63
Commentaires

16 ans d’enquête en toute indiscrétion, on continue ?

La rédaction a besoin de 2000 abonné·es pour vous offrir un nouveau Printemps de la critique média.

Commentaires préférés des abonnés

Une suggestion: au lieu de vous acharner sur la presse Bolloré (ça va, on a compris, un court rappel de temps en temps suffirait) pourquoi ne pas analyser des médias moins caricaturaux, genre france info, france inter, france culture? Ou Arte? Ou Pub(...)

Bonsoir, je suis un abonné de la première heure.  J'ai d'abord simplement soutenu cette initiative, puis assez vite apprécié son contenu, énormément. J'ai été un grand fan des émissions qui occupent aujourd'hui "le grenier". Je n'ai raté aucune (...)

Approuvé 10 fois

J'ajoute que, pour moi, il y a aussi le forum. Et je suis consternée de le voir s'appauvrir, soit par l'invasion (le grand remplacement) de certains, soit par la fréquence de relations que j'appellerais ping-pong, deux forumeurs qui jouent interminab(...)

Derniers commentaires

Ce mercredi 10 avril en fin de journée, j’ai écrit un message dans les commentaires du sujet 

Au point presse de l'Élysée, plus d'images des journalistes. 


J’y parlais de liberté de la presse et de l’incompatibilité de la liberté de la presse avec le régime de monarchie élue porté à son paroxysme par le petit copain de Brigitte.


Et voilà-t-y pas que je vois s’afficher en rouge «  Vous êtes banni du forum jusqu’au 04/15/2024 à 08h07 » . J’ai mis du temps à comprendre que 04/15/ ça voulait dire 15/04/. Je suppose que c’est un automate qui a rédigé cette annonce et que cet automate a vu le jour bien loin d’ici mais peu importe.


Ce qui importe c’est que je ne sais pas le motif de ce bannissement et que j’aimerais bien le connaître, de préférence devant tout le monde.


je pense qu'ASI a du mal à trouver sa place dans le monde virtuel moderne. entre 2007-2015 il n'y avait globalement pas grand-monde mais depuis la concurrence s'est largement diversifiée.


à mon avis ASI manque de modernité. dans le ton, dans les émissions (la mise en scène semble bloquée dans les années 2000). il faut peut être moins d'émissions classiques de 1h et plus de formats plus courts de 15-20min.


des vidéos un peu pédagogiques avec titre accrocheur, genre "Bolloré : on vous explique le pourquoi de son audition devant les parlementaires" avec journaliste de ASI filmé de face, avec inserts, etc.


l'arrivée sur Twitch est une bonne idée, mais quand on voit les twitcheurs qui ont du succès, c'est chiadé : joli décor, jolie image, joli son, belle mise en scène, dynamique dans l'animation, etc.


il faut de l'entertainment, du dynamisme, tout en gardant du professionnalisme.


l'absence de présence de ASI sur youtube n'aide franchement pas. je sais que c'est un choix d'ASI mais ça ne me parait pas être une idée si bonne que ça.


la rédac' ne doit pas avoir peur des Schneidermannolatres qui nous serinent à tout bout de champ que ASI c'était mieux avant et que après DS point de salut.

On se prend à penser de plus en plus souvent, illusoirement bien sûr, que le bonheur, à tout le moins une certaine tranquillité, un repos de l’esprit, de la pensée pourrait venir d’un isolement, d’un retrait du monde. 


Pensée illusoire car nul endroit n’échappe à la furie, à la guerre, au meurtre, à sa documentation plus ou moins transparente, à la barbarie à visage humain comme dirait l’autre qui s’y connaît en visage, en image (de soi évidemment), en barbarie professorale et en humanité toute rhétorique. 


Robinson n’a pas choisi sa solitude et quand il l’a humanisée il a fait de Vendredi son esclave. 


Alors quelle solution ? Boycotter les écrans ? Impossible d’y échapper? Les médias ? Se désabonner de tout ? Esquiver son prochain? Qui le peut ? 


Faire retraite dans le silence d’un monastère ou d’un équivalent antichambre de la tombe ? Ça n’est pas un retrait mais une reddition. Mais au fond, pourquoi pas ? 


Il reste un moyen radical et cruel pour soi : se crever les yeux et se perforer les tympans. C’est douloureux et sans rémission. C’est d’une efficacité absolue : on ne voit, ni n’entend plus rien et soi-même on n’ajoute plus rien aux bruits du monde, aux commentaires. Au moins, ne dit-on plus de conneries.


Je suis bien embêté. 


Je suis abonné pour soutenir ASI alors que la télévision me fatigue, que je ne la regarde plus depuis un temps infini, que je n’en ai plus depuis longtemps, longtemps, que je ne lis pratiquement que la chronique de DS et très rarement, si fatigué suis-je, des reportages ou critiques à son sujet. 


Ce ne sont donc pas les analyses, ni le principe de la critique qui sont en cause mais le rapport que j’entretiens, c’est à dire que je n’entretiens pas avec cet objet TV, sa nuisance, son pouvoir de nuisance, etc. 


Je pense que c’est râpé quand je vois dans mon voisinage les lumières colorées des écrans TV s’allumer tôt le matin et s’éteindre tard le soir et quand je suis entouré de crédules qui n’ont pour référence que ce qui se dit à la télé. 


Crédules et incrédules devant mon boycott de fait, incapables d’imaginer que depuis 30 ans au moins j’ai largué l’animal (appareil récepteur/diffuseur et contenus). 


Je suis infréquentable pour ça. « Ah oui c’est vrai ! » me fait-on la remarque d’un air contrit, contrarié et désespéré. « Comment est-ce possible ? » Ils n’ont d’opinion que télévisuelles, et consomment des "informations" et de la série comme des oies qu’on gave. Ce qui est le cas ! 


J’ai des envies de Grande lessive à la Jean Pierre Mocky. Lutter contre la surexposition aux écrans devrait inclure la télévision, même si aujourd’hui les réseaux dits sociaux et les médias en ligne proliférant… 


Il reste que la TV et ses chaînes grand public comme il se dit, demeurent les médias de référence avec même une sorte de légitimation à les critiquer, puisqu’à le faire on leur suppose un effet de vérité qu’ils n’ont pas plus que les réseaux machins. 


En effet, c’est leur critique même qui paradoxalement pourrait les valider, voire les valide en laissant entendre qu’ils seraient tenus, du fait de leur existence et de leur évidence à occuper une place dans l’espace domestique privé, mais aussi dans l’espace public à y être et à remplir des fonctions d’objectivité de leurs divertissements et informations, diffusions, contenus, avec une supposée régulation via le truc-machin-bidule de contrôle.


Pourquoi vivais-je mieux avant d’être informé, c’est-à-dire pour être précis de consulter, lire la presse d’info-opinions, etc. ? Pourquoi ? 


Parce qu’au moins tout en en sachant autant ou presque sans les lire, je me sentais moins impuissant et moins coupable de l’être et de ne rien pouvoir à la litanie des horreurs, des infamies, des turpitudes des faiseurs d’actualité, du genre humain, dit humain. 


J’avais moins honte d’en être et de moi. 

"J'aimerais aussi tellement voir une émission de type "revival", avec tous les journalistes, chroniqueu(se)rs et iconographes anciens (on peut se dispenser de Lévy)... Korkos, Abiker, Bernard , Neskovic et tellement d'autres. "

Pareil !


Bonjour,


Un petit don de quelques euros, ce que j'ai pu me permettre à l'instant, en mémoire de toutes ces années, depuis que je me suis abonné en septembre 2007 pendant ces 4 mois de site provisoire avant le définitif en 2008... et après avoir suivi vos émissions depuis les années 95.


Pas toujours d'accord avec les éditos, mais toujours en phase avec votre démarche, vous mériteriez plus d'abonné(e)s.

"Underrated", comme on dit outre-Manche.


Vous contribuez à ce que les méchants surpuissants mettent plus de temps à gagner dans les esprits des gens, ce n'est pas rien vu le degré de bêtise qui s'accroit.


J'aimerais aussi tellement voir une émission de type "revival", avec tous les journalistes, chroniqueu(se)rs et iconographes anciens (on peut se dispenser de Lévy)... Korkos, Abiker, Bernard et tellement d'autres. Lors d'un pique-nique à l'image du 1er, pourquoi pas au même endroit.


Bref, j'espère que vous tiendrez encore un moment dans ce contexte de fascisation rampante.


Bon dimanche à tous et toutes !


FdC

Je suis abonné depuis 2008, j'ai vu l'évolution d'ASI au cours des années, et même si ça me peine, je pense qu'ASI est en déclin. Oh, c'est très progressif, et peut-être que je suis simplement nostalgique des premières années, mais je constate que, parmi mes chroniqueurs/intervenants préférés, quasiment tous sont partis, et depuis pas mal d'années.: 


Merci donc à Daniel Scheidermann et Rafik Djoumi, qui sont encore là, et à tous ceux qui sont partis: Alain Korkos, Anne-Sophie Jacques, Jean-Marc Manach, Guy Birenbaum, Dan Israel, Justine Brabant, Jean-Lou Fourquet, Mathilde Larrère, et j'en oublie surement.


Les premières années, je regardais systématiquement toutes les émissions: l'émission principale, bien sûr, mais aussi les émissions "dérivées": Dans le texte, a ligne jaune, le 14h42, tout ça ne me rajeunit pas. Mais depuis maintenant 5 ans, je ne regarde quasiment plus les vidéo. Faute de temps, mais surtout faute d'intérêt.  J'ai l'impression qu'ASI tourne en rond, qu'on y trouve plus le petit "plus" qui, à mon avis, distinguait ASI des autres média. Au début, je trouvais ASI nettement plus intéressant que Mediapart. Aujourd'hui, je dirais que c'est l'inverse. C'est peut-être moi qui deviens vieux, mais je n'arrive pas à m'intéresser aux live twitch. Mais je ne saurais pas identifier ce qui ne va pas, ou ce qui pourrait être amélioré.


Donc désolé pour cette critique non contructive, j'essaie juste d'expliquer pourquoi je me désintéresse peu à peu de ce site.

Bonjour,


Une énième demande d’aide pour ASI !

Pourquoi cet état de fait ?


Vous vous êtes demandé en tant qu’ASInaute et en interne (les journalistes) ?

Je ne commente pas souvent, comme la majorité des abonnés, même si e connais ASI depuis ses débuts, et je reviens après m’être désabonné parce que ASI n’a pas soutenu une journaliste qui était menacé par les islamistes.


De moins en moins d’abonnés, une situation globale difficile pour nos compatriotes, et structurellement les Français ne lisent pas ou peu, et donc aller sur un site payant, faut le vouloir et le pouvoir, surtout en temps de crise ou d’inflation.

Peu d’intervenants sur ce sujet de situation difficile d’ASI, et la majorité des abonnés est silencieuse, oui il y a un effritement de tous les abonnements chez les autres sites d’info, mais d’autres, comme Mediapart s’en sortent beaucoup mieux, que ASI.


De moins en moins de participants aux forums, des sujets peut être pas si intéressant que ça, et des invités qui viennent tous du même bord.

Est-ce parce que ASI a peu ou moins de poids alors…


Pour les invités, la plupart du temps, ils, elles sont du même bord, peut être on est en train de faire la même chose que CNews mais à gauche ? De moins en moins de pluralisme donc chez les invités et aussi chez les ASInautes.

Nous sommes en train de devenir de l’entre-soi comme dans nos autres réseaux sociaux, c’est-à-dire qu’on ne voit quasiment plus que les personnes qui ont les mêmes opinions que nous, et plus le nombre d’abonnés diminue plus on va tendre vers ce type d’abonné : CSP+, à majorité col blanc et blanc.he.s.


Les invités sont monochromes, et vos journalistes sont à majorité des blanc.he.s, vous pensez que vous représentez aussi le peuple ? Les seuls noirs que vous avez invités, c’était surtout pour parler de l’Afrique ou de Mayotte ou des DROM… Et quasiment jamais invités ces personnes ou d’autres noirs pour des sujet sociétaux, économiques, de l’éducation, santé etc…


Si vous voulez élargir le socle  des ASI-nautes, cela est peut-être a voir aussi.


Pour les journalistes d’ASI, je trouve que c’est une bonne chose que vous essayez d’aller chercher les jeunes, dans le lot, il y en aura bien qui vont s’abonner, et il y a une formule moins chère pour ceux qui ont peu de moyens, sinon pour d’autres l’abonnement viendra avec le salaire. Mais encore, j’ai des doutes là-dessus, car en plus du fait que les Français lisent peu, s’informent peu, quasiment uniquement par les RS …. De même dans le secteur de la musique, ou des films, certains préfèrent les sites de téléchargements illégaux alors qu’ils ont largement les moyens de payer.


Pourquoi est-ce que Emmanuelle Walter est partie ?

On dirait que les plus chevronné.es sont ceux qui partent, dont Laure Daussy, j’ai lu qu' ASI a perdu contre elle.  D’autres sont encore partis après avoir fait leur quasi premiers pas chez ASI.


Et les remplaçants ne sont pas forcément du même poids, il a y a nouveau un proviseur qui est menacé de mort, est-ce que ASI le soutient ou ASI soutient Bondi Blog uniquement ?


Moi personnellement, ça me questionne, est ce que ASI soutient le HAMAS ?


Mon soutien dépendra des réponses ou non de ASI.


PS, pour l’entre-soi, j’ai été critiqué et pris pour un sympathisant RN ici, car j’avais signalé mon désabonnement pour ce que je considère aujourd’hui comme une lâcheté des journalistes d’ASI, qui est de ne pas soutenait Ophélie Meunier quand elle a été menacée. les abonnés d'ASI en sont arrivés là, a penser que tout ce qui n'est pas avec toutes leurs idées, sont forcément du RN. et bien il est temps de se réveiller , et de penser que déjà la gauche est minoritaire en France et que surtout les idées de certains ici le sont encore plus.


Ne pas oublier que la démocratie c'est surtout les idées différentes voire opposées qui s'affrontent, et non tout le monde est d'accord sur tout!


Et je souhaite que vous continuiez à exister et à vous améliorer.

Comme vous j'attends des réponses à ces questions mais jusqu'à maintenant les seules concernent l'abonnement, le paiement par CB, les dons, etc. Rien sur le fond, comme d'habitude.

En ce qui me concerne, c'est mon réabonnement qui dépendra des réponses que vous (et d'autres ici) posent.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Suggestion : pourquoi ne pas suivre l'exemple du Monde ?

Puisqu'un certain nombre de chroniques ne dépassent pas le stade de la revue de presse et/ou de la paraphrase, pourquoi ne pas utiliser ChatGPT pour effectuer ces tâches, et concentrer les talents et les ressources de l'équipe sur de véritables enquêtes et analyses ?

Au besoin, faites comme Le Monde : passez un accord financier avec OpenAI pour les autoriser à utiliser ces enquêtes et analyses pour entrainer leurs systèmes...

Nan, j'déconne (un peu)...

Je me sens obligé de commenter ce message de la rédaction.

Déjà parce qu'il me rend triste. Je commence à être un vieil abonné. Donc j'ai vu déjà passer un certain nombre d'appel aux dons, de campagne d'abonnements.

Mais, du coup, j'ai l'impression qu'ASI n'y arrive pas, qu'il est toujours sur le fil du rasoir...

Alors certes, comme beaucoup, j'aurais des remarques à faire que le site certaines positive, certaines négatives. Mais je trouve que, globalement, il reste indispensable. Et l'évolution récente du site (pas seulement liée au retrait progressif de Daniel), même si elle ne plaît pas toujours à un vieux génération X comme moi, est certainement en partie nécessaire. Il faut bien essayer de nouvelles choses quitte à arrêter si cela ne marche pas.


Non, en fait, ce qui me rend triste, c'est que l'aimerais encourager des gens à s'abonner, voire leur offrir un abonnement. Mais... j'ai l'impression que, dans mes connaissances, personne ne serait intéressé...


Bon, je vais réfléchir à augmenter mon abonnement, à peut-être refaire un don... Mais, en même temps, est-ce la solution pour ASI ? Comment ASI pourrait vivre de ses abonnements à tarif normal uniquement ?

Soutien sans reserve pour votre travail critique, meme si j'apprécierai:

-Davantage d'articles ecrits;

- plus de sociologie des medias

- plus de decorticage des moyens mis en oeuvre dans les medias pour "fabriquer du consentement".

‐ peut etre enrichir la discussion autour dun article en tablissant plus de parallèles historiques et que peut on en tirer. Les vieilles recettes fonctionnent toujours, ce sont les moyens technologiques de transmission qui changent! MERCI ENCORE et que la critique vous anime pour les siecles et les siecles, amen!

Encore un détail : vous devriez peut-être arrêter de mettre en avant les "commentaires préférés des abonnés", car cela fait trop ressembler le forum à un réseau social bas de gamme... Mais c'est juste une suggestion...

Je vous apporte tout mon soutien. Vous allez y arriver, très sérieusement. 


Je viens de découvrir que des Universités étaient abonnées à Médiapart. Cela permet à des enseigant.e.s et à des étudiant.e.s de lire vos consœurs et vos confrères via leur Espace Numérique de Travail. (E.N.T) sans être abonné.e.s individuellement.


Est-ce qu'ASI ne pourrait pas faire la même chose pour éveiller le jeune public à une déconstruction médiatique quotidienne ?


Je suis aussi sûr qu'outre les entreprises médiatiques, d'autres personnes morales privées et/ou publiques vont s'abonner à ASI.


Au moment des États Généraux de la presse indépendante, - Merci à Paul pour son partage de la découverte d'autres médias et M. STREIFF pour ses coucous derrière la caméra -, après consultation de Marsactu, celui-ci proposait aussi des blogs à ses abonné.e.s. comme Médiapart.


Est-ce que cela n'est pas un piège pour les médias indépendants. La lecture des blogs est gratuite sans nécessairement être abonné.e ?


Vous arriverez donc à vous préserver de tous ces inconvénients et perdurer au sein du paysage médiatique.

Evidemment qu'on continue ! C'est pas le moment de mollir !

Une suggestion: au lieu de vous acharner sur la presse Bolloré (ça va, on a compris, un court rappel de temps en temps suffirait) pourquoi ne pas analyser des médias moins caricaturaux, genre france info, france inter, france culture? Ou Arte? Ou Public Sénat?


Ou des émissions comme C dans l'air, ou 28 minutes, ou Les informés? 


Quelques jalons pour repérer leurs biais, mais aussi leurs qualités ne seraient pas de trop. 

Oh que oui on continue, y’a intérêt hein 😉🙋🏼‍♂️

Bonsoir, je suis un abonné de la première heure.  J'ai d'abord simplement soutenu cette initiative, puis assez vite apprécié son contenu, énormément. J'ai été un grand fan des émissions qui occupent aujourd'hui "le grenier". Je n'ai raté aucune "ligne jaune" (et déploré l’arrêt de cette émission), j'ai adoré les 14h42, dont la durée de vie a été bien trop courte aussi. J'ai trouvé que les journalistes d'ASI, à défaut de rester longtemps, étaient toujours de super qualité. Le "ton" ASI était ce qui me correspondait. Je n'ai pas raté beaucoup d'émission hebdomadaires, l'animation de DS toujours incisive, claire, méticuleuse, riche (et autant pour les co-animateurs/trices)


J'utilise l'imparfait car ça n'est plus vrai. Je constate ne plus visiter ASI très souvent. Je regarde le sommaire et passe mon chemin la plupart du temps. La chronique de DS est un des seul rdv sur lequel je suis assidu.


Je n'aime pas écrire cela... j'adorerais dire que le renouvellement de l'équipe est un enchantement, une renaissance magnifique, un nouvel élan, mais ... 


J'essaye de trouver des raisons objectives à mon désintérêt, pour vous en informer. Il y en a. Ces lives, comme la sôterie de Hanouna a l'assemblée, je comprends pas bien à quoi cela sert. On dirait une sorte de discussion de comptoir, très loin de ce que j'ai aimé dans ASI. Le sujet est peut etre important, mais le format ne me va pas du tout. L'impro, c'est pas vraiment ce que je cherche à ASI. Aussi, les sujets des émissions m’intéressent de moins en moins, je crois que c'est le cœur de mon détachement. Gaza, Bolloré, Hanouna, Rebolloré, etc., c'est envahissant.


Le départ de DS semble avoir été trop soudain, sans transition. Je suis resté de l'autre coté. L'ASI "d'avant" me manque. C'est peut etre moi qui ai mal tourné, allez savoir...


Je m’apprête a stopper mon abonnement. J'hésite, j'ai la chance d'avoir les moyens de le payer "pour rien", mais est-ce que cela a un sens?


C'est sans doute pas tres cool de recevoir ce genre de retour; à votre place je n'aimerais pas lire cela, j'en suis sincèrement désolé. Je le fais dans l'idée que ca peut éventuellement vous aider à comprendre mon désintéret, et peut etre dans la foulée celui d'autres futur ex abonnés.


Quoi que vous fassiez d'@ASI, je vous souhaite le meilleur succès dans votre entreprise.

Je viens de me réabonner (j'étais parti en décembre) et pour ça je me suis désabonné d'un autre truc.


Mais comme je l'avais longuement expliqué avant de partir, les seules choses qui m'intéressent vraiment sur ce site, ce sont les chroniques de D.S. et Clic Gauche, qui sont, à mon humble avis, les seules qu'on puisse vraiment qualifier de "critique média", tout le reste n'étant le plus souvent que de simples revues de presse, voire de la simple paraphrase.

Et je ne parle même pas de tous les trucs sur Twitch, avec des gens qui s'écoutent parler, et qui devraient rester sur Twitch.


J'irai dans le même sens qu'un autre commentaire : avec le départ de D.S., le niveau a significativement baissé.

Quant aux commentaires des asinautes, la plupart du temps ce n'est qu'un repaire de militants / sympathisants LFI bas du front (hi hi hi). Je pense donc que j'éviterai de les lire, et même de commenter.


Et si le niveau général reste le même, il est fort possible que je reparte.

Je sais, je suis exigent, mais je pense que c'est en élevant le niveau que le site gagnera des abonnés, et pas en se lamentant dans le style "on a besoin de vous".

Hello, 


J'ai une question : j'ai un abonnement de soutien, et un don récurrent via DonorBox par le biais de J'aime l'Info. Vous touchez ce type de dons ou pas ? Cela fait un moment que je me pose des questions vu que j'aime l'info ne me donne pas trop de news... 

Un truc qui a longtemps freiné mon ré-abonnement, c'est qu'il a longtemps semblé se profiler un abonnement conjoint ASI/Médiapart, c'était tout imminent, si je m'abonnais ce jour-là je l'aurais regretté le lendemain, du coup autant reporter à l'heure/jour/semaine/décennie suivante des fois que.


Alors d'un côté, ça a été dommageable de faire miroiter ça. D'un autre côté, ça aurait été - et ce serait - profitable de le faire en vrai. 


Mais j'ai aussi l'impression que Mediapart bouffe un peu la clientèle d'ASI. Et je ne vois pas bien quoi faire contre ça, globalement.


Une grosse menace aussi, c'est le désengagement progressif de Daniel Schneidermann. En réalité, j'aime assez bien l'équipe ASI (même si je la trouve parfois un peu moins scrupuleuse, un peu moins acharnée au doute et au penser-contre-soi-même, peut-être un peu moins désabusée et méfiante d'elle-même), mais j'ai du mal à ne pas voir ASI comme une forme "light", un peu plus diffuse, quand son fondateur s'éloigne. C'est peut-être complètement subjectif. Les émissions ne déçoivent pas. C'est peut-être juste un vide laissé par une personnalité familière, qui empêche d'apprécier ASI comme s'il n'avait jamais été là. Est-ce qu'ASI peut fédérer autant sans "figure de proue", est-ce que ça marche ?


Enfin, ça vaut le coup de tenter le coup. Et ça se fait par tâtonnements et essais-erreurs. Personnellement, j'aime assez voir de l'expérimental dans les formats : que ça fonctionne bien ou non, le côté expérimental (et la mentalité du *ah bin essayons tiens pourquoi pas") font une aura en soi, toujours sympathique. Le format twitch est très bizarre à mes yeux (non je vais pas forcément regarder six heures de suite d'ASI nan mais vous êtes dingues aussi), mais aussi très utilisable avec ses timecodes par chapitres, et très agréables dans le ton, ce dialogue au délicat équilibre d'informel, professionnel, décontracté, rigoureux. Est-ce que ça marche, financièrement, est-ce que ça vaut le marathon imposé aux intervenants (toujours masculins d'ailleurs ? par hasard ou par calcul twitchesque ?), je ne sais pas, je suis curieux. Mais le fait que ce soit une nouvelle forme, inhabituelle à mes yeux, c'est en soi plaisant. Je n'aimerais pas que de telles explorations soient vues comme potentiellement aliénantes pour le public.


Bref, je croise les doigts. Et ASI a toujours été en péril, comme la plupart des médias que j'aime bien (le journal suisse "Le Courrier", aussi). Et la plupart des organisation que j'aime bien (toujours minuscules). Ces sueurs sont un peu routinières, jusqu'à ce que.


De façon générale, je reste juste un peu étonné et amer qu'ASI ne soit pas mieux soutenu par le monde des média lui-même. C'est en soit un symptôme assez sale de l'état du milieu, qui aurait pu y voir un soutien, une validation, un ancrage de bonnes pratique analogue aux conseil de la presse, un comité éthique externe, plutôt qu'une vague, désagréable menace illégitimement jugeante. S'il y avait une course vers le haut, dans le journalisme, tout le monde aurait à gagner à un ASI solidement cofinancé. Au-delà des pures crapuleries bolloréennes, j'ai (de loin) l'impression d'un obstacle psychologique, un refus de jugements extérieurs par principe, même chez les moins pourris. Une résonance ratée. Le souci d'indépendance économique n'aide certes pas, mais ASI aurait mérité un fonds commun du milieu journalistique bien intentionné, qui existe aussi. Cet aspect, ce rendez-vous manqué, est à mon avis l'un des plus grands ratages du journalisme français.

vous avez une idée de la raison de tous ces désabonnements ? Je suppose que vous posez la question à ceux qui vous quittent ? On reçoit des appels à l'aide de tous les cotés , des médias indépendants , des associations humanitaires, des amis des animaux .... On est obligés de faire des choix, en tout cas moi je suis obligée et ça me culpabilise .. Quelquefois me vient l'idée de laisser mourir ce qui est malade .....

D'accord, je passe en abonnement de soutien annuel, merci de ne pas faire doublon avec l'ancien abonnement mensuel !

Longue vie à ASI

Bonjour,

Voici une question complètement matérielle mais je n'arrive pas à trouver la réponse sur votre site.

Je suis entrain de changer de banque et je ne sais pas comment vous transmettent mes nouvelles coordonnées bancaires pour pouvoir continuer mon abonnement ASI auquel je tiens!

Merci pour votre aide et merci pour votre travail.

ASI impartial??!!!

Je m’abonne quand même , pour faire plaisir aux forumeurs.

l'appel à dons de la fin d'année, qui a largement dépassé l'objectif initial, n'a pas suffi à renflouer les caisses ?

J'envisageais de me désabonner de votre site et d'un autre journal pour grappiller quelques euros dans mon budget en souffrance, mais comme je sais que les temps sont durs pour la presse en ce moment, je vais rester. Bon courage et bonne chance pour vos projets.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.