409
Commentaires

Alain, à la revoyure !

Autant vous le dire, ce n'est pas une bonne journée.

Derniers commentaires

Pourquoi n'avez vous jamais donné d'émission à Alain?

Je pense que ça aurait pu être passionnant pour lui et pour nous. En ce qui le concerne, ça aurait été un nouveau projet, il aurait peut être appris à monter une vidéo avec une succession d'images et sa voix en off, et peut être que ça aurait débouché sur une émission mutante comme vous savez si bien les faire: dans l'im@ge (au bout du tunnel, une chaîne de télé?). Personnellement, je lis peu vos articles (pas le temps, et je regarde surtout les émissions) et une émission d'Alain manque à votre site. Je pense que ca pourrait vous faire gagner de l'audimat.

En général, un individu se préoccupe de l'argent dans son travail quand ce qu'il fait n'est plus passionnel. Cette émission pourrait être un nouveau départ, qui sait, peut être n'est il pas trop tard...

PS: lors de l'émission avec cet imposteur d'Hector Obalk, il m'avait semblé qu'Alain avait émis le désir de bosser en vidéo.

A la revoyure?
Les départs, les arrivées, tout ça fait la vie d'un journal, d'un site, ou fait la vie tout simplement.

Je comprends la déception de ses fans, mais en ce qui me concerne, Mr. Korkos ne me manque pas le moins du monde.


...
Bonjour,

Je réagis un peu tard, prends rarement le temps de participer aux forums...

A la lecture de "Alain, à la revoyure" cependant, l'envie de réagir. C'est un article de Daniel, qui fait état d'un désaccord avec un membre de son équipe : "La raison ? Officiellement, une raison de sous. C'est la banalité du monde du travail. Alain a demandé à être augmenté. En retour, je lui ai demandé d'attendre, pour savoir si notre exercice 2010 serait bénéficiaire ou déficitaire. Il ne l'a pas souhaité. C'est son droit."

Le message qui peut être reçu : Alain Korkos privilégie la rémunération à sa loyauté pour @si. Il se souhaite pas soutenir un projet dont le modèle cherche encore son équilibre. C'est l'argent qui l'intéresse. Rien n'est écrit comme cela bien sûr, mais entre les lignes, avec les codes ou valeurs qui sont souvent les nôtres(*), le jugement penche en faveur de l'entité @si plus ou moins trahie. De nombreux commentaires sur ce forum donnent le sentiment de d'aller dans ce sens, qu'ils regrettent ou non par ailleurs le départ d'Alain, qu'ils lui reprochent ou non sa décision.

Mais avant cette demande d'augmentation et ce refus, il y a certainement eu des échanges entre Daniel et Alain, discussions, peut-être rapports de force ou de négociation, peut-être des contrats non tenus, peut-être des motivations - légitimes ou non - exprimées depuis longtemps, qui n'ont pas trouvé de réponse, peut-être les malentendus de part et d'autre.

En parcourant le forum je découvre qu'Alain a posté un commentaire. Pudique : "Les choses ne jaillissent jamais de manière instantanée, elles ont une histoire inscrite dans le temps qui n'a pas forcément vocation à être étalée au grand jour." Il semble donc qu'en effet, le dénouement de l'histoire, tel que présenté dans la chronique, ne soit qu'un morceau émergé d'iceberg.

Je ne sais donc rien de l'affaire, je n'ai d'ailleurs pas à en savoir plus, et n'ai pas les moyens d'évaluer la situation, ni de donner tort ou raison. Mais j'ai nettement ressenti, dès la première lecture de cette chronique "Chez nous" (que j'aborde habituellement avec une certaine gourmandise), que le pouvoir - de s'exprimer, d'être entendu - était unilatéralement détenu par Daniel. Et que le message, un raccourci, était biaisé. Il incitait à l'empathie avec @si, et (bien que s'en défendant) à une certaine réprobation de la décision d'Alain.

Pour moi, il ne s'agit donc pas dans ce cas précis de la transparence que certains semblent y voir. Celle-ci aurait consisté, par exemple peut-être, en une simple annonce du choix de départ d'Alain, ei/ou en l'évocation de désaccords. La phrase "Alain a demandé a être augmenté" n'est pas neutre, du tout.

Donc voilà ma question est "En toute sincérité, vous êtes-vous senti, Daniel, complètement transparent ? Percevez-vous le biais induit (volontairement ou non) par votre court message ?" Cela m'intéresse parce que "Chez nous" m'intéresse, parce que les méandres du langage m'intéressent, et parce que j'espèrerais dans ce petit coin d'idéalisme naïf (**) que vos collaborateurs soient des collaborateurs heureux, et que vous soyez un directeur heureux. Pour notre plus grand bonheur à nous, lecteurs.


(*) Ce "nôtre" est très vague : puis-je tenter de préciser : nous , français, "gênés aux entournures dès qu'il est question d'argent", ou "plutôt de gauche", ou "proches des idées de l'économie sociale et solidaire", et autres périphrases imparfaites
(**) Je le sais bien, les moyens financiers comptent dans cette histoire, mais vous l'aurez compris ce n'est pas cela dont il s'agit ici
J'en profite pour dire que David Abiker me manque aussi... Ainsi que Justine et Sophie !
C'est la loi des fractales. (si je veux je laisse comme ça et j'explique pas et personne ne comprend!)

C'est comme le choux-fleur, tout est dans tout. Cherchez dans wiki.
Ce que asi nous étale sous les yeux (économie, ceci-cela,...), ce qu'on trouve dans le vaste monde, est dans le petit monde d'asi tout pareil, à petite échelle, le ceci-cela aussi.
Mmmm, si ça n'arrivait pas dans asi, peut-être que ça n'arriverait pas dans le vaste monde si ça se trouve, les patrons qui n'augmentent pas et ceci-cela.
Bah oui pourquoi pas, à condition que la loi marche dans les deux sens.
Effectivement, j'ai lu ses premières chroniques mais elles m'ont rapidement ennuyé... Je n'ai pas suivi le reste, peut-être à tort.

Mais c'est comme Rafik Djoumi, c'est d'abord une analyse formaliste dans laquelle la politique n'est qu'un élément parmi d'autres...

Bon Alain est très fort sur les juxtapositions, mais sur l'explication de texte c'est parfois un peu juste, il n'a pas le bagage d'un DS ou d'une Judith Bernard avec une réelle vision critique/politique de leur métier et des sujets qu'ils abordent. Si je résume, Alain a une érudition à pleurer mais fait l'économie de nous dire, d'expliciter à quoi cela nous mène, qu'est-ce qui est remis en cause par ce qu'il présente ? Je joue peut-être mon naïf mais je crains qu'on soit souvent dans l'érudition pure et que son auteur ne sache vraiment quoi faire des perles qu'il déniche...
jamais lu ce mec, mais s'il est parti c'est que t'as pas voulu l'augmenter tu sais que tu vas en retrouver un, fait pas ton patron qui ment, daniel
Oui bon désolé d'être un peu contre-courant, mais de mon côté je ne regrette pas le départ d'Alain Korkos. Certes il a un immense talent mais qu'est-il venu faire à ASI (de même que Djoumi). Ce sont des passionnés, mais l'érudition est l'alpha et l'omega de leur savoir-faire, il n'y a pas de vision politique. Je dirais que c'est gratuit pour être méchant et ça tourne un peu à vide. Bon je veux bien devenir un amoureux des images mais je pense pas que ASI soit le lieu pour ça, il y a souvent des expos au musée d'art moderne à Paris...

Si je viens sur ASi, c'est pour lire du Judith Bernard, du Dan Israel, et bien sûr du DS. Du Porte aussi. Du journalisme "critique" dans le sens noble du mot, pas m'extasier avec mon petit chocolat chaud devant un parterre d'érudits. Donc une bonne décision.
La chronique va me manquer.
Au revoir M. Korkos.
Il ne dit rien Alain? il parle si bien, il ne veut pas dire Alain, laissons le tranquille Alain, il a choisi.
Son élégance cultivée manquera.
Je tiens juste à signaler que considérer son propre avis, sur des objets subjectifs, être le seul valable, est absurde.
Je le dis en toute subjectivité bien entendu.


Bon faut que je change la litière du chat.

Et dommage pour le départ d'Alain Korkos, mais c'est la vie, ça s'en va et ça revient (des fois) ...
Ce qu'Alain Korkos fait, je ne le vois pas ailleurs, je ne l'ai jamais vu ailleurs. C'est unique et c'était vraiment un énorme plus pour votre petite entreprise. Cette mémoire de l'image et ses occurrences si habiles et si fines, j'espère les retrouver vite. Ici en premier lieu ou ailleurs par défaut.
je vais sans doute enfoncer un portail déjà bien déglingué mais la raison de son départ me semble être bien loin d'un simple différent financier. Daniel, je ne doute pas de votre sincérité dans ce billet . Mais pas glop ne suffit pas, c'est à vous de remonter le fil pour comprendre ce qui s'est cassé. Pour que la revoyure soit rapide. Alain me manque déjà.
Bon, devant le fait accompli:-(
bonne chance,de toutes façons, tu as le talent.
Salut Alain.
gamma
Mince !
Je vais aussi regretter les chroniques d'Alain.
Elles avaient fini par constituer mon petit rituel du Dimanche matin, café/clope/tartine/IPhone/terrasse/Korkos
L'un des rares chroniqueurs du net français (le seul ?) à pouvoir nous faire passer en deux pirouettes du conflit afghan à Otto Dix.

La seule fois où j'ai pu causer longuement avec Alain, nous avions tous les deux pleuré la mort récente de Frank Frazetta.
On s'était alors mis d'accord pour imaginer une chronique croisée.
Alain se serait chargé d'évoquer les grands illustrateurs de fantasy des années 60-70 (Frazetta, Corben, Vallejo, Alan Lee etc.)
De mon côté, j'aurais évoqué les cinéastes contemporains qui s'en sont manifestement inspirés (Del Toro, Scott, Jackson etc.)
Ca ne sera fera pas et c'est bien dommage.

J'espère que cette anecdote pourra modérer ceux qui ont voulu se convaincre qu'Alain et moi étions deux entités incompatibles.
C'est censé être Alain Korkos le petit oiseau bleu dans la main de Pifou... ?
...Ou bien est-ce que ça veut signifier l'état d'@si après son départ ?
Dommage ! Les chroniques d'Alain me plaisent beaucoup!
Le salaire, c'est un peu comme un costume : trop petit, on se sent à l'étroit, trop grand, on n'est pas à l'aise non plus (si si , je vous jure).

Bref, le salaire, il faut être bien dedans.

Amoureux moi aussi de l'image, j'aimais bien les chroniques d'Alain.
Il va indéniablement manquer sur le site.

A propos d'image, le départ d'Alain m'a inspiré ça.

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
Bon, je ne contribue pas trop sur le forum, et même si j'ai vu ici ou là, des propos de même nature, au moins là, je vais etre clair.
L'abonnement à 35 euros par an, tel que je l'ai souscrit en début d'année est insuffisant.
Ca correspond, à peine à un paquet de cigarettes par mois(je fume..), et à l'achat mensuel, du Monde , de Libé ou du Figaro (enfin, bon, pas du Figaro, mais peut etre mon cas n'est il pas le cas de tout le monde...).
A partir du moment ou le modèle économique du site est sur la contribution d'abonnés, ici comme à Mediapart, il convient d'en estimer la juste valeur, à l'aune des thèmes, de la philosophie, du contexte proposés.
Et cette valeur est insuffisante, aujourd'hui.
Je ne lisais pas Alain Korkos, toutes les semaines, loin de là, mais quand cela était le cas, j'apprenais toujours un truc que je n'aurais pas appris sans lui.Qu'il parte , aujourd'hui, me désole, meme si je ne suis pas effondré et ne remets pas en cause , évidemment, mon abonnement à @si.
Mais je pense tout de meme que les "gestionnaires" (quel mot horrible..) du site doivent se pencher sur la question du montant optimal de l'abonnement,afin que ne se perdent , ni talents, ni émissions à l'avenir. Juste pour rester au seuil de qualité qui fédère aujourd'hui ses abonnés.
Genoux à terre, les mains tendues vers le ciel, je hurle:
NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN
Dommage.
Merci à lui pour tout ce qu'il m'a fait découvrir.
Donc non, je n'échange pas mon baril de Djoumi contre un baril de Korkos, moi je voulais les deux, le détachant et l'assouplissant, et j'espère bien qu'ASI va continuer à élargir son champ de recherche et de sujets

Bien dommage de ne pas pouvoir jouer sur la fréquence des diverses chroniques pour que, à enveloppe budgétaire du site constante, chaque intervenant puisse continuer à nous apporter son talent.

J'adore ce que fait Alain KORKOS. Il ne peut donc pas rester, ne serait-ce qu'une semaine sur deux ????

Si non, ben, ciao, Alain... DS nous dira-t-il où et quand on pourra vous retrouver sur le Net (-ou bien êtes-vous trop fâchés tous les deux ? :)
Aïe AÏe... merde alors. Triste de voir partir Alain dont le boulot s'inscrivait ô combien dans les objectifs du site : pile poil. Et puis, chaque chronique était absolument savoureuse, et la masse de connaissances tous azimuth dont il faisait montre était toujours impressionnante. Au-delà des raisons du départs qui lui appartiennent, j'aimerais juste lui dire qu'il m'a frustré d'un adieu un peu plus... substantiel... Cette petite ligne abrupte à la fin de la dernière chronique est un rien froide... y sommes-nous pour quelque chose Alain ? J'ai l'impression qu'un pote vient de me dire, avec une bourrade même pas virile : "Ben je me barre en Amérique du Sud pour toujours. Ciao. A plus."... avant de tourner les talons. Bon. Ciao Alain alors. Je vais regretter ton oeil que j'espère trouver ailleurs bien vite... mais de préférence ici...
Bonjour,

J'ai annoncé hier mon départ en une phrase, et nombre d'entre vous en furent surpris. Il est vrai qu'apparemment, rien ne laissait prévoir cette issue brutale.

En apparence seulement, bien sûr. Les choses ne jaillissent jamais de manière instantanée, elles ont une histoire inscrite dans le temps qui n'a pas forcément vocation à être étalée au grand jour.

Cela dit, ces presque trois ans passés sur @si furent dans l'ensemble très agréables. Chaque chronique était un défi, dès le mercredi je m'arrachais les cheveux par poignées afin d'en trouver le sujet, c'était très excitant.

Et les faux-rhums furent un vrai plaisir même si parfois, entre deux jeux de mots aussi pourris qu'hilarants, un zozo à profil de troll venait y déverser sa bile. Ça faisait partie du jeu.

Enfin, et ce n'est pas rien, j'ai rencontré ici des gens et trouvé quelques amis.

Merci à tous (ou presque), et à la revoyure.

Alain.
Daniel, puisque vous parlez d'images, que vous vous y arrêtez même; puisqu'ici il est question d'Alain, rendez-lui hommage en faisant ce que notre déjà regretté chroniqueur faisait systématiquement : CREDITEZ LES IMAGES QUE VOUS UTILISEZ POUR ILLUSTRER VOS ARTICLES !
Ces images ne poussent pas spontanément dans un imagier dans lequel chacun serait libre de piocher. Ces images sont le fruit d'un travail fait par un illustrateur, un photographe; et le minimum, à défaut de les payer, est de citer ces auteurs.
Donc ici, pour "pas glop - pas glop ! " : Pifou. Roger Mas
Merci pour lui et d'avance pour tous ceux que vous oubliez un peu trop souvent !
Merci pour toutes ces chroniques. Bon vent !
Korkos s'en va ... C'est la vie....
Et peut-être que finalement ce n'est pas un mal.
@si reste une référence. Et cela permettra de trouver de nouveaux axes tout aussi innovants et originaux.

Continuez Daniel, la dernière émission était géniale.
D'ailleurs je reste étonné d'entendre autant de protestation au départ de Korkos, et rien à propos des jeunes journalistes qui ont quitté le site l'année dernière.
Je viens me rajouter à la liste: @si perd là un pilier. C'était notamment pour lire ses chroniques que j'avais pris l'abonnement.
Que devient un édifice quand un pilier se fait la malle?
Môôssieur Schneidermann, refaites vos comptes!
Au revoir Alain. C'est bien dommage ce départ. Étonnant aussi ce tollé opposant Alain et Rafik. Pour moi les deux sont complémentaires. Ils nous évitaient de tomber soit du côté des anciens soit de ceux des modernes. C'est stupide(ou au moins c'est bête) de taper sur l'un ou sur l'autre. Son départ ne remet pas du tout en question mon abonnement à Asi, ce n'est pas pour ce genre de sujet que je me suis abonné. Par contre j'ai hâte de lire Alain ailleurs. C'est juste de dommage dans le sens qu'il faisait partie de l'équipe même si justement je trouve que tous les chroniqueurs devraient avoir une place dans les émission d'arrêt sur images, de la ligne jaune ou de dans le texte/dans le cinéma. Voilà allez bonne suite à tout le monde.

PS: j'espère que nous aurons quand même droit à une chronique de départ. Je trouve très désagréables ces départs où les chroniqueurs ne peuvent pas un tant soit peu dire leur sentiment et faire leur sortie...
Bonjour,

En tant que lecteur attentif d'ASI (je ne crois pas avoir manqué de lire un article ou regardé une émission depuis la création du site), je voulais juste exprimer ma tristesse de voir Alain s'en aller.
Ses chroniques me manqueront, pleines d'imprévus, de références et d'intelligence.
Je lui souhaite cependant bien du bonheur là où ses pas le mèneront.
Loin des conseils en management que je lis plus haut, je souhaite juste apporter mon soutien à l'équipe d'ASI pour ce blues que j'espère de courte durée.
Bon courage.

Sébastien.
À propos de la pertinence ou non d'accepter les aides à la presse, puisque le sujet revient.
Je continue à penser que DS a eu raison de ne pas compter dessus.
Que ça nous coûte le départ d'Alain (grrrrr !) ne se justifie pas, puisque si je ne me trompe pas, ces aides doivent être attribuées pour un projet et non pour un fonctionnement (salaire, etc.).
Bien sûr, une fois attribuées, des jeux comptables doivent permettre plus ou moins de liberté dans leur utilisation.
Ce que certains pratiquent peut-être déjà.

Au risque de mettre encore plus leur media en péril.
Le temps est au changement, apparemment.
Je ne sais pas si certains naïfs de la presse pensent encore être épargnés par la vague de coupes budgétaires pratiquée tous azimuts par l'Etat, d'autant qu'à la lecture des réactions habituelles de l'Inculte (c'est çui qu'y dit qui y'est, ma bon'dame), qu'il coupe les vivres de ceux qui lui tirent dans les pattes semble tout à fait envisageable.

Sinon, fait vraiment chier qu'Alain parte.
Tout comme ça m'inquiète qu'@si ne soit pas en mesure d'augmenter ses chroniqueurs (je doute que l'augmentation demandée ait été déraisonnable).
Ça n'empêche que j'hallucine de voir les réactions de ceux qui hurlent pour mettre dehors Rafik.

Tout comme je trouve limite l'excuse de la chronique ratée pour cause de...
Et intrigant, ce "officiellement"...
Comment je fais ? ... je me servais pas mal des articles d'Alain dans mes cours de tech de com en BTS Communication visuelle ... dommage !
bon ben voilà après l'épisode "je taille mon rosier" en plein été pas glop, j'étais revenue pour les chroniques et la revue de presse !
et je m'aperçois que la taille n'était pas réservée qu'aux forums (Sherlock, Dans le texte...) !!
déception....

"Ô capitaine ! Mon capitaine !" vous aviez la réputation de "savoir attirer à vous les meilleurs éléments, attention à ne pas vous créer une réputation de "ne pas savoir les garder"....
vos chroniqueurs ne sont pas de vulgaires "journalistes" interchangeables !
chacun est un artisan-artiste qui accepte de mettre chaque fois de lui-même dans ce qu'il transmet ; et toute l'originalité de ce site, "média à part" (et inutile de vouloir à tout prix ressembler à l'autre), était aussi d'offrir l'actu à travers le regard de la culture !

vous auriez tort, je crois, de ne pas chercher les solutions qui vous permettraient de continuer dans cet esprit-là....
et surtout laissez plus d'oxygène entrer dans la bulle des chroniqueurs !
je n'ai jamais compris par exemple et entre autre, pourquoi Judith n'avait pas plus de liberté dans le choix des auteurs à inviter (et surtout comment elle faisait pour le supporter..... mais perso j'ai toujours eu du mal avec la hiérarchie :)) ?!!
...et si tout à coup vous décidiez de leur faire confiance dans leurs propres choix ?

gouvernés par des incultes pour qui le sommet de l'art se trouve dans la poésie barbelivienne, la culture doit urgemment reprendre toute sa place dans ce monde de transmission car les messages ne passent jamais aussi bien que dit par les fous du roi !!
et pour préparer 2012, tous les moyens doivent être mis en œuvre pour faire passer les messages !!

nb : ah on me dit dans l'oreillette qu'une solution a été trouvée pour la chronque de m'sieur Korkos, c'est bien, et je n'en attendais pas moins de vous.....
Autant vous l'écrire : j'ai eu un choc émotionnel en apprenant le départ d'Alain Korkos. J'adore les chroniques du samedi. Je déteste cette chronique "chez nous" d'hier.
M. Schneiderman, je suis prête à augmenter mon abonnement sur @si pour qu'Alain revienne. Beaucoup d'entre nous seront peut-être du même avis.
Je suis triste, très très triste!!!!!!
Partons tous à la conquête de nouveaux abonnés pour permettre à @si de continuer à nous offrir de talentueux chroniqueurs.
Ce qui me fait mal dans cette nouvelle, c'est que Alain Korkos était un des rares chroniqueurs du site dont le sujet n'était pas que la politique, le social ou l'économie. L'histoire de pif gadget pour moi qui ait 24 ans c'est un bonheur à lire et ça change un peu des éternels sujets sur Sarko, Woerth, et consorts.

De plus Alain avait une façon de communiquer différente, utilisant l'image en lieu et place du texte, ce que personne d'autre ne fait ici. Sans vouloir me montrer vexant Daniel, lacher un savant pour un humouriste n'est pas le calcul le plus intelligent que vous pouviez faire, sachant que Alain pouvait souvent être plus drole que Didier Porte. Des humouristes on en trouve un peu partout, bon ou mauvais là n'est pas la question, mais des gens comme Alain Korkos, je n'ai pas l'impression que ça traine énormément.

A titre personnel s'il faut augmenter l'abonnementde quelques euros pour que Alain revienne je suis prêt à les payer et je ne suis pourtant pas le plus fortuné comme en témoignent mes abonnements à prix réduit la faute à mes études auparavant et désormais le chomage.
C'est dur.
Dur dur.
Je n'ai pas les mots. Je n'ai plus les mots.

Les chroniques d'Alain Korkos : l'une des raisons premières pour lesquelles je suis sur @si si souvent.
Une lecture des images étonnante, originale, et toujours pertinente.

C'est dommage, tellement dommage.

Alain, on a besoin de toi.
Tu nous manques déjà......

ps : déjà 160 messages en quelques heures ; et déjà tellement de mp j'imagine. Quelque chose pour le rattraper ?
Je n'ai lu que 4 ou 5 chroniques d'Alain Korkos, et je n'en ai pas retiré grand-chose. Les images choisies sur un thème commun étaient certes généralement très belles, ou drôles, mais le plus souvent connues et à mon goût bien trop peu commentées. N'étant abonné que depuis assez peu à @si je comprends que l'attachement à M. Korkos vient aussi de sa personne : il est très accessible, vient répondre avec humour et amitié sur le forum, même aux critiques (il est toutefois susceptible lui aussi, même si moins que le capitaine ou Guy, et je n'avais guère gouté sa réponse sèche à une critique que je pensais constructive sur sa chronique sur la grosseur), et on sent une réelle passion pour ce qu'il fait. L'ayant croisé hier au fil d'une brocante, je lui ai demandé ensuite par mail, ne voulant pas le déranger ni déranger ma copine pour m'assurer de son identité, s'il s'agissait de lui ou de son sosie, il m'a répondu immédiatement et gentiment, avec un trait d'humour.
Pour moi donc, cette chronique n'est pas une perte, elle était souvent relativement décevante, et je ne trouvais pas le travail fourni formidable (pas plus que les vite dit ou que le travail de Gilles Klein, mais c'est peut-être un travers d'étudiant intéressé à ces choses-là : je suis persuadé de pouvoir en faire de même) ; mais Alain Korkos en est une, surtout pour les anciens @sinautes. J'espère donc que la rupture s'est produite sans grand clash et que M. Korkos reviendra en tant qu'@sinaute faire des coucous voire quelques piges s'il en ressent l'envie.
En attendant, bon chemin à lui, que les brocantes lui soient fructueuses =).

Par contre quelques remarques d'ordre plus général à partir de ce départ et des réactions qui s'ensuivent :
- je m'étonne du tollé et de la salve de commentaires, quand la vidéo d'une agression de CRS envers un député n'attire aucune réponse, que des messages construits et argumentés non plus, que des conseils musicaux ou de lecture non plus, etc. Entre nous donc : il y a plus grave qu'un départ volontaire ! Même si c'est dans un mouvement général qui inquiète.
- je regrette, symétriquement au départ de M. Korkos et simultanément aux effusions de sympathie à son endroit, que les autres chroniqueurs n'interagissent pas comme lui sur le forum.
- je m'interroge sur l'argent du site, sans avoir regardé les forums consacrés aux comptes : si @si permet des abonnements à 15€ (ce qui me permet d'être sur @si mais pas Mediapart), fonctionne avec un noyau restreint de chroniqueurs, dont un capitaine qui devait déjà avoir de l'argent de côté par ses activités précédentes, comporte pas mal d'abonnés, et fonctionne aussi avec des passionnés : comment se fait-il que les comptes soient tant dans le rouge ? Il faudrait peut-être faire de la comm' autour d'@si, j'avais parlé des émissions gratuites à des amis étudiants (pour Filoche et les Pinçons-Charlot surtout !) et de l'abonnement à 15€ mais ils ne savaient pas qu'ASI était devenu @si pour la plupart... Pourtant 15€ c'est une soirée ou deux entre amis ! Pas cher ! Et malgré cela plusieurs amies aspirantes journalistes, loin d'être pauvres, ne sont même pas abonnées. C'est vraiment con.
- je m'interroge aussi, dans le même ordre d'idée, sur le côté "participatif" du site. Un bon nombre d'@sinautes sont des pêcheurs d'information, par leur métier ou leur passion, notamment de citoyens militants ; ils écrivent bien ; ils font des commentaires de forums assez longs : il serait possible, comme le fait Rue89, de les transformer en chroniques ou en "vite dit" (mieux que les reprises partiales du Monde ou autres). Ce serait un ajout de contenus obtenus bénévolement : toujours utile.
- je m'interroge enfin sur le renouvellement des postes : Daniel présent beaucoup, partout, sans répondre ensuite au forum ou si peu ; Dan et autres jeunes talentueux (j'ai beaucoup de sympathie, sans le connaître autrement que par ses bouts d'émission, pour Dan, qu'il le sache !) travaillent dans l'ombre. Poussez-vous un peu, faites de la place, cela donnera de nouvelles plumes, de nouveaux centres d'intérêt (Daniel vous êtes assez prévisible), et cela donnera aussi une image moins traditionnelle d'@si. M. Schneidermann, voulez-vous vraiment être un Elkabbach, un J-F Kahn, une Ockrent, un Mougeotte, une Chabot, un PPDA ? Un meuble qui paraît radoter et qui n'enquête presque pas ?
- aussi, pour plus de participation donc de visite, voire pour attirer le chaland : réfléchissez au forum. Ouvrez s'il le faut une boîte à idées pour qu'on l'améliore ensemble, mais il n'est pas pratique du tout pour pas mal de raisons dont certains devraient être faciles à corriger. Votre site est beau, s'il est pratique en plus, c'est con mais ça peut gagner/garder des abonnés.


ps : je suis content que vous n'ayez plus Lévy et Abiker par contre ! :-D
J'ai adoré les chroniques d'Alain, mais ces derniers temps, je le trouvais vraiment moins inspiré. Je le regretterai quand même ! Je trouve que Rafik apporte quelque chose de neuf et de frais au site, et ses analyses sont intéressantes. Ceux qui n'aiment pas ne sont pas obligés de le lire ! C'est la diversité des chroniqueurs, des opinions, qui m'intéresse. Or il y en a de moins en moins, de la diversité. Je regrette David Abiker, je regrette Alain, je regrette la raréfaction annoncée de la ligne jaune, c'est l'émission que je préfère, et j'adore GB ! J'espère ne pas regretter de m'être réabonné il y a peu, je suis un abonné du premier jour !
Oh non, revient Alain, merde, on va faire une collecte pour t'augmenter, steuplé, nous laisse pas tomber, tes chroniques étaient un vrai délice !!!
C'est couillon.

Alain, c'est le seul qui bossait sur des vraies images (je veux dire : des images à substance iconographique, pas des représentations véhiculées par des mots).
La culture des images et l'oeil acéré d'Alain nous manquera sur le site.

Merci pour tes chroniques Alain.

Bonne chance à toi pour la suite

... et bon courage à l'équipe d'@SI : on a plus que jamais besoin de vous pour surnager dans ce flot d'information, de plan de com et de manipulations d'images.

Continuez à nous apporter vos lumières :)
Je suis triste oui vraiment ! Le samedi après midi en Novembre ou ici en
Picardie le ciel est bas et gris , la seule lumière qui éclarait ces moments
étaient la rubrique d'Alain . Loin des polémiques des autres forums , c'était
la petite touche de légéreté , la friandise du samedi . C'était devenu un de mes
RDV préféré avec la chronique internationale de Gilles Klein et les recherches
délirantes sur les mots d'Anne Sophie Jacques .
Pour moi il ne reste plus que Gilles et Anne Sophie qui me raccrochent au site à
présent . Bon et puis comme je n'ai pas un mauvais fond Guy , Judith et Daniel
que je suis allez saluer au dernier pique nique .
Le départ d'Alain va marquer une fracture pour beaucoup d'entre nous et je pense
à Sgd aussi ce soir qui ne va plus nous envoyer ces chouettes poésies .
Quelle déception ! Mais la vie continue . Je pense qu'il faut nous serrer les coudes
et pourquoi pas refaire venir Alain d'une manière ou d'une autre . Par un abonnement
plus cher ? Pourquoi pas .
Désolé mais j'en suis encore au stade ou je pense faire un affreux cauchemard .
Je veux encore espérer qu'Alain va revenir parmis nous .
Ce serait bien qu'Alain lui-même vienne ici nous dire un mot de ce départ. Son silence ne plaide pas pour le départ dans de bonnes conditions.
La "mise en concurrence" par P. Guyot ci dessus entre les chroniques d'A. Korkos et de Rafik a déclenché en moi une secousse quasi électrique éclairant mes réactions habituelles au cours de mes lectures de ces deux chroniques...

-- Alain Korkos me surprenait toujours et surtout me faisait rêver... Même si le sujet de départ et ses premières images ne me branchait pas plus que cela (le sujet de samedi dernier est un bon exemple pour moi), le développement iconographique qui suivait le fil de sa pensée me faisait voyager consentante et très souvent ravie dans un cheminement inhabituel de prise de connaissance, plutôt poétique qu'intellectuel...

-- Et c'est là, dans ce registre intellectuel, que se situent les actuelles chroniques de Rafik, à savoir dans l'analyse technique du sujet même si celui ci traite des "archétypes" ... De plus la densité et la longueur de son écrit décourage d'avance chez moi tout désir de prise de connaissance des arguments dont je ne peux rien en dire, même si leur intérêt semble "évident" au vu des remarques des forumeurs du fan club !!!!

DS, pour moi, y a pas photo, rendez nous Alain ou son avatar mais continuez à nous faire rêver, c'est l'oxygène nécessaire au bon fonctionnement du site....
Alain, et si les abonnés acceptaient de mettre un peu plus la main à la poche, cela suffirait-il ??
Si je me souviens bien, Alain Korkos avait été contacté par DS le jour d'après qu'il eût décidé de fermer son blog "la boîte à images" sur je ne sais plus quelle plateforme de blogs, lassé par le travail harassant que le blog lui demandait sans qu'il en perçût de bénéfices. À l'époque, le contexte permettait peu aux blogueurs talentueux (et Alain Korkos a un sacré talent) de recevoir à la hauteur de ce qu'ils donnaient aux lecteurs (nombreux). Je ne sais si Alain avait alors été contacté par d'autres médias lui proposant de rémunérer son travail bloguesque, mais le fait est qu'@si lui avait offert l'occasion de continuer ce qu'il avait décidé d'abandonner, avec une contrainte en plus (que les images commentées viennent de l'actualité).

Mais le contexte du ouaibe évolue très vite(qui se souvient de Lycos, Multimania, aujourd'hui décédés, mais à l'époque leaders en leur domaine?). La boîte à images est ressuscitée il y a quelques mois sur lemonde.fr, dans la catégorie select des "blogs invités", dont je n'ai jamais compris exactement la différence de statut par rapport aux autres blogs que le site du monde offre à ses abonnés : le blog de Gilles Klein sur lemonde.fr, présent depuis 2005, ne fait pas partie des "invités",mais celui de Martin Vidberg, existant avant la mise en place de la plateforme "blogs invités", a été intégré; par ailleurs, d'autres blogueurs ont été introduits, qui n'avaient aucune existence sur lemonde.fr avant (dont Alain Korkos). J'imagine, et le témoignage de Pierre Assouline lors d'une émission d'@si me le laisse penser, qu'il doit y avoir un pourcentage sur les revenus publicitaires générés pas l'affluence sur les blogs. En tout cas une rémunération. Mais je n'ai jamais lu sur un "blog invité" d'explication quant au statut d'invité et aux éventuels revenus y afférents. Transparence que je trouve en revanche sur @si. Peut-être ai-je loupé l'explication du monde.fr, auquel cas je m'excuse pour ce reproche de manque de transparence.

Bref, Alain repart vers les rives du blogging, aujourd'hui plus accueillantes qu'au moment où il avait renoncé à exercer. Je ne l'en blâme pas: son travail principal est celui d'illustrateur/conteur pour l'édition jeunesse, et la transmission de sa passion d'iconophage n'est qu'une partie de son travail. Il y a des choix difficiles et stratégiques à faire, et le renoncement à la chronique d'@si en fut un. Et puis, c'est un classique dans l'édition que les gros éditeurs prennent les talents que les petits avaient su reconnaître (n'diaye, rouaud passés de minuit à gallimard, par exemple). Il semble s'appliquer aussi au ouaibe. Je regrette pourtant son départ. Sniff.

Maintenant, j'ai peur que ce départ d'Alain ne signifie aussi que le modèle économique d'@si, auquel je crois, ne soit soumis à une concurrence accrue des médias internet gratuits dominants se basant sur un modèle essentiellement publicitaire (en gros: les sites de journaux), qui après de nombreuses années de tâtonnements auraient fini par employer un système agressif pour consolider leur modèle encore très fragile de gratuité factice (car financée par la pub). Alors, comme @si a de frêles épaules face à ses nombreux concurrents, elle doit par définition chercher à se réinventer. Je sais depuis le dernier pic-nic qu'il y a quelques projets en route pour consolider le principe du paiement de l'information, principe au combien important. De même, Porte et Djoumi sont venus gonfler le nombre de chroniqueurs. Je ne sais dans quelle direction il faut aller pour continuer le changement permanent des formes qu'implique le rythme rapide de l'évolution du ouaibe, et vous êtes certainement mieux placés que moi pour le savoir. Mais cela veut dire que les défis, difficiles, sont encore nombreux pour ce site important.
C'est dommage ce départ d'Alain Korkos. Je n'aime pas quand ça change trop comme ça . Je suis un ancien @sinaute de la première heure ,Alain faisait parti de mon décor , même si je ne suivais pas forcément toutes ses chroniques depuis un certain temps. Il était aussi, et ça c'est important , un fédérateur. Les @sinautes aimaient à se retrouver sur le forum de sa chronique et profiter de son humour et de sa culture et pouvoir s'@rrêter sur de belles im@ges.

J'espère qu'il va nous envoyer un vrai message d'au revoir , car il nous plante là de façon assez déroutante et comme si son attachement à @si n'était pas aussi fort que celui des @sinautes à sa présence.

Cordialement.
J'invite tout ceux qui veulent qu'Alain revienne sur @si à renouveler comme moi dès aujourd'hui leur abonnement en prenant l'option soutien.
Au risque de passer pour un dangereux mécréant, je dois avouer que le départ d'Alain ne me plonge pas dans des abîmes de détresse. C'est dommage, oui, l'homme a du talent, oui... Mais sa chronique, pour moi, n'était qu'un bonus au site. Ce n'est pas ce que je lisais en priorité, ce n'est pas ce que je venais chercher sur ce site.

Son départ n'enlève rien à l'intérêt d'Arrêt Sur Images.
C'est dommage, il faut cependant continuer à proposer toujours d'avantage de contenu créatif !

Bon courage
Merci Daniel pour cette annonce difficile, vous vous acquittez fort bien d'une tache pénible. Même si j'appréciais Alain, je veux considérer que la décision est prise et qu'on peut regarder plus loin. La couleur @si s'obtient en mélangeant de nombreuses teintes, nul doute que vous ayez quelques tubes valables sous le coude. Et si les nuances varient, c'est qu'@si vit... le tableau n'est pas fini !
Pas cool , la chronique d'Alain Korkos , c'était un moment de plaisir visuel et textuel sans pareil.
Je m'étais abonné à Asi car je voulais lire une chronique d'AK qui m'interessait particulièrement , je resterais abonné à Asi , car le reste aussi vaut le coup , mais là , pour les passionnés d'images, comme moi le coup est rude.
Rater sa chronique et demander à un collaborateur de partir spontanément, c'est pas du copitage de la méthode sarkozyste ? :-p

Mauvaise blague à part, je suis triste du départ d'Alain Korkos. Sa chronique de samedi dernier m'a fait bidonner. Comme d'habitude. Il était une des raisons de mon réabonnement au site au printemps dernier. Du vrai contenu qu'on ne trouve pas ailleurs. Dommage...
"Korko" signifiant bouchon de liège en Esperanto, nul doute qu'Alain saura flotter vers d'autres espérances.
Alain nous entraine
de part son regard jovial, des images aperçues,
de ci de là du temps passé,
que sa culture lui autorise ce survol
et ,par des petites phrases, comme relais d'émotions.
Le temps sachant dérouler pour notre mémoire un ciel tapis d'oublis
ainsi korkos tout en gravité
gouvernent ses astres, ses étoiles brillantes indispensables à ses rèves
et ses cauchemards
et nécessaires à notre inattendu soin de curiosités
Je suis vraiment déçue, j'adorais ces chroniques! Elles étaient toujours excellentes, très intéressantes, originales et vraiment informatives!

et j'apprécie tout à fait la transparence, mais je trouve ça un peu dommage qu'on sombre dans le "ben t'as qu'à virer machin pour garder truc, ou alors si truc se barre, on peut mieux payer machin."

C'est franchement pas très cool, les gars, non?
ttttrrrrrrrruiiiiiiiiiiitttttttttttttttt (Avec un peu d'imagination, on peut entendre un sifflet)
Fin de la récré, tout le monde en rangs par deux....
Alain, tu donnes la main à Daniel et tout le mondre rentre en classe, c'est fini maintenant.

Allez allez, c'est fini. C'était pour de rire !
C'était pas drole, mais c'était quand meme pour de rire ! Que pour du semblant !

Allez, quoi...
Dites quelque chose, quoi...

...
....
A la semaine prochaine, Magic Korkos.

(On parie ?)
Putain c'est con...
Cela m'attriste aussi.

C'est dommage, vraiment dommage.

SEMIR
Moi aussi, ça me donne le cafard car j'adorais ses chroniques.
Bon, alors personnellement je trouve assez dommage les interventions qui mettent en face du départ de Alain Korkos la relative montée en puissance de Rafik Djoumi sur ce site. Je le dis d'autant plus que j'ai laissé un message ici qui pourrait faire penser que je joue moi aussi à "AK versus RD", j'en suis loin.

Qu'Alain Korkos quitte ASI, c'est certainement un perte. c'est un pilier qui s'en va. Mais Rafik Djoumi apporte un angle qui me semble plus que pertinent pour ASI, celui d'une lecture décalée des phénomènes culturels de masse. Alors certes, 3 fois Avatar, c'est une fois de trop, mais il y a eu d'autres chroniques, brillantes, complémentaires du travail de Judith sur le texte et le cinéma.

Donc non, je n'échange pas mon baril de Djoumi contre un baril de Korkos, moi je voulais les deux, le détachant et l'assouplissant, et j'espère bien qu'ASI va continuer à élargir son champ de recherche et de sujets, y compris des trucs qui plaisent pas à PG ...
Je vais peut-être choquer mais je me contrefous des gens qui quittent le navire et peu m'importent ses vraies ou fausses raisons. Bon vent !

Et vous Daniel tenez bon !
Payer un type qui fait joujou c'est autant de salaire en moins pour un mec qui contribue réellement au fonctionnement de la société. ASI va faire des économies, c'est bien !

On saura ce que voulait Korkos (des sous ou la gloire) si on sait où il va atterrir... S'il est bon et s'il a moins de 50 ans, il sera embauché pour faire autre chose à un autre salaire... M'en fous.. je ne serai pas l'un de ses lecteurs (comme ici)
Moi, je n'appréciait pas ce monsieur.

Ceci dit, je plains les mouches auxquelles il va encore faire du mal à force de les "analyser" !
Départ d'Alain Korkos, émissions autres que celle de vendredi de plus en plus rare...
Un lien quelconque avec la venue de Porte?
je colle ici un message que j'ai mis originellement dans le forum de "Notre petite entreprise, An II" car ça me paraissait être sa place.


Exit Alain Korkos

Je reviens ici sur ce départ et sa raison officielle.
Il est clair, et Daniel Schneidermann l'a dit tout récemment, qu'il nous manque 5000 abonnements.
C'est déjà pourquoi (même si cela n'a pas été dit comme ça) les apparitions de Judith, de Sherlock et de "Ligne Jaune" ont été victimes du "délestage" (joli mot n'est-ce pas?) annoncé le 31/08 au nom d'une nouvelle "logique de parution".
Cette année ayant vu de plus l'engagement de Rafik Djoumi et de Didier Porte, on peut effectivement s'interroger sur la cohérence de la politique d'entreprise de SAS Lioubiana.

Et arretsurimages-tv ? (voir ci-dessus) (et donc dans le forum correspondant)
Je me sent bête, j'avais prévu parmi les cadeaux d'anniversaire à une amie enseignante d'art, dans deux semaines, un abonnement à @si, car elle était passionnée par les chroniques d'Alain qui nous donnaient l'occasion de discussions passionnantes.

C'est une immense perte que je regrette le plus profondément qui soit.
Merci Daniel, la transparence c'est primordial.

Moi je me souviens bien qu'à l'époque du Big Bang Blog je vous avais conseillé le lien de la boîte à images, en vous signalant son caractère indispensable... (mais vous deviez connaitre déjà, de toutes façon). Alors pensez si j'étais content en voyant Alain débarquer ici.
Mais les meilleures choses ont une fin.

C'est très respectable que vous sortiez de votre réserve pour nous dévoiler vos doutes et vos pensées.
Je sais que vous n'avez pas de blé, et que vous ne pouvez pas payer vos chroniqueurs à la hauteur du travail formidable qu'ils produisent. Là je pense à Gilles Klein, manquerait plus qu'il se barre lui aussi. Mais bon, j'imagine que vous faites ce que vous pouvez.

Moi je reste votre client, et malgré les hauts et les bas, vous pouvez compter avec mon indéfectible soutien.

Bonne continuation.
Bon je remets un message ici : fait chier !
Alors je me sens vraiment triste !
Pour moi et pour beaucoup d'autres @sinautes, sans alain, c'est un @si où il manquera quelque chose !
Et tout à fait entre nous, ce n'est pas avec les dithyrambes de l'ami Rafik sur le cinéma 3D que nous aurons notre compte en matière d'analyse d'image, souvent relié à la délicatesse de l'art pictural...
Ce regard fin, subtile et souvent évident (après coup) rendait terriblement familier et intime les images publicitaires ou les pochette de CD !
Alain s'en va, il faut respecter cette décision...
Je redis et récrit ma tristesse, à la revoyure oui, je me demande bien qui nous racontera des choses aussi intelligibles sur l'art, sans jamais se la raconter...
je ne regrette pas son départ... et ne souhaite pas son retour...
Quelle tristesse !
Les jolies chroniques du samedi matin vont terriblement me manquer.
Zut et flute.
Un puits de science, doublé d'un regard et d'une plume. Mais retenez-le nom de nom.
C'est affreux ce départ...

Une vraie tristesse en pensant aux samedis matins vides de cette merveilleuse chronique !

Alain, dans trois jours je vais renouveler ma cotisation avec quatre mois d'avance, en la doublant et en offrant un abonnement à un ami qui n'a pas trop de sous car il est étudiant... Mais qui profite de mon accès pour vous lire tous avec passion au bureau...

En fait je vais payer trois cotisations au lieu d'une.

Mais c'est aussi pour tes merveilleuses chroniques.

Je vais être brusque, c'est dans ma manière. Il me semble que Rafik et surtout son lamentable fan-club te gonflent.

Moi aussi, et très nettement.

Peut-être pourrait-on suggérer à notre bon Daniel de faire l'économie du spécialiste d'Avatar (navet dont l'immense majorité d'entre nous n'a strictement rien à battre) pour te payer convenablement.

C'est mon conseil,

Et mon souhait...

Je suspends d'ailleurs mes projets de cotisation aux développements de cette affaire : @si et Alain OK, @si sans Alain et avec Rafik : adieu.

Le message à Daniel est clair : on ne peut pas laisser le Rafik-gang vider @si de sa substance. J'ai consacré une partie de mon été à tenter de l'expliquer. J'ai même été banni (ce mot m'amuse à un point incroyable) pour cela...

Il voudra bien me pardonner d'avoir eu raison, je suppose... Mais il aurait fallu qu'il lise ses MP.

Ce qu'il n'a pas fait. N'est-ce pas Daniel ?

***
Petit message de soutien à Daniel


C'est pas facile de diriger une société, même petite, et de gérer une troupe, même peu nombreuse.
On essaye de faire pour le mieux: parfois ça marche et parfois il y a un coup dur.

Coup dur. Tiens, là me vient juste une image, celle de Didier Porte crucifié par Demorand.

C'est comme ça, on n'y peut rien: il y a des journées "standard", des belles journées et aussi de temps en temps des journées de merde;
et celles-la, c'est souvent le lundi.

Aujourd'hui on est lundi.

Mais courage Daniel... après l'orage vient le beau temps

PS: Et aussi, c'est connu, nul ne pourra jamais contenter tout le monde et son père.
Mauvaise nouvelle. Au revoir Alain, en espérant vous revoir par ici.

Moi qui voulait passer en abonnement complet lors du prochain réabonnement... Bon, je vais toujours le faire, mais du coup j'ai l'impression de faire ça trop tard !
mauvaise nouvelle, en effet...
et comme ce forum verse pas mal dans les comptes, je suis allé regarder dans les chroniques. Résumons : on a "chez nous" ça c'est Daniel, puis ""chez Daniel" ben c'est lui aussi, "chez Judith" c'est un jeudi sur deux, "chez Alain" y a plus, "chez les matinautes" c'est encore Daniel, "chez anne-Sophie" c'est un vendredi sur deux, "chez Sherlock com" plus rien depuis la mi-juillet, "chez les mômes" c'était Alain donc nib de nib, "chez Didier" v'là du neuf bienvenu et légitime sur @si, et enfin "chez Rafik" est arrivé, mais alors là vraiment pour ceux qui aiment les bloquebeustères et les nanars amerlocains ( et que ça fait visiblement délirer ! )
je sais pas vous, mais moi je me demande si notre @si va bien, pourtant y a tant de choses à relever dans tous les coins. Vous sentez pas cette sorte d'ambiance autour de vous, comme une fin de régime...
Je suis triste que vous nous quittiez, Alain. Cette nouvelle me fait un choc.

Nous ne connaîtrons sans doute pas toutes les raisons de votre décision. Mais vous n'avez pas de comptes à nous rendre. Daniel non plus.
Vous nous avez donné beaucoup de plaisir. Je ne sais pas si la réciproque est vraie. La pression des @sinautes a dû être parfois très forte pour vous. Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'autres situations où un travailleur est autant exposé aux jugements et aux critiques.

J'espère que vous avez des projets sympathiques, même loin de nous, et que vous vous éclaterez bien.

Oh! Putain! Que c'est con !
E la nave va... Salut Alain.
Et si ASI profitait de ce départ pour embaucher un rédacteur en chef ? Vite vite !
Le pays d'@si est un pays naisseur, il prend souvent des jeunes et leur apprend le métier, on les voit progresser que c'en est un bonheur. On ne compte plus le nombre de journalistes de talent que Schneidermann a accompagnés.

Dans le cas des chroniqueurs, c'est différent. Ce sont des plumes, des personnes qui apportent la synthèse d'années de travail, une forme d'expertise. On aimerait donc que le site ait les moyens de son excellence.

J'aime beaucoup les chroniques d'Alain Korkos, et je suis désolée de son départ. Sans doute que ces chroniques lui prennent du temps, le temps qu'il pourrait passer à faire des projets plus "rentables". L'argument économique est recevable.

Ce que révèle cette histoire, c'est que ce site, notre site, n'est pas une affaire de bénévoles, nous l'apprécions pour son contenu, nous nous abonnons pour ces contributions et pour sa diversité.

Daniel Schneidermann nous montre les dessous des cartes, la difficulté à faire fonctionner sa petite entreprise, c'est aussi une originalité du site, cette façon de nous associer au devenir d'un média que nous portons tous ensemble.

Si chacun pouvait inciter ses proches à s'abonner, nous pourrions revoir Alain, et permettre au site de monter en régime. La seule chose qu'on peut peut-être dire à Daniel, c'est que le développement n'est pas forcément quantitatif, et qu'il faut du développement, d'une manière ou d'une autre.

http://anthropia.blogg.org
si c'est ça,
je serais prêt à payer 5 € de plus mon abonnement
pour retrouver le plaisir de lire les chroniques de sieur Korkos
oh non!!!!!!!!
J'avais posté un message qui a disparu en réponse à ceci :

et sinon, on passe Rafik au Samedi matin ?

Je disais "Oh oui, encore une chronique, la 392ème chronique mythologico-psychologique sur LE chédeuvre du cinéma, devinez ?
C'est avataaaaaar, évidemment... Gniark... "
Les départs et les arrivées font partie de la vie normale de toute organisation (entreprises, associations etc) c'est pas forcément un drame et changer de place ou d'activité est un évènement banal dans une vie professionnelle. Mais je me suis plus d'une fois interrogé sur la manière dont fonctionnait la communication sur les mouvements de personnes au sein d'ASI.
Les chroniques de David Abiker et Elisabeth Levy ont disparu en silence. On voit bien qu'ils mènent d'autres activités mais l'interruption de leurs publications ici s'est faite sans annonce.
Le départ de Justine Brabant à fait l'objet d'une petite notification au coin d'une émission, celui de Sophie Gindersperger à Libération n'a pas fait beaucoup de bruit (ou alors ça m'a échappé).
Le départ ? de Thomas Scotto (et son remplacement éventuel par Pierre S. ?) n'a pas non plus dérangé la fanfare (crainte des blagues sur le népotisme, en pleine affaire Epad ?).
De même des nouveaux noms apparaissent en signature dans les vite dit, on suppose que c'est des stagiaires, mais on a pas été présentés.
Ou bien tous ces gens partent fachés et on essaie de planquer la vaisselle cassée sous le tapis, ou bien c'est pas le cas et on voit mal pourquoi il y a pas une notification bête, style "salut, je m'en fait faire autre chose ailleurs, machin me remplace".
A partir du moment ou les contributions sont signés et les auteurs identifiés, c'est normal de dire que les gens arrivent et s'en vont. On demande pas à voir leur CV non plus. Sinon tout signer "La Rédaction", et considérer que le collectif prime sur l'individualité d'auteurs interchangeables.
AAAAArrrrghhhh ! Alain est parti, et c'est de votre faute, DS ?
Mais ça ne va pas du tout, ça. Juste le jour où je récupère internet correctement ! ça va pas du tout ! Pas du tout : Pas du tout !

Est-ce qu'il n'avait pas déjà dit une fois qu'il allait arrêter, et il a quand même continué....

Il faut faire une pétition, lui payer une thalasso, l'inviter au fouquet's ou au festival arc-en-ciel....,

Peut-être est-il malade !!!!!

Cette façon laconique de dire au revoir............Ce n'est pas parce qu'il compte se suicider, n'est-ce-pas ?

J'imagine qu'il doit faire ses petits crobards pour gagner sa vie correctement, alors ça finit par lui coûter du temps de rédiger ses extraordinaires chroniques. Sans doute ne faisait-il plus ses articles avec le plaisir que nous avions à la lire......

Rappelez-le ! 20 € de plus par chronique, ça ne fera pas un grosse différence, n'est-ce pas ? Pour un de vos chroniqueurs phare ! Ah ! Il demandait plus.... Bon ! Alors !

Et à ce propos, l'analyse des médias par les chroniqueurs, ce n'est plus tout-à-fait ça..... On s'essouffle. Il faut en trouver d'autres.

Quel lâcheur, cet Alain.... Je n'en reviens pas. En début de saison, en plus.....

Ouiiiinnnn ! J'aurai plus mon premier grand plaisir du samedi ...................

Je vais bouder au moins une heure ! Na !
Merci d'avoir pris le temps de nous donner votre version des faits : en tant
qu'abonne, la chronique d'Alain a toujours ete un des motivations
principale de mes re-abonnements, et une explication est effectivement
bienvenue ( ca n'a pas toujours ete le cas avec de precedents departs )

Il y a quand meme quelque chose qui me tracasse un peu : Selon votre
explication l'email de depart d'Alain, est un email sans appel et soudain.

Or il me semble quand meme legitime de penser an lisant la suite de
votre communique qu'Alain vous a fait une demande d'augmentation et que
du temps s'est passe entre sa demande et votre prise de decision.
Pas si soudain, donc. Et peut-etre qu'il serait interessaant de savoir s'il y a eu,
comme cela arrive en general dans le monde du travail, plusieurs
negociations avant d'en arriver a une decision finale. Le coup de la
decision brutale et innatendue est quand meme tres difficile a comprendre, meme si l'on tente de nouveaux models economiques.

Il serait aussi interessant de savoir a quel moment Alain a fait cette
demande d'augmentation : ca n'est pas tout a fait la meme chose s'il l'a
fait la semaine derniere ou s'il l'a faite il y une annee voire plus.

Et comme pow wow, j'ai aussi ticke sur votre emploi du mot :
"Officiellement" pour qualifier la raison du depart d'Alain et qui
implique une raison innofficielle que vous devez connaitre, si vous
empoyez le terme d'"Innofficielle"
Un salaire qui se libère, donc ?

Je propose un grand mouvement des abonnés Majaphiles en faveur de l'embauche de Maja à la place d'Alain.
Dommage ... Et merci pour la transparence, j'espère qu'on le reverra prochainement.

Par rapport aux subventions de l'Etat, personnellement je crois que les accepter ne fait pas automatiquement d'un site/journal un média soumis. Mais bon.

J'espère surtout que le site va mieux qu'il a l'air d'aller lorsqu'on lit les commentaires ici ... On dirait que D.S. a annoncé la fermeture du site !
Dommage, un de mes rendez-vous préféré qui disparait...

C'est étonnant ce départ pour des raisons économiques, une chronique par semaine, et une émission de temps en temps ca ne devait pas être forcément très chronophage...
J’appréciais le travail d’Alain Korkos dont je regrette le départ. Il resterait à trouver un remplaçant. Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous. Cherchez un autre créateur d’images qui ait une générosité voisine dans son approche singulière de l’actualité, une présence dans les forums, une culture à faire partager sur un ton sympathique… Si jamais vous nous lisez Alain, un au revoir n’est pas un adieu… Vos/ses 133 chroniques vont-elles rester sur le site ?
ARGGGHHHH ! la respiration du samedi va plus que me manquer...
Ben merde alors, juste comme j'avais osé penser du mal de lui en disant qu'il était frustré de ne pas avoir eu une "mob bleue"... ça je me le pardonnerai jamais. J'espère qu'il va revenir, le Korkos du samedi, si érudit et si bien fait. Allez, à bientôt

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur


Je ne vois absolument pas, d'autre part, en quoi ça remettrait le bien fondé de l'indépendance & du refus de subvention d'@SI.


Il ne vous a peut-être pas échappé qu'un site sarkozyste du nom de "Mediapart" a dangereusement renoncé à son indépendance en acceptant ces subventions....la belle affaire !
Les cimetières sont remplis de gens indispensables.
Oh non ! Après une journée assez pénible (pour moi aussi), apprendre ce genre de nouvelle, brutale, me fiche vraiment le cafard. Pas un seul musée, pas une seule exposition où la contribution ludique d'Alain à mon éducation iconographique (et plus !) ne se soit révélée flagrante ! Il reste la Boîte à images, mais c'est tout de même triste...
à bientôt Alain...
Oh non Alain, reste ! On a besoin de toi sur @SI ! Si tu acceptes, je m'engage à te reverser 10% de mon salaire !
Ouais, et ben comme je le disais sur le forum de la chro d'Alain, je ne suis pas convaincue.

Cette "explication" signifie en clair que DS n'est qu'un malheureux patron, victime de ses méchants z'employés qui font rien qu'à le traumatiser en lui demandant une augmentation, quoi... Le monde est injuste...
[quote=DS]Autant vous le dire, ce n'est pas une bonne journée. C'est clair, rien d'autre. Trop triste.
Ah, Daniel, pas si simple de passer de la théorie à la pratique en tant que dirigeant dans cet univers capitaliste que vous passez votre temps à vouloir brûler ces derniers temps... enfin, c'est tout de même dommage que le site s'appauvrisse au sens propre comme au figuré !

Enfin, j'en reviens au mal originel : avoir joué au grand Seigneur de l'Indépendance en refusant les subventions ... c'était bien la peine surtout quand on voit que les sites qui les ont acceptées sont loin d'être inféodés au pouvoir (suivez mon regard ! de là à ce que Didier Porte préfère rester chez eux que chez @si pour éviter les doublons, ce serait un comble ! )...mauvais calcul mais bon, DS, vous débutez en tant que patron, il faut bien apprendre de ses erreurs !
alors tout ça c'est la faute à Val !
s'il avait pas viré porte ! @si aurait eu plus de sous pour augmenter Alain !
Val ! le peuple aura ta peau ! didiou !
mon ptit message d'au revoir à Alain je l'ai mis dans sa chronique sur Pif Gadget pasque j'aime pas faire comme tout le monde!
Et la raison officieuse alors? C'est celle-là qui m' intéresse.

"mon boulot de patron, c'est de faire en sorte que le site reste au moins à l'équilibre"


Votre boulot, c'est aussi de ne pas faire que l'entreprise sombre petit à petit.
On ne le répétera jamais assez aux patrons (de droite): le coût du personnel est un investissement! Vous payerez en marketing demain pour attrapez des nouveaux clients ce que vous ne voulez pas donner aujourd'hui en salaire, pour garder des clients!!
Alain va manquer.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.