132
Commentaires

"Le Qatar n'a pas d'états d'âme, il a des intérêts"

Le PSG, la banlieue, le magasin Printemps, le Carlton... Le Qatar est présenté parfois dans les médias comme "achetant la France", mais aussi comme ayant manipulé l'après Révolutions arabes. D'autres documentaires en brossent un portrait idéaliste, de monarchie moderne, attirant des entreprises de pointe. Qu'en est-il ? Le Qatar est-il dans une stratégie d'influence diplomatique, de réseau pour asseoir son pouvoir ? Les peurs autour de sa volonté de prosélytisme religieux sont-elles justifiées ? Pour répondre à ces questions, sur notre plateau, Nicolas Beau, ancien journaliste du Canard, auteur du livre "Le vilain petit Qatar", Nabil Ennasri, animateur de ce blog, et auteur du livre "L'énigme du Qatar", Agnès Levallois, consultante spécialiste du Moyen-Orient, et Frédéric Brunnquell, réalisateur du documentaire "Printemps arabes, la confiscation".

Derniers commentaires

"Je crains les grecs et leurs présents" disait-on dans l'antiquité. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour ces pays...
C'est déjà le cas puisque l'Arabie Saoudite, avec l'aide de la Turquie et de la Jordanie et bien sûr sous la bienveillance états-unienne, livre des armes aux "rebelles" syriens, depuis plusieurs mois. Qui se souvient de son intervention au Barhein pour écraser une des premières révoltes en 2011?
Qui se souvient du soutien affiché par la France à Ben Ali, lors des débuts de la révolution tunisienne?
Au vu des relations avec le Quatar et la guerre au Mali, malgré un changement de majorité, on sent là comme une continuité.
Nous réservons notre indignation à Bachar le sanguinaire qui seul serait capable d'user d'armes chimiques....
A Poutine le dictateur qui soutient forcément ses congénères .
A l'Iran qui pourrait un jour posséder l'arme atomique.
A tous les terrorrites qui combattent l'intérêt économique de nos maîtres...
"Au sujet de la démocratie, François Hollande a indiqué, avec l'émir Cheikh Hamad bin Khalifa al Thani, que la France et le Qatar travaillent "main dans la main" dans leur soutien aux pays en transition démocratique après les mouvements du Printemps arabe." ( Les journaux).
Bientôt Hollande à Riyadh "main dans la main" avec Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud ?
Je ne le (N. Ennasri) connaissais pas jusqu'à ce que je vois l'émission. Mais j'ai été déçu par le matraquage de questions auxquelles il devait se justifier. Je pense (à vrai dire j'en sais rien) qu'il n'est pas plus "pro-Qardawi" ou pro-Qatarri que L. Daussy est pro-Dassault car elle aurait travaillé au figaro pendant des années.

C'était juste, "je vais me le faire", enfin, c'est l'impression que j'ai eue.
Etant étudiant en recherche sur le monde arabe à la Sorbonne, je le dis, en toute modestie, je me suis ennuyé durant l'émission. Plus qu'un débat c'était du déballage. Rien de nouveau dans les accusations contre le Qatar.

Essentialisme et simplisme était les mots d'ordre de l'émission. Très peu de nuance et de matière.

J'insiste peut-être, mieux vaut une émission toutes les deux semaines mais de qualité que ce genre d'émission qui contribue à fabriquer une image dans la mémoire collective.
Une des émissions les plus pitoyables et des plus molles. C'était du low-cost ! L'abonnement n'est pas excessif d'accord mais peut-on avoir un p'tit peu de qualité.

Outre le comportement vindicatif de L. Daussy, l'émission m'a surtout renseigné sur sa personnalité et sur son idéologie. Je sais désormais d'où parle Daussy, "proche de Fourest". Enfin, quoi! "proche de T. Ramadan" ! ça signifie quoi ? le diable ? Ré-invitez F. Taddei pour savoir qui il faut inviter ou non..

Il y a une ignorance complète du sujet. Vraiment. Une logique puérile teinté d'essentialisme. Qatar = islam + argent + antisémitisme + misogyne... Il n'y avait pas de sociologue ou d'universitaire du monde arabe pour vous dire que ce dernier est hétéroclite.
Vous n'êtes plus sur France tv ni sur la Tnt, alors, s'il vous plait, gardez votre esprit de journaliste indépendant qui mène une enquête rigoureuse, documenté, fouillée et sérieuse! Epargnez nous aussi des "c'est bien" et "c'est pas bien".

Si vous n'avez pas le temps de faire une émission sérieuse par semaine, contentez-vous de deux émissions mensuelles.
Merci à D. Schneidermann d'avoir recadré parfois l'émission.

C'est un commentaire tardif mais en tant qu'abonné, je voulais exprimer ma déception.
Dubaï a la plus haute tour du monde dont les bureaux sont inoccupés à 90%. Pour se faire, il faut du béton, beaucoup de béton, composé de 2/3 de sable et le reste de ciment. Ironiquement, ce pays entouré de désert est obligé d'importer du sable, qui reste après l'air et l'eau, la ressource la plus consommée au monde.
Et comme le reste, elle vient à manquer, et en se raréfiant engendre mafia et désordres écologiques...

Le sable, enquête sur une disparition
Date de première diffusion :
Mar., 28 mai 2013, 20h17

Date(s) de rediffusion :
Lundi, 24 juin 2013, 09h00
Thèmes :Environnement & Sciences, Société, Documentaire
Tags :Sable, ressource, nature, pillage, béton, silice, silicium, Bombay, Bretagne, Maldives, Indonésie, Maldives, Singapour, Dubaï
Bien sûr Mr Nasri, comme beaucoup de citoyens français de base j'ai un problème avec l'islam... surtout celui que vous pronez, liberticide, destructeur.... et qui est le seul dont on entend parler, en existe-t-il un autre d'ailleurs. Toutes les théocraties, les dictatures sont insupportables et je ne pense pas qu'il faille en discuter pendant des heures... Le quatar a au moins le mérite de ne pas avancer caché et on devine bien le but de son expansion financière pour le moment... L'Eglise catholique l'a fait pendant des siècles, venir en aide aux plus pauvres contre une conversion forcée....En France on est à peine débarrassé de ce pouvoir religieux qu'un autre pointe à notre porte...je ne suis pas une extrémiste, mais que j'aimerais que le monde soit débarrassé de ses "dieux"
Possible, dans le classement national, cette grande école est classe entre 1 et 5!
Cela pour moi, est juste vouloir se faire remarquer(ou du prosélitisme), car s'était les deux seules dans cette grande école à avoir un comportement aussi bizare.
Enfin je vois pas uniquement des musulmans mais des européuns, adopter des rites obsolètes. La propagande dans un terrain de crise marche hélas.
Bon j’en rajoute,

On traverse actuellement une crise, et certains trouvent bien non pas par conviction, mais par reconnaissance des autres de retourner vers des coutumes obsolètes.

J’ai vue en France deux jeunes filles après être rentrée dans une grande école, mettre le voile, et après lorsque il fallait chercher du travail, le retirer.

Cela est vrai pour les Musulmans, mais aussi certains juif orthodoxe en Israël, qui de parents Laïcs deviennent ultra pratiquant, cela n’est aussi pas désintéressés, car ils n’on me semble-t-il un service militaire allégé, et soit comme nos prêtre en France touche une paie ou ne paie plus d’impôts.

http://www.lemonde.fr/international/article/2013/05/10/les-violences-revelent-les-crispations-des-ultra-orthodoxes-en-israel_3175405_3210.html

Enfin, j’ai été en contact avec une Journaliste d’un grand journal, lors de la guerre en Lybie, et elle a avoué à mots couvert quel c’est faite avoir, et quelle résultat est pire que avant, le peuple soufre encore plus, et c’est dans ces jeunes désabusés, que les extrêmes recrutent pour aller faire la guerre sainte ailleurs.
L'émission n'est toujours pas visible en replay chez Free.
J'ai bien aimé ce débat parce qu'il a permis d'entendre différents de points de vue nuancés, pour une fois, et même celui d'un intellectuel formé par les Frères Musulmans, ce qui est primordial : il faut se confronter à d'autres systèmes de valeur et de pensée pour comprendre le contexte d'où ces idées partent. Ainsi on pourra éventuellement les encourager plus efficacement à promouvoir ce que nous considérons dans la plupart des pays occidentaux comme des droits fondamentaux universels : égalité hommes-femmes, liberté de religion, liberté d'orientation sexuelle, démocratie...

Tout comme Tariq Ramadan, je n'arrive pas à cerner le but profond de Nabil Ennasri. On sait qu'ils ont coutume de servir un double-discours, mais pourquoi ?
Veulent-ils ne pas choquer les occidentaux en adoptant un discours mesuré pour convertir à l'islam radical les musulmans d'occident en toute discrétion ?
Ou veulent-ils ne pas perdre les masses musulmanes en leur servant un discours traditionnaliste, voire rigoriste, tout en leur servant par petites touches des bribes de progressisme pour faire rentrer les plus obtus dans le 21ème siècle ? Ca expliquerait les approches du type "Deux secondes, arrêtons de lapider les femmes adultères deux minutes et réflechissons bien si ça se justifie".


On peut voir les deux côtés du mirroir, mais dans les médias on ne perçoit que le côté islamisation rampante.

Plaçons nous dans leur situation et, soyons fous, présupposons qu'ils veulent porter les masses musulmanes vers l'acceptation des droits fondamentaux et une modernisation de la doctrine islamique nécessaire. Comment feriez-vous dans des pays à tradition rigoriste, voire obscurantiste, comme l'Arabie Saoudite, ou le Qatar ? Avec des pontes de votre école de pensée du genre Al Qaradawi qui balancent des insanités antisèmites et homophobes à tour de bras ?
Vous secouez tout comme des gros bourrins, ou vous essayez de faire doucement évoluer les mentalités ? Non mais faut aller dans les campagnes égyptiennes ou turques pour voir la conception de l'Islam qui se fait là-bas. Comment on la fait bouger efficacement ? Je pense qu'arriver benoîtement en disant "la femme est l'égal de l'homme c'est les droits de l'homme ; les homos ils font ce qu'ils veulent, c'est les droits de l'homme ; c'est comme ça y'a pas à discuter" ça mènera pas loin.

Combien de temps a-t-on mis en France pour casser le joug de l'Eglise et qu'elle soit presque totalement évacuée du champ politique ? Aux USA, la religion a toujours un gros pouvoir politique d'ailleurs (coucou le Tea Party), et c'est une démocratie à l'occidentale bon teint...

Bref tout ça pour dire que oui, peut-être, Ramadan et Ennasri sont des gros sexistes homophobes qui font semblant d'être évolués pour mieux promouvoir l'islam radical auprès des jeunes des cités. Mais peut-être aussi ils essaient de tirer dans le bon sens, mais en pataugeant dans un océan de contradictions qu'ils doivent bon an, mal an, assumer.
Pour avoir une idée de ce qui se passe, il faudrait se tourner vers des sites contreversés tels que
http://allainjules.com/
http://www.voltairenet.org/article178116.html
http://www.michelcollon.info/

Le plus étonat c'est que ces thèses sont aussi montrés à la télévision par exemple sur ARTE, qui montre comment le quatar embauche de jeunes tunisiens pour aller faire la guerre en Syrie ou ailleurs sous couverts d'organisations islamistes
http://videos.arte.tv/fr/videos/arte-reportage--7483944.html
j'ai proposé à ma médiathèque d'acheter "mythe de l'islamisation" de Raphaël Liogier.
salafistes, frères musulmans, sunnites, chiites, allaouites, soufistes, wahabites ...
il y en a qui applaudissent car ils se "tapent sur la gueule" ...
à qui ça profite ?
certainement pas à ceux qui s'entretuent car à force ils s'affaiblissent;
qui tire vraiment les ficelles ?
la réponse serait intéressante car elle n'apparait nulle part;
en tous les cas ce sont toujours les mêmes qui se font avoir;
je crois quand même qu'E Todd a raison, malgré toutes ces divisions, ces pays ont une
population importante, jeune et instruite et ils auront une évolution intense;
le Qatar n'est qu'un pion dans cette mosaïque,
ce n'est pas ce qui se voit qui est le plus important;
Bonne émission ...

Première remarque au sujet des moteurs de recherches, il suffit de placer un petit fichier robot.txt dans la racine du site pour indiquer au moteur de recherche ce qu'il doit et ce qu'il ne doit pas référencer ... Ca me parait bizarre d'imposer à un moteur de recherche de ne pas référencer telle ou telle autre page, c'est aux diffuseurs de faire attention ...

Deuxième remarque tous les journalistes et même ceux d'arrêt sur image devrait lire "mythe de l'islamisation" de Raphaël Liogier. Cet excellent bouquin montre à quel point les pays non musulman se sont fourvoyés dans une paranoïa anti-musulman. Il démonte tous les mythes et mensonge un par un.
Dans vos questions dévoilant vos à priori vous semblez encore sous l'influence de cette mythologie ...
Daniel Schneidermann, il n'y a pas besoin d'« enjoindre » judiciairement Google à ne pas indexer certaines informations, il suffit de le lui indiquer gentiment en utilisant les standards informatiques prévus spécifiquement à cet effet :
http://www.robotstxt.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Protocole_d%27exclusion_des_robots

Ce qui n'a rien à voir avec « l'obéissance aux décrets français ».
Je suis surpris que des intervenants (animateurs ou invités) s'étonnent de la duplicité du discours du Qatar sur la scène internationale. Car bien entendu, la France en Afrique par exemple, a toujours tenu un discours diplomatique très clair et sans ambiguïté et s'est toujours fait un devoir de défendre le droit des peuples du continent. De même les Etats-Unis, un peu partout sur la planète, ont toujours defendu les libertés sans ambiguïté aucune...

Le Qatar essaie avec les moyens dont il dispose (beaucoup d'argent) de jouer un rôle sur la scène internationale malgré sa petite taille. Et il se sert au final des moyens utilisés par d'autres. Al Jaziraa est le pendant de CNN ou de FoxNews et délivre un discours qui sert les intérêts du Qatar (comme les chaînes américaines servent les intérêts des Etats-Unis sur la scène internationale). Les marques rachetées (Printemps, PSG en France) servent à être identifié de manière positive dans des pays étrangers. Et même la financement de projets en banlieue française a son équivalent étatsunien.

Ce que démontre cette situation c'est qu'une toute petite minorité peut influer, de manière colossale, la géopolitique globale grâce à des sommes d'argent considérables et cela, à des fins personnelles et sans réels égards pour les populations des pays dans lesquels les changements s'opèrent.

Un dernière remarque à propos de l'emportement de Laure Daussy sur la situation des femmes. Il me semble inopérant de comparer la situation des femmes au Qatar à celle des femmes en occident car quelque soit le changement (à moins d'un révolution radicale très improbable), le décalage est tellement immense que la situation sera toujours inacceptable pour des occidentaux. Le vraie comparaison doit être effectuée avec les autres régimes de la région (Arabie Saoudite, autres Emirats, Iran, Egypte,etc...) pour mesurer l'évolution du pays et estimer son degré de libéralisation sur ce point.
Qatar...HIC !... Ramadan
j'ai encore trop bu

Je trouve que Nabil Ennasri manie avec une grande perfection "l'art" de la taqiya :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taqiya

Comme "grand frère" Ramadan que j'avais vu il y a des années en colloque pour nous parler de la condition de la femme algérienne.
A l'époque je le voyais comme un progressiste.

Ce n'est que bien plus tard que j'ai compris que le but de ce rendez-vous était de faire un point sur la question de la juste limite à l'émancipation de la femme pour que cela reste applicable par la loi coranique.

Quelques personnes dans l'assemblée avaient du le comprendre, mais en ce qui me concerne je n'étais pas assez armé.
L'art du double discours est une arme redoutable, et on ne peut pas dire que les ambassadeurs des frères musulmans ou certains prêcheurs (à la ligne) en sont dépourvus.

Pour tout le reste, de mon point de vue, ils peuvent bien se les garder leurs lois coraniques.
On s'est quand même pas pris la tête pendant des siècles avec l'inquisition et le pouvoir des petits roitelets religieux, pour souhaiter un retour à un modèle de société répondant le doigt sur la couture aux préceptes religieux.

Comme quoi...
L'histoire, à l'image de toutes choses dans l'univers, semble avoir comme unique règle le côté ondulatoire.
Comme un cosinus alternant en fréquence entre les positions extrêmes qui délimitent le périmètre de l'existence des choses.

Ce que nos lointains aïeux ont connus semble de retour, et les remèdes du passé ressurgissent (je parle de séparation stricte entre nos sociétés humaines et les dogmes religieux, et sans aucune forme de culpabilisation pseudo-raciste car le problème n'est pas là évidemment)

Ou alors, plutôt que de rejeter toute forme de croyance, revenons dans ce cas à un polythéisme grec ou celtique.
Par Bélénos en voilà une bonne idée !
Elle a le mérite de ne figurer sur aucun livre sacré, donc on ne devrait pas trop s'étriper pour l'interprétation :)

Quand les moissons seraient bonnes, on célébrerait Esus et Grannos.
Quand les femmes auraient beaucoup d'enfants ce serait Cernunnos et Sucellus.
Quand on décrocherait son bac ou une promotion au boulot : Visucius.
En cas de ticket de loto gagnant ou d'héritage : Rosmerta
Quand on aurait une haute idée de la nation et de l'union des hommes dans la paix, le célèbre Teutates !!

Allez hop je me vais me relire une BD
Le Qatar en 3 idées

-Dans les cours d'écoles lorsque on est petit et qu'on a plein de bonbons, il vaut mieux avoir un ou deux copains costaux …
(frontière Qatar Iran)

-Lorsque dans un pays ou n'importe quelle communauté humaine, une forte bourgeoisie apparaît, il n'y a nulle doute qu'elle veuille acquérir le pouvoir après s’être développée et reproduite en tant que tel.

- Vivement que l'on change enfin d'énergie
Je sais que l'islamisme - si ce n'est la culture arabe - fait peur en France. Et c'est regrettable.

Personnellement, Doha (Qatar) me fait plus penser à Hong Kong, à Shanghai, à New York, à Tokyo, à Mexico, à Dacca. Je pourrais citer aussi le "grand Paris" mais elle fait figure de petite mégapole.

Une émission ou des articles à propos des investissements de la Chine en Afrique (par exemple) seraient intéressants.
Il enfonce pas un peu des portes ouvertes, Nicolas Beau, à essayer de nous convaincre que le Qatar n'est pas démocratique, ni favorable à la démocratie?
Bonjour. Rien de plus pénible que de voir et d'entendre des interviewers prendre parti et tout faire pour entendre ce qu'ils ont envie d'entendre, et d'orienter les débats en fonction de cela.
Sont sympathiques ces frères musulmans. Souriants, cultivés, excellents débatteurs... Nabil Ennasri, Tariq Ramadan, même cause, même parole d'hommes libres, ouverts au dialogue.
Bien sûr, on m'objectera que sur la place des homos et des femmes dans le monde musulman, notamment, ils n'ont pas encore clairement tranché. L'homosexualité est-elle une maladie ? La femme n'est-elle pas une esclave par nature ?
Des réponses à ces questions dépendra, sous leur influence, l'évolution de l'islam.
Alors soyons optimistes. Nous ne sommes après tout qu'au début du troisième millénaire.
émission ennuyeuse...
sauf la 1ère partie Médecins-labos
1. Si la doctrine du Qatar c'est de parler (et gentiment) avec tout le monde (israéliens, francais, russes, iraniens, saoudiens, chinois) alors oui il y a de fortes chances de duplicité. Pour joindre les deux bords d'une rive il faut nager dans un sens puis dans le sens opposé.

2. Pour ce qui est de l'aspect religieux, je pense que le dogmatime du Qatar correspond à un wahabisme de mouvement, capable d'embrasser certains aspect de la vie moderne, en particulier technique, mais pas prêt pour des questionnements sociétaux de fonds.

Alors que l'Arabie Saoudite promeut un wahabisme statique, un Islam définitif. Les autorités saoudiennes et la majeur partie de la population ne conçoivent pas le changement ou l'adaptation comme une survie. Leur idéal de vérité unique les convainc que le monde évoluera vers eux... un jour. Il est vrai que contrairement aux Qatar, bcp de saoudiens sont très pauvres et sans éducation primaires.

3. Y a-t-il plus de Qatar bashing que de U.S. bashing ?

4. Le Qatar paie surtout le fait de s'afficher. Afficher son argent et sa réussite dans une Europe en crise n'est pas très fin. Les USA contrôlent bcp de chose sur nos vies ne serait-ce que via internet, de grande société (fond de pension), ou via le contrôle de ressource energétique mais ne sont pas autant attaquer. Le soft power paie mieux.

5. Le Qatar paie peut-etre aussi le fait de dépasser à toute vitesse dans son bolide rouge des pays qui historiquement décidaient pour le reste du monde. Une sentiment chez nous, français, de nous sentir déclassé dans cette globalisation où les valeurs morales et autres idéaux ne comptent pas. Le Qatar : un pays qui peut faire la pluie et le beau temps alors qu'ils ont des quasi esclaves pour travailleurs et une gestion clanique des affaires de l'état ?
Pas mal l'émission, comme à chaque fois qu'il y a débat contradictoire, vous devriez le faire plus souvent.
Et puis Nabil... Frissons dans le slip.
J'ai bien aimé le moment où, sur le plateau, il est question du prédicateur qatari qui est venu à Paris et ô horreur, a acheté de la lingerie....
C'est vrai que c'est choquant, acheter de la lingerie ? Mais alors j'en commets des péchés sans le savoir...

Jamais il n'aurait dû faire cela !
Mais dans quel raisonnement exactement ? Dans une vision ethnocentrique, un religieux chrétien ne se préoccupe pas de lingerie. Et pour cause, il est interdit de mariage, surtout s'il est catholique.
Mais l'islam, même radical, ne rejette pas une conception épanouissante de la sexualité.

Être contre la liberté des femmes ne signifie pas ne pas jouir pour autant d'une sexualité enrichissante. Si un jour, vous allez en Egypte, qui est très islamisée, allez dans les boutiques un peu à l'écart, et où se promènent les femmes voilées, Il s'y vend des petites choses affriolantes, mais à la mode islamique. Le côté à la fois prude et sexuel finit par friser la vulgarité. Ce n'est pas aussi mignon qu'aux galeries farfouillettes. Mais la prochaine femme du prédicateur devait être jeune et supposait d'être séduite par un vieux barbon. Donc...

Homophobie, sexisme, antisémitisme, esclavagisme, et j'en passe... Voilà certes ce qui peut inquiéter chez les Qataris, mais acheter de la lingerie... Bof !

Par ailleurs, T Ramadan et Nabil Ennasri se comportent comme si le questionnement ultime de l'humanité c'était la question d'un minuscule espace de liberté plus ou moins grand à l'intérieur de la société, et spécialement pour les femmes. Comme si la question centrale de la politique, c'était la taille des pierres pour lapider les femmes adultères. Je ne sais pas si c'est le fond de leur pensée, mais ça ressemble à ça.
Quand on leur objecte quelque chose de sensé, la seule réponse, c'est : d'où parlez-vous ? Mais moi, peu importe d'où je parle !
Ou bien : c'est de l'ethnocentrisme, mais moi je ne suis pas ethnocentriste.
Comme toute pensée d'extrême-droite, c'est de la pensée peau de lapin.

Mais malgré tout, le débat était informatif, et ne se voilait pas la face, dans tous les sens du terme, n'est-ce pas Laure ?
Sujet intéressant cependant la parole de Nabil Ennasri empêche d'approndir le sujet (Liaison Qatar/Arabie Saoudite, Qatar/EU etc).

Je n'ai rien contre ce monsieur, je concois très bien que le sujet peut-être nuancé, cependant sa tendance à vouloir casser les moindres avis négatifs sur le Qatar et à renvoyer les critiques à un point de vue biaisé voire à des théories complotistes (et même islamophobe -le personnage se dévoile assez bien à la fin-) apparaît assez lourdingue. En plus la même personne qui se veut être le plus objectif possible, s'empêtre dans ses contradictions: entre ce qu'il dit et ce qu'il écrit, et il critique le manque de rigueur des autres alors que ses sources se basent sur la propagande d'une monarchie. Mais mirroir magique "il faut être ouvert d'esprit, je dis ce que je pense et si vous êtes pas d'accord c'est que vous avez un probléme avec l'Islam!"
Bonne émission mais il y a une chose qui me dérange quand même.

Nous, nous avons le droit de juger le Qatar avec nos valeurs, par contre le contraire, ce n'est pas bien. Comme lorsqu'ils jugent les caricatures de Mahomet avec leurs valeurs, là c'est très très vilain.

Est ce qu'il faut en conclure qu'il existe en ce monde des valeurs supérieures à toutes les autres (les nôtres comme par hasard).

Finalement est ce que ce n'est pas tout simplement fondamentalisme contre fondamentalisme?
Donc, si je comprends bien, selon toi, embrasser sa femme ou la lapider, c'est kif-kif, quoi.
Bravo, vous ne faites pas dans la caricature.
L'histoire des passports bloqués par l'employeur c'est "humainement" limite, non ?
Et sinon, au niveau de la réciprocité, essayez de construire une église là bas... c'est pas gagné.
Par contre, en France, construire une mosqué c'est possible.

Bref, se réfugier dans une tour d'ivoire en se disant que juger est impossible c'est être aveugle.
essayez de construire une église là bas... c'est pas gagné.

Vous avez essayé ?

--
Wow. Un vrai paradis ce pays en fait.
Quel rapport ?

--
Sans vous, on aurait pu penser que le Qatar n'était qu'un petit état aux moeurs ultalibérales en matière économique et ultra-intolérantes en matière de moeurs et de croyance religieuse. Merci de tenter de corriger cette impression trompeuse.
Mouais, m'enfin c'est plus une question d'architecture que d'impression !

--
@ Sterling Archer:
Cugel a raison, c'est plutôt rigolo d'apprendre, juste après que pydub ait justement écrit "essayez de construire une église là bas", qu'une église catholique s'est effectivement construite (pas sans mal, il est vrai) au Qatar en 2008.

Je vous trouve de très mauvaise foi quand vous rajoutez "Sans vous, on aurait pu penser que le Qatar n'était qu'un petit état aux moeurs ultalibérales en matière économique et ultra-intolérantes en matière de moeurs et de croyance religieuse. Merci de tenter de corriger cette impression trompeuse."

Cela veut-il dire que signaler, simplement, qu'une église s'est construite à Doha c'est se poser en ardent défenseur du Qatar? Dès qu'il s'agit d'un pays musulman, la moindre prise de distance vaut allégeance inconditionnelle. Et là, il ne s'agit même pas de "prise de distance", simplement de l'énoncé d'un fait.
Oui, j'avoue, c'était un peu con de ma part. Mais c'était dans un fil qui commençait par le message de Concept, j'ai supposé que Cugel l'appuyait, or cette idée de deux fondamentalismes qui se valent me semble un brin dégueulasse.
Le message de Concept était surtout très con puisqu'il sous-entend que l'égalité des droits et la liberté d'expression seraient des valeurs et des concepts uniquement occidentaux et qu'il les apparente à un fondamentalisme invasif ; à voir comme nous sommes encore obligés de les faire évoluer et/ou de les défendre dans nos propres sociétés, ça me fait doucement rigoler !
Nonobstant, je trouve tout aussi con de se servir de l'église catholique, et d'une assertion se révélant fausse pour ce cas précis, comme référence positive à l'encontre de l'obscurantisme islamique.

--
Tiens, ça me fait penser que le Haut Clergé de l'Église Catholique a eu une curieuse absence de réaction face à ce qui est pourtant une instrumentalisation assez glauque, et même, dans leur logique, un blasphème particulièrement grave: un suicide dans une cathédrale.
Le fait d'être bougnoulophobe et pédophobe vaut peut-être indulgences et rédemption !

--
Ah bon on lapide au Qatar??

C'est vrai qu'en France les femmes on ne fait que les embrasser c'est d'ailleurs pour ça que 2 femmes par semaine meurent sous les bisous de leur conjoint...
[quote=Deazo]C'est vrai qu'en France les femmes on ne fait que les embrasser c'est d'ailleurs pour ça que 2 femmes par semaine meurent sous les bisous de leur conjoint...

Combien d'homme sont maltraité par des femmes que ce soit à la maison ou au travail ?

Personne ne sait ?
Ah oui, les associations féministes n'ont pas données les chiffres.

C'est quand même dingue que dès que l'on parle de femme en général, on se retrouve toujours avec ce type de commentaire
La peine de mort est pratiquée au Qatar. Elle s'applique à des cas de meurtre, de trafic de drogue, de crime contre l'état et depuis 2004 de terrorisme. Les dernières exécutions datent de 2003 (trois exécutions sur les quatre sur ces vingt dernières années), et la méthode utilisée fut la pendaison.

Il en fait des clichés ton appareil photo.
Assez d'accord avec vous...
Ça me fait bondir à chaque fois que j'entends que "les révolutions arabes sont récupérées par tel ou tel mouvement". Je ne dis pas que les pays comme le Qatar représentent ce qui se fait de mieux en terme de liberté d'expression ou de droits de l'homme, mais je ne suis pas sûr que la démocratie telle que ses promoteurs l'entendent - Coca-Cola/films hollywoodiens/marché libre et non faussée - soit ce qui se fait de mieux en terme de bonheur terrestre. On pourra toujours arguer que c'est mieux qu'une dictature sans être contredit...
Promouvoir la démocratie, je suis pour, encore faut-il s'entendre sur son contenu. Et se renseigner pour savoir si les concernés en veulent.
Se renseigner pour savoir si les concernés en veulent ? Voilà un sondage intéressant à faire par chez nous ! On demanderait par exemple : préférez vous la liberté de consommer vite fait un cheeseburger avec un gobelet de 5 déci de coca ou la dictature des déclinistes du bio ?

Je relève les copies dimanche à l'heure de la messe.
Moi promoteur de la démocratie (moi président), je suis sûr que je ne l'entends pas comme au Qatar. Simple opinion de gavé au vote de barrage et à l'abstentionnisme.
"Nous, nous avons le droit de juger le Qatar avec nos valeurs, par contre le contraire, ce n'est pas bien. Comme lorsqu'ils jugent les caricatures de Mahomet avec leurs valeurs, là c'est très très vilain.
Est ce qu'il faut en conclure qu'il existe en ce monde des valeurs supérieures à toutes les autres (les nôtres comme par hasard).
Finalement est ce que ce n'est pas tout simplement fondamentalisme contre fondamentalisme?"


Qui est ce "Ils"? Les Qataris, le gouvernement du Qatar, le prince, l'ensemble des musulmans (ou "d'apparence" idem), la petite poignée d'excités (rapporté à l'ensemble des dits musulmans) qui s'est fait récemment remarquer après les (délicates) caricatures que l'on sait?
farpaitement, le retour de l'esclavage, on en parlera quand tous les esclaves du monde se seront donné la main et auront fait leur Révolution, y'a pas de raison qu'on les aide à trouver le chemin de la dignité humaine comme nous le concevons. En attendant, c'est quand même une bien bonne chose que le Printemps ait été sauvé, on n'avait pas vu ça depuis 1887, date des premières mesures de température rectale. Mais je m'égare dans l'espace temps.
Cette émission, que j'ai suivie avec délectation, était-elle une réponse à une demande que je vous avais adreeés de ma paisible Charente, il y a quelques semaines? Merci d'avoir réuni, sur votre plateau, des intervenants aussi divers et qualifiés, pour s'exprimer sur cette question et tâcher d'éclairer vos abonnés sur la marche de notre monde.
De cette émission, je retiens : Nabil Ennasri et Nicolas Beau sont des militants.

Il m'a semblé que l'un militait pour s'assurer qu'à la fin de l'émission l'on garde une vision nuancé du Qatar, de l'islamisme et qu'on se méfie de notre tendance à l'islamophobie, l'autre pour s'assurer qu'à la fin de l'émission l'on ai conscience que le Qatar n'est pas un pays démocratique mais autoritaire et que l'on doit se méfier de lui car ses dirigeants sont fourbes, cyniques et souhaitent conquérir le monde.
Dans le débat, tous deux apportent des informations parfois fondés mais trop souvent malhonnêtement pour servir leur thèse, leurs idées. La preuve par l'accumulation. Ce qui les démasque le plus ce sont les arguments pauvres utilisés (comme le coup de l'achat des sous-vêtements) ou malhonnêtes (Nabil insiste pour qu'on nuance notre point de vue sur les raisons de l’éviction du directeur du lycée français, sous prétexte qu'il a été accusé de magouille financière).

Pourtant certaines de leurs idées méritent qu'on s'y attarde et sont probablement fondé, comme par exemple la tendance systématique à sombrer dans l'islamophobie de tous occidentaux (je m'inclue dans ce groupe). Il est d'ailleurs temps d'assumer que cette peur existe : il est assez évident que chacun a tendance à souhaiter que sa propre culture persiste et a peur qu'elle disparaisse au profit d'une autre (voir pour étailler cette idée la théorie des mêmes de Susan Blackmore).
Bien sûr, nous ne sommes pas égaux dans nos peurs, on y résiste plus ou moins, on cherche des arguments rationnels. Je crois cependant que temps qu'on ne les assument pas, on ne peut pas vraiment prendre de distance avec elles et tout ce que l'on peut dire sera sous leurs influences.

Ce n'est qu'une hypothèse car je ne sais pas grand choses de ces deux personnages mais je crois lors de ce débat on a d'une part Nicolas Beau qui a peur de l'arrivée d'idées islamiques et Nabil Ennasri qui souhaite l'intégration d'une partie de la culture islamique à l'occident.

Maintenant que l'on sait que ces peurs existent, posons les sur la table avant de réfléchir. Il me semble évident qu'à bien des titres la peur a trait à l'irrationnelle et qu'il ne faut pas y céder. Déjà, est ce si grave que ma culture disparaisse? En essence non, car une fois que j'adopte une culture, je la fais mienne et j'oublie l'autre. Ce qui compte au fond, ce sont les valeurs qui se cache derrière la culture, non? Les libertés, l'ouverture d'esprit, la promotion de l'esprit critique, la lutte contre la discrimination. Ce qui est difficile c'est de détacher les valeurs de la culture. Enfin je m'égare, je ne suis pas philosophe ni psychologue, j'ai une formation scientifique (biologie). Je pense que ce qui compte pour les gens à l'issu d'un débat c'est de s'informer correctement. La ligne de réflexion doit être la recherche de la vérité (en tout cas personnellement je m'efforce sans cesse d'avoir cet angle). Ensuite, peut-être on cherchera à savoir si les valeurs qui nous importent sont en danger ou non. Si on rapporte tous à nos valeurs, à chaque phrase, on empêche la pensée de se former et ça donne par exemple Laure qui veut faire dire à Nabil que l'imam Al Qardaoui est sexiste, alors que l'on parlais de tout autre chose et Nabil qui répugne à le dire car il essaye de faire nuancer l'image qu'on a de l’imam.

C'est pour ça que je hais les militants, car quand ils débattent, il ne débatte pas vraiment, il défende bec et ongle une théorie, une idéologie. En plus, c'est bien dommage car à priori s'ils étaient honnêtes et disaient ce qu'ils pensaient réellement, je suis sur que certain aurait une vision intéressante à développer.

Les seuls qui s'en sortent à mes yeux sont le journaliste qui ne fait que relater ce qu'il a vu et qui reste à sa place, et Agnès Levallois qui présente une analyse de la situation, même si je ne sais pas si elle est juste. Son intérêt d'ailleurs dans cet affaire semble plutôt de défendre sa thèse, son expertise (logique c'est une consultante). C'est plus sain, pas parfait bien sûr mais au moins cela évite les raisonnements bancals qui ne passent inaperçus que lors de débats publiques.
"C'est pour ça que je hais les militants "
Pareil, je pense que la comparution immédiate assortie de prison ferme serait encore trop douce pour eux.
"Les seuls qui s'en sortent à mes yeux sont le journaliste qui ne fait que relater ce qu'il a vu et qui reste à sa place"

Bienheureux les journalistes qui savent rester à leur place .
Merci gaz', j'ai vraiment ressenti la même chose. J'aurai aimé qu'on laisse plus s'exprimer Nabil Ennasri et Nicolas Beau à vrai dire (et tant pis s'ils en profitent pour développer une certaine langue de bois... En tout cas j'en ai marre que DS ou LD y coupent court... Même si cela constitue un tic d'autodéfense journalistique je trouve cela de plus en plus insupportable... et contre-productif...). Je regrette donc que le "sans durée fixe" ait été renié. On aurait vraiment pu aller beaucoup plus loin ! C'est franchement dommage...
Je ne me souviens plus de l'émission, je la revisionnerai mais de toute façon Daniel Shneidermann à toujours eut ce disons.... comportement qui tape sur les nerfs

concernant Laure Daussy, je n'avais pas remarqué
Je trouve que la diffusion de films sur l'écran pendant qu'un invité parle (en l'occurence le journaliste) nuit à l'écoute.
Ce n'est pas la première fois que je me surprends à regarder la vidéo et à ne plus écouter celui qui parle.
Evitez SVP, d'autant que ça n'apporte rien. Il vaut mieux réserver un temps pour la vidéo et un temps pour la parole des invités.
Non mais vous dîtes ca, mais il faut aller jusqu´au bout, je dis que cette émission était vraiment réussie. Plusieurs points très intéressants ont été abordés, et Laure avait la niaque!
J'ai trouvé l'émission très intéressante. Cinq iou !
"Le Qatar n'a pas d'états d'âme, il a des intérêts"

Cette phrase est superbe! On peut remplacer "Qatar" par n'importe quel pays du monde et ça reste valable! :-)
A 28'30s, qu'est ce que j'ai aimé ce petit regard malicieux de Laure Daussy quand elle rappelle "d'où parle l'un des invités" (le 2nd à gauche).
C'est ce que j'appelle une intervention bien placée ! :)
Allons bon, Laure Daussy qui s'énerve... On aura tout vu ! :)
(faut dire qu'il y a carrément de quoi)
Petite piqûre de rappel au sujet des liens entre le monde politique et médiatique français et le Qatar : Plantu (le pourfendeur des odieuses dictatures à Cuba et au Venezuela) est allé toucher son petit chèque de 10.000 euros, tout comme Jean Daniel le taulier de l'Obs', Jack Lang, Anne Roumanoff, Dominique Baudis, Renaud Donnedieu de Vabres...
Ces grands promoteurs de la démocratie ont mis leurs idées de côté à cette petite sauterie. On peut donc les acheter pour quelques petits fours et un chèque de 10.000 €, c'est peu cher payé...
Bonsoir

C'est terrible ce dénigrement systématique d'une monarchie responsable et moderniste qui grâce à ses ambassadeurs et ses représentants permet à l'économie française écrasée par une politique fiscale gauchisante de respirer grâce à des investissements désintéréssés.
N'oublions pas également que grâce au Qatar, le PSG, club humble mais ambitieux aux valeurs saines et aux supporters respectueux et bienveillants, va pouvoir briller sur la scènhe européenne dès l'année prochaine.
Le football en ces temps de crise procure tant de joies aux petits et aux grands qu'il faut absolument soutenir les investisseurs ambitieux qui font de nos clubs et ceci dans tous les sports, des fleurons qui symbolisent une France qui gagne nous permettant ainsi de compenser l'écrasante omniprésence de notre étatisme borné.
Bref, cessons de percevoir le Qatar comme une menace et louons les talents visionniaires de Nicolas Sarkozy qui a oeuvré et oeuvre encore avec brio et pugnacité pour que la France et ce beau pays puissent entretenir des relations solides et constructives.
Il serait d'ailleurs fort pertinent pour la survie du site d'ASI de contacter le prince Hamad ben Khalifa Al Thani afin qu'il puisse grâce à ses subisdes soutenir les équipes de DS.
Merci, dont à Eric Brunet et aux équipes de France 2 d'avoir présenté avec une grande honneteté et une rigueur intellectuelle admirable ce pays qui sera n'en doutons pas l'une des puissances respectables avec laquelle il faudra compter au XXIème siècle.
Mardi soir , le 22 mai , à voir en replay , HISTOIRE IMMEDIATE sur FR3 , résumés et état des lieux des révolutions arabes , avec le rôle du qatar semant les frères musulmans à tous vents et d'aljazeera , média de propagande .
un petite remarque après 9 minutes d’émission :
même si cela restait de l'ordre du symbole, j'aimais beaucoup le principe formel de ne pas faire de cut dans les passages de micros et installation des nouveaux intervenants.
cela fait plusieurs fois que vous y dérogez, et je le regrette un peu...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.