68
Commentaires

Contre les apéros géants de Facebook, Pernaut enrôle un psychanalyste

Un mort à Nantes ? La faute à Facebook, pour Jean-Pierre Pernaut, dans un reportage du 13 Heures de TF1, jeudi. Le reportage sur le décès d'un jeune homme à la suite d'un "apéro géant" se transforme en réquisitoire contre Facebook, Twitter et autres blogs. Quitte à enrôler un témoin dans un reportage qui dit le contraire de ce qu'il pense.

Derniers commentaires

http://www.facebook.com/group.php?gid=125877464090515&v=wall
415 blessés, 119 arrestations hier à Barcelone : faut-il interdire le football ?


toutenbateau
Tout le monde ne peut pas aller se rassembler au Fouquet's ...ou aux Garden Party élyséennes !

Mais se rassembler pour picoler... Ne vaudrait-il pas mieux se rassembler pour les retraites , les salaires, ou l'emploi ?

Et on boirait APRES ! ( après la victoire, s'entend. et si on perd, boire pour se consoler.)

Mais c'est un peu de la politique de comptoir !
Les apéros Twitters seraient beaucoup plus sympas...


Fred_Lille RT @abadinte: Ce dimanche c'est apéro géant devant l'hotel de ville de Marseille. Mais que fait la police? :-)
8 minutes ago from TweetDeck

Baffc13 RT @Donjipez RT @jyjy: Un apéro géant devrait avoir lieu le 14 juillet à l'Elysee - le ministère de l'intérieur serait déjà inquiet !
25 minutes ago from Twitterrific
DomenechRaymond Et si on se faisait un apéro géant à Tignes ?
4 days ago from TweetDeck


hi hi hi...t'es sérieux Raymond???
Rétrospective des quinze ans de diabolisation de l'internet dans les Inrocks : L'internet, c'est le mal
Vu comme ils dramatisent pour un apéro, qu'est ce que ça va être quand on aura des flash mobs qui dégénère comme à philadelphie.
chassez le naturel et il revient au galop
le monde virtuel est le miroir aux allouettes
en voyant sçintiller ces mille lumières, nous voilà captif de l'étonnant
questionnement, en mille facettes
qui nous enveloppe dans la perte de nos propre dimensions:

un président élu soit roi des écrans
en boucle,soit infiniment "moi" indépassable
dans l'exécrable exiguité qu'un ailleurs émotionnel soit possible
soi-soi-soi ,qu'à l'endroit, d'ici-là 2012, où toute rencontre
entre individus civilisés tourne au pugilat
d'insultes et faim de non-recevoir, persona non grata
no body, no one
Et que de cette obsèdante submersion
à ne plus percevoir en miroir sa propre image
émerge une réalité des corps
projeté en décor de rencontres
etre là aux yeux des autres et au regard de l'inconnu
ce qui arrive d'opportunité et d'inimaginable
ne plus etre qu'entre soi et soi
regarder, voir la rue
et ceux celles qui ne l'ont pas choisie
trouver le lien commun, qu'est plus ce lieu identique
des traditions convenues et étouffantes

un nouveau jeu, serment au creux de la paume, éperdue d'un désir collectif ,à jurer de se réunir

pour le spill
Un article très complet sur le phénomène des apéros géants paru une semaine avant celui de Montpellier : http://www.lagazettedemontpellier.fr/actualite/viewArticle.php?idArticle=817
Les 12000 participants ont été dérangés par la pluie, pourtant c'était pas faute d'avoir mobilisé pour le retour d'une météo plus raisonnable http://www.facebook.com/group.php?gid=244725911595&v=wall
Ça aura au moins donné l'occasion au quotidien local de pondre ce petit récit "poétique" http://www.midilibre.com/articles/2010/05/14/MONTPELLIER-Avec-la-pluie-l-39-apero-fait-des-petits-1227305.php5.
;-)
OK sur l'idée générale de votre article ,mais TF1 n'a jamais brillé pour ses analyses quant à Pernaut....c'est triste....Par contre il y a eu un mort ,et Facebook doit en prendre sa part de responsabilité.......;L'autocritique ne fait de mal à personne.....Merci à toute l'equipe d'@I pour sa qualité
Nanananan, PerrisandWellington, la responsabilité, elle est d'abord celle du mort, hélas, qui a eu une attitude bien irresponsable en se murgeant aussi fortement. Lorsque quelqu'un se suicide, on ne cherche pas des responsables...
Visiblement, personne ne l'a poussé du haut de ce passage. Il me semble en tout cas que ces beuveries géantes sont du domaine de l'autodestruction collective... Etre ensemble, c'est super, ça fait du bien, on rencontre d'autres gens... mais s'il n'y a pas un élément "rassembleur", une idée, une envie, une prise de parole, du "liant"... ça se résume à rassembler des individualités qui restent des individualités.

Elle est ensuite celle de notre société (et des décideurs) qui décrètent que le chichon est interdit mais pas la clope même si elle est 10 fois plus dangereuse, et que l'alcool n'est pas une drogue, sous la pression des viticulteurs, et des autres fabricants d'alcools forts.
Le jeune homme était majeur. Nul ne sait s'il a été poussé à boire comme ça. Les 57 coma éthyliques vus dans les JiTé sont peut-être le seul moyen d'expression qu'il reste à ces djeuns.

Une fois de plus, au lieu de penser en amont à ce qui peut faire que des gens se réunissent si nombreux juste pour boire, on brain-storme en hauts lieux pour savoir comment interdire, réprimer, encadrer... toujours avoir le contrôle sur la population de consommateurs que nous sommes.

A Woodstock : plus de monde et pas un mort... le flower power et la musique sont plus fédérateurs que l'alcool.
+1 clomani
notre société qui permet aussi la vente des mélanges vodka ou rhum avec boissons sucrées, en petites bouteilles qui rend possible leur vente dans n'importe quelle buvette, où on ne trouvait jusqu'alors que de la bière
gràce à ces mélanges les jeunes peuvent faire l'apprentissage des alcools forts. peu de politiques s'en sont émus encore.
pas bon pour l'économie, interdire smirnof et bacardi aux gamins !!
alors que s'en prendre à des réseaux internet qui n'ont aucun impact économique, c'est plus facile.
[toutenbateau]
Devraient être poursuivis en justice les responsables de mise en ligne sur internet des jeux et paris , vaste champ destructeur pour les addicts des jeux et leur famille .
Ah non , impossible de porter plainte contre ceux-ci , la République a fait une loi sur mesure afin qu'ils brisent des vies en toute impunité .
Loi votée sous couvert de " liberté pour tous " , admirable .
"Lorsque quelqu'un se suicide, on ne cherche pas des responsables.." je pense qu'il s'agit d'une erreur d'analyse que d'écrire une "irresponsabilité" pareil........J'en suis défait et commence à comprendre que de s'attaquer à des réseaux sociaux dont on ne mesure pas encore précisément les conséquences condamne à la vindicte populaire.....je vous remercie c'était le but de ma démonstration......Je ne condamne pas facebook la preuve je fais partie du réseau par exemple d'@si et en connait tous les avantages.....je suis sidéré par vos comparaisons qui à votre citation de Woodstock relevé d'un autre age......Je suis contre les beuveries,le chichon et tout autres dépendances mais de là a demander à l'état de protéger ces irresponsabilités ,je m'interroge....j'en connais les conséquences et les drames sans d'un revers de main balayer Notre responsabilité.Merci pour votre procès,et condamnation alors que je ne fais que m'interroger sur la responsabilité des réseaux sociaux et cette pseudo liberté que vous défendez.......Je vous conseille la lecture d'"Après l'histoire" de Philippe Muray et particulièrement de l'homo festivus..............
Je pense personnellement que "vouloir se déchirer" à l'alcool est un geste autodestructeur, certainement inconscient mais autodestructeur. Point/barre.
Les réseaux sociaux genre face-book, je trouve ça artificiellement nombriliste, puisque vous ne me demandez pas mon avis à ce sujet...
et je ne suis pas étonnée que ces gens ne soient capables que de se bourrer la tronche ensemble tout en laissant partir seul un type complètement pété... parce que c'est une photographie instantanée de notre société : nous sommes tous, seuls, dans notre coin, protégés derrière nos écrans, à penser que nous socialisons parce que nous échangeons avec quelques inconnus sur un réseau de la toile. Sans buts, chacun avec sa petite obsession... les apéros c'est pareil : aucun but, une obsession, oublier son mal-être et surtout croire que tous ces inconnus sont des amis. Se torcher n'est pas une cause, c'est juste un moyen d'oublier la vie plus facilement, avec l'illusion de ne pas être isolé.
L'heure devrait être à la solidarité, à l'aide, à l'entr'aide et la seule chose que les réseaux soient capables de faire, c'est d'attirer l'attention de l'Etat sur les failles dans la maîtrise des foules. La télé chez soi et les beuveries au café du coin ne suffisent plus à s'abrutir...
Du coup, à la tête de l'Etat, ça panique... mince... comment faire pour "contrôler"... parce qu'une foule ingérable, qui se saoûle, ça pourrait peut-être se transformer en une foule violente, même si pas du tout alcoolisée, très consciente de ce qui ne va pas, décidée à faire changer les choses dans ce bas monde... à n'importe quel prix.
Voilà, ce que disais... en signalant au passage que l'Etat ne moufte pas trop lorsque n'importe quel jeune peut acheter et boire des litres d'alcools forts, parce qu'il y gagne en taxe déjà... tout comme l'Etat est tolérant avec le tabac, les jeux en ligne, comme le fait remarquer Mona... alors qu'il est de notoriété publique que tous ces produits peuvent mener à des conduites addictives (donc inconsciemment auto-destructrices).
À propos de Woodstock : un ami éducateur dans un foyer pour toxicomanes (l'intitulé exact m'échappe) m'a raconté qu'on avait "évité" de filmer les overdoses et les évacuations par hélicoptères...

Je pense également aux comparaisons lues plus haut (féria de Nîmes, fêtes de Bayonne, etc.), auxquelles on peut ajouter la Fête de la Musique, la Braderie de Lille, etc. Lorsqu'il y a des morts ou des débordements lors de ce type d'évènement, fait-on le procès de Jack Lang ou de Martine Aubry ?

Et Facebook n'est qu'un catalyseur : cela fait déjà plusieurs années que, pour reparler de délinquance "massivement organisée", par exemple, les bandes rivales de hooligans s'organisent par téléphone portable pour s'affronter sur des aires d'autoroute.
Oui, mais à qui la faute, vraiment, si cette société est devenue si violente ?
Vaste débat; vaste sujet : incriminer uniquement les maires des communes concernées en cas d'incident serait absurde et ne résoudrait rien, non ?
Tout à fait d'accord avec vous, Marc...
Mais profiter de ce décès et des comas éthyliques provoqués par ces fêtes pour "coincer" et réprimer, chercher les responsables et glisser petit à petit vers l'interdiction totale de toute rencontre à plus de 4 personnes, comme après mai 68, ça me semble être une suppression progressive des libertés individuelles et le contraire d'une solution.
Et en cas de suicides genre " je tue femme et enfants avec " , parce que monsieur aura perdu l'argent du ménage et plus en jouant sur internet , on demandera des comptes à ce gouvernement de [s]vendus[/s] maquignons ?
(loi sur les casinos en ligne )
Et au PMU et à la Française des jeux ?
Nous parlons d'internet , monsieur .
Jeux en lignes , avec les droits offerts ôzamis du triste sire de l'Elysée .
La société n'est pas devenue violente ,elle a toujours été.......n'oublions les guerres précédentes ....je suis très surpris que l'on veuille essayer de nous faire rentrer dans un moule de bons petits "soldats" c'est ce que je reproche à Facebook et que j'aime chez @si et tous ceux qui nous font découvrir......Facebook est pour moi une "arme" plus dangereuse qu'il n'y parait et sous couvert de "réseaux sociaux "termes que j'attende que l'on me définisse car je ne vois pas dans l'alcool de réseaux et dans le calice d'une mort le "social" dont tout le monde nous parle, la raison d'être.......Merci Clomani de vos positions ,merci à l'équipe d'@si pour permettre ces débats.........ne croyez pas que je souhaite restreindre les liberté mais qui ne passe pas par Facebook n'est pas ou n'est plus .......Désolé ,je combats Facebook pour son irresponsabilité et non pour sa raison d'être
Tout dépend de l'usage que l'on fait de Facebook, et de ce qu'on y déclare, non ? On peut "consommer avec modération"...
Difficile d'avoir de la modération lorsqu'on est jeune et que les media nous abreuvent de publicités, de séquences cannoises où le champagne coule sans modération, où les gens louent des suites à 5 mille Euros la nuit... ou de reportages super sympa sur la police ou l'armée, super sympas, etc.
Quant à Face-Book, perso, je n'aime pas du tout, pas ma tasse de thé. Je me livre plus ici que sur Face-Book ;o).
Il va de soi que - pour un adulte sensé, ce que nous sommes vraisemblablement tou(te)s ici - l'on doit se dévoiler le moins possible sur la toile, comme dans la "vraie vie" ; même si j'entretiens généralement de bons rapports avec mes voisins ou mes collègues, il ne me viendrait jamais à l'idée d'enlever mes rideaux, de laisser mes volets ouverts et d'afficher toutes mes photos de vacances ou de fête sur mon lieu de travail pour informer le monde entier de ce que j'ai fait hier, ou l'été dernier. Une photo amusante, ou un paysage réussi sur Facebook, à la rigueur. La plupart de mes voisins et collègues ont d'ailleurs le même comportement, heureusement. Mais, comme vous le dites, ce sont surtout les jeunes qui sont exposés. Ou des "moins jeunes", comme le prouve cette mésaventure arrivée à mon homonyme (http://www.le-tigre.net/Marc-L.html), mais vous me rétorquerez à juste titre qu'il l'avait bien cherché...
pernaut contre l'apéro , fallait le dire
Apparemment, l'équipe d'@si se trouvait sur place.. c'est quoi un "pyschanalyste" ? ^^
Pour le reste, rien de neuf sous le soleil:
Internet = vraie info = incontrôlable = (donc) ennemi de sarkozy = (donc) ennemi de Bouygues copain Sarkozy = (donc) ennemi TF1.
Ça marche dans les deux sens:
TF1 = information de merde = JT aux ordres du patron = ami Sarkozy = ennemi internet puisque internet = vilain avec journalistes nuls.
Une logique sans faille, c'en est presque trop facile.
Merci Delphine Bouchard pour cet article.
Tiens je croyais que c'était les psys qui manipulaient l'opinion !!! Pernaut a peur des rassemblements, tant mieux !!!

Je n'ai pas encore vu l'émission avec Lordon, voilà un bon exemple de son refus de passer à la télé. Les spécialistes sérieux ne le font pas.
Si [s]Pernod[/s] Pernaut le dit, avec le soutien de Mickael Stora, expert en moutarde, bivalves de compétition, poils de roupettes et dérives électroniques à variateur de vitesse... c'est sûr que c'est vachement inquiétant, et même très dangereux.

Moins que les petits trains marseillais, mais quand même plus que l'influence électromagnétique de l'obélisque de Louxor bien imprudemment implantée au beau milieu de la place de la Concorde (ou de la séparation des humains en deux tronçons d'inégale longueur, selon le point de vue et l'époque à laquelle on se place)

Surtout que les gens pourraient bien, très vite, se filer rencart - par le même moyen - pour une petite révolution avec éjection inopinée et concomitante des parasites qui squattent tous les échelons du pouvoir pour mieux racketter le peuple.

Et là ça balise sec dans les palais nationaux, et on cogite ferme pour reprendre la pogne...

***
Y avait un très beau reportage dans le jité de Pernaut de ce midi, sur un boulanger qui faisait du pain.
"Le pain de mon grand-père" elle s'appelait, je crois, la boulangerie.
Une toute petite boulangerie à l'angle de deux rues, dans une ville française je sais pas laquelle. J'ai raté le début.
On découvrait toute la gamme des pains exposés sur les rayonnages.
Des pains ronds, ventrus, gonflés de mie odorante, des pains longs, farinés, à la croute dorée, qui nous faisaient saliver.
Ils sont encore tout chauds, constate un client. Un autre avoue qu'il ne vient pas tous les jours parce qu'il habite trop loin, mais que ça vaut le déplacement. En plus, ils se conservent très bien, renchérit une fidèle au sourire épanoui.
Raccord sur celui de lou ravi, héraut de la France qui bosse et perpétue les traditions. Pas celle des pochetrons de Fessebouc.
Faut bien effrayer le bourgeois et le petit vieux, la burqa ça n'a pas beaucoup marché.

Je rappelle ici surtout aux jeunes que l'abus de Pernaut est dangereux pour la santé et détruit les neurones.
C'est parce que Facebook n'est pas seulement un outil qui permet d'organiser une rencontre, il s'agit d'un ersatz de culture qui caractérise ces apéros. Tout d'abord par la gratuité qui est la principale raison de leur succès. Fausse gratuité, puisque ces événements entrainent des coûts pour la communauté réelle des contribuables.

Deuxièmement, tout comme l'amitié sur les réseaux sociaux, chacun compte a priori d'innombrables amis virtuels mais n'entretient de véritables liens qu'avec une toute petite poignée d'entre eux. On est dans une logique du nombre, du record qui doit être atteint. Cependant, au milieu des 9000 convives on ne cherche que ses amis. Conséquence de quoi les convives n'ont entre eux qu'un très faible sentiment de solidarité, contrairement aux classiques soirées d'étudiants.

Troisièmement, l'organisation invisible. Le Web 2.0 consacre le pouvoir des internautes. Ce sont eux qui font vivre les sites. A force de le répéter on oublierait presque les programmeurs, les développeurs, les administrateurs et autres qui en sont les véritables opérateurs. Les foules en elles-mêmes sont stériles.

Enfin, bien entendu que le problème majeur est la consommation excessive d'alcool. Mais celle-ci est encouragée par le caractère transgressif de l'invitation. Lorsqu'un individu se rend à un événement interdit par les pouvoirs publics, ce n'est pas pour rester sage et modéré, surtout lorsqu'il s'agit de jeunes adultes, par définition en quête de rébellion.

A part ça, oui, Pernaut manque de subtilité. Cela vous étonne-t-il ?
C'est amusant, il suffit de changer seulement quelques mots à quelques phrases clefs, et tout d'un coup ça devient vrai

Avant transformation
Vraie ou pas, l’information va a toute allure. Sans modérateur pour contrôler ces sites, la liberté de propos est totale et les dérives faciles.
[...]
Phénomènes très inquiétants, tout ça sous couvert de l’anonymat, y compris sur des blogs de sites beaucoup plus sérieux.


Après transformation:

Vraie ou pas, l’information va a toute allure. Sans modérateur pour contrôler Jean Pierre Pernaut, la liberté de propos est totale et les dérives faciles.
[...]
Phénomènes très inquiétants, tout ça sous couvert de défense du terroir et de l'identité nationale, y compris sur des blogs de sites beaucoup plus sérieux. (genre ça)


Et la lumière fut...
j'adore le "sur les réseaux que l'on dit sociaux"...

En tout cas je suis convaincu que ces apéros géants font bien moins de bouteilles cassées en gros plan, de comas éthylique en travelling, voir de morts que les fêtes de Bayonne ou n'importe quelle autres fêtes aux couleur du terroir, de la tradition et du commerce local si chère au cœur de notre Pernaut national.

Suivez le samu un soir de printemps de Bourges, les pompiers aux Francofolies ou les flics sur les champs le soir de la victoire des bleus, et vous aurez du croustillants. Mais chut, ce sont des occasions officielles et rentabilisées de réjouissances collectives.
D'accord, c'était du pipeau tout ça.

Sauf qu'il y a vraiment des trucs qui s'organisent sur Facebook. La dernière manif lycéenne, pour tester, on n'a diffusé l'info que sur facebook et on a bien eu la délégation habituelle de 80 jeunes en tête de cortège.

Et le mois dernier, on a eu ça : http://www.lunion.presse.fr/article/region/violents-affrontements-des-skinheads-bien-de-chez-nous
Je précise que le directeur de la publication de l'Union est un ancien de Minute, pas soupçonnable de complaisance à l'égard du FN, mais parfaitement incapable d'avoir un traitement objectif des faits. Il s'agissait d'une manif de Gabbers, des skins tendance identitaires qui n'ont pas hésité à semer la terreur. Le lendemain, les mêmes annonçaient un mort dans leur rangs, ce qui était faux (tout ce petit monde était sorti de l'hôpital) dans le but de jetter encore un peu d'huile sur le feu.

Tout le monde savait ce qui allait se passer, y compris le Préfet qui n'a pas levé le petit doigt pour éviter cette catastrophe.

Par contre, on n'hésites pas à venir embêter de paisibles @sinautes qui pic-niquent tranquillement au square de l'Atlantique. A propos, à quand la prochaine ?
Pernaut a vraiment un problème : est-ce qu'il perçoit internet comme un concurrent qu'il faut à tout prix combattre, ou est-ce qu'il est vieux et incapable de s'adapter à une nouvelle réalité ? Mon coeur balance.
Moi, ce qui me stupéfie, c'est que ce psy accepte que [s]télé-Sarko[/s] TF1 déforme ses paroles.

C'est aussi la preuve qu'on peut faire dire ce qu'on veut à n'importe qui, suffit de "couper au montage". Ce n'est pas vraiment nouveau, mais c'est toujours aussi inquiétant. Bon, d'accord, on sait de qui ça vient, mais quand même.
De, Stora, je ne connais que Benjamin et il est, lui, hyper documenté sur l'histoire de l'Algérie...

Pour les apéros, à quand une grande insurrection sans alcool, comme je l'ai dit sur un autre forum (où j'ai regretté le mort, dû surtout au fait que l'alcool soit en vente libre, et nullement condamné comme drogue dure, chez nous).
Et puis, donnez de l'espoir aux jeunes, ils se saoûleront moins...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.