108
Commentaires

Du secret défense et du dentifrice

Commentaires préférés des abonnés

Une grande question se pose aux esprits malfaisants  :   le Conseil de Défense sera-t-il aussi incompétent, ou plus incompétent que le Conseil des Ministres  ?

"Est-ce possible qu'ils n'aient, à ce point, rien appris ?" Vous parlez de la presse ? 

Bon en tout cas il y a 2 présidents aux USA pour l'instant, comme prévu ça sera le chaos. Entre un candidat haït par la moitié du peuple et un candidat désiré(...)

Une série anglaise va se révéler annonciatrice de ce qui nous attend : Years and Years.

Un trump réélu qui déclenche en fin de second mandat une guerre diplomatique en bombardant une ile sous influence chinoise.

Des gouvernements européens qui glissent(...)

Derniers commentaires

En même temps: 

Morgan Stanley récupère son statut de SVT auprès du Trésor français

Sur le conseil de défense: c'est bien inquiétant et nous devrions nous inquiéter. 


Sur biden versus trump: à la lumière de l'émission d'Arte d'hier soir, "La démocratie du dollar" me vient l'idée que les entreprises les plus énormes du pays, celles qui peuvent financer quasiment sans limites "leurs" candidats, n'ont rien laissé au hasard dans cette élection: pile, ils gagnent tout, face, ils ne perdent rien. Biden pourrait bien être aussi "dominants-compatible" que trump, avec quelques variantes négligeables. Et s'il ne l'était pas suffisamment, ça pourrait toujours se... "négocier". 


Le principal du boulot, c'est quand les primaires ont écarté Bernie Sanders.

"Ce sont ses délibérations, qui sont secrètes" , comme aux échecs , le mouvement de la pièce (fruit de "délibération" du joueur rendu "publique") ne dit pas grand chose de la stratégie envisagée pour les coups suivants (à l'exception peut être des joueurs professionnels qui connaissent nombre de routines). 

je vais même pas lire cette chronique parce que ça m'énèrve profondément. ATTENDEZ avant de faire des projection; ce qui se passe est exactement ce que tout les sondeurs et beaucoup de commmentateurs nous disent depuis des mois; c'est à dire qu'on aura le résultat de l'éléction quelques jours ou quelques semaines après; que le vote en personne sera favorable à Trump; et le vote par correspondance largement favorable à Biden; et que Trump essaiera de voler l'éléction en clamant la victoire sur des résultats partiels. jusqu'ici tout ça s'avère vrai.  Par contre realayez un story-telling sur une eventuelle victoire de Trump; c'est exactement ce qu'il cherche; c'est une des manières qu'il envisage pour voler l'éléction; il l'as dit plusieurs fois ouvertement. Il reste encore beaucoup de voix à compter; Biden est toujours favori; si c'était possible pour une fois pour les journalistes de garder le silence avant que les choses ne soient joué ce serai bien.

Elections étasuniennes - résumé sommaire :

1) Bonne nouvelle Trump est battu, mauvaise nouvelle, Biden est élu.

2) Bonne nouvelle Biden est battu, mauvaise nouvelle, Trump est élu.


J'aimerai bien entendre l'avis de personnes éclairées sur le fait que chaque fois qu'il y a une crise (sécuritaire ou sanitaire), le préalable à la mise en œuvre de solutions est la limitation du processus démocratique.

Le message de nos dirigeants me semble claire :  la démocratie est une entrave à l'efficacité !

C'est carrément débile et quel message envoi-t-on à ces pays à qui on fait la leçon à longueur d'année sur les bienfaits de la démocratie ? Et quel message envoi-t-on à nos élèves en EMC, on leur apprend le fonctionnement de la république et les actions du gouvernement consistent à s'affranchir de ces règles de fonctionnement ?



Autrefois pour changer de sujet (et détendre l'atmosphère) on parlait de la météo (ou comme le dit la blague Yiddish "Let's talk about the war")

Je propose le changement climatique pour nous changer les esprits

Remarquez que South Georgia, ça ramène un peu aux USA

Si nous parlons de la Santé, nous avons  découvert dans cette épidémie :

 * Le Ministre de la Santé

 * Le directeur Général de la Santé

 * La direction de Santé Publique France

 * Le Directeur de la Haute Autorité de Santé

 * les Directeurs des Agences Régionales de Santé

* Le Directeur de l'Agence nationale Sanitaire

 * La Direction de l'Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé : Epidemiologie-France

 * Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire

* L'agence Nationale de sécurité du médicament et de la Santé.

* Un nombre d Infectiologues Parisiens incroyablement et anormalement élevés probablement lié au fait que les Virus et de Bactéries descendent de l'avion à CDG et ouvrent leur siège social prés de l'étoile

 Mais comme tout cela ne suffit toujours pas ! et suite à cette Épidémie , nos Chers Politiques , monstres d'efficacité, de pragmatisme , et toujours soucieux d'économies des finances publiques vont créer :

 - le Haut Commissariat de lutte contre les Épidémies

 - Le Haut Conseil de Veille Sanitaire

- L'agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale .

 - 5 000 fonctionnaires en plus ( et les petits copains à placer) et ou ça ? : à Paris, évidemment !

 La Médecine française croule en effet sous l'administratif centralisé...

 Et pour la mise en place du déconfinement, un Monsieur déconfinement, Jean Castex ENA, puisque il n'y avait personne de compétent et disponible dans l'armée citée précédemment." 

QUEL ARSENAL DE PROTECTION  CONTRE LE COVID !! ON COMPREND QUE LA "DEFENSE" SOIT "MOBILISEE" EN HAUT LIEU. Nouvelle arme technologique cachée : l'attrape Covid supra sensoriel...

Je ne comprends pas trop pourquoi Trump veut faire arrêter le comptage des votes. S'il obtient gain de cause, sa victoire sera officiellement entachée de fraude et il passera pour ce qu'il est: un aspirant dictateur.

Prévoit-il que la situation dans les états clés comme va forcément se retourner en faveur de Biden si on finit de compter les votes dans les grandes villes et les votes par correspondance? J'en doute.

Ou alors il est bien conscient que la Cour Suprême ne va pas se discréditer en accédant à une requête aussi absurde mais ça l'amuse d'ajouter une bonne dose de chaos à la situation.

Pour moi, le grand mystère reste les sondages qui donnaient Biden à 9/10. Comment peut-on se tromper à ce point ? 


Dans l'Iowa, les sondages en moyenne donnaient un écart de 1,5 point en faveur de Trump, il est de 8 points. Et même certains sondeurs pronostiquaient une victoire de Biden.

En Floride, Biden était supposé gagner avec 2,5 points, il perd de plus de 3 points... La marge d'erreur est largement dépassée.

J'ai eu l'occasion de discuter avec un ami américain, retraité, blanc, aisé, très éduqué et qui vote Trump sans hésiter. Pourquoi ? Notamment, parce que qu'il est révolté par les violences urbaines et le laisser faire des démocrates, parce qu'il considère que le Covid est largement surestimé, et enfin et surtout que l'establishment incarné par Clinton et Biden est absolument et systématiquement corrompu (Ce sont ses arguments pas les miens)

Il doit donc y avoir un énorme biais dans la constitution des panels. Par exemple, le sondeur vérifie-t-il au préalable que le sondé va effectivement voter ? Voir par exemple ce billet de blog très intéressant.

Pour la partie conseil de défense, ce qui m'interroge c'est surtout son rôle par rapport au scientifique jadis mis en avant.

 Il y en a un de vrais spécialistes de la santé, et on décide de favoriser ceux de la sécurité pour gérer une pandémie ? C'est pour le moins bizarre si c'était bien le sujet central de leurs discussions (ouais il y a l'argument d'éviter la responsabilité, mais le pouvoir français a t'il vraiment besoin de ça pour être au dessus des lois ?).


Je soupçonne qu'il soit autre, telle la gestion des conséquences sociales des conséquences économiques prévues de la pandémie, ou encore des questions de... défense, terrorisme, tensions internationales, Turquie, Pakistan, Sahel, etc...

Laisser entendre qu'il parle pandémie, pourrait être surtout une manière de ne pas ajouter d'autres inquiétudes à la sauce.

J'ai réagi à la première phrase de l'édito de Daniel Schneidermann

car je suis obsédé

obsédé par la folie qui a prise le pays d'Outre-Atlantique

et je viens de raviver (je ne sais pas si le terme est exact mais ça sonne exact dans ma cabosse)

et  j'ai repris la lecture de l'édito

et du coup j'ai compris que la Shock Doctrine était à l’œuvre ici aussi

ici dans notre Europe encore meurtrie de l'indélébile saignée


Les mots de Mélenchon sont clairs : il s'agit ici aussi d'un coup, un putsch "anti-démocratique" qui fusille toutes les règles démocratiques

Essayez le dentifrice Selgine au sel marin, la torture des matins surtout brumeux !

Qu'ils sont loin, les sauts de cabri sur le grand débat, la convention citoyenne, le CESE consacré à l'acceptabilité sociale des réformes* dont le Président devait faire le fer de lance de la participation citoyenne, toussa toussa...

*Nb. ce rôle du CESE m'a toujours semblé ambigu, quelque part entre faire le lien avec la société et "faire passer la pilule". Mais ça c'était avant. Avec le conseil de défense, on ne s'embarrasse même plus d'essayer de faire passer la pilule. Au contraire. Plus elle est amère et avalée quand même, plus elle fait la démonstration de la force du pouvoir en place.

Je n'ai que des larmes

mon sang ne vaut rien

mon labeur n'a plus de valeur

ma sueur ne mérite pas de verser une seule goutte pour un pays aussi con


Et je n'y avais pas cru en plus

C'est drôle dans ma matinale publique, dans les journaux ou ailleurs, pas entendu une seule fois le mot "Populisme" en ce qui concerne l'élection Américaine !!

le vrai drame de cette soiree electorale c'est que la proposition 22 est passee en californie..... l'impact pourrait etre bien plus dramatique que la reelection de trump sur le long terme.

"Le triomphe annoncé du démocrate raisonnable, urbain, civilisé "


Clinton : satisfaite après le meurtre de Kadhafi, avec un bon gros rire civilisé : "On est venu, on a vu, il est mort". Ou Madeleine Albright qui disait avec beaucoup de raison et d'urbanité que 500.000 enfants irakiens tués, ça valait le coup.


A vomir.

La victoire de Biden était mal barrée depuis le début. Le COVID de Trump lui a fait très mal mais ça reste un combat de coqs entre deux suprémacistes blancs.


Biden ne peut pas s’appuyer sur un électorat traditionnellement démocrate (les racisés) et c’est peut-être ce qui lui coûtera le résultat des urnes.


Pour le reste par contre même si Biden remportait l’élection, on semble s’acheminer vers un résultat à la Bush Jr où Trump sera déclaré vainqueur alors qu’il aura perdu dans les urnes.


Vive la démocratie !

Les maires n'appellent pas à la désobéissance. Ils font de la politique.


Ils signent des arrêtés pour démontrer l'obstination de l'exécutif et l'impasse de la voie judiciaire.


Au peuple d'en tirer les conclusions.


Quant à Macron, je suppose que s'il avait été président en 1940, il aurait réuni un conseil... sanitaire.

Une série anglaise va se révéler annonciatrice de ce qui nous attend : Years and Years.

Un trump réélu qui déclenche en fin de second mandat une guerre diplomatique en bombardant une ile sous influence chinoise.

Des gouvernements européens qui glissent vers l'autoritarisme.

Une technologie toujours plus intrusives, au service des pouvoirs, avec la bénédiction de ses utilisateurs.

Des migrations importantes, une crise financière dévastatrice.


J'arrête et je vais chercher une corde.

"Est-ce possible qu'ils n'aient, à ce point, rien appris ?" Vous parlez de la presse ? 

Bon en tout cas il y a 2 présidents aux USA pour l'instant, comme prévu ça sera le chaos. Entre un candidat haït par la moitié du peuple et un candidat désiré par personne, l'Amérique, comme la France d'ailleurs, n'est pas prête de se pacifier.

L'autoritarisme pour cacher son incompétence. Un pas de plus vers la didacture.

Une grande question se pose aux esprits malfaisants  :   le Conseil de Défense sera-t-il aussi incompétent, ou plus incompétent que le Conseil des Ministres  ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.