Brésil : et les preuves arrivèrent, après la bataille
chronique

Brésil : et les preuves arrivèrent, après la bataille

C'est fait. Le futur ministre de la Justice du Brésil s'appelle Sergio Moro. La presse l'annonce (ci-dessous, Le Figaro) sans dire l'essentiel : Moro est le juge qui a condamné Lula à neuf ans de prison pour corruption, sans preuve (la condamnation a ensuite été alourdie à douze ans en appel). 

Moro

Douze ans ? Sans preuve ? demandera le gros bon sens populaire, à qui on ne la fait pas. Le gros bon sens populaire est incarné ci-dessous par mon excellent confrère Pascal Praud, de chez Bolloré.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.