18
Commentaires

Dans l'Est, le comté pollueur est "un tabou"

Depuis une décennie, des associations franc-comtoises dénoncent la grave pollution dont sont victimes les rivières de la zone de l’AOP comté, à cheval sur trois départements. Mais il a fallu une vidéo du Monde pour que le quotidien régional du Doubs, l'Est Républicain, rapporte à sa Une et illustre avec le fromage les accusations faites à l'AOP, tandis que la presse du Jura reste éloignée du problème.

Commentaires préférés des abonnés

Bonjour, merci pour votre commentaire : très grossièrement, la perspective du collectif à ce niveau repose sur le fait qu'il est quasiment impossible de faire produire plus de lait aux vaches exclusivement par du pâturage, ce qui engendre un nombre c(...)

Intéressant, mais a l'heure où l'on parle du conflit entre Roquefort AOP et le nouveau fromage 'Bleu de brebis', il faudrait peut-être parler du rôle de l'industrie du fromage dans tout cela : Lactalis et Saventia notamment,  des industries qui (...)

Je sais maintenant pourquoi il était possible de se baigner dans la loue au début des années 90 et maintenant c'est trop pollué pour s'y baigner.

Derniers commentaires

Je me pose une question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse : la Comté bio engendre-t-il les mêmes pollutions ou sa production a-t-elle un cahier des charges plus "vertueux" ?

La production du Comté nécessite en outre l'estomac d'un veau non-sevré (et c'est AOP donc ca ne changera jamais sans doute). Alors demander aux agriculteurs un peu d'effort pour le bien commun, mieux vaut rever, hélas.

Je comprend mieux pourquoi on trouve, dans n’importe quelle supérette ou épicerie de France, même dans les trous paumés, en toutes saisons, du comté, et pas trop cher en plus (sans Compté son utilisation dans les plats préparés). Une telle Abondance avait forcément un prix... écologique.

Intéressant, mais a l'heure où l'on parle du conflit entre Roquefort AOP et le nouveau fromage 'Bleu de brebis', il faudrait peut-être parler du rôle de l'industrie du fromage dans tout cela : Lactalis et Saventia notamment,  des industries qui polluent les rivières, et surtout des industries qui poussent (pour ne pas dire contraignent) les agriculteurs à des modes d'élevage/culture dangereux pour l'environnement, pour les animaux et encore davantage pour les humains (maladie de Parkinson, cancers etc)

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/pollution-d-une-riviere-la-fromagerie-plaide-l-accident-1142-146998.html


https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/1017113

https://www.google.com/amp/s/www.la-croix.com/amp/1201014168

https://www.google.com/amp/s/www.lyoncapitale.fr/actualite/lactalis-quand-une-peine-derisoire-equivaut-a-un-permis-de-polluer/amp/

https://m.reporterre.net/Crise-du-lait-La-responsabilite-des-industriels-est-enorme


https://www.google.com/amp/s/www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/maladie-de-parkinson-les-pesticides-menacent-agriculteurs-et-riverains_122936.amp


Je sais maintenant pourquoi il était possible de se baigner dans la loue au début des années 90 et maintenant c'est trop pollué pour s'y baigner.

Je ne comprend pas en quoi c'est vertueux écologiquement de limiter la production de lait par vache et par an? En faisant ça, je me dis qu'à production totale équivalente, ça suppose plus de vaches (pour produire autant de lait en tout qu'avant, car la demande ne baissera pas forcément). Quelqu'un pour m'éclairer?

l'Est Républicain, accuse le fromage à sa une,  écrit Loris Guémart...


Euh, pour moi, la une de l'Est Républicain (j'imagine qu'il s'agit de celle représentée) n'accuse en rien le fromage, sa formulation "le Comté au banc des accusés" ne fait qu'indiquer que celui-ci est accusé...

Hin hin ! Vous parlez de fromage et l’on retrouve le code XX qui figurait dans votre article concernant les pédophiles : tandis que la presse du Jura XXreste

On vous a repéré...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.