139
Commentaires

Je suis Manuel !

"Pourquoi cette vexation ?" demande Pujadas à Saint-Cricq à propos de Manuel Valls.

Derniers commentaires

Il s'agit là d'un compromis de toute beauté contrairement à ce que peuvent trouver à y redire les esprits chagrins,
notamment à droite. J'évoque le fait d'avoir laissé un peu de champ à M. Valls, sans toutefois
lui accorder l'investiture officielle. Reste à savoir ce qui pourrait inciter ses électeurs à le remettre en selle
dans ce climat défavorable aux fortes têtes, Peut être une future proposition de loi des vallsistes
visant à fortement limiter ou supprimer le 49.3 (hi hi!).
[HS]
Je viens de lire le dernier vite-dit sur la fin brutale de la chaîne publique Israélienne. Wow.

J'espère qu'au moins on cessera de parler de "la seule démocratie au Moyen-Orient" dans nos médias.
Affaire à suivre de près, j'espère qu'@si nous fera un compte-rendu de ce qu'en disent nos médias.

En tout cas c'est un sacré coup dur, qui ne présage rien de bon.
Bien d'accord avec vous. Les média réagissent comme dans un système féodal. Mais ils ont réagir de la même façon en suivant la campagne de MACRON. Ils n'arrivaient pas à comprendre, analyser la démarche d' EN MARCHE ! Un OVNI politique
Bon là d'accord avec vous DS. Les média réagissent comme si on osait remettre en cause le roi dans son investiture divine !
On ne claque pas la porte à un ancien PM.
Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, Ayrault, sont aussi sur les rangs (Chirac est forfait).
Et un ancien Président? Giscard, Sarkozy , Hollande (Chirac est forfait).
Des candidats à la députation nommés directement par Macron 1er...

LR-EM (non, ce n'est pas un gag) sera un parti godillot à la puissance 10.
Valls a dit en gros : "Macron c'est mieux que Hamon, c'est pour ça que je renie ma promesse de soutenir le candidat élu du PS". Ben qu'est-ce que ça aurait été s'il avait soutenu Hamon...
Machiavel le disait déjà : un type qui a trahi une fois peut trahir plusieurs fois. Méfiance à son égard.
Bonne retraite Valls.
ya pas de petits plaisirs.
dans un registre beaucoup moins burlesque la guéguerre des places pour la gauche fait rage, aucune alliance nationale en vue du coté des insoumis, apparement quelques alliances locales, on se demande par exemple pourquoi Caroline De Haas a été sèchement rejetée par le candidat insoumis de sa circonsrcription,
https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/100517/lettre-ouverte-d-habitantes-de-la-18e-circonscription-jean-luc-melenchon
et on espererait que la FI prenne en compte le travail des mouvements "citoyens", et laisse la place, dans certains secteurs au moins, à ceux qu se battent déja depuis des années, comme la député Attard (modèle absolu d'intégrité politique à l'AN). La dessus voir l'initiative de "l'archipel citoyen":
https://charlotte-marchandise.fr/legislatives-vers-archipel-citoyen-de-577-candidatures-parlement-transparent-renouvelle/
(il y a déja des points de croisements puisque les candidatures de Ruffin et de Leïla Chabi sont soutenus à la fois par FI et l'archipel citoyen. je ne sais pas ce qu'il en est ailleurs).
[quote=D Schneiderman]Mais ne préjugeons pas. C'est la procédure choisie par le candidat désigné par les urnes.

On en est vraiment à ce degrés-là de soumission ?

Il fallait voter pour lui parce que Le Pen et maintenant il faut aimer ce qu'il fait parce qu'on a voté pour lui ?
Je m'inquiete pas pour lui, ils finiront par lui trouver une place ou une petite retraite au canada, et il sera reparti comme en 40....
Bonne chronique. C'est sûr qu'entre le mode de sélection EM et celui des candidats FI le doigt sur la couture du pantalon (ambiance les 21 conditions pour ceux qui se souviennent ;-)) on n'est pas gâtés en termes de démocratisation.

Cela dit, un correctif à votre propos Daniel : si j'en crois cette source il est prévu d'aider les candidats EM qui n'ont pas les moyens d'avancer les frais http://www.europe1.fr/politique/legislatives-la-republique-en-marche-au-secours-de-ses-candidats-3325676

Donc il y a quand même un truc à ne pas jeter avec l'eau du bain y compris dans le camp macronien ?

Tiens ça me fait penser, personne à part Libé n'a relevé le fait que Mélenchon a pris soin de parler dimanche dernier au moment précis où Hamon avait annoncé qu'il ferait une déclaration, histoire de le faire sortir complètement des radars sans doute. Pas très classe pour un candidat qui se veut rassembleur (mais assez mitterrandien, finalement, comme procédé).
Valls est juste une diversion.
Un député c'est fait pour gagner des voix et faire gagner son parti, or Valls pour beaucoup est un repoussoir. A tort ou à raison, et Macron n'est pas tout blanc dans l'affaire, le 49.3 pour passer la loi travail aux forceps, les coups de menton, la déchéance de nationalité jusqu'à l'absurde, l'état d'urgence et ses errances, c'est lui qui l'incarne.

Comme l'a fait remarquer un commentaire précédent, Hamon 6% à Evry contre 35 à Mélenchon, c'est un rejet de Valls dans sa ville, et Macron 81%, soit 15 points de plus qu'en France entière, c'est une bonne raison de lancer un pari pour investir un candidat En Marche! "hors politique" qui pourra fédérer contre les ringards des vieux partis, Valls serait le candidat du PS vieille manière, et pourrait se faire bouler façon primaire.

Autre raison: Macron doit dynamiter à la fois LR et le PS; LR reste à 20% et sans doute plus avec un candidat moins plombé que FIllon; le PS vaut 6% tendance Hamon et la tendance valls est déjà chez Macron (sauf Valls qui a compris trop tard et est devenu encombrant).
Donc chaque bonne prise à droite est un coin ou coup de masse de plus pour faire éclater LR, la prise Valls ne vaut rien, son positionnement est trop proche de celui de Macron et sa réputation est bien pire, vae victis!

Reste qu'un ancien ministre et premier ministre ça peut valoir quelque chose dans une équipe, mais pour plus tard, après les élections, pour rallier quelques députés qui lui sont restés fidèles et qui se feraient élire contre des bébés Macron, si on a besoin d'une majorité à l'assemblée.

Le pauvre Manuel qui joue le Calimero ferait bien à mon avis d'aller prendre des vacances. Comme candidat député il n'est plus trop bankable et deux partis différents le lui disent, mais il a son avenir devant lui et l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour, comme disait Pierre Dac.
Certains appareils politiques ont des ratés, d'autres ont des embellies et n'arrivent plus rien à contrôler.
Mais au fond, plus ça change, plus c'est la même chose
Et qui dit et proclame que ce sera différent, continue juste à le faire en changeant le décor
Ils sont des mille et cents à vouloir changer d'étiquette pour être politiquement correct
Valls a remporté paraît-il le record digne du Guinness Book, mais il est assuré de conserver sa place dans la vénérable institution car c'est plutôt la vénérable institution qui se dissout et se trouve tellement de raisons de se fondre dans La Marche du temps... sauf quelques voies isolées, mais combien de fois déçues.

Les éditorialistes de la chose politique dans les journaux sont aux délices : ils repartent dans de nouvelles parties d'échec à n'en plus finir, et les pions ont changé. Certains commentateurs aussi y vont de leurs pronostics.
L'éditorialiste de Le Monde lui boude, c'est qu'il y en a qui ne voudraient pas jouer le jeu de la démocratie et refusent de donner au roi Emmanuel toute sa légitimité alors qu'il a remporté "C’est, en effet, un étrange procès qui a été engagé, sans perdre une minute, contre le nouveau chef de l’Etat : il serait un président minoritaire, en dépit des 66 % de suffrages qui se sont portés sur son nom."
No fair play, ces électeurs Français si l'on en croit l'éditorialiste de Le Monde. Bon d'accord le match était truqué mais c'était pour la bonne cause. Et puis toujours selon lui "Ce serait la moindre des corrections démocratiques.". Il a osé écrire cela le ...!!!
On croît rêver à lire cela. C'est comme pleurer des larmes de crocodile sur le sort de Valls.
Pour comprendre le sort fait à Valls, on peut consulter les résultats obtenus dans sa bonne ville d’Évry, sur le site du ministère de l'Intérieur:
1er tour
Mélenchon 35%
Macron 27%
Le Pen 12%
Fillon 7%
Hamon 6%

2eme tour
Macron 81%
Le Pen 19%
Progression abstention et vote blanc: moyenne

Autrement dit, les électeurs d'Evry ont vite oublié celui qui fut leur maire.
VALLS A TROUVE PLUS SOURNOIS ET CALCULATEUR QUE LUI.

Si cette histoire signe la fin de sa carrière politique, j'en suis ravie. Mais apparemment le PS est tout à fait près à l'investir dans sa circonscription d'Evry!.

Macron ne voulait pas de Valls, mais lui a délibérément laissé croire qu'il avait un grand avenir avec EM.

Macron ne dévoile jamais ses intentions, un expert en manipulation.

Valls s'est cru en service commandé. Il a déployé toute son énergie à massacrer le PS au profit de Macron (et Mélenchon aussi).

Le cas Hollande, est pas mal non plus: un marchepied qui se prend pour un créateur. Affligeant!

Tous ces hommes politiques, qu'on ne peut pas qualifier de naïfs, utilisés comme des pions, c'est très inquiétant!
Regard implorant façon "vous qui passez sans me voir", avec ce quelque chose d’éminemment pathétique.
Le chassé-croisé médiatique auquel on assiste médusés depuis une semaine pourrait évoquer
un remake du film Bodyguard : "je t'aime adios vaillant hombre, inéluctablement,
nous étions amenés à voir nos chemins se séparer".
Le désir de revêtir sans condition les oripeaux des autres marcheurs fraîchement investis
que l'on peut aisément déceler dans le regard de M. Valls, regard dont je viens d'évoquer l'intensité inhabituelle,
ne me parait pas relever d'une ruse, verdict dans 24h. Ceci dit, il en a probablement trop fait durant la période
où il pouvait se targuer d'avoir le dernier mot, 9 chances sur 10 que le repêchage n'aie pas lieu à vue de nez.
Sans compter que, sa tête roulant au bas des grilles de la rue Solférino constituerait un trophée de choix
pour certains Hamonistes en quête d'une nouvelle légitimité...
Et si on attendait de voir qui est investi par LMR avant de critiquer la méthodologie? Dans une période de degagisme, on ne peut pas reprocher par principe de vouloir faire entrer du sang neuf. À mon avis, le seul point embêtant dans les règles de LMR est le besoin d'avancer les frais de campagne, mais il ne faut pas oublier que LMR n'a pas de budget car pas d'élus. Les alternatives à l'avance personnelle des frais de campagne serait de l'argent privé (oh ! Scandale !) ou de l'argent avancé par Macron sur la base d'emprunts aux banques (oh ! Scandale !)
A mon avis, la manoeuvre est plus subtile que ça. Les Macron boys font semblant d'humilier Valls en ne lui donnant pas l'investiture, mais vont-ils présenter quelqu'un en face de lui? Et si c'est le cas, cette personne va-t-elle vraiment faire campagne pour gagner? Un Manuel Valls à l'assemblée, pas tout à fait dans la majorité mais pas trop loin non plus, ça peut être utile, surtout s'il est accompagné d'un petit groupe de joyeux drilles, Méadel, Le Guen, Carvounas...

Reste plus qu'à se faire élire, dans une circonscription où la France Insoumise est arrivée largement en tête, ce sera du gâteau pour monsieur 5%.
il leur faut aussi avancer leurs frais de campagne.

Macron est en train d'inventer le député Uber, c'est magnifique.
Je suis en train d'écouter "The times they are changing" de Dylan: prémonitoire !
Lisez les paroles...
Google offre actuellement une formation gratuite en "marketing digital".
Ça lui permettrait peut-être de ne plus se mettre le doigt dans l'œil.
La vérité c'est qu'au fond Macron continue la vieille politique politicienne.

La vérité c'est qu'il n'y a aucune raison idéologique de rejeter Manuel Valls puisque Macron c'est l'exact continuité de la politique menée par l'ancien premier ministre.

La seule raison de rejeter Manuel Valls est de masquer cette vérité à l'électorat qui dans sa grande majorité serait bien marri de s'en apercevoir, et de rester dans l'ambiguïté de la campagne
.
Cette déchéance, largement méritée, pour ne pas pas dire largement insuffisante au vu du mal que ce type a fait à tant de personnes, est une des rares choses permettant d'atténuer la gueule de bois provoquée par cette élection pour beaucoup de monde.
On est en campagne électorale pour les législatives que les Républicains veulent gagner .

Il serait plus facile pour eux de ramener leurs électeurs tentés par un vote Macroniste en classant Macron à gauche .

C'est là où Valls est utile pour eux . Si Macron l'investit, il investit l'ancien 1er ministre de Hollande et c'est donc bien "la preuve" que Macron et Hollande c'est pareil .

Ca facilite les positionnements à droite....

Pour obtenir de Macron qu'il investisse Valls, ils utilisent le mot "humiliation" que Macron avait lancé dans la campagne présidentielle ( les manifestants contre le mariage pour tous auraient été "humiliés" ) .

la manoeuvre est simple : Macron ne veut pas que quiconque soit humilié . Valls est déclaré humilié - parce que pas investi par Macron . Macron va donc investir Valls pour qu'on ne puisse pas dire qu'il humilie etc...

C'est une carte forcée tendue à Macron , comme lorsqu'on déclarait partout dans les médias vers 2010/2011 que DSK était "le meilleur économiste de France " : là le message était destiné aux électeurs de la primaire PS . Pourquoi donc les médias valorisaient-ils ainsi DSK ? Pourquoi voulaient-ils qu'il soit le candidat désigné par la primaire et donc futur adversaire de Sarkozy ?

Et donc les Républicains pourront faire campagne sur l'air de Macron c'est la gauche....
Le Système, le vieux Système, pourrait même se définir ainsi : tout ce qui ressent et / ou exprime de la compassion à l'égard d'un responsable dont la politique et la stratégie ont été multi-rejetés par les urnes, parjure assumé, mais qu'il faudrait tout de même recycler sans fin, en repoussant sa fin sa date de péremption, pour la simple raison qu'il figure dans les carnets d'adresse, qu'il fait partie des meubles, qu'il a toujours été là.

Daniel, ne parlez pas comme ça de Mélenchon ! vous allez vous faire insulter sur ce forum !!!
Plus de 7 millions de personnes ne pensent pas comme vous. Valls a été dégagé dès les primaires...et aux précédentes, il représentait moins de 5%. Cela ne l'a pas empêché de marquer de son empreinte néfaste, le paysage social de notre pays et de le précipiter dans les bras de 'l'élu produit de l'année"...Mais nous aurons tôt fait d'en payer tous le prix...Vous y compris. Il mérite ce qui lui arrive.

Mais amusons nous en attendant...
Faut pas lui en vouloir, Tristan Le Gall fait une petite fixette sur Mélenchon.
Quel que soit le sujet, il le ramène à Mélenchon.
J'attends avec impatience que le matinaute nous entretienne de Top Chef pour savoir comment Tristan Le Gall en viendra à nous parler de Mélenchon.
oh laissons les polémiqueurs se fatiguer tout seuls! ..
Sinon ça pollue des kms de pages internet et ça devient illisible pour les vrais échanges comme sur Mediapart!
A ce stade d'obsession "anti-mélenchon", ça relève de la libido et de la pulsion... ;))
Gardons de l'énergie!
Non, mes fixettes sont plutôt l'écologie, la science et les technologies.

Ne vous inquiétez pas, bientôt plus personne ne parlera de Mélenchon (et ce sera très bien ainsi).

Mais entre temps, vous pouvez bien nous dire ce que vous pensez du comportement de Méluche qui préfère s'auto-parachuter dans une circonscription à gauche plutôt que d'affronter le FN comme en 2012.
Ce que j'en pense, c'est que cette candidature exprime que le véritable adversaire est celui qui fut élu avec plus de 70% des voix aux dernières législatives, c'est le représentant du PS (quelle tendance ?).
Ah d'accord, donc l'ennemi c'est le PS, pas le FN. Ca a le mérite d'être clair.
Je n'ai pas écrit l'ennemi, j'ai écrit l'adversaire.
Le FN est un epouvantail qui sert chaque fois qu'il est important que rien ne change.
Avec une mentalité pareille, ce n'est pas vous qui ferez changer les choses.
De grâce, ne vous occupez pas de ma supposée mentalité.
Contentez vous de mes opinions.
Parce que vos opinions ne sont pas le reflet de votre mentalité ?
Dans l'expression "Avec une mentalité pareille", ce n'est pas le sens que je donne au mot mentalité.
Et vous ?
Je ne sais pas quel sens vous donnez à ce mot. Pour ma part, je lui donne toujours le même sens: "ensemble des manières d'agir, de penser, de juger de quelqu'un"
Elle est pas un peu tronquée votre citation du dictionnaire ?
Parce que "vous" oui Le gall?... merci j'ai bien ri... (vous croyez vraiment à toutes les énormités que vous sortez à longueur de posts?... ça a un côté hilarant par la caricature que vous êtes "involontairement?" de la bien-pensance actuelle... il n'y a pas eu à fabriquer votre consentement au moins... vous l'avez "naturellement"... sacré le gall... hilarant ([s]ou pathétique, c'est selon[/s]...) ;-)
Moi j'assume : le PS est devenu mon ennemi.
Tristan est bien. La preuve il est pour l'écologie, la science et les technologies ( toutes ? ). C'est dire s'il pense juste. Bon, s'il avait ajouté l'amour des autres ça aurait été mieux. À part ça quel était ton candidat au premier tour des dernières élections ?
On sent le mec qui a bien sagement écouté Patrick Cohen et qui répète ensuite bien gentiment le laïus de ce pauvre type. Auquel on vous fera la même réponse que l'auditeur : https://www.youtube.com/watch?v=QMcmaipVI7E&spfreload=10

D'ailleurs, ASI, à quand une émission sur les dirigeants du service public qui font systématiquement les poubelles de Canal + ? Le cas d'Aphatie est carrément hallucinant, et Salamé, omniprésente, idem. L'interdiction du cumul des mandats et la loyauté, ça devrait commencer par les médias qui semblent appliquer les mêmes critères de recrutement que Kiki et son parti bidon. Ah, et les emplois fictifs aussi : Pierre Lescure et la belle nana qui fait potiche à C l'hebdo.

Depuis qu'Hollande est au pouvoir, et sauf dans le cas de Cash Investigation et Envoyé Spécial (générique de merde enfin supprimé), le ron-ron est insupportable et vu comme c'est parti, ce sera pire avec Kiki.
On sent le mélenchonâtre amnésique qui ne sait pas qu'avant d'être "insoumis", Méluche a une longue histoire politique (commencée par le trotskysme, hein) durant laquelle il a été un mitterandien attaquant farouchement tous ceux qui, à gauche, osait critiquer ce grand homme, puis jospinien (si on peut dire...) quand celui-ci lui a offert un poste de sous-ministre, puis on ne sait plus trop bien, toujours est-il que JLM a toujours roulé pour son idole puis pour sa pomme au détriment de la gauche. Mais bon, si quelqu'un de gauche se méfie du bonhomme, c'est forcément qu'il est désinformé par les média.
Mais se méfier de quoi?
Quel risque?

Même Mitterrand, ok, trace de mensonges, mais a-t-il instauré un régime Vichyste? Est-on en train de distribuer des récompenses de "bonne conduite" ou bien en train de voter pour son intérêt d'électeur tout simplement?
De quoi êtes-vous mécontent dans les objectifs affichés de Mélenchon? Une justice sociale réelle est injuste? Ça vous satisfait, l'état des lieux actuel?

Je ne comprends pas, pourquoi on passe à chaque fois à côté d'un mieux envisagé en plongeant dans le choix le pire, rien que par le dénigrement des personnes: Ségolène Royal était la dernière des godiches (plus diplomée que Hollande non?), et Mélenchon est un affreux coco qui prend tout (au dessus de 400 000 euros, je me demande si j'ai gagné ça en salaire pendant toute ma carrière presque finie).

Les mélenchonistes affiché ici, il y en a peu et ils s'expriment surtout parce que la clique d'anti-mélonchon au taquet ne lâche pas l'affaire... Dans les médias itou, on ne passe pas son discours mais on commente sur lui, sans rapport, au moment des résultats d'un deuxième tour où il n'est pas. Folie complète.
A cette folie, il est vain d'opposer la raison. Seule la provocation ironique a ses chances.
"si quelqu'un de gauche se méfie du bonhomme"

Scoop du jour, Tristan Le Gall est de gauche !
Ca ne sert à rien de s'énerver, tout est bloqué jusqu'aux législatives. Mélenchon chez Bourdin a dit qu'il pourrait discuter avec Hamon si celui-ci quittait le PS, et tout ça n'est que la suite du "pressoir" : Macron d'un côté, Mélenchon de l'autre pour que le PS résolve ses contradictions ou disparaisse, qu'on sache si c'est encore une force de gauche. Hamon parle de son côté de créer un mouvement transpartisan en juillet, et ça veut sans doute dire qu'il n'a aucune envie de se retrouver dans la position de Bayrou avec Macron, merci pour les voix mais pas plus de respect que ça pour son orientation propre.
Mélenchon ira jusqu'au bout et comme le PS est bloqué par les investitures faites il y a des mois, que les cadres locaux tenteront leur chance en comptant sur leur implantation locale, il faudra voir après ce qui est possible.

Et du côté France Insoumise, il ne faudra pas s'étonner de tensions entre une partie de la base nouvelle orientée "citoyens" et les expérimentés issus du militantisme traditionnel de parti.
J'ai entendu Corbière et il me semble actuellement dans des éléments de langage pour revendiquer un vote d'adhésion à leur programme, expliquer qu'il y avait une opposition de fond au programme du PCF sur le nucléaire et je ne sais plus quoi, il devrait dire la même chose pour Hamon et l'U.E., mais tout ça c'est de la tactique pour simplement consolider le mouvement et voir après.

Je crois que personne n'est dupe au PCF ou au PS, que chacun sait que ce qui se joue est le poids pour après, et le fait est que Mélenchon & co. prennent des risques à menacer les moyens de survie des partis et à vouloir faire croire qu'ils ont 7 millions de gens convaincus par leur programme, comme si il n'était pas discutable.
A un moment, il va falloir que eux aussi assouplisse leur attitude si ils veulent réellement rassembler et ça va être délicat si ils veulent retrouver un accord avec des politiques expérimentés à la Hamon tout en parlant de "dégagisme", de "société civile" etc.
Comme disait Lénine, pour la révolution, il faut des pro, des gens à temps plein pour faire tourner la machine, et une fois les élections passées, se posera le problème de qui fait quoi dans l'organisation. Il se passerait quoi si Hamon prenait au mot Mélenchon, quittait effectivement le PS et débarquait avec quelques centaines ou milliers de militants ?
Que va-t-il se passer si il s'agit de discuter sérieusement de l'U.E. avec la ligne hamoniste et du nucléaire avec le PCF ?

Enfin bon, perso, j'attendrai le premier tour des législatives pour avoir une idée de où ça va. On pourrait avoir des inflexions notables des discours si il s'agit d'obtenir des reports de voix, en espérant qu'il n'y ait pas eu trop de vexations conduisant à des "allez vous faire foutre !".
D'accord avec vous sur l'ensemble, mais n'oublions pas que la FI joue gros aussi, elle doit prouver qu'elle n'est pas juste un coup du hasard, et qu'elle est bien le leader de la nouvelle "gauche" d'une puissante force politique emergente.
Ils peuvent pas se louper, ils doivent transformer l'essai ou revenir a la case de depart.
Le probleme ici, c'est que ni le ps, ni le le pcf, ni les autres sont en etat a court et moyen terme d'etre un concurrent au leadership d'une "gauche" forte, l'echec de la FI signifie probablement que quelque soit le concurrent qui reprend le flambeau, il dominera une "gauche" faible, un electorat demobilise pendant un bon bout de temps.

D'une certaine facon tout le monde aurait interet a "gauche" a jouer la carte de la FI, quitte a la neutralise apres... c'est pas comme si l'aspect organisationnel etait si solide que cela.
Le FI peut rester un "mouvement" pour les presidentielles, mais va devoir devenir un parti, si elle reussit pas trop mal au legislative, et ce n'est pas une question d'ouverture d'esprit ou autre, mais relative aux conditions politiques ambiantes, le systeme representatif induit en quelque sorte une organisation partisane, ce que peuvent se permettre les groupes politiques qui ont decide de ne pas jouer dans le systeme, ou simplement les syndicats (encore que au niveau national ca ressemble de plus en plus a son pendant politicien), un groupe politique electoraliste doit integrer ce qu'induit le mandat representatif au niveau organisationnel.
Ma relle à moi je l'ai appelée Yseult...Je saute toujours les commentaires de Tristan.

Triste temps, il pleut.
Vous savez, il y a plus de 7 milliards de personnes qui ne pensent pas comme moi, et c'est très bien ainsi. Heureusement que chacun a sa propre opinion et ne pensent pas comme son voisin.
Tristan Le Gall a l'esprit ouvert.
Les primaires PS ont ete completement pourries par les militants Melenchonistes...
Les primaires UMP veroles par des electeurs gauches.
Les primaires ecologistes, une vraie catastrophe avec un candidat qui se desiste au final.

A part l'argent qu'elles rapportent, l'ensemble de ces primaires ont ete un fiasco.

Mais vous avez raison, amusons nous a utiliser de maniere completement fallacieuse des chiffres
"Les primaires PS ont ete completement pourries par les militants Melenchonistes... "

Voilà qui va faire plaisir aux Hamonistes !
C'est triste mais celui qui a fait perdre le plus de voix a Hamon c'est melenchon et reciproquement.

Meme si je pense qu'un accord etait quasi impossible entre Melenchon et Hamon pour diverses raisons, c'est dingue la quantite de personnes qui regrette qu'il n'y ai pas eu d'accord.
L'abnégation avec laquelle vous vous attachez méthodiquement, message après message, à dénoncer Mélenchon et la FI, force le respect. Sur un forum colonisé par les mélenchônatre, votre dévouement et votre sacrifice n'en est que plus admirable. Heureusement qu'il y a des hommes comme vous pour se dresser contre le fanatisme et l'obscurantisme, qui plus est avec une plume d'une finesse et d'une pertinence sans cesse renouvelée, la preuve ici même encore. Chapeau !
Merci pour votre commentaire absolument pas ironique.

Cela dit, même si je partage l'avis de Daniel Scheiderman sur Valls, je pense qu'il aurait été intéressant de faire le parallèle Valls/Mélenchon que de se focaliser sur Valls uniquement. Mélenchon comme Valls considèrent qu'ils "méritent" une place de député eu égard à leur longue carrière. Valls vient de se prendre une veste bien mérité. Espérons que Mélenchon s'en prendra une aussi.

Et puisque nous somme sur un site de décryptage des médias, il est toujours pertinent de relever que tout média, y compris @SI, a plus de faciliter à taper sur ses adversaires idéologiques que de critiquer son propre camp.
Bon, c'est un tout petit peu comme si je disais que l'eau a plus tendance à mouiller et le feu à brûler.

L'objectivité journalistique est un concept théorique. On parle toujours depuis quelque part.
Le matinaute choisit ses sujets comme bon lui semble, c'est le contrat du 9:15. Je trouve personnellement que faire un parallèle entre Valls et Mélenchon serait bien peu pertinent, les 2 situations n'ayant à mes yeux rien à voir.


Et puisque nous somme sur un site de décryptage des médias, il est toujours pertinent de relever que tout média, y compris @SI, a plus de faciliter à taper sur ses adversaires idéologiques que de critiquer son propre camp.

Il est amusant de voir que sur ce forum, les critiques sont assez également partagées entre ceux qui estiment que DS critique trop Mélenchon et ceux qui trouvent qu'il est trop complaisant. Question de point de vue...

Je note pour ma part qu'il était particulièrement courageux de la part de Mélenchon d'aller défier le FN sur ses terres. Je ne sais pas ce que vous en pensez. A moins que là encore, vous ne trouviez que c'était là les basses manœuvres d'un esprit vil, ayant vous aussi quelques "facilitées à taper sur votre adversaire idéologique".
Du coup je comprends qu'il ai pas envie de se sacrifier encore. Il assume le parachutage et si ça ne pose pas de problème aux militants locaux, ça ne m'en pose pas non plus. D'autant plus que dites moi dans quelle circonscription il ne serait pas "parachuté" ? Une circonscription parisienne parce que c'est là qu'il vit maintenant ? Lui qui s'est toujours revendiqué comme un méditerranéen ?
D'autre part, ça ne me choque pas qu'il choisisse une circo ou il a des chances de gagner. Si sa candidature a connu un tel succès, c'est aussi grâce à lui, et qui mérite plus que lui d'être à l'assemblée pour représenter la France Insoumise ?
Après, à première vue je comprends pas pourquoi il va défier Menucci, un cacique du PS certes, mais au moins resté fidèle à Hamon et donc aux sympathisants PS. Je trouve qu'il aurait pu trouver autre chose.
CIT. : "Je note pour ma part qu'il était particulièrement courageux de la part de Mélenchon d'aller défier le FN sur ses terres"

"Courage" tout relatif : la 4e circonscription de Marseille n'est-elle pas celle où le FN fait ses scores les plus bas ?
Je n'ai visiblement pas été assez clair, je reformule :
"Je note pour ma part qu'en 2012 il a été particulièrement courageux de la part de Mélenchon d'aller défier le FN sur ses terres."
Pitie il avait deja un mandat de depute europeen quand il a participe aux lesgislatives de 2012. Donc le courage particulier de melenchon sur cette histoire excusez moi de le relativiser.

C'est dingue vous etes tous completement en mode secte avec une deification du leader
Et donc ?
C'est quoi le rapport ?
Allez, ne nous fâchons pas, viens nous rejoindre !

Allez chante avec moi le mantra* :

[large]Méluche hare rama
hare hare maha Méluche[/large]


* mantra signifie "un son qui libère le mental de l'ignorance"
C'est donc ca qu'ils chantaient.

Je suis dans la meme secte mais je ne suis qu'au palier numero 2, on m'a demande de repeter ce mantra mais j'etais incapable de m'en souvenir (la faute a TF1 et Hanouna).Ils ont refuse mon accession au niveau 3.
Je comprends maintenant pourquoi les ouvriers ne votent pas pour meluche, au FN ils sont moins elitistes, ils ne demandent pas tout le temps si j'ai lu le programme. Ils voulaient juste prelever quelques gouttes de sang pour des analyses complementaire. Depuis pas de nouvelles.

Je veux tenter chez Macron maintenant mais c'est toujours dangereux de quitter une secte.
Avec un peu d'humour c'est toujours plus facile ! Accrochez vous, le niveau 3 n'est pas loin, qui vous offrira les clefs du Nirvana !

Méluche hare rama
hare hare maha Méluche
Je note pour ma part qu'il était particulièrement courageux de la part de Mélenchon d'aller défier le FN sur ses terres. Je ne sais pas ce que vous en pensez.

Je le trouvais courageux en 2012. Je le trouve aujourd'hui minable. Il est déjà député européen (très peu assidu, soit dit en passant). Quel intérêt y a t il à briguer un poste de député français ? Et qui plus est, chercher querelle au PS (et pas le pire du PS) ? Mais Mélenchon n'en a cure, c'est tout pour son ego et rien pour les autres. Si FI pouvait se débarrasser de ce triste personnage, ça pourrait devenir un mouvement politique intéressant.

[...]Je le trouve aujourd'hui minable.
[...]c'est tout pour son ego et rien pour les autres.
[...]triste personnage

C'est vraiment fatiguant ces insultes. Vous pouvez pas développer un argumentaire sans utiliser ces attaques puériles ? Qu'est-ce que vous en savez qu'il n'en a cure ? Vous êtes dans sa tête ?


Quel intérêt y a t il à briguer un poste de député français ?

Sérieusement ? Je vous renvoie aux vidéos de Ruffin qui explique très bien pourquoi il se présente, et quel intérêt il y a à briguer un poste de député français. Et si vous estimez qu'un mandat est un mandat, que député Européen ou député français s'est pareil, et bien non, s'est pas pareil. On peut critiquer le mandat européen de Mélenchon mais c'est pas la question ici.
Tristan Le Gall est manifestement tourmenté par sa conscience ( ce qui prouve au moins qu'il en a une), dont Mélanchon n'est que l'obsédante métaphore.
... ce qui prouve au moins qu'il en a une

Pas obligatoirement, le syndrome du membre fantôme peut aussi expliquer le tourment.
--
Ce qui est fatiguant, c'est le comportement de Mélenchon, vieux politicard sur le retour qui cherche juste à se caser une fois de plus. Il est fatigué et n'a plus la force d'aller combattre le FN comme en 2012 ? Ok, mais dans ce cas, il avait une solution simple: ne pas être candidat, laisser d'autres hommes et femmes de son mouvement politique se faire connaître et mener la campagne des législatives, lui se contenant d'un rôle de soutien. Mais non. Pour Mélenchon, ce qui compte, ce n'est pas son mouvement, c'est lui. Il faut qu'on parle de lui, qu'il soit candidat, encore et encore, à toutes les élections. Ce faisant, il dessert la cause qu'il prétend défendre. Il rend impossible l'union de la gauche, pourtant plus que nécessaire. Il ne cherche qu'à détruire le PS, comme l'indique son choix de parachutage.
Je jette l'éponge. La discussion sur les choix de Mélenchon n'est pas ininteressante en soi, même si c'est assez secondaire, mais votre haine du personnage rend tout débat stérile. Votre raisonnement ne dépasse pas le stade de la tautologie : "ce que fait Mélenchon est minable puisque Mélenchon est minable". Et vous bricolez 2 ou 3 phrases ressemblant vaguement à un argument pour étayer cet axiome. Maladroitement en plus car vous vous contredisez à chaque phrase (il "cherche juste à se caser une fois de plus" ou "il ne cherche qu'à détruire le PS" ? A moins qu'il ne cherche qu'à ce qu'on "parle de lui" ? mettez vous d'accord avec vous-même !)
Il n'y a donc aucune discussion possible avec vous. Bonne journée.
En se présentant dans la circonscription, tenue par un socialiste, où il a fait son plus haut score (et le FN un score très bas), Mélenchon cherche à se caser ET à détruire le PS ET à faire parler de lui. Les 3 à la fois. Aucune contradiction :-)
Sauf avec la réalité, m'enfin ça…
Parce que dans votre réalité, Mélenchon ne se présente pas contre un socialiste dans la circonscription où il a fait un de ses meilleurs scores ? Ouf !
Le militant de la retraite à 60 ans , s'est dit : " à 66 ans , je vais continuer un petit peu, me faire un petit paquet , pendant 5 ans pour améliorer ma petite retraite , , je vais dans la circonscription facile , et comme je suis un littéraire ,, je pourrai dire " à vaincre sans péril,, on triomphe sans gloire " ( mais je serai toujours un insoumis , et je ferai toujours des très beaux discours , très littéraires )
Ce qui est pratique quand on a une pensée mainstream, c'est qu'il est inutile de réfléchir pour donner des arguments, il suffit d'allumer la télé.

Par contre, quand on a fait le choix de se soustraire à ces médias perroquets, comprenez que c'est une souffrance de les retrouver sur un site comme Arrêt sur Image.

Mais quel flot de merde ! Aérez vous un peu la tête, vous sentez le renfermé !
Ce ne serait pas beau de répondre" et, vous, vous sentez plutôt . la merde ..."
Donc, je ne répondrai pas ça.
Bernadette Soubirous est retombée une fois encore dans sa tinette. Quelle puanteur !
Le flatulent est de retour ;;; Quel bon vent vous amène
C'est GAZ-OULA
Comme Al1 vient de vous le dire : "Mais quel flot de merde ! Aérez vous un peu la tête, vous sentez le renfermé !"
Essayez Diarétyl, Diastrolib ou Imodium.
Gaz-oula ou le docteur Diafoirus ...
Le Diastrolib fait effet ? Pour votre anniversaire, faites-vous offrir une chaise percée (vous trouverez chez Dupont Médical des modèles pas trop onéreux).
"Quel genre de responsable politique de gauche je serais... si j'allais quoi...me planquer, me cacher dans une circonscription confortable... où j'aurais comme principal projet ma personne et d'être élu ? (Mélenchon, le 12 mai 2012)
Vous pensez qu'à Marseille c'est une circonscription confortable ?
Autre chose :
- Le candidat PS y a une certaine assise, 40% je crois aux dernières législatives.
- Il ne vous a pas échappé que le PS et la FI sont en concurrence, donc il n'y a aucune raison qu'un candidat FI se retire au profit du PS.
- Donc puisqu'ils sont en concurrence, et que la FI n'y est pas pour faire de la figuration, il y a une certaine logique à y mettre une personnalité pour se donner des chances.
- Mélenchon avait déclaré qu'il ne tenait pas particulièrement à se présenter, surtout après des présidentielles aussi éprouvantes, mais qu'il se rendrait à l'avis de son équipe. Bien sûr on a le droit de ne pas y croire, mais ça rentre assez dans sa logique et son état d'esprit.
L'idée probablement est d'avoir un Méluche qui ouvre sa gueule dans l'hémicycle, et qu'il soit présent personnellement pour soutenir les insoumis investis qui n'ont pas les ficelles du métier. Rappel : parmi les investis il y a plus de 60% de simples citoyens et citoyennes (à parité).

Après, on peut être d'accord ou pas avec cette stratégie, et là on entre enfin dans la discussion de fond, et personnellement j'aurais préféré 100% de simples citoyens. Mais si on pouvait nous épargner les remarques débiles du genre "il veut se faire du pognon", ce serait un avantage pour tous. Merci.
Dans cette circonscription, au premier tour des présidentielles, il a obtenu obtenu 39,09% des voix, loin devant Emmanuel Macron (21,8%) et Marine Le Pen (14,3%).

Donc oui, il peut considérer que c'est une circonscription confortable.

Il s’agit là en effet de son troisième meilleur score sur une circonscription au plan national.

Mais dans les deux autres, la place était prise.
Par Marie-George Buffet, l’un des rares candidats communistes soutenues par FI, dans la quatrième circonscription de Seine-Saint-Denis (40,44%); et par Alexis Corbière, lieutenant de Jean-Luc Mélenchon, dans la septième circonscription (40,12%) du même département.

Alors... tant qu'à se parachuter sur Marseille, il aurait pu choisir la 3ème circonscription par exemple, mais là, ça aurait été nettement moins confortable pour lui.
Vous avez raison Tuki. Je m'appellerais Jean-Luc Mélenchon pour être sûr de partir en vacances dès juin ( bien méritées les vacances, vous ne trouvez pas?) j'aurais choisi Neuilly. C'est bien Neuilly. Vous avez quelque chose contre Neuilly?

Continuer à lui chercher des poux, vous êtes lamentable, pitoyable, petit, mesquin, inutile...

Serviteur.
Vous noterez que c'est le Mélenchon de 2012 qui cherche des poux dans la tête du Mélenchon 2017.

(et pour le reste, vous devez bien vous en douter, je me tamponne de vos appréciations)
Il manquait près de 6 millions de voix au Mélenchon de 2012 pour atteindre le 2e tour. Cette fois-ci, c'est un peu plus de 600.000.
La situation est différente. Le poids du mouvement de la FI est bien plus important, et chercher à faire un groupe à l'assemblée qui ne serait pas amputé du candidat à la présidentielle me paraît plutôt une bonne stratégie.
Je ne doute pas qu'il ait de bonnes raisons de laisser la jeune Sarah Soilihi (24 ans) aller au casse-pipe face au FN Stéphane Ravier dans la 3ème circonscription de Marseille (même si elle fait du kick-boxing), tandis qu'il se réserve pour lui la confortable 4ème circonscription où il a fait 39% au premier tour.

Ce serait tout à son honneur de se présenter face au FN et d’aider Sarah Soilihi, mais c’est très risqué.
Et toi, Tigi, qu'est-ce qui serait à ton honneur, à part de la fermer ?
La liberté d'expression, vous connaissez ? :-)
Rappelez-moi, car votre pseudo me plaît...le célèbre bouquin retraçant les aventures du Pérou à l'Archipel de Tuamotu, c'était bien les Naufragés du Kon-Tiki, non?

Votre naufrage est évident quant à vous connaître mais vous traiter de "K.." je n'aurais pas osé.

Je n'y suis pour rien et il est difficile de s'en défaire, n'est ce pas?
il est difficile de s'en défaire, n'est ce pas?

Vous prenez quoi ? Valium, tranxène, nembutal, yogourts, acides ?
Je crois que je vais rejoindre Al1 et assurer le retour de l'aller.
Tu veux dire le revers du coup droit ?
Dans votre état ?
Attends de voir le tien…
C'est beau, l'insoumission... :-)

Mais ne pensez-vous pas que ce serait tout à l'honneur de Mélenchon de se présenter face au FN et d’aider Sarah Soilihi dans la 3ème circonscription ?
Il insiste !
Il a l'esprit taquin !
Quel minable raisonnement. Même les FNeux font parfois mieux. Ne projetez pas sur d'autres votre propre médiocrité, svp.
Bonjour, je ne vois pas le rapport entre Valls et Mélenchon. En revanche, le 1er post avec la citation du texte de Daniel et le commentaire sur Méluch m'a fait rire. C'est objectivement drôle....
Pour moi, la FI c'est justement l'inverse de l'obscurantisme : certes y'a Meluch (pour le coup moi j'aime bien mais je comprends qu'il puisse diviser...) mais pas que et il s'agit surtout d'une plateforme programmatique co-rédigés par des gens qui se soucient vraiment de l'intérêt général. Pour les élections il a fallu clore une version du texte mais tout serait à compléter, détailler, hiérarchiser et modifier à l'assemblée Nationale (si on y était majoritaire). Qui a mieux dans les différents mouvements qui se présentent ?
Les cocos (hors FI) ont juste leur gueule (pour le coup, le vieux monde)... Le PS et EELV n'existent plus mais personne ne veut démissionner (laissons-les et ne votons surtout pas pour eux qu'ils comprennent que leur truc est foutu, même si pris individuellement, ils ne le sont peut-être pas tous), En marche défend des intérêts particuliers, LR des conservatismes moyennageux et le FN des racistes.... Youpi ! quel choix ! on voit tout de suite que l'urgence c'est de taper sur FI ....
Bon, mais je le redit, rien n'empêche de rigoler... c'est comme avec Sfar, son article est stupide, mais ses dessins m'ont fait marrer (avec les militants comme des dévots... ben oui, en campagne on peut se comporter de manière sectaire mais il s'agit de s'en rendre compte...).
Bon courage à tous (les gens ?).
En verve, ce matin, le matinaute. Aurait-il des choses à se faire pardonner?
Une question m'obsède : suis-je la seule à être assez ringarde pour m'étonner? Ce qui m'étonne : que le PS ( mais aussi LR pour d'autres) s'interroge pour exclure Valls. Moi, naïvement (bêtement?), je pensais que s'acoquiner avec En marche supposait une démission simultanée de l'ancien parti ,voire (soyons fous) préalable, en gage de sa bonne foi.
Schadenfreude... ^^ mais sans doute de courte durée, le système était "bien" fait..
[quote=Dans cette indignation, dans cette compassion, dans ces bandeaux, se révèlent dans toute leur crudité la vieille politique, les vieilles habitudes. Le Système, le vieux Système, pourrait même se définir ainsi : tout ce qui ressent et / ou exprime de la compassion à l'égard d'un responsable dont la politique et la stratégie ont été multi-rejetés par les urnes, parjure assumé, mais qu'il faudrait tout de même recycler sans fin, en repoussant sa fin sa date de péremption, pour la simple raison qu'il figure dans les carnets d'adresse, qu'il fait partie des meubles, qu'il a toujours été là. Faisons mieux : inscrivons Manuel Valls dans la constitution. Ce sera plus clair.]

limitons juste le nombre de mandats que peut effectuer un élu. Le renouvellement (degagisme) sera ainsi institutionnalisé.

[quote=il leur faut aussi avancer leurs frais de campagne.]

ça c'est moche.... ça serait bien d'en savoir un peu plus. règle ou souhait ? et si c'est un souhait est ce un facteur déterminant entre 2 candidats potentiels. Bon il est bien sur possible d'emprunter d'autant que l'argent est peu cher a court terme mais c'est quand même une sacrée barrière.
Il me semble que dans le 20h de France2 , le candidat mentionne un budget de 20K euros.
Pour que Valls devienne saint, il faut d'abord le sacrifier. C'est du René Girard élémentaire. Les vrais chrétiens comme Macron le ricordien savent que seuls les morts peuvent ressusciter.
S'il faut le recaser à part député qu'est-ce qu'il sait faire ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.