92
Commentaires

Brésil : et les preuves arrivèrent, après la bataille

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 18 fois

Non, là c'est vous qui faites dire à cet article de DS ce qu'il ne dit absolument pas.

L'article, à mon avis, met en lumière un état de fait selon lequel, le système judiciaire français et celui brésilien souffrent d'une séparation des pouvoirs (entre(...)

d'où la difficulté de lutter contre de fausses informations qui tombent dans des oreilles paresseuses 


merci pour votre émission sur le sujet .

désolé mais j'ai un peu de mal avec "Parce que si c'est le fait que le parquet est par essence nommé par le pouvoir politique, alors c'est bon, on ferme les tribunaux, et on ouvre un machin sur les rézosocios où chacun pourra dire si, selon lui, tel (...)

Derniers commentaires

Christine Lagarde à propos de Bolsonaro :

"Je me réjouis de ses intentions d'engager la réforme des retraites que son prédécesseur, Michel Temer, n'a pu politiquement mettre en œuvre".

Au FMI, on a toujours eu le sens des priorités.

Bonjour Arrêt sur images 

J'ai beaucoup apprécié votre émission sur le nouveau président brésilien 

Très instructif 

J'ai du le revoir pour comprendre les tenants et les aboutissants de la politique brésilienne 

Continuer à à nous faire comprendre les images 

Quand il y a de gros enjeux politiques :


1- S'imaginer que la justice puisse agir en toute indépendance relève de la naïveté.

2 - Que la justice soi instrumentalisée ne prouve pas que le mis en cause soit innocent.

3 - En conséquence, chacun prend position sur une affaire en fonction de ses opinions politiques ex-ante et/ou de sa part de naïveté (nous en avons tous une).

4 - Seuls les historiens, pourront éventuellement dire le "vrai".


Les preuves arriveront toujours après la bataille (CQFD).


beau dedouanement .. on savais pas que les juges etaient bourgeois et achetés par la droite. PAr contre toutes les medias ont su de suite que Trump ne valait rien a coté de clinton ))) c'est vrai que la tradition Bresilienne de democratie est bien meilleure qu'au US, les US hacké par la Russie , ce monstre agé , sans le fric US, et peu de possibilité, mais c'est sure, la bobo n'a pas pu perdre. Marrant comme les Daniels sont pusillanime sur Lula, et affirmatif sur trump et Chikirou, qui a le droit de faire pleins de truc, la FI n'est pas assujetit au droit public, tout comme les femmes et les mecs peuvent dans l'espace public montrer leur religion, c'est ca la loi. Mais les bobos qui eux sont irresponsable, veulent que tous nous soyons des fonctionnaires au garde a vous de leur desideratas; en passant ces bobos changent de femmes des quelle est vielle pour en prendre une plus jeunes, plus docile, dure l'alterité avec qq de son age; et ils supportent pas la frustration. 

Daniel vous devriez être décoré de la médaille Fields du journalisme

Lorsqu'on pouvait dire que le PNF agissait juste pour dézinguer Fillon avant la présidentielle on se faisait traiter de complotiste ...


Désolé je vais faire la réponse du berger à la bergère :


"Si Bolsonaro a pris Moro comme ministre de la justice c'est parce qu'il s'agit d'un grand juge bourré d'expérience et qui a su gérer des dossiers épineux sur le plan politique comme celui visant l'ancien président Lula . Avec Moro ministre de la justice c'est le gage d'avoir à faire à un homme qui a la tête froide et sur les épaules. Vos supputations (et il ne s'agit bien que de supputations et pas de preuve désolé) sont insupportables et confinent au complotisme, avec un tel parano comme journaliste on frise le retour aux années 30"


Alors c'est sympa de se faire traiter comme ça quand on dit juste des évidences ?

Doit-on nommer un juge au ministère de la justice ?

Autrement dit, peut-on nommer un membre du pouvoir judiciaire (qui plus est aux décisions contestées dans un dossier majeur en cours) à un poste du pouvoir exécutif (qui plus est suspect de vouloir asservir les contre-pouvoirs) ?

Mon commentaire est ironique ^^ visiblement cela vous a échappé, par contre Lula a déjà été jugé deux fois je ne suis pas sûr que l'on puisse parler d'affaire en cours il semble que le dossier Lula soit clos enfin pour l'instant.

On ne doit pas avoir la même définition du mot ironique, mais passons.

Ce qui ne m'a pas échappé, c'est que vous ne semblez pas comprendre comment la justice est censée opérer et comment elle a opéré dans le cas de Lula. Mais vous vous en foutez, hein, vous êtes juste là pour troller ?

Bonne question !

Que Fillon ait été visé pour l'évincer politiquement, ça ne fait aucun doute ! 


Avec la complicité du "vertueux" volatile qui a bien oeuvré  depuis quelques années pour que je n'aie plus aucune envie de le lire !


Mais au moins n'a-t-il pas dû passer par une procédure d'exception qui bafoue les droits élémentaires de la défense (pour les autres "politiques" mis en cause récemment, il n'y a pas eu un tel déploiement de forces, et à ma connaissance aucun n'a vu ses fichiers mis potentiellement à la disposition de barbouzes !)


Donc, surtout ne pas s'offusquer/s'interroger/s'inquiéter ?  

peut-être faudrat-il une mysterieuse disparition de mélenchon pour que la presse s'interroge sur....non, non , nonono , j'allais dire une connerie ! 

La Justice qui se récompense elle-même. En septembre 2016 la section anti-terroriste du parquet de Paris (compétence nationale) a été récompensée par l'Association internationale des procureurs. Le Parquet de Paris  a reçu le 《special archivement award》, prix pour accomplissements exceptionnels. 

Pourquoi a-t-il était récompensé ? Pour 《le courage, la ténacite et le dévouement》 dans la gestion des attentats de 2015. On y apprend que des magistrats ont travaillé jour et nuit pendant deux semaines. Le Monsieur Molins qui pour la photo a un joli sourire sans doute content de lui y déclare : 《 Nous aurions préféré ne pas être là pour recevoir une distinction parce qu'il n'y aurait jamais eu d'attaques 》. Effectivement, des centaines de morts et de blessés... Faut-il rappeler que le Parquet dispose d'un arsenal d'outils, de préventions, ... Mais comme dit le Monsieur Cazneuve il n'y a pas eu de 《failles》. 





C'est une stratégie générale, l'utilisation de la justice à des fins politiques avec la criminalisation des opposants, c'est plus malin que l'armée. En Espagne aussi : https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/11/02/jusqu-a-vingt-cinq-ans-de-prison-requis-contre-les-dirigeants-independantistes-catalans_5378044_3214.html

Aux petits réactionnaires commentateurs.


La comparution immédiate pour les citoyens de la France d'en-bas,

Une détention provisoire automatique en cas d'impossibilité  du tribunal de se réunir.

Une motivation sommaire qui dit vu les faits commis sur le territoire en date, condamnons à...

Des mandats de dépôt quasi-systématiques

Des prisons remplies à plus 1 / 3 de présumés innocents...

Des détournements de procédure généralisés par des qualifications juridiques du type 《bande organisée》 pour recourir à des prérogatives exorbitantes du droit commun...

Des aides juridictionnelles avec une défense de 3 mn avant la CI.

Des suicides, des viols en prison.

Des sous-effectifs, des suicides pénitentiaires, policiers...

Des sorties sèches du fait d'absence d'aménagement de la peine car la plupart des condamnations avec mandat de dépôt ou bon pour écrou concernent des petites peines moins d'un an... et l'on s'en fout

Un JLD encore en gestation qui n'a pas encore pris la mesure de sa fonction.

Un parquet indivisible et irresponsable (judiciairement)...

Un parquetier pouvant devenir JLD, juge d'instruction et ou tout autre juge du siège et inversement.

... 

Les enquêtes préliminaire et de flagrance des enquêtes secrètes dont l'avocat n'a qu'un rôle honorifique (30 mn GAV)


La justice qui a condamné Lula n'est pas un tribunal au sens de la Cour EDH. 


La séparation des pouvoirs est définie à la D 1789, son absence fait de la Constitution un simple papier pour mettre en boule dans une chaussure. Peut-être cela fait-il rire lorsque un député déclare 《ma personne est sacrée》 et bien je vous invite à aller vivre au Brésil, mais choisissez Bolsonaro votre grand défenseur. Vive Lula ! Simon

Je vous trouve bien courageux de rapprocher dans cet article les affaires Lula/Moro/Bolsonaro et Melenchon/Molins/Macron, après votre contre enquête sur les comptes de campagnes de Melenchon (sans parler de votre très réussie émission sur Bolsonaro), cela fait deux premières dans la presse française en moins d'une semaine ? Et pourtant comment échapper à cette comparaison avec le Brésil.


 


Bonjour et merci pour la chronique. 


Je voudrais me faire l'avocat du diable (je le précise pour qu'il n'y ait pas de malentendu...)

Vous comptez la nomination de ce juge comme une "preuve" de son instrumentalisation antérieure dans le procès de Lula. Evidemment, tout porte à trouver cela plausible. Mais je pense qu'au regard du journalisme d'investigation, ceci ne saurait être considéré comme une "preuve". C'est bien sûr un soupçon renforcé de la partialité dudit juge, mais ce n'est pas la preuve qu'en amont, Lula ait été condamné seulement à cause de cette partialité. Je pense qu'un (journaliste-)enquêteur ne se satisferait pas de cette "preuve". Après tout, à l'époque, qui aurait misé sur le fait que J. Bolsonaro ouvrirait des perspective de carrière inédites ? La question mérite d'être posée pour éviter la facilité d'explication rétrospectives, non ?


(Au passage, le juge Jean-Pierre n'était pas un personnage idéologiquement sympathique à mes yeux, n'empêche qu'il a fait condamner plusieurs élus pour de bonnes raisons. Certes, j'en conviens volontiers, avec des preuves, lui...)


En outre, plus loin dans votre chronique, vous enchainez sur le juge "très impartial, très incorruptible". L'ironie étant limpide sur la première partie de la formule, puisqu'il y a de toute évidence partialité, le lecteur est incité à la reporter aussi sur la seconde, et donc à penser que ce juge est corrompu (ou l'était au moment de la condamnation). Ce qui, sauf erreur, n'est pas démontré. Vous semblez court-circuiter toute nécessité d 'enquête pour le plaisir d'un bon mot, qui fera plaisir à tous ceux que ce nouveau pouvoir révulse (j'en suis!), mais qui se prête à une accusation en fake news.  


A moins que j'ai raté un ou des wagons. Dans ce cas désolé, mais je suis alors preneur de détails.

Ben, moi je l'aime bien, pour une fois, cette chronique du matin. Elle me permet, non pas un parallèle politique, mais un parallèle personnel tout aussi éloigné.


Si je l'aime bien, donc, c'est peut-être parce qu'elle tape sur la justice, qui n'est certes pas la même que celle qui s'acharne sur moi depuis 7 ans. Quoi que, c'est en train de dériver dangereusement ces derniers temps. On ne dit pas à "lajustice" que ce sont des branquignols ! Jamais. Et là, je viens de le dire à un juge d'instruction... Oups !

Et 7 ans, c'est long... Des enfants ont le temps de grandir en 7 ans...

Mais dans mon cas aussi, tout le monde regarde faire, y compris le défenseur des droits, en toute impuissance : "j'ai bien conscience de votre désarroi [...] mais le défenseur des droits ne peu remettre en cause une décision

juridictionnelle".

Tout ce que "l'on" me conseille de faire, c'est de retourner la voir, une 10e fois, cette "lajustice", en espérant qu'elle ne fera pas pire que les fois précédentes. Personne ne peut imaginer pire, mais à chaque fois on est surpris par la capacité d'innovation dans la définition du mot "pire" de "lajustice". Peu importe combien cela me coûte, là n'est pas le sujet. Peu importe que ça ait un impact direct sur des enfants, placés sous mon unique responsabilité, on s'en contrefout.

"lajustice" est indépendante, et elle entend bien que ce soit l'Argument pour qu'on ne vienne pas l'emmerder. Personne.


Peut-être aussi parce que cette chronique temporise une fois de plus le délire de l'"affaire Mélenchon-Chikirou", qui par les sommes qui sont en jeu doivent en faire rire plus d'un à droite voire même à une certaine "gauche", y compris celle qui s'est un peu lâché sur ses frais de campagne pour au final pas grand-chose. Ah si, faire perdre la vrai gauche, celle qui aurait peut-être pu me donner, au moins à moi, une petite lueur d'espoir, même mince.

Mais je vois dans les commentaires ci-dessous que les anti-Mélenchon primaires restent mobilisés. Chargée de com' et prestataire et ... ! Vous vous rendez compte !!!! Quel scandale.


Je ne sais si un parallèle politique entre l’Amérique du Sud et l'Europe est possible, mais, en voyant les manifestations au Pakistan contre un tout petit éclair de lucidité de rien du tout de "lajustice", il est une convergence mondiale qui me parait évidente et qui me fait dire que la folie aura plus rapidement raison de nous que le réchauffement climatique. La presse, la télé, la radio, les religions, les juges, les politiques, les Hommes... tous les jours, nous en montre le chemin, de plus en plus précisément.


Olivier.

Bien vu et bien dit. Preuve éclatante aussi d'une transformation actuelle du néolibéralisme en néofascisme décomplexé. C'est l'évidence même au Brésil, mais aussi plus discrètement en France et ailleurs. La mutation est mondiale. En France, on ne vit déjà plus en démocratie, ou si peu. Ce procureur de la République qui sévit depuis quelques années à Paris est un petit frère du juge Moro. Ce n'est pas pour rien qu'il est devenu un héros des nouveaux fachos, de la Macronie et de tout le monde néolibéral ce champion médiatique de l'antiterrorisme, de l'anticorruption et des affaires glauques. Il s'est offert des perquisitions disproportionnées contre la France Insoumise, mais il a aussi plusieurs autres faits douteux à son actif. Ses promotions éclair au plus haut niveau et ses accointances politiques et privées, ça commence à se voir dans plusieurs affaires. Pour ceux qui doutent encore de la fin de la démocratie et de la néofascisation en cours, lisez le livre de Wendy Brown, Undoing the Demos: Neoliberalism's Stealth Revolution: Wendy Brown: «Le néolibéralisme sape la démocratie»


Il y a des jours où je suis plus heureuse que d'autres d'être abonnée à ASI et aujourd'hui c'est le cas alors merci DS

Peut-être ce Moro finira comme Aldo ?


D'une  manière générale, "  ce qui est affirmé sans preuve, peut être  nié sans preuve ( Euclide )"

Décidément, je ne sais pas qui est ce Mélenchon mais il en a de la chance à avoir des édito quotidiens pour le défendre. On pourrait presque croire que la ligne éditoriale du moment est faite pour lui.

M'enfin, ...


Moro aux vaches !


Boahf

Le parallèle avec le juge Jean-Pierre est sans doute un bon parallèle . 


RFI, en avril de cette année, évoquait une "rumeur" selon laquelle Sergio Moro pourrait être tenté de profiter de sa notoriété de juge anti-corruption pour entrer en politique et se "hisser rapidement" au premier rang . 


Mais quelle conclusion peut-on en tirer sur "l'affaire Petrobas" par exemple ?


L'affaire Petrobas : est-ce un scandale de la corruption ou un scandale judiciaire ?



Daniel,


Là où en France on pouvait rapprocher aisément la ligne éditoriale de certains journaux (Libé, Nouvel Obs, etc.) au PS, au Brésil, il n'y a AUCUN grand journal, AUCUNE chaine de télévision, qui ait défendu ne serait-ce que mollement le PT.

Les seuls médias brésiliens (par ex. l'excellent The Intercept Brasil, fondé par Glenn Greenwald) qui proposent une analyse politique « de gauche » sont marginaux, confidentiels. 


Au Brésil, il n'y a tout simplement pas de grande presse qui soit un tantinet de gauche (même rose). Donc, en effet, l'Amérique du Sud, ce n'est pas l'Europe ! Toute lecture de ce qui s'y passe avec des lunettes européo-ajustées est condamnée à des conclusions foireuses.

Ce qui me refait penser à votre émission d'il y a deux ans avec Anthony Bellanger (et Christophe Ventura, remarquablement fin dans ses analyses), qui se livrait à des grandes assertions arrogantes sur la destitution de Dilma Roussef parce qu'il avait lu de-ci de-là les grands titres brésiliens. Un tel charlatan est une plaie pour le journalisme et le service public…

Je ne peux pas définir clairement pourquoi, mais cet article me met vraiment mal à l'aise.

Encore ressortir Mélenchon, comparer la France et le Brésil, même avec des pincettes...

C'est Mélenchon qui, dans un récent discours, a suggéré un parallèle entre le sort de Lula, et le sien ; mais où va-t-on ?

Mélenchon se prend pour Lula, et Macron c'est Bolsonaro ? STOP !

Désolé mais j'ai du mal avec :

"Mais le très professionnel procureur de Paris, avec son bandeau d'aveugle sur les yeux, est, dans le système français de nomination, tout aussi légitimement soupçonnable"


Le "système français de nomination" que vous visez, ne serait-ce pas celui qui est entrain de se mettre en place pour les FUTURS procureurs de Paris ?

Parce que si c'est le fait que le parquet est par essence nommé par le pouvoir politique, alors c'est bon, on ferme les tribunaux, et on ouvre un machin sur les rézosocios où chacun pourra dire si, selon lui, tel ou tel est coupable.


J'aimerais tant qu'à faire qu'on se penche sur le cas de tous les autres persécutés politiques, attaqués "comme par hasard" en "pleine période électorale", afin "de museler l'opposition". Vous prenez n'importe quel homme politique ayant des souis avec la justice et ça fera l'affaire...


L'argumentation sur les surfacturation loin d'être évidente, ok, bien entendu, bon boulot, mais tout le reste, franchement....


PS Mélenchon se savonne bien la planche tout seul, même sans tenir compte de sa fureur du jour de la perquisition. L'épisode de Marseille où il appelle quasiment à l'insurrection avant de minauder devant Macron quand il le rencontre sur place n'est qu'un des indices (avec sa looooongue carrière de sénateur PS) qu'il n'a peut-être pas tout à fait la carrure qu'il prétend...

Ce n'est pas une preuve:

https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-qui-est-eric-de-montgolfier-l-ex-magistrat-qui-rallie-hamon-7787260515

d'où la difficulté de lutter contre de fausses informations qui tombent dans des oreilles paresseuses 


merci pour votre émission sur le sujet .

vous suggéreriez que Moro aurait fait tout ce ramdam contre Lula pour un poste de ministre ? vous virez complotiste . Rien a voir , ou... mais depuis quelques temps je me suis rendu compte de la puissance sur les esprits du loto et de ses dérivés , quand tout est perdu quand l'espoir s'effondre , c'est le dernier argument des gens qui perdu foi en l'avenir..." a moins que je gagne au loto "une étude sur les rouages psychologiques de ce genre d'instrument est ce déjà fait ? pour déconstruire l'écheveau du capitalisme suffira t il de tirer un seul fil ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.