72
Commentaires

"L'empreinte", dernier-né présentable du covido-complotisme

Le documentaire "L'Empreinte" raconte comment Florian Gomet a parcouru l'Europe pieds nus, sans aucune assistance. Il est surtout construit afin de prouver que son alimentation crudivore est la principale raison de la réussite de ce parcours, notamment grâce à l'intervention de la naturopathe Irène Grosjean, entre autres acteurs de la scène covido-complotiste présents dans ou en soutien de ce film.

Commentaires préférés des abonnés

Je ne doute pas de la pertinence des analyses de cet article, auxquelle j'adhère. Mais je crains qu'au lieu de favoriser le discernement, il ne fasse que renforcer la muraille artificielle entre "les legitimistes" d'un côté et "les complotistes" de l(...)

Approuvé 12 fois

Vous oubliez ce biais de "positivité" : la médecine s'appuie sur les études qu'elle veut bien faire. Et comme les etudes coûtent cher, elle fait peu d'etudes sur des pratiques où il n'y a rien a vendre derrière. 

Je ne suis pas medecin (mon pseud(...)

Ils en parlent dans l'article , les suédois ont confiance en  leur gouvernants . Ca fait toute la différence .La différence n'est que là d'ailleurs ! Perception de la corruption en Suède ils sont a la 5 eme place ...J'ai pas regardé la france , (...)

Derniers commentaires

3500 km, 4 mois, 8 pays … Sans argent ni passeport ni chaussures - L’exploit…

Ça ressemble fortement au quotidien d’un migrant sub-saharien, la chaleur du désert, les esclavagistes et le petit tour en bateau en moins, non?

Doit-on leur conseiller de manger des carottes crues pour être sûr qu’ils arriveront à destination en pleine forme? Ou peut-être simplement de changer de couleur de peau?



Il me coûte d'être obligé de prendre la défense des ostéos, moi qui d'ordinaire pourfends leurs raisonnements que je trouve souvent syncrétiques et farfelus (j'en rajoute un peu pour la forme) : 


- Madame, votre angine vient de votre frein de langue qui est trop court

- Que nenni cher confrère, écoutez les mots ! Dans "angine", il y a "ange". Il s'agit là d'un classique soucis d'expression du genre.

- Dans angine il y a "gin". L'abus d'alcool de toute évidence excite le méridien du foie qui ferme le chakhra de la gorge.

- Vous vous égarez tous trois, nous sommes en présence d'un reflux causé par une hypertonie du diaphragme dont la cause est à rechercher dans l'enfance.

- Je ne vous suis pas. Le MRP est bloqué ce qui tire sur le bassin qui inflige une contrainte au psoas , lui même responsable d'une compensation posturale qui se produit dans le rachis cervical, altérant la mobilité myo-fasciale cervicale moyenne.


Autant je n'adhère pas à ces raisonnements divers et variés, autant je récuse la pertinence de l'étude qui les attaque. Elle prend pour sujet les "lombalgies communes", objet indéfinissable, incluant le vieil arthritique, la jeune adolescente en pleine croissance, la travailleuse de force, le sédentaire, l'ex-parachutiste, la femme aux lumbagos pré-menstruels. La topographie de la douleur est indéfinie et donc incomparable entre le début et la fin. L'état des structures est impossible à comparer entre les sujets inclus.  La cause de la douleur n'est nulle part décrite (rachis dorso-lombaire, rachis lombaire haut, rachis lombaire bas, projection organique, trouble circulatoire, autre...). Chercher la persistance à un an de l'effet d'une manipulation dont on se sait rien sur une maladie dont on sait aussi peu... Comme dirait Coluche...


Ce que je trouve intéressant, c'est que cette étude puisse servir de caution à un positivisme scientifique omniprésent autour de l'objet médical. Parmi nous, il vient d'être utilisé pour justifier d'un statut plus ou moins scientifique ou pour arguer d'une efficacité plus ou moins reconnue de l'ostéo. Autrement dit, comme le dit Roland Gori, la qualité de l'étude importe peu, c'est simplement sa nature "scientifique" qui lui confère le statut de "référence". Cette référence devenant immédiatement l'argument de la qualification ou de la disqualification. 


Je me réjouis que la médecine conventionnelle s'assure une rigueur par la science. Mais n'oublions pas que l'empirisme est la première des démarches scientifiques, celle qui a fondé notre médecine bien avant l'apparition des niveaux de preuve. L'empirisme bien construit est aujourd'hui encore à la base de nombre de nos pratiques médicales (voir Didier Dreyfus sur les protocoles en réanimation aujourd'hui). A contrario, "science" de rime pas forcément avec "pertinence" (ni avec qualité). La science n'est pas un label qui donne un blanc seing à la médecine contre les critiques internes ou externes.

Cette histoire pue du cru...

en fait  les medecines alternatives ne supportent pas les vaccins  car  c' est collectif et gratuit  et non individuel et payant

 outre que le film decrit un exploit individuel non transposablej je m' interroge sur  plusieurs choses :. Pourquoi la "  naturopathe " qui prone le viol des enfants  ( ben oui, juridiquement   ca l' est ) n' est elle pas en prison ??? ou interdite d' antenne ??? je ne sais pas  de quoi vivent les naturopathes et autres charlatans  qui   sortent de partout . , meme dans les provinces pauvres et reculées .Une consultation valant entre 50 et 100 euros non remboursés, qui  peut y aller ??? sans compter les produits derivés ...  et enfin c 'est elitiste . on soigne les maux de la civilisation sans   proposer la  moindre alternative collective , sauf  peut etre des communautés isolées .... tant que vous soignez vos chakras et  irriguez le colôn vous faites pas la revolution


Mais cette approche comprend 2 grandes faiblesses bien connues  : le préventif, et tout ce qui est tres systemique, a cheval sur plusieurs spécialités.


Bonjour, pourriez vous être plus explicite ?

Si le film est nul ou qu'il dit des sottises, on doit avoir la possibilité de ne pas aller le voir. Je me fiche de la naturopathie mais enfin, c'est un peu fatigant, cette police de l'opinion exprimée en attendant celle de la pensée au nom de la chasse au complotisme.

Que de chemin parcouru (à pieds nus) depuis que Rika Zaraï nous conseillait de nous tremper le cul dans la bassine. Ainsi donc, ceux qui se soignent de façon traditionnelle n'échappent pas à la mort. Quid de ceux qui se délectent de végétaux ? Vivent-ils beaucoup plus vieux que les virilistes bouffeurs de merguez grillées si bien décrits par Sandrine Rousseau ?

Je ne doute pas de la pertinence des analyses de cet article, auxquelle j'adhère. Mais je crains qu'au lieu de favoriser le discernement, il ne fasse que renforcer la muraille artificielle entre "les legitimistes" d'un côté et "les complotistes" de l'autre. Or cette muraille profite aux seconds. Pardon d'avance pour cette critique un peu raide, mais je m'explique : 

1/ vous deconstruisez le recit à travers les personnes, leur identité, leurs reseaux bien plus qu'à travers le contenu. Votre propre langage et structure argumentative emprunte en partie les procédés des milieux que vous dénoncez ("sphère ", "nébuleuse "... genre "sentez-vous cette odeur de soufre ?"). Cette essentialisation creuse le fossé entre deux camps adverses, les tenants du "vrai" (la mission interministérielle, la medecine occidentale classique ) contre les marchands de "faux".

2/ le probleme est que les autorités auxquelles vous vous référez ont écorné leur crédibilité par leur soumission au bizness (conflits d'intérêt, influence des cabinets de conseil, emprise des labos) et leur refus de se pencher sur les médecines douces pour valider celles qui marchent . Ainsi, des pratiques (osteo, nutrition...) efficaces, et qui comblent certaines insuffisances de la medecine se retrouvent mélangées  avec du pur charlatanisme. 

Resultat, les personnes (nombreuses!) à qui la naturopathie a fait du bien et que la medecine classique a laissés en plan ne peuvent que choisir le camp des "conspirationnistes" si c'est ainsi que vous decoupez le monde. 

La seule solution je crois, est de deconstruire le propos et seulement le propos. Et si certains pans sont recevables, il faut le reconnaitre même si ça pique.


J'ai connu des gens « bien soignés » suivant les principes de la naturopathie et qui sont morts quand même.

Et dont la  vie aurait vraisemblablement été plus longue avec des soins « classique ».


Il faut-être conscient que les naturopathes défendent leurs intérêts avant toutes choses.

Bien sur ça fait moins d'argent au total que « big pharma » mais pour eux c'est non négligeable.

Pour donner un exemple simple : si on me donnait 2000€ de plus par mois ce ne serait rien dans l'économie mondiale, mais ça doublerait mes revenus, pour moi ce serait extrêmement important.

Je crois que « prédécesseur » ne s’emploie que pour une personne , en tout cas pour un film , ça pique sévère . 

 

Puisqu'on reparle de Covid, j'aimerais bien qu'ASI face un article sur la Suède :  exemple à suivre finalement ? Ou pas ? https://theconversation.com/covid-19-la-surmortalite-en-suede-durant-la-pandemie-a-ete-parmi-les-plus-faibles-deurope-189179

Ils en parlent dans l'article , les suédois ont confiance en  leur gouvernants . Ca fait toute la différence .La différence n'est que là d'ailleurs ! Perception de la corruption en Suède ils sont a la 5 eme place ...J'ai pas regardé la france , mais je dirais qu'on est dernier .Mais même serions nous premier , si Macron me dit l'eau mouille , je ne le crois pas ! Et j'ai 99 % de chances d'avoir raison ...

J'ai été regardé les chiffres de mortalité covid par million d'habitants.

La Suède avec 1 892  morts par million d'hab s'en sort effectivement mieux que la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal ou le Royaume Uni, mais pas mieux que l'Allemagne (1768), la Suisse (1 607), l'Irlande (1572) et quand on compare aux autres pays nordiques, c'est très mauvais avec 1007 morts par million d'habitants en Finlande et 736 morts par million d'habitants en Norvège.

https://ourworldindata.org/covid-deaths


Il ne s’agit pas d‘en faire un exemple, quoique se poser la question de quel pays a joué avec le feu, celui qui appliqué le plan prévu ou ceux qui ont « improvisé » me semble essentiel.


Par ailleurs, il n’y a pas que le covid à prendre en compte : les confinements ont et auront des répercussions sociales et économiques très importantes.

Effectivement, ce serait déplacé d'en faire un exemple, vus les mauvais résultats de la Suède par rapport à ses voisins, qui sont les pays les plus proches auxquels on peut la comparer, d'un point de vue socio-culturel etc.

Donc je ne comprends pas très bien l'enchaînement avec la suite dans votre dernier message...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.