99
Commentaires

Kissinger, "criminel de guerre" à l'étranger, "géant" en France

Pour annoncer la mort d'Henry Kissinger, les médias français dépeignent un homme d'État brillant, clef de voûte de la guerre froide. Sauf exception, ils parlent, pour les plus critiques, de "figure controversée" de la diplomatie américaine. Aux États-Unis, c'est une autre limonade. La presse américaine n'a pas peur de critiquer un "criminel de guerre" et de rappeler que Kissinger a contribué à décimer des populations entières.

Commentaires préférés des abonnés

Votre parcours des nécrologies françaises confirme, s'il en était besoin, le caractère tristement servile de notre presse en général, et son suivisme imbécile. Je n'imaginais pas que Le Monde pourrait se montrer à ce point ridicule. Libération, soit (...)

J'aime bien le formule :  il a laissé son empreinte ...


Dans quelques années , les bons journaux écriront :  "  Netanyahu a laissé son empreinte "


Je pense à tous les malheureux qui ont reçu cette empreinte.



(...)

Déguiser un criminel de guerre en homme d'état brillant, voilà le portrait que font de lui tant de médias. La presse française une fois de plus à la ramasse.La perception qu'en ont les latinos est beaucoup plus lucide. 

Le soft power étasunien ré(...)

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Une preuve éclatante que pour la presse française, il y a bien le bon et le mauvais génocidaire. Il ne faut pas l'oublier et ne pas leur permettre de le faire oublier.

Le bilan humain de Kissinger permet d'avoir une petite idée du bilan du capitalisme dans le monde au XXème siècle. A quand un "livre noir du capitalisme" ? Bon, il ne trouverait pas d'éditeur, bien entendu...

A peine reprend-on #DeuxFoisDesMoules pour la mort de Gérard Collomb que les américains, qui voient toujours plus grand, perdent Kissinger. #CentFoisDesMoules (pour la réf: Extrait de Desproges)

Merci à Vous, Chère Madame VINCENT, pour cet article de Qualité.


M. GAUTHERET a pris du temps pour vous répondre. Néanmoins, je ne sais pas si le fait de publier plusieurs nécrologies sous des angles différents est une manière très saine de délivrer l'information. Je reconnais que le nombre de signes est imposé.


Le Monde cherche donc à attirer son lectorat tous les jours. Ils utilisent des anciennes plumes. Il n'y a donc pas de réel suivi de la délivrance de l'information ni de respect pour le lectorat précité ni pour le(s) défunt(s) en raison du rire conclusif.


On ne sait si c'est une volonté de X. NIEL. Si c'est le cas, c'est profondément scandaleux.


Le présent article constitue donc un complément d'information à La face cachée du Monde


Merci à Vous encore une fois.


Très bon article


L'occasion de rappeler une lecture nécessaire sur l'histoire du XXè : La stratégie du choc (Naomi Klein).


Et quant à Apathie, il est possible en effet (ce serait rare) qu'il se bonifie avec l'âge.

Excellent article. 


Les "éléments d'explication" de Gautheret sont ridicules.


Quand à Aphatie, il a de temps à autres des éclairs de conscience. 

Il me semble qu'à la grande époque, le Canard Enchaîné le surnommait "Rikikissinger"...

 pour rendre hommage à Kissinger  le Venezuela lance son référendum pour l'annexion de l'Essequibo, province du Guyana.

Les asinautes sont un peu durs avec Kissinger. Non pas que ce qui est dit ici soit faux :  ce type était effectivement un salaud, privilégiant les intérêts de son pays  et de sa politique sans aucune considération pour la vie humaine.


Mais d'habitude, les asinautes sont nettement plus indulgents envers les criminels de guerre adeptes de Realpolitik (Poutine, Assad, etc). Se pourrait il que la nationalité de Kissinger explique cette différence de traitement ?




Je suis souvent fasciné par la dichotomie d'Aphatie. L'homme est constant dans sa dénonciation des racismes et des violences Nord/Sud, jusq ici parler de privilège blanc, gros mot pour tous ses collègues toutologues.... Mais soutient systématiquement le capital et le libéralisme, comme s'ils n'étaient pas les principaux responsables des rapports de domination de nos sociétés ! C'est assez incroyable cette contradiction permanente.

Apathie qui le défonce pour embrayer sur le privilège blanc je l'avais pas vu venir

Un très bon papier sur Kissinger, diplomate très influent et a ce titre, responsable de millions de morts. Apathie donne cette fois, une bonne analyse.

"On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu." Jean Rostand

Finalement, la presse française parle de Kissinger comme Zemmour de Pétain. Zemmour est un journaliste français. Quelle perspicacité ! 

Que va nous raconter Pujadas ?

À vrai dire, je suis plus surpris par les réactions de la presse anglo-saxonne que celle de la presse française.

À m'en demander s'il n'y aurait pas, derrière la sincère dénonciation des crimes de guerre, l'envie de faire passer les exactions américaines du XXème siècle comme étant le fait d'un seul homme.

J'attends avec impatience les interviews des politiques laudateurs  de cet abject diplomate. On leur demandera sûrement si ils condamnent les crimes (de guerre ?) qu'il a provoqué/encouragé...

Depuis le 7, on a pu constater leur pugnacité implacable.

Nous sommes plusieurs à avoir repris trois fois des moules

Merci pour cette recension toute en nuances, et pour votre renvoi vers Apathie qui, de temps en temps, se souvient de ses jeunes révoltes.


Comme quoi, le temps ferait-il son oeuvre, à l'échelle du "monde entier" ? Voilà une bonne nouvelle pour le week-end, si bien-sûr l'on daigne lever le nez de la boue bolloréano-truc-muche (on ne sait plus comment la nommer :)


Merci !

J’ai du relire l’article plusieurs fois pour me convaincre que la seule voix discordante était bien celle de JM Apathie.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je me plais à l'imaginer en enfer !

Bonjour, 

Catherine Colonna n'est pas Ministre des Armées. Il faudrait corriger...

Merci infiniment pour cet article et ce travail. Jeudi j'ai eu la nausée toute la journée en lisant "nos" médias (dans mon cas les belges, tombés dans le même travers que les français), c'était juste incroyable et énorme de complaisance, et parfois de bêtise. Heureuse d'avoir tout récemment poursuivi mon abonnement à ASI, par principe même si en pratique je manque de temps pour, notamment, visionner les vidéos (parfois aussi parce que certains sujets sont trop "franco-français" pour moi depuis la Belgique). Mais peu importe, c'est votre travail de veille, de fond et d'interpellation qui compte et qui doit plus que jamais être soutenu.

C'est étonnant qu'il n'ait pas encore été reproché à la FI de ne pas avoir rendu hommage à Henri.

Votre parcours des nécrologies françaises confirme, s'il en était besoin, le caractère tristement servile de notre presse en général, et son suivisme imbécile. Je n'imaginais pas que Le Monde pourrait se montrer à ce point ridicule. Libération, soit dit en passant, ça m'étonne moins : je ne le lis plus depuis la nécro dithyrambique de Christophe De Margerie, l'ex patron de Total, présenté comme un grand écolo.  

A mon modeste niveau, cette crapule intégrale n'aura réussi qu'une chose : me faire applaudir Aphatie, ce qui n'est pas un petit exploit. 

En 1973, son Nobel de la paix a définitivement discrédité ce prix (ils remettront ça à plusieurs reprises, comme quand par exemple ils décorèrent Obama avant même qu'il n'ait pu réaliser quoique ce fût !), qui a perdu toute signification.

Kissinger restera le symbole d'une diplomatie américaine prédatrice et créatrice de chaos, partout dans le monde. Une diplomatie qui n'a jamais compté les morts, du moment qu'ils ne soient pas Étasuniens. Et qui a toujours préféré les dictatures les plus sanglantes aux démocraties indépendantes. 

Je ne suis pas croyant, mais sa longévité pourrait me faire changer d'avis. Car si, comme disent les cathos, Dieu a pris autant de temps pour "le rappeler à lui", c'est qu'il devait se méfier.

Les bourgeois français sont les plus pourris de la surface de la terre .Là y'a un sujet ! C'est peut etre  du a la révolution , mais je suis plutot tenté de croire que c'est autre chose , mais apparemment z'ont pas compris .le concept de la révolution ...On vous la refait ?

Excellent article, merci,  qui illustre la grande médiocrité de la presse française et ses partis pris très droitiers et pro-occident. Apathie deviendrait-il woke ;-) ? Je partage son analyse.

Apparemment les fiches du Monde sont mieux tenues que celles d'ASI : Catherine Colonna n'est pas ministre des Armées mais ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères.


Préciser la citation d'un confrère, mais en se trompant, cela fait un peu désordre pour une publication dont l'objet est la critique des médias.


L'ombre de Florence Parly ??

Heeeeuuu... comment dire ? Tout simplement non.

 Vous dites "il s'est rangé en faveur du dictateur Augusto Pinochet, auteur du coup d'État du 11 septembre 1973 au Chili, et dirigeant d'une dictature militaire qui a fait des milliers de morts et disparus ".

Et vous tombez vous aussi dans la manipulation historique.

L'administration américaine au sein de laquelle Kissinger était un acteur  majeur en tant que "conseiller à la sécurité nationale" ne s'est pas "rangé[e] en faveur du dictateur Pinochet". Elle a activement déstabilisé le Chili et le gouvernement d'Allende élu démocratiquement  afin de mettre en place les conditions propices au coup d'état de Pinochet. Pas un soutien après les faits comme votre formule semble le sous-entendre donc mais un soutien actif via la CIA notamment avant, pendant et après. Les opérations américaines pour empêcher la victoire des démocrates socialistes puis pour faire tomber leur gouvernement datent en fait d'avant même l'entrée en scène de Pinochet lui-même.

On se demande pourquoi vous (vous) trompez ainsi alors que les faits sont parfaitement documentés.

Kissinger c'est les dictatures Chinoise et  Russe qui en parlent le mieux


«une perte énorme pour nos deux pays et pour le monde. Il restera toujours vivant dans le cœur du peuple chinois, comme un vieil ami très apprécié» 


«un homme d’Etat sage et visionnaire. Le nom d’Henry Kissinger est étroitement lié à une politique pragmatique qui a permis à aboutir à une détente des tensions internationales et à des accords très importants américano-soviétiques ayant contribué au renforcement de la sécurité mondiale» 




J'aime bien le formule :  il a laissé son empreinte ...


Dans quelques années , les bons journaux écriront :  "  Netanyahu a laissé son empreinte "


Je pense à tous les malheureux qui ont reçu cette empreinte.



M Aphatie,lui a fait un portrait au vitriol,dans sa chronique.Il s'est rappeler de sa jeunesse et des dictatures en Amérique du Sud,idées de M Kinssinger.

Déguiser un criminel de guerre en homme d'état brillant, voilà le portrait que font de lui tant de médias. La presse française une fois de plus à la ramasse.La perception qu'en ont les latinos est beaucoup plus lucide. 

Le soft power étasunien réussit à masquer ses crimes de masse et se définir comme le camp du bien.

Du génocide des indiens, en passant par Hiroshima et Nagasaki, les massacres au Vietnam, en Corée, en Irak, en Afghanistan . La liste est trop longue.Nombre de ses dirigeants auraient dû finir devant des tribunaux.

Le pire est que ces salauds arrivent à vivre 100 ans. Ou à mourir dans leur lit comme Pinochet ou Franco.

Ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier, comme M Rivasi , partie à 70 ans.

Dites à M Schneidermann de prendre bien soin de lui.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.