382
Commentaires

"Arnaud Lagardère s'est inséré naturellement dans le tournage"

Il arrive rarement à la télévision qu’on se pince en se demandant si on voit vraiment ce qu’on est en train de voir. Et pourtant le récent documentaire de la télévision belge RTBF (que l'on peut visionner ici en ligne) sur Arnaud Lagardère et sa compagne Jade Foret a produit cet effet de sidération. Voir un grand patron français afficher sa richesse, se faire appeler "Nono" par sa belle-mère, contrevient à tant de codes implicites de l’imagerie des riches et des puissants, que l’on se demande comment ces images ont été tournées et ce qu’elles disent de ce grand patron français. Pour répondre à ces questions, Safia Kessas, productrice et Jacqueline Remy, auteure d’une biographie sur Arnaud Lagardère, "l’héritier qui voulait vivre sa vie" aux éditions Flammarion.

Derniers commentaires

le rachat par Lagardère des droits de l'émission "Tout ça..." nous ravive la mémoire de ce grand moment de télévision. Je l'ai revu en entier, alors que ça m'avait un peu ennuyé la première fois, mais puisqu'il insiste je pensais qu'il y avait quelque chose, et bien non, Nono et Jade sont aussi neuneu que possible, ce qu'il ne faut surtout pas ébruiter, le roi est nu...
J'ai appris à l'occasion ce qu'est l'effet Streisand, merci Nono.
une émission qui ne risque as de faire mal à la tête et somme toute bien vide elle aussi. A part que Lagardère est maintenu par une "commandite" j'aurais pas appris grand chose...
"Arnaud Lagardère s'est inséré naturellement dans le tournage". Heureusement, c'était l'objectif.

Le ridicule de Lagardère n'est pas incompatible avec la malhonnêteté de l'émission.

On a déjà expliqué ici à plusieurs reprises que les productions Strip-Tease transgressent allègrement toutes les règles méthodologiques et déontologiques. On n'est pas dans l'information.

Comme chaque fois, le sommet est atteint en plateau. Dutilleul ou Kessas se moquent de vous en jouant les Belges innocents.

Lagardère est connu en Belgique. Par les mêmes gens qu'en France. Une notoriété relative.

Jade Foret était pratiquement inconnue en Belgique avant le making-of des photos du Soir Illustré.
Aujourd'hui, 11/12/12, un vite-dit sur ce que prétend la télé belge à propos des actions de Lagardère ... tiens, c'est bizarre, il me semblait que l'invitée prétendait que Lagardère était un inconnu en Belgique ...
Je me suis réabonnée hier mais mauvaise surprise : aucune video ne fonctionne. La lecture s'arrête au bout de quelques secondes. Peut-on m'aider à régler ce problème ? Merci d'avance.
Personnellement ce qui m'a choqué dans cette émission , c'était l'affirmation constante de Safia Kessas de la sensilité francaise et de cette impression que les francais en font trop alors que les belges sont mesurés... c'était énervant et je pense que c'était l'effet voulu. Sinon une émission moyenne ... sans plus.
Ah ben ça... devinez qu'est-ce qui est en homepage de Dailymotion avec un titre kro meugnon et une photo pas du tout racoleuse ? C'est bon pour l'image d'ASI, ça.
Pour ceux qui ont regardé le documentaire de la RTBF : avez-vous écouté attentivement lorsque Arnaud Lagardère chante la Marseiilaise (vers 16'00)? Cela donne "les tendards sont grand élévés" (et il le dit 2 fois...) : ce n'est sans doute pas une plaisanterie, puisqu'il dit à sa belle-mère, quelques minutes plus tard, qu'on ne joue pas avec les drapeaux.
Sans commentaire...
Sur le peu que je perçois du reportage, je trouve Lagardère assez loin de l'univers de l'aristocratie de l'argent dont parlent les Pinçon-Charlot qui ressentent le besoin "d'enrober" leur richesse matérielle par une richesse culturelle et intellectuelle. On a l'impression d'être face à un nouveau riche qui n'a pas assimilé le vernis dont se recouvrent les héritiers... Or on est face à un héritier. Je ne sais pas si cela signifie quelque chose mais c'est assez curieux
LAGARDERE/FORET : manip de la RTBF ?
ah ben voilà, tout un vendredi soir passé à donner dans l'intox, le flan !!
bravo @si !
quand on vous dit que vous devriez consacrer votre temps à des vrais sujets pffff
vous devriez faire confiance à vos asinautes passque là en plus de n'avoir parlé que du vide intersidéral de la galaxie Lagardère vous vous ridiculisez !
demandez nous pour les vrais sujets, ô [s]capitaine[/s] matinaute endormi, on vous donnera de vraies idées...
Selon Foret, le tournage a ete arrete avant la fin prevue:

http://soirmag.lesoir.be/jade-foret-%C2%AB-j%E2%80%99ai-%C3%A9t%C3%A9-trahie-%C2%BB-2012-11-20-23764

En exclusivité pour “Le Soir magazine”, la jolie Belge revient sur la polémique du reportage de la RTBF “La Belle, le Milliardaire et la Discrète”

Avez-vous vu le reportage et qu’en avez-vous pensé ? Jade Foret : « Beaucoup de battage promotionnel a été fait avant sa diffusion, et finalement on voit une succession de tableaux d’une vie en famille sans les scandales qui avaient été annoncés. Deux regrets par contre: d’une part, on peut penser que la Porsche est un cadeau de mon fiancé alors que c’était un prêt pour le week-end, je faisais une blague et la réalisatrice présente le savait. D’autre part, cette même personne avait promis de ne pas montrer les essayages de ma future robe de mariée avant la cérémonie. Et ça, je l’ai en travers de la gorge! Je l’ai vécu comme une trahison! »

Pourquoi avoir accepté de participer à ce reportage? « Il m’a été présenté comme la suite logique d’un précédent reportage fait par la même réalisatrice (pour l’émission C’est la vie, sur les antennes de la RTBF il y a quelques années, ndlr) quand j’avais 14 ans. »

Pourquoi avez-vous décidé d’interrompre le tournage en cours de reportage? « Parce qu’on m’a dit que nous n’aurions pas de droit de regard avant la diffusion et nous ne voulions pas réitérer la même expérience que l’an passé (la fameuse séance photo organisée pour Le Soir magazine). »

Estimez-vous avoir été piégée par l’équipe de la RTBF? « D’une certaine manière oui puisqu’en arrêtant le tournage et en n’ayant plus aucune nouvelle par la suite, il semblait clair que rien ne serait diffusé. Nous avons appris par la presse que le reportage, pourtant inachevé, serait mis en onde. »

En cette période de crise économique qui touche de plein fouet de nombreuses personnes, ne trouvez-vous pas déplacé de vous montrer au grand public avec autant de signes de richesse ostentatoire? « Je sais que c’est un des axes de critique que l’on fait à mon fiancé, et pourtant il n’a aucune leçon de patriotisme ni de solidarité à recevoir, il a tout investi dans son entreprise et n’a jamais voulu s’expatrier. »

Comment a réagi votre compagnon à la diffusion du reportage de la RTBF ? « Il a eu exactement les mêmes réactions que moi, il n’est pas touché par les critiques à son encontre, et il a trouvé mesquines et hypocrites celles faites contre moi et ma maman. »

Craint-il une diffusion de ce reportage en France? « Absolument pas. »
//Pourtant, dans le journal de 13 heures de la RTBF, le jour de la diffusion du film, la présentatrice signale que "le groupe Lagardère a été en contact avec la RTBF et a menacé d’un recours"/ :

Ce n’est pas cette émission qui ridiculise le Groupe Lagardère-d’un-con, mais le Nono à sa belle-mémère.

On pourrait trouver sympa ce chien fou s’il jouait vraiment à faire tomber les quilles du jeu cacapipitataliliste, mais il n’a, in fine, rien d’un révolutionnaire de l’intérieur. Lui, ce serait plutôt de l’inférieur.
Je rajoute à mon répertoire l'expression "c'est du techno-stretch." de ce pas.
Il faut être sacrément beauf pour écrire un truc pareil.
Votre propos est insultant pour cette femme, et à travers elle de nombreuses autres femmes.
En réalité, le mannequin d’Arnaud Lagardère est un prototype de tamagushi japonais, une sorte de poupée hyper sophistiquée pour satisfaire le petit machin que vous avez entre les jambes, elle sait dire « merci » quand on lui offre une Porsche dernier modèle, elle gémi quand on la baise. Ils fournissent même la belle mère avec, celle ci vous fait plein de flatteries jusqu’à s’émerveiller de la taille de votre zob pour que votre égo soit hyper satisfait.

on baigne dans l'ère de l'egocratie ...
Quel ennui!!!
Mais quel est l'intérêt de tout ça ? ( si j'ai bien compris, à propos de 40 mn d'un soit-disant documentaire sur un ancien jeune homme super riche s'affichant avec une très belle femme ... ). Sauf, en terme d'intérêt, de confirmer mon choix de ne pas regarder la TV. Ou très peu.
( j'avoue que, par ennui, je n'ai pas été jusqu'au bout de mon émission hebdomadaire et préférée d'information ! ).
Non, décidément, sans moi cette semaine.
Cette émission reste importante. Elle dévoile et confirme le mode de pensée de nos dirigeants dans leur ensemble. Ne nous trompons pas. Nono est une caricature, mais produisez le même reportage sur François Pinault, qu'en resortira t'il? De la puérilité, de la parano, du matérialisme totalement dégoutant....
Je retourne à Todd et à ses élites auxquelles il fait tant confiance pour redresser le niveau du PIB français. A mon avis il se trompe maintenant de donnée majeure pour définir la puissance d'un pays. Celui qui dominera ou ceux qui domineront les autres seront encore ceux qui ont pris de l'avance sur l'écologie radicale et la décroissance, donc encore les pays du nord, donc encore ceux chez qui l'alphabétisation des masses est intervenue en premier: Les pays du nord. Mais aussi le Japon avec leur centrale nucléaire fermées. Ceux qui ont un système familial propice à l'éducation.D'ailleurs dans l'émisson avec Mélenchon Todd avait avoué qu'il était nul sur le point de vue sur l'environnement. Regardez là, ceci m'avait marqué. Pour un grand savant comme lui, cette donnée lui avait donc échappée alors qu'elle est centrale concernant l'évolution des peuples.

Pour en parler, j'avais un jour évoqué Paul Ariès j'avais été totalement déçu et je m'en veux encore de vous l'avoir conseillé. Il y en a un qui n'est jamais invité et qui est beaucoup plus tranchant, pertinent, c'est Vincent Cheynet. Il permet justement par les chroniques sur les écotartufes dans le journal La décroissance de faire tomber les élites qui se veulent sympathiques pour la planète comme l'autre bisounours de Nono.
Tout ceci montre aussi la nécéssité de modifier le système grâce certainement aux pistes que Chouard propose. Les décisions que le peuple prendrait par lui-même, seraient certainement plus raisonnable que celles prisent par nos élitent.
Admettons par exemple qu'un réferundum soit lancé sur la question d'un revenu maximal ou minimal accordé par français. Qu'en serait il. Le chirurgien obtiendrait peut-être ses 10 000€ demandé par DS et l'aide-soignant ses 1500€, 2000€ pour vivre. Pour le nucléaire; l'aéroport de NDL, la raison l'emporterait à coup sûr. Mais si, bien entendu, à coup sûr. Mettez les arguments des anti aéroports dans les journaux contre ceux des pros. Il n'y a pas d'ambiguité. Avec des journaux indépendants il n'y a pas d'ambiguités. Avec DS comme ministre de l'information il n'y aurait pas photos...
Je suis allé au bout...
J'aurais bien aimé que soit un peu creusée la phrase d'Arnaud Lagardére sur la tombe de son père."Papa, on les emmerde.".
Je ne pense pas que ce soit une phrase neutre vu les circonstances du décès de Jean Luc Lagardère.Et qui peuvent expliquer cette attitude provocatrice, et à dire vrai, si on ne s'y réfère pas, incompréhensible , de la part d'un des grands patrons français.
Vous nous avez habitués à des émissions plus intéressantes. Certes, Lagardère est manifestement un patron dilettante, dans sa bulle, peu de la valeur de l'argent, etc. et l'on peut juger cela scandaleux.

Mais quel intérêt y-a-t-il à chercher à savoir s'il en est conscient ou non?
Quel est l'intérêt de savoir si Lagardère à honte ou non de son héritage injuste?

Comment et pourquoi le droit autorise quelqu'un à concentrer et à hériter d'un tel pouvoir est sans doute une question plus intéressante et moins people.
A mon commentaire précédent je voulais ajouter :


Le reportage produit par la RTBF est cependant excellent car il révèle à quel point la société des dirigeants économiques français est tombé très bas dans la grossièreté sans en avoir conscience car ils se montrent avec beaucoup de naïveté et sans complexe, un des effets de la droite décomplexée. Ils révèlent ainsi qu'ils n'ont absolument rien compris à l'état actuel de nos sociétés en crise

Merci la RTBF, faites nous un reportage du même acabit sur Dassault et les autres et on comprendra aisément pourquoi la France est en crise ...
reportage édifiant sur un ultra riche qui sophistique à souhait, grâce à son fric, sa masturbation quotidienne.

Mais le plus édifiant c'est le niveau d'aliénation et le déni de la productrice qui utilise grandement le cliché facile de "vous les français ..."
Si elle semble incapable de comprendre les effets du contenu de ce qu'elle diffuse, l'impact de cet exhibitionnisme vulgaire, et évidement les réactions que cela suscite, elle est soit de mauvaise foi, soit totalement inconsciente, j'opterais plutôt pour la première alternative ...
La rentrée est plutôt mollassonne sur @si, mmh... On s'ennuie un peu, même avec Todd, c'est dire !

Heureusement pour mes neurones endormis, cette émission m'a fortement rappelé la théorie bourdieusienne : c'est fou comme, tous, ici, nous sommes attentifs et sensibles au franchissement de la norme sociale par ce riche et fils de riche, qui n'adopte pas les habitus de son milieu (discrétion, élégance, langue de bois etc.), et semble mettre en pratique une définition très personnelle de la distinction. Elle devient distinction par rapport à sa propre classe, et non par rapport au peuple... De là à en parler comme d'un personnage sympathique... pour moi, ce serait le cas s'il était un vrai rebelle, qu'il articulait clairement (et intelligemment) la conscience de ses trangressions... mais il ne demeure qu'un matérialiste, subversif par impulsion, qui ne fait que montrer, voire exhiber, les produits concrets de l'idéologie et des valeurs fondamentales de son milieu affairiste : la vie, c'est l'argent, et l'amour s'entretient à coups de bagnoles de luxe.
arnaud la gardére est un homme féminin qui se repose dans un univers féminin léger vaporeux .vivre dans un monde masculin l'épuise certainement que ça parle de la relation impossible à son père trop castrateur .il est maternant comme si elle était un bébé qu'il fait.

cette homoséxualité masculine n'est certes pas assumée elle reste virtuelle. il joue à la poupé car il ne joue pas aux armes.
Il devrait racheter une ligne de haute couture pour habiller toute les poupés du monde .

Pour ma part je crois qu'il n'est pas machiavélique cet un enfant qui ne veut pas grandir et qui semble dénué de méchanceté . je suis trés amusée part le personnage venise serait un peu son fief si il était musicien en soit c'est un artiste !!!
A part ça, quand est-ce qu'on parle des choses sérieuses comme, par exemple... euh, ch'ais pas moi : pourquoi l'état d'Israël est-il si belliqueux ?
Pourquoi le mensonge est-il une activité nationale et hyper organisée dans ce même pays et pourquoi la presse occidentale répète-t-elle à l'envi l'argumentaire mensonger et éculé des dirigeants israéliens "c'est eux qui nous envoient des missiles" ? (ah bon ? Et cékikatué le leader du Hamas ?) !
Vous savez, ces thèmes de débat qui font des forums à 1500 messages et où beaucoup de modérateurs croient voir plein d'antisémites ...
A noter qu'on pourrait aussi redevenir "hondurassiens" et évoquer Evo Morales, président de la Bolivie, qui a rompu toute relation diplomatique avec Israël et veut traîner le même état devant les tribunaux internationaux.
Bon, j'dis ça tout en sachant que c'est peine perdue... m'enfin, moi, ça m'intéresserait plus qu'un pauvre fils à papa complètement décérébré à la tête d'un empire (même militaire).
Il faudrait voir et revoir comment Apathie et Denisot se vautraient devant Lagardère pour comprendre une certaine anomalie française.
C'étai le jour du verdict sur le délit d'initiés à propos d'EADS.

Lagardère était venu attendre le verdict sur le plateau du "grand journal".
Il affirmait ignorer tout de son sort. voir alors les réactions atones des branleurs de Canal

Il fallait voir Apathie se vautrer, il fallait le voir s'écraser à l'annonce de la relaxe.
Lagardère avait pris l'oseille et s'était tiré. EADS AVAIT FAILLI EN MOURIR.
Je trouve la rédaction très complaisante avec la productrice
comme si il ne fallait pas trop brusquer une "cliente"

pascal
Le fait que certaines femmes et certains hommes intègrent les stéréotypes qui leur sont inculqués depuis la naissance au point que leur cerveau s'en trouve affecté n'a pas grand chose à voir avec la science. Aujourd'hui, n'importe quelle gamine est au courant qu'une femme qui sort avec un homme plus jeune de quelques années est une salope de cougar. Quoi de plus méprisant que le terme de Toyboy ? PAr contre tous ces hommes de 60 ans qui ont des enfants, c'est "naturel" (même si leurs enfants ont statistiquement plus de chances d'avoir une maladie mentale)

N'importe quelle gamine de 10 ans a été saturée d'émissions de télévisions, de publicités, qui montrent qu'il n'y a pas de salut en dehors du porte-monnaie. Tiens par exemple, le feuilleton Las Vegas qui passent tous les jours sur TMC sans que personne n'y trouve à redire : on y apprend qu'une femme ne doit jamais dire à son mari qu'elle gagne plus que lui car il y perdrait sa faculté à bander. On y apprend aussi quer "la grêve des stripteseuses c'est pas bien, car les messieurs qui travaillent dur toute l'année ont le droit de venir s'amuser". On y apprend que les hotesses ne veulent plus coucher avec les "baleines" (comprendre "des gros tas pleins de fric").

Des milliers de films montrent des histoires de filles de 20 ans qui tombent amoureuses de type totalement décrépis qui ont le double ou le triple de leur age, mais bien sûr c'est "biologique". Il y a vingt ans, à Cuba, les hommes aimaient voir des danseuses "bien en chair" aujourd'hui, ce sont des femmes qui correspondent à des stérotypes occidentaux.

Relisez Stephen Jay Gould qui montrait comment les pires préjugés peuvent être portés par des scientifiques et le premier d'entre eux : confondre les effets et les causes pour en faire une vérité "biologique"
Ce reportage de la RTBF me laisse perplexe, il sent la manip, les propos de la journaliste prétendant que les Belges ne savant pas qui est AL sonnent faux. La belle mère si vulgaire, l'épouse si jeune, le décalage entre ces deux, cette passion si improbable et si ce reportage visait à contredire les propos de certains journalistes prétendant qu'AL préfère les hommes. Vu sous ce jour, le reportage est tout autre !
Bonjour ! Sur RTBF, voulant regarder la vidéo, l'on m'informe que "vous êtes dans un pays où cette émission ne peut être diffusée" ?? qu'en penser ?
bon , ces riches , ils vivent presque tout comme nous ;ils hésitent entre le jambon et le jambon de Parme. sauf que ce choix difficile a lieu dans ma cuisine et non dans un jet privé.
quel drôle de thème;
je crois que les salarié(e)s de Nono se foutent de Nono:
ce qui compte c'est si leur boîte fonctionne ou pas !
le nono et les très riches vivent dans un autre monde que nous:
ce sont des êtres à part;
mais le nono en question gère très bien son image;
par contre le nono, le vrai nono, pas celui des images, je ne sais pas
où il est mais je sens qu'il a peur de s'enmerder royalement s'il cesse ses
clowneries ;
il essaie de se changer les idées avec ce qu'il peut mais il a un truc
qui déconne ou il lui manque 1 truc et à son niveau c'est souvent rédhibitoire;
la fille et la mère sont là pour remplir ce vide;
autre sujet, j'ai aimé le décalage sur le plateau entre la belge qui a employé
je ne sais combien de fois le mot "naturel" et DS "le français ";
nono ou pas nono, il y a les très riches qui essaient de garder leur pré carré;
à part cela il ne faut pas croire qu'ils bossent beaucoup sauf en représentation,
voire qu'ils sont très compétents ou très équilibrés ...
ce qu'il leur ai demandé c'est que ça dure leur pré carré
Mais quel guignol! Didier Porte en aurait-il perdu la voix?
Nono, on l'avait déjà vu dans un film en 1983.
Apparemment, il n'aurait rien perdu de son potentiel comique?
J'ai beaucoup de mal à croire (et merci à l'équipe d'ASI d'avoir insisté sur cet aspect) que Lagardère n'était pas du tout le sujet du reportage. Safia Kessi nous mène un peu en bateau en avançant qu'il n'est pas connu en Belgique....

L'idée ne leur a donc pas effleuré l'esprit que sa présence omniprésente dans le reportage allait susciter des réactions au-delà des frontières. Si Lagardère n'est pas connu des Belges, il l'est au moins de leurs médias qui vendent aux chaînes françaises et ont une petite idée de leur public.

Autre argument avancé: les Belges ne verraient pas leurs élites comme nous voyons les nôtres, merci pour eux !! C'est les prendre un peu pour des idiots, non? .
C'est le démon de midi!Bien sûr qu'il est follement et sincèrement amoureux!autrement,il ne s'afficherait pas de cette façon!car des jolies filles,il peut en avoir à la pelle!Et,alors?Parle-t-on de M.Dupont quand il est envahi par le même sentiment?Non!On s'en moque complètement!

Elle,par contre,on se doute bien qu'elle ne l'est pas amoureuse!sauf du carnet de chèques!

Cet homme me fait penser aux nobles de 1789,à côté de leurs pompes qui ne réalisaient pas qu'ils dansaient sur un volcan!,qui en voulaient toujours plus,qu'on augmente les impôts des pauvres mais surtout pas celui des riches car soit-disant,ils sont là pour enrichir le pays,alors qu'il le détruisent(avec de nos jours en plus la pollution!)
J'aimerais le voir vivre avec un SMIC!Sa belle,malheureusement pour lui,partirait!et,il comprendrait ce qu'est la vie quand il faut compter et faire attention à toutes ses dépenses!ça lui ferait du bien!

Le mérite de cette émission(car,il y en a un!)c'est de pointer du doigt le décalage entre la classe qui se croit "supérieure"(c'est à dire riche)et qui est méprisante envers la classe qu'elle estime inférieure c'est à dire nous les 80% de laborieux ou chômeurs que l'on divise(pour mieux régner)entre la classe moyenne qui va peu à peu disparaître et les pauvres;entre les travailleurs et chômeurs;entre les français de "souche"et les étrangers;entre les catholiques et les musulmans;entre les retraités et les travailleurs;entre les sédentaires et les nomades(appelés de nos jours Roms)etc...(je dois en oublier). Quand nous comprendrons ça,nous pourrons nous retourner vers Lagardère et autres patrons du CAC 40 pour leur demander des comptes,non pas sur leur vie amoureuse qui ne regarde personne,mais sur leur train de vie,alors qu'il y a des gens qui n'ont pas assez pour vivre,et que d'autres meurent dans la rue!
j'ai bien apprécié @si...merci !

cela me permet d'être au courant des stratégies de communication des uns et des autres sans regarder la tv.

Un encouragement pour Laure Daussy que je trouve pro. !!
ce genre de documentaire devrait donner envie à tous les exploités de la terre d'accrocher quelques possédants à des crocs de boucher mais ce soir il y a du foot à la télé non ?
Nul et non avenue, [s]"ognon"[/s] opinion !
pas vu…
donc avis non valable.
gamma
Vu le tour que ça prenait et le ton du forum, j'ai un peu arrêté rapidement.
On est bien, bien loin du contenu de cette émission. Et tant qu'à faire de jolis reportages sur les riches, autant les faire comme ça.
Je n'avais regardé que le dernier quart d'heure de l'émission, à la lecture du forum je vais m'arrêter là. Merci aux talentueux @sinautes.
Back to the people, et de l'ultra-friqué qui plus est...
Pourquoi pourquoi pourquoi... ?
Et Didier Porte, sinon, il va bien ?
Vivement la chronique qui tue sur cette journée à notre Dame des Landes.
Merci pour cette émission. Je la regarderai sûrement. Si un jour je m'intéresse aux people.
Sébastien, spécialiste du cerveau, avait dû oublier le sien quelque part ou alors vous avez de la super subsance pour péter la tête à @si. J'veux la même pour bien me persuader que "Nono", finalement, tout bien considéré, tout bien analysé, il est juste comme mes potes de barbec. Ah oui, j'veux la même. Vous êtes obligés de m'en donner. Sinon, vous me fournissez des potes comme Nono. Tout pareils ! Y'a pas de raisons que je reste avec ceux d'aujourd'hui. Des nullos !
La belle-mère se pose là.On a rarement vu plus vulgaire.En épousant la fille,il a aussi épousé la mère.Lui,il se montre assez "couillon",la dulcinée grimpée sur ses talons plutôt superficielle seulement interessée par elle-même.La productrice qui trouve ça très "naturel",mot répété x fois est juste à la hauteur de ce qu'elle a produit.
heu,il n'est pas marchand d'armes,le Arnaud??
Affligeant... je n'ai pas d'autres mots.

J'espèrais secrètement que la voix de la science "biologico psycho scientifico machin chose" allait donner un autre angle, un autre éclairage une autre respiration. Mais comme très souvent, Sebastien, nous montre comment des dispositifs très légitimés au niveau scientifique, donnent des conclusions que l'on trouve tous les jours dans les cafés du commerce.


Heureusement que Laure est là, avec sa belle et intelligente distance...Jacqueline Rémy, la classe aussi!
Cher Daniel,

Donner la parole à Laure en disant qu'elle va tout *bêtement* présenter le documentaire,
je ne sais pas si c'est de la misogynie, en tout cas, c'est de la muflerie.

Allez, on fera mieux la prochaine fois :-)
Etrange remarque que celle de DS à la fin de lémission : on savait que les patrons ultra-riches n'étaient pas les bourreaux de travail qu'ils prétendent mais maintenant on l'a vu, c'est terrible.
On le sait : " bon d'accord, bof bof "
mais maintenant
On l'a vu : " alors là, c'est ravageur "

donc, l'équation " VU A LA TELE = Véracité " est juste ?
Merde, des années d'Arrêt sur Images pour arriver à ça !!

Donc, le monde est ce que Pernaut en montre ?
Etre.... à la télé .... ou ne pas être ?
C'est ça qu'il faut comprendre ?
Ce n'est pas la jalousie qui inspire notre jugement, pauvre type, quintessence du petit fils à papa gâté-pourri, que tu es, petit Nono à sa maman, mais le dégoût profond envers un système rempli de petits salopards immatures, mégalos, égoïstes et irresponsables dans ton genre qui bousillent la vie de dizaines de millions de familles depuis des décennies.
Là, ce sera sans moi. ça n'empêchera pas de me demander si c'est parce que je suis obtus, de plus en plus épidermique au fil du temps, emmerdant ma famille de mes réflexions aigries (voire pire, cyniques) à chaque minute d'un JT dont je ne vois plus que les ficelles. ASI entre autres y est pour quelque chose.

Je me demande donc...
Mais là, non, ce sera sans moi.
J'en suis à 38 minutes et j'avoue peiner à partager l'excitation du plateau à connaitre en détails la vie des "puissants". J'ai l'impression de regarder un épisode de "vis ma vie" et je trouve ça ennuyeux à crever...
Deux détails m'ont amusé, ou plutôt deux noms, Denis Olivennes qui dirige la branche médias du groupe, ex-directeur du Nouvel Obs' avant que Joffrin ne retourne au bercail et Ramzi Khiroun à la com', ex-communicant de DSK (et chauffeur de la Porsche prise en photo à l'époque) quand le satyre était dans la course aux présidentielles.
Très très de gauche donc, la sociale-démocratie, on le voit avec quelques unes de ses fines fleurs...
Définitivement, Lagardère est un con, ça saute aux yeux et c'est la première fois que l'équipe d'arrêt sur image me déçoit.

Je m'attendais, sur un sujet pareil, à plus de mordant de la part de Daniel par exemple car il y avait de quoi.

l'image des patrons en prend un coup? Il y a longtemps que leur image est écornée et vu les postures qu'ils prennent en ce moment ça ne va

pas aller en s'arrangeant. Les temps sont bas de plafond!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Si vous voulez du belge du vrai, les amis, et causer d'amour comme on le fait peu, prenez 5 minutes ici http://youtu.be/rImVXSp6QvE . Cela pourrait servir d'utile antidote à une certaine nausée, toujours possible en tentant de regarder le film sur Lagardère (pas pu en voir le quart, trop dur).

L'étonnement de la productrice belge m'étonne, sot dit en passant. Elle ne comprend pas en quoi l'émission "Tout ça..." sur le milliard et la pintade peut choquer, dégoûter (on dira que la jalousie est un vilain défaut, en se trompant de niveau d'analyse). C'est amusant et recevable de mettre nos haut-le-corps sur le compte d'une identité française qui n'aurait pas d'équivalent en Belgique au moins. Mais il me semble que certaines réalités, dont le comportement des ultra-riches, brutalisent la dignitéé humaine. Et cela hors de toute barrières de frontières.
désolé j'ai pas le courage...
Ainsi donc, il y a en novembre en Belgique une tradition qui correspond un peu à notre Poisson d'avril.
Sympa.

Mais faut pas trop forcer la caricature des personnages, sinon ça fait pas vrai.

Pas réussi à regarder l'émission en entier, mais le peu que j'ai vu est largement suffisant.
Moi, j'ai appris 2 grandes choses dans cette émission, vers la fin, grâce à Jacqueline Rémy.
La première, c'est que par les temps qui courent, les grands patrons devraient "se tenir", ce qui m'a paru une idée lumineuse, en effet. C'est la crise, des pays entiers sont en faillite, on va droit dans le mur, alors ce que les patrons ont de mieux à faire, quand on dit "se tenir", c'est de continuer comme si de rien n'était, mais de le faire en se planquant, et pas devant des caméras belges !!! Grand enseignement...

Mais il y en a un autre. Et si, 'dans ce pays' (le pays, dans la bouche de Mme Rémy, était la France, hein, pas le Royaume de Belgique), si, donc, dans ce pays, on remettait en cause l'idée d'hériter du pouvoir ?

Alors là, je cours regarder mes éphémérides dans la cuisine : on est en quelle année, 2012 ? Parce que l'idée que l'hérédité du pouvoir soit pas forcément une bonne chose, me semble que c'est pas très neuf, si ?

Alors toute cette émission, c'était juste pour nous dire ça ?

Si, y'a une 3° chose que j'ai apprise : que Lagardère était avec un mannequin. Mais ça, je m'en foutais un peu.
ca fait quand même pitié de voir ce narcissisme : "on est beau, on est riche, on est célèbre ... et on emmerde les gens". Avec en embuscade la maman (ou mère maquerelle ?) qui colle sa fille au cas où éventuellement un lingot viendrait à tomber de la poche de son gendre ...
ce serait risible si ce n'était pas pathétique...
"Il arrive rarement à la télévision qu’on se pince en se demandant si on voit vraiment ce qu’on est en train de voir. Et pourtant le récent documentaire de la télévision belge RTBF (que l'on peut visionner ici en ligne) sur Arnaud Lagardère et sa compagne Jade Foret a produit cet effet de sidération."

Ca c'est de l'accroche, coco !!!

Avant de regarder l'émission je me suis donc, évidemment-bien-sûr, précipité sur le docu en question, toutàfé-voilà-voilà.

J'ai la vague impression de m'être fait avoir. Inintéressant au possible. Comprends pas. Du coup, je suis un peu vexé que la productrice belge s'imagine que tous les français soient dans le même état d'excitation devant ces images affligeantes de platitude. Heureusement qu'ils ne nous l'ont pas montré en train de faire caca !!!

Il y a quand même un moment savoureux, c'est le "je crois que ça vient de, comment dit-on déjà, les … alter-mondialistes". Là c'est drôle et révélateur.

Ca aurait sans doute mérité un vite-dit, pas plus.
Pour sortir des réactions de téléspectateurs fats et jaloux devant une émission de télé-réalité de TF6:

-Personne ne fait mention de l'impression étrange (sordide?) qui nait de:

-->L'absence totale d'autre préoccupation que celle des fonctions vitales de ces personnages (qu'est ce qu'on mange?) et l'impression d'ennui qui s'en dégage dans les moments où aucun des corps des protagonistes n'a de besoin particulier (qu'est ce qu'on fait maintenant?).

-->A cet ennui, Jade et Arnaud semblent répondre par un shoot de catécholamines qui peut être délivré de plusieurs façons:
*En consommant (porsche, tourisme, vêtements, ...)
*En faisant croire aux autres que leur vie est formidable (réseaux sociaux, séances photo...), déviation voyeuriste qui semble plus significative qu'une simple paraphilie qui se limiterait par définition au domaine sexuel.

-->Cet étrange ménage à trois en autarcie qui n'est pas sans faire penser à la relation mère-fille dans Black Swan d'Aronofsky (ou à la pianiste d'Haneke). Mais il s'agirait alors d'un Black swan au ras des pâquerettes, car sans la dimension de souffrance - mutilation que la danseuse-pianiste s'inflige à elle-même pour être à la hauteur, il me semble que malgré sa plastique, Jade n'a pas accés au Beau.

Donc une tragédie, mais insignifiante...

Il est toutefois fort possible que ces impressions soient biaisées, l'émission ne reproduisant qu'une petite partie de leur vie.

PS: Petite réflexion sur la personne qui disait "on dirait que Lagardère est un gagnant du Loto": en fait, la grande gagnante du Loto de l'ADN me semble être la mère qui a pondu la poule aux oeufs d'or!!!!

PS2: Lien vers l'émission complète
Ho non ! Pas ça pour un thème d'émission !
Sujet lamentable inintéressant au possible.
@si tombe dans le people.
Pathétique, aucun intérêt, je m'en tamponne le coquillard !
Je n'en suis qu'à 10 mn mais je vois pas ce qu'il y a de pertinent dans tout ça… Comprends pas.

Continuons un (petit) peu…
En tout ca , oui , un avion ca se loue . C'est vrai , il est bon de le rappeler .
Voilà à quoi tient l'avenir de 30.000 salariés : La garde erre

On n'est pas sortis de l'auberge les ami(e)s.
http://richkidsofinstagram.tumblr.com/
Arnaud Lagardère est connu pour être une vraie plaie au travail ; il change tout le temps d'avis, il n'a aucun vison d'ensemble et il est incapable de prévoir à plus de 48 heures. Bref il n'a rien a faire à son poste.

Le problème c'est qu'on l'a élevé en lui faisant croire qu'il était génial, du coup il ne démissionnera jamais.
Plus besoin de chercher les causes des problèmes de compétitivité des entreprises françaises : avec des guignols pareils à leur tête...
Rien à voir avec le coût du travail.
- L'émission est légère mais pas foncièrement désagréable.

- Le monde tel qu'il est organisé est définitivement à bout de souffle.

- J'adore la Belgique, faut vraiment que je songe à m'expatrier.
Pas très incisifs les gars d' Arrêt sur Image !

Il a fallu attendre 3 mn avant la fin de l'émission pour voir l'intervenante pointer ce qui transpire de plus écoeurant de ce sujet :

quelle est la légitimité de ce fi fils à son papa à la tête de ce groupe ?

papa qui lui même avait bénéficié de conditions plus que particulières pour raffler la mise au bon moment ...

un volet historique et la présence de Monique Pinson Charlot aurait été fort instructifs !
Aujourd'hui, c'est une émission en Fa#.
Au sujet de la porche... Le type est miliardaire, il va quand même pas offrir une Dacia ou une merdouille de chez leader price, non ?
Il ne faut pas grand chose pour m'amuser : la productrice, Stéphanie de Smedt, (bon OK ce n'est pas la même écriture) l'amoureuse transie d'Arnaud Lagardère, Jade. :)

Au moins, cette semaine pas de prise de tête avec l'émission, du léger, chouette, du people comme je l'aime, façon "les feux de l'amour". Des gens comme tout le monde en somme ...
Une mystérieuse chaîne française a acheté le documentaire ? Dès lors qu'il s'agit de faire de l'audience avec du people, elles sont là, les chaînes françaises, publiques ou privées. Bizarrement, pourtant, aucune chaîne française ne s'est intéressée à un certain documentaire avec plein de people et qui a obtenu un beau succès en salles.
Tu crois que Lagardère c'est rigolo ?
gamma
mal placé
Sinon ya le contre budget du front de gauche qui est passé inaperçu dans les médias, ou la mobilisation à notre dame des landes demain ...
Oui mais c'est moin drôle...
Corrigez-moi si je me trompe, mais je n'ai pas vu de manequin quasi-dénudée ou de riche en jet privé du côté des manifs ou du contre budget du front de gauche.
Ceci expliquerait cela?
oui m'enfin le contre budget du front de gauche... Comment exister quand les élections sont finies? C'est comme le shadow gouvernement de l'UDI. Et oui, les élections ont ceci d'embêtant c'est que quand elles sont finies les partis électoralistes n'existent plus, surtout quand ils se prennent pour une grenouille et qu'ils sont en train d'essayer de gonfler (voir le pitoyable appel de Mélenchon au POI lambertiste...).

Corrigez-moi si je me trompe, mais je n'ai pas vu de manequin quasi-dénudée ou de riche en jet privé du côté des manifs ou du contre budget du front de gauche.

Ceci expliquerait cela?


comment de fait-ce ?
Ce reportage éclaire avec beaucoup d'à-propos le lien fraternel qui unit Arnaud Lagardère et Nicolas Sarkozy. Tout se tient (par les choses de la vie), comme dirait l'autre.

Ceci dit, comparé aux turpitudes glauques d'un DSK, ça reste très bon enfant, et que ce type vive comme comme un gagnant de l'Euromillion ne devrait pas nous chagriner. Et puis on peut très bien présider aux destinées de 30.000 salariées et faire griller des saucisses le ouiquende. Ce n'est pas Jean-Baptiste Doumeng qui aurait dit le contraire.

Non, le plus inquiétant est d'imaginer l'univers mental de quelqu'un qui répond "ça peut être aussi des… comment on appelle ça… des alter-mondialistes". Ce qui soulève la question (posée in extremis par D. Schneidermann) de la légitimité du pouvoir transmis par les gènes. Si la généalogie des grands patrons s'apparente à celle des empereurs romains, on est mal barré…
Affligeant. C'est le qualificatif qui me vient immédiatement à l'esprit en visionnant cette émission, et ce pour plusieurs raisons.

Affligeants d'abord les personnages que le documentaire (publi-reportage ?) nous montre. Ils me font irrésistiblement penser aux aristocrates de 1789 qui ne trouvaient rien à redire à leur mode de vie opulent tandis que la majorité du peuple crevait de faim.
S'ils sont l'objet de critiques sur leur train de vie, d'après eux cela ne peut venir que de mauvais coucheurs jaloux, soit dans ce qui sert de pensée à notre Nono des "altermondialistes" , sous-entendu des farfelus délirants et envieux qui n'ont rien compris à ce que peut-être la vraie vie.
Il est bien certain que si à cinquante ans tu ne peux pas offrir une Porsche à ta meuf, comme ça, juste parce que t'es de bonne humeur aujourd'hui, tu ne mérites pas vraiment de la ramener, t'es qu'un raté et t'as qu'à t'en prendre à toi même si tu crèves la dalle, point barre.

Affligeant ce type de produit médiatique qui, si l'on veut bien y réfléchir un peu à finalement pour but de faire passer ces personnes de la classe dominante pour des gens qui sont comme vous et moi. Amoureux, emplis de joie de vivre, adeptes d'un vocabulaire finalement très commun (on peut parler de la grosse b… à Nono qu'on voit à travers son moule-boules, et tout le monde se marre, plus peuple : tu meurs !), madame twitte comme presque toutes les jeunes femmes de son âge : waouuu trop cool la meut ! Même que ces gens-là marchent avec des chaussures aux pieds, putain, comme nous, la vache !
Le top de la manipulation des masses par médias interposés : chacun pourra finalement s'identifier à ces gens qui pèsent, comme vous et moi, quelques milliards d'euros, la bonne blague.

Affligeant car ces gens qui nagent dans le pognon vont être les premiers à dénoncer ces odieuses politiques visant à leur faire payer davantage d'impôts, le pire étant que si on se réfère au paragraphe ci-dessus, une bonne partie des spectateurs ayant vu ce type de "documentaire-vérité", par un processus psychologique inhérent à tout média, va s'identifier à ces pauvres riches que le méchant État veut martyriser en les faisant participer au bien commun à travers l'impôt progressif.
Horreur ! Mais c'est comme si on voulait nous saigner nous-mêmes puisqu'ils nous sont si semblables.
Humm, comme tout cela sent bon…

Affligeant que Sébastien Bohler, le journaliste du plateau puisse (faire semblant de ?) marcher dans la combine quand aux alentours de la 32e minute d'émission il paraît céder aux sirènes de la manipulation en disant : “C'est ce qui ressort du documentaire, c'est assez humanisant, parce que ça peut peut-être le rendre sympathique, cette image du grand patron qui pourrait être votre copain en vacances avec vous. On le voit en tee-shirt, il fait sont barbecue" etc.
Je m'attendais à ce qu'un journaliste d'Arrêt sur Images ait une puissance de réflexion intellectuelle et critique un peu plus élevée que celle de Nono. Eh, Coco, réveille-toi, c'est justement ça le problème.
Sébastien Bohler tirerait profit de la lecture (ou la relecture) de types comme Noam Chomsky par exemple qui décrivent parfaitement ce type de manipulation médiatique dans entre autres "La fabrication du consentement. De la propagande médiatique en démocratie".

Affligeant le discours de la productrice du film qui ne voit pas "mais alors vraiment pas" ce qui peut gêner les français dans l'image que l'on donne de Nono à des téléspectateurs assommés par l'austérité imposée par la crise (elle-même générée par les errements de la sphère financière représentée elle-même par des types comme notre Nono. La bloucle est bouclée) . "Ben quoi c'est juste un mec normal, amoureux, etc., etc.".
La candeur, que pour un peu j'espère simulée, à ce niveau, c'est presque beau.
Pour Madame Safia Kessas, même conseil de lecture que ci-dessus, plus bien d'autres traitant de sciences sociales bien entendu…

Affligeant par-dessus tout, notre Nono qui ose fièrement et droit dans ses bottes afficher sa nullité avec l'assurance que lui permet le pouvoir de sa fortune. A vomir.

Il semblerait qu'on touche le fond. Gloups.


En bonus, pour ceux à qui ça aurait échappé, à 45: 47 de l'émission, Nono, interviewé par Michel Denisot sur Canal Plus, lâche cette perle (tout est dans le "Grâce à") :

"(parlant de Canal plus) Grâce à cette maison et d'ailleurs aux médias qu'on a, on est dans une société où la perception est tellement importante et où la forme est quasiment plus importante que le fond, etc.".

Bel aveu du rôle des médias dans l'éclairage des esprits, du même tonneau que le "temps de cerveau disponible" de Patrick Le Lay en 2004.
Très bon résumé
A voté


PS : Merci pour les titres de livre cité plus haut


Affligeant que Sébastien Bohler, le journaliste du plateau puisse (faire semblant de ?) marcher dans la combine quand aux alentours de la 32e minute d'émission il paraît céder aux sirènes de la manipulation en disant : “C'est ce qui ressort du documentaire, c'est assez humanisant, parce que ça peut peut-être le rendre sympathique, cette image du grand patron qui pourrait être votre copain en vacances avec vous. On le voit en tee-shirt, il fait sont barbecue" etc.
Sébastien Bohler tirerait profit de la lecture (ou la relecture) de types comme Noam Chomsky par exemple qui décrivent parfaitement ce type de manipulation médiatique dans entre autres "La fabrication du consentement. De la propagande médiatique en démocratie".


Une petite interrogation quand même sur votre passage. Est ce que parce que Bohler affirme cela, qu'il est d'accord avec la façon de filmer le doc. Est ce que cela ne vient pas confirmer votre thèse ? En gros le reportage fait passer par Lagardère pour un gars sympathique. C'est un constat simplement de la part de Bohler, peut être aurait-il fallu poser la question de savoir si le fait de faire passer Lagardère pour un gars sympathique n'était pas la question principale est cela est le rôle de DS. Cela aurait été sûrement plus intéressant que d'insister sur le mystère de l'achat de ce doc par une chaîne française, surtout de tourner autour de pot au lieu de poser la question directement. Y-a-t-il des pressions pour que ce doc ne passe pas ?...
Il me semble toujours dommageable de demander à des interlocuteurs de penser comme vous. En gros demander à ce qu'une émission véhicule des paroles de l'entre-soi et qui nous conviennent.
C'est la première fois que je ne vais pas au bout d'une émission. J'ai commencé par la regarder, puis l'écouter en bruit de fond ... puis à l'éteindre.
Voté. (avec la même réserve sur Bohler, qui n'est pas con)

La productrice de la RTBF est bizarre :
- déjà, elle n'a pas d'accent (moule-frite-bière-une-fois), c'est triste, ça ferait mieux passer la suite
- elle est hyper sur la défensive, même agressive
- elle est super secrète sur plusieurs points importants et fait semblant de ne pas en comprendre d'autres (le choix des jours de tournage par exemple)
- elle a l'air de trouver tout "naturel" et "dans la dynamique", etc. ... truc de communicant à fond, et qui me semble tellement servir la soupe à Lagardère et aux deux femmes que ça me paraît à des mégamètres de l'esprit originel de Strip-Tease (plutôt une forme de documentaire "humaniste")

J'ai eu tort de regarder jusqu'au bout cette émission sur un ultra-riche, ça fait mal au coeur et m'agace encore plus de travailler autant, gratuitement. Vive la recherche, vivent les sciences sociales.
J'ajouterais, affligeante, l'intervention sexiste de Bohler sur les "différences" évidemment "biologiques" de cerveau h/f (en "oubliant innocemment" de mentionner que le fonctionnement dit "biologique" du cerveau est le produit de normes (je n'ai pas une fois entendu ce mot là), d'habitudes culturelles, de contraintes économiques, d'éducation, bref, de la vie, quoi (cf:notion de plasticité cérébrale, un mot pas entendu non plus)).
Je n'ai pas du tout été sensible à ce soi disant humour au 24ème degré.
Histoire quand même de mettre les points sur les i, je conseille à ce Bohler, histoire d'augmenter un peu sa plasticité cérébrale, la lecture de Catherine Vidal (qu'il n'a même pas pris la peine de citer alors qu'elle est une spécialiste reconnue dans le thème dont il parlait).
A trop reconduire les clichés, on s'atrophie un peu, non?
http://www.rue89.com/rue69/2012/06/16/hommes-femmes-pour-vidal-aucune-difference-dans-le-cerveau-nest-innee-232970
http://biosex.univ-paris1.fr/dossiers-thematiques/sexe-et-cerveau/

J'ajouterais, affligeante, l'intervention sexiste de Bohler sur les "différences" évidemment "biologiques" de cerveau h/f (en "oubliant innocemment" de mentionner que le fonctionnement dit "biologique" du cerveau est le produit de normes (je n'ai pas une fois entendu ce mot là), d'habitudes culturelles, de contraintes économiques, d'éducation, bref, de la vie, quoi (cf:notion de plasticité cérébrale, un mot pas entendu non plus)).

Bien sur, argument que Bohler prend la peine d'invalider en précisant "constaté sur plusieurs continents". Soit des normes différentes entraînent malgré tout des comportements similaires ce qui laissent à penser que ce n'est pas conditionné culturellement.
Bien sur il reste à vérifier que ses sources expérimentales prennent réellement la mesure de toutes les cultures sur des échantillons significatifs, et ça c'est moins sur.
Cela dit sur le rapport 0,7 et le plaisir du cortex orbito frontal vous avez raison. Sur le désir d'aisance matérielle des femmes il reste à vérifier d'où ça provient dans le cerveau.
Argument pas du tout invalidé par l'existence constatée sur plusieurs continents; faut d'abord voir les continents et les pays et les populations étudiées, parce que les systèmes chinois, français, américain, brésilien, et marocains, pour en citer 5, par exemple, si ils ont des normes différentes ont aussi des ressemblances.
Par exemple les inégalités sociales hommes/femmes en défaveur des femmes (dont je ne nie pas qu'elles prennent des formes différentes selon les endroits/cultures... Mais bon, les inégalités salariales sont une chose assez bien partagées sur les 5 continents. L'élevage des enfants qui revient aux femmes aussi. L'exploitation sexuelle aussi, l'hétérosexualité comme modèle et j'en passe...).
Trouvez moi donc une culture (étudiée dans ces fameuses études, sinon c'est pas drôle) dont les images n'affichent que des corps de vieilles dames de 70 ans et les montrent comme la beauté incarnée dans cette culture, et peut-être alors je reverrais mon jugement sur les normes qui changent du tout au tout, et qui doivent automatiquement entraîner du relativisme culturel, et du déterminisme biologique.
Les inégalités de salaire est une question d'égalité de droits. Ce n'est pas le sujet.
La question posée ici concerne les différences comportementales sexuées.
Il faudrait en effet vérifier les continentes étudiés. Seulement à moins que la vision des femmes soit strictement identique dans tous ces pays (à vérifier donc) il serait peu probable que le résultat donné soit consistant en partant de l'hypothèse du tout culturel.

Quant à C. Vidal, il y a quand même certaines de ses démonstrations et conclusions qui frisent le sophisme (on pourra développer si vous le voulez). Certains de ses procédé expérimentaux sont tout aussi questionnables que ceux avancés par S. Bohler, à commencer par l'oubli du rôle de l'hypothalamus, de la secrétion d'hormones dès l'état embryonnaire développant un cerveau et des comportements différents en moyenne selon les sexes dès les premiers mois de vie.

J'en conclus qu'il est difficile d'un côté comme de l'autre de trouver des expériences irréprochables aux conclusions sûres. Et que pas mal de scientifiques cherchent où ils aimeraient bien trouver, nous laissant finalement dans une certaine ignorance nous bagarrer sur ce que nous ne pourrons pas connaître.
Catherine Vidal est justement en train de causer sur France Inter.
bien d'accord.
et cette lecture ci vient de m'affliger plus encore (au moment de l'émission j'avais juste éteint l'ordi)
[http://allodoxia.blog.lemonde.fr/2012/12/22/arret-sur-mirages/#comment-174]
Je vote aussi, dès les premières minutes j'ai la nausée.
Je reçois ce documentaire comme le spectacle de la misère (ici intellectuelle). L'insupportable n'est pas que ces gens existent, on doit aussi faire avec la laideur. Ce qui me répugne c'est qu'ils soient pour beaucoup un modèle, un but à atteindre.
Désolé, je n'adhère pas.
C'est vrai, il y a la Porsche, le jet (pas privé), la loge du stade de France, mais si ce n'est des gens eux qui sont clients de ces produits, je ne vois pas qui peut se le permettre.
En vérité, on ne voit pas de domestiques de partout, la barque n'est pas délirante de luxe et on ne voit pas nono déraisonnable avec l'argent et semble loin du snobisme qu'on peut rencontrer à Paris.

Nono, paraît, c'est vrai loin des réalités du monde des affaires, et ressemble peu à un peter pan qui ne veut pas grandir. Il est quand même très loin d'un Michael Jackson qui rentre dans un magasin de Las Vegas pour tout acheter.
Ben tiens. Il est surtout plus de ce milieu que dans celui du prolo de base et des "classes moyennes", et de loin.
Whaou ! Si j'ai regardé l'émission jusqu'au bout, j'ai du mal à lire les réactions enflammées du forum qui partent un peu dans tous les sens...

Honnêtement, que Lagardère soit ou non sympathique, ou humain (scoop!) ou encore amoureux de sa compagne, c'est vraiment secondaire. Ce que j'aurais aimé voir dans l'émission d'asi, c'est sans doute en quoi l'image que Lagardère montre de lui-même est problématique (partiellement abordé dans le "je les emmerde" et dans la porsche, bien que...) en tant que patron, et surtout, quelle a été la réaction des différents médias ? Cette deuxième question est sans doute l'approche la plus intéressante qu'aurait pu avoir asi.

Parce que l'image de Lagardère est, depuis le petit film de 2011, déjà bien écornée et je crois que ce reportage ne fait que confirmer ce que nous pensions déjà... En revanche, les vives réactions que la productrice belge juge excessives n'ont pas toutes été pareilles et aussi indignées que celles d'Aphatie (que décidément vous regardez assidûment puisque vous passez systématiquement des extraits de ses interventions dans vos émissions).
Je ne pense pas que c'est l'image de Lagardère qui est problématique en tant que patron. C'est le fait même qu'il soit patron.

C'est le prototype du "fin de race", de l'héritier inutile d'un capitalisme patrimonial moisi. Pour le reste, personne ne s'attend à ce qu'il se marie avec autre chose qu'un mannequin, elle aussi prototype absolu de la vacuité de l'époque. Ou que l'essentiel de ses préoccupations consiste à choisir de quel côté mettre sa bite...

Contrairement à ce que dit Daniel dans son introduction, il me semble que son exposition façon pipole rassemble tous les "codes implicites de l’imagerie des riches et des puissants" du moment.

Une précision encore. Arnaud Lagardère n'est pas un "grand patron". C'est le "petit" patron d'une grande entreprise.
Emission pas vraiment passionnante, avec un objet dont on aurait pu faire le tour en 10 minutes.

Mais alors, le forum, pardon. Comment arrivez-vous à poster plus de 300 messages en partant d'un non-sujet ?
Parce que Nono échappe à la sociologie. La plupart des individus de son bord - ceux sondés par les Pinçon-Charlot par exemple- sont desespérément prévisibles: A la limite, ce ne sont même pas des individus, mais des spécimens de la classe dominante. Nono fout le bordel, et les siens vont d'ailleurs le lui faire payer très cher. Nono est le chien qui monte sur la table, quelque part c'est Mélenchon !
c'est un non-forum, rempli de non-messages
avec un objet dont on aurait pu faire le tour en 10 minutes.

"Le colonel avec sa grosse voix avait harangué le régiment : « Haut les coeurs ! qu’il avait dit... Haut les coeurs! et vive la France!»
Quand on a pas d’imagination, mourir c’est peu de chose"
Vous arrivez bien à en poster deux sur ce non-sujet, on a dû s'y mettre à plusieurs, j' vois que ça.
J'ai pas vu l'émission d'ASI, juste l'émission devant ma télé de belge, et vraiment, vraiment, j'ai pas vu la "manipulation humanisante", au contraire ! Ce que j'ai vu c'est un pauvre mec avec zéro culture qui a moins de couilles que sa belle mère.

Les armes de l'ennemi sont certes puissantes, mais l'ennemi en lui-même, l'homme, est faible, pas comme vous et moi non, puisque nous c'est exactement le contraire ! Voilà ce que j'ai vu dans ce docu, selon moi à haute teneur révolutionnaire...
"Amour sincère", "amoureux transis / éperdus", "ça crève l'écran" ???

Ah bon ? Moi je trouve pas.

Ces incessants et artificiels "Chouchou je t'aime", ces bisous un peu distants ou faussement provocateurs, tout ça pue la mascarade, le fabriqué.

Hétéro un peu sensible, parfois maté par d'autres mecs, mon embryon de gaydar fait BIP ! quand je vois Nono avec son fute moule stretch, BIP quiand il s'épile les sourcils, BIP ! quand il joue la bonne copine de la mère ou de la fille...

Qu'en pensent ceux ou celles qui ont un sonar plus sensible ?

Dans le fond bien sûr on s'en fout, ça serait juste encore un peu plus triste, comme affaire... Si tu les emmerdes, Nono, assume-toi !
Quelqu'un a-t-il pris la peine de compter combien de fois Safia Kessas prononce le mot "naturel" ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.