà que nos élites nous méprisaient, et ils ne s'en cachent même plus., surtout en France. L'attitude et les discours de Renaissance, des LR, du RN, sont vraiment à vomir. Et peut-être pas qu'eux.


Et leur discours sur les massacres à Gaza, c'est de dire que les Israéliens ont le droit de se défendre : malheur aux faibles, malheur aux vaincus d'un processus historique bien documenté et que nous avons vécu presque en direct.


Israël est notre allié, et le fait même qu'il bombarde ses propres otages sciemment, quelle importance ?

Comment ces gens envisagent-ils le monde ?

Personnellement, quand je vois des gens péter les plombs et décalquer, je les raisonne, je les sermonne, parce que je sais que ça va mal finir, avant tout pour eux...


Alors pourquoi ? Parce que dans l'esprit de ces gens, s'attaquer aux faibles est dans l'ordre des choses.

Les malades dans les hôpitaux réduits à la portion congrue, les chômeurs, les immigrés, les agriculteurs..... ce sont les perdants. Ils ne méritent rien, et surtout pas des droits, et au bout du compte, ils ne sont pas humains, seulement de la chair à canon, à économies, Et ils NOUS finirons déshumanisés, au même titre qu'eux.  La différence, c'est que quand on est inhumains et dominants, on est simplement cruels ou criminels.

Quand on est inhumains et faibles victimes, on finit dans les charniers.

C'est une constante dans l'humanité.


Pourquoi y échapperions-nous ?

Ce n'est pas parce que tout a l'air normal et humain que c'est la réalité.

Et ce sont des failles dans le tissu de la réalité qui nous prouvent que le monde est truqué.

Et on ne pourrait pas parler, au moins, de nettoyage ethnique ? Je remarque que ce n'est pas le président de la République, ni même le ministre des Affaires étrangères qui "attend des autorités israéliennes une dénonciation claire de ces positions" (des onze) mais le porte-parole adjoint du ministre. Autrement dit un sous-fifre.

C'est aussi pour cela qu'un sursaut d'ampleur doit avoir lieu chez nous. 

Quand l'extrême droite française arrivera aux commandes pour de bon (terrain somptueusement préparé par les dirigeants actuels, soutenus voire encouragés pa, sur quelles victimes les verra-t-on danser ?

Dès lors que le jugement de la CIJ ne qualifie pas de génocide la guerre conduite (avec quels moyens !), mais demande au puissant d’en prévenir la survenue sans imposer un cessez-le-feu, on peut apprécier la subtilité de l’écriture du jugement, considérer même qu’Israël est sermonné (sermonné !), rappelé (rappelé !) à ses responsabilités (ses responsabilités !), cette décision est une imposture, un pousse-au-crime, une complaisance, un blanc-seing, un nihil obstat, une honte enfin ! Les tueurs peuvent danser. Pourquoi se gêneraient-t-ils ? Ils n’ont même pas à contrevenir cette fois-ci à une résolution contraignante. Ceux des occidentaux qui s’en offusquent sont des hypocrites. Ils feignent. Ils sont seulement gênés de la manière dont leurs soutiens exhibent leur forfaiture et ajoutent leurs duplicités à leurs complicités. Et nous sommes tous couverts de honte et de dégoût.

Le génocide - qui repose sur la volonté de faire disparaitre totalement ou en partie un groupe humain en raison de son appartenance - est patent; oui, on peut rapprocher cet événement de celui de la conférence des  nazis organisant le génocide des juifs. Le pouvoir et les colons israéliens sont les héritiers non de leurs pères et mères massacrés mais des bourreaux qui ont commis ces massacres; et les USA, qui n'auraient qu'un mot à dire pour que cesse le massacre actuel, arment et financent ces bourreaux; ils n'ont jamais aimé que le fascisme: Pinochet, Videla, le Shah, qu'ils ont mis en place; les émirs et autres dirigeants des pays du Golfe, de l'Egypte, etc. dont ils soutiennent les dictatures les plus sanguinaires de la planète. Israël est  un Etat fasciste, porté par les USA et l'Europe occidentale, qui se prétendent des démocraties!

"Racaille génocidaire" , c'est tout à fait ça , malheureusement . Merci Daniel .

La danse est indécente, et le discours confirme bien la dangerosité de l'extrême droite israélienne.


Mais s'il fallait retenir une image, un scandale de ce qui s'est passé ce week end, ce serait plutôt l'assassinat de 3 palestiniens  (présentés comme "terroristes" par les média) par un commando israélien dans un hôpital de Jénine. C'est un crime de guerre autrement plus grave que les pas de danse des fachos israéliens.



Ils dansent ?

Ils ont toujours aimé danser.

Je comprends, néanmoins je déteste ce mot de « racaille » si souvent employé pour qualifier les jeunes gens issus de ce qui est nommé « les quartiers ».

je comprends le scandale de ces agissements immondes, d’ailleurs, le titre d’une critique de film dans Le Monde de cet après-midi, sitôt lu me faisait changer le nom propre du camp dont il est question, du moins la vie de son directeur et sa famille et ses amis qui s’y déroulait à l’ombre des murs d’icelui, par celui de Gaza sous les bombes : A côté [de Gaza], une obscène tranquillité.

Non, décidément, le mot « racaille » se doit d’être rayé sinon du dictionnaire, de nos discours sur l’autre quelqu’il soit et quelque soit la colère qu’il nous inspire.

Nausée…

Daniel est en colère ! Il n'y a plus d'innocents! Y en a-t-il jamais eu ? Des inoffensifs oui, mais des innocents ?

                                                                                                                                                                                                                                      "Exode 34:10-   Il dit : " Voici que je vais conclure une alliance : devant tout ton peuple je ferai des merveilles telles qu'il n'en a été accompli dans aucun pays ni aucune nation. Le peuple au milieu duquel tu te trouves verra l'œuvre de Yahvé, car c'est chose redoutable, ce que je vais faire avec toi.                                                                                                                               Observe donc ce que je te commande aujourd'hui. Je vais chasser devant toi les Amorites, les Cananéens, les Hittites, les Perizzites, les Hivvites et les Jébuséens.                                                                                                                        

Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays où tu vas  entrer, de peur qu'ils ne constituent un piège au milieu de toi.       

Vous démolirez leurs autels, vous mettrez leurs stèles en pièces et vous couperez leurs pieux sacrés.   

Tu ne te prosterneras pas devant un autre dieu, car Yahvé a pour  nom Jaloux : c'est un Dieu jaloux.     

Ne fais pas alliance avec les habitants du pays, car lorsqu'ils  se prostituent à leurs dieux et leur offrent des sacrifices, ils t'inviteraient et tu mangerais de leur sacrifice, tu prendrais de leurs filles pour tes fils, leurs filles se prostitueraient           à leurs dieux et feraient se prostituer tes fils à leurs dieux. Tu ne feras pas de dieu de métal fondu." 

La Bible de Jerusalem.


"Tu ne feras pas de dieu de métal fondu". Avec le métal fondu tu feras des morts, par dizaines, par centaines, par milliers, et plus si nécessaire, et tu danseras sur leurs cadavres.

Aucune réaction du collectif Golem. Ce n'est pas une surprise après les déclarations de Jonas  pardo qui confond lutte de classe et antisémitisme et qui en surfant sur l'air du temps "Melenchon antisemite" à eu table ouverte sur les plateaux télé et pub gratuite pour ses formations.

 Mais quelle déception de voir Arie Alimi dans ce collectif dit de gauche mais qui passe sous silence la dimension coloniale du conflit pour mettre en avant sa dimension religieuse.

Quand l'abject le dispute à l'indécence...

J'ai cru, quelle naïveté ! , que la décision de la CIJ allait calmer les soutiens indéfectibles occidentaux mus par la crainte d'être jugés complices de génocide, des répercussions géopolitiques, allait provoquer un sursaut de moralité, d'humanité ....et bien je me suis lourdement trompée...ILS LES regardent danser ....est ce qu'ILS se rendent seulement compte qu'ils sont manipulés, utilisés ? mais peut être est ce encore de la naïveté  et que tout simplement ils s'accrochent à leurs intérêts, les ventes d'arme, le racisme crasse....mais alors qu'ils arrêtent de nous bassiner avec la France pays des lumières et des droits de l'homme...ils n'en ont rien à faire du droit international....ils n'en ont rien à faire des Palestiniens. ILS n'osent pas danser, ils se retiennent mais continuer à armer, suspendre les aides à l'UNRWA n'est il pas déjà danser...à leur façon . 

Pendant ce temps, à Paris, les services de renseignements discutaient de l'éventualité d'un cessez-le-feu

Merci d'avoir mis en évidence la concomitance des recommandations de la CIJ concernant le risque de génocide et les accusations  israéliennes sur l'implication possible de 12 des 13.000 employés de l'UNRWA à Gaza dans les massacres du 7 octobre. Ce contre-feu a réussi à occulter dans nos si impartiaux médias et dans les débats et décisions diplomatiques, l'énormité des enjeux du jugement prima facie.

Si il y a un domaine où les Israéliens excellent encore, c'est la com'.


Quant à nos démocraties, c'est par l'indigence journalistique qu'elles périront.

Il n'y a certes rien à attendre d'un gouvernement fasciste sinon le pire, en voici une preuve de plus s'il en fallait une, mais c'est également le cas des gouvernements occidentaux qui non seulement ne comdamnent pas ce génocide mais s'en rendent tous les jours plus complices, leur dernière saloperie étant d'interrompre le financement de l'aide à l'UNRWA au prétexte que quelques employés sur des milliers auraient participé, selon le gouvernement israélien, aux atrocités du 7 octobre. Cette oligarchie mafieuse  estime qu'elle n'a de compte à rendre à personne et agit désormais selon ses propres règles.

J'ai beau lire, analyser, m'efforcer de comprendre, écouter ceux qui savent mieux que moi, etc, je ne comprendrai jamais - sans doute parce que je m'y refuse - que les héritiers des victimes d'un génocide puisssent, un seul instant, imaginer avoir acquis ou conquis le droit de reproduire l'Horreur. Je mets un "H" cap au mot "horreur", parce que je considère qu'au-delà d'une certaine limite dans ce qu'on inflige à l'autre, aucun argument tendant à justifier la commission de tels actes d'Horreur n'est plus valable.  

Il est donc limpide désormais qu’Israël a déclenché une guerre coloniale, avec pour objectif d'annexer les territoires Palestiniens, au prétexte d'avoir été attaqués par le Hamas.

Et pour atteindre cet objectif, le génocide-qui-n'en-est-pas-un n'est qu'un moyen.


Et donc, chers Yaël, Emmanuel et consorts, on en est où du droit à la légitime défense? Qui est l'agresseur, qui est l'agressé? Le soutien sans faille, toujours d'actualité?

Malheureusement le cinquième commandement est:
Tu ne commettras point de meurtre.

(si vous en douter, liser les passages d'après il y est décrit qu'elle crime mérite la mise à mort.

Note: cela n'enlève rien a votre beau texte. Mais c'est juste une fausse idée très répandu

Rien à espérer des sionistes. Pour les Israéliens c'est peut-être autre chose.

Qu'en dites-vous, de cette danse et de ces danseurs, grandes consciences juives d'ici et maintenant ? Que dites-vous bergers du troupeau, Horvilleur, Korsia, Yonathan Arfi ?


Pour comprendre leur attitude, rien de tel que de relire le Discours sur le colonialisme d'Aimé Césaire :


Il faudrait d'abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l'abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral...

Rien à espérer des Israéliens. Seule la force les fera céder.

Mais les US continuent à leur envoyer des armes. L' obsession des européens, c'est les Russes.

Les Palestiniens, ils s'en foutent.

Devant ce silence, cette complicité de ceux qui se prennent pour les champions de la démocratie., les extremistes israéliens ont de bonnes raisons de danser.

Comme dit E Todd, "l'occident en pleine décadence."

Todd il est un peu incantatoire et je ne suis pas sûr de la rigueur de ses travaux. Son débat avec l'autre idiot de Bernard Guetta était vraiment nul. Après, qu'il y ait une "décadence" de l'empire occidental, tout le monde voit des signes de quelque chose qui y ressemble, mais je resteprudent car ce mot n'a pas la même signification pour tout le monde.

La décadence des élites au pouvoir en Europe ou aux Us, ça  c’est une certitude.

Quand le choix se limite à Trump ou Biden aux états unis. Quand après Johnson, le parlement britannique élit Sunak le milliardaire. Quand Meloni est élue au poste de premier ministre en Italie.

Quand on voit même en Suède  l’extrême droite arriver au pouvoir. Quand on nomme la réac Vanderleyen à la tête de l’UE.

Que on voit le facho raciste, Geert Wilders, gagner les élections aux Pays Bas.

Quand le pays des lumières élit puis réélit Macron ici en France.

Bien sûr nous sommes tous victime de la propagande des médias, mais au Mexique , en Colombie ou Chili ,les gens ont su faire un autre choix.


Ce que je veux dire c'est que je me méfie du terme décadence, car il est utilisé aussi bien par des personnes de gauche que des personnes de droite pour un contenu très différent. A gauche, on va y mettre la concentration du pouvoir et de l'argent dans toujours moins de mains, la corruption de l'élite stato-financière (concept Toddien pour vous faire plaisir !), les restrictions de libertés (avortement, homosexuels, manifestation...). A droite, ils y mettent la puissance militaire, économique, l'homosecualité etc... Quand j'entends "décadence", je me méfie, un peu comme quand j'entends "bon sens", "bienveillance" et d'autres mots piégés. La réalité, c'est que le capitalisme continue de nous pénétrer toujours plus profondément et jusuqu'à un point de métabolisation. Certains commencent à lui attribuer le qualificatif absolu ou intégral, ce qui me semble assez juste.

Entièrement d'accord avec votre fine analyse. En revanche je trouve que Todd est moins incantatoire que beaucoup d'intellectuels, et qu'il est plutôt rigoureux, mais qu'il ne se pare pas des manières policées de la gent universitaire.

A l'oral je ne le trouve pas tout à fait convaincant, mais j'avoue ne pas avoir lu ses livres (j'en ai bien un de lui dans ma pile non lus mais le temps me manque pour la réduire en ce moment !).

vous noterez que parfois, s'il n'est pas très convaincant, c'est qu'il n'est pas lui-même très convaincu et qu'il a l'honnêteté de le laisser paraître, parfois d'expliquer où sont ses propres réserves, quand il s'aventure dans des hypothèses... ce qui est bien plus rigoureux que les "toujours convaincus convaincants". 

je le verrais bien reprendre ce mot d'une amie chercheuse : "j'essaie de ne pas être trop con, ni trop vaincue. Tout mérite discussion."

Todd n'est absolument pas rigoureux. C'est juste un imposteur intellectuel, comme il y en a tant dans le paysage médiatique.

Ainsi que le déclare un intellectuel rigoureux,  et doctoral,  prénommé Tristan, dit le Père Emptoire....

Je suis en effet rigoureux et intransigeant, c'est bien ce que les asinautes me reprochent. 


Le problème, c'est que beaucoup ici préfèrent écouter quelqu'un qui va dans le sens de leur opinion, même quand c'est complètement bidon. C'est très humain, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick.

"Je suis en effet rigoureux et intransigeant"


Mazette !


Moi je suis voyant extra-lucide et crétin mais je me soigne.

Vous avez raison. La décadence est un mot qui peut être utilisé à toutes les sauces. Mais le sens que lui donnait E Todd paraît ici pertinent. 

D'ailleurs, il est qualifié d'imposteur par les simples d'esprit.

Ca fait chaud au coeur de voir cette si belle élite assumer sa supériorité morale en prenant des dispositions pour pacifier et civiliser le monde barbare. Plus que jamais l'impression de voir un mauvais remake de Starship Troopers. Rafik, au secours !!!

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.