229
Commentaires

"Ce qui est étonnant, c'est qu'on ait survécu si longtemps sur France 5"

20 ans, déjà ! 20 ans qu'Arrêt sur images tente semaine après semaine - jour après jour depuis la création du site Internet - d'arrêter les images, de déconstruire les récits médiatiques. Cela valait bien un numéro spécial. Non pas pour s'entre-congratuler, ou pour jeter un regard nostalgique sur vingt années de travail, mais plutôt pour faire un bilan, et pour vous livrer les dessous de certains moments de la vie de l'émission que vous ignoriez. Pour cela, trois journalistes de la rédaction d'arretsurimages.net, Justine Brabant, Anne-Sophie Jacques et Sébastien Rochat présentent cette émission. Dans le rôle de l'invité unique, Daniel Schneidermann.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 2 fois

"Vos questions sont toujours plus intéressantes que les réponses. " Surtout quand il ne leur laisse pas le temps de se développer.

Approuvé 2 fois

Oui, votre commentaire est visible, car on peut cliquer sur "parcourir" puis sur "discussion" pour avoir accès à tous les commentaires récents, même sur un article datant de 2015. 


Miracle pas assez souligné par les Asinautes grognons.

(...)

Derniers commentaires

Le "ici ou ailleurs" m'avait fait peur quand je l'avais visionné à l'époque à la télé et en le revoyant ici aujourd'hui, ce sentiment avait été tellement fort que j'ai là encore ressenti la même peur. J'avais trouvé ça tellement injuste. Mon fils qui a 18 ans maintenant se souvient encore de ma réaction.

Je ne sais pas si mon commentaire sera visible parmi les 222 commentaires mais je tiens à dire à Daniel Schneidermann qu'en plus de 20 ans je n'ai pas vu meilleur intervieweur que vous et que j'ai même parfois l'impression d'assister à une partie d'échecs en regardant vos émissions. Vos questions sont toujours plus intéressantes que les réponses.

Sarah.

Bon anniversaire asi!
Cette émission m'a rendu mal à l'aise. Une odeur judéo-chrétienne. L'impression que Daniel Schneidermann était à confesse. Beaucoup de contrition, d'aveux et justifications, avec le sourire certes... Je pense que le dispositif est peut être en cause, les employés interrogeant l'employeur. Il est tard et j'ai du mal à organiser mes idées mais je crois que j'aurais préféré une émission conçue comme les autres sans cette séparation factice et mise en scène de la rédaction.
Je n'ai pas encore regardé les autres émissions des 20 ans mais j'ai hâte, malgré ces critiques, j'ai toujours autant de bonheur à être abonnée.
On parlait au debut de l'été de ASI , ses evolutions, ses lacunes .

Hors depuis la rentré , j'ai plutot l'impression que Daniel est seul, que le contenue diminue, et que dans le fond on nous demande de payer un deuxieme abonnement a Hors serie, ce qui represente une inflation dans une periode de crise .


De plus on sent dans la redaction beaucoup d'emotions et une petite perte de recul .

je ne vois pas ASI evoluer mais regresser .


Je ne sais pas quelle est le projet d'asi, et je suis pret a etre patient, mais j'aimerais connaitre la direction et on ca va, car je ne suis point riche, et je ne peu accepter que pour le meme prix , le contenu fonde.
Bonne émission,
en effet incomplète vu qu'il n'y est pas question des bientôt 8 ans d'ASI version internet.

Je pense que le renversement d'idée est judicieux, et même plus, via le titre choisit : "Ce qui est étonnant, c'est qu'on ait survécu si longtemps sur France 5".
Littéralement, "étonnant", non, je dirais plutôt "plaisant", non ?.
Vous auriez pu pousser la réflexion sur ce sujet un peu plus, car ce genre de distorsion non pas de concurrence mais de cohérence est en fait totalement généralisé.
Beaucoup pensent, disent, que les choses sont généralement cohérentes, et qu'il est impossible de faire ceci ou cela, du genre comme évoqué, "il est impossible de critiquer la TV à la TV".
Ben si, la preuve, ASI a existé 12 saisons à la TV, grâce à différentes choses, mais notamment parce-que rien n'est simple, blanc ou noir, mais comme l'explique bien D.S., d'un côté il y avait des avis négatifs de la part du milieu télévisé, d'un autre des avis positifs de la part des milieux éducatifs et assimilés.
Et sur d'autres choses que la TV, c'est pareil, sur le principe on peut toujours modifier des choses de l'intérieur, tout est question de "comment on s'y prend", "pendant combien de temps" (et là c'est parfois très court), avec l'aide de qui (dans et hors-système).
Un ami s'étonnait une fois de voir que l'on pouvait trouver par exemple à la FNAC des livres proprement subversifs au point par exemple d'êtres "anti-FNAC". Moi ce genre de choses ne m'a jamais étonné.
On est dans un monde remplit d'incohérences, outre mesure même, au-delà de l'imagination ("plus c'est gros, plus ça passe" disait Chirac). Si tel n'était pas le cas, soit les gens se révolteraient, soit ils seraient massacrés, ou les deux, mais si on laissait le système actuel de nos sociétés aller jusquau bout de sa logique, ce serait un monde invivable, si invivable qu'il ne durerait que le temps d'une révolte et/ou d'un massacre.
De là à dire par exemple que de gros partis politiques seraient changeables de l'intérieur, ça c'est une autre question, à laquelle je dirais plutôt non, faut pas non plus rêver. Mais trouver quelqu'un d'intéressant au plein milieu de gens totalement bêtes, c'est possible, encore plus si cette personne ne s'est pas encore rendue compte de l'état de bêtise des autres personnes, ou qu'elle s'en cache les yeux volontairement.
Ce que je veux simplement dire de façon encore plus globale, c'est qu'il est récurrent de trouver un petit truc tout à fait intéressant, parmi un tas d'ordure, que ça soit une phrase dans un livre, une émission sur une chaine de merde, un article sur un site web de merde, une phrase intéressante d'une personne totalement nauséabonde, etc. La vie est ainsi faite.
Un exemple facile : la chaine de TV "LCPAN-Public Sénat" : j'y ai quasi systématiquement vu des émissions, débats, reportages, documentaires très intéressants, remettant en cause le système en général, au point de devenir plutôt anti-parlementaire, tellement on y voit leurs travers : et pourtant, c'est une chaine "de l'Etat" diraient certains, du moins publique, dirigée par des gens à priori plutôt pro-système qu'anti-système. La question pour cette chaine est "jusqu'à quand ?".

Autrement, j'avoue que l'extrait de la dernière émission version FranceTV m'a un peu ému (à 1h13min), car je l'avais vu à l'époque, et sans savoir plus que les autres ce qu'il allait se passer, je sentais que les choses étaient bizarres, en quelque sorte à un carrefour : rien de mal n'était encore fait, mais un faisceau de présomptions m'inquiétait ;
d'autant que les élections présidentielles étaient fraichement passées les 22 avril et 6 mai (l'émission étant fin juin), et que je n'y voyait rien de bon ; je trouvais que l'on était déjà tombés bien bas, et que supprimer ASI de la TV serait enfoncer les français dans leur ensemble toujours un peu plus vers l'ignorance. ASI n'étant bien sûr pas non plus l'alpha et l'oméga du savoir.
Je pense vraiment qu'il manque un réel état des lieux d'ASI entre l'avant et l'après, entre l'avant et le maintenant, car on ne peut pas non plus dire que toutes les émissions d'ASI version internet ont été une réussite, certains travers reviennent inéluctablement, donc c'est se tromper que de dire ou d'insinuer qu'ASI a tiré toutes les leçons de ses erreurs passées.
Et d'un autre côté il y a aussi eu d'excellentes émissions, sur FranceTV et sur internet.

L'extrait cité évoque Chloé Delaume, chargée d'être la porte-voix des "forumeurs" d'ASI, or je me souviens qu'à l'époque, je trouvais qu'elle était mise de côté, comme si ça embêtait D.S. en particulier que des gens, téléspectateurs, aient des choses à redire à son émission ... je trouvais ça dommage, d'autant que ses rares interventions étaient toujours très intéressantes. Or sur ASI nouvelle version, ça a complètement disparu, personne n'est là pour retranscrire la voix des abonnés. Sûrement parce-que chaque "employé" d'ASI peut aller à sa guise lire les réactions sur les forums, etc, et qu'il est donc considéré que tout le monde est au fait de ce que peuvent penser les abonnés dans leur ensemble ;
sauf que c'est un fait : les abonnés ont parole libre sur les forums, donc par ailleurs n'ont plus la parole ni de porte-voix dans l'émission.

Sur le sujet d'avoir des invités qui vont "cogner" dans le verbe :
l'animation d'un débat est toujours une opération délicate, car on est toujours obligés de faire avec les invités qu'on a, on n'est pas là pour les obliger à dire ceci ou cela, ou à les sommer de se comporter de telle ou telle manière ;
je comprends un peu mieux pourquoi D.S. laisse -trop souvent à mon goût- se faire les débat sans vraiment intervenir. L'extrait ancien avec Nicolas Hulot ne me semble pas particulièrement chaotique, trouvant D.S. intervenant justement aux bons moments pour qu'un débat audible se poursuive, et de nombreuses émissions par la suite ont été au moins sinon plus inaudibles voir contre-productives au débat au sein de l'émission.
Je pense même qu'il est impossible de se dédouaner de ce rôle (de régulateur) à partir du moment où l'on a plusieurs invités, même si ils sont à priori d'accord sur beaucoup de choses, car personne n'est d'accord sur tout avec quelqu'un d'autre. Et dès lors que les interlocuteurs ne veulent pas ou ne sont pas capables de s'écouter -et ça on ne le sait que devant le fait accomplit, difficlement avant, là est la difficultée-, il est nécessaire d'intervenir pour réguler l'échange.
Cela paraît simple et bête à dire, mais implique d'accepter, et c'est difficile, d'être un censeur -même petit-, car il faut alors choisir arbitrairement que l'un se taise pour laisser s'exprimer l'autre.
Parenthèse : c'est d'ailleurs dans ces moments de chaos audios que dans les émissions TV de façon générale, ce sont à la fois les moments où il y a de vraies questions en jeu, et à la fois les moments où vu le chaos, on passe à autre chose, donc on évite les vrais débats, ce qui est dommage, c'est d'ailleurs pour ça que je ne regarde plus d'émission typiquement de débat politique et surtout entre politiques (pas de TV, ça aide, mais internet est là pour regarder ASI ...).

J'aimerais bien que le côté participatif de la part des abonnés soit développé, et par exemple pourquoi pas proposer une sorte d'élection au sein des abonnés, d'un petit groupe d'abonnés chargé de faire au sein d'ASI une émission ;
c'est une idée que je lance.
Je dois dire que je suis aussi surprise que d'autrres de ne voir que les années FT au menu des 20 ans d'arrêt sur images. Cependant, la nouvelle ère est apparue en creux plusieurs fois sur l'air "les temps ont changé, aujourd'hui, on fait autrement".
Moi j'aurai rajouté dans les rencontres marquantes au minimum le passage de Lordon chez Judith. J'aurai évoqué la ligne Jaune, mais peut-être serait-on tombé alors dans la séquence nostalgie que Daniel voulait éviter ? Et on n'aurait plus été plus dans l'émission arrêt sur image même mais dans les productions du site. Parce qu'arrêt sur images aujourd'hui, c'est plus qu'une seule émission...
Deux époques si distinctes n'auraient-elles pas mérité deux émissions ? Une sur l'ère de la télé et l'autre sur le glissement dans le net.
Je n'ai vu l'émission qu'aujourd'hui, et si je l'ai apréciée, elle m'a semblée tronquée, amputée de sa période récente. Délibérément.
Parce que "tout est encore en ligne". Oui, mais Daniel, pas même un coup de coeur, un coup de blues, un grand regret ou une grande satisfaction sur ces premières années ?
Peut-être qu'asi pourrait corriger le tir à l'occasion du 10ème anniversaire du site. C'est bientôt, en 2017, et il s'est passé tellement de choses, tellement d'évolutions. Et si c'était la nouvelle équipe qui était interviewée la prochaine fois ? Céderiez vous votre place pour permettre à quelqu'un de l'extérieur d'être le "cuisinier", Daniel ? ;)
Ça pourrait être une sacrée expérience. Chiche ?!
"Ce qui est étonnant, c'est qu'on ait survécu si longtemps sur France 5"

Mais allez-vous survivre aux trolls sur internet ?
Ce qui étonnant, c'est que toute l'analyse de Bourdieu avait conceptualisée, justement après ce passage, DS la passe sous silence.
Ce qui est encore plus étonnant, c'est que ce même DS, reprend aujourd'hui toute la critique de Bourdieu .... parce qu'il s'est fait virer de la 5!
Ce qui est encore plus étonnant, c'est qu'il n'y a aucune réponse sur le fond de cette critique.

Bourdieu déclare dans son papier : "J’hésite beaucoup [avant d'accepter l'invitation], craignant de laisser passer une occasion de faire, à propos d’un cas exemplaire, une analyse critique de la télévision à la télévision."
Brillante démonstration : Bourdieu a participé pour montrer son propos, et le jeune DS s'est laissé berner comme un bleu ...

J'ai toujours refusé de suivre Arrêt sur Images parce qu'on ne pouvait pas critiquer la télé en étant à la télé. Je me suis méfié de cette récupération évidente de la critique des médias par les médias eux même comme c'est le cas du petit journal.
Se déclarer irrévérencieux alors qu'on mène un débat avec son patron de la chaine à ses côtés, c'est quand même assez gonflé ...

Je commence déjà à regretter le 1€ que j'ai dépensé après 6 ans d'attente ...
Et DS vient de nouveau de se souvenir de son époque télé et de sa fascination de Loft Story chez Drouelle sur Inter ;)
Que peut être rafraîchissant une émission sans " langue de bois " , il y a longtemps , depuis sa disparition des antennes " officielles " qu'on n'avait pas assisté à ce genre de " lavage de cerveaux " , et ça fait du bien !!!
Merci Daniel , merci à toute cette équipe qui te soutient , sans tapage ni forfanterie , comme ce à quoi on assiste au -jour-le- jour sur les médias et qui nous gonfle le mou sans vergogne !!!
Merci , encore , et , bon vent et " ta taïé " !!!.....
Avec toute ma sympathie ,
Cordialement , Pierre .

20 ans, déjà ! 20 ans qu'Arrêt sur images tente semaine après semaine - jour après jour depuis la création du site Internet - d'arrêter les images, de déconstruire les récits médiatiques. Cela valait bien un numéro spécial. Non pas pour s'entre-congratuler, ou pour jeter un regard nostalgique sur vingt années de travail, mais plutôt pour faire un bilan, et pour vous livrer les dessous de certains moments de la vie de l'émission que vous ignoriez. Pour cela, trois journalistes de la rédaction d'arretsurimages.net, Justine Brabant, Anne-Sophie Jacques et Sébastien Rochat présentent cette émission. Dans le rôle de l'invité unique, Daniel Schneidermann.

L'émission est présentée par la rédaction, préparée par Adèle Bellot
et déco-réalisée par Axel de Velp et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 23 minutes.
Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.

Making of...... > Lire l'intégralité du texte
Une émission sur les 20 ans qui fait pratiquement l'impasse sur 7 ans (2007 - 2015). C est quand même fou, non? Révélateur aussi de la conception qu'@si se fait d'elle même ? Tellement d'émissions et d'évolutions depuis 2007, pour ne finalement parler que de la période France 5? J'ai personnellement été déçu.

Vous auriez pu parler du fait que vous n'arrivez pas à toucher plus de 30 000 personnes aujourd'hui, malgré votre super travail. Vous auriez pu parler des différentes émissions que vous avez eues, des Rafik, Guy et autres Judith ou encore de votre incapacité à avoir une application digne de ce nom et à coller aux nouveaux usages.
Il y aurait tellement eu à dire sur cette folle aventure en ligne, sur les aspects positifs et les ratés, sur les grands moments de cette aventure toujours en cours.

Total : vous nous ressortez des trucs couverts par vos émissions TV pour les 20 ans et vous paraissez vivre dans une identité qui est, il faut l'accepter, si loin (y compris pour les autres journalistes d'@si, qui se réduisent ici à n'être que des intervieweurs fan boys et girls de l'émission qu'ils regardaient à 16 ans).

Espérons que dans 10 ans, on ne parle plus des origines, de la naissance, mais de l'adolescence et de l'âge de la maturité. Espérons que dans 10 ans, les Rochat, BRabant, Daussy, Kelin et autres Neskovic aient aussi voix au chapitre.

Longue vie à vous.
Sympa cet anniversaire. Bon anniversaire ;D !
Problème : quand on a un contradicteur c'est "chiant", peut-être mais, Daniel, vous manquez parfois des questions qui paraissent évidentes lorsqu'on écoute une émission!
Alors pas de contradicteur mais un de vos journalistes avec vous serait utile, ça manque, je me suis fait plusieurs fois la réflexion et récemment par exemple dans votre émission avec Emmanuel Todd, il a manqué certaines questions!!! Il est difficile pour vous de TOUT faire et de TOUT suivre, parfois vous devenez muet; vous laissez filer ...
Bravo,
je suis une spectatrice sinon de vingt ans en tout cas pas mal de temps.
Au départ assez méfiante du "format". à priori pas de contradicteurs. Cependant pas déçue du résultat.
Daniel vous avez joué le jeu avec vos doutes qui se montrent et parfois aussi vos agacements. Les trois intervenants que vous interpellez par leur prénom ne se laissent aucunement démonter et jouent aussi leur parti. Pas de "mielisme" ni de match de catch, tant mieux.
Bon anniversaire à asi et j'espère, comme la fin de l'émission l'évoque, voir l'émission qui fêtera les trente ans.
Merci de ce retour en arrière qui fût aussi pour moi plein de souvenir.
En tout cas, s'il y a bien une chose qui n'influe pas sur mon envie de regarder ou pas une émission, cest sa durée.
Chère équipe de ASI, cher Daniel Schneidermann. De Belgique, cela fait donc 20 ans que je vous suis avec (presque) toujours le même intérêt. Vous faisiez tellement partie de mon PAF à moi que j'en avais oublié votre âge. Et le mien aussi... Je ne saurais trop vous remercier d'avoir contribué à développer chez le consommateur de média que je suis, et certainement chez des dizaines et des dizaines de milliers d'autres téléspectateurs, l'esprit critique et d'analyse. Vous êtes tous et toutes, l'exact antithèse de celui (je ne veux même pas rappeler son nom) qui avait plutôt choisi de rendre les cerveaux disponibles pour les remplir de coca-cola. En apprenant que vous aviez été approché jadis par une chaîne suisse, je me suis mis a espérer que dans vos projets de la prochaine décennie, vous pourriez bien "une fois" vous pencher sur les media belges, francophones en tous cas. En plus de nous offrir un miroir non déformant et toujours utile de nos pratiques qui au fond ne doivent pas être bien différentes de celles qui ont cours chez vous, cela pourrait peut-être aussi vous apporter quelques nouveaux abonnés ? Heureux anniversaire !
Survivre aussi longtemps sur le net après l'éviction de France 5, n'a en revanche rien d'étonnant.
La qualité des émissions, des sujets proposés, ne s'est jamais démentie.
Sauf dans l'esprit d'une poignée de passéistes aigris ressassant leurs vieilles lunes, de Bourdieu l'immodeste, enterré il y a treize ans en même temps que son idéologie, à Pierre Carles l'acrimonieux, qu'on ne qualifiera même pas de has been, lui qui n'a jamais été.
Ceux-là errent sur @si, souillant périodiquement le site de leur renvois biliaires.
Il y sont à leur place, comme le seraient des babouins sur la banquise.
Très bonne émission !
La nostalgie est encore ce qu'elle était.
Bonjour !
J'ai connu Arrêt sur images en 1999, par un collègue. Depuis, je n'ai cessé de la voir. Je suis de ceux, nombreux, qui ont signé la pétition et vous ai suivi sur l'internet. Mais étonné et déçu de voir que, sur les 180 000 (si j'ai bien entendu !) qui vous ont soutenu, seuls, 25 000 se sont abonnés... Radins, faux-derches ?
Je n'ai pu regarder l'émission qu'hier soir, puis j'ai lu quelques commentaires sur ce forum. Je suis d'accord avec l'un des intervenants : Justine, vous n'articulez pas suffisamment et vous parlez trop rapidement, je vous préfère nettement à l'écrit. J'ai fait un peu de théâtre amateur, ma diction s'en est nettement améliorée, j'ai appris à articuler et parler fort, je ne puis que vous le conseiller.
J'appuie l'idée que vous parliez des anciens collaborateurs d'Asi. Un jour, on s'aperçoit que Laure Daussy n'est plus à Asi sans savoir pourquoi (j'ai remarqué, d'après les réactions de certains dans le forum, qu'elle ne faisait pas l'unanimité, mais... qui fait l'unanimité ?)
Cordialement.
La meilleur emission et surtout la plus instructive: Celle avec Bourdieu.

Daniel tu as eu tellement raison d'invité Cavana et Durand, c'est deux chiens de gardes. On a vue en direct les travers que dénnonçait Bourdieu de la télévision. Leurs invectives et surtout la condescendance montre a quel point Bourdieu avait tout comprit ;)
On apprend dans cette émission (si j'ai bien suivi) que Daniel est copain avec Pujadas.
Ils se sont connus avant d'être des V.I.P. Ça crée des liens.
Ça me rappelle un peu le cas de Mitterrand.
Mitterrand fréquenta toute sa vie des fachos parce qu'il les avait connus dans sa jeunesse, avant qu'ils ne tournent mal, et qu'il était fidèle en amitié...
Attention, je ne dis pas que Pujadas est facho, hein...
Mais, perso, je m'en ferais pas un ami.
D'ailleurs, si je surprends un jour des voyous en train de peindre son scooter, je ne prendrai pas le risque d'intervenir, même si la couleur choisie ne me plait pas. On va pas risquer un mauvais coup pour un scooter.
Il faut dire que ce mot fuyant me semble très "pregnant" (que Melenchon, si j'ai bien compris, voulait peut-être travailler dans une émission avec vous et avec D. Pujadas). Un jour, vous en direz davantage, dans l'intérêt du transparence? Emission fascinante, merci. Je serais également preneur pour une émission sur les coulisses de Public Sénat / LCP. (Je n'étais pas en France de 2000 à 2003 donc je ne savais pas qu'Hélène Risser travaillait avec vous, mais le "off" avec Alain Duhamel me fait penser (mutatis mutandi) de ses quelques secondes off à la fin de son émission).

Bon anniversaire, en tout cas! et bravo pour votre parcours.

edits = grammaire :-/
Je sais pas vous mais la partie ouo Daniel explique que le procede de laisser tourner les cameras tourner etait deloyal me fait rire, il n y a vraiment rien de mechant, j adore Daniel, mais la facon dont il le dit est tellement drole! Le mouvement d'epaule, "un peu deloyal" puis la reprise en disant que c'etait vraiment deloyal, etc ...

C est a regarder en boucle! Minute 2.40!

http://www.arretsurimages.net/breves/2015-07-20/-si-2006-A-Duhamel-taille-Royal-en-off-id19075

Daniel continuez vraiment, vous etes tous top. Ce qui ressort de cette interview c est evidemment le cote business de Daniel, positionnement vis a vis de la concurrence, les coups, les procedes un peu fourbes, etc ... mais pour la bonne cause en quelque sorte et en avance sur son temps quand meme je trouve, meme s'il faint d'etre largue cote technologie.

Bref continuez comme ca, c est super, encore 10 ans ou plus.

Ah au fait, j ai arrete l'abonnement hors serie, je me sens coupable ... mais bon ... ca en est ou hors serie?
Merci pour 20 ans d'émissions de qualité et beaucoup de bonheur à vous suivre toutes ces années.
Je salue la qualité de votre travail et votre persévérance sur ce sujet en dépit des résistances du monde médiatique, il y a de quoi être fier!

Cette émission montre aussi combien ASI est l'oeuvre d'un seul homme et on peut penser que lorsque Daniel s'arrêtera, ASI s'arrêtera.
Peut-on espérer qu'avant les 30 ans d'ASI, on commentera Justine Brabant sur ce forum pour autre chose que son sourire?

Quel bilan tire-t-on de 20 ans d'ASI? Des coups d'éclats de Daniel, des erreurs de Daniel.

Où sont David Abiker, Pascale Clarke et les autres? Aux oubliettes.

J'apprécie les qualités de Daniel en tant que chroniqueur quotidien, en tant qu'interviewer et il me semble que ces qualités ont grandi depuis que l'émission est sur le web: les réflexions sur la durée de l'émission, les matchs de catch, l'interview solo sont très justes et on apprécie qu'ASI se soit renouvelé en faisant évoluer son art. Bravo. ASI produit une réflexion de fond et de qualité sur un mode aujourd'hui unique dans notre paysage médiatique. Bravo.

Mais pourquoi ne pas en faire une entreprise collective (après tout la ligne éditoriale d'ASI est plutôt à gauche, non? du côté du partage, de la collectivité, non?)? A titre de comparaison, Mediapart sans Plenel c'est encore Arfi et quelques autres. Cela n'enlève rien à Plenel et le média à tout à y gagner.

Je suis peut-être un peu trop naïf...
"nous rencontrons des difficultés avec cette vidéo, veuillez réessayez ultérieurement, erreur code 1003" de mémoire, donc je télécharge l'émission :: (Fichier: 2015-07-13-ASI-integrale-best-of-20ans.mp4)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon anniversaire les anciens jeunes !

Pierre Bourdieux l'escroquerie intelectuel de l'époque "DS : sociologue ? PB : non ne mettez rien". Il se prend pour l'Alpha et l'Omega. Idole des gauchistes, magistral au Colége de France.
Sur la séquence Paul Bismuth, ça explique bien la mentalité des journaliste: "tiens on va montrer Sarko méchant" Alors que cela a renforcer l'opinion de ceux de droite et même convaincu ceux de gauche,l’autorité républicaine comme dirai Manuel.
Une choses est sure, si tu fait ton boulot de journaliste, à un moment t'es viré de la TV, de la vérité mais pas trop.
ce qui me fait sourire, c'est qu'en creux j'ai comme eu une impression que DS admettait que l'@si de l'epoque faisait pas mal de decryptage du niveau Halouna and co, l'arrivée sur internet semble l'avoir fait gagner en "maturité" dans ses pratiques et dans l'analyse, bien que comme face a pierre pean sur son livre sur kouchner, on voit reapparaitre des vieux reflexes.

je me demande pourquoi DS a du mal a admettre que son evolution, l'evolution du dispositif est aussi du en grande part lié aux attentes de ses abonnés.
J'espère que DS n'a choisi que des passages qui l'ont marqué pour autre chose que le décryptage. Décrypter que nicolas Hulot ne regarde pas le Papou dans les yeux... Décrypeter que Nagui n'est pas aimable avec la dame en robe de chambre. Et attention, scoop, nous sommes en mesure de vous révéler que le sauvetage en montagne était un faux, mais on ne sait pas qui était au courrant.
On ajoute à tout ça un petit coup de caméra caché (bien choisi, sûr que DS n'a pas choisi le moment où il dit en off à Messier qu'il va lui parler de choses bien plus futiles), un franc parler de Laborde et la mises en scène des excuses de Mazerolle, où finalement DS rend service à sa chaine.
Pour ce qui est des deux premiers "décryptages", perso, ça me laisse un peu mal à l'aise. Je n'ai aucune sympathie pour Hulot ou Nagui, mais inviter quelqu'un pour lui montrer une image et lui dire "bon alors, on voit bien que vous êtes un salaud".... Est ce que cela vaut la peine d'être aussi méchant pour si peu?
Et puis, 15 ans après, continuer de trouver qu'inviter Messier est un coup...
Ca en dit assez long sur la façon dont on voit la télé. Comme une cour où tout le monde rève d'être le roi ou de l'avoir en plateau.
Une cour où l'on juge les gens sur les apparences. Une cour avec ses codes.
L'émission avec Bourdieu est symptômatique. Dire, comme le fait DS, que c'est Bourdieu qui a gagné, c'est un voeu pieux. Peut être nécessaire pour DS, histoire de ne pas culpabiliser. Mais Bourdieu s'est fait laminer par la condescendance toute professionnelle du couple Durand, et surtout Cavada.
Non, la cour n'aime pas qu'on lui dise sa vérité.
Cette rencontre avec Bourdieu est arrivée trop pour DS, c'est certain. Mais je me demande s'il y a jamais eu un bon moment pour que DS rencontre Bourdieu... Je n'y croit pas. DS continue de préférer les coups au longs tunnels fastidieux...
Belle émission.
Mais pas disponible sur Minitel.
Dommage.
Prochaine émission sur les "partenaires"/dissident?

ACRIMED, Pierre Carles, Halimi? Sur la pluralité de la critique, vos différences et vos convergences ... peut-être un moment émotion comme on a eu lors du rapprochement Mediapart/ASI avec un Plenel qui s'excuse... ici on aurait un Pierre Carles qui redit (comme à la fin du film) "j'étais jaloux, moi aussi je voulais critiquer et être entendu" et tout le monde se pardonne… (bon, ok, je crois en l’amour fraternel un peu trop)
Mais plus sérieusement, vos approches sont différentes et donc complémentaires... certains vont beaucoup trop loin (si faut le dire), certains sont plus politiques que d'autres, mais tous vous vous attachez à questionner et je suis sûr que vous pourriez vous retrouver et avoir un super débat sur ça.
"Ce qui est étonnant, c'est qu'on ait survécu si longtemps sur France 5".
C'est passque vous êtes des héros.
personalbranling
Etonnante la réponse de DS sur la question du débat contradictoire. Bourdieu, dans l'extrait, explique le manque d'espace télévisuel laissé à l'expression d'idées sans contradiction ce qui, selon lui, limite la diffusion d'idées nouvelles, ce qui est peut être ressenti comme salutaire du point de vue démocratique. DS nous explique qu'il ne tient plus au débat nécessairement contradictoire parce que... ça le saoule des fois en tant qu'animateur. Ca ne va pas au-delà? Doit-on comprendre que DS n'a pas réfléchi plus que ça au commentaire de Boudieu? Ce qui a compté, c'est son évolution psychologique? La réponse de DS a le mérite d'être humble...
Daniel; vieux lion à la force tranquille ? elle fut bien touchante cette émission et nos animateurs sympas et réactifs. Le tout dans une bienveillance respectueuse qui m'a mis de bonne humeur.
J'ai mieux mesuré la violence du milieu médiatique ou les grands prédateurs profitent des moindres faiblesses pour tuer l'autre. Mais Daniel as tu encore des amis ?. quel est le prix de l'indépendance ? tout ça semble te glisser comme l'eau sur les plumes du canard. La TV "du haut" c'est un chaudron qui pu dès qu'on gratouille derrière les apparences, c'est la vie quoi (celle qu'on croit normale). Serait ce un milieu particulièrement exposé pour égos surdimensionnés ? Et là, on se demande si c'est pas l'argent, le sexe ou le pouvoir, qui les font lever le matin.
Bon pour ma part, 20 ans de "fidélité" et toujours "droit dans mes bottes pour la fixette hebdomadaire d'ASI". Comme je suis retraité j'ai plus de temps, j'ai donc un nouveau capital disponible pour ne rien rater) . J'vois pas comment ni pourquoi je pourrais abandonner cette émission ça équivaudrait à une atteinte de mon intégrité physique et...mentale . Allez c'est reparti pour 10 ans, je suis partant pour sûr.



AH! j'y pense combien on gagne quand on est journaliste à ASI ?
Utile émission. Alors que regardais peu @si sur la 5, je suis très assidu comme abonné. C'est sans doute le cas de beaucoup, ce que m'avait dit Dan Israël. Une suggestion: que Daniel ferme la boutique en Août pour se ressourcer. Sortir du boulot ... Les abonnés sont prêts je pense a lui offrir des vacances pour que lui et toute l'équipe reviennent avec d'autres idées et le plein d'énergie.
Sympas ces flashbacks
"Je l'ai déclinée assez vite"(la proposition de Sègolène)
Parisien, tête de chien, parigot, tête de veau !
heureux de vous voir encore aujourd hui 20 ANS ! ça se fete oui...

que de souvenirs... et quel regret de vous avoir vu disparaitre de la petit lucarne...

en tout cas , cette premiere sequence choisie , avec nagui , je m en souviens comme si je l avais vu hier ... cette "pirouette" a la fin m a fait bondir de mon canapé , j avais 20 ans, un peu plus sanguin sans doute et surtout n ayant jamais apprécié nagui et ses émissions (sauf quelques tarattata) , et son style surtout ... bref... je me senti à votre place Daniel....

idem pour la sequence avec nicolas hulot , je me souviens de cette ambiance electrique ...j ai toujours apprécié vraiment ce côté "poil à gratter" de l emission ... et a l époque , hulot avait une exposition médiatique enorme et tres peu de voix critiques osaient s'elever contre lui... meme si , il est vrai, lui et son logisticien ont tenté de s'aboter l 'emission , pour ma part je trouve qu il en ressort quelque chose...et ce côté "poil à gratter" a rempli son role;

en apparté je fais un commentaire , c 'etait drole de vous voir daniel repondre a la question "la tele d aujourdhui est elle plus ou moins critique qu en 90 " l ecran derriere affiche une foto de thierry ardisson et son regard est dirigé vers vous... et quel regard ! :)

concernant le passage avec Bourdieu, je n avais pas vu l emission ; je dirai juste que apres avoir vu cette emission anniversaire , que je n'ai pas fini de le regretter ... vu les " rebondissements " qui ont suivi...

yes ! l'emission avec jean marie messier , je me souviens de cette emission, je comprends pas trop la polèmique sur le sandwich...bref...
effectivement l emission aurait eu lieu deux ans plus tard c eut été super de l avoir sur le plateau... le contenu aurait été complétement différent...

tres interressant le passage avec mazerolle , surtout d apprendre que la direction de la chaine a fait pression ! impressionnant... et ce sac de noeud entre baudis et la direction de France5 !!! j aurai aimé etre une petite souris a l epoque pour ecouter les discussions telephoniques ou autres... ca devait valoir son pesant de peanuts...

L 'episode F.Laborde...encore merci pour ces petites infos... une fois de plus , le coup de fil d arlette chabot prouve que la critique , meme constructive , n est pas acceptée dans toutes les redactions...

et donc , on cloture sur P. de Carolis ... que dire ... oui une vengeance qui aura été murie et preparée ... ce qui explique peut etre la durée de 13 ans de l emission a la télévision... il a du prendre son temps pour peaufiner le jour du meurtre de ASI et surtout comment il allait la tuer....
Très bon moment qui permet de rajeunir, de repenser avec Bourdieu, et de voir qu'il n'a pas complètement tort (à moins que ce soit Daniel).
Aujourd'hui, vingt ans après, grimace de l'histoire, c'est DSK qui cite Habermas (et qui a peut-être un peu raison)
Entre le spectre de Bourdieu et celui de Cavada, lequel est le plus terrorisant ?
super émission de meta media au carré merci !
quel plaisir de revoir l'émission de Bourdieu. dans mon souvenir il avait quitté le plateau, furieux, mais j'ai dû rêver
sa critique des medias est toujours aussi pertinente, mais elle n'a pas provoqué de prise de conscience ni de modification des pratiques journalistiques dans les grands medias, mis à part qq niches hors heures de grande audience : même conformisme idéologique, traitement inégal des invités, faux débats, agressivité, arrogance, complaisance,
heureusement il y a internet où on trouve le temps et la diversité, mais le brassage d'idées est-il important ou marginal (chacun dans sa bulle) ?
Bon anniversaire Arrêt sur images . vous nous avez appris jeter un regard critique sur les médias
Chez Daniel les smart-phone font 45 cm de large et les tablettes pas loin de 80 cm

et on slide avec une fauche.
Je viens de passer un très bon moment à visionner cette vidéo.
Je me délecte à l'idée de celles dans le même style déjà annoncées pour l'été.

Vous avez fortement contribuer à nourrir notre esprit critique de téléspectateurs,
à décortiquer images et événements.

Je ne roule pas sur l'or mais soutenir la démarche ASI avec mes deniers et selon mes moyens
est une priorité.

Merci aussi de permettre aux précaires de s'abonner gratuitement, en 2011 et 2012 ça avait été le cas pour moi.
Wait, What ! Daniel s'est tapé Chloé ?
Bon anniversaire ASI!
Bon anniv !
Mais ... revoyez vos basiques. (avancétèmieu, koua, non)

Message collectif :
Une personne citant [large]l'Ange Blanc et le Bourreau de Béthune[/large] ne peut être entièrement mauvaise ! (" de Bourdieu et le catch à quatre" par [large]Cheri Bibi[/large], ed. Clef de Bras)
Signataires : [large]Ben Chemoul, Delaporte, Bordes, Kid Marcel, Bouvet, Le Berger Basque[/large].
Joyeux aniv'
ASI est comme certaines personnes qui m'ont rendu avec modestie "intelligent".
Bon anniversaire!
A la question de Sébastien " RDV dans 10 ans?" j'ai ajouté 10 ans à mon âge personnel, ça calme... J'espère que ASI sera toujours vivant...et moi pour le fêter...

Ravi de voir des archives, que je n'avais pas oubliés. Mais déçu quand même du niveau des questions au capitaine. Par exemple: au sujet des "racailles" de Sarkosy ( ça ne l'excuse pas), poser la question de la "défense" de Sarkosy. Que le capitaine soit obligé de répondre que ce n'était que du fact-cheking à une salariée d'ASI est un peu troublant.


Je vais m'offrir quelques revisionnages pour continuer la fête.

"Surtout, ne lâchez rien"
C'était le mot de la fin des émissions de Mauduit-Colin sur France Inter

Bye
Bon anniv' ! merci et longue vie.
Et puis je ne peux m'empêcher d'ajouter que Daniel est plus beau maintenant. :)
20 ans déjà ... et le monde des médias n'a pas changé de comportements (trucages ... copinage ... propagande ... lèche-bottes ...)
Mais oui, depuis 20 ans, je n'ai pas le même regard sur les événements, à la télé ou dans la vie : toujours faire la part entre le vrai et le romancé ... rester vigilante aux grosses ficelles, aux raccourcis si intelligents (!) mais hors-sujets ... cela devrait être enseigné dans les écoles sous la rubrique "éducation civique"
20 ans déjà ... je ne vous dis pas dans rendez-vous dans 10 ans ... mais rendez-vous la semaine prochaine ...
je suis abonnée car il faut que "arrêt sur images" vive et continue ... mais aussi parce que j'en ai besoin pour toujours me rappeler qu'être libre, c'est d'abord, savoir décrypter le monde autour de soi, puis prendre position.
Je faisais partie des signataires de la fameuse pétition pour soutenir "arrêt sur images" ... et pourtant je ne signe jamais de pétitions (... bon c'est vrai du coup, je n'aurais plus le droit de dire "jamais" !), car je ne crois pas en l'efficacité des pétitions ... je suis contente de savoir que cette pétition a servi puisque finalement elle a permis l'idée d'internet de mûrir et de se réaliser.

merci pour ces 20 ans ... et à la semaine prochaine.
Arrêtsurimages c'était intéressant tant qu'on avait une (petite) confiance dans les médias. Toute personne réfléchissant (c'est-à-dire tout internaute abonné à ASI...) ne leur accorde plus le moindre intérêt. Continuer de les critiquer, c'est enfoncer des portes ouvertes. Donner la parole à ceux que les médias boycottent pourrait offrir une nouvelle orientation pour ASI. Sinon le désintérêt envers les médias risque d'aboutir à un manque d'intérêt pour ASI.
bon anniversaire
ça ne rajeunit pas... l'époque ou je stoppais tout le dimanche midi pour regarder la 5 et ASI
bien content de vous savoir toujours là et toujours le même
effectivement un petit coup de nostalgie pour les differents chroniqueurs sur le mode que sont-ils devenus serait sympa
encore bon anniversaire et ... longue vie
cordialement à toute l'équipe
mb
Est-ce qu'on pourra commander le buste de Daniel Schneidermann façon Lénine ? C'est qu'il est un peu cabot le DS devant les petits jeunes !!!!
Mais bon, on permet puisqu'on est abonné.
Je vais détonné dans ce concert de louanges, mais Justine Brabant pourrait-elle essayer d'articuler ? à moins que cela soit des problèmes de micros ?
Autrement c'est une émission intéressante avec un regret déjà formulé par d'autres sur le forum : l'absence de la séquence "que sont-ils devenus ?" car c'est aussi l'histoire des gens qui font l'émission et il n'y a pas que DS : dommage.
Sur le "pourquoi" de la présence de Cavada avec Bourdieu :
Pendant les grèves de 95, Cavada – en bon chien de garde - fait une émission à charge durant laquelle il se permet d'invectiver sévèrement 2 syndicalistes présents sur le plateau de son émission "des racines et des merdes".

Il me semble que Bourdieu revient dessus dans son livre rouge sur la télévision.
Bises ;)
Bonsoir.

Une remarque générale : d'accord sur l'évolution et sur la continuité de l'émission et du site, ce qui est en soi une très bonne chose..
Une question : ne faudrait-il pas expliquer un peu plus aux @sinautes les changements et évolutions au sein de l'équipe ?
Cela peut être bref (changement de carrière ou choix personnel), mais on se demande aussi – quel mauvais esprit ! – si certains journalistes, intervenants ou émissions ne passent pas à la trappe. L'ambiance décontractée (quoique très professionnelle) qui prévraut sur le plateau entre le patron et les journalistes ne masque-t-elle pas les désaccords qui ont pu avoir lieu au cours de ces vingt années ?

On aimerait en savoir un tout petit peu plus.
Merci,

BV
merci merci et merci.

et rendez-vous dans 10 ans ici ou ailleurs !
Émission d'une ultra-violence insoutenable.

L'invité est soumis à un feu de questions impitoyables de la part des trois journalistes dont l'impertinence qui confine à la cruauté démontre un goût pour la recherche de la vérité rarement atteint sur un plateau télé.

L'autocritique des médias est un exercice âpre, à côté duquel un match de catch est un chemin bordé de roses.
Bonjour a toutes l'équipe d'arret sur image,

On va faire bref, j'en suis a 50 minutes de lecture, et je ne peux réprimer cette envie de dire, que j'aime bien cette émission.
Tres interessantes les discussions (pour un neophyte des médias) sur le positionnement "internet vs télé installée", pressions diverses et variées des directions de chaine (baudis), la question du risque de surinterpretation... Daniel se retrouve a formuler parfois sa pensee en l'exprimant et c'est intéressant... (mise en abyme)

En passant, je reviendrai pas sur Bourdieu qui est une vieille blessure toujours ouverte apparemment :), mais je comprends que des analyse comme Carles (que j'aime bien, mais qui peut aussi etre confronté au risque de surinterpretation) avec le contraste du "coup" de Messier vs coup de Bourdieu qui (je crois) ne faisais pas non plus bcp de télé (mais on est d'accord, le patron de vivendi ça vend mieux qu'un "college de France").

On comprends mieux les interruptions (je pense a l'emission précendente sur le grexit, qui m'avait parfois frustré, notamment une interruption de l'universitaire) avec le conducteur "minuté" (merci pour l'extrait de l'emission "parodique" allemande).

Tant que j'y suis, le piege (si c'en est un) d'arret sur image (même si je m'en réjouis souvent, l'internaute est contradictoire) est de moins faire d'émission sur l'analyse de l'image ...
Quelques sujets (pas tres sexy, je l'avoue) de ce type
- il y a l'investissement de la Chine pour faire des médias multi langues sur le (http://www.chine-informations.com). A quand un CNN/Aljeezera/France24 chinois...
- l'université dans les médias (la remarque de Melanchon sur le manque de reactions sur le bac pro est revelatrice)
- sur le grexit, independamment de l'opinion qu'on peut avoir de Varoufakis (qu'on pourrait soupçonner d'avoir cherché le grexit [a ce propos, grexit ou brexit ?]), sur le niveau de traitement de discours (politique vs economique) dans les medias.
- et peut etre un cours "technique" sur comment on fait des emissions télé vs web
- une autre mise en abyme, le côté ego-psycho-socio des forums (qu'on voit plus traité, au moins en feedback, sur les emissions "web" qu'a la télé peut etre).

Je crois me souvenir d'une emission ou justement, differents sujets, avec differents invités, permettent d'aborder des "micro" sujets.

Evidemment, la critique est aisée, les contraintes techniques, d'invités et financieres d'arret sur image n'etant pas les mêmes...

En terme de visibilité, peut être que des best of gratuit peuvent aider ... (sur que youtube permet d'atteindre plus de monde que dailymotion).

Un dernier point, le fameux probleme de la cible d'une emission... comment atteindre (pedagogiquement) une cible autre que ceux qui sont deja convaincu...

En tout cas, merci pour ces 20 ans, je fais parti de la relative vieille generation qui est venu de France 5.

Bon courage et longue vie a ASI
PS: pour les asinautes qui connaîtrait pas déjà, et pour ASI pour trouver de nouveaux invités :) , allez voir https://www.canal-u.tv/video/universite_rennes_2_crea_cim/rumeurs_et_theories_du_complot.11587
Petite erreur (pas lu le forum je ne sais pas si quelqu'un l'a dit) mais Anthony Morel ne vit pas dans l'Hérault mais dans le Gard ;)
Déjà posté ici mais resté sans réponse, je retente ma chance

[quote=RST]Depuis 3 ou 4 émissions maintenant, lorsque je télécharge en utilisant le lien d'@si je me retrouve sur ma télé avec un format 4:3 et non plus en 16/9 comme avant.
Pour avoir du 16/9 il faut que je télécharge via DownloadHelper à partir de Dailymotion mais c'est beaucoup plus long.

J'ai cru comprendre que quelque chose avait été changé récemment par @si concernant le format et bien ça n'est pas un succès en ce qui me concerne. Qu'est -ce que je peux faire pour revenir à la situation initiale (chargement plus rapide en 16/9)

Merci d'avance
Y'avait un coin de bleu qui déchirait, à se fracasser, le gris.
Y'avait, ce soir, des sourires et des clins d'oeil à aspirer le possible
Y'avait des gueules respectables et d'autres moins à se heurter au poing.
Y'avait....

Y'aura.
Je verrai sûrement, ou pas.
20 ans, ce sont des bandeaux rouges sur fond noir de soleil.
Bon...je recommence, peut-être mon mail va apparaître deux fois j'ai dû faire une fausse manip, du coup je ne sais pas si la version 1 est passée ou a totalement disparue...bouh. Dans le cas de la disparition malencontreuse, je me vois obligée de résumer...pardon si je me répète quelque part.

Donc

Je ne m'étais pas aperçue que je connaissais arrêt sur images depuis 20 ans, je n'avais déjà pas la télé à l'époque et pourtant je me souviens de l'émission avec Bourdieu et le décortiquage du mot incendiaire de "racaille" ( même si ça n'excuse pas le monsieur.) C'est donc que sans la télé, quand je croisais un poste, c'était déjà l'émission que je voulais bien regarder. Mais alors merci, heureusement que vous êtes passés sur internet au moins là je vous suis. Et souvent je vous tire mon chapeau, encore la semaine dernière quand aller à la pêche aux informations sur la Grèce était aussi incongru que de chercher une perruche en Alaska, vous du tac au tac vous étiez sur le pont exactement au bon moment. Je salue tout ce travail et aussi la newsletter qui vous rend présent tous les vendredis pour m'éviter d'oublier, et les chroniques des matinautes qui souvent me permettent d'ouvrir l'horizon alors qu'on le décrirait stérile et sans porte afin de modeler correctement le fatalisme.
J'ai été étonnée de ces récurrences sur "nos abonnés nous ont dit", je n'avais pas mesuré à quel point cela pouvait être important pour vous ( surtout je ne l'ai pas ressenti dans la succession de vos émissions, ce qui est plutôt bon signe à mon sens...)

Tiens, je vous confie quelque chose, cela fait des années que je rêve d'un média qui parlerait de l'Europe, j'aime beaucoup Courrier international mais ça n'est pas ça dont je parle, un média qui parlerait dans un même article sur un même sujet de tous les angles de vues des pays d'Europe en en faisant une synthèse, que la réflexion se fasse pour embrasser ces pensées disparates mais qui tendent vers une connaissance plus vaste que nationale. Quelque part, je me dis que si ça n'existe pas, ça ne peut pas avancer et ça me désole à chaque fois que je croise un journaliste qui pour clôturer la discussion cite "courrier international". Je vous le confie juste parce que vous êtes le site en qui j'ai confiance, le seul. J'aime aussi médiapart et arte journal mais il n'en reste pas moins que ça n'est pas le mot "confiance" que j'emploierai pour eux. C'était ma contribution pour saluer votre travail et fêter les dix années prochaines ! MERCI.
Joyeux Anniversaire!
Par contre, il aurait été sympa d'inviter les anciens d'ASI : David Abiker, Hélène Risser, Alain Rémond, Sébastien Bohler ...
Une des grandes force d'ASI est d'avoir essaimé des journalistes de talent dans les médias.
Merveilleux!
Merci.
bonne anniverssaire a vous,et merci a Daniel pour sa generosité(qui est reel et sans conditions) RDV en juillet 2025
Bon anniversaire et super émission ! Je regrette pourtant que vous ne nous mettiez pas autant en avant, nous, le public, qui vous avons suivi sur France 5 et nous les abonnés. N'oubliez pas : vous, nous et "les médias", c'est "un ménage çà trois" ...
Incroyable. J’ai dû manquer parfois quelques émissions d’Arrêt sur Images version télé. Mais dans les extraits proposés,
le seul qui me soit revenu avec toute l’épaisseur de la mémoire, c’est celui sur Nicolas Sarkozy et ses racailles.

Je pense que j’avais apprécié l’honnêteté de votre enquête sur ce sujet. Même si c’était Sarkozy.
Chaque [s]figurant[/s] acteur de la vie médiatique - aussi talonnèté soit-il - est un jour victime de la lessiveuse médiatique, si friande de raccourcis
et de jugements hâtifs et partisans.

Par ailleurs, je trouve la fin du passage sur Bourdieu à la limite du triste. Au lieu de reconnaître que Bourdieu avait raison
au sujet des débats contradictoires, il est plutôt question de dire que monsieur Schneidermann aime le confort
de l’invité unique et qu’une part de marché «entretien à invité unique» est à couvrir.

Par ailleurs bis, Jo la classe !, je n’ai pas du tout aimé le « je me suis rapproché [de Chloé Delaume] » adressé à Anne-Sophie Jacques.


Bon, on apprend quand même plein de choses intéressantes. Continuez, nous sommes là.
Bon anniversaire.
Des réflexions décousues à propos de cette émission.

J'étais un peu sceptique à l'annonce, mais finalement ce recul est intéressant.

Sur le fait qu'on puisse revoir toutes les émissions diffusées sur internet, j'ai au moins un contre-exemple : j'avais voulu revoir celle du 7/1/2011 (Avis de gros temps sur... Météo France) mais j'avais (et ai toujours ) : Fichier 'ASI_2011-01-06-lameteo.avi' non trouvé !

Le reproche fréquent fait à Daniel de couper ses interlocuteurs, qui évoque le reproche de laisser parler trop longtemps parfois (jamais vu, mais admettons) : couper la parole toutes les 10 secondes est effectivement assez insupportable, surtout que c'est soiuvent sans véritable raison. Défaut très répandu chez les animateurs TV, mais ce n'est pas une raison... L'animateur n'est pas là pour se mettre en scène, mais pour conduire le débat ou l'entretien.

Je suis d'acciord sur le fait que le "match de catch" est sans intérêt ; c'est d'ailleurs souvent cacophonique. Mieux vaut effectivement, lorsqu'il y a plusieurs intervenants, avoir des points de vue qui ne soient pas complètement opposés.

Pourquoi utiliser ce terme de "talk show" ? "Bavardage" me semble être une traduction possible et assez conforme.

Tiens au fait, pourquoi le "format standard" de 52 mn ?
Dans le genre question, aurons-nous un jour une émission sur les "mesures" d'audience ? Je les pressens assez hydrodigitales, mais la méthode semble mieux gardée que les plans de l'Otan.

Anne-Sophie : j'ai ri à "Partouze à Toulouse" ; ça fait très G. De Villiers
En tous cas, Bourdieu restera alors que cavada, maître de la loghorrée médiatique, plongera dans la géhenne.
Je n'ai pas encore vu l'émission mais le texte d'introduction est à lui seul excellent ! voté !
Longue vie à Arret sur images,bon anniversaire et merci à la sympathique équipe .
Super émission, très heureuse de vous avoir suivis depuis le début et je viens de reprendre mon abonnement, stupidement arrêté ces deux dernières années...mais évidemment, vous étiez les seuls à porter un regard critique et intelligent sur l'imbroglio de la Grèce (depuis que Bernard Maris est mort, il m'est difficile d'entendre des critiques intelligentes sur l'économie en général)...
Bref vous êtes super, continuez!!

A la semaine prochaine!
Yolaine

Ps: Peut-on trouver l'émission avec Bourdieu quelque part?
Emission en cours, c'est vraiment super !!!!!!! Bravo Daniel, bravo à l'équipe d'@si et longue vie !!!!!!! Allez, j'y retourne !!!!
Adorable mise en abîme.
Elle e eu du succès cette émission, ça a buggué de partout :)
Bon, j'arrête.
A star is born. Le sourire de Justine Brabant.
1.16' où il se confirme que la TSR est un organe d'information sérieux.
Ayez de la Suisse dans les idées.

grimace d'ironie à la Louis de Funès
Je viens de tomber de ma chaise.
Pujadas a failli être engagé à @si.
Mon univers s'écroule.
Le visionnage de l'émission vient de s'interrompre accidentellement (énigmatique erreur 1003).

...Bref, vous en étiez à comparer les traditionnels matchs de catch audiovisuels aux entretiens en tête à tête aujourd'hui privilégiés pour questionner le fond et attiser la pensée vivante.

De mémoire toutefois, parmi les émissions qui ont réussi à me passionner, il demeure quelques "matchs de catch".

Hypothèse de prérequis pour telles émissions : des invités-contradicteurs dotés des mêmes qualités que les brillants intervieweurs - que vous êtes !

Pugnacité, curiosité, réflexivité (à l'adresse des autres comme d'eux-mêmes).
Une jouissance palpable de l'incertitude, un plaisir du mouvement et une facilité à se mettre en jeu.

Un seul invité de cette sorte suffit d'ailleurs à enrichir l'émission de cette pensée qui se déploie et se cultive en direct.
Lorsqu'il n'est pas contagieux, il en devient rapidement le pivot, en suppléant, par exemple, l'invitant tout en conservant son droit d'invité au développement.

Je pense aux émissions plutôt récentes avec Jorge LAGO et Eric HAZAN (sur PODEMOS), Xavier TIMBEAU (au sujet de la DÉCROISSANCE), ou aux personnages comme F. LORDON ou E. TODD (...qu'il déconne ou non).

Il y eut des instants où la mutualisation des efforts collectifs qui surpassait en intensité tout entretien individuel.

Donc, bravo.
Multipliez ces bons choix et BON ANNIVERSAIRE

Pierre Bouysset
Vers 55' l'explication de Françoise Laborde : "rendre compte de la réalité, ça pose des problèmes techniques"

Ah bon ?

moins je regarde la télé et plus je l'aime

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Remarque de merde : face à Olivier Mazerolle, DS* est coiffé comme PPDA.

*j'ai pas écrit le lider maximo
on reverra les anciens chroniqueurs j’espère !
bonne anniversaire !
Instant magique entre Bourdieu et Cavada sur "le match de catch".

Et la suite en douche froide. Le lider maximo* : "jattends de quelqu'un sur le plateau qu'il se forge sa pensée en même temps qu'il parle" . Comme une poule pond son oeuf en caquettant ?

* coucou Pompastel !
à 34' 36"" "Une émission de télé, elle a besoin de faire des coups parce qu'il faut qu'on parle d'elle"
Tout est dit.
Y compris sur la célébration des vingt ans.
Pour les 20 ans, ce serait pas mal de faire un "ce qu'ils sont devenus" ... notamment des chroniqueurs.

Pour les 30 ans, Arrêt sur Images 3D en Oculus Rift avec agrégation automatique de vidéos postées d'amateurs qui viennent compléter/contredire des images d'émissions télévision ?

Si la télévision existe encore, mais a priori oui, vu que la consommation de télé augmente (de ce que disent les études scientifiques reprisent par Desmurget).
Hulot et les papous...
Pour moi, les papous c'est dans la tête et chaque dimanche sur France Culture à 12h45. Publicité gratuite.

N'empêche qu'ils s'énervent tous un peu sur les papous. Qui n'en demandaient pas tant.
héhé, l'extrait avec Nagui ;)
Ca commence bien, merci !
Très joyeux anniversaire, merci de votre travail et de votre accueil de la critique.
impossible de trouver des emissions d'arret sur image version tele ....

ASI n'a pas le droit des les diffuser sur internet(droits d'auteur?)?
Je continue, parce que je suis un peu lent.
Justine Brabant ressemble à ses textes. A la fois sérieuse et charmante.
Et puis ce sourire en coin...
Alors j'ai un soucis, sur Chrome, vos vidéos ne veulent plus fonctionner correctement "Erreur 1003". Je suis obligé de passer sur un autre navigateur pour pouvoir vos vidéos ...
Bon anniversaire et surtout longue vie à "Arrêt sur Images" !


C'est moi où dans la séquence avec Bourdieu il s'agit de Bruno Masure et non Guillaume Durand ?! Ou alors y'avait Durand et je n'ai pas vu.
Ah non, y'a bien Guillaume Durand ... désolé, c'est la chaleur. C'est comme j'ai cru voir Nagui aussi à un moment donné.
Une question concernant la version non montée : est ce que les invités savaient, étaient informés au début du tournage que la caméra continuait après le clap de fin officielle et que la version non montée ?
Hé bien là Daniel Schneidermann pédale, rétropédale, tente de surnager, se justifie et puis quoi ? Ben rien. Comme on dit, chacun se fera son opinion :(
comme Sagan...
gamma
Daniel Schneidermann pédale, rétropédale

Pô du tout. Daniel reconnaît honnêtement que le procédé était déloyal. J'en suis d'autant plus heureux que je n'arrêtais pas de le dire sur le forum.
Beau travail de toute l'équipe.
Emission super intéressante. Mais pouvait-il en être autrement avec ce casting de stars ? :o)
il reconnaît, et je partage votre sentiment positif... mais je suis un peu effaré qu'il ait dû tenter l'expérience pour se rendre compte que c'était une erreur. Naïvement, j'aurais placé la ligne rouge déontologique bien avant.
quand on est dans la créativité le test , c est compliqué d avoir du recul , surtout avec le système mediaptique , merci à lui de faire des erreurs et de l avouer , à force de ne vouloir que la perfection on obtiens des gens qui refusent d avoir tord , en ce moment Plenel et Mediapart déconné grave vers la droite , donne des leçons incroyables a l écris (leur vidéo restent excellente , les interviews aussi ) , mais les articles .... aujourd'hui mdp donne la parole à deux économistes de droite qui commentent le commentaire de Varoufakis ... Hallucinant , comme si on manquait de media de droite .

Daniel vous pourriez parler à votre pote Plenel et Votre copine Bernard , à eux deux entre la morale de cure de MDP (mais on ne juge pas DSK , faut pas pousser) , et le machisme de Hors serie , ça me fou les boulles ces gens de gauches qui sont aussi peu humains et ne se remettent pas en question .
aussi peu humains .
Rien que ça ? Savez être nuancé vous...
non non non ! il dit clairement qu'il est pas fier et qu'il ne le referait pas.
En même temps quand tu va dans une émission tu te renseigne, cette mésaventure est aussi arriver a J-F Kahn, je ne sais plus avant ou après. Mais peu importe, les gens de la TV ne la regarde pas et ils méprisent les téléspectateurs.
Formidable idée d'émission. Je fais l'impasse sur le tour de Francehttp://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.aurelle-verlac.com%2Frodez%2Fcathedrale_de_Rodez_1.png&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.aurelle-verlac.com%2Frodez%2Frodez.htm&h=1498&w=1070&tbnid=E4J-u5753h8s3M%3A&docid=KTpD-lhXwb3yKM&hl=fr&ei=st6oVYeYKsarUZS4q8AM&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=504&page=1&start=0&ndsp=28&ved=0CD8QrQMwCmoVChMIh7nogIDixgIVxlUUCh0U3ArI
Je précise que je m'apprête à regarder l'émission.
Une première remarque néanmoins à propos du paratexte: la partie concernant le "côté de la critique radicale des medias" évoque Bourdieu seul, sans parler ni de PLPL, ni du Plan B qui lui a en gros succédé, ni de Pierre Carles qui a pour un plus grand public analysé ou tout au moins évoqué ces questions. Cette manière d'écrire — sans vouloir être "gauchiste de service" ou autre — me rappelle tout à fait la remarque qu'Henri Maler avait faite sur votre plateau lorsqu'il parlait des émissions sur "la critique radicale des médias" — "suivez-mon regard", disait-il — sans nommer l'adversaire ou tout au moins le destinataire.
J'ai vu Nagui, ou c'est la canicule qui me ravage ?
Joyeux anniversaire !!!
Arrêt sur Images
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.