184
Commentaires

Anne Pingeot, à voix nue

Deux voix dialoguent, depuis le début de la semaine, chaque soir sur France Culture.

Derniers commentaires

Eh bien, malgré toutes les critiques, malgré mon peu de sympathie pour celui qui "a eu la peau du Parti, j'avoue prendre plaisir à écouter ces émissions en podcast et apprécier cette prose.
Et puis, malgré tout cela, quand on songe à Sarkozy et à Hollande : quelle immense différence !
Salut et fraternité !
La maja nue est sans voix
Pour rester dans l'actualité littéraire :
Zineb el Razhoui vient de publier Détruire le fascisme islamique, violent réquisitoire contre le "fascisme islamique" (comme le titre l'indique) et les "collaborationnistes français".
@Robert : c'est dit, nous sommes des martyrs :-)
Hello tous,

Pour reprendre le mot de Djac Baweur, je n'ai jamais conçu le "matinaute" comme un éditorial. Un éditorial dit ce qu'il faut penser. Personnellement, j'ai souvent du mal à savoir ce que je pense moi-même. Il m'arrive même de devoir écrire pour parvenir à le comprendre (pas toujours avec succès, d'ailleurs). Je ne vais donc pas me coller la rude mission de dire aux autres ce qu'ils doivent penser.

Le matinaute est une chronique. Cette chronique, comme son nom l'indique, n'a qu'une seule règle : être en ligne cinq jours de la semaine, si possible à 9 heures 15. Elle est en général rédigée à chaud, entre 8 heures et 9 heures 15. Pour le reste, je m'accorde toute liberté. De discuter avec mon scooter, comme de cesser de discuter avec mon scooter, si mon scooter m'ennuie. Dans le choix du sujet, j'ai la faiblesse d'avouer que le plaisir de l'écriture joue un rôle au moins aussi important que la nécessité de traiter un sujet. Un sujet nécessaire peut toujours être traité le lendemain (et personne n'est jamais indispensable). Un plaisir d'écriture, quand on l'a laissé filer, ne se retrouve pas toujours.

Parfois c'est une enquête, parfois elle reflète simplement une humeur du matin, bonne ou mauvaise, selon le temps qu'il peut faire, ou la qualité du sommeil (ou de l'insomnie) qui l'a précédée. Il y a des matins colère, c'est la majorité, et des matins où j'en ai marre d'être en colère, où je cherche désespérément un sujet sur lequel je pourrais exprimer des sentiments positifs (admiration, enthousiasme, etc), parce que ça m'oxygène, parce que j'ai comme tout le monde besoin de respirer. J'essaie évidemment en général de rester sur "la forme", et dans la mission générale du site (la déconstruction des narrations médiatiques). Mais heureusement pour moi, pour nous, et pour vous, cette mission peut s'interpréter assez largement, un peu comme "les valeurs républicaines de la droite et du centre", si vous voyez ce que je veux dire.
Dispositif audiovisuel centré et dévolu à quoi ?
Dispositif audiovisuel dont on parle pour quelle raison précise - pourquoi précisément celui-là et pas d'autres, présents sur l'intégralité de la grille de France-Culture ?

Attention : chercher du sophistiqué où n'y en a pas pourrait être vu comme se mettre sur un piédestal légèrement pédant.
Ouille.

(décidément, les forums d'@si semblent appeler l'envoi de pains dans la gueule. C'est dingue.)
(Je signale à l'aimable assistance que mes messages n'étaient pas hors-sujets, malgré leur apparence au premier degré - cf. Danette : "Vous mériteriez qu'on vous pourrisse vos forums de nos résultats de coloscopie.". Certes, je ne suis pas allé jusqu'à la coloscopie. Mais j'ai quand même parlé de caca.
J'avoue que je m'attendais à être un minimum suivi sur le thème de l'étalement de l'insignifiance, on aurait bien rigolé - mais apparemment c'est plus rigolo de s'envoyer des fions. Bon.)
Douze de mes messages d'hier passés à la trappe, la majorité d'entre eux concernant mes échanges animés avec pompastel. Ceux-là, je n'en ai pas grand chose à battre. Les autres traitaient de foot. Ils étaient hors-sujet, mais pas plus que ceux de Djac Baweur qui sont toujours à leur place (et dont je ne demande évidemment pas la suppression).
J'aimerais simplement pouvoir, un jour, percer le grand mystère de la censure @sienne.
Il y a deux erreurs courantes au sujet de la modération des forums d'@si: la première est de croire qu'elle existe, la seconde, de croire qu'elle n'existe pas.
C'est le soir. Je vais me coucher.
Belle chronique de Daniel, de la part d'un auditeur de France Culture.
Ayant échapper au mythe mitterrandien ou à ses effets inverses, tout ce qui s'y rattache dans l'émission a peu d'écho en moi. Mais j'aime toutefois comprendre les soubresauts que l'on détecte encore chez beaucoup de mes concitoyens qui semblent ne pas être sortis indemnes de ces années-là.

Je dois dire que cette conversation aimable et cet épluchage des souvenirs me plaisent, comme on aime voir un extrait des actualités de l'INA de ces années là quand il y avait encore des DS et des 2CV. C'est amusant d'entendre cette gentille évocation de la bourgeoisie amie des Michelin et ce vouvoiement entre des amants. On aimerait savoir jusqu'à quelle étape des rapports il a résisté mais c'est un peu comme imaginer la Reine le matin au saut du lit, doit bien y avoir une mèche de travers, un pet en l'air au coucher.

Mônsieur Daniel Schneidermann : sauf votre respect, A voix nue que j'écoute souvent n'est que rarement interrompue par des musiques et jamais par une publicité, et à ce que je sache jamais Hanouna n'y est encore apparu comme un Jack in the Box
Mitterand, c'est bien le mec qui a organise le soutient de la France aux genocideurs du Hutu Power Rwandais ?

Qu'on verse du sel sur sa tombe.
Les amours cachées du prince, les cacas nerveux de l'insupportable de D8, la quéquette de Morandini ...
Si j'avais la télé, je me servirais d'@si du jour comme d'un anti-programme : ne pas regarder ceux dont on parle constitue une première sélection salutaire.

Alors, oui, bien sûr, les trains qui n'arrivent pas à l'heure, tout ça ...
...ce besoin de faire des phrases."

Vingt deux personnes ont pondu cinquante cinq commentaires pour dire... qu'elles s'en foutaient du sujet de la chronique de DS. La vache, comparée à cette indifférence, l'audience d'Hanouna ressemble à du boycott!

Parce que, vraiment, si vous n'en aviez vraiment rien à foutre des amours mitterrandiennes, relayées par Jean-Noël Jeanneney et commentées par Anne Pingeot, ben fallait juste la fermer: votre silence eut été le meilleur désaveu de la chronique.
Enfin je crois.

Sinon merci à DS. Et franchement, pour le coup, Jeanneney ça change un peu du scooter.
Ha ben j'ai fait caca, ça va beaucoup mieux.
Mitterand faisait-il caca ?
Cette question me taraude.
Tiens ! Je vais me faire un thé. J'aime le thé.
Je me demande : Mitterand aimait-il le thé ?
Cette question me taraude.
Oh, mais, c'est qu'il pleut !
Picard fait une soupe potimarron/châtaigne à tomber par terre, je vous conseille.
J'adore les érables du japon, j'en ai planté trois, mais ils n'ont pas encore leur feuillage d'automne.
Sinon, j'ai un Maine Coon à la maison, avec des pattes aux chaussettes blanches, elle est vraiment adorable.
Tiens ! Je vais essayer une nouvelle brasserie à midi !
Les élucubrations de Bitérrante! Atttchoum!
excusez-moi je suis enrhumé...
« Tout sauf une voix de vieille dame »

Merci Daniel d'avoir fait cette remarque. J'ai beaucoup aimé les deux premières émissions et je me suis abonné en podcast pour le plaisir d'écouter la suite.

N'en déplaise à certains grincheux, je trouve étonnante cette vie extraordinaire dont elle n'a rien oublié. Les grincheux seraient-ils jaloux ?

Et non, je n'ai jamais été un fan de Mitterrand !
je trouve étonnante cette vie extraordinaire dont elle n'a rien oublié.
Elle n'avait que ça à faire , la nouillasse .
Vous devriez écouter ma vie , je n'ai rien oublié non plus .

Oh oui ! j'avais peur qu'il m'échappe !
La méthode pour coincer un bonhomme : on s'installe au domicile sans vergogne , l'épouse est encore ? Le chateau est grand .
Puis on fait un bébé , on vit aux crochets du monsieur et des contribuables , etc...
Charmante vieille dame à la voix si douce ...
Ceux sur le coeur de qui elle a marché la remercie , leurs vies ne sont pas extraordinaires ?


P.S. : c'est fou comme je suis sotte , je croyais qu'elle avait été discrète parce qu'elle avait un peu honte !
Les grincheux seraient-ils jaloux ?

Je pense que c'est le seul moteur qui déclenche certains commentaires particulièrement haineux.

Je maintiens que Daniel a eu raison de faire la remarque sur la voix de l'élue. En effet, ce n'est pas celle d'une vieille dame.

Pas de caution morale de sa part ni de la mienne mais critique objective sur les qualités d'une émission radiophonique bien réalisée et agréable à écouter. D'autre part, ça m'évitera d'acheter le bouquin puisque ces dialogues sont bien meilleurs que d'éventuelles bonnes feuilles trouvées dans la presse, avec tous les travers de rédaction classiques des journalistes de la presse écrite ;-)

Bref, à écouter et réécouter.
Jaloux de quoi exactement, Grujon ?

Jaloux de quoi exactement, Grujon ?

Si vous ne voyez pas, n'en parlons plus.
Moi, je suis en train de peindre ma cuisine, et j'ai choisi "Salon drab" comme couleur pour le mur du fond, ça va être joli en contraste avec l'inox du réfrigérateur.
J'ai compris que l'amour était l'instant où le cœur était sur le point d'éclater.
Le temps passe si lentement quand la personne que l'on aime nous manque.
Je ne t'ai pas choisi, mon cœur l'a fait.
J'aimerais que l'amour soit comme une partie de volley-ball. Quand je dis "J'ai", j'aimerais que tout le monde se pousse et me le laisse.
J'ai le droit de dire que je m'en tape, mais alors vraiment !
On s'en tape, comme de l'opinion de votre scooter, et de tout ce qui parle des nombrils en général, qui n'ont strictement aucun intérêt.

Vous mériteriez qu'on vous pourrisse vos forums de nos résultats de coloscopie.

Ça s'appellerait "à l'intérieur des @sinautes".
Excellent ! Merci Daniel !
cette interview est pathétique .... et bizarrement ça sonne aussi faux que les lettres du séducteur.
Des lettres, des lettres, tout le monde ne peut pas s'appeler Guglielmo Alberto Wladimiro Alessandro Apollinare de Kostrowitzky.
@ Daniel,
Votre scooter, que dit-il de tout cela ???
Visiblement, le kamasutra, ça ne passe pas sur @si.
On n'a pas les mêmes pudeurs et il semblerait qu'il y ait un voyeurisme de type élitiste (on se masturbe le cerveau sur des lettres intimes) et un voyeurisme de bas étage (le mien qui interroge sur les préferences sexuelles mais de manière très soft me semblait-il et ironique)
C'est très décevant.
Le pompon, hier soir, a consisté à lire intégralement une dissertation de Mazarine faisant l’éloge de son père, et à s’extasier devant son talent précoce à 13 ans
Et sinon il était plutôt mer ou montagne, Mitterrand ? Thé ou café ? Juilletiste ou aoutien ? Confiture d'abricot ou de fraise ? Tant d'informations politiques majeures, que je brûle tellement de connaître à propos de Hollande aussi. J'ai hâte, j'ai hâte, j'ai hâte.
vraiment, si ces lettres avaient été publiées dans l'anonymat de celle à qui elles furent destinées d'accord, mais quel intérêt entretenir une maitresse à la connaissance de ses proches, une fille beaucoup plus jeune que lui!!!!! quel merite !!!! et son autre famille, ses fils sont ils heureux de lire que leur mère etait une femme ecran, qu'elle jouait le rôle de la femme du président!!!
je suis scandalisée car elle avoue n'être pas sure du bien fondé de ces publications, heureusement que mME Mitterrand n'est plus là la pauvre, je crois qu'à sa place j'aurais divorcé bien vite , il a offert un poste de seconde dame à sa maitresse, aux frais de la république ...!!! il n'y avait donc qu'a lui décerner le titre de president menteur!!! la morale sauve en apparence et on fait ce qu'on veut mais à la condition que cela ne se sache pas soit, la morale importe peu mais de plus en tirer avantages ????
soit ces lettres doivent être belles ...mais pour soi ...
Pourquoi ne pas seulement écouter et se laisser bercer par cette histoire si particulière entre ce que le pouvoir permet et l'amour inconditionnel.
C'est tellement plus poétique que ce qu l'on entend à longueur d'ondes, une pause, un souffle.
Merci à France culture pour ce moment.
On ne parlera pas de ce qui fâche : gendarmes de l’Élysée, système d'écoutes élaboré pour préserver ce bonheur clandestin.

Donc, pas de ce qui est peut-être le scandale majeur de ce quatorzennat, tu par toute une cour médiatico-politique d'une rare veulerie.

Ni du fait que ce bonheur clandestin a été grassement payé par nos sous*, il ne voyait pas la dame dans une soupente.

Pas une minute à perdre à écouter Pingeot, à lire les lettres que lui envoya le bigame. Au fait, pourquoi pas les siennes ? Écrivait-elle comme une collégienne ? Doit-elle elle aussi n'exister pour la postérité que comme beaucoup de femmes, réduites au rôle de faire-valoir des grands hommes ? Si evemarie ne vient pas opiner, moi je suis la Couine ov Inglande.

(Surtout que ça va bien, son numéro de rosière contrite d'avoir été quasi forcée à laisser publier son courrier du cœur. Il faut dire que pour louvoyer, elle a été à bonne école)

* Quand l'illégitime se vend :
http://misentrop2.canalblog.com/archives/2016/10/06/34407231.html
Une respiration .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.