Au bal des menteurs de Clearstream, Leconte fait danser Lahoud
article

Au bal des menteurs de Clearstream, Leconte fait danser Lahoud

... contre Villepin

Réservé à nos abonné.e.s
Il a sorti une énième carte de sa manche. La dernière ? Au premier jour de l'ouverture du procès en appel de l'affaire Clearstream, lundi 2 mai, Imad Lahoud, condamné en première instance à 18 mois de prison et 40 000 euros d'amende pour complicité de dénonciation calomnieuse, a attaqué Dominique de Villepin, lui aussi poursuivi mais relaxé en première instance. L'ancien Premier ministre, affirme Lahoud, serait largement impliqué dans la falsification des listings bancaires émanant de la chambre de compensation luxembourgeoise, visant à faire croire que plusieurs personnalités, dont Nicolas Sarkozy, détenaient des comptes occultes.

Nouveau revirement pour celui qui a été qualifié par le tribunal de "menteur invétéré", et a multiplié les versions contradictoires sur les responsabilités des uns et des autres. Il assure désormais qu'à la demande de Villepin, il a inventé des rencontres avec Nicolas Sarkozy. L'actuel Président n'aurait donc pas cherché à piéger son adversaire dans ce dossier, et serait une vraie victime... Une version des faits inédite que Lahoud avait commencé à développer dans les médias avant le procès. Notamment dans un documentaire de Daniel Leconte, qui lui a étrangement laissé très l...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Denis Robert non coupable ? Merci l'Europe !

Les textes européens, plus protecteurs de la liberté d'expression que la loi française

Mariage gay : haro sur la Une de Libé

Titre et illustration sont attaqués

L'affaire Seznec, symbole ou marronnier ?

Cent ans de rebondissements médiatiques. Mais pourquoi ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.