97
Commentaires

"Dommage qu'un média de gauche n'ait pas embauché Christine Kelly"

Commentaires préférés des abonnés

Je trouve un peu désagréable de toujours demander aux intervenants de se dépêcher de parler. Je comprends qu'une heure et demi est au delà de la durée habituelle, mais, personnellement, je n'ai aucun problème à ce qu'une vidéo dure une heure et la su(...)

J'ai quand même un problème avec le raisonnement de Kelly : elle considère que le fait qu'on lui ait proposé l'émission avec Zemmour est le signe que Dieu voulait qu'elle la fasse.

Mais dans ce cas-là, alors, il n'y a pas de morale, pas d'éthique. Par(...)

Tout ceci est un malencontreux malentendu : voyant qu’elle le priait dans les chiottes, dieu a cru qu’elle avait des problèmes de constipation, il lui a par conséquent envoyé de la merde. Et c’est ainsi qu’apparut donc le Z.

Derniers commentaires

Je ne pense pas que C. Kelly se soit souciée des scores d'audimat de l'émission qu'elle animait (peut être au début, pour autant, elle n'y pense pas en se rasant, aurais-je envie de dire). Par rapport à son attitude mi-figue mi-raisin, je dirais qu'elle a disséminé des indices afin que les personnes qui se posent des questions sur sa démarche comprennent sa détresse. En effet, elle a du prendre très au sérieux les menaces physiques sur son intégrité au travers des réseaux sociaux. Cela l'a affectée au point de redouter de faire une mauvaise rencontre (indice n°1 : Une femme seule qui descend dans un parking récupérer son véhicule...Ce n'est pas toujours en chantonnant que l'on s'y rend), le conte qui consiste à expliquer que Zemmour serait le polémiste le plus détesté de France (indice n°2 : Phénomène de meute qui peut aboutir à un acte répréhensible par un "loup solitaire"), enfin ce qu'elle dit à propos du 11.09 ne signifie pas qu'elle ait pris le fait de s'être vu confier une émission éminemment polémique comme un châtiment divin, mais que ceux qui la prennent pour cible pourraient avoir des accointances avec les milieux islamistes (indice n°3, qui donc est, ou serait, l'organisateur des attentats du 11.09 ?).


J'estime au vu de ces propos (chez Hanouna je crois) qu'elle a réellement le trouillomètre à zéro (parce que selon elle, la détestation de Zemmour lui a rejailli dessus sans qu'elle n'ait rien fait pour provoquer ce phénomène, elle ne comprend pas que ses détracteurs puisse adhérer à ce point à la maxime suivante : "Qui ne dit mot consent") mais qu'elle entend néanmoins continuer à faire contre mauvaise fortune bon cœur par reconnaissance envers les gens qui l'encouragent. Je pense aussi qu'elle n'en a strictement rien à secouer de la portée des propos de Zemmour sur les mineurs non accompagnés et autres, du point de vue de ce qui serait ou pas acceptable au plan de la décence (le fait qu'elle ait bossé au CSA est de nature à induire en erreur), ou même au plan judiciaire. Le mal est fait de son point de vue, elle est obligée de venir et repartir des studios de CNews la peur au ventre, alors que Zemmour fasse le fier à bras en appelant plus ou moins implicitement à commetre des exactions contre les délinquants de Roumanie ou d'ailleurs... Maintenant, oui, les diatribes de Zemmour font écho quelque part à une forme de bonté chez C. Kelly, disons d'accueil bienveillant. Naturellement, l'on se prend à espérer secrètement qu'elle s'insurgea ou du moins qu'elle le repris, mais non, le format de l'émission est de lui laisser carte blanche, il doit être le centre d'attraction, dira contre vents et marées toute "la vérité" sur notre Europe au bord du chaos notamment par refus d'assimiler ses migrants, et tant pis pour les pisse-vinaigre!


Emission brouillonne qui part dans tous les sens. Les rappels permanents de l'animatrice aux invités d'aller vite pour expliquer ce qu'ils on à dire, qui coupe la parole pour dire "on en parlera tard" sont insupportables à la longue. Pourquoi 4 invités quand la temps de parole entre eux est si différent ? Et malgré ça 1 h et demie d'émission...

Le révérend et la journaliste et le narcissisme 


Je viens de visionner votre émission et permettez moi une analyse psychologique voire psychanalytique dans la rencontre du révérend et de journaliste à l'occasion de cette "célébration spectacle". 


Je ne prête ici aucune volonté politique chez le pasteur mais il semble d'abord s'être lui-même subsistué à son discours. Je parle ici d'un discours qui se veut consciemment religieux mais ne cesse d'être débordé par le plaisir d'être en communion avec la célébrité. Une célébrité occupant une fonction d'Ideal : une invité " extrêmement médiatique qui "nous" (lui) ressemble, partage les mêmes convictions. Il offre à ses fidèles la vedette, celle dont les taux d'audience deviennent un gage de respectabilité et même un témoignage de moralité. 


Le plaisir est d'autant plus grand quand 2 inconscients se rencontrent : au narcissisme du révérend répond celui de la journaliste. Elle se décrit comme le médiateur de Jésus : c'est par Lui et non par le polémiste, excitateur de pulsions, que le succès de l'émission survient. C'est Lui, par l'intermédiaire de la journaliste, qui offre les audiences exceptionnelles de la chaîne au magnat de la presse. 


Non ce n'est pas la bienveillance qui devrait ici être convoquée mais l'humilité et la lucidité. 

Le révérend et la journaliste n'ont été agités que par le  plaisir de leur propre importance. 


ya un coté tadei à l'inviter, je sais pas si c'est bien, je peneses que ca ne l'ai pas


En effet Mme Kelly nous sert là une vision très "romancée" de la religion qui irait jusqu'à la guider dans ses propres contradictions, elle savait où elle mettait les pieds chez Bolloré et aux côtés de Zemmour, et savait également que ce type de poste permet de faire du buzz et peu servir sa carrière. C'est tout de même assez hypocrite de parler au nom de la religion pour justifier une aussi longue période avec autant d'audimat,...


Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'analyse d'une vision raciste et de mépris de classe des protestants (luthériens, calvinistes...) sur les protestants évangélistes. Les dérives sectaires chez les évangélistes ont toujours existé et à mon sens ne peuvent être minimisées ni balayées d'un revers de main au prétexte d'un soit-disant mépris.


La différence est très importante au contraire, il s'agit de l'interprétation parfois très basique du texte qui peut conduire à un manque de recul et une radicalisation des esprits (notamment aux Etats-Unis avec des écoles prônant des doctrines créationnistes, ou encore le vote contre du droit à l'avortement). 

Il ne s'agit en aucun cas de juger sur l'origine sociale ou géographique des fidèles mais bien plutôt sur l'enseignement de certains pasteurs qui peuvent parfois avoir des intentions beaucoup moins glorieuse et joyeuse qu'il ne l'affiche. 


Et cela concerne à peu près toutes les religions malheureusement...

A propos du mot "bienveillance" répété comme un mantra dans cette émission, je pense à ce verset :


 “Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.” (Matthieu 10, 34) 


La bible n'est pas un flot de bienveillance tiédasse. 


Croire ET faire preuve d'assertion et de discernement, c'est possible.

Merci pour ces contenus ! 4 invité·e·s bien intéressant·e·s, chacun·e dans son style et ses points de vue.

Ouf ! vers 50'30", Joao Gabriel rappelle peut-être une évidence sur ASI mais le formule bien : on ne peut faire abstraction des dispositifs dans lesquels les acteurs médiatiques parlent, ils ont des effets sur la diffusion d'idées politiques indépendamment de la façon dont ils pensent intervenir. Ex. : Christine Kelly et ses objections trop faibles, qui normalisent des propos d'extrême droite. J’ajoute : Peut-elle vraiment croire, en tant que professionnelle du domaine, que son coming-out religieux sur scène peut rester qqc de personnel, sans conséquence sur son audience ? (euh......)

Autre point que j'ai trouvé vraiment très intéressant, vers 53' :
"Historiquement, il y a la figure de l'antillais comme la vitrine de l'assimilation, de l'altérité plus "acceptable" que la figure africaine ou musulmane (...) Je vois une afro-descendante qui parle à des afro-descendants mais je vois aussi ce rôle d'antillais·e qui permet (...) la pacification des antagonismes de classes et de racisme." 
Et, un peu reformulé :
Dire "Éric Zemmour n'est pas raciste, la preuve puisqu'il se tient bien devant une personne noire", ça sert l'extrême droite, car il s'agit de déplacer le racisme racialiste vers un racisme culturel, pour la guerre civilisationnelle qui aurait lieu selon Zemmour, lui, européano-centré et qui refoule les altérités qui seraient trop dérangeantes. 

Une mise en abyme serait marrante : une émission d'ASI sur cette émission d'ASI ! XD
On trouverait, je suis sûre, beaucoup à décrypter, entre les postures de chacun·e, les statuts, les contenus, etc.

Ex. côté posture : Quel bon communicant ce pasteur !
(comme le dit si bien J.-P. Willaime (si juste et efficace d'ailleurs))

On le voit bien sur ce plateau : le registre émotionnel à fond comme unique réponse ou presque, la bienveillance voire l'amitié affichés au début, détourner les questions qui dérangent en répondant à côté, s'indigner et noyer le poisson en faisant des procès d'intention à ses interlocuteur·ices ou discréditer la parole d'autrui par des rires crispés ou des moues ostensibles de désapprobation ou perplexité (ex. à 50'49" ou à 1h03)... Consciemment ou non, tout cela ressemble aux grosses ficelles de la communication politique... non ?

Excellente emission. Merci.

J'ai appris bcp de choses sur un sujet que je ne connaissais pas bien. Merci pour la qualité de l'emission (et des invités) 

Emission intéressante, qui parle d'un vrai sujet... mais je ne comprends pas l'animation, je ne comprends pas cette volonté de la journaliste de cadrer à ce point les interventions sur la durée ? On est quand même sur Internet pour dépasser le format, non ? 

Quand un humain entend la voix, de dieu,etc...aille,aille,aille,ouille,ouille,ouille

Plutôt sur la défensive, limite agressif, le pasteur. 

Que C. Kelly fasse part de sa foi dans une manifestation qui relève de sa vie privée ne me gêne pas. À la limite, même sur un plateau télé, tant qu'elle ne bascule pas dans le prosélytisme.
Mais là j'entends une personne qui nous explique qu'elle ne fait qu'appliquer la volonté de Dieu. Bref, qu'elle n'a pas de libre-arbitre.
J'ai pensé à cette vieille chanson Qui a tué Davy Moore, où le boxeur qui a tué son adversaire dit « C'est le destin, Dieu l'a voulu ».
Et le pasteur (notamment) se ravit de cela ? Ça ne va pas me réconcilier avec les religions...
______________________________________
Bonus :
« Le Canard enchaîné » - mercredi 4 août 2021
LUE dans « Le Monde » (27/7), cette citation empruntée à « L’Obs », à propos des convictions religieuses du patron milliardaire de Vivendi, de Canal, etc., Vincent Bolloré : « Quand ses proches s’étonnent de voir le patriarche “se comporter en pirate du lundi au samedi et en grenouille de bénitier le dimanche”, courbé sur son prie-Dieu aux messes, qu’il ne manque jamais, Bolloré père répond sans fard : “La religion catholique est formidable : je pèche, je me confesse, je recommence. ” »
Ainsi soit-il !

Et pour sourire un peu : (1 mn 30)
http://michel.giacomazzi.free.fr/telechar/video/M6_SM21.html

Perso, je trouve ce pasteur affligeant, le constat est simple Christine Kelly travaille pour Cnews, une chaine d'extrême droite pure et dure, elle collabore avec Eric Zemmour et par là lui offre une tribune colossale. La messe est dite, ... C'est une fascho ou au minimum une collabo ... Faut pas nous prendre pour des cons, elle sait très bien ce qu'elle fait et pour qui elle agit à défaut d'une volonté de Dieu, c'est bien elle qui a choisi cette chaine puis accepté cette collaboration et elle ne s'en ai jamais défendu par ailleure, il me semble. Je crois voir même un extrait dans ma mémoire où sur TPMP de l'autre tâche, elle  dit du bien du petit nazillon.

Et le baratin, c'est Dieu qui dirige tout, Dieu qui veurt que Zemmour ait une tribune, faut vraiment avoir une bien haute estime de soit pour penser, si l'on veut bien y croire, que sur 7 Milliards d'individud ce Dieu s'intéresse justement plus particulièrement à votre insignifiante petite personne eten prime à votre petite émission nullissime ...

En prime, dans un endroit qui porte le nome de MLK, c'est vraiment honteux pour sa mémoire.

Donc il est question de Dieu , de Zemmour et à aucun moment quelqu'un ne parle de la contradiction majeure entre le message de l'évangile et la haine de l'autre proférée par Zemmour quotidiennement pendant des années avec la collaboration bienveillante de Christine Kelly


Chaque fois que le pasteur est  interpellé sur le sujet, il esquive "je ne fais pas de politique (sic)", "je suis contre les extrêmes (re-sic)" mais jamais de condamnation claire de la haine raciste de Zemmour


J'ai pensé aux offices du dimanche aux USA et ailleurs où les propriétaires d'esclaves venaient remercier le Seigneur d'avoir fait fortune dans la culture du coton ou de la canne à sucre, preuve qu'ils étaient de bons chrétiens


Bonne émission, merci.

Émission fort intéressante.

Le pasteur ne fait pas de politique mais il associe plus facilement Mélenchon à l'extrême gauche que Zemmour à l'extrême droite !

Et puis si le ministre de l'intérieur pipote c'est pas bien grave, dieu est amour.

La question qui manque il me semble c'est quid du professionnalisme de Kelly ?

J'ai souvenir d'un journaliste (de gauche) qui n'arrivait pas à obtenir sa carte de presse et les chroniqueurs de cnews/ BFM ... trouvaient ca normal. Donc Kelly peut contredire mollement Z (quand elle le fait) et ça suffit.

Waouh sa vie perso m'importe peu mais sa déontologie ....

De manière plus générale si vous êtes témoin d'une agression, ne fait surtout rien et laissez dieu prendre le commandes.

Pourquoi laisser dire par le pasteur (vers 9 min) que la séparation des Églises et de l’État interdirait de faire dialoguer politiques et religieux-ses ?

Une émission qui donne avoir la complexité d'une situation et des questionnements induites. 

Tous les invités ont apporté leur pierre pour éclairer la complexité.

Je me suis arrêtée à un peu plus de la moitié de l'émission, et je viens rejoindre d'autres commentaires sur le fait que je ne sais pas trop quel est le but de l'émission. Je trouve la présentatrice juge et parti, trop présente peut-être dans le débat, des présentations orales trop longues des invités (presque 5 minutes !) quand ça pourrait être fait par écrit. La répartition du temps de parole me pose un peu soucis, j'ai l'impression que la présentatrice coupe beaucoup la parole pour la redistribuer sans vraiment laisser de place au débat, et prend parti "contre" le pasteur... Enfin, plein de petits détails que je trouve dommage. 

Trop confus, trop d'explications, pas assez de débat, pas assez de parole des invités, le pasteur qui fait sa pub et qui en profite pour rajouter mille contexte quand d'autres gens n'ont pas le temps de parler d'eux...

L'émission est intéressante, mais comme d'autres l'ont fait remarquer il aurait fallu laisser développer trois des invités, sans les couper ni les presser.

Et le pasteur n'a rien a faire sur le plateau: il est monstrueux d'hypocrisie, et n'apporte rien à la discussion, se contentant d'enfumer ses interlocuteurs plutôt que de répondre aux questions..

Comme le disait si bien un légat de je ne sais plus quel pape, quelque part dans le Sud Ouest : "Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens...'

J'ai regardé par curiosité la vidéo "Ce que les candidats pensent de Jésus" avec Christine Kelly et Samuel Pruvot pour voir toute l'intervention de Christine Kelly et la remettre dans son contexte. Ma conclusion c'est que le pasteur Ivan Carluer ment lorsqu'il affirme avoir fait venir Christine Kelly pour qu'elle dise ce que Zemmour pense de Jésus. Il n'avait pas besoin de Kelly car Samuel Pruvot (membre de la communauté Aïn Karem qui pratique l'évangélisation de rue) le fait très bien à sa place (Pruvot dit que Zemmour est un ami, à la différence des autres candidats). Les dernières minutes de la vidéo (à partir de la minute 31) sont consacrées à une apologie de Zemmour, de Pascal Praud et de CNews (Zemmour se voit réserver une place d'honneur en fin d'émission -- pour bien marquer les esprits --alors que les réponses d'autres candidats -- Lassalle, Jadot, Macron, Le Pen, Dupont-Aignan et Mélenchon -- sont évoquées au début de l'émission, avant l'intervention de Kelly). 


A mon avis, tout était calculé dans l'intervention de Kelly.


Ivan Carluer a par ailleurs reçu le frère de Vincent Bolloré en janvier 2022 pour faire la promotion de son livre Dieu, la science, les preuves. Du coup je me pose une question : Bolloré n'aurait-il pas proposé à Ivan Carluer de lui financer une partie de son très coûteux centre socio-culturel en échange de son soutien idéologique ?

Un pasteur évangélique qui prétend qu'il n'a pas le droit de faire de la politique ? Mais de qui se moque-t-on ?

Rappelons  qu'au Brésil le président d'extrême droite Bolsonaro a dû sa victoire au soutien de ces églises évangéliques "qui ne font pas de politique". Rappelons que si Trump a nommé des extrémistes à la cour suprême c'est en échange des voix de ces mêmes évangélistes.

Il n'y avait donc personne sur le plateau pour envoyer dans les dents de cet hypocrite ces quelques vérités ?


Kelly qui confie, sur un ton doucereux, qu'elle balance en douce des versets bibliques pour témoigner comment qu'elle kiffe trop son dieu, bref pour faire de la publicité religieuse clandestine... Tout de même, ça vaudrait la peine d'imaginer ce que donnerait ce robinet d'eau faussement tiède s'il était balancé par une journaliste.. allez tiens, au pif, une journaliste salafiste, et voilée tant qu'à faire.

Et puis après, on essaiera d'imaginer les cris d'orfraie de tous les faux-culs pseudo-laïcards.

J'avais oublié l'existence du mot bonimenteur, mais je trouve que ca va a merveille a ce monsieur. Il est très très bon dans ce role.


J'ai bien aimé son lapsus "le grand patron m'appelle, je me suis mis sur ses genoux".

Kelly est tellement douce et bienvaillante qu'elle ne peut pas faire de mal ?

L'émission a du succès donc c'est la volonté de dieu ?

Et si elle était simplement en dissonance cognitive ? Jesus take the wheel c'est pratique quand tu sers désormais clairement de caution à un des pires candidats d'ext. droite de ces dernières années.

Bonjour,


c'est une émission qui me laisse un goût un peu amer, entre ce système d'invitation d'une personne qui se retrouve tout de même un peu à son procès (que l'on partage ou pas ses opinions ne change pas grand chose, est-il besoin de l'inviter alors qu'il ne rajoute aucun élément de contexte à ce que l'on savait déjà?...l'argument des "extrêmes" associés étant suffisant...), et ce n'est pas la première fois chez ASI, et ce sont rarement les meilleurs émissions, et puis ces paroles trop souvent coupées ou limitées, alors que j'ai le sentiment que c'est là où l'on peut apprendre. Pourquoi inviter le pasteur? Justement, c'est le creux du sujet non? Le fait que cette parole soit déjà surmédiatisée et qu'on aimerait entendre les autres...en tout cas je pense. ASI reste néanmoins un lieu de connaissance. Merci pour votre travail.

Très bonne émission. Ecouter aussi celle d'André Bercoff pour passer un bon week-end.
https://www.youtube.com/watch?v=rkyfWmYtCYY

PS DÉSOLÉ, C'EST LE SEUL MOYEN QUE J'AI TROUVÉ POUR FAIRE CONNAÎTRE CE "best of" magnifique, au final très "arrêt sur images" 

C'est la volonté de dieu , certes ,mais comme il nous a laissé notre libre arbitre ....Et la prière devrait servir à faire le tri . Le problème de ces gens c'est qu'ils oublient la deuxième partie ....C'est dommage , c'est la plus importante .

Linda caille remet l’église la où elle est. Et ça fait du bien.


Très belles analyses de joao. Jean-paul willaime impeccable.


Ah et encore 2 remarques...

Quand Ivan Carluer dit ""Parce que je ne fais pas de politique.  Je n'ai pas le droit de faire la politique. "

Heu si, il a le droit... Qu'il n'ait pas envie, soit, mais pourquoi se cacher derrière une sorte d'interdiction inexistante...


Sinon, intéressant cette "théologie de la prospérité". Cela doit plaire à certains. En gros, si je suis riche, c'est que je mérite la bienveillance divine qui m'a rendu riche. Si je suis pauvre, par contre...

Bref, sinon, les grosses audiences comme signe de bienveillance divine, il fallait oser...


Allez, les 3 meilleurs audiences télé en 2021 :

1 - TF1 - 28 juin - Euro France/Suisse - 16,4 millions - 61,8%.
2 - TF1 - 23 juin - Euro Portugal/France - 15,6 millions - 56,3%.
3 - M6 - 15 juin - Euro France/Allemagne - 15,2 millions - 56,8%.


Didier Deschamps, béni des dieux, Kylian Mbappé béni des dieux...

Je ne sais pas quoi penser de cette émission

Je commence par le positif.  Merci de faire parfois des émissions qui sortent un peu des sentiers battus. Ce sont souvent les meilleures. C'est rafraichissant. Je n'avais pour ma part pas entendu parler de cette video avec Christine Kelly.

Et surtout, elle permet de parler d'autre chose, des églises protestantes, notamment.


Par contre, j'ai quand même trouvé l'émission un peu lunaire. Je ne sais pas trop quel en était le sujet finalement. Cela part un peu dans tous les sens.

Est-ce que le but est de parler des églises protestantes ? Est-ce que le but est de se demander si une journaliste doit parler de sa foi ? Est-ce que le but est de mettre en accusation Ivan Carluer  pour ne pas avoir relevé les contradictions entre la foi de Christine Kelly et son émission avec Eric Zemmour ?  Est-ce que le but est de parler de Christine Kelly, de ce qui l'anime, des liens entre son personnage public et sa foi privée ? Les églises évangéliques (et leurs éventuelles dérives ?Et les Antilles dans tout ça ?


Autre problème... Deux invités monopolisent la parole, tout d'abord Ivan Carluer (qui est là pour défendre son "église" et sa foi) et dans une moindre mesure Joao Gabriel qui compense son peu d'interventions en parlant à chaque fois longuement et vite pour ne pas être interrompu (car il sent bien qu'on va l'interrompre et pas lui redonner la parole de sitôt...).

Les 2 autres invités parlent peu. Ils auraient pourtant des choses à dire.


Quand Jean-Paul Willaime est interrogé sur les différentes branches du protestantisme, il commence à expliquer mais on ne lui laisse pas le temps... Certes, la question est complexe mais, du coup, soit on ne pose pas la question, soit on laisse le temps convenable pour répondre.

D'ailleurs, ce terme générique de protestantisme m'a toujours un peu étonné. Dans la religion chrétienne, il y a les catholiques (et les orthodoxes mais très peu présents en France). Et tous les autres sont qualifiés de protestants... Je n'y connais pas grand chose mais il doit y avoir autant de différences entre un luthérien, un baptiste, un pentecôtiste, un anglican qu'entre un de ceux là et un catholique...


Bref, sinon, le ton exagérément calme que prend Christine Kelly vis à vis de Eric Zemmour me fait penser au ton que je prend parfois face à un enfant insupportable et que j'essaie de ne pas me laisser aller à la colère.


Après, en tant qu'agnostique, la foi religieuse de Christine Kelly et de Ivan Carluer me paraissent complètement lunaires mais j'ai appris avec le temps à accepter que des gens (dans toutes les religions) puissent se retrouver dans cet état là (qui dans d'autres domaines que la religion serait attribué à coup sûr à la prise de drogue ou à un problème psychiatrique).


Bref, moi aussi, je pars dans tous les sens comme l'émission...



Félicitations pour cette émission et bravo à Nassira El Moaddem qui n’a pas laissée ses invités noyer le poisson (notamment le pasteur). 


J’en profite pour dire que je trouve l’équipe actuelle d’ASI excellente (sans faire injure aux anciens) et que la rotation des présentateurs (en plus de Proxy sur Twitch) c’est vraiment rafraîchissant. 

Tout ceci est un malencontreux malentendu : voyant qu’elle le priait dans les chiottes, dieu a cru qu’elle avait des problèmes de constipation, il lui a par conséquent envoyé de la merde. Et c’est ainsi qu’apparut donc le Z.

impossible de regarder une telle émission, j'ai essayé… : Dieu, Zemmour, le protestantisme (avec lequel j'ai quelques passifs) trop c'est trop !

Etant Pastafariste , je dis "Ramen" , "Il a bouilli pour nos péchés !"

Je trouve un peu désagréable de toujours demander aux intervenants de se dépêcher de parler. Je comprends qu'une heure et demi est au delà de la durée habituelle, mais, personnellement, je n'ai aucun problème à ce qu'une vidéo dure une heure et la suivante trois.


Je suis également conscient que tout le monde n'a pas le temps de visionner une vidéo trop longue, mais dans ce cas, peut-être aurait-il mieux valu restreindre le sujet au lieu de parler de l'intervention de Christine Kelly pour ensuite l'élargir aux églises évangélistes en France, et en particulier comment elles sont perçues, que ce soit par la population, les politiques, etc.


L'intérêt d'ASI, c'est d'aller dans les détails, et je trouve que cette fois-ci, on a survolé à marche forcée, et que les intervenants avaient bien plus à contribuer, malgré une émission déjà riche d'informations.

Bonjour!


Je m'apprêtais à écrire exactement la même idée!!! L'intérêt d'Arrêt sur images, c'est de ne pas nous presser et de prendre le temps de comprendre les enjeux. Je n'ai pas du tout apprécié cette redondance à  presser les invités. C'est vraiment dommageable pour les internautes, parce que ça nous agresse. Surtout qu'il y avait plein de points qui étaient des débuts de pistes intéressants... Et si vous visez un format de départ, pensez qu'on peut visionner en plusieurs fois une émission. Sans problème !!! et même parfois plusieurs fois la même émission. 


En espérant que la prochaine fois ce soit moins la course :)

Merci pour l'émission très intéressante.

J'abonde dans ce qui a été dit concernant les Antilles : ayant vécu 4 ans à Saint-Martin (la plus américanisée des Antilles françaises), j'ai été choqué (en tant qu'athée de métropole) au début par la place importance de la religion, et notamment des églises évangéliques, au sein de la population.


Il était par exemple commun que des cérémonies officielles avec des élus débutent par une prière.

Les gens affichent fièrement leurs convictions religieuses, avec par exemple des stickers sur leurs vitres ou pare choc de voitures.

La notion de pudeur était également emprunte de pudibonderie, par exemple, aucune femme locale ne ferait de monokini à la plage, même des toutes petites filles (les animatrices du centre aéré avaient forcé ma fille de 5 ans à se mettre un tissu en guise de brassière pour se baigner car elle n'avait qu'un slip de bain...).


Bref, il faut avoir conscience que la laïcité officielle telle qu'on la voit en métropole, avec une pratique religieuse privée et discrète, est loin de s'appliquer de la même manière dans toute la république.

J'ai quand même un problème avec le raisonnement de Kelly : elle considère que le fait qu'on lui ait proposé l'émission avec Zemmour est le signe que Dieu voulait qu'elle la fasse.

Mais dans ce cas-là, alors, il n'y a pas de morale, pas d'éthique. Parce que ce n'était pas cette question qu'il fallait se poser : est ce qu'on ne cherche pas à me manipuler, et est-ce que ça correspond aux valeurs éthiques que je défends ? Antiracistes et d'équité entre les être humains ?

Et là, la réponse aurait été évidemment non, puisqu'elle était trop bienveillante pour combattre ses paroles au jour le jour avec force. 

Mais peut-être suis je trop arendtienne, trop sécularisée, trop politisée pour comprendre une démarche religieuse "spirituelle". Et pas assez perdue...

Tant mieux ! Quelle chance j'ai !

Bon, Dieu était avec CNews mais apparemment pas avec Zemmour, c'est déjà ça !

Ca me fout la trouille cette bienveillance doucereuse....

C'est  Dieu qui a servi la soupe sur le plateau de Bollore. Spirituels , un peu délirants, mais pas trop. Assez malins quand même !

A tout prendre je préfère les messes et le catéchisme de mon enfance. Paroles d'athée. 

Au vu du résumé textuel, je sens que cette émission va faire débat ! Merci encore une fois pour votre travail, je téléchargerai ça demain et j'ai bien hâte.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.