Violences faites aux femmes : et les cogneurs ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Violences faites aux femmes : et les cogneurs ?

Réservé à nos abonné.e.s

"Il y a des familles qui dorment dans le hall d'accueil de l'hôpital de Saint-Denis ?" demande Guillaume Erner. La question sent l'authentique surprise. Il vient de recevoir une révélation à laquelle il n'était pas préparé. Il reçoit ce matin la gynécologue Ghada Hatem-Gantzer, fondatrice de la Maison des femmes de Saint Denis, "première structure en France à offrir une prise en charge globale aux femmes victimes de violences". Tranquillement, la gynécologue raconte son activité. Ces dix, quinze, vingt rapports successifs que la Maison stocke précieusement, pour le jour où la femme, à la vingt et unième fois, sera enfin prête à porter plainte. Cette hantise de la famille reçue en catastrophe le vendredi à 17 heures, et à qui on n'a pas d'au...

Il vous reste 74% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.