97
Commentaires

Climat : démanteler le GIEC ?

Commentaires préférés des abonnés

Ca valait bien le coup de nous faire une démission en grande pompe sur France Inter,  en s'apitoyant sur "j'ai pas les moyens, je veux pas être caution, y'a des lobbies méchants" et tout le tintouin si c'est pour s'afficher ensuite avec Pompili (...)

Il en va du climat comme de l'extrême droite. 

Les êtres humains semblent incapables d'anticiper des conséquences dramatiques pourtant prévisibles. 

Pour l'extrême droite on peut comprendre certains seront ravis que la chasse aux musulmans, a(...)

Dans l'émission avec Bruno Dumont, je découvre un spectre que j'avais mis aux oubliettes

C'était un moment émouvant, du vrai, du sensible, de l'éthique : Hulot jette l'éponge car il ne peut rien obtenir

Même moi habitué au Théâtre de la Comedia dell'ar(...)

Derniers commentaires

Apparemment, il y en a qui n'ont pas compris le second degré. :)

En ce qui concerne « Le Monde » on peut se souvenir d'un fait évident : les revenus publicitaires proviennent plus des producteurs de SUV que de Bayer-Monsanto.


Il est donc intéressant de mettre en avant Stéphane Foucard qui fait bénévolement ( j'espère que c'est vraiment bénévole ) de l'enfumage au profit du lobby pétrolier que de parler du réchauffement climatique.


Qui est beaucoup moins intéressant pour Stéphane Foucard que la promotion de l’anthroposophie.


Limiter la vulgarisation sur le climat est vraisemblablement un objectif militant : il faut promouvoir le bio et le biodynamique, le reste n'a que peu d'importance.


Et en plus ça rapporte immédiatement des financements publicitaires.

Matinaute du 7 septembre :  Bebel et la CGT  ??

Ouais ouais ! Je suis d'accord, démantelons le GIEC


D'ailleurs, ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

Pourquoi payer des gens à l'INSEE ? C'est démoralisant de savoir que tout va de plus en plus mal, et que le pays décroît dans tous les classements internationaux. Autant arrêter de se fier à la réalité ! Décidons tous ensemble que le problème, c'est forcément les étrangers, qu'il faut les foutre dehors, et qu'après, tout ira mieux. Dans notre superbe isolement, nous serons des sphinx sans mémoire et sans besoins.


Démantelons les organismes internationaux, ils sont payés par Bill Gates pour nous faire je ne plus quoi avec la 5G.


Et ils nous parlent de la faim dans le monde, que les pass sanitaires ne doivent pas être imposés par autoritarisme. Bref, des trucs qui nous paralysent.


Ce n'est pas la réalité qui doit être notre sujet, cassons tous les thermomètres, et nous serons tellement heureux....


Et puis, allons danser la carmagnole sur les ruines de l'ancien monde. 

Et pour le coup, l'ancien monde, il sera à nos pieds, sans circuits économiques, sans cultures, sans rien.


Le monde deviendra peut-être intéressant... Pour les survivants de cet univers à la Mad Max...


il a pas été très inspire sur ce coup Foucard ....... si on supprime le giec  tous les negationnistes du rechauffement climatiques seront en roue libre pour nous pipoter une autre réalité. le travaille de synthese du giec est indispensable pour maintenir la vérité.

J'en suis à 1h du débat FranceInfo, ce format c'est vraiment une plaie.

C'est vrai ça, ces machins qui se reproduisent sans cesse, c'est d'un soûlant ! Et chaque fois, il y a un nouveau truc et c'est toujours la même chose... 

Si ça ne tenait qu'à moi, je supprimerais vite fait les rapports du GIEC... en fait je supprimerais même tous les rapports (d'ailleurs personne ne lit les rapports)... 

L'expertise sur le climat mondial devrait être confiée au Conseil de Défense. 

Non seulement ils sont spécialistes en tout, mais comme leurs délibérations sont soumises au secret cela éviterait 

d'inquiéter les populations.

tout ces éléments me font penser au "culte du cargo", phénomène que j'ai découvert récemment, au hasard d'une conférence...


c'est très intéressant comme éclairage sur les événements !


https://envahis.com/le-culte-du-cargo/


https://www.contrepoints.org/2013/04/19/122063-le-culte-du-cargo



Sinon, inondations à New York, records de chaleur, mégafeux partout. La routine.


oui c'est vraiment mon impression. Je sais pas si on a beaucoup parlé à la tv (qui adore pourtant parler de la météo) des inondations à NY; très impressionnantes; mais j'en ai très peu entendu parler dans la presse ou sur les rezos.  Idem pour les megafeux en californie ou l'ouragan en louisiane. tout ça est devenu très banal finalement; comme le décompte des morts du covid. J'ai peur qu'il n'y ai pas de "point de bascule". on s'habituera à tout.

Je ne suis pas d'accord avec Stéphane Fouccart. Ce n'est pas parce que les politiques refusent les conclusions du GIEC que celles-ci sont inutiles.


1) d'abord, le GIEC fait une synthèse de l'état des connaissances scientifiques à un moment donné. C'est un travail utile, qui permet aux néophytes d'avoir une vision clair du consensus scientifique sur ces questions. Les rapports du GIEC sont lisibles par tous. Tous ceux qui veulent s'informer correctement sur la question trouveront des choses intéressantes dans ces rapports.

2) ensuite, les raisons qui font que les politiques ne suivent pas ces recommandations n'est pas dû au caractère cyclique/répétitif de ces rapports mais bien à une forme de négationnisme scientifique, négationnisme qu'on a aussi trouvé lors de la crise du covid19.

3) enfin, en archivant les connaissance, cela permet aux futures génération de savoir ce que l'on savait (ou non ) sur le climat. Ils pourront alors mieux nous juger...

Je vais vous parler de "mon écologie"... le truc hyper chiant... donc absolument pas médiatisable ! Quand je vois ce grand dépendeur d'andouilles de Hulot, je ne peux me résoudre au fait que ce soit un grand naïf : on ne bosse pas pour F.Inter puis TF1 sans "avaler des couleuvres"... donc il en a avalé... et encore plus, gobé, tel un serpent qui siffle sur nos têtes, des mensonges quand il était Ministre, le bougre ! Où veut-il en venir ? Où veulent-ils en venir ?

Je ne crois en la sincérité d'aucun écolos, aucuns politiques... sauf à celui qui dira : allez vous faire foutre avec votre "primaire"... l'écologie, elle doit s'imposer dans toutes les politiques... donc à droite, à gauche, au centre, chez les couillons LRM sans que ça ne serve à faire de grandes annonces. L'écologie, c'est un travail à la con, ingrat, de tous les moments, tous les jours, toutes les minutes,  partout... à coup d'arrêts (d'emplois donc), de ralentissement (de fortune donc)... de remise en question (de philosophie)... tout ça étant vecteur d'anxiété terrible, de perte d'emplois, de négation... qui vont déplaire à tous, du haut en bas de la société française... (même à moi)

 Donc ça ne s'accorde pas avec une ou des élections. SOYEZ INGRATS, MOCHES, CHIANTS... et limitez tout... y compris les libertés (celle pour laquelle je manifeste tous les samedi car je déteste le pass qui est discriminatoire)... et là je vous prendrai au sérieux quand vous me parlerez écologie ! Parce que vous me contrarierez, alors que je me sens plutôt ouverte à l'écologie ! C'est dire... les progrès qu'il va falloir faire ! De toutes façons, on va dans le mur. J'm'en fiche, ch'uis vieille et j'ai pas de descendant ! Mais j'ai une hybride, je suis électricité chère donc verte... mais je vous emmerde tous... on n'y arrivera jamais ! La terre nous le fera comprendre avant !


"Aligné.e.s comme des paquets de corn-flakes au supermarché, cinq candidats, chacun.e sur son créneau : le montagnard par la face gauche, le pompilo-compatible, la 100% laïque, l'intersectionnelle-punching ball, et un raton laveur "


Je veux jouer mais sans me taper deux heures de débat inutile.

- Le montagnard > Piolle (facile)

- Pompilo-compatible > Jadot (J'aurais même dit Macrono-compatible)


Les autres je les ai pas...

Je viens d'apprendre de l'école de commerce de Clermont-Ferrand que désinnover, c'est innovant. Ce qui rappelle vaguement "la guerre c'est la paix"...


Bref.

Je constate avec tristesse que nos bien-aimés gouvernants et leur valetaille manquent cruellement d'imagination.


Contre le réchauffement climatique, il suffit de prendre des lois et des décrets l'interdisant.


C'est pourtant simple ! Il reste sûrement quelques énarques capables de rédiger un texte assez abscons pour être voté par tout le monde. Et cette remarquable avancée législative sera inscrite au crédit de notre vénéré Emmanuel I ( ou Napoléon IV).



" Il s'agit d'assister aux opérations de "déplastiquage" de la mer "...

Là ils ont pris des risques, ils auraient du se faire accompagner par

BHL !

Le TNT c'est pas mieux


mais où sont les masques, gestes barrières et distanciations sociales sur cette photo ?


Ces gens sont inconscients ou quoi ?


A moins qu'ils ne pensent (savent ) que tout est déjà foutu ....?


Dans l'émission avec Bruno Dumont, je découvre un spectre que j'avais mis aux oubliettes

C'était un moment émouvant, du vrai, du sensible, de l'éthique : Hulot jette l'éponge car il ne peut rien obtenir

Même moi habitué au Théâtre de la Comedia dell'arte (pas la chaîne TV), je n'ai pas compris la dérision de Dumont et Schneidermann contre Demorand, Salamé et Hulot

et j'ai essuyé une larme sur le revers de ma djellaba


Et ce matin je découvre ici et par une chronique d'un journaliste du Figaro sur France Inter que Hulot refréquente l'infréquentable. Il se joint de nouveau au bal des faux-culs et navigue en mettant le cap discrètement sur le pot-au-noir au côté de son capitaine de fortune


Finalement, Hulot est un vrai produit écolo, recyclabe à l'infini macron-pompilo-compatible

Avec quelques ruraux du coin, bas du béret, mais au top de l'innovation nous bâtissons une start-up afin de recycler le plastique océanaute en bon cercueils hermétiques pour entreposer restes des   "hommes".

Mai il nous faut  finaliser le problème des poignées qui seront, de plus, inutiles, car plus personne ne sera là pour soulever les dits-cercueils.

Mais, comme nous sommes vaccinés, sauf pour les conneries, nous pensons réellement réussir à résoudre cette quadrature du cercle, avant hier.

A aujourd'hui. Boum, gloup!!

Mais comment peut-on être aussi con ?

Nous ne prenons pas assez les rapports du GIEC au sérieux alors on peut bien arrêter de produire ces rapports ?

C'est absurde.

En quoi éteindre l'alarme alors que rien n'a encore été fait (rien n'a encore été vraiment commencé à faire même) pourrait nous pousser enfin à faire quoi que ce soit (quoi que ce soit de concret s'entend, pas juste de la communication pour enfumer les gogos) ???


Oui NOUS, pas les représentant-e-s politiques. Parce que les représentant-e-s politiques finalement et pour la plupart ils ne sont là que parce que NOUS les mettons là où ils/elles sont.

Il me semble bien que la vaste majorité des plus gros pollueurs de la planète (US en tête, UE pas si loin derrière, la Chine étant une exception) est composée de pays démocratiques dans lesquels les représentant-e-s politiques sont désigné-e-s par NOUS.


Alors de deux choses l'une :

- soit NOUS ne sommes en fait pas en démocratie dans ces pays, dont la France et il va bien falloir que NOUS commencions par régler ce problème-là

- soit NOUS sommes en démocratie et il va bien falloir que NOUS nous décidions à ne plus remettre les clefs du pouvoir à des jean-foutre qui n'ont aucunement l'intention de faire quoi que ce soit, parce ce que ce quoi que ce soit irait directement à l'encontre des intérêts de celles et ceux pour lesquel-le-s ils/elles travaillent réellement.


Les deux éléments sont nécessaires :

- les scientifiques qui nous informent sur la situation (une situation qui évolue constamment, certes toujours pour le pire actuellement puisque NOUS ne faisons rien) ce qui explique qu'il faille toujours remettre l'ouvrage sur le métier

_ une volonté de NOTRE part de s'approprier ce travail scientifique, non pas seulement pour se lamenter et attendre on ne sait quel miracle mais pour enfin NOUS décider à faire quelque chose.

Il en va du climat comme de l'extrême droite. 

Les êtres humains semblent incapables d'anticiper des conséquences dramatiques pourtant prévisibles. 

Pour l'extrême droite on peut comprendre certains seront ravis que la chasse aux musulmans, aux syndicalistes, aux opposants de tout poil soit ouverte et la majorité dite silencieuse pourra continuer sa petite vie peinarde.

Pour le climat il en va autrement 99.99 % seront impactés comme on dit. Seule une partie infime de privilégiés pourront s'en sortir.

Mais l'angoisse que génèrent ces catastrophes annoncées les poussent à faire l'autruche.

Le capitalisme financier et globalisé est incompatible avec la préservation de la planète.  Une bifurcation écologique suppose un changement radical  de mode de consommation. Tout le reste est du jardinage.

Personne ne veut entendre cela. Pourtant pour préserver une vie décente à nos enfants nous devons impérativement changer notre vie d'aujourd'hui. 

Lorsque la catastrophe sera arrivée, les journalistes tendront le micro pour savoir quoi faire alors qu'aujourd'hui ils participent à l'aveuglement général sur le climat comme sur l'extrême droite.


Tiens, je n’avais pas coché « burkini » dans mon islamophobe bingo. Vous êtes sûr?


J’ai débranché assez vite quand les candidates Saint Cricq, Bécard et Fessoz ont commencé à étaler leur programme. Quelle différence avec ce que racontent Macron, Pécresse, l’Hiver identitaire et Le Pen? 

Pardon mais c'est un peu con comme raisonnement... Parce que les politiques ne sont pas foutus d'agir il faudrait dissoudre les instances de compte rendu scientifique ? Parlez avec n'importe quel scientifique du climat : nous sommes très loin de savoir tout ce qu'il y a à savoir sur le changement climatique. Une incertitude de 2 degrés c'est énorme, la capacité de prédiction aux échelles locales est encore tout à fait insuffisante, et qui sait encore ce à côté de quoi nous sommes complètement passés pour le moment ? 

Les rapports sont (entre autre) à l'adresse des politiques et des journalistes mais c'est surtout un outil à l'usage de tous, donnant une vue précise de l'état des connaissances climatiques. Penser que les rapports du GIEC servent uniquement à agiter le chiffon rouge est une pensée un peu alarmante...

le montagnard par la face gauche, le pompilo-compatible, la 100% laïque, l'intersectionnelle-punching ball, et un raton laveur 

J'ai bien ri avec le montagnard par la face gauche (très bien trouvé!) . Par contre, le raton laveur, pas compris. Pas son physique, quand même, rassurez-moi..?

Ca valait bien le coup de nous faire une démission en grande pompe sur France Inter,  en s'apitoyant sur "j'ai pas les moyens, je veux pas être caution, y'a des lobbies méchants" et tout le tintouin si c'est pour s'afficher ensuite avec Pompili et Manu!!! Question positionnement, j'ai toujours eu le sentiment que Nico ça n'a jamais été vraiment ça!!

Faisant partie de cette communauté des sciences du climat, je me fais exactement la même réflexion que Stéphane Foucart depuis quelques années. Il serait à mon sens beaucoup plus productif d'annoncer la fin des rapports du GIEC en mode "On se lève et on se barre". Vous vous êtes bien foutu de notre gueule, des "résumés pour décideurs" on en a pondu à la chaîne et tout continue, on ne "change" qu'à la marge et on renforce encore - si c'était possible - les structures au cœur du fonctionnement des sociétés.


Cela ne signifie pas la fin des sciences du climat ni de leur connection au reste de la société. Il reste d'énormes pans de recherche mais la communauté doit se réapproprier sa science, se déconnecter du politique. En ce qui concerne l'urgence et les différents scénarios qu'il nous reste, elle a rendu sa copie, au prix grandissant à chaque rapport de surmenages monstrueux, de millions d'heures à s'écharper sur des bouts de phrase, de résultats à sortir absolument pour avant hier parce qu'on a passé la dead-line internationale etc, etc... Aux sociétés de travailler sur elles-même, de faire leur choix politiques et de sortir de l'inconséquence.

pompili et hulot hilares ! il a oublié tous ses griefs contre cette politique qui va dans le mur ? et qui a pris la photo ? macron ? quel beau trio !

Il faut dissoudre le G.IE.C et nommé une Commission : " quand on veut enterrer une décision, on crée

 une Commission".    ( Clémenceau ),  qu'on baptisera " Commission Théodule ".


Cette commission sera " une réunion de gens importants, qui, pris séparément ne peuvent rien faire, mais, qui, ensemble, décident que rien ne peut être fait ".


 

Merci Cher Daniel de parler de ce sujet

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.