103
Commentaires

Le nouvel Express, le climat, et la 5G

Commentaires préférés des abonnés

Il faudrait inviter Jean-Marc Jancovici dans une émission (d'ASI, pas de CO2) !

Pourra-t-on gagner quelques secondes pour commander son cercueil et pour organiser son enterrement (  ou son incinération ) ?


J'ai hâte ....

Ce serait bien de conceptualiser correctement les choses et donc ne ne pas utiliser "climaticide" qui ne veut rien dire.

Le climat ne risque rien.

Ce sont les êtres vivants qui courent des risques suite à des changements climatique.

Un climat, ce n'est (...)

Derniers commentaires

Je m'étonne qu'il n'y ai rien de sourcé sur l'article du Shift Project.

J'ai plutôt confiance à priori dans leurs analyses et ici je m'attendait à pouvoir mieux comprendre comment ils arrivent à leurs chiffres. 


Ce qui m'étonne c'est ceci : "il y a aujourd’hui un consensus pour dire qu’un équipement 5G consomme 3 fois plus qu’un équipement 4G, et qu’ajouter des équipements 5G aux sites existants (2G, 3G, 4G) conduira à doubler la consommation du site. Par ailleurs, avec la 5G il faudra 3 fois plus de sites qu’avec la 4G pour assurer la même couverture, conformément aux souhaits du gouvernement. Au final, avec ce déploiement la consommation d’énergie des opérateurs mobiles serait multipliée par 2,5 à 3 dans les 5 ans à venir, ce qui est cohérent avec le constat des opérateurs chinois ayant déployé 80.000 sites 5G depuis un an."

Tout ceci devrait facilement pouvoir être vérifié.

"avec la 5G il faudra 3 fois plus de sites qu’avec la 4G pour assurer la même couverture"
Ce n'est pas si simple, ce n'est que pour le mmétrique (27ghz) qu'il faut plus d'antennes, la 5G étant multibandes et les bandes plus basses fonctionnent très bien à des distances plus grande (la preuve étant qu'on les utilises tout les jours). Donc on ne va pas tripler les antennes 2+3+4+5G mais juste ajouter des 5G plus petites pour une meilleure couverture mmwaves et probablement pas partout non plus.

Aussi il y'a un rempalcement d'une partie de l'équipement 2/3/4G par la 5G (au moins en partie la 5G ré-utilisant certaines bandes de fréquences).

Aussi les antennes 5G ont des techniques avancées de gestion de l'énergie que les antennes 2/3/4G n'ont pas (nottement sur la consommation au repos). Je vois plusieurs facon de faire le calcul,  du coup je serait curieux de savoir ce qu'ils comparent (antennes à pleine charge? au repos? un mix?  une moyenne? , autre chose?).

Toujours sur la question de l'énergie, il y'a la question de la pertinence. Le problème n'est pas le même si la production électrique est très problématique (charbon/gaz), ou peu problématique (nucléaire / solaire).

Je dit tout ca, parceque l'argument de la consomation est pour moi le plus fondamental dans ce débat et j'aimerai bien mieux le cerner...


je reviens sur ce billet pour partager deux liens : d'abord, cet entretien du 28-06-2020 avec un journaliste au sujet de la 5G, qui parle notamment de la suppression dès l'arrivée de Macron d'une taxe (payée par les opérateurs) qui finançait la recherche publique sur l'effet des antennes mobiles... ça a peut-être déjà été dit, mais pour ma part, je le découvre


ensuite, ce reportage de 2019 qui fait un tour d'horizon des applications possibles (prévues par l'industrie du numérique en tout cas) de la 5G et de l'Internet partout, notamment avec les smart cities, mais aussi la surveillance et même des gadgets qui touchent à notre santé : https://www.arte.tv/fr/videos/090012-000-A/internet-de-tout-et-n-importe-quoi/

Hors-sujet : 

Depuis 2 jours le fil Twitter de DS a changé de place sur l’affiche d’ASI sur mon smartphone. 

D’ailleurs il s’affiche très mal , mais pour moi c’est pas grave parce que sur ASI je viens chercher ASI, si je veux Twitter je vais sur Twitter ( toujours pas compris pourquoi les autres abonnés ne feraient pas de même ). 


Et du coup, je savoure : 

Ici, sur ASI , on m’affiche un tweet de DS qui relaie un twittos qui dit que que DS a fait une chronique intéressante ici. 


Y’a que moi qui trouve ça risible ? 

Daniel, c’est intéressant cette vision sur la 5G, mais pourquoi ne pas élargir le questionnement aux différents traitements pour des raisons stratégiques : https://www.nytimes.com/2019/05/12/science/5g-phone-safety-health-russia.html

Sur la 5G, la seule avancée que je vois est celle de la voiture autonome, pour laquelle la vitesse de réaction est essentielle. 

Voiture autonome = zéro accident (ou presque) donc des vies sauvées, une réduction des pertes de temps et de pollution car 0 embouteillage, et des coûts de fonctionnement de la voiture réduits (réduction de consommation d'energie, et des primes d'assurance, ...


Par contre, l'acceptabilité n'est pas gagnée; la densité des antennes 5G est bien supérieure à celle de la 4G. Des antennes partout: côté densité des ondes radio, on va être servis. Quand on voit le cas du Linky alors qu'il est quasiment indolore d'un point de vue de ces ondes radio (mais pas sur l'accès aux données; d'ailleurs, c'est pareil avec la 5G !!), ça n'est pas gagné pour la 5G...

On ne peut pas être contre le progrès


être contre le progrès c'est "patachonner dans la tête" comme dirait notre Macron Mon Amour


Moi j'attends avec impatience la 6G capable de faire arriver la vidéo avant qu'elle parte

On aura atteint alors la relativité restreinte

Je verrai des selfies que je n'aurai pas encore pris

Je connaîtrais les résultats des municipales avant même qu'ils aient lieu

Bon  c'est vrai que pour le coup, je les connais déjà : à Strasbourg le tourneveste plus vite que son ombre Fontanel sera élu, nationalement la manip sur la disparition des petites communes aura propulsé le parti du roy en tête


mais il y aura le reste

je saurai avant les jeunes la nouvelle coupe de cheveux à adopter

je connaitrais le nom du premier fonds de pension dans lequel investir pour ma retraite

je pourrai répondre à mes commentaires sur @SI avant de les avoir écrits


Vive la 6G...

Vous savez le plus cocasse de cette affaire ? C'est que la France est actuellement en train de dépenser des milliards d'euros publics pour déployer le très haut débit (fibre optique + technologie LTE basée sur des box 4G) sur tout le territoire (ça s'appelle le Plan France Très Haut Débit) au moment même où ça deviendra obsolète avec le déploiement de la 5G (et tout le monde le sait dans ce secteur qui est le mien...) !


C'est pas beau ça ? Et après on nous explique qu'il faut fairdézékonomi et donc fermer des écoles et des hôpitaux... Quelle époque formidable quand même, non ?   ;-)

J'ai découvers L'Express a 17 ans dans la bibliothèque de mon lycée. J'ai été tellement scandalisé par ce torchon que j'ai décidé de le voler toute les semaines pour le détruire. Je le ramènerai chez moi pour le brûler.


Après un mois la bibliothèque s'est désabonnée de L'Express pour "punir" le voleur. J'étais tout fier d'avoir ''purifié'' la bibliothèque.


Un bon souvenir d'adolescence.

Trouver la 5 G n'est pas  indispensable . En revanche , le point G ...., c'est indiscutable.


Gräfenberg plutôt que Huavey, 

Les gens qui psychotent sur la 5G alors qu'ils ne militent pas pour la destruction de la télévision et de tous les écrans en général...


Je suis d'autant plus fondé à penser que l'écran c'est le diable, que je suis totalement accro.

Toutes mes excuses pour le hors sujet, ou presque, mais message personnel à Daniel Schneidermann. Qui nous dit :  "Sur le sujet de couverture, "Netflix, la nouvelle drogue" les articles sont sympathiques mais je n'y ai pas appris grand chose -peut-être parce que je compte moi-même au nombre des drogués. "

Alors là, ça m'épate un brin. Vous, un drogué de Netflix ? J'ai du mal à le croire, en parcourant le catalogue dudit distributeur. Je vous imaginais plus cinéphile. On me dira, chacun ses goûts. C'est tout à fait vrai. C'est juste que je vous imaginais appréciant un tout autre genre de cinéma que celui de Netflix.

Moi je serais bien content de pouvoir regarder ASI de l'intérieur de mon frigo connecté quand il fera 50° dehors. Sinon, Jancovici a aussi préfacé la dernière édition de Limits to Growth (aka "Rapport Meadows").

5 G :

G pas besoin de ce truc inutile

G pas envie de bousiller la planète un peu plus

G pas les moyens financiers de m'acheter le bidule

G pas la volonté de promouvoir l'empire céleste 

G pas trouvé le point qui lui correspond. Un point c'est tout.

La 5G me vainc.


Tellement disproportionnellement bête, disproportionnellement énergivore, disproportionnellement polluante donc, dispropotionnellement inutile, disproportionnellement inévitable, disproportionnellement demandée. Un rouleau-compresseur de stupidité à tant de niveaux. Pour quoi, pour la joie de votre claquement de doigt, pour ne pas avoir à attendre cinq minutes en téléchargeant votre série de merde ? Pour regarder votre Sergio Leone ou votre David Lean dans la cohue, sur votre écran de dix centimètres de large ? 


Si c'est ça l'espèce humaine, allez juste tous vous faire foutre, allez crever sur votre planète de la mort que vous méritiez. Le plus vite et le plus proprement possible pour épargner les cloportes.


L'intelligence n'a jamais eu la moindre chance. Je ne ressens pas que de la tristesse, de l'amertume et du découragement. Je ressens aussi une part de paix pour ceux qui sont partis l'an passé, sans assister à la braderie d'un écosystème qui n'est pas voué à leur survivre.


"Orphelin jusqu'aux lèvres mais heureux de savoir que je te viens déjà."


Ha oui mais vous n'avez pas bien compris. Les TV en 6 et 8K arrivent. Le format des image va donc devenir plus lourd. Vous avez donc BESOIN de plus de débit.


C'est la même chose qu'avec le gouvernement... Nous autres les sachants, on est pas assez pédagogue avec vous autres les...

L'Express a certainement la même orientation idéologique que The Economist (libéralisme économique, progressisme sociétal). Mais niveau qualité éditoriale, profondeur des analyses, on est à des années lumières.

Comme par hasard ce matin sur le site de la RTBF.be :


Des appareils aussi intelligents… qu’une brique

Résultat : les particuliers qui ont parfois déboursé des sommes importantes pour s’équiper ne pourront plus utiliser leurs appareils. Ceux-ci seront tout simplement "bricked", comme on dit en anglais. Comprenez : empêchés de fonctionner au point d’avoir autant d’utilité qu’une simple brique. "J’ai dépensé presque 900 dollars (environ 800 euros) pour des caméras, des détecteurs de mouvement, des capteurs sur les portes et les fenêtres, ainsi que pour un thermostat", se désole un homme interrogé par la chaîne américaine KSBY.


Vous connaissez la double contrainte ? C'est par exemple: "Fous le camp, viens ici" ou, en psychanalyse, une mère qui dit à son fils: "Va sors, trouve toi des copains" mais qui lui fait comprendre non verbalement qu'elle ne supporterait pas qu'il le quitte (La folie est une porte de sortie de cette situation.)

C'est un mode de gouvernance fréquent en Macronie: On nous annonce des restrictions de consommation drastiques, comme ces membres de "la convention citoyenne pour le climat", qui envisagent de proposer un permis pour manger de la viande, l'interdiction de maisons individuelles, et probablement, des tickets de rationnement pour l'essence ou le beurre...  (ça nos rappellera le bon vieux temps !)


Et "en même temps" on va investir dans la 5G. C'est sûr que fermer ses volets ou démarrer l'aspirateur depuis son travail, c'est un progrès tel, qu'on se demande comment on a pu vivre sans (Moi qui ai connu les voitures qu'on fermait à clef ou les portes de magasin qu'il fallait pousser pour entrer...)

La 5g arrivera, les editaux s'en feliciterons, les neuneux du blackfriday encore plus 

Les gens pourront voir Netflix en encore plus haute qualité ( les gens = nous , moi, je, vous )

Les transactions financières iront encore plus vite,youpi 

Etc..etc...

La 4g deviendra obsolète et même vous; nous achèterons le dernières smartphone 5g car on aura plus le choix


 Le changement c est maintenant ...ou pas 

Jancovici connaît son sujet mais il a ses obsessions et partis pris idéologiques qui me le rendent difficilement supportable 

Lesquels ?

Sur le nucléaire j'imagine, c'est souvent la critique portée contre Jancovici.

On pourrait dire que les anti nucléaires ont également une obsession et un parti pris. Les deux sont probablement irréconciliables, mais on peut au moins s'entendre sur quelques faits scientifiques. Comme par exemple que le fait que le nucléaire n'a aucun impact négatif sur le réchauffement climatique, qui semble s'imposer jour après jour comme le problème principal du moment.

"une obsession et un parti pris"


Qui se nomment Fukushima, Tchernobyl, sans compter tout ce que nous ignorons. Plus un roman, "La centrale", très bien documenté sur le foutoir que sont les entreprises d'entretien et leurs intérimaires. Plus les incidents réguliers, plus ou moins passés sous silence ou minimisés. Plus les malfaçons qu'on a tenté de glisser sous le tapis. Et encore plus car j'en oublie. 

Oui, vous oubliez le coût faramineux de notre géopolitique d'approvisionnement en uranium (coucou les soldats français au Mali !)...  ;-)

coucou , les mines d'Arlit qu'exploite Areva  sont au Niger  assez loin des zones d'influence djihadiste; sans compter que la France a diversifié ses importations d' uranium .


Je vous invite vivement à creuser la question, vous pourriez apprendre beaucoup au sujet du lien entre Barkhane et approvisionnement au Niger.


Mais comme toujours en géostratégie, ce sont des coups à dix-huit bandes, donc faut parfois s'accrocher un peu...

Autrement dit : "J'dis ça j'dis rien et démerdez vous. ";  au moins j'ai échappé au pipeline d'uranium

C'est ca le probleme avec le nucléaire. Dès qu'on veut en parler, on se prends fukushima dans la tronche comme réponse définitive et comme si on cherchait a nier que ca ait eu lieu ... Et dans le camp d'en face, on se voit dire qu'on maitrise bien le truc et qu'on a pas besoin de tout savoir; laissez faire les pros. 


Le monde est juste un peu plus compliqué que ca... La tendance à tout réduire en "bon" ou "mauvais" a fait de grands progrès ces dernières années :)


Jancovici et d'autres sont des partisans du nucléaire pour des raisons qu'ils savent très bien expliquer et argumenter ; ca n'en fait pas nécessairement des idéologues biaisés par "un système". Il y a a apprendre de ce coté la comme de l'autre.


Il y a un consensus large sur le fait que tout le monde aimerait pouvoir se passer du nucléaire. Donc, tout le débat est donc de savoir si on a ce choix ou pas *aujourd'hui*

, et les arguments scientifiques sont de première importance, comme d'autres.


Troquer le nucléaire contre autre chose ne change rien au bilan carbone, ca c'est un fait incontestable. Ca influe négativement si on est contraint a bruler du charbon a la place. Considérer que se passer du nucléaire est plus urgent et important que réduire le bilan carbone, c'est un choix qu'on peut discuter en terme de risque et priorité, tant qu'on mélange pas les deux sujets pour arriver parfois à dire des trucs genre "le nucléaire est mauvais pour le bilan carbone".

sans nucléaire c'est mieux mais combien d'entre nous sommes prêts à vivre sans émissions de co2 ET sans nucléaire? 


je dirais que pour 99,5 % de la population c'est même pas pensable.


Le p

le pari est très risqué et parfois, je trouve que la solution nucleaire en devient presque rassurante quand on voit l'inconscience et l'inconséquence des politiques et des médias.


Qui propose une solution clairement décroissante? personne de présidentiable il me semble.

Même Mélenchon ne met pas un début de doigt de pieds là dedans.

Le NPA et LO non plus.

Les gilets jaunes non-plus, les grévistes non plus.


donc ma question est,

sur quelle force politique repose l'idée de décroître?

Vous noterez que, si l'on parle de plus en plus souvent d'éoliennes et de solaire, et même d'obsolescence programmée, on n'entend  jamais (ou  très exceptionnellement) mentionner la nécessité  de cesser de surconsommer des énergies inutiles voire nuisibles. 

Certes, mais on ne peut oublier qu'en cas d'accident, par def. impossible à prévoir, les dégats seront irréversibles pour des milliers d''années ( tout comme le stockage des résidus...) Imaginez qu'on soit obligé de subir les co...ries de l'homme de Néanderthal ?


Pour ma part, j'imagine ( je n'ose pas dire" je pense" comme tous ceux ici qui ont la solution!...) qu'il faut revenir à une existence raisonnée et raisonnable.  5G, inetrnet, TV et tous les écrans, entre autres, sont des objets dangereux et inutiles. 


Pour le moment, on estime que tout ce qui est techniquement réalisable doit être réalisé. Funeste utopie. La terre va suffisamment mal pour qu'on, s'en occupe d'abord avant d'aller coloniser Mars (Avec l'arrière pensée qu'on va y trouver des terres rares etc. etc..). ET, surtout, ça signifie que nous ne faisons plus l'histoire, la technique le fait à notre place. Mais la technique ne peut décider de ce qui est bien ou mal...


Je sais que je vais passer pour un réactionnaire. ça m'amuse quand je vois que le nec plus ultra consiste à revenir en arrière. On rétablit les tramsqu'on a "brulé" à la fin de la 2° guerre, le bio est le retour aux années 50, comme toute l'économie dite "responsable". (consommer local) etc...


Macron a déclaré un jour qu'en 1958 (?) c'était plus dur. Oui. Mais la facilité n'est pas le chemin du bonheur. Et il n'était pas né. Moi si. Eh bien, en 1958, on était plus heureux (Ne parle t on pas des 30 glorieuses ?).


 Ex. Tout bête. En 1970, pour faire une carte grise, j'allais à la préfecture (Besançon) et 10 minutes après je repartais avec mon papier. Après, il y a eu les files d'attente de plusieurs heures, revenir 2 jours après, refaire la queue.. Maintenant, c'est "la dématérialisation". Personne en face mais un écran. ET parfois, la carte grise 6 mois après....


Avez vous remarqué que tout ce qu'on appelle abusivement "progrès"va dans le sens d'une déshumanisation: Hyper sans vendeuses ou caissières, disparition des services publics pour des écrans (!) centres villes désertiques pour des hyper excentrés, etc; 


Et disparitions des communes (désir lointain des pouvoirs). pour des agglomérations de commune anonymes sans  parler de la métropolisation qui va concourir à la désertification de la France, sans compter les problèmes sociaux générés par ces monstres... Parmi tous les projets imbéciles, je crois qu'il est médail d'or.


Voila. merci de m'avoir lu jusqu'au bout.

Certes, mais on ne peut oublier qu'en cas d'accident, par def. impossible à prévoir, les dégats seront irréversibles pour des milliers d''années 


Oui, en cas d'accident. C'est un risque. En revanche, bruler du charbon ou du pétrole, ça mets du CO2 dans l'atmosphère de manière tout à fait certaine et pour très longtemps.


On peut espérer qu'on puisse un jour se passer des deux (charbon et nucléaire), mais on peut aussi calculer que c'est pas pour demain, et donc préférer en attendant virer le charbon/pétrole au "profit" du nucléaire.


On peut aussi trouver dommage que pendant qu'on investis des centaines de milliards d'euros dans le photovoltaique et l'éolien, on ne remplace pas assez vite les 4 millions de chaudières a fuel par une pompe a chaleur neutre en carbone (en france en tout cas).


Et pour le reste, je me retrouve dans ce que vous écrivez; revenir à une vie plus sobre et plus lente serait sans doute un sacré progrès humain.


Il y a des gens qui planchent sur cette question depuis des années. Un des points essentiels de leur argumentation pour sortir du nucléaire, c'est que celui-ci coûte, et va coûter (avec le vieillissement des centrales actuelles) un pognon de dingue qu'on pourrait tout à fait utiliser à produire de l'énergie différemment et à investir pour réduire le gaspillage carbone.

"Oui, en cas d'accident. C'est un risque."


Jusque là, on est bien d'accord. Vous pensez que c'est un risque qu'on peut, qu'on doit prendre. Moi, je pense que non. Sans compter que, vu la manière "olé olé" dont ces gens traitent notre sécurité (incidents camouflés, malfaçons, gigantisme, fuite en avant) on a toutes les raisons du monde de penser que les accidents vont devenir plus nombreux. 


Il ne faut pas penser en termes de "risques", mais en termes statistiques. On accepte les accidents de train sans remettre en question l'existence des voies ferrées. Pareil pour les accidents d'avion, on sais qu'il y en a et qu'il y en aura, ça fait partie du "coût".


Maintenant, quel "coût", en termes d'accident, pour le nucléaire et sa prolifération ? Ce coût est-il prohibitif (plus rare mais plus grave que les autres technologies) ? Combien de Fukushima sommes-nous prêts à payer et surtout à faire payer ?


Esquiver la question en parlant en termes purement hypothétique, c'est de la manipulation, favorisée par le fait que les accidents nucléaires ont lieu de loin en loin. Mais c'est le mensonge du "normalement jamais plus", qu'on n'oserait pas énoncer pour une autre technologie : "Okay, cet avion s'est écrasé, mais théoriquement c'est le tout dernier de l'histoire humaine, cette fois. Enfin on sait jamais, mais ça nous étonnerait vraiment beaucoup que ça se reproduise un jour."

"Je sais que je vais passer pour un réactionnaire."


Oh, que non. Je ne suis pourtant pas sûre qu'on était plus heureux en 68. Le fait est pourtant que mon père, par exemple, travaillait 45 heures par semaine. Mais avait cinq minutes de trajet à pied pour aller au boulot. Et rentrait manger chez lui.

Le problème ça n'est pas qu'il défende le nucléaire (on se rends compte aujourd'hui que le nucléaire est bien moins dangereux que les énergies fossiles) mais la manière dont il le défend : circulez, il n'y a rien à voir, laissez faire les spécialistes. Il est extrêmement pédant et le fait qu'il soit brillant n'est pas une excuse. Ces articles sont bien plus intéressant que ces interventions publiques qui ne séduisent que les convaincus. Le jour où il aura compris qu'il n'y a pas de raison de mépriser la population qui, pour des raisons historiques du au trauma de la 2nde guerre mondiale et de la guerre froide qui s'en ai suivi, à vécu dans la confusion du nucléaire civil et militaire, il aura fait un grand pas. Il en est loin. Son intervention sur France Culture était consternante sur le mode : je suis très intelligent, vous êtes stupide, je ne vais pas m'abaisser à vous expliquer les choses parce que vous n'avez pas le niveau et vous ne l'aurez jamais... Ce n'est pas le tout d'avoir des choses intelligentes à dire, encore faut il les dire intelligemment.

"à vécu dans la confusion du nucléaire civil et militaire, il aura fait un grand pas." 


J'ai plutôt un souvenir inverse: dans les années 60, partout, et très fortement "à gauche", on opposait nucléaire militaire et nucléaire civil comme le démon face à l'ange, pour nous persuader des immenses bienfaitudes du nucléaire civil. Et même on se servait du nucléaire civil pour attaquer le nucléaire militaire.


C'est seulement après Three Miles Island que le mur du son et de l'image a commencé à être perméable aux arguments des anti-nucléaires.

Sur France Culture JMJ très décevant et énervant au possible. Lorsqu'il est titillé sur les limites du nucléaire, de l'EPR... à court d'arguments, se met à poser des question à l'interviewer (Guillaume Erner). Il fait des parallèles osés sur les conséquences mortelles du nucléaire et des accidents de la route par ex. Il est désespérément pro nucléaire. Il est plus convaincant sur les économies d'énergie...

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/transition-energetique-avons-nous-encore-le-temps

Dans ma petite ville de naissance il y avait une centrale à charbon, normal elle était une cité minière, et nous sommes toujours vivants... il y a dix jours, une photo dans le journal local montrait la transformation de l’espace d’une découverte (mine à ciel ouvert) en centrale solaire avec une mer de panneaux photovoltaïques, et cela, une bonne trentaine d’années après la démolition de la charbonneuse... Comme quoi il ne faut pas désespérer de l’homme et de son activité économique....

5G, sur la Lune, c'est plus lourd ...


Années 60/70 : "Branche-toi" (contre culture, underground, ...)


Années 2000 : "Débranche-toi, tu vas en crever !"


Je ne recevrai jamais d'ordres de mon réfrigérateur !


Vive la corsairisation !


Est-ce qu'il est prévu une manifestation contre la 5G (et son déploiement) ?

Mouais. Moi perso ce qui me fait le plus délirer dans cette affaire c’est de voir les yeux éberlués de tous ceux à qui on dit « non mais sérieux z’avez vraiment besoin de pouvoir télécharger un film en deux secondes ? » car ils sont juste sur une autre planète (dans leur tête, dans la vraie vie ils vont crever comme les autres) en mode « maimaimais le progrès technologique ce droit de l’homme fondamental oh mon dieu ! »


Amusant. 

C'est la première fois sur ASI que je vois évoqué  le nom de Jancovici sans l'avertissement "c'est un méchant". Très bien !

N'ergotons sur la démonstration mathématique fumeuse concernant les nuisances supplémentaires provoquées par la mise en œuvre de la 5G...Il est trop tard...les aînés n'en voudrons pas: ils sont formés au pas nécessaire...les autres, se jetteront dessus pour gagner 2 millisecondes dont ils ne feront rien, sinon continuer à pianoter persuader que la vie vraie doit tenir dans le creux de la main !

Très juste ce sujet 5G. ... et il y a pire encore... car les ondes 5G vont perturber les appareils de mesure des météorologues. Qui ne pourront plus faire la différences entre les ondes issues de l'environnement & celles des appareils.

Il y a eu une grande conférence sur le sujet et c'est la 5G qui a gagnée... #ambiance 


J'en avais fais un de mes sujets de mes Friday Live... "L'écologie ? Je m'en fous : j'ai internet !"

https://www.youtube.com/watch?v=tSHXKCEw-CU


Il faudrait inviter Jean-Marc Jancovici dans une émission (d'ASI, pas de CO2) !

Je n'ai pas pris 5 G dans la tête....

Ce serait bien de conceptualiser correctement les choses et donc ne ne pas utiliser "climaticide" qui ne veut rien dire.

Le climat ne risque rien.

Ce sont les êtres vivants qui courent des risques suite à des changements climatique.

Un climat, ce n'est pas mortel, c'est la mesure d'un état.

Je n'ai pas le temps de chercher, mais je crois qu'en Suisse; les pourfendeurs de la 5G ont fait du foin en alertant sur les danger de cette technologie dont on a nul besoin

Sur la 5G, se rappeler que L'Express, c'est Weil, Weil c'est Drahi, Drahi c'est SFR. On a donc droit à une publi reportage de la pire espèce qui ne porte pas ce nom mais en comporte toutes les caractéristiques.

Merci à F. Ruffin pour ses propos sur une station de grande écoute.

Les deux articles séparés par 5 pages ... de publicité j’imagine ? 

Pourra-t-on gagner quelques secondes pour commander son cercueil et pour organiser son enterrement (  ou son incinération ) ?


J'ai hâte ....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.