103
Commentaires

Je suis allé à la Samaritaine : c'est cheap !

Commentaires préférés des abonnés

Il y avait l'auto stop, ils ont accaparé l'idée pour faire du blaBlacar.

Il y avait l'appart que l"on prête aux copains   ils ont piqué l'idée pour faire Airbnb.

Il y avait le facteur qui allait voir nos aînés. 

Ils se sont appropriés l'idée p(...)

Bonjour Daniel !

Moi aussi l'article de Romaric Godin m'a frappée (découvert sur @si, je ne le quitte plus, ce jeune homme !), mais votre chronique me donne un peu plus d'espoir, il nous reste encore, peut-être, quelques armes : flétrir les super-supe(...)

Ce matin, je voulais faire un tour à la " Samar " , pour participer à un ball-trap , à balles réelles, visant les militants d'Attac.


Mais avant de partir, je relisais ,négligemment, ma déclaration de revenus, et je me suis aperçu que j'avais oublié &n(...)

Derniers commentaires

Bonjour,

A mon tour je suis allé faire un saut à la SAMARITAINE, d'abord pour savoir à quoi elle ressemble après des années de fermeture et aussi pour apprécier les quelques éléments Art Déco dont la belle frise des paons, revalorisés. Pour le reste, peu d'intérêt... 

Je ne pense pas que ce temple de la consommation soit à destination des riches.... Si j'étais riche ou très riche je n'irai pas m'enfermer dans un centre commercial pour respirer un air confiné.... Si j'étais riche ou très riche j'irais tout simplement chez BREGUET ou chez CARTIER pour être reçu comme un roi ; mieux : je demanderais à BREGUET ou à CARTIER de venir chez moi me montrer quelques exemplaires de leurs trésors....

Le bâtiment où subiste la fâmeuse frise aux paons rassemble les portants des grandes marques : DIOR, VUITTON, etc. ; les autres bâtiments abritent des marques aux noms souvent imprononçables et inconnus, à des prix un peu moins inaccessibles... Et régulièrement, presque à chaque niveau, des mangeoires pour touristes.


Ce quart d'heure de déambulation fut teinté d'un profond ennui  renforcé par les couleurs fades de ces chers vêtements...


La SAMAR, à l'instar du PRINTEMPS ou des GALERIES LAFAYETTE,  n'est qu'une succession de corners destinés à captiver les riches touristes de passage et capturer leurs devises.

La SAMAR est triste...

Patrick

Excusez moi pour le cliché, mais pour moi ce lieu est surtout destiné aux touristes, et en particulier aux nouveaux riches chinois.


En tous cas, si c’est comme aux galeries farofouilettes, c’est évident (de nombreux vendeurs sont asiatiques, et non, je ne crois pas que ce soit une preuve du succès de la France multiculturelle, mais biens le placement stratégique de vendeurs bilingues français-mandarin).


et du coup, oui, ça fait cheap. J’ai déjà connu ce sentiment, de parcourir un Paris-musée avec des prix écœurants mais pas toujours de bons produits.


J'avoue ne pas comprendre l'intérêt stratégique de ce lieu pour engranger du cash. Pourquoi est-ce que des super-riches iraient faire la queue pendant 1H30 (à chaque fois que je passe devant les queues sont interminables) pour côtoyer de vulgaires péquenots grouillant dans les couloirs et bavant sur la moindre vitrine alors qu'ils pourraient entrer dans leurs bunkers si raffinés place Vendôme ou dans le 16e dans lesquels ils sont chouchoutés individuellement car étant les seuls clients présents ? 


A moins que la montre à 110 000 ou 150 000 euros ne soit absolument pas là pour être vendue mais pour servir d'appat pour le chaland qui va en parler autour de lui et témoigner du grand prestige du lieu, afin de pêcher le véritable poisson qui est le Chinois ou le Français classe sup qui peut claquer 5000 ou 2000 euros dans ces pièces et dire fièrement dans quel lieu branché et raffiné il en a fait l'acquisition. 


En plus d'être des rapaces il élaborent des techniques farfelus pour s'enrichir encore plus... 

Article,ce jour de la Tribune.


Marc Endeweld                            

                                   Marc Endeweld                            

 


Pour qui roule la galaxie Havas en 2022 ?

                                                       

                   POLITISCOPE. Chassez le naturel, il revient au galop ! Havas tisse ses réseaux en vue de la prochaine présidentielle. Au centre de l'attention, le couple CNews et Europe 1, la radio désormais entrée dans la galaxie Bolloré, propriétaire d'Havas. L'agence d'influence qui a placé des "bébés" sur tous les pions de 2022. Avec une vision du "en même temps" très pragmatique. A la Tour Bolloré, on aime répéter cette boutade attribuée à Stéphane Fouks : « Avoir deux banques comme client, c'est un conflit d'intérêt. Avoir toutes les banques, c'est une expertise ».  

Mon commentaire.
Ps:manque:    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramzi_Khiroun      .
Les amis de Valls,sont aux manettes                              

Non! C'est loin d'être gratuit! Cela se paie par des milliers d'emplois perdus et une politique sociale et salariale désastreuse sans compter les économies d'impôts pour les hyper-riches. Ne jamais oublier que les hyper-riches nous coûtent un pognon de dingue! 


Pas besoin d'innovation! La Samaritaine est  devenue le temple  de la consommation pour les touristes étrangers qui peuvent s'offrir le "chic parisien"!

A mon avis, vous êtes clairement dans l'erreur: 143000€, c'est le prix du présentoir lui-même,  doré à l'or fin. La pseudo-montre n'est là que pour le mettre en valeur. =]

Ne serait-ce pas avant tout un lieu où les riches peuvent voir des pauvres se balader en liberté dans un cadre sécurisé au final?

Force est de constater qu' @si est un ramassis de miséreux, de gueux et de crève-la-faim, et envieux des riches en plus.


Blague à part, déguster cette chronique a été pour moi un régal, grâce à l'élégance et la justesse de son écriture et son humour.

La motivation du riche est de se payer ce que personne d'autre ne peut se payer, afin de se sentir supérieur, unique, à part, hors norme, etc... L'ennui du riche c'est autre chose, je ne pense pas que ce soit là une motivation essentielle.

Emmanard Arnon et Bernuel Macrault, un duo qui fait penser à Bouvard et Pécuchet.


France culture propose la rediffusion de l'adaptation radiophonique du roman avec Michel Galabru, Jacques Duby,   Claude Piéplu, ... : https://www.franceculture.fr/emissions/bouvard-et-pecuchet-les-grands-feuilletons-de-lete-de-fc

J'avais entendu parlé de ce truc via l'action d'attac mais je ne savais pas de quoi il retournait. Entre l'action d'attac et ce papier j'aurai au moins un peu rigolé.

Comme tous les grands magasins parisiens le public visé est avant tout les touristes plus ou moins fortunés, pas vraiment les parisiens... La question est surtout de savoir si ces gens vont revenir après le Covid...

Une fois encore, nous pouvons dire : " merci, Bernard " !

Peut-on être péquenot quand on est parigot?


Le devenir stalinien de l'auteur du Paysan de Paris illustre culturellement le (mé-)fait que tous ceux qui se réclament du peuple - des tribuns de la plèbe romains jusqu'aux différents leaders post-avangardistes: sociaux, sociétaux, écologistes d'aujourd'hui, ne sont jamais qu'autant de postulants ayant démagogiquement fondé leur éventuelle réussite sur la naïveté au bon peuple prêté.


Car s'il est, s'il n'est que rhétoriquement trop, et s'il y eut jamais un peuple ce n'est et ne fut que par absence et conséquemment par usurpation de la part de ses dirigeants: religieux, politiques, économiques, au fond toujours médiatiques (en une acception du terme "médias" sur la voie duquel un site de "déconsrtuction" aurait dû orienter ses "abonnés").


Hélas...

J'en avais vu l'inauguration par Emmanuel Arnault et Bernard Macron.  


c'est vraiment un détail, mais j'ai aimé

Le mystère de la montre à 150 000 euros n'en était peut-être pas un : 


hypothèse n°1 : 


En cette période de soldes (cf le site de la Samaritaine), la montre de 150 000 euros est  mise en vente à 110 000 euros . 


hypothèse n°2 :


les montres à 150 000 euros toutes  ont été vendues, il n'y en avait plus en stock ...



A une autre époque, la Samaritaine   vendait donc de l'angélique .


Angélique, Angèle, Angéla :  Maria Angela Melato la compagne de Gian Maria Volonté dans "la classe ouvrière va au paradis" 


Alors que des militants révolutionnaires sont rassemblés chez Lulu ( l'ouvrier stakhanoviste qui travaillant aux pièces vient de subir un accident du travail ) Lidia sa compagne ( coiffeuse ?) leur explique que tout ce qu'elle veut c'est gagner assez d'argent pour s'acheter un manteau de fourrure ...


C'était la palme d'or du festival de Cannes il y a tout juste 50 ans.

Ian Brossat (un type de gauche paraît-il) rappelait qu'il y a 96 logements sociaux dans la nouvelle Samaritaine.


Je me demande combien d'années de salaires il leur faudra pour s'acheter une de ces petites trotteuses bon marché?

96 logements sociaux à côté du Louvre ?! 


Certains en rêveraient...

Mouais, si c'est pour cramer son smic en une journée à la Grande épicerie je ne vois pas trop l'intérêt.

Pfuu Daniel , daniel , il s'agit d'une vitrine du "luxe de masse" , un truc pour siphonner les touristes asiatiques de Paris , un peu fortunés , mais pas plus que ça....

Les montres de luxe , les vrais , par exemple les Richard Mille , ca démarre a 50ke et ca fini au dela , bien au delà du million  .

Les vrais super riches ne se rencontrent jamais en foule dans ce genre d'endroit .... cherchez du coté des chevaux (de course) ou de la F1.....


Adoré ce Matinaute, qui fleure bon "l'expérientiel". Oui je sais, le substantif ne figure pas dans le Larousse, tout comme n'y figurent pas non plus ceux de "présentiel" et "distanciel" hérités de l'expérience confinement-télétravail.


En fait, je suis pétée de rire, comme on dit sur les réseaux-sociaux, parce que ça fait au moins 30 ans que je m'interroge et me questionne et me taraude autour de cette idée: à quoi sert d'être ultra-riche ? Et voilà un début de réponse: à s'acheter des montres d'horlogerie-joaillerie à 150 000 boules, ou autres "coquetteries" totalement inutiles ou à tout le moins, non essentielles. 


Pétée de rire car posséder (avoir) n'est pas être, et d'ailleurs, les deux sont auxiliaires.  J'ai eu à le souligner à mon neveu de 14 ans à l'époque qui, quand on lui demandait ce qu'il voudrait faire une fois devenu grand avait répondu: "Millionnaire" (ado macronisé)


J'ai alors rétorqué: "Mais pour quoi faire?". A quoi il n'a pas su répondre (alors qu'il est détecté surdoué), sauf pour dire qu'il voulait être comme ses copains de collège (ils sont tous "fils de", côte d'Azur..). 


Ce billet m'a aussi rappelé un type qui se définit comme de gauche et socialiste, un certain Dray, collectionneur de montres suisses hors de prix. *


Et encore, un certain publicitaire estimant que sans Rolex à 50 ans, c'est la preuve-poignet qu'on a raté sa vie. 


Et aussi un ex-président qui lui, l'avait, sa Rolex bling-bling avant ses 50 ans. Sauf que c'était pas au goût de sa fortunée épouse piémontaise qui a initié son président amoureux (oui, elle disait bien "mon amoureux") à la vraie belle culture de l'horlogerie haut de gamme et qui a vite remplacé sa vulgaire Rolex par une Audemars Piguet ou une Piaget, je ne sais plus trop et on s'en fout. 


Les riches, les très riches, sont en réalité des immatures. C'est mignon de garder sa "part d'enfance" en soi tout au long de sa vie. Mais à partir de 50 ans, soyons honnêtes, ça fait plus "attardé" que "luxueux", plus "crétin des Alpes" que "Philosophe". Après, bien sûr, on peut cultiver la passion pour les montres de lux, un hobby comme un autre. Mais en sachant que les montres, aussi coûteuses soient-elles, ne nous montrent qu'une chose: le temps passe. Riche ou pauvre, c'est toujours TIC-TAC, TIC-TAC, TIC-TAC.. 




 

Le papier d'Acrimed est absolument à lire. 


C'est à une véritable attaque de classe que les journalistes se livrent contre l'association ATTAC et même à un harcèlement en meute à l'encontre d'Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac.


- Ils appellent à la répression, aux poursuites, à l'emprisonnement, au retrait des status de l'association, à sa dissolution.

- Ils écument de rage, invoquent un étrange concept de "tyrannie des minorités" - bien étrange concept politique fumeux qui prospère dans la fachosphère, sur Cnews et sur de plus en plus de médias. 

- Ils condamnent par avance cette justice laxiste qui ne va rien faire et de toute façon la magistrature est comme cul et chemise avec ATTAC.

- Ils rappellent les bienfaits du grand philanthrope Bernard Arnault qui crée des emplois tous les jours en France par bonté, pendant que le grand Satan ATTAC - qu'est-ce qu'il fait lui hein?!

- Léa Salamé et Nicolas Demorand contraignent leurs invités politiques - Attal, Piolle - à la condamnation de ces actes ("vous applaudissez, là?!", Procureure Salamé contre le citoyen Piolle)


Face à cette déferlante injustifiée, injustifiable d'une meute de journalistes qui a perdu tout sens éthique et sert des intérêts de classe contre une association d'utilité publique qui milite pour une plus grande justice fiscale, nous devons réaffirmer notre soutien populaire. 


Je partage le lien vers ATTAC pour les dons :

https://france.attac.org/agir-avec-attac/faire-un-don

Il nous faudrait des montres molles pour supporter la dureté des  puissants

Quand on touche au rêve américain, on se met les capitalistes à dos.

Il y a longtemps, du temps où j'allais à Paris pour le travail, j'aimais bien la Samar, je me souviens de la pub "on trouve tout à la samaritaine"' avec la fausse reine sortant du magasin avec une fausse couronne. On y trouvait des trucs qu'on ne trouvait pas ailleurs. J'aimais bien aussi le sous-sol du BHV, paradis des bricoleurs. Maintenant tous les "grand magasins" sont devenus des trucs de luxe( "cheap" effectivement) pour Chinois et autres. Je n'y mets plus les pieds et ce que je cherche, je le trouve en général sur internet. Je n'envie pas les soi-disant riches qui achètent des montres avec diamants, d'ailleurs j'ai toujours trouvé ça moche -et accessoirement je ne mets plus de montre depuis longtemps. 

Ce que je voudrais juste, c'est que tous ces "vrais très riches" paient autant d'impôts que les autres, mais ça c'est pas gagné!

Mon bonheur (c'est personnel) c'est plutôt de guetter la pousse des cèpes dans mon jardin et pas d'aller voir des vitrines. Mais chacun son truc.


Il est loin le temps du film en 1963  d'Yves Robert,  "Bébert et l'omnibus" où l'on voit une famille bien de chez nous,  essayer du matériel de camping au dernier étage de la Samaritaine sous une tente d'exposition, pendant qu'un de leurs gamins fait les 400 coups dans le magasin,  recherché par le grand frère (Jacques Higelin)  supposé le surveiller, mais qui préfère écouter  "Salut les copains" sur son transistor !! Une autre époque ! Napoléon III  et Haussmann avaient eu la même idée de l'étalage,  en aménageant dans Paris  les "passages couverts" avec plein d'objets de convoitise pour les badauds.. Le système libéral coupe et en rejoue !!!

peut etre que le nouveau chic  c' est une montre bling  bling, qui à l' air fausse , mais qui est vraie de vraie, avec diamants  et tout et tout ,portée par quelqu 'un  à l' air vulgaire ...

Je viens d'écouter la Lea , avec la Mila .La gamine a réussi son coup , elle a de la visibilité , j'ai appris que ses harceleurs sont des cathos , des laïcs et je ne sais quoi encore juste des petits sadique et des manipulateurs .Une sacré leçon , tout le monde manipule tout le monde .C'est énorme ! Nous nous sommes approprié le mode de communication des puissants , et a notre tour nous manipulons pour atteindre nos objectifs  et les manipulateurs tombent dans le panneau , car bien sur Lea comme a son habitude ne s'est pas attardée là dessus , peut être l'a telle même pas compris , faut dire que c'est une belle potiche .Ouais , plus personne ne croira   personne ,si ça sentait pas le libéralisme , un anar y trouverait son compte ...

Alors, peinardos, j'ai enfourché mon vélo Il brillait de toutes parts Les lucioles faisaient leur boulot Gratos Tu te rends compte, gratos!! Voilà, mon vélo.


Le vélo


Avant peut-être ou demain

Quand le reste de vie s’épanchera

Je prendrai ma bécane soleil

Munie de réverbère 

Lampions tout feux tout clairs

Et l’oiseau perché 

Fier du voyage 

Carte en main du bon vieux géographe

Sifflera des trilles joyeux

La route par les monts

Par les vaux

Le muscle sera noueux

Le panier gouleyant

Le chat inexorablement solitaire.


La route je la sais.

Du tout venant qui aurait le même accès que des super riches?

Tststs, à la limite privatiser le magasin le temps des courses, pourquoi pas, sinon vous ne verrez aucun super riche cotoyer le simple manant des rues.

Ce magasin est fait pour les touristes, et le local comme vous, qui veulent jouer aux riches. 

C'est pour faire rêver, enfin pour que les supers riches fassent rêver la société de consommation, vous imaginez un milliardaire, aucun frein pour consommer toutes ses envies, aucune limite.

C'est la guerre du récit, où le capitaliste n'est pas celui qui profite, exploite la production d'autrui pour cumuler sa richesse, non, c'est celui qui par sa supériorité de vue donne la direction à suivre, c'est l'exemple qui sait créer de la valeur à gogo, pour preuve... regardez ces prix.

M'enfin Daniel Schneidermann, la montre à 150.000€ :


"Qui n'a pas sa montre à 150.000€ à 87 ans, a raté sa vie" Jacques Séguéla 


Voilà, c'est l'humble Jacques qui est juste passé avant vous !


La morgue souriante des riches -McRond$ compatibles- étalées , lamentablement lamentable.


ATTAC, invectivé par les éditocrasses et autres journalisses, a employé de la GOUACHE pour badigeonner les vitraux de la cathédrale des pauvres riches.


Pas de l'acrylique, de la gouache ! ATTAC a pensé aux pas riches du tout qui allait devoir nettoyer: donc peinture à l'eau.      


La Samar, c'était sympa et clair : les "observateurs" étaient bien sapés (nœud-papillon) ; en plus ceux de l'entrée vous disaient "Bonjour"


Pas comme au BHV, où les "observateurs" étaient déguisés en clients. Fallait y aller un jour de forte pluie. Ceux qui étaient secs sans couvre-chef, ...  les "observateurs"


Beinh, j'irai pas à la Samar à 150.000€; j'enverrai mon Reflex 24X36 y faire un saut (il n'a pas d'âme)

Spécial D.S.  : devenez un joyeux retraité puisque vous souhaitez passer la main..MAIS continuez à nous faire ce genre de super-bonnes chroniques !


Mais qui imagine que la Samaritaine recherche la clientèle des super riches ? La Samaritaine cherche la clientèle des un peu riches ( autochtones ou touristes ) qui veulent se la jouer super riches.... Et donc ça va être un succès.


Vite les jeunes ,ringardisés la Samar, la seule façon de faire couler cette tentative de s'accaparer les dernières économies des pauvres .

Qui peut de toutes façons croire que les super-riches vont dans ce genre d'endroit pour acheter quoi que ce soit ?

A la limite, les un-peu-riches qui veulent se la péter un peu plus haut que leurs culs pendant une heure ou deux.

Les super-riches, eux/elles, ont des accès vraiment privilégiés et directs aux biens et services dont ils/elles ont envie ou besoin. Et ils/elles ont même le personnel pour ne pas avoir à s'occuper de toute forme d'intendance.

Exemple : Arnault/Pinault/Bolloré, vous les voyez déambuler dans les allées de la Samaritaine pour acheter des chemises, même à 1000 euros pièce ? Certes non. Ils font venir un tailleur à domicile. Ou même ont du personnel pour s'occuper de leur garde-robe de manière à s'assurer que leurs modèles de chemise préférées (dont leur tailleurs connaissent déjà les mesures) soient remplacées en temps et en heure sans même qu'ils aient besoin de s'en soucier.


Il ne faut pas confondre le pouvoir et l'argent. L'argent n'est qu'une forme de pouvoir et encore il ne le devient qu'à partir d'une certaine "masse critique".

Et ce que permet le pouvoir c'est notamment une certaine maitrise du temps. Le temps de vie de tout un chacun est limité. Le pouvoir permet d'étendre ce temps (meilleure hygiène de vie, meilleur accès aux soins, ...) mais aussi de l'optimiser en en perdant un minimum en tâches "imposées" (déplacements par exemple) ou "délégables" (intendance par exemple). Bien entendu c'est à mettre en balance avec le temps que vous allez devoir consacrer à établir et maintenir ce pouvoir.


Bref, la Samaritaine c'est effectivement un grand-magasin-paravent pour distraire (dans tous les sens du terme) les gogos pendant que derrière la vraie vie et le vrai pouvoir des super-riches restent hors de portée, et même si possible hors de l'entendement, du peuple.

un joli édito gonzo ce matin pour nous éveiller aux joies de l'ultrarichesse..!

merci, je me suis régalé !

Première surprise : il y a des montres qui valent des paquets de milliers d'euros!!! à ce prix-là, le temps n'est plus de l'argent, c'est de l'or en barre, une rivière de diamants

Tu regardes l'aiguille des secondes avancer et une pépite s'est écoulée


à quelle heure le match de foot : à dix onces d'or !


Parlant de foot, je n'ai pas pu réfréner un battement de cœur à l'unisson de Wembley surtout à la 104e once de 24 carats


C'est avec étonnement que j'ai entendu ce matin à la radio que je ne sais que Arnault Bernard est devenu plus riche que Bezos Jeff à cause du cours de l'Euro. Il parait que c'est momentané, Jeff n'a pas à s'en faire et à demander une aide sociale d'urgence

J'ai aussi entendu que la France on a battu les records d'Europe avec 354 milliardaires (j'ai vérifié mon porte-monnaie, je ne suis pas de ces gens-là)

Il y avait l'auto stop, ils ont accaparé l'idée pour faire du blaBlacar.

Il y avait l'appart que l"on prête aux copains   ils ont piqué l'idée pour faire Airbnb.

Il y avait le facteur qui allait voir nos aînés. 

Ils se sont appropriés l'idée pour en faire un service payant.

Ils ont canibalise un mode de vie solidaire pour en faire une marchandise. 

Ils ont copié les objets usuels de notre enfance et les vendent un prix déraisonnables sur le canal st Martin ou ailleurs aux bobos émerveillés par tant de créativité. 

Maintenant c'est au tour de la Samaritaine, prise dans les filets d'Arnaud sous les applaudissements d'Hidalgo.

Les riches sortent la carte gold. Nos parents achetaient les mois fastes pour quelques francs de bons de la semeuse.  Grande joie lorsqu'enfin on avait réuni la somme permettant de s'acheter le nouveau vêtement longtemps attendu. Parfois disparu du rayon tellement le temps pour réunir la somme avait été long.

Peut-être devrions nous être flatté. 

L'hyperl riche manque tellement d'imagination qu'il est obligé de piquer les idées des milieux modestes.


Comme cet article en parle , on dirait un piège a gogo ...Si c'est le cas c'est pas mal trouvé.Une espèce de piège a pauvre , du style si t'as pas acheté un truc a la Samar , 't'as raté ta vie , a la portée du pèquenot .Je pense au contraire qu'il va faire un carton . Ne sous estimez pas les imbéciles , les lapins sont plus malins .

Donc Romaric Godin a vu des montres très très chers qui n'existent pas…  ? Il aurait peut-être été bien de dire que ce journaliste était passé par ASI avant de s'envoler chez Médiapart. Et qu'il s'agit juste d'un petit coup de pieds en passant.


Entrée gratuite, oui. On sent bien le parallèle avec le nouveau lieu de François Pinault, à quelques centaines de mètres, pas gratuit, 14€ quand même, c'est très très cher !

Ces 2 lieux répondent à la même logique (un article du Monde en parlait récemment), il ne s'agit pas d'être rentable, bien au contraire. Il s'agit même de perdre de l'argent. La Bourse du commerce de François Pinault n'est pas une Fondation (contrairement à la Fondation Louis Vuitton), ce qui lui permet de remettre les comptes déficitaires dans sa holding. Plus je perds de l'argent à la Bourse du Commerce, ou à la Samaritaine, moins je paye d'impots à côté sur la montagne de bénéfice des activités du luxe.

De belles façades bonne conscience au cœur de Paris. Et puis la culture, l'amour de la culture c'est tellement formidable, pendant ce temps là, on ne parle pas de la complexité des montages financiers. Je ne suis pas abonné à Médiapart, je ne sias pas si Romaric Godin en a parlé ?

Je me demande si tu es vraiment représentatif des super riches, mon bon Daniel. 

Normalement, Arnault les connait mieux que toi, et il a de quoi se payer des études de marché bétons. 

Tu en gardes une vision idéalisée, ou riche allait avec culture. Au vu de ceux que tu croises de temps en temps, tu devrais bien voir que le clinquant est leur boussole. Plus le simple fait d'acheter cher. Le fétichisme de la marchandise. 

je disais ça pour les futurs bénéfices de la Samar: je suis pas trop inquiet.

Ba je sais plus ils ont dissout le CCIF non ? Du coup logique Attac c'est les suivants sur la liste ...


Et après ça sera au tour de ces djihadistes de la FI. Tous des islamo-terroristes !


Vous connaissez la formule : "Quand ils sont venus pour les handicapés, je n'ai rien dit, etc ..."


Sinon les riches ne chassent pas spécialement l'ennui non, ils sont trop occupés à devenir encore plus riches !


Avec la série de confinements j´ai regardé, et je regarde encore, beaucoup de séries asiatiques, essentiellement coréennes, et une chose est frappante, l’importance des objets de luxe en édition limitée chez celles et ceux qui tiennent les rôles de super-riches. Bien sûr c’est de la fiction, mais comme l’impression que LVMH fabrique des temples de la consommation très haut de gamme pour toute cette clientèle internationale, donc attendre la reprise des voyages d’affaires ou d’agrément de tous ces gens et la Samaritaine vivra…

On dirait du François Ruffin !

Si je me souviens bien, la "Samar' " était morte un peu avant 2000 de n'avoir pas su évoluer. Il n'est pas impossible qu'elle meure une deuxième fois (en combien de temps ?) pour s'être alignée sur un modèle de consommation d'hyper (ou super) riches, modèle condamné à terme par des préoccupations bien plus essentielles de simple survie (quand je dis "simple", c'est du second degré...)

je vais dès aujourd'hui à la SAMARITAINE chercher cette montre à 150 000€ (si elle existe ) pour l'offrir à Edgar Morin !


c'est exactement le cadeau qu'il faut pour un homme tel que lui, qui fête son 100éme anniversaire


:-)

Ah ah ah un petit côté crise au Sarkozistan :)

Concernant attac, c’est encore symptomatique de l’époque. Qu’auraient dit ces gens il y a 30 ans lors des coups d’éclat d’act-up ? Ils auraient probablement demandé la peine de mort !

Ce matin, je voulais faire un tour à la " Samar " , pour participer à un ball-trap , à balles réelles, visant les militants d'Attac.


Mais avant de partir, je relisais ,négligemment, ma déclaration de revenus, et je me suis aperçu que j'avais oublié  de déclarer une petite somme de 300.000  EUROS.


On ne saurait penser à tout.


Quel malheur d'être riche ! 

Bonjour Daniel !

Moi aussi l'article de Romaric Godin m'a frappée (découvert sur @si, je ne le quitte plus, ce jeune homme !), mais votre chronique me donne un peu plus d'espoir, il nous reste encore, peut-être, quelques armes : flétrir les super-super-super-riches du sceau imfâmant de la RINGARDISE, qu'elle douce vengeance ! (symbolique, mais c'est quand même bon à prendre)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.