191
Commentaires

Après le crash

Derniers commentaires

Admirable ce forum, que de découvertes dans cette expérience :
1/ le tutoiement et le statut de copain a remis en question le fond du débat, cela a montré que la condition d'échange et de débat est dégradée dès cet instant.
2/ les contradicteurs alimentent toujours leur skisofrénie : être soi-même et/ou être son représentant et là E.Lévy reste complètement dans les deux sphères et c’est difficile de lui faire prendre du recule, ce que M.Sifaoui a su immédiatement acter (grâce à sa réflexion pour son livre)
3/ le débat des idées c’est d’abord le choix des mots et finalement E.Levy ne prend pas le temps de préparer ses thèses et les remplacent par des mots chocs qui raccourcissent le débat , c’est là où le moment a du être pénible : interrompre les interlocuteurs pour leurs demander de reformuler leurs idées.
4/ vous avez vécu le pic « Je n’ai pas révisé…la zemourologie…» et « je regrette d’être venu », c’est finir par défendre les copains et vieux à la fois, le cirque a rejoint le cercle TV classique.
Très bonne expérience pour les prochains. Il faut explorer le genre mais avec prudence...
Merci encore.
Toute mon admiration va aux @sinautes qui ont tenu 74 minutes avec Elzabeth. Quelle santé!

En voyant le nom de la participante au débat j'ai décidé de ne pas regarder; ça fait déjà un certain temps que je lévyte et
je m'en porte plutôt bien.
Ce que je ne comprends pas, en fait, ce sont vos excuses. Je comprends bien que les râleries du forum, de même que votre mea culpa, participent d'un dialogue extrêmement sain entre ASI et les Asinautes, mais cette émission... énergique on va dire..., qui ne va nulle part aussi... un coup d'épée dans l'eau bien que volontariste... ne vaut pas une telle excuse, je trouve.

Certes, la madame est exaspérante, elle ne débat pas, elle braille, elle ne joue même pas le jeu de réfléchir à sa position pour en justifier les fondements de manière un tant soit peu rigoureuse. Mais bon... Comme c'est un acteur important sur la blogosphère, ce n'est pas inintéressant de constater que ce type de personne qui écrit et parle sans cesse possède une réelle inaptitude à débattre sur le fond et sérieusement. Si l'émission n'a pas pu avancer, c'est parce que les invités étaient cabrés sur des positions idéologiques, l'un comme l'autre : psychorigides...

Sur le fond, comme vous le dites, il faut effectivement contester Zemmour. Votre émission a eu le grand mérite de souligner des évidences, mais qu'il faut marteler :
- les "intellectuels" actuels n'en sont pas ; ils sont des populistes pratiquant les thèses différencialistes du FN, et manifestent ainsi une très sensible lepénisation des esprits
- ce ne sont pas des intellectuels en ce sens qu'ils ne cherchent pas à débattre pour construire, ils martèlent une idée
- combattre ces idées est compliqué, car ces "intellectuels" ont une force de frappe médiatique et de fait un monopole
- la pensée se limite à des cercles confidentiels ou bien est éclatée entre les citoyens sans qu'il n'existe de coagulant visible et puissante médiatiquement
- des gens rigides sont dangereux : le plaisir de penser réside dans l'acceptation de la remise en cause, et dans le choix délibéré de reconnaître la fragilité de sa position, en acceptant d'être partiellement remodelé par celui avec qui on débat
- certains thèmes sont complètement devenus audibles, et un certain langage acceptable : c'est là une banalisation périlleuse je trouve

Du reste, votre émission recoupe celle sur les statistiques ethniques. Le fait qu'une partie de la population soit dans le fantasme à ce point illustre bien la méconnaissance des quartiers, des autres cultures. Là encore, c'est le signe d'un déficit éducatif des médias et aussi de l'Education Nationale, qui fait rabâcher le roman national.

Pour moi, le vrai problème n'est pas Zemmour ou ce type de mec et d'idées. C'est l'absence de contradiction audible : il s'agit donc d'un problème médiatique et un problème d'opinion. En cela, le problème est bien plus important et bien plus difficile à faire bouger ou à combattre. Il est révélateur du système. Un pote de fac me disait en 2000 : "dans vingt ans, tu verras, il y aura une guerre civile en France"... Je n'irai pas jusque là, mais le discours ambiant actuel est très dangereux...

Merci donc pour votre émission, même si les invités étaient relous !
Bonjour,

Arrêtons les câlinours, le monde d’Elisabeth Levy est aussi le votre, que vous le vouliez ou non. Et oui, ce monde là n’est pas fait que de guimauve et de sucré. Oui, elle est bouillonnante, et braillarde (parfois!) mais certainement pas fanatique. Je ne partage pas TOUTES ses analyses. Loin de là

Expirez, respirez...(je compatis), j’espère la revoir un peu plus souvent sur @si (...une fois la tornade passée;)
en une semaine nous avons eu droit à deux excès de transparence qui me laissent sur ma faim.

Pour le Depart D'Alain Korkos et pour ce plateau avec Elizabeth Levy.

Il y a chez DS que j'admire profondément et depuis plus de 10ans une obsession de tout expliquer mais aussi d'être le seul à expliquer.
nous ne connaitrons pas les vraies raisons d'Alain. nous ne savons pas pourquoi Sebastin Bohler et David Abiker n'apparaissent presque plus

Pour Naulleau pareil mais en même temps on s'en doute et surtout as-t'on vraiment besoin de tout savoir.
Pour moi il y a trop ou pas assez de transparence.
le plus inquietant est sans doute de ne pas avoir compris apres son inoubliable quoique "éphémère" activité de ""chroniqueuse"" !
je rigole. A peine.
Ca me rappelle l'émission avec Bourdieu. Je ne suis pas adepte d'un clash, comme vous dites, chaque semaine, comme à l'époque de Droit de réponse, mais enfin, redécouvrir Elisabeth Levy et la voir partir comme ça, c'était plutôt riche d'enseignement, à défaut d'être agréable.

Ne vous excusez pas, vous pratiquez l'art de la conversation à en rendre jaloux Theodor Zeldin.
Si je reprends le commentaire de Yanne je reste un peu perplexe. Parler de son cousin paysan pour expliquer le cas de Zemmour ?
Je vis dans le milieu rural ou je suis ce que l'on peut appeler un double actif. Un peu paysan et un peu salarié. J'ai des amis paysans qui ont à peu près mon âge (48 ans) et je dois dire que je n'en connais aucun ressemblant à jean Michel.
Dans mon village, 1300 habitants, on n'organise pas de fêtes dans les bois, on dispose d'une salle des fêtes avec l'eau courante, les toilettes et une belle cuisine équipée. Cet été il y a même eu des soirées culturelles.
La plupart des agriculteurs de ma génération se posent des questions et ne sont pas tous "fan" des produits Monsanto. Certains sont même désolés de ne trouver que des semences "standardisées" à planter. Ah, oui, ceux qui s'installent sont maintenant détenteur d'un bac agricole, voire d'un BTS. Et quand ils parlent avec leurs congénères, ce n'est pas toujours pour donner dans le commérage.
Tout ça pour dire qu'il est très vite fait de partir d'un exemple et, sans l'énoncer clairement, d'en faire, une généralité.
Ce que fait Zemmour sans états d'âme.
Non M. Zemmour, tous les arabes ne sont pas des délinquants. Pas plus que tous les agriculteurs ne sont de joviaux fachos aux idées étriquées qui votent front national.
Zemmour a des "représentations sociales erronées" comme disent les sociologues. Les siennes nous heurtent. Comme je suis étonné qu'on puisse croire que les idées de quelqu'un soient liées au paysage qu'il voit le matin en se levant.
Bonjour,

J'écris pour la première fois, car je me pose une question. Si le livre de Mohamed Sifaoui est une réponse imparable à la pensée d'Éric Zemmour, pourquoi reprendre les trois exemples que l'on voit partout (Ardisson, Arte et la fameuse langue du diable) il n'y a rien d'autre comme arguments ! Vous aviez déjà fait une émission sur le sujet ""Zemmour, il faut le contester sur le fond" (avec les trois exemples). Émission très surprenante car vers la fin Didier Lapeyronnie et Luc Bronner expliquaient qu'ils faisaient de l'autocensure dans leurs études, donnant presque raison à Eric Zemmour.

Si le livre de Mohamed Sifaoui est remarquable, pourquoi il ne reprend dans votre émission que l'exemple de la fameuse "langue du diable".
Surtout au même moment vous faites un très bon papier sur le livre du sociologue Hugues Lagrange qui confirme une partie des thèses d'Éric Zemmour.

Cela me fait penser à l'émission d'Ardisson avec Zemmour sur son livre "le premier sexe". Clémentine Autain, Francis Huster et d'autre sont scandalisés par le discours de Zemmour sur la féminisation de la société occidentale (il passe un très mauvais quart d'heure). Sur la fin, arrive l'écrivain Tom Wolfe, tonnerre d'applaudissements, "l'invité vedette d'Ardisson" qui en une phrase écrase tout le monde, oui je suis d'accord sur la féminisation de la société mais pour cela il faut savoir prendre de la hauteur. Résultat Zemmour est encore gagnant ! les ventes du livre explosent !

Ses livres ne sont pas très originaux, il reprend souvent les thèses d'économistes comme Emmanuel Todd ou Jacques Sapir avec une pointe de scandale en plus, pour faire le buzz. Sa vision est très IIIe république, Mélanchon est souvent proche de ses idées et j'ai cru comprendre qu'il avait beaucoup d'estime pour Eric Zemmour.

Pour finir, en regardant les deux émissions "Dans le texte" et "arrêts sur image" l'introduction du livre de Mohamed Sifaoui ressemble à l'introduction de "King Kong Théorie". Plutôt marrant !

Bravo pour vos émissions je ne regrette pas mon abonnement

Cordialement
Patrick
Merci pour cette chronique.

Que le ton monte, ça n'est pas condamnable en soi. Mais là, j'ai vraiment été sidéré par la manière dont Mme Levy coupait court au débat, refusant systématiquement de tenir compte des arguments de son "adversaire" et d'y répondre. Il y avait un déséquilibre flagrant entre, d'un côté, une pensée argumentée (vraie ou fausse, peu importe), et de l'autre un discours qui tourne en rond (et asséné en hurlant).

Merci donc pour cette capacité à questionner vos choix et à en faire part à votre audience.
Ahhh Daniel, que je vous aime ! Et je me sens tellement proche de vous et de vos idées que j'en arrive à vous appeler par votre petit nom sans même en demander la permission.

Quelle harpie, cette Mme Lévy ! (en plus, ça rime)

J'ai souffert pour vous durant toute l'émission, et n'ai guère pu empêcher moult noms d'oiseaux de sortir de ma bouche sitôt que la lamproie dégénérée ouvrait la sienne.
Que voulez-vous... On est tous la victime d'une brèle bouchée un jour ou l'autre...

Un cyber câlin pour vous, et toutes mes amitiés à l'ensemble de l'équipe, qui a du souffrir également.


Marion, une groupie assidue.
C'est bô!

En attendant, que de patience. Je l'aurais virée à coups de pompe dans le derche juste pour le plaisir..
Au bout de 10mn j'ai arrêté le massacre ! C'est d'ailleurs à ce moment précis
qu'Elizabeth Levy a menacé de partir du plateau pour la première fois .
Il est évident que cette émission se dirigerait droit dans le mur avec 2 invités
aussi abrutis l'un que l'autre . Daniel , E. Levy vous a déjà fait le coup dans le
passé alors ne faites pas l'étonné devant le fiasco . Vous vous moquez avec
votre rubrique "repentance" , c'est nouveau ca chez @si ??
E Levy a quelquechose de la "fiancée de Frankenstein" dans son expression
physique , robotique , hystérique (quand elle apercoit le monstre "sifaoui" ?) ,
pathétique pour échapper à ces propres démons (la chasse des méchants antisémites ?)
Décidemment on croirait une "sous" Ligne Jaune !!! Oui je trouve Guy plus efficace
dans le domaine de la castagne maîtrisée (ou presque) !
Quand à Sifaoui (membre de la direction de SOS Racisme) , soit disant musulman
modéré mais comme dit le proverbe "chassez le naturel il revient au galop" !
Bon j'arrête là ca suffit comme cela .
chronique bienvenue, daniel. mais je vois au nombre de commentaires qu'elle suscite autant de débats, ou relance les débats qui ont lieu dans l'autre forum.
en regardant 51' du match lévy-sifaoui, perdu par vociférations 1-0, je pensais pas mal à polac en son temps. bon, pas même époque, pas même média, pas même format, pas même "arbitre"... mais quel spectacle !
même si j'ai arrêté à 51', je trouve assez chouette qu'une émission parte violemment en vrille comme ça, de temps en temps. c'est quand même signe de bonne santé, c'est pas de l'entre-soi bien pensant penséunique (car il y a toujours le risque de cela, même entre "gens de bien").
du coup, j'ai regardé un peu plus zemmour sur youtube (comme quoi ça m'aura servi à quelque chose), et c'est vrai, je pense qu'il faut débattre autour de ces personnages médiatiques. ils sont inquiétants.

edit : quelqu'un suggérait d'en avoir une version écrite. ça veut dire transcrire plus d'une heure de parole, et comme on l'a vu/entendu pas de la parole organisée mais de la parole vraiment très chevauchante, avec peu d'énoncés complets et beaucoup de para-verbal, non verbal à donner aussi (toute la comédie je prends mon sac, je me lève, je m'assieds de lévy par exemple)... ça signifie des HEURES de transcription vraiment pas jojo, et même carrément difficile, et franchement à quoi bon : si ça gueule trop, baissez le son. ça mérite pas des heures de boulot à transcrire dans la mesure, où, oui, ça vaudrait le coup si quelque chose avait été dit tout de même... mais là ? il ne me semble pas.
Bonjour,

une émission dure mais nécessaire pour lever certains voiles tant sur les formes que sur le fond.

Je pense que présenter une émission "expurgée" aurait de grandes vertus pédagogiques. Elle permettrait de voir concrètement comment les coupes permettent de lisser et de boucher les anfractuosités d'un débat télé.
Je n'ai pas regardé l'émission, ni encore lu les deux forums, mais bon, fallait m'appeler !
Quand y'a baston, faut m'en laisser quand même...
Bonsoir,

Juste une petite remarque de quelqu'un qui a été silencieux sur le sujet.
Je n'ai pas réagi parce que j'ai trouvé l'émission inutile après 10 minutes de visionnage...
Et non pas parce que j'étais satisfait (le concept est un sophisme à bannir à mon endroit. Je ne suis surement pas le seul dans ce cas là...

E Levy avoue que la patience n'est pas sa vertu cardinale.
J'avoue qu'écouter E levy n'est pas ma vertu cardinale à moi que j'ai. Non pas par ses idées, mais par l'apsect ultra-caractériel qu'elle a de les véhiculer.

Dommage... Mais ce n'est pas grave... Je prendrai peut-être bcp de plaisir à regarder la prochaine émission.

@micalement,

Cyril.
Eh bien moi je regrette que vous bannissiez Elisabeth Levy .Elle était certes un peu agitée, et sans doute fatiguée, mais sur le fond ce n'était pas inintéressant
... c'est ce qui m'a vraiment gêné dans le cinéma d'E Levy. Sur les radios où je l'entends parfois, jamais elle n'aurait ainsi fait la princesse qui attend de pouvoir enfin en placer une, jamais elle n'aurait menacé de quitter le plateau. J'ai trouvé son attitude d'une totale discourtoisie en ce sens qu'elle vous signifiait clairement qu'elle était venue pour vous sauver la mise car sinon, vous auriez été bien dans la merde pour équilibrer ce débat, qu'elle était peut-être une ancienne d'ASI mais qu'elle jouait depuis dans une autre division. Dommage car le casting était a priori bien vu. Même si je ne partage pas du tout ses idées, E. Levy est capable de bien mieux que cela. D'ailleurs, dans ses rares moments "d'apaisement", elle a su porté le fer, notamment lorsque M. Sifaoui est tombé dans la caricature des beaufs accoudés aux bars avec un verre de blanc.
Pour conclure, c'est la première fois aussi que j'abandonne une de vos émissions en cours de route.
Il est des moments, de calme où apprècier le silence devient un luxe comme celui où nous étions plongés les samedi matin
alors ,à cette dame l'on ne lançera pas "à la revoyure" trop familier pour qu'elle puisse l'accepter
Je voudrais revenir sur deux ou trois points de votre chronique.
Commençons par le plus futile : le bisounours avec son cœur sur le ventre. Le choix de cette image est limpide, il s'agit d'une retransposition d'une attitude de grand carnassier qui dans la nature vit en meute.
Et qui quand il est menacé par la meute ou par le chef de meute à la suite d'une attitude non conforme, se met sur le dos et présente son ventre pour signifier qu'il est comme un tout petit et qu'il n'est pas dangereux. Il évite ainsi d'être attaqué davantage.

Sur l'émission elle-même : le choix d'Elizabeth Levy était peut-être peu judicieux, d'autant plus qu'elle était irritable parce que sans doute fatiguée. Il y a quelques réflexions qu'elle a faites qui m'ont semblé assez frappées du bon sens, et auxquelles Sifaoui n'a pas répondu. De toutes façons, je ne pense pas qu'ils puissent être sur la même longueur d'onde, et donc débattre semble pour eux impossible.

Et pour finir, j'en viens à votre question de déconstruire le raisonnement de Zemmour parce qu'il serait le porte-parole d'une nouvelle façon de penser qui nous intoxiquerait tous.

Et pour vous expliquer mon raisonnement, je vais vous parler de mon cousin Jean-Michel. Cela paraît bizarre mais je dois partir de loin pour en venir à mon raisonnement.
JM est un agriculteur d'une cinquantaine d'années, et il est célibataire, c'est sa mère et certaines de mes tantes en retraite qui l'aident pour les travaux des champs et pour s'occuper des bêtes quand c'est nécessaire. Il est agréable et jovial. Il s'occupe d'organiser les fêtes de son petit village au milieu de la forêt. Les seules personnes d'origine étrangère qu'il voit sont les jeunes qui cassent les voitures dans les banlieues à la télé, et quelquefois, des amis italiens, finlandais, marocains, nigérian... à qui je fais visiter la Bretagne, et qu'il reçoit très bien.
Avec le temps, il a acquis toutes les terres de ses voisins qui ne trouvaient pas de repreneurs à leurs fermes alors qu'ils partaient en retraite et avec qui il avait de très bons rapports. Eleveur, il nourrit son troupeau de vaches au pré et du bon maïs Monsanto qu'il cultive. Il a réussi à échapper au productivisme de la colline d'à côté.
Ses terres sont beaucoup plus étendues que la ferme de ses parents, décuplées sans doute en surface, mais il ne vit pas vraiment mieux qu'eux, parce que la condition des paysans ne s'est pas beaucoup arrangée ces derniers temps. Il sait à merveille s'occuper de sa ferme et la rentabiliser. Il y a deux ans, il était ravi du prix du lait et aujourd'hui, il se rend compte que probablement il ne résistera pas à la concurrence de l'Ukraine. Il va essayer d'arriver lentement jusqu'à la retraite et de finir sa vie dans sa ferme.
Il y a deux ans, la forêt au bout de son champ a été achetée par un grande société bancaire qui en a fait une chasse privée. Tout a été clôturé et on n'a plus aussi accès facilement à cette forêt. Les promenades sur les lignes anti-feu sont devenus quasiment impossibles.
Jean-Michel est aujourd'hui un patriarche sans patriarchie. Il n'a pas d'avenir, il le sait, et de toutes façons, il n'a pas de descendance. Il n'a pas perdu ses repères, ça, c'est plutôt un problème que nous avons rencontré quand nous ses cousins et cousines, il nous a fallu devenir des citadins venant d'un monde paysan.
Non, Jean-Michel n'a pas de problème particulier.

Après que Le Pen se soit trouvé au second tour des présidentielles en 2002, j'ai commencé à discuter de politique avec Jean-Michel.
Je lui ai demandé pourquoi il votait FN et s'il pensait vraiment que ça servirait à quelque chose.
Ses explications m'ont semblé très vaseuses, mais en l'écoutant, il y a une chose qui m'a frappé : c'est qu'il vivait dans un monde simple. Un monde dont il pouvait garder l'illusion qu'il n'avait pas changé depuis ses grands-parents. Un monde où un homme qui possédait une grande ferme trouvait facilement à se marier et à fonder une famille. Où toute la famille était composée de paysans. Un monde où le travail permettait de vivre bien.
Quand je le retrouve, il me demande toujours ce qui se passe à Paris, comme si Paris était un petit village pas plus grand que le sien, où on se transmettait tous les commérages pour tout le monde.
Pour lui, le monde est simple, il n'est pas fondamentalement différent du paysage qu'il voit tous les jours et qui petit à petit devient sa propriété. Beaucoup plus grand sans doute que ce qu'il voit, mais de la même essence. Et de la même façon qu'il virerait manu miltari quelqu'un qui lui poserait un problème chez lui, il imagine qu'agir ainsi doit être la même chose partout.
Il n'est pas stupide mais vit dans un monde simple, c'est tout. Il ne demande rien d'autre que de raisonner simplement. Quand je lui explique des choses compliquées, il comprend bien et en convient. Mais il ne réalise pas vraiment. Il continuera la prochaine fois à raisonner et à réagir de la même façon.
Et il est vrai que quand j'écoute Zemmour qui à mon sens, n'est rien d'autre qu'un amuseur public, il me fait irrésistiblement penser à JM. Il n'y a aucun rapport physique entre mon grand blond costaud de cousin et à la peau si claire que le travail de champs en été le bronze à peine, et le petit clown triste faussement élégant en costard avec les manches trop ajustées qui parle dans le poste en débitant des vérités révélées. Et tous les deux n'ont rien d'antipathique.
Mais ce sont les mêmes. Des gens qui veulent que le monde soit simple. Que les problèmes se résolvent facilement. Pour qui toutes les explications sur les tenants et les aboutissants, sont oiseuses et inutiles.
Il n'y a pas de raisonnement à déconstruire, parce que ce sont des idées simples juxtaposées.
Il y a trop d'étrangers, et ils encombrent les prisons, foutons-les dehors.
Les hommes et les occidentaux doivent rester les maîtres parce que ça a toujours été ainsi.
Si le monde change, c'est en dépit de nous, et parce que nous ne faisons rien contre, et tous nos efforts devraient tendre à le maintenir tel quel même si le bateau fait eau de toutes parts. S'il n'y avait pas ces sales gôchistes, lesquels vont de Bayrou à Besancenot, tous les problèmes seraient déjà résolus.

Le problème, ce n'est pas nous, ce sont les autres. Ce sont eux qui doivent changer. Nous ne sommes responsables de rien, puisque tout a toujours bien fonctionné ainsi depuis des siècles, et que nous sommes les tenants de cette histoire-là, de ce passé-là, ce passé de blancs, de patriarcat et de simplicité assumée. Nous pouvons bien nous ossifier dans cette vision du monde puisqu'elle a toujours été efficace dans ce qui semble des millénaires mais qui en fait n'est que de moins d'un siècle. Les Islamistes ne raisonnent pas autrement.
Le monde est fini parce que je suis fini car je ne peux changer.
Juste la sensation vague que je ne suis pas à la place où je devrais être. Mais tellement fugace;

Et si les autres s'irritent de mon attitude et de mes paroles blessantes pour d'autres, je peux faire mine de ne pas comprendre. Et m'offusquer de ce qu'on ne me réponde pas.
Mais les autres n'ont rien à répondre, seulement à manifester des émotions devant ces incongruités , puisqu'eux vivent dans un monde différent. Un monde mouvant, complexe et dynamique, et pour qui l'avenir est devant nous et non derrière nous.
Et je peux toujours m'appuyer sur les paradoxes de leur pensée, car j'ai derrière moi des siècles de cohérence et de simplicité, tout ce qui va de soi depuis toujours.

Cette pensée-la, c'est ce qui a permis à des sociétés entières de survivre par-delà des millénaires.
Mais aujourd'hui, elle est obsolète. Dans un monde qui change, nous avons besoins d'idées nouvelles et pas forcément simples.
Mais nous ne pouvons pas empêcher qu'elles soient exprimées.
Ne serait-ce que pour dire que nous ne sommes pas d'accord.
Je suis loin d'avoir lu tout le forum, désolé si jamais cela a été abordé, mais je vois que demain à Strasbourg, une manifestation officielle - en lien avec la région, les "bibliothèques idéales", comporte de bien curieux invités... Les DNA l'expliquent bien :
http://bibliotheques-ideales.strasbourg.eu/index.php?mact=CGCalendar,cntnt01,default,0&cntnt01event_id=4&cntnt01display=event&cntnt01returnid=60
Les Bibliothèques idéales de Strasbourg ouvrent leurs soirées thématiques par un débat univoque et passe-plats, entre écrivains et intellectuels de plateau télé. Alain Finkielkraut, Renaud Camus et Élisabeth Lévy, parmi d'autres réunis à l'enseigne du site web Causeur.fr, en officiel débat d'ouverture : il n'est pas interdit de s'interroger sur ce que ce choix - car c'est un choix bien entendu, et il n'est dès lors pas insignifiant - projette naturellement sur l'esprit même des Bibliothèques idéales ...
Joël Isselé % Veneranda Paladino


Et je me dis qu'il est bien utile d'appartenir au milieu médiatique, comme Levy, Finkelkraut, et tant d'autres : on peut alors désigner les extrémistes "officiels", comme les anarchistes, et échapper soi-même à cette définition, alors, il devient possible de tenir des propos violents ou limite-raciste
Daniel,

Votre billet d'excuse m'a fait bondir. Je suis vraiment déçu que vous vous applatissiez devant vos abonnés les plus sectaires. Vous aviez pourtant annoncé la couleur dans votre présentation: certains adoreront, d'autres détesteront. Ben oui, et c'est très bien. Il a suffi de quelques cris d'orfraie dans le forum pour que vous nous sortiez le grand coup de la contrition hypocrite à la Tiger Woods, genre j'ai offensé Dieu et mes fans, promis je recommencerai plus, non, mais n'importe quoi! Résultat: vous apparaissez à la remorque de certains de vos abonnés, pas les plus stimulants si je peux me permettre. Soyez plus libre bordel, Arrêt sur image n'est pas une secte.

Quant à bannir un invité de vos émissions pour répondre à la mauvaise humeur de quelques uns... Non, mais franchement, quelle violence, ça va pas la tête ? Et vous vous excusez de quoi ? De la qualité de l'émission ? Il y en a eu de pire, avec des invités chiants à crever, des thèmes survolés, des échanges superficiels, et un sentiment de vide à l'arrivée. Une bonne émission n'est pas forcément une émission où tout le monde s'écoute sagement parler sans perturber le conducteur. La qualité d'un invité ne tient pas qu'à son propos. C'est aussi une histoire de ton, d'engagement physique, de sincérité, de mauvaise foi, d'intensité. Elisabeth Lévy se donne en spectacle? Ca vaut toujours mieux que la tiédeur de certains planqués. Elle a une idéologie discutable ? Elle a au moins quelque chose à dire, ce qui n'est pas le cas de tous vos invités, vos émissions de l'été l'ont démontré encore récemment. Elle est AILLEURS??? Tant mieux, j'adore les voyages, je ne suis pas abonné pour écouter religieusement ceux qui pensent comme moi, comme vous, ou comme les asinautes les plus "dans la ligne".

Pour approfondir le sujet de l'émission (la parole réac, au-delà du cas Zemmour), je vous conseillerais même d'inviter Lévy de nouveau, seule cette fois, elle n'a clairement pas besoin de partenaire de jeu, et de vous confronter courageusement à ses assauts de Cruella réac. Et si l'émission dérape, tant pis, tant mieux: une femme qui hurle est toujours plus fascinante qu'un homme qui pontifie.

Bien à vous.
Juste un mot pour dire :

Si ! Ca valait le coup .
C'était passionnant quand même,
même si Elizabeth Levy semble sérieusement casse-bonbons !

Continuez !
Et ne cédez pas aux sirènes du ronronnement consensuel.

On n'est pas à lé télé !
Hum Mohammed Sifaoui a un peu exagéré aussi non, à la couper tout le temps ? J'aurais bien aimé qu'on laisse parler E. Levy sur l'assimilation et j'aurais bien aimé que M. Sifaoui réponde sur la haine de certains français contre la France (féminisme, laicité...). Je pense personnelement que c'est une infime minorité mais dire que ce ne sont que les intégristes qui pensent comme ça c'est assez fou ! Alors le français raciste c'est le beauf moyen mais l'immigré antirépublicain misogyne lui fait forcement partie d'une minorité intégriste, terroriste ? Société multiculturelle ou non ça aurait pu faire un débat interessant. Peut-être que ce n'était pas le sujet, mais je comprends que ça ait énervé E Lévy de devoir parler que des petites phrases de Zemmour et pas de l'idéologie cachée derrière. (là je dois préciser que je suis archi à gauche sinon je me fais insulter). Et c'est quand même M. Sifaoui qui a abusé en disant que E Levy tenait absolument à défendre Zemmour par amitié, alors qu'il est lui même son ami. J'ai l'impression qu'il arrêtait pas de lancer des petites phrases pendant qu'elle parlait exprès pour l'énerver (et la rendre moins crédible ?).
Bref juste pour dire que si l'émission était ratée, c'est pas de la seule faute d'E Lévy, même si dès le départ elle m'a agacée à manquer de patience, elle a du croire qu'elle pourrait parler de son idéologie à elle, et non qu'elle était là pour défendre corps et âme un type (c'est quand même normal de pouvoir être d'accord avec quelq'un sur certains points mais pas sur tous non ?)

Je précise que je ne connais pas parfaitement aucun des deux protagonistes. C'est d'ailleurs pour ça que j'aurais aimé entendre plus parler du fond. J'aime surtout ne pas m'arrêter à quelques phrases chocs et provocatrices quand j'ai l'impression qu'il peut y avoir quelque chose d'intéressant à entendre de la personne (sans être d'accord avec, ça me fait avancer dans ma réflexion). C'est l'impression que j'ai avec E Lévy. Elle m'a énervé dans sa façon d'être, je pense être pas d'accord avec son idéologie générale, mais je pense qu'elle peut être intéressante.
et beh, drôle d'émission en effet mais ce n'est pas vraiment de votre faute...

vous dépendez en grande partie des invités et là, vous avez été servis... :-)

sans rancune pour ma part et vivement la prochaine émission!
Je me doutais que vous reagiriez sainement, néanmoins je vous en remercie vivement.
Je n'interviens jamais dans les forums que je lis peu, mais j'etais venue m'y promener car j'etais vraiment désemparée après cette émission si difficile.... il fallait crever l'abcès, vous l'avez fait !
Passons à des choses plus importantes et interressantes que les névroses d'une journaliste parisienne sans autre talent que son hystérie !
Merci encore.
Une émission foireuse pour tant d'autres réussies, ce n'est pas si grave. Quand à moi, j'ai fait ce qu'il y a à faire dans ces cas-là : j'ai éteint cette émission. Les invités pourront hurler tant qu'ils veulent, on ne les entendra pas mieux.
Dur métier que celui d'animateur dans ces conditions-là...
Je suis médecin et en voynt E.Levy, je ne dis pas qu'elle est hystérique, ni de droite, ni infréquuentable...je dis qu'elle est malade, qu'elle est proche de la dépression et qu'il faudrait que ses amis le lui disent, car cela risque de faire mal quand elle retombera...je pense qu'elle est en état maniaque dans le cadre d'un dépression bipolaire et/ou qu'elle prend de la coke ou des amphétaminses...qu' en tout cas elle n'était pas dans un état "normal"...j'aimerais que vous le lui disiez ( si elle peut entendre) car, vrai de vrai on risque sous peu de voir son nom dans les avis mortuaires du monde dans la liste des suicidés. C'est pour cela que je me permets de vous écrire cela. Il ne suffit pas de dire que vous ne la réinviterez pas...c'est triste, je trouve de voir quelqu'un qui mériterait des soins, faire le clown et se brûler en direct...j'aimerais que vous lui transmettiez ce mail...et je demande aux confrères qui pourrait me lire sur ce site de conforter mon jugement car je suis vraiment inquiète pour cette pauvre femme...
Meilleures salutations
Dr. Claire Sagnières
Alain qui part, émission de merde, il y a des hauts et des bas. Vaille que vaille, attaquez ce col.
Vous avez fait un dossier sur un bouquin « avant qu’il soit récupéré » notamment par le sujet de l’émission. Cet auteur et monsieur Sifaoui, devrait nous l’expliquer.
j'ai pensé que quand vous avez réalisé votre "erreur" d'avoir choisi lévy, à peut près au bout d'une minute d'émission donc, vous n'aviez plus

qu'un seul but: éviter qu'elle vous fasse "le coup du péan".

et vous avez mené cette tâche admirablement, Daniel.
Je crois aussi que l'on atteint les limites du débat - Pourquoi ne pas plutôt exposer différentes opinions (?)
pour éviter d'entendre des discours stériles où chacun essaie de convaincre (et de mordre !)
Il me semble que c'était déjà le défaut de la dernière émission de la ligne jaune avec le "jeune" totalement convaincu:
au point d'en être sourd et de ne plus pouvoir participer à un "débat"...
je préfère le terme "rencontre" qui sous-entend une ouverture à l'autre contrairement au mot "débat" où l'on s'attend souvent à ce qu'une personne impose SON idée..(qui par ailleurs, peut être pertinente mais qui est engloutie par la forme du discours et devient juste un combat)
A la tv, c'est un concept (le débat) qui se veut "spectaculaire" mais je souhaiterais voir autre chose dans arret sur images.
Ce qui m'a semblé foireux, ce n'est pas E Levy , égale à elle-même. Non, c'est l'objet du débat: Zemmour et ce qu'il dit! Et rassurez-vous, DS, vous êtes le seul à avoir été traumatisé... Pour ma part, j'ai zappé très vite ( il fallait être un peu maso pour continuer).
Effectivement je n'ai pas pu suivre l'émission jusqu'au bout, atterré par le cirque et les vociférations d'Elisabeth Levy dont le narcissisme impérialiste est abject.
Son comportement et ses aphorismes prouvent de plus qu'il y a bien une branche du néo-républicanisme jetant le discrédit sur l'ensemble de ce courant et qui le pousse dans les bras de la droite extrême, ce que révélait fort bien la Ligne Jaune consacrée aux croisés de "riposte laïque".
On veut bien que Mme Lévy se soit levée (et couchée visiblement) de fort méchante humeur, mais pourvu que des harpies de ce genre ne viennent plus polluer les émissions du site.
Dommage parce que raisonner, cette dame sait aussi le faire, ce qui justifiait son invitation sur le plateau.

Francis Commarrieu
Je viens de finir l'émission... A quand Delarue?
DS a ecrit :
" Que dire ? Evidemment, Elisabeth Lévy, sur le site, c'est fini. Ni-ni, ni. Promis"

C'est tout ce que je voulais savoir, Merci Daniel, enfin un espace ou elle ne pourra plus me polluer.
Moi j'ai déja vu E. Levy dans d'autres émissions elle n'était pas aussi insupportable que cela. Je pense qu'en l'occurrence elle s'est rendu compte qu'elle ne connaissait pas si bien E. Zemmour, et plutôt que d'admettre son tort, elle a redoublé d'agressivité (alors qu'elle est déja d'ordinaire assez agressive) et de mauvaise foi, ce qui est une technique de défense assez répandue chez les humains :)
Je ne vois pas ou est votre responsabilité Daniel dans tout ça . Effectivement meme si E. Levy est assez "irritante" dans toutes ses émissions, là elle a atteint des sommets et ça vous ne pouviez pas le prévoir, tout comme G. Birenbaum ne pouvait prévoir que B. Lancar serait mauvais à ce point. Je pense qu'il faut accepter d'avoir une part d'incertitude quant à l'intelligence et à la forme du moment des invités.
Bravo pour ce billet, réconfortant. L'émission était une souffrance, mais je l'ai regardé jusqu'au bout. Pour démentir un Zemmour, il faut simplement des faits, pas des personnes, on va directement au troll.

Ce qui me plait dans votre démarche, c'est que même si vous faites une mauvaise émission, vous réagissez, vous réfléchissez !
Cela donne tout son sens à votre site : une étude rigoureuse du fond, une analyse rigoureuse de la forme.

Merci.
Je pense que ce qui a rendu cette émission un peu "difficile", mais pas inintéressante, ce sont les manifestations du corps d'Elisabeth Lévy, qui serait déjà peut-être plus audible si on ne la voyait pas. Elle n'arrive pas à le tenir, ce corps : sans cesse elle roule des yeux, s'avachit puis bondit, boude puis explose, se tourne à droite et à gauche, agite frénétiquement ses bras et ses mains, devient tout à coup toute rouge, frôle l'apoplexie puis retombe dans son fauteuil... C'est ça qui saute aux yeux, et en la regardant je me demandait ce qui la contraignait à en arriver là. A part ça, elle fait une observation juste, en forme de mea culpa, à la fin de l'émission, sur l'utilisation des notions de bien- et de mal-pensance.
Tout ça pour Zemmour, ça ne valait pas le coup. Ca ne l'empêchera pas de squatter la télé qui adore ce genre de personnage. Le mieux c'est de ne pas regarder ces émissions de soi-disant débat . Il y aurait pas mal de choses à dire de "C dans l'air" et de ses pensionnaires-invités. Un autre genre mais aussi vain.
Bravo! vos réflexions sont justes, mais, il fallait bien essayer.
Oh, plus de peur que de mal : j'ai lu votre chronique (j'adore les "chez Nous") avant de regarder l'émission (du coup, je me suis jetée dessus, avide de scandale que je suis ;-) non, pour me faire une idée). Un peu fatiguant en effet, mais je vais m'en remettre : tant de choses à lire, à voir sur @si maintenant ! Don't worry (and be happy !).

Il y avait pourtant un embryon de débat possible, ils se sabordent. Ce type de personnes me fait toujours rire : crier et s'énerver ne permet pas de délivrer un discours cohérent ; c'est la base du métier d'orateur.

C'est bien, la liberté d'expression, encore faut-il savoir s'en servir.

Pour revenir sur une question posée précédemment (juste au-dessus de moi je crois), c'est peut-être la première raison qui fait que Zemmour est populaire : il dit un max de conneries, mais on comprend toujours ce qu'il dit. C'est je crois une raison sine qua non pour être populaire (ou démagogue, c'est la même chose, juste pas la même étymologie).

Ne vous inquiétez donc pas, j'ai tout de même appris des choses : ma longue expérience de la vie (je déconne) m'a appris qu'il y a toujour des choses à apprendre partout. Ici, j'ai appris quelques petites choses sur le fond du débat ; j'ai beaucoup appris, comme d'autres le disent bien, sur la théâtralisation dans les médias, dans les débats.

Merci tout de même pour le Bisounours : un écho à la nouvelle stratégie du PS ?
Causeur, causeur ... La rime avec Boubakeur est trop prononcée à mon goût !
Notre belle Patrie ne mérite-t-elle pas qu'on cause d'elle en tenant compte prioritairement du point de vue de ses brave-patriotes de souche, tels les Auvergnats de M. Horte-Fuego, dit Sieur Poix & Chaux-vive ?
La faute à VOUS : @SI !!! et pourtant je vous aime vraiment bien...

1- Les invités
D'un côté, E. Levy vraiment pas préparée. Elle l'avoue elle-même: "pas tout lu le livre de Sifaoui, connait pas toute l'oeuvre de Zemmour".
De l'autre, Sifaoui en mode promo et du coup hyper-préparé.
La bataille s'annonçait David-contre-Goliathesque ...

2- Les modalités du débats.
Je m'attendais à un débat portant sur des thèmes forts: Zemmour = supercherie française?, besoin ou non de voir Zemmour viré de la télé (et pour quelles raisons?), déni de réalité (quelle réponse ou quels contre-arguments donner à la pensée nauséabonde si présente dans les médias) ...
L'émission fût plutôt vide de ce côté-là ...

3- La gestion du débat
Lévy qui hurle ou menace de se barrer. Sifaoui qui s'écoute parler et nous balance du moi-moi-moi non-stop. Parole coupée et arguments qui tournent en rond. Quelle nausée télévisuelle!
J'ai bien vu que l'ami Schneidermann mouille le maillot pour tenir la barre (pour rien au monde je n'aurais voulu être à sa place) mais bon ça ne suffit pas.
Lui, d'habitude, si fort dans ces domaines (recentrage du débats, mise en lumière des incohérences des participants, insistance sur les points d'accord), m'a semblé un peu léger ... sûrement trop occupé à jouer le surveillant de chamaillages de cour de récré ....

4- La gueule du débat.
Deux amis qui débatent, je n'ai rien contre, à condition qu'ils enfilent tous deux le costume de débateur et qu'ils adoptent l'attitude adéquate. Sinon, et c'est ce qui s'est passé, on se retrouve devant un mélange de discussion de comptoir et de vitrine sur le microcosme intello-journaleux parisien. Un peu trop private pour tous les provinciaux, expats et parisiens non-concernés par le microcosme parisien.


5- Des petits détails qui fâchent
Le grandiose stéréotype fait par Sifaoui (que je fais malheureusement moi aussi assez souvent): celui du bon gros beauf franco-gaulois raciste sans éducation qui boit son vin blanc tôt le matin au comptoir du PMU, celui-là même qui n'aime ni les bronzés, ni les gauchos, ni les homos, ni les jeunes, ni les intellos, ni les riches, ni les ci, ni les ça ...
Ce stéréotype vaut bien celui du jeune à capuche de cités qui n'aime pas la France, fume du shit, parle mal français, vit de la délinquence ...
Je m'attendais à une montée au filet de Schneidermann ... mais rien!

Rien non plus sur la question qui me semble pourtant primordiale dans ce débat: pourquoi Zemmour est-il si populaire? Qui et quoi le rendent populaire? Qui est d'accord avec ses idées? A quoi sert-t-il?
Levy a commencé à tenter d'initier une réponse avec son approche du déni de réalité mais le format de ce débat ne l'a pas aidée. Une tribune dans Causeur lui sera bien plus utile.

Conclusion, dernière chose et dernier détail.
Conclusion: Un emission si prométeuse mais finalement pourrie. La prèmiere sur la trentaine que j'ai déjà visionnée ... c'est pas la mer à boire.

Dernière chose: Pourquoi ne plus ré-inviter Levy? Malgré ses hurlements et son côté "grosse chieuse", son franc-parler et son souci de la défense (même du diable) en font un personnage très utile dans un débat ... moyennant quelques règles de bienséance, évidemment ;-)
Dernier détail: où est-passé Dan Israel?

Trampoline,
je N'AIME PAS DU TOUT Zemmour mais croit en la liberté d'expression ... même quand l'expression me déplait ENOOORMEMENT
Allez, Daniel, un free hug et ça passera mieux :)

Ne vous inquiétez pas, on (enfin, je... - je ne peux pas présumer des autres forumeurs) vous soutient dans votre entreprise, le sujet était intéressant et vous avez bien fait de nous le présenter, c'est pas de chance que cette furie avait ses ragna-oups un gros mot ! ^^ - 'fin bref, n'était pas disposée ;)
C'est le risque du direct ! cher Daniel ! Voila d'ailleurs pourquoi toutes les émissions sont enregistrées sur nos grandes chaînes obligatoires. La prochaine fois prenez la même précaution. Sans l'avoir vu sur le plateau d'ASI, nous connaissons un peu bien Zemmour ( Zanmour ! ) lui irait mieux !

Le personnage m'amuse de par sa provocation, il faut toujours se méfier des petits. Bruno aussi avait cette tendance à voir tous les causes de nos malheurs chez l'autre, malmené, petit à l'école une haine rentrée envers les humains était née en lui, tenace elle le rongeait ( Bruno ) Rien de tel chez Zanmour, qui fait de fric, par manque de talent humoristique il s'est rabattu dans l'écriture où il excelle.

Un autre personnage historique s'était en son temps illustré un temps ! Un certain Charlot le rendit célèbre et ma foi presque sympathique !
Dont acte, Daniel.
Pour la prochaine émission sur Zemmour, je propose : "Le zemmourisme est-il un fascisme?".
[large]S'il vous plait ! moi JE NE ME SUIS PAS INSCRITE sur ce site pour lire vos commentaires !!!
Laissez moi écrire un commentaire ou je me DÉSABONNE !!!
Je vous ai laissé écrire votre article, Daniel, ALORS MAINTENANT JE VAIS finir un paragraphe ou je pars !!!
J'aimerais bien, une fois, aller jusqu'au bout de MA PHRASE !!!!
[/large]

[large]Voilà ![/large]

Alors, ce que je voulais dire…
Bah, voilà, j'ai perdu le fil…
E. Levy vous a fait perdre votre aplomb, Daniel, c'est visible à la minute 40, après l'extrait où Zemmour dit stupidement qu'il fait partie de la race blance : Vous lui tendez le bâton pour vous faire battre.
Bien que plusieurs personnes l'aient jugée insupportable, je ne pense pas que ce soit une raison suffisante pour ne plus l'inviter.
Par contre, il y a surement un recadrage à effectuer (et un effort à faire pour couper le sifflet à une représentante du sexe faible, fut-elle vocifératrice, lorsque cela s'impose) pour ne pas tomber dans le décorticage de polémiques stériles lorsqu'on a affaire à ce genre de plateau.

Et puis présenter un des invités comme "celui qui fait des reportages bidonnés", ce n'est pas très courtois, quand dans le même temps on vante la qualité de sa plume.
Sinon, et c'est une remarque qui a plus sa place à la suite des posts traitant de l'émission même :
Sifaoui est-il sincère lorsqu'il prétend, les yeux baissés, les mains jointes se faire contrôler souvent en banlieue ?
De fieffés comédiens que ces deux là, ne tombez plus dans le panneau, svp !
Moi personnellement, je me suis bien marré de voir cette folle hystérique (je ne la connaissais pas avant, je le précise), cette folle hystérique se mettre à hurler à chaque fois qu'une remarque était faite, en criant que les 2 autres personnes présentes sur le plateau étaient contre elle. Bon, c'est sûr que je n'espère pas une émission comme cela chaque semaine, mais là franchement j'étais plié en deux de rire pendant toute l'émission à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, c'est proprement ahurissant de s'énerver comme ça sans qu'on ne sache vraiment pourquoi, elle a commencé à s'énerver toute seule d'un coup pratiquement sans raison, hallucinant ! C'est un vrai phénomène de foire cette dame !
Bah vivement vendredi prochain, et je suis assez d'accord avec cela : "cette affligeante émission a le mérite pédagogique de montrer, en creux, l'inaptitude du zemmourisme à supporter une contradiction argumentée". C'est comme nos dirigeants actuels, on ne peut juste pas discuter avec eux.
bravo daniel pour cette rapide reaction,et votre mea culpa,mais nous n'en pouvons plus des levy,barbier,cayrol,duhamel,mougeotte(nezdanslabouche)tout ces editocrates qui contaminent les antennes et les ondes avec leurs propos plats et poliquements corrects,leurs egos sont aussi grands que leur incompetence et le bruit de fond qu'ils organisent est un poison pour notre democratie. LOLO
Bonjour Daniel,

Je souhaite réagir (a la marge) sur un des points de votre chronique:

Peut-être aussi aurait-on dû expurger l'émission de tout ce cirque, et vous proposer une version courte, à côté de la version longue.

En une phrase vous résumez ce que j'attends d'ASI depuis sa création: des émissions SANS durée fixe (nan mais vraiment, hein), ou les gens ont le temps de parler de tout ce dont ils veulent (et faite une ou plusieurs pause(s) pour aller pisser ou même pour vérifier sur le net si ce que dit untel ou untel est vrai ou pas)

Avec au final (pour les acharnes qui on le temps) l'émission dans sa totalité (non coupée, etc) et pour tous les autres une émission montée de 52 minutes (si je me souviens bien a la télé c'est 52 minutes...:-)
Comme du temps de france5 en gros...enfin non en mieux, car la personne qui veut approfondir un sujet peut, après avoir regardé la version 52 minutes, se taper la version longue non coupée (alors que du temps de France5 la seule différence s'était les 2 minutes de discussions après la fin de l'émission)
Pas encore vu l'emmission, mais ça fait longtemps que je pense qu'Elisabeth Levy est un troll insupportable, alors que je ne pense pas ça de Zemmour. Mais bon, si Zemmour refuse de venir se défendre, il mérite tout à fait qu'on le condamne par contumace. Il devrait venir, c'est tout.

Par ailleurs je vais avoir du mal avec cette emission car entre Sifaoui et Levy, difficile de dire quel est le plus repoussoir des deux. Je conseille vivement à DS, la prochaine fois qu'il a une inspiration, de verifier la page wikipedia de son invité(e) potentiel. Il aurait découvert que Sifaoui se traine une quantité de casserole assez considérable et que certain(e)s le connaissent déjà comme le loup blanc...
Deinde,
ego te absolvo a peccatis tuis in nomine Patris, et Filii et ..
Arretsurimaginis ...
On bouffe de l'opinion sur ce qu'être laïc (républicain, français, bien pensant, mal pensant - mettre ici un adjectif à la mode, qu'importe, de toute façon, y a toujours un moment où apparaît le musulman), plus ou moins approximative, à tous les repas. J'en ai, personnellement, une overdose. Mais si on en parle partout, il est du rôle d'@si d'en parler.

Mais d'en parler comment ?

Je pense qu'@si peut sortir du grand gloubi-boulga en donnant la parole :
- à ceux qui vivent : un peu (beaucoup) marre de ces gens-qui-parlent-de-gens-qui-leur-ont-dit-que (encore ce matin sur France Cul, Finkie qui cite pour seules et uniques sources : "La Journée de la jupe", un article du Fig de Natacha Polony citant une de ses collègues profs, le doc d'Arte déprogrammé). Aux oubliettes, les Polony, Finkie, Zemmour, Levy, Sifaoui, qui ne savent pas de quoi ils parlent. Place aux citoyens.
- à ceux qui doutent : plutôt qu'aux opinions tranchées. Je pense ici à John-Paul Lepers, dont le doc récent sur France 4 me semble refléter cette sensibilité.
- à ceux qui pensent vraiment : c'est-à-dire, qui produisent du concept. Sur ces questions, voir C. Kintlzer ou B. Durand (par exemple), ou cette philosophe belge dont j'ai oublié le nom, anciennement invitée sur la LJ.
C'est vrai qu'il fait du bien aux yeux votre bisounours !
Moi celui que j'aime bien regarder, c'est Lil' Cthulhu !

Autrement, Elisabeth Lévy aura au moins eu le mérite de mettre presque tout le monde d'accord, c'est plutôt rare, non ? :D

Merci Daniel pour "le sous-texte" ! :)
Je comprends pas bien tout ce ramdam autour de cette émission que je viens de finir de voir.(D'ailleurs, moi aussi, pour la 1° fois, j'avais lu les commentaires avant de visualiser).
Certes, j'ai vu sur @si des émissions de meilleure tenue, c'est vrai. Elizabeth Levy , effectivement, a fait du Elizabeth Levy. Ou est la surprise?Il suffit de faire un petit tour sur RTL et on sait tres bien comment elle fonctionne.On peut ne pas etre d'accord sur tout avec elle (ce qui est mon cas), on peut etre étonné de sa virulence (si on ne la connait pas) mais elle représente une sensibilité qui peut défriser (je n'en disconviens pas) sans pour autant etre blacklistée sur @si ad vitam aeternam.
Donc pour moi, il y a pas crash.A la limite , Lancar, c'était très largement pire.Parce que lui, il n'avait strictement rien à dire et tenait à le faire savoir. Ce qui n'est pas le cas d'Elizabeth Levy.
Bon, pour résumer, c'est pas l'émission du siècle, mais pas de quoi s'autoflageller non plus.
j'aimerai savoir pourquoi on garde le "format été" , un ou deux invités pas plus et la revue de l'actualité de la semaine a disparu. Je pense que mis à part le comportement d'E.L, le fait qu'il n'y ait qu'un chroniqueur (a priori) neutre et deux invités, ça force un peu l'opposition même si les invités sont "normaux".
Désolé, je ne vois pas comment le dire autrement : tout ce lynchage en règle d'E. Lévy fait un peu pleurnichard.
Elle manque de patience, c'est vrai. Elle éructe, dit-on, au motif qu'elle n'aurait pas d'argument, je n'y crois pas. Maintenant, que ce ne soit pas aisé à maîtriser pour Daniel est une chose, mais faut-il que tout le monde rentre dans le moule du raisonnable ?
Elle en a trop fait dans le spectacle et le théatral ; mais M. Sifaoui est allé parfois de détours en circonvolution, en basse et mesquine rhétorique, faisant mine de ne pas comprendre la nuance des propos de E. Lévy. Mais voilà, les gens étant trop cons pour comprendre les sous-entendus, ou pour décrypter ce qui se dit, les nuances des uns ne passent pas, et les grosses ficelles des autres triomphe.
Je suis plus agacé par les réactions sur la tenue de l'émission que sur l'émission en elle-même ; on dirait la fin du monde, ça ne l'est vraiment pas.

J'ajoute que ce site (et le magazine mensuel dérivé) est bien tenu, intellectuellement maitrisé, agréablement discordant, même si au bout de deux ou trois articles les grosses ficelles apparaissent


Pour le magazine, je ne sais pas. Mais pour le site, le parcourant souvent, on y entend régulièrement, au milieu d'articles effectivement de qualité, une petite musique qui fait que dans les commentaires des articles on retrouve les habitués des sites et blogs bougnoulophobles. Les clients de Riposte laïque trouvent également leur bonheur à venir discuter le bout de gras (de jambon) sur les forums de Causeur.
Je suis d'accord que Mme Lévy n'apporte pas grand chose mais enfin, elle n'a pas totalement tort non plus, Mr Sifaoui ne cesse de l'interrompre. Il s'écoute beaucoup parler. Comme partout les torts sont rarement d'un unique côté.
j'ai trouvé l'émission intéressante même si levy m'a assez agacé. Pourtant j'en gardais un bon souvenir mais peut être a-t-elle trop mal dormi ? J'ai découvert Sifaoui et je l'ai trouvé très juste. Merci pour ce débat et ce message. Non il ne fallait pas coupé au montage mais parfois on a besoin de se dire que le débat n'a pas été facile à mettre en place et à écouter :)
La Lévytation sur un plateau finit toujours par un crash bruyant , Daniel ! Les temps sont durs pour vous visiblement , je ne tire par pas sur une ambulance , surtout quand c'est celle de la salubrité publique comme celle immatriculée @si.
Merci pour votre oeuvre .
Signé :un [s]nouveau[/s] ancien nom, dans les forums ,qui j'espère peut encore vous apporter du réconfort .
Non pas que sa "mouvance idéologique", comme elle dit, ne mérite pas la parole, il est toujours plus intéressant de débattre avec des gens d'opinions discordantes, et dérangeantes

C'est la deuxième fois que vous offrez une tribune à cette "mouvance idéologique" (la première fois c'était Pierre Cassen de Riposte Laïque)

Ces gens-là, même s'ils s'en défendent, c'est l'extrême-droite ! Ils viennent de la gauche, laïque, mais à force de confondre laïcité et haine de l'Islam Ils ont fini par se retrouver à dire les mêmes choses que la FN

Vouloir à tout prix un débat contradictoire, c'est parfois une mauvaise idée, Offrir à cette mouvance de débattre avec eux, c'est leur dire "vos idée ne sont pas les miennes mais elles sont légitimes, donc débattons-en démocratiquement". Mais leurs idées ne sont pas légitimes ! Elles représentent un danger pour le débat démocratique lui-même.


On ne débat pas avec l'extrême-droite, on la combat...
Je n'ai encore jamais écrit dans les forums mais là c'est plus fort que moi, je vous félicite Daniel d'avoir gardé votre calme, il vous a fallu avoir des nerfs d'acier, un self control de grande classe pour tenir bon , ne pas faire valser cette furie hors de vos murs.
Assidue @si, je n'ai qu'un mot à vous dire FELICITATION et surtout continuez..............
Merci, Daniel, pour cette mise au point. On sent bien quelle torture a du être pour vous cette émission. Ne vous en voulez pas : nobody is perfect et avec des si mettrait-t- on Elisabeth Lévy en bouteille ? Le propre de ce genre de personnages, c’est l’absence totale d’autocritique et de remise en question. Ils ont toujours un tiroir de mauvaise foi à un « raisonnement » de mauvaise foi. C’est même l’essence de leur dangerosité.
Quant aux Messieurs les censeurs du forum : bonsoir ! Que de donneurs de leçons dans certains commentaires qui peuvent aisément rejoindre les clans qu’ils dénoncent, bourrés qu’ils sont de science infuse, de certitudes et bien entendu de chantage à l’abonnement.
Allez, après le crash, en tout cas pour moi, on fait partie des survivants, bien contente qu@si existe pour très très longtemps.
J'ai beaucoup posté tout à l'heure dans le forum de l'émission, avant d'avoir vu votre chronique Daniel.


Pfff c'est par grave, pour moi ce n'est pas un crash, il n'y a pas mort d'hommes, j'ai vu l'émission hier soir, elle ne m'a pas empêchée de dormir. C'est une bonne chose, finalement, nous savons définitivement qu'E. Lévy, pète volontairment les plombs, qu'elle n'est pas pro, elle est venue en dilettante, sans avoir lu les livres de Sifaoui, ni ceux de Zemmour, de l'amateurisme en somme de sa part. Elle est venue pour cracher sa rage, vous ne pouviez pas savoir à l'avance jusqu'où elle irait, Daniel.

Comme beaucoup d'autres j'ai admiré votre calme en essayant de recadrer cette furie. Le mauvais point est pour elle.

Voilà, passons à autre chose ....


Je voulais juste rajouter une chose qui me taraude depuis pas mal de temps. Pourquoi la bien-pensance serait-elle toujours de gauche ? Il 'ny a pas de bien-pensants à droite. Ça m'énerve, ça m'énerve, tous ces clichés, toutes ces cases hermétiques les unes avec les autres.

Je souhaite avoir un contenu détaillé sur cette fameuse bien-pensance ? Qu'est-ce que ça veut dire au juste, à part d'être à la mode et péjoratif pour ceux qui en sont affublés
Il faudra que Daniel nous explique un jour ce qu'il entend par "elle est désormais ailleurs. Elle appartient à un autre monde", lol.
Insinuerait-il qu'Elisabeth Levy est devenue folle? Honnêtement, j'aimerais bien être une petite souris assistant à leur prochaine conversation privée après l'émission ou après ce billet.
J'ai du mal à suivre Daniel lorsqu'il continue de présenter "Causeur" comme un site "rigoureux" et respectable. Honnêtement, on y trouve perpétuellement la même complainte ("bien pensance", "déni du réel", etc.) que leurs auteurs déclinent sur tous les tons tout en paraissant brillants, "courageux" et originaux.

Plutôt que s'interroger ad nauseam sur les petites phrases "mal pensantes" de Zemmour, qui ont tourné en boucle sur YouTube depuis des mois (et j'espère que le bouquin de Sifaoui, c'est autre chose que cela), il conviendrait de décortiquer cette complainte, cette rhétorique, la réduire à ses quelques principes pour se rendre compte qu'il n'y a pas beaucoup d'originalité, encore moins de courage et que l'on connaît la chanson.
Merci Daniel pour ce message aussi, je suis un peu plus serein maintenant après cette émission pénible à écouter qui montre aussi comment une personne arrive à faire semblant de vouloir débattre.
Un moyen de bonifier cette émission, Daniel : commandez à Rafik une chronique sur l'Exorciste :)
Merci Daniel pour ce message.
Quand j'ai vu la présence d'E.Levy que je trouve violente, intolérante et quasi extra-terrestre, j'avoue que j'ai hésité à me soumettre à l'épreuve de l'émission.
Du coup, je suis allée faire un tour sur le forum (d'habitude, je regarde d'abord et ensuite je vais confronter mon écoute aux échanges du forum - oui, je fais partie des "silencieux") et j'ai préféré ne pas regarder l'émission pour préserver ma sérénité. Me suis aussi dit qu'il ne fallait pas accréditer un "buzz" ou quasi-"audimat-er" E.Levy.
Et maintenant que je connais aussi votre position, je sais que je pourrai regarder en faisant la part des choses et sans m'emballer (enfin, j'espère).

Bon week-end à vous : la semaine @si a été pour le moins agitée.
Vivement le prochain ligne j@une.... vous y retrouvera-ton ?
Restez vous-même
Cher Daniel,

Trouver que l'émission a été intéressante, ou qu'Elisabeth Levy s'est comporté convenablement, ou que les questions intéressantes ont été abordées - par exemple : la notion de bien-pensance est-elle une imposture, ou peut-elle a la fois avoir un sens intéressant et designer quelquechose qui existe réellement ? Tous ces jugements dépendent de votre proximité avec les idées d'Eric Zemmour, d'Elisabeth Levy ou du site Causeur.

Visiblement, vous ne savez pas ce que c'est que d'ouvrir Le Monde, ou Mediapart, ou un éditorial de Schneiderman, et de sentir monter en vous un énervement a cause de ce que vous appelez leur foutue bien-pensance. Et naturellement, vous trouvez l'émission ratée, vous trouvez Elisabeth Levy insuportable, et vous n'etes pas insatisfait que la question de la pertinence de la notion de bien-pensance n'ait pas été mise au centre de l'émission par l'animateur.

Figurez vous que moi, c'est tout le contraire. Je ne trouve pas que les journalistes de Causeur ecrivent ce qu'ils ecrivent par pur esprit de contradiction, ni qu'ils disent quelquechose qui peut être confondu avec ce que dit Sarkozy. Je trouve qu'ils expriment une sensibilité politique originale, non aveugle aux réalités, proche du peuple et humaniste. Critiquer le caractere non democratique, et donc souvent peu legitime, de l'Europe, defendre une politique commerciale protectionniste, defendre le fait que le degre d'ouverture aux personnes des frontieres, doit etre soumis a la souveraineté populaire, souligner le fait que l'immigration peut, si on n'y prend pas garde, poser des problemes de cohesion sociale et de maintien de bas salaires pour les professions peu qualifiees. Tout cela constitue une ligne editoriale qui n'est ni celle du Figaro, ni celle de Mediapart et @si, mais qui est proche de la ligne de Marianne, de la sensibilite d'economistes comme Genereux, Lafay ou Sapir, et de partis comme le MRC ou Debout La Republique ou meme le Parti de Gauche.

Et je vous le donne en mille, j'ai beaucoup apprecié la présence d'Elisabeth Levy, j'ai eu du plaisir a regarder l'emission, je trouve que la critique qu'elle a fait, selon laquelle les questions de fond ont été peu abordées, est plutot juste : en gros, l'animateur de l'emission n'est pas suffisament ouvert d'esprit, pour donner aux idees de Zemmour une chance d'avoir une certaine pertinence, et donc, il ne pose pas cette question de leur pertinence.
Ho là là, oui, qu'est-ce que j'ai souffert pour vous, Daniel...
Il y a des plans, au début (à la fin je sais pas, je suis pas allé jusqu'au bout), où l'on vous voit vous efforcer de suivre la ligne de Sefaoui, tout en jetant des coups d'œil répétés et de plus en plus inquiet vers sa voisine... On sentait que dans votre tête s'inscrivait en rouge et clignotant la mention "je suis dans la m...e". J'aurais voulu être à votre place pour rien au monde.

À mon sens, ça montre qu'il faut faire très attention aux pièges suivants, qui sont précisément ce que font les médias traditionnels à tour de bras, et qu'on vous reproche assez souvent de reproduire alors même que vous vous positionnez comme critique de média :

1/Prendre comme sujet ce qui fait "buzz" et suivre l'actualité anecdotique du moment (cela ne veut pas dire forcément s'interdire absolument et une fois pour toute de traiter tout buzz à jamais, quand par exemple celui-ci peut être représentatif de courants plus profonds qui traversent la société - parler de Zemmour, à la fois pour montrer le fonctionnement médiatique en général, à la fois pour pointer les dérives xenophobes et sexiste qui sont à l'œuvre en ce moment, est, je pense, tout à fait défendable - mais malgré tout, il faut redoubler de méfiance dès qu'il s'agit de buzz, la plantade et l'anecdotique menacent furieusement) ;

2/Prendre comme invité des gens qu'on voit déjà partout sur les médias (les chances pour que ce soit leur ego qui les mène plutôt qu'une véritable légitimité et intelligence à discourir sur tous les sujets est [s]assez[/s] très élevée) ;

3/Vouloir absolument inviter un contradicteur en toute circonstance pour un débat "objectif", avec le côté "pour" et le côté "contre". Deux émissions très différentes coup sur coup, deux fois la contradiction n'a mené à rien : avec Parrat, on avait du vide (tout juste un hochet "faut pas faire partir les riches"), avec Levy, on a un capharnaüm hystérique.
(Plutôt que le match de boxe "pour" Vs "contre", tellement plus constructif peut-être, par exemple, le "collège" : des gens dont le point de vue n'est pas nécessairement opposé, mais pas non plus identique, qui réfléchissent à un sujet et l'enrichissent par le croisement d'idées. Et puis, d'ailleurs, Daniel, vous faites finalement très bien le contradicteur tout seul, c'est un de vos talents, je trouve, de savoir repérer en direct les faiblesses dans un discours.)

Et alors, quand on a le 1/, le 2/ et le 3/ réunis en même temps, alors là : badaboum.
RE-INVITER SIFAOUI Il ne méritait pas cela
Moi j'ai plutot aimer Levy, parce que Sifaoui aime beaucoup s'entendre parler. Le passage ou elle l'arrête en le traitant de Jean Moulin est savoureux.

Le problème me semble plus qu'on a la une caricature de débat, on n'a parlé que de 3-4 phrases de Zemmour, rien de plus profond.
Eprouvant ! Il ne faut peut-être pas trop exagérer... Chiant oui !
Elysabeth était remonté comme une pendule (son réveil n'avait pas sonné à 5h pour finir le livre CQFD ?)... Son côté menace je me barre et sa théâtralité est vraiment lourde, alors que tout le début fût à mon sens pas trop mal mené !
Du fond il n'y en a pas eu, de l'esbrouffe Elisabethienne à foison, tout ça sonnait fort, mais mal.
Un coup pour rien !
C'est sur que le vendredi soir j'aspire à davantage de calme, quoique !
Cette émission aurait presque pu faire partie des émissions sur les limites du rire... Parce que dans le fond, elle m'a fait marrer Elysabeth à menacer de partir sans jamais le faire, à croire qu'elle n'avait rien d'autre à faire de mieux. Remarquez qu'après avoir vu cette émission, j'ai pensé que j'avais mieux à faire : Dormir !
Soyons légers, n'en rajoutons pas, nous sommes à peu près tous d'accord. Quand nous serons vieux (dans la maison de retraite) on se rappellera : "tu te souviens de l'émission avec E Lévy qui nous avait tous hérissé le poil et les poils. Et Daniel schneiderman qui s'excusait presque de son choix des invités.... Quel raffut ! N'empêche que la même semaine on avait eu droit à une petite perle d'émission avec Judith et Virginie Despente. J'ai même failli devenir lesbienne tellement elles étaient belles et intelligentes toutes les deux .......
Elisabeth Levy écume les émissions TV de lémédias sur toutes sortes de chaînes depuis des lustres: avec elle, quel que soit le thème,
le "spectacle" du pétage de plomb excessif et incohérent est assuré. Pourquoi aurait-elle fait différemment avec @si; d'autant que
l'excellent M.Sifaoui n'est pas un client facile à tous points de vue.
Cette engeance manipulée n'a rien à faire dans les débats dont nous sommes désormais accros: pas le niveau!
(D'autant que le télescopage avec l'irruption du sublissime Didier PORTE est franchement...violent).
Bien à vous
PhV
Visiblement , Il y a réaction épidermique de participants du forum à la présence Elisabeth Lévy. Beaucoup d'énervement à mon avis aussi peu productif que ceux de l'intéressé. Que l'on ne supporte pas x ou y , personnellement cela ne m'intéresse pas et je ne voies pas trop en quoi cela concerne Daniel Schneidermann ..

Si critique doit être faite, il me semble plus juste de la faire sur le contenant. ASI:

Je trouve que Daniel (familiarité .net) n'a ni contenu ni vraiment cherché à contenir le débat, Mme Lévy à beau jeu de pester comme un putois, lorsqu'en effet elle est tout le temps interrompue et que M. Sifaoui monopolise la parole. Pour peu qu'on connaisse Mme Lévy j'imagine qu'il ne doit pas être compliqué de savoir comment la mettre en "overdrive"

D'autre part où est la critique l'analyse aiguisée made in Scheiderman ? où sont les éléments de réponse au sujet?
" faut-il consacrer de l'énergie à réfuter le zemmourisme, à démonter .../... ? Je pense plutôt que oui. Mais il faudra le faire autrement"
C'est un bon constat.

"(même si on peut toujours se dire, pour se consoler, que cette affligeante émission a le mérite pédagogique de montrer, en creux, l'inaptitude du zemmourisme à supporter une contradiction argumentée)."

Là dessus par contre je ne partage pas du tout votre avis, (dans le cadre stricte de votre émission) je n'ai pas vue et je le regrette (comme expliqué plus haut) de démonstration magistrale ou argumentée , aussi je ne vois pas comment arriver à cette conclusion.
C'est sur que ça va mieux en le disant.
E Levy est "ailleurs" nous dit Daniel.

Belle déclaration mais Pierre l'avait tellement mieux dit ici :http://www.youtube.com/watch?v=xelKl6jU6MQ
C'est évident Pierre pensait comme Daniel à Élisabeth.

C'est beau ! Un coup de foudre en pleine émission.
Daniel, si vous êtes en manque de Bisounours je vous conseille le blog de l'inconnue du métro ; comme quoi il y a encore des gens qui aiment les autres et savent le faire partager avec simplicité ...
Avec des boules quies, on arrive à suivre le débat! Il faut dire que c'est un modèle du genre en terme de théâtralité de l'inaction, P Murray avec qui E.Levy a écrit Festivus Festivus doit se retourner dans sa tombe!
Au delà de la théâtralité exagérée du débat, il serait intéressant, peut être à une autre occasion, une ligne jaune qui viendrait à point nommé lors du prochain dérapage zemmourien, par exemple, de (ré)entendre M Sifaoui.

Allez, la prochaine sera meilleur Daniel!
je epnse que vous devries mettre les 2 versions en ligne, la version complète et une compil sans les crises de nerfs.
en regardant l'émission je me suis dit qu'Elizabeth Lévy nous faisait des caprices de gamine, et j'ai continué à regarder sous cet angle de vue jusqu'au bout. Entre ses éruptions puériles elle sort quand même quelques trucs intéressants (pas au sens où je partage ce qu'elle dit, mais au sens où ça apporte de nouveaux éléments de débat intéressants). Mais j'imagine que ça ne devait pas être évident à gérer sur le moment même, donc chapeau Daniel de ne pas avoir craqué, et surtout merci de ne pas avoir dérogé à votre ligne de conduite qui consiste à ne pas couper, je préfère encore ça... et ne vous en faites pas on n'est pas traumatisés ou quoi que ce soit, et oui il y a des gens au tempérament éruptif et c'est tout on ne va pas en faire une montagne :)
C'est pas grave. Il n'y a pas mort d'homme. Lundi, une nouvelle semaine, de nouvelles enquêtes et chroniques.
JE N'ÉCOUTE PLUS JAMAIS mme lévy. Pas le temps.
Je me suis bien marré devant cette hystérique !
cela change du train train habituel;-)
bis
gamma
Moi je trouve toujours un intérêt à toutes vos émissions, je clame haut et fort que l'on ne peut pas être à 100 pour 100 au top niveau tout le temps, on a droit à l'erreur, de plus il faut accepter que l'actualité parfois n'est pas passionnante et tant mieux, c'est pourquoi je ne cherche pas forcément l'excellence dans toutes vos émissions, il est vrai que certaines m'intéressent plus que d'autres mais j'apprends toujours quelque chose, quelque soit l'émission et je pense que c'est dû à la liberté d'expression qui plane sur le plateau, on entend des choses que l'on entend pas ailleurs comme si la langue de bois était bannie.

Il est vrai que sur les forums il y a beaucoup de commentaires très durs et très critiques à toutes les émissions, mais bon, je continue à dire que je trouve sur @si ce que je ne trouve pas ailleurs. Je viens de me réabonner et je le ferai encore longtemps je pense, merci à tous pour ce site!!!
A coté de ça, l'émission de Judith Bernard avec Virginie Despentes était passionnante, de loin ma préférée depuis que "d@ns le texte" existe. Je me demande si Judith reconnaitra avoir été un peu crispée en début d'interview.
Pas adepte de l'autocritique ou de la confession publique ! N'empêche que ca fait du bien, parfois, de reconnaître qu'on a fait une "connerie" (comme dit l'autre).
Sans rancune, Daniel, nous n'allons pas déserter ASI pour si peu!
À part "ça", je veux dire à part E. Levy, n'est-ce pas la structure même de ces "débats" qui montre ses limites, ici ?

C'est une caricature, le copinage plus ou moins bien assumé (tu/vous), le conflit monté en mayonnaise pour faire croire qu'il y a du fond (alors qu'elle est peut-être juste en train de pisser aux quatre coins de son territoire médiatique... et Zemmour aussi, évidemment, et Sifaoui n'est pas étranger non plus à ce genre de manœuvre sans doute), mais au fond est-ce qu'il n'y pas de ça dans toutes les émissions de débat, est-ce que ce n'est pas la logique même du débatélé ?

Pas un, jamais, qui vienne pour comprendre ce que dit l'autre, ce qu'il pense, pour fouiller une idée, faire clarifier des présupposés, développer des conséquences, pas un qui vienne pour discuter et réfléchir. Juste pour paul et mickey, pour nous servir une tranche de spectacle, de disneyland, le gentil, le méchant, le crapaud, toussa.

Peut-être que la question la plus importante, pour vous @si, pour nous, c'est : "était-ce donc si indispensable de faire un débatélé ?" N'y a-t-il pas d'autres formes d'émissions à trouver, à inventer, pour que la pensée y ait plus de place que les jeux du cirque ?
Coincée dans un groupe qui l'écoutait un soir sur RTL,j'ai décidé que plus jamais je ne subirais cette épreuve. A la fin de l'émission elle a été désignée" langue de vipère" par les auditeurs. c'est un truc qu'ils font sur RTL.... J'ai pensé qu'elle devait se réjouir du résultat. Tout ça pour ça.Sa mauvaise foi,son absence totale de respect pour ses interlocuteurs,sa violence et jusqu'à sa voix m'ont amenée à la reléguer parmi ceux que je ne peux plus écouter :Sarkozy,Hortefeux,Besson,Paillé,Lefebvre,Estrosi et ses potes,Copé,MORANO,Apparu,Kouchner,le pauvre.Ne pas s'énerver ,c'est bon pour la santé. Encore une fois je vote pour votre chronique,Daniel.
merci pour cet article, j'ai cru un instant que le champ des médias offrant une réflexion intéressante s'était encore restreint. Une erreur de parcours donc, continuons le ensemble, avec les contradicteurs qui s'imposent, mais dans une autre tenue intellectuelle.

E. Parize
Merci pour ces précisions. C'est vrai que regarder une telle émission, enfin une personne en particulier, partir en vrille, c'est rare. A la télé tout est contrôlé, monté, déprogrammé. A @SI il n'y a pas ça et ça permet de voir une autre facette de ce qui peut arriver sur un plateau. De ce point de vue c'est enrichissant.

Est-ce que vous avez eu une discussion avec Elizabeth 'Mutin de Panurge' Levy après l’émission ? Peut-être était-elle dans de mauvaise disposition avant d'arriver sur le plateau ? Ou des ressentiment avec @SI ? Ou un passage chez Jean-Luc Delarue ? Elle semblait à bout dès le début...
Au lieu de montage, vous pourriez faire une version textuelle de l'émission (avec évidemment à côté les extraits des émissions sur le sujet).

Enfin sur l'émission, je vous ai trouvé courageux (avec sifaoui) d'avoir réussi à ne pas perdre vos nerfs.
[quote=DS]Reste un problème accessoire : faut-il consacrer de l'énergie à réfuter le zemmourisme, à démonter les fausses évidences, les approximations, les raccourcis, les arnaques ? Je pense plutôt que oui.

Et vous avez raison, que l'émission se justifiait, de même que l'invitation de Sifaoui. Un crash, ça arrive, d'autant qu'il rien de grave à part une émission ratée. Vous ferez mieux la semaine prochaine !
Bon E. Levy est hystérique, et fait du cinéma c'est sur, de l'autre côté Sifaoui est parfois dans une niaiserie confondante. Finalement pas de vrai débat intelligible sur l'idéologie zemmourienne.
De là à dévier dans le "on reste entre nous, gens qui pensons la même chose", non! Ce n'est pas parce que un intervenant est mauvais qu'on arrête d'inviter des contradicteurs, sinon effectivement @si va se transformer, en grand monde de bisounours.
en même temps, c'est instructif : on comprend mieux pourquoi les puissances invitantes sont parfois un peu stressées, sur les plateaux télé ! L'en faut pas tant que ça, en fin de compte, pour être transformé en impuissance invitante.



... c'est surtout instructif politiquement. Si elle éructe tant, c'est qu'elle manque d'arguments, et que pour autant elle ne veut pas lâcher le morceau. Tout son passage sur "comment il ne faut pas dire que les trafiquants sont noirs ou arabes mais qu'ils sont sur-représentés en prison" est un modèle de malhonnêteté et de manipulation... et de naïveté, dans l'étalage de la ficelle.
Mais, on s'en doutait un peu, quand même, que ceux qui prennent pour un "fait" incontournable la proportion de "gens de couleur" en taule brandissent le truc pour les désigner à la vindicte. Sans se demander s'il n'y a pas, hors de taule, beaucoup beaucoup de "gens de pas couleur" que les flics ignorent essentiellement parce qu'ils sont moins bronzés. Genre, des animateurs très très consommateurs de coke, par exemple, et leurs fournisseurs (qui doivent pas vraiment résider dans les banlieues chaudes).
N'empêche, elle vient le dire, toute contente d'elle, et dire que "c'est pas les mémés à mise en plis mais les jeunes à capuche, dit comme ça les gens comprennent"...
(ben, on espère que s'il y a des profileurs dans la police, sont un peu moins cons. On n'est pas sûr)

Non, vrai, c'était bien de nous la montrer : ces gens-là sont dangereux, vraiment, les Zemmour/Morano/Levy etc, sans vergogne, et cette impudence appelle celle des besson/hortefeux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ah, bonjour Daniel... Je me doutais que vous aviez des états d'âme... :-)
Sympa de nous les faire partager.
(Il ne faut pas être prisonnier des dogmes, évidemment, mais proposer l'émission dans son intégralité était la meilleure chose à faire quand même)

(Avez-vous été contraint de jeter la moitié du conducteur comme le suggère un asinaute sur l'autre forum ?)
Arrêt sur images se doit de démonter cette facilité dégoulinante des médias actuels de mettre en vedette ces auto-proclamés experts de tout et de rien dont on connaît par coeur le discours et les réactions . ( par exemple ,Tariq Ramadan est à nouveau partout , le plus insidieux des experts en propagande ) .

Le décryptage et l'analyse des us et coutumes d'un journalisme qui dévie est un sacerdoce , qui risque de mettre aux bans de la profession celui qui s'y colle .

@si est déstabilisant même pour ses lecteurs ? Que la rédaction ne soit pas déstabilisée , svp .

Inviter E.Levy , mettre un certain espoir en sa nature humaine est tout à votre honneur , Monsieur Schneidermann .
Cependant , il aurait été bon de faire une petite enquête sur les possibilités de clash . Elle est invitée sur les plateaux pour créer le buzz nauséeux , et nous , ici , nous n'en voulons pas .

@si est une belle entreprise , viable si le chef lève un peu le nez du guidon .
Et bien, ça vous a traumatisé au point d'écrire à cette heure ci. A croire que vous n'en avez pas dormi de la nuit.

Il fallait bien un gros raté un jour, sujet allant vite vers le casse gueule avec des invités casse-gueules. Enfin, maintenant, on vous attend au tournant, la prochaine émission va surement être aux petits oignons pour rattraper ça. On sera dur, mais juste.

Et puis bon franchement le chantage du je vais partir à la moindre occasion, il faut quand même avouer que c'est tout de même surprenant. Il ne faut pas posséder beaucoup de dignité pour se comporter comme Elisbeth Lévy pendant le plateau. On aurait dit une gamine. A vrai dire j'ai changé mon angle de vue dés le début en me disant que c'était un sketch, ça passe mieux ( enfin la personnage principale manquait un peu de talent ).

Maintenant, c'est vrai que l'écrit est ce qu'il y a de mieux pour un sujet que l'on veut connaître en profondeur mais l'émission apporte d'autre chose avec les intonations et les mimiques ( Elisabeth Levy était en forme de ce coté là ). Mais bon, je suis partial, j'attends toujours les livres de l'équipe d'arrêt sur images sur le fonctionnement des bourses et l'économie politique qui fait ploc et nous éclabousse malheureusement et sur d'autres sujet.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.