Clearstream, jusqu'au bout dans la boue
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Clearstream, jusqu'au bout dans la boue

Jusqu'au bout, le combat de gladiateurs dans la boue

aura continué. Quelques jours encore avant le début du procès Clearstream, Mediapart, qui ne déteste pas Dominique de Villepin, publiait un témoignage de dernière minute : celui du propre beau-frère de Villepin, ayant surpris un jour Imad Lahoud en compagnie d'une stagiaire, laquelle était la fille d'un policier qui lui-même... Je renonce à vous livrer tous les détails. Le témoignage est repris sur le site du Figaro.

Ledit beau-frère explique innocemment que "c'est la lecture d'un article de presse défavorable à Dominique de Villepin qui l'a incité à se manifester". Quelle belle chose que le sens de la famille, même tardif ! Après "l'opération JDD", orchestrée par le bord adverse, voici une preuve supplémentaire que le feuilleton ne s'embarrassera pas de règles. Jusqu'au bout, et pendant le procès encore, sans doute, on se battra à coups de cartes sorties de la manche. Et l'on trouvera toujours des médias pour s'arracher le scoop.

Nous avons assez insisté, ici, depuis le début sur la maltraitance institutionnelle qu'inflige l'Elysée à la Justice dans cette affaire, pour jeter un oeil de l'autre côté. La stratégie médiatique de Villepin et de ses défenseurs sera double. D'abord, courir de plateau en plateau, pour dénoncer le procès politique, l'acharnement, la nouvelle affaire Dreyfus. Ensuite, noyer le récit dans les détails subalternes et les témoignages sortis du chapeau, pour faire oublier les deux questions essentielles (Villepin est-il à l'origine de la manip anti-Sarkozy ? Averti de cette manip, a-t-il tenté de l'arrêter ?) et leur substituer celle-ci : Sarkozy, quelque part, n'est-il pas un peu complice de la manip montée contre lui ? Dans une partie de la presse, ça peut marcher, ça marche déjà. Dans le prétoire, ce sera autre chose.

A nos @sinautes : vous ne retrouverez pas ce matin la revue de presse quotidienne de Gilles Klein. Gilles a connu ce week-end un accident de santé. Nous le soutenons chaleureusement, et souhaitons qu'il soit de retour à son poste de vigie, le plus tôt possible.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.