110
Commentaires

Contaminations : l'étrange baisse

Commentaires préférés des abonnés

Il y a une baisse du niveau de l'augmentation.


ça me rappelle " l'inversion de la courbe du chômage "


;-)

Sans vouloir être rabat-joie il faut quand même souligner que Marc Bloch n'est pas non plus l'alpha et l'oméga de l'interprétation de la guerre de 40. 


Il élude notamment totalement le problème de l'anti-communisme viscéral du gouvernement frança(...)

"Comme cette étude de l'INSERM, fondée sur l'observation de 200 000 vaillants volontaires, rapportée par Le Monde"


Bonjour Daniel, serait-il envisageable de trouver un accord avec certains sites de presse pour que les abonnés d'Asi puissent accéd(...)

Derniers commentaires

Daniel Schneidermann qui cite la Cellule. Félicitations, Flavie et Romaric !

Effectivement "l'étrange défaite" est un très beau livre, il est dans mon petit Panthéon, celui des oeuvres que je souhaite transmettre à mes enfants, déjà deux exemplaires offerts...Même chose pour un autre livre, à mon sens aussi important pour éclairer la période que nous vivons: "L'établi" de Robert Linhart". 

Enfin un film, dont la deuxième partie s'intitule "le choix", il s'agit du "Chagrin et la pitié" de Marcel Ophuls. 

C'était ma petite contribution "passe à ton voisin" pour ceux de vos lecteurs qui n'auraient pas eu à connaître ces oeuvres.

Amitiés

Des nombreux constats des articles journalistiques peu documentés ou cherchant à argumenter une parole gouvernementale, je ne comprends pas votre étonnement à propos des courbes qui baissent en accélérant vers un pic!

Jean Dominique Michel reproduit un article d’un statisticien, mathématicien sur son blog ce mercredi 10 février qui permet de savoir quoi et où regarder dans les courbes. N’ayant pas ces compétences, on voit bien que ce qui est montré dans les médias main stream n’a que peu de lien avec ce qui est évalué et doit plutôt effrayer le spectateur /lecteur. 

Pour ce qui est du reflet de la réalité du dehors, qui n’est pas sous les objectifs des caméras, c’est une autre désillusion: tous les soirs, je me demande si j’ai rêvé durant la journée ou si je regarde une fiction. 

Actuellement, c’est vraiment difficile de s’informer. Tous les médias qui avaient pignon sur rue ont montré leur incapacité à détecter l’enfumage du gouvernement et des stars de plateautv. À quoi bon se raccrocher à ces médias qui sont appelés à disparaître?

ce qui est intéressant dans le graphique qui illustre l'article, c'est la petite ligne verte en pointillés, en bas du graphique. C'est "l'objectif" de la politique sanitaire actuelle: réduire le nombre de cas quotidiens à 5 000... 


Alors même si "ça baisse", on est loin du compte. Et il faut croiser avec le nombre de décès (stable) et la saturation des services de réa (stable)... Bref on est pas sortis de l'auberge, et la "baisse" est l'arbre qui cache la forêt...

Pour Pamoua

http://classiques.uqac.ca/classiques/bloch_marc/etrange_defaite/bloch_defaite.pdf 

et la fiche Wiki

"ils augmentent moins vite. Il y a une baisse du niveau de l'augmentation.

Non il y a une baisse du nombre de cas selon les courbes : -4% (lissé). 

Le nombre de cas d'hier est plus faible que celui d’avant hier. 


C’est plutôt comme la croissance négative :  c’est une baisse de la croissance, donc de la décroissance.


"Une baisse du niveau de l’augmentation" ferait que le nombre d’hier serait plus elevé que celui d’avant hier. 

Le nombre de cas baisse un peu partout en Europe et même dans d'autres pays de l'hémisphère nord (USA, Mexique...). Pas forcément le nombre de décès...


Qu'en conclure ? Pour le moment pas grand chose.

bon, comme Neity n'est pas dans les parages, je mets un lien d'un autre journal 

Ne lui dites pas hein !

;-)


En plein dans le sujet du jour en plus, et toujours de l'excellent samuel Gontier


https://www.telerama.fr/ecrans/emmanuel-macron-maitre-du-covid-et-de-bfmtv-6818943.php

Bon ça a commencé par le "Nous sommes en guerre" du Général Jupiter

et maintenant on parle de défaite avec Marc Bloc dont le nom m'est connu par l'université de Strasbourg qui porte son nom

et par le fait qu'il fut résistant, arrêté et torturé à mort par les gagnants de la guerre d'alors qui devenaient peu à peu des perdants, et qui furent des salauds tout le long, sous le triste nom de Gestapo, qui furent aussi de zélés jeunes issus de ce que l'Allemagne avait alors "d'admirable" et de contraire à la France et à la Grande Bretagne qui valut à ces deux pays d'être d'abord des perdants


Mais retour à la case Covid. A chaque jour sa prédiction, ses chiffres, ses courbes, ses craintes, ses bonheurs aussi comme avec Sœur Andrée qui fête ses 117 ans et s'en est sortie du Covid dans son Ehpad. La guerre, elle l'a connue mais celle qui l'a marquée c'est la première ("Moi mon colon celle que je préfère, c'est la guerre de 14-18 ") mais pour Sœur Andrée, c'est en raison de l'angoisse quotidienne du sort de ces deux frères soldats dans les tranchées


Et nous à la place de petits drapeaux plantés sur une carte d'Europe, on regarde fluctuer une courbe, on entend que "Covid-19 : en Allemagne, l’amélioration de la situation sanitaire nourrit l’impatience de la population" alors qu'il y a quelques jours on entendait que ça empirait. 


Nous ce qu'on voudrait surtout, c'est du recul, que ceux qui extrapolent se taisent, et que ceux qui savent un peu en disent moins


Dicton Yiddish : Savez-vous pourquoi nous avons deux oreilles et une seule bouche ?

G ot hot gegebn dem mentshn tsvey oyern un eyn moyl az der mentsh zol mer hern un veyniker redn

(D ieu nous donné à l'homme deux oreilles et une bouche pour qu'il puisse plus entendre et moins parler)

Il y a UN truc qui me saoule avec la popularité d'Arrêt sur Images : 

quand Daniel recommande un livre oublié de tous, il devient immédiatement indisponible avec une triple réservation dans mon réseau de bibliothèques ! 

Bon, à défaut d'Étrange défaite, peut-être que Alias Caracalla a fini par revenir ! :)

Sur la présence du virus en France en novembre 2019, une étude italienne avait montré que le covid devait circuler en Italie durant l'été 2019,... les chercheurs avaient d'ailleurs été harcelés sur les réseaux sociaux https://www.marianne.net/monde/europe/le-covid-19-en-italie-des-lete-2019-nous-ne-disons-pas-que-le-virus-nest-pas-parti-de-chine

Mais qui donc peut dire du mal d’internet ? ! Qui ose ?!


C’est l’outil le plus fabuleux qu’une vieille Rate de bibliothèque, avide de savoirs,  puisse jamais connaître !


Une invention qui — comme toutes les inventions humaines ­— est ambivalente : le meilleur et le pire s’y côtoient. Mais le pire n’est jamais qu’un usage HUMAIN.


La roue ! Quelle invention ! Elle sert à transporter les marchandises qui pesaient lourd sur les dos humains, mais elle sert aussi à faire des canons roulants !


Dis-moi ce que tu fais d’internet, je te dirai qui tu es…

Je suis assez intrigué par le fait que, sur ce site, personne ne fasse allusion au travail d’Annie Lacroix-Riz qui a fait un superbe travail sur la défaite de 1940. Ses travaux sont critiqués par certains mais ceux-là n'ont sans doute pas fait, au même niveau,  ses recherches sur les archives de l'époque.

J'ai personnellement voulu et dit une fois que j'aimerais qu'elle participe à une émission d'ASI. En vain...

Il me semble que Rozier avait promis sur ASI de mettre en avant les chiffres d’hospitalisations sur le conseil de Catherine Hill.

Le nombre des morts chez nous augmente régulièrement...Ce qui diminue, c'est l'espoir de revoir des jours meilleurs avec d'autres dirigeants ..!! Ce qui était déjà notre vœu chez les Pros de santé pendant la canicule de 2003  (température au delà de 38° jour et nuit) où les autorités médicales n'avaient jamais entendu parler de déshydratation ni de chute de la natrémie (le sel) dans l'organisme et affirmaient que le chaud ne tue pas autant que le froid malgré les morts qui s'entassaient dans les morgues.. Mais dans tous les domaines, on a des spécialistes qui sont diplômés en contre vérité..

En regardant de près la courbe on s'aperçois qu'il y a eu une baisse au moins aussi importante fin décembre, ce qui ne l'a pas empêché de repartir à la hausse début janvier.

conclusion: il est urgent d'attendre avant d'en tirer des conclusions

Sur ce forum tout le monde semble avoir lu Marc Bloch...

Je ne sais même pas qui il est et je ne comprend pas quel est le contenu de son livre.

Le podcast de la cellule ne donne pas plus de détails. 

Est ce que quelqu'un pourrais m'aiguiller?

Je suis curieux mais j'hésite à écouter trois heures de podcast sans en connaitre l’intérêt du sujet. ;-)

Dans une société du tableau excel, il est interessant de voir comment on les utilise.

On a eu le même nombre de doses rapportée a leur population que tous les pays de l'union européenne.  Pourquoi on est encore aujourd'hui à la traine sur le nombre total de vacciné en pourcentage de populatoon 13 ou 14eme ? 

"À en croire Guillaume Rozier, les chiffres de contamination baissent. En tous cas, ils augmentent moins vite ". 

Mieux vaut ne pas faire de la randonnée en montagne avec ces gens : si le sentier monte un peu moins raide , ils vous disent que vous êtes en train de redescendre ...

De Marc Bloch, j'apprécie assez : " Je ne revendique jamais mon origine,  que dans un cas : en face d'un antisémite ".

Bon, je ne suis pas épidémiologiste, mais qu'il puisse y avoir des fluctuations, à priori je ne vois pas en quoi il faille en tirer quoi que ce soit.


Ça me rappelle ces sondages de popularité/intentions de vote où on nous fait tout un storytelling sur des fluctuations qui sont dans la marge d'erreur des ~3% (oui je sais faudrait dire 3 points).


Bref, on va pas pleurer si la situation s'améliore un peu, mais garde à ne pas crier victoire trop vite.

Sans vouloir être rabat-joie il faut quand même souligner que Marc Bloch n'est pas non plus l'alpha et l'oméga de l'interprétation de la guerre de 40. 


Il élude notamment totalement le problème de l'anti-communisme viscéral du gouvernement français. Soulignons qu'alors que la France est en guerre avec l'Allemagne et que la Pologne est en train de se faire dévorer, les généraux et le gouvernement français préparent de grotesques projets de bombardement du Caucase russe et d'intervention militaire en Finlande pour contrer l'Union soviétique qui n'est pourtant pas leur ennemie, alors que les troupes françaises n'essaient même pas d'attaquer la frontière allemande pourtant complètement vulnérable.  


Et qu'en est t-il du refus de l'aide soviétique proposée pour sauver la Tchécoslovaquie deux ans plus tôt ? De l'abandon de l'alliance Franco-soviétique qui a poussé l'URSS à signer le pacte fameux pacte qu'on lui reproche sans cesse avec l'Allemagne ? 


Marc Bloch a certainement eu raison de souligner l'incompétence des généraux français et le manque de motivation de la population mais on ne peut pas non plus dire que cette analyse soit très complète. Il est certes admirable d'écrire un beau petit essai en si peu de temps mais franchement, que les généraux français soient des gros nuls je pense que tout le monde s'en était un peu rendu compte après que la première armée du monde ait été battu en 6 mois par un pays inférieur en nombre et en équipement.


La vérité plus profonde et plus dérangeante c'est que le gouvernement français n'a jamais eu la moindre intention de combattre les allemands et que son vrai ennemi a toujours été bien plus à l'Est. 


On peut lire à ce sujet un autre grand historien ; Gilbert Badia, qui souligne bien dans ses deux tomes de l'histoire de l’Allemagne contemporaine, à quel point le gouvernement français a délibérément, et pendant des années, saboté toute possibilité de victoire.


Pendant la Guerre : " Il est vrai que les militaires,  s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence, négligent de s'en servir " .


Pendant l'épidémie : " Puisque ces mystères nous  dépassent, feignons d'en être l'organisateur  ".


L'étrange baisse : " Vous avez dit bizarre ? Comme c'est bizarre  ! "

Il me semble que le souci relève de la part des malades asymptomatiques, possibles vecteurs de transmission, non testés et donc non comptabilisés.  

Comme le préconise C. Hill c'est par des tests non ciblés mais statistiques que la part des transmissions par de tels porteurs de la maladie, comme celle de ceux qui sont en cours d'incubation et n'ont pas encore développé les symptômes, permettrait de mieux cerner si le taux réel d'incidence baisse ou à tout le moins mieux appréhender les chaines de circulation réelle du virus dans un monde pourtant distancié.


"Comme cette étude de l'INSERM, fondée sur l'observation de 200 000 vaillants volontaires, rapportée par Le Monde"


Bonjour Daniel, serait-il envisageable de trouver un accord avec certains sites de presse pour que les abonnés d'Asi puissent accéder ponctuellement à un de leurs articles que vous nous mettez en lien ? 

Parce que c'est super frustrant quand on se casse le nez sur un article réservé. Celui-ci je l'aurais bien lu par exemple.

Il y a une baisse du niveau de l'augmentation.


ça me rappelle " l'inversion de la courbe du chômage "


;-)

N'est-ce pas le propre du "front" de ne rien y comprendre ? Sauf pour ceux qui prétendent organiser l"e front des guerres. Et encore ! 

Marc Bloch le décrit très bien et met en évidence l'incurie et l'inculture de ceux qui prétendent organiser le "front". 

Et nous sommes dans cette situation.

 Merci pour l'info sur le podcast.  Je viens d'y prêter mon oreille..... je vais reprendre.

"On ne dira jamais assez de mal d'Internet en général, et des réseaux sociaux en particulier"


???


fouyouyou.... :(


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.