85
Commentaires

Le Covid tue encore (en France) mais a disparu des médias

Plus de 75 000 nouveaux contaminés et 140 morts par jour. Un taux d'incidence quinze fois plus élevé que le seuil d'alerte. Une hausse des admissions en soins critiques ; une baisse, récente, des contaminations. Pourtant, le Covid n'est plus à la Une. Qui a sifflé la fin de l'épidémie en France ? Quelles en sont les conséquences sanitaires ? Nous avons interviewé deux journalistes, trois médecins fins observateurs des enjeux de santé publique, une épidémiologiste et un historien spécialisé. Enquête sur les dangers de la "normalisation", avec du McKinsey dedans.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour l'article. Voté.


Me disais aussi, bizarre, le covid a disparu (des radars) avec la guerre en Ukraine et la campagne électorale, et la guerre a disparu à son tour pile au lendemain du premier tour qui voit qualifié macron sans qu'il se soit (...)

allez, c'est l'occasion de partager ceci : https://www.blast-info.fr/articles/2022/viral-9-ne-plus-se-presser-de-vacciner-Oef3RWMHS4C59paaxrO5ng

(article du 23/04/2022)

(...)

Les cahutes de test devant les pharmacies sont le plus souvent fermées

En Allemagne aussi les cas de Covid continue surtout chez les enfants qui fréquentent les kindergartens et le transmettent ensuite à leurs parents


"Le président en exercice Emmanuel(...)

Derniers commentaires

Ce serait bien de vous informer avant d écrire au lieu de rapporter un discours bien pensant, à la limite auto suffisant, sur ce qui se passe. que ce soit sur les données européennes (eudravigilence), américaines(vaers..), israéliennes etc... On sait qu'il y a proportionnellement plus de formes graves chez les doubles ou triples vaccinés que chez les autres, que nombre de 'boostés' font un covid ou un covid-like dans la semaine suivant l'injection ( moment où les facteurs facilitants sont plus importants que les anticorps), que dans les personnes hospitalisées il y a aussi les effets secondaires de la protéine spike contenue dans le vaccins, qui sont analogues aux covid longs générés par cette même protéine spike ( dont diverses cardiopathies et maladies vasculaires : AVC, thromboses, thrombopénies, myopathies, désordres menstruels etc....).

En Israel, la population qui est en première ligne, commence à comprendre en voyant les cas générés par les vaccins, et freine des 4 fers pour la 4ème dose, ainsi que pour la vaccination des enfants ( 5mois-12ans). 


Par ailleurs le pass sanitaire n' est pas suspendu en France, là où ce serait le plus important que tout le monde puisse aller, c est à dire, dans les établissements hospitaliers => si vous avez une batterie d'analyses et consultations à réaliser pour un suivi type ALD ou une intervention chirurgicale, vous devez soit avoir votre pass vaccinal à jour, soit faire à chaque fois un test PCR ( validité 72h max).


Et il y a toujours 15000 soignants suspendus et interdits de faire un autre métier, car réticents à être cobayes du W.H.O. . L' hopital public a été volontairement désorganisé, et vu l augmentation drastique des problèmes vasculaires, on est très vite orienté vers une hopital privé ( labelé MacKinsey) pour toute intervention en chirurgie cardiaque et vasculaire. cad 1/2 smic de frais non remboursés par sécu ou mutuelle. Merci Macron-Mac Kinsey.

Vous êtes peut-être trop bien payée pour réaliser l'énormité de la chose...

Recette pour se débarrasser du covid:  le lancer loin de nos préoccupations.
Seulement voilà, il vole comme un boomerang.
Gare aux dégâts si en plus on ferme les yeux quand il revient en pleine poire.

Je ne suis pas un spécialiste de la question, mais pour le SIDA il me semble qu’une grosse partie du travail avait été faite par les associations (avec certes, derrières, des subventions publiques, mais aussi pas mal de dons et de mécénat aussi).

Donc je dirais qu’il ne faut rien attendre de l’état : c’est à la société civile de se bouger.

Et ce d’autant plus que l’Etat, avant c’était nous, mais maintenant, c’est clairement devenu un repaire de malfaiteurs qui vendent les bijoux de famille.


(Addendum cynique : le problème, c’est que médiatiquement et commercialement , la cause est difficile à défendre, car la maladie touche statistiquement surtout les vieux et des gens déjà « malades », et pas des enfants.

Un peu comme lorsqu’on croyait que le sida  ne touchait que les homosexuels, les drogués, et les travailleurs du sexe.)


Je trouve cet article à la limite du "malvenu" et en effet je propose la lecture de Brice Perrier, avec qui je n'ai aucun conflit d'intérêt : https://www.blast-info.fr/articles/2022/viral-8-depot-de-bilan-public-_XNLCmWTQCis8LHlBpKG5A. Vous êtes un site de critique des médias et vous semblez pleurer sur ce qu'ils écrivent de plus instrumentalisés, sans aucune base scientifique. Je n'ai pas envie de savoir combien de morts du covid ou du cancer. J'ai juste besoin que l'on soigne les personnes qui en ont besoin. Et pour cela, il faut des soignants, des hôpitaux et des chercheurs....


Pourtant, le Covid n'est plus à la Une. Qui a sifflé la fin de l'épidémie en France ? Quelles en sont les conséquences sanitaires ? 


C'est intéressant cette association "non mise à la Une" et fin de l'épidémie dans la vie de tous les jours. Il faudrait qu'un sujet soit à la Une pour ne pas être oublié (cf. le cas du paludisme évoqué dans l'article ou le cancer pour les maladies)


La question porte peut-être plutôt sur le fait d'être à la Une ou non et ce fonctionnement d'obsession médiatique sur la durée...

Mais tout cela a un sens !

Le gouvernement et ses médias aux ordres, ont brillamment instrumentalisé le COVID a des fins politiques. On l'a sur-médiatisé lorsqu'il s'agissait de faire peur et manipuler, on a "lâché la bride" (comme a dit Castex) quand le temps choisi de l'élections est arrivé (bien tard) : il s'agissait de montrer que Macron, notre commandeur, avait vaincu, terrassé la maladie ! Et que grâce à lui ib pouvait vivre enfin pus librement !

Les doses sont commandées, en NOMBRE : pour l'heure, on fait de la politique et on martèle sans cesse que Melenchon est un dictateur, on ne parle plus du Covid parce qu'on prépare les législatives et qu'il ne faut absolument pas que la gauche revienne : "Au secours, la gauche revient !!!"

Croyez-bien qu'après les élections, on va ressortir la peur et qu'on va vous en parler de ce COVID maléfique en France... d'autant qu'on a pas mal de doses à écouler !
La vaccination obligatoire va poindre, la vaccination des enfants va poindre : ce n'est juste pas le moment maintenant, mais attendez quelques semaines et il reviendra à grande vitesse !

Voilà à quoi ça sert, une maladie qui n'est mortelle que pour les plus de 80 ans !!!! : MA-NI-PU-LER !



Ré-vo-lu-tion !

140 morts par jour. 3 fois moins que le cancer https://www.ligue-cancer.net/article/26089_les-chiffres-cles-des-cancers


Demain une chronique sur le sujet, sur l'impact de 2 ans de crise sur les dépistages ?

Maintenant que l'on peut commencer à faire le bilan de cette affaire, force est de constater que les raoultiens et autres antivax auront été les meilleurs alliés du régime de Macron. Alors que la conversation nationale aurait dû porter sur les inepties de la gestion de la pandémie et les magouilles avec Mc Kinsey il n'a été question que des vertus supposées de la poudre de perlimpinpin et des puces 5G.

Manque, comme souvent, un élargissement international.

Oullalla,vous êtes Madame confronter  la "sphère complotiste",bon courage.

Merci pour cet article qui essaie d'expliquer le soudain silence des médias sur un sujet qui semblait essentiel et me faisait zapper continuellement. Maintenant je zappe sur l'Ukraine et m'interroge sur le Covid. Quelle ironie ! Comme de se demander si la presse n'est plus un contre-pouvoir. Merci, en supplément, de m'avoir fait rire... jaune ! Un monde formidable et une espèce méprisable, tout va bien.

Pas sur le fond (je ne suis pas épidémiologiste comme de nombreux commentateurs/trices de l'article manifestement), mais sur la forme : je trouve ça plus qu'honnête d'avoir précisé que vous connaissiez personnellement deux des personnes interrogées. Merci pour ça.

Dans la dernière phrase, on peut lire : "JFC conclue : ...". Pour le verbe "conclure", la conjugaison généralement admise c'est "conclut" pour la 3ème personne du singulier du présent de l'indicatif.

J'ai trouvé l'article intéressant et bien venu dans la "non-actualité" imposée.

PS:

Tiens, j'ai revu "Contagion" - Steven Sodeberg - hier soir...

On le garde sous l'coude pour les prochains "mouvements sociaux"; mais pas sûr que ça marche pour les émeutes.

Il semble que les sabotages ont commencé....

Merci. Hâte de pouvoir le partager :)

Le site CovidTracker est sans doute plus explicite que les commentaires dans les médias.: comme le nombre de décès (en hausse) rejoint le nombre de d'admissions en soins critiques (en baisse) cela a tout de même un sens et révèle tout du moins la dangerosité du variant qui sévit actuellement. Il me semble que ces 2 paramètres sont plus significatifs qu'un taux de tension hospitalière où la variable d'ajustement peut provenir d'hospitalisations différées pour d'autres pathologies.

McRon & McKinsey, ou la politique du wishfull-thinking (= méthode Coué, prendre ses rêves pour la réalité)

Merci pour l'article. Voté.


Me disais aussi, bizarre, le covid a disparu (des radars) avec la guerre en Ukraine et la campagne électorale, et la guerre a disparu à son tour pile au lendemain du premier tour qui voit qualifié macron sans qu'il se soit mouillé.

Les cahutes de test devant les pharmacies sont le plus souvent fermées

En Allemagne aussi les cas de Covid continue surtout chez les enfants qui fréquentent les kindergartens et le transmettent ensuite à leurs parents


"Le président en exercice Emmanuel Macron, qui décide seul depuis deux ans de la politique sanitaire […] achète des voix en jouant avec la vie des Français". Dans un interview Frédérique Dumas rappelle avec quelle désinvolture ou plutôt déconnexion de la réalité malgré les infos de ses conseillers Emmanuel II était allé à l'opéra ou au théâtre, encourageant les Français à sortir malgré la pandémie et comment il décréta à peine quelques jours après le confinement. Elle rappelle aussi comment il ne reporta pas les élections en plein pic de pandémie, entraînant ainsi les transmissions dans les bureaux de vote. Elle rappelle aussi la mort de Patrick Devedjian à cause du Covid à ce moment là


Cet inconscient d'Emmanuel réussit le tour de force de nous faire oublier tout ça !!!

Vous inquiétez pas si il reste quelques actions Pfizer a Manu on aura droit à une nouvelle séquence .Y'a jamais eu besoin de vacciner les gamins , y'a jamais eu besoin de vacciner les moins de 60 , y'a juste eu besoin de vacciner les salopards de vieux qui ont voté Macron , les gros dégueulasses engraissés aux produits néstlé , les obèses et les diabétiques .Vous inquiétez pas le mois de juin arrive ! Et juste après les législatives on s'en reprend une dose , ah ah ah 

Le covid c'est pas grand chose comparé à une guerre thermonucléaire, sans même parler de la désignation de Taha Bouhafs pour les législatives, faut les comprendre. :)

« ces postes non-pourvus d'infirmières. » z’etes au courant qu’on en a suspendu ?

« lâcher la corde de la vaccination et des rappels", ce qui entraînera des nouvelles contaminations »

Alors soit je comprends mal la phrase 

Soit le monsieur n’a pas compris que ce sont la vaccination n’a jamais diminué  la contamination 

Ah mais Madame, vous ne saviez pas que c'est has-been le COVID?


Si on veut être dans l'air du temps, l'avenir c'est la grippe aviaire A-H3N8 :-)


Les bureaux de vote où le masque n’était pas obligatoire,

L’actualité sanitaire bannie des débats et des actualités,

Attention au réveil du chef d’orchestre en espérant que ses consultings le conseilleront positivement (si j’ose dire!)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.