39
Commentaires

En 2001, "Arrêt sur images" recevait Jean-Luc Godard

Jean-Luc Godard, réalisateur de la Nouvelle vague, est mort à 91 ans, le 13 septembre 2022. Avec plus d'une centaine de films à son actif, il a incarné le renouveau du cinéma français dans les années 1960. En 2001, il se racontait face à Daniel Schneidermann et décortiquait pour nous la télévision française du début du 21ème siècle.

Commentaires préférés des abonnés

merci mille fois pour cette archive !

Jean-Luc Godard a gardé une certaine idée de l'engagement. Je voudrais en guise d'hommage raconter une anecdote qui me touche personnellement et qui n'est pas très connue. Avec des membres de la CIP-IDF (Coordination des intermittents et précaires d'(...)

la nouvelle vague: montrer la bourgeoisie sous toute ces coutures mais avec un regard toujours complaisant (et avec un immense talent) , cacher le reste, tout ce qu'est moche et qui pu, les prolos.

Derniers commentaires

Mais au final... ils n'ont pas vraiment parle de son film, il n'a pas vraiment fait sa promo ? (remarque tardive utile, je sais ;) )

Je me souviens d'avoir vu cette émission à l'époque, j'avais 25 ans. J'étais comme l'équipe d'ASI : très impressionnée par JL Godard. Je pensais revoir l'émission avec plaisir, 20 ans plus tard. Hélas, j'ai 45 ans, et le "je raconte n'importe quoi ça fera style et on dira de moi quel grand homme"... ça ne passe plus. C'est malaisant (et vas-y que je te balance une photo sur la guerre d'Algérie et je ne sais même pas qui quoi comment, et vas-y que je t'explique que je m'en fiche de ton extrait du Loft, et vas-y que je t'explique que je n'ai rien à dire,...), ennuyeux, long, et incompréhensible du début à la fin. 

Face aux grands hommes, que Daniel est poli ! (il ne coupe jamais la parole à JLG !!!)


;)

Des évidences comme des fulgurances : ce pays dont les habitants n'ont pas de nom ; au cinéma, on paye les gens qu'on filme, pas à la télé.

Mais il doit bien y avoir des moments où l'oracle fatigue un peu et doit dire les mêmes banalités que tout un chacun.


Pour autant, l'équipe d'ASI est sidérée et tétanisée. On voit bien qu'elle regrette de n'avoir pas su trouver un dictionnaire "génie-français".

Avis différencié suite au visionnage de la vidéo :


Je ne connaissais pas Godard "en vrai" (interviews, documentaires sur lui etc). Je ne connaissais que ses films terriblement Français et je suis de l'avis de beaucoup de critiques anglo-saxons


Mais je comprends surtout Woody Allen sur l'homme Godard qui s'attire dans les interviews de parler de lui avec distanciation comme d'un tiers absent. 


J'ai trouvé certes ses mises en questions de la manière de présenter l'actualité ou faire la télévision intéressantes mais en même temps, j'ai trouvé par exemple ses remarques au technicien tenant la caméra (attaché à son "chèque de fin de mois") d'une arrogance et d'un manque d'empathie déconcertants (cela m'a énervé comme ce génie de la chanson Française - que j'admire - Gainsbourg brûlant un billet devant la caméra, aussi inacceptable que Boris Johnson brûlant avec ses copains de collège des grosses coupures devant des SDF pour le fun)


Plus me plaît mon petit Ken Loach

Que des Jean Luc Godard le front audacieux

Touchante et émouvante, cette archive avec un DS assez impressionné de recevoir un "monstre" au point d'en perdre ses moyens. Et ça fait du bien. 

"On est en France, dans une cérémonie française"

Bel exemple de la stupidité derrière l'idée de la protection de la langue française.


Une langue est un outil de communication. SI les deux parties parlent deux langues différentes mais que l'une de ces langues est partagée, alors cette langue devient l'outil de communication à privilégier. Le reste n'est qu'hubris.

Le serveur  http Apache  sous Microsoft est-il fatigué ??  Merci de le réveiller !!

Mort dans un suicide assisté en Suisse . Tant de films qui ont marqué notre 20ème siècle. .Merci J.L.

pouvez-vous rendre accessible le téléchargement ? ce serait génial

la nouvelle vague: montrer la bourgeoisie sous toute ces coutures mais avec un regard toujours complaisant (et avec un immense talent) , cacher le reste, tout ce qu'est moche et qui pu, les prolos.

RIP Jean-Luc Godard, un de ceux qui ont révolutionné le cinéma (français et mondial). C'était le dernier réalisateur de "la nouvelle vague" encore en vie. Une époque se termine aujourd'hui. Mais ses films resteront dans l'Histoire.



Le lien de téléchargement me renvoie une erreur 404.

merci mille fois pour cette archive !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.